Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

" La révolte du pays profond contre l’État profond selon la formule d’Alain Soral"

Malgré les menaces et, en même temps, les gestes fiscaux du gouvernement, le climat anxiogène généré par l’attentat de Strasbourg, la fatigue, la brutalité parfois des CRS obéissant aux ordres, notamment sur les Champs-Élysées face à des manifestants pacifiques, le truquage éhonté des chiffres, l’exécutif n’a pas réussi à prouver de manière tangible un essoufflement du mouvement des Gilets jaunes.

 

Certes, si la mobilisation est restée forte en province, les GJ étaient sensiblement moins nombreux que la semaine précédente pour cet acte V – mais beaucoup d’entre eux disent respecter la trêve des confiseurs – et le bouclage de la plus belle avenue du monde a empêché et/ou dissuadé beaucoup de manifestants de s’y rendre. Il est tout aussi évident que les annonces de MM. Macron et Philippe n’ont pas permis aux deux têtes de l’exécutif d’enrayer leur décrochage dans l’opinion.

Moins d’un Français sur quatre se dit désormais satisfait de la politique macroniste, et « le nombre des mécontents a augmenté inversement de 73 à 76 % » selon le dernier sondage du JDD.

Un « historien et sociologue des mouvements syndicaux », Stéphane Sirot, soulignait le 14 décembre sur le site du quotidien gratuit 20 minutes les raisons du soutien massif de nos compatriotes aux gilets jaunes, quand bien même cette mobilisation est elle jugée factieuse par le pouvoir et impacte l’activité économique en cette période Noël . « Souvent en France, dit-il, il y a une certaine bienveillance, une courte majorité de soutien aux mouvements sociaux de salariés, mais qu’il frise les 75 %, c’est tout à fait singulier. C’est peut-être parce qu’on est face à un soutien qu’on pourrait qualifier d’identification. »

Selon l’enquête Odoxa publié par Le Figaro , 59 % des Français n’avaient pas été convaincus par Emmanuel Macron lors de son allocution du 10 décembre, même si les mesures qu’il avait annoncées avaient été jugées satisfaisantes. Annonces qui perdent cependant de leur poids au fur et à mesure qu’elles sont précisées. L’augmentation du SMIC relève ainsi largement de la fausse nouvelle, elle ne concernera qu’un quart des salariés et pour ce qui concerne la prime de Noël, M. Macron est là aussi revenu sur sa promesse puIsqu’elle sera fiscalisée à partir de 1 000 euros. Nous l’avons dit, quant au débat sur l’immigration, il est carrément passé à la trappe. Un thème jugé trop dangereux car il existe un large consensus des Français pour une inversion des flux migratoires. Un référendum d’initiative citoyenne (RIC) sur le sujet – pendant du référendum d’initiative populaire défendu de longue date par le FN et le RN – dont la demande ne cesse de croître dans les mobilisations et assemblées de gilets jaunes, le prouverait de manière très éclatante !

C’est dans ce contexte tendu que le très immigrationniste pape François vient de prendre position en en faveur du Pacte de Marrakech, contre lequel le Vlaams Belang, les nationaux flamands ont manifesté hier à Bruxelles. Un pacte de l’ONU sur les migrations dont le service après-vente est assuré avec un unanimisme assez effrayant par tous les gros médias du Système. Tous les aspects réellement contraignants, extrêmement problématiques de ce pacte sont qualifiés de rumeurs d’extrême droite alors qu’une simple lecture du pacte en question suffit à les pointer, ce qu’a rappelé Bruno Gollnisch tout récemment au Parlement européen.

Il s’agit aussi de déplorer, en tant que catholique ou non, l’instrumentalisation de la tuerie à laquelle s’est livrée Chérif Chekatt à Strasbourg par l’archevêque de cette ville, Mgr Luc Ravel. Lors de la veillée de prières en hommage aux victimes, celui-ci a déclaré dans son homélie qu’il s’inquiétait de « cet attentat (qui) va empoisonner la question des migrants voilà encore un vieux démon… » Quid de la parabole de la paille et de la poutre ? Le vieux démon que Mgr Ravel et les hommes d’Église seraient aussi bien inspirés de dénoncer, c’est surtout cette idéologie mondialiste qui, par ses exactions sociales, économiques et militaires, paupérise, fragilise des populations entières et encourage à la submersion de l’Europe.

Rappelons cette évidence, l’actuelle révolte du pays profond contre l’État profond selon la formule plutôt pertinente d’Alain Soral, cette fronde des classes populaires et des classes moyennes est avant tout une réaction vitale contre un établissement, un État qui capitule devant les oukases de la mondialisation, renonce à la justice sociale, à défendre la France et les Français d’abord.

Lire la suite de l’article sur gollnisch.com

À ne pas manquer, sur E&R :

La vérité sur la démocratie bourgeoise, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2104368
    le 18/12/2018 par Guillaume
    Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

    En tant que catholique, ça fait mal de voir nos prélats tomber dans le piège oligarchique. En même temps, ce sont des hommes autant faillibles que nous. Oui, les hommes d’Eglise peuvent se tromper, mais cela ne doit pas nous troubler.

     

    • #2104426
      le 18/12/2018 par Igor Meiev
      Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

      Sauf qu’il ne s’agit pas là que d’une erreur, mais d’une volonté d’égarer. Le simple bon sens dicte qu’il n’est pas justifié de laisser les vannes de l’immigration grandes ouvertes ; hors là où Dieu est, le bon sens règne. Si le pape n’est de bon sens, il est juste de se demander où est sa Foi.


    • #2104540

      Les hommes d’église se sont trompés dès le début, et moi çà me trouble, désolé.
      En dogmatisant que Dieu est uniquement au Ciel, alors que le Christ dit "le royaume de Dieu est en vous" (vérifiez), dès l’an 335 (ou 325 ?).
      On peut comprendre que les gnostiques soient classés hérétiques.
      J’ai suivi un conseil m’invitant à lire le livre de Jacques Ellul "La subversion du christianisme", et j’ai bien fait.
      L’institution a besoin de fédérer pour vivre, et pour fédérer, elle ment ! Surtout que c’est un Empereur (Constantin) qui a "lancé" l’Église, donc un politique...

      Aujourd’hui l’Église c’est les Gilets jaunes. Spéciale dédicace à Aphatie (et au Pape).
      Comprenne qui pourra, qui vivra verra.


    • #2104710

      L’oligarchie a appliqué à l’Eglise ce qu’elle a fait pour les gouvernements : la subversion et l’infiltration, notamment chez les Jésuites.
      Cela marche d’autant mieux que chez beaucoup de catholiques, on aime bien se conforter dans une certaine bonne conscience (qui n’a rien d’évangélique puisqu’elle s’apparente plutôt au pharisaïsme). Ainsi, l’altruisme est facilement instrumentalisé, qu’il se préoccupe des pauvres (avec une sélectivité discutale) ou de la planète (en dehors de toute considération scientifique).


    • #2104711
      le 19/12/2018 par Lionel Messiah et la synagogue du ballon rond
      Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

      @CRSept
      Moi on m’a dit petit de lire Pif magazine, c’est pas pour ça que je crois tout ce qu’il y a dedans
      Christiano Ronaldo, le mieux c’est que tu arrêtes de lire et que tu reprennes la baballe


    • #2104905
      le 19/12/2018 par Nicolas Eymerich †
      Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

      @Domino
      Justement certain catholiques, devraient relire certains docteurs de la Foi et certains saint ,je n’en citerais que deux,mais les exemples sont pléthores ,si l’on se donne l’envie de connaitre sa Foi
      « Ils ont les bâtiments … Nous avons la foi » Saint Athanase ( Évêque d’Alexandrie à ses fidèles (IV ème siècle)
      Le droit naturel justifie parfois la désobéissance. Saint Thomas D’Aquin
      “Hors de l’Eglise, point de salut” dire ça n’a rien d’offensant ou d’injuriant ,encore moins de méprisant, bien au contraire, tous les jours des parents mettent en garde leurs enfants, contre d’hypothétiques dangers, contre de mauvaises pratiques, personnes, lectures, est-ce que ces parents sont méprisants, injurieux, offensants ?
      Non ,une mise en garde, un simple avertissement n’est pas du mépris
      Si, je dis à mes enfants, « attention la cheminé il y a du feu vous allez vous brûler » au contraire je suis prévenant envers mes enfants , je joue mon rôle
      Hors l’église aujourd’hui ,ne joue plus son rôle, comme l’Eglise l’a toujours fait
      Si les petits âmes se choquent de cela , c’est une faiblesse, une paraisse intellectuelle et spirituelle
      Rien de plus
      Le mépris est de ne pas dire ou de dire avec arrogance, mais c’est un autre sujet
      Sursum corda à tous


    • #2105125
      le 19/12/2018 par Nicolas Eymerich †
      Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

      @Domino
      Or et non hors, pardon et re-pardon pour peites et non petits âmes
      Les séquelles de l’école républicaine et de méthode globale


    • #2105258
      le 20/12/2018 par Adolph Hipster
      Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

      @CRS
      Moi je te conseille de lire autre chose que Jacques Ellul
      Tu sais ce qu’il a écrit d’autres ?



      "Israël, Chance de civilisation"
      Ou
      Un Chrétien Pour Israël
      Ou
      Islam et judéo-christianisme
      Ou
      Le destin d’Israël : Correspondances avec Jules Isaac, Jacques Ellul, Jacques Maritain et Marc Chagall ; Entretiens avec Paul Claudel
      de André Chouraqui




      Faut un peu se renseigner sur les auteurs que tu lis, au moins un minimum, pour comprendre ce que tu lis
      Cher camarade CR7


    • #2105730
      le 20/12/2018 par Enculeur de mouche
      Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

      @CRS
      Jacques Ellul c’est petit bras, tu devrais directement lire Attali ,Moïse Maïmonide ,Charles Mopsik, Sabbataï Tsevi , Gershom Scholem ou le Sefer HaZohar
      Et réciter des kaddish
      Jacques Ellul, punaise ça c’est une référence sur le christianisme et si un jour tu t’intéresses au nationalisme ou au communisme, j’imagine que tu vas lire Conversano et Besancenot
      Non la chapeau la référence mon très cher CR-Sion


  • #2104390

    "Rappelons cette évidence, l’actuelle révolte du pays profond contre l’État profond selon la formule plutôt pertinente d’Alain Soral, cette fronde des classes populaires et des classes moyennes est avant tout une réaction vitale contre un établissement, un État qui capitule devant les oukases de la mondialisation, renonce à la justice sociale, à défendre la France et les Français d’abord."

    Merci Bruno...

     

    • #2104585

      Du temps où j’étais idéologiquement formaté, où je détestais qui on me disait de détester, eh bah je détestais monsieur Gollnisch. Evidemment.
      Aujourd’hui, si je le voyais sur le trottoir d’en face, je traverserais la rue pour aller lui serrer la main.


  • #2104396

    Attendez Macron a décidé d’ouvrir "un grand débat" : on est sauvé .

     

  • #2104465
    le 18/12/2018 par Ifuckcharlie
    Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !
  • #2104645
    le 19/12/2018 par A human of Zin
    Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

    L’essayiste et analyste financier Charles Gave note pour sa part que ce mouvement des gilets jaunes est « la première révolte depuis 1789 dans l’Histoire de France qui n’est pas une révolte de gauche mais une révolte de droite



    Je dirais que c’est juste la révolte de ceux qui ne veulent pas crever et qui s’en fichent de savoir s’ils sont de droite ou de gauche.
    Ceci dit, le peuple de 1789 était royaliste, mais voulait juste du pain (mauvaises récoltes successives depuis 1787 et scandales spéculatifs éhontés sur les grains) et un impôt plus équitable, qu’évitait quasi-totalement les plus riches, à savoir la noblesse (révolte fiscale).

    Ensuite, la bourgeoisie aux aguets (avec les puissances d’argent et les puissances étatiques concurrentes) a surfé dessus pour introduire une révolution dans la révolution et putscher la noblesse et le roi (hum hum, un raccourci, très sommaire, et selon ma vision, hein).

    Mais c’est à mon avis un bon parallèle avec 1789 (c’est comme ça que je l’ai compris), je suis d’accord. Sauf que là, le mouvement est "girondin" (enfin, ils n’arrivent vraiment qu’en 1792), décentralisé, que Paris ne dicte pas sa loi pour entraîner le royaume, mais que tout le territoire se soulève simultanément - et ça, "C’est bon pour les Gilets jaunes", pour distordre l’expression d’un afrançais.

    En fait, je souscris à tout l’article, sauf pour le dernier paragraphe qui est d’accorder à nouveau sa confiance électorale au RN, rafiot mité en ce moment, comme LFI qui le restera.
    Je me demande bien diable ce qu’y fait encore Bruno Gollnisch ? Fidélité à ses engagements et ses combats bien sûr, et l’espoir qu’un jour l’eau sera écopée et les trous dans la coque, colmatés puis calfatés.


  • #2104650

    L’augmentation du smic..., ce n’est pas une augmentation du smic, le smic est la rémunération que touche un salarié pour un travail, la prime d’activité est une aide sociale mise en place depuis 2016 afin d’inciter à la reprise d’activité professionnelle en complément des ressources des travailleurs aux revenus modestes et le Gouvernement avait annoncé une augmentation progressive de cette prime à partir d’octobre 2018.


  • #2104670

    Que les souverainistes de gauche et de droite se mettent d’accord sur des mesures d’urgence et fassent des listes communes.. C’est notre seules chances de renvoyer les eurolâtres. Qu’est ce qu’ils attendent ?!?


  • #2104696

    Révolte du pays profond,contre l’état profond .

    Le pape François ,fait partie de l’état profond mondial,
    représenté par l’ONU fondé par l’Empire .
    L’Oligarchie a donc au Vatican,un complice qui prétend
    parler au nom d’un milliard de catholiques qu’il invite
    au plaisir des grandes migrations et des déracinements .
    Adieu famille,village,nature,des grands centres pour migrants
    préparés par l’ONU,vous accueilleront,où vos rations alimentaires
    seront préparées et vos dortoirs entretenus gratuitement .
    Que du plaisir !


  • #2104951
    le 19/12/2018 par crachetonvenin2
    Vox populi vox Dei ? Pas pour tout le monde !

    Une nouveauté ? Que la population à nouveau ! Dans un état de perception culturelle sans ce si fameux ministère ... dit "de la culture" ?? En effet ? Et si ces manifestations prouvaient l’existence d’une véritable volonté culturelle ou mieux la possibilité de son expression ? Un mouvement plus créatif sur le fond et la forme que l’ensemble de bien des trucs dits politiques en gouvernance voire ailleurs depuis fort longtemps ! L’étranger perçoit il plus la culture française au travers de ces manifestations et mouvements nouveaux qu’au travers de la présidence française qui les critique tout le temps sans y voir cette nouvelle volonté créatrice justement ??
    Un des éléments les plus gênant de cette nouvelle donne est il la disparition de la visibilité du ministère de la culture et de son ou sa ... ministre qui n’a guère de poids en tout ceci ?
    Un nouvel espace culturel est il en train de renaitre ? Enfin en France ?