Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Vladimir Poutine visite le chantier du nouveau cosmodrome russe

Le président russe Vladimir Poutine a visité aujourd’hui le chantier du cosmodrome Vostochny, en Extrême-Orient, dans la région de l’Amour.

Le chef de l’État russe a rencontré des étudiants qui travaillent sur les lieux durant les vacances d’été. Il était accompagné du vice-premier ministre Dmitri Rogozine, qui a profité de l’inspection du site pour annoncer que M. Poutine avait approuvé la mise au point d’un lanceur spatial superlourd capable d’emporter une charge utile de 150 tonnes :

« Le président a donné son feu vert au lancement de ces travaux. Cela signifie qu’après avoir terminé la création de la famille des lanceurs légers, moyens et lourds Angara, nous entamerons la conception d’une fusée-porteuse foncièrement nouvelle qui n’emportera pas une charge utile de 7, 15 ou 25 tonnes, mais de 120 à 150 tonnes. »

Actuellement, la Russie dépend du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Vladimir Poutine a souhaité l’édification d’une vaste base de lancement russe afin d’accéder à l’espace directement à partir du sol russe.

Déjà en 2013, lors d’une réunion consacré au développement du secteur spatial russe, l’hôte du Kremlin avait donné sa vision de l’avenir de ce domaine stratégique :

« Pendant longtemps nous avons privilégié des missions habitées en dépensant entre 40 et 50 % de fonds alloués, souvent au préjudice des autres directions. Résultat : nous sommes aujourd’hui en retard par rapport au reste du monde. C’est notamment le cas des équipements de sondage de la Terre à distance, des systèmes de communication personnelle par satellite, des systèmes de détection et de sauvetage des objets en détresse, etc. Bien évidemment, nous devons préserver ce que nous avons réussi à faire dans le domaine des missions habitées, mais nous devons aussi nous rattraper dans d’autres directions que je viens de mentionner. »

Vladimir Poutine a ordonné l’accélération des travaux, afin qu’un premier lancement ait lieu en 2015 au lieu de 2018. La Russie prévoit de bâtir une base scientifique sur la Lune après avoir mis le pied sur celle-ci et souhaite également envoyer des explorateurs vers Mars.

Voir aussi, sur E&R :

Vladimir Poutine, un chef d’État visionnaire, à découvrir chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une nation, des projets qui font la fierté du pays et suscitent l’enthousiasme et l’adhésion de tous.. Même moi j’ai compris ce qu’un pays veut entendre et voir, alors les zénarques ? What else ?


  • j’ai vu que la Russie,si ca commencait vraiment à chauffer,pouvait envoyer un missile dans la stratosphère capable de détruire l’ensemble des satellites...

     

  • "La Russie prévoit de bâtir une base scientifique sur la Lune après avoir mis le pied sur celle-ci et souhaite également envoyer des explorateurs vers Mars."

    Entre-temps, on nous sucre les retraites, on veut nous faire bouffer des OGM Monsanto, et des marginaux vont dans les écoles expliquer aux bambins que c’est bien de se prendre un chibre dans le fion.

    Tout va bien.

     

  • Voilà des chantiers capable d’entrainer une économie vers le haut. Cela permet également de rendre les entreprises vraiment compétitives et à tous les étages (cadres, ingénieurs, ouvriers qualifiés ou non)... Ces grands chantiers ont l’avantage, aussi, que le peuple soit fier de participer à cela en produisant dans les usines les pièces, outils et appareillages utiles à ces chantiers. Le peuple, à juste juste titre, se sent appartenir à une nation en mouvement, fière, riche de ses idées et de leurs mise en pratique....Tout ça crée de l’émulation, un "effet boule de neige" en gros.
    Bref, tout le monde (ou presque) l’aura compris, aujourd’hui nous sommes, malheureusement, aux antipodes de ce cadre enchanteur....
    Alors, à quand un Poutine Français....