Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Xavier Moreau : "En Afghanistan, l’Amérique est dans un guêpier"

Après de nouveaux attentats meurtriers en Afghanistan, Xavier Moreau revient sur la présence américaine dans le pays. Pour l’expert, les États-Unis échouent à contrôler le pays et « n’ont pas de solution ».

 

 

Xavier Moreau, sur E&R :

Retrouvez Xavier Moreau chez Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’Afganistan a été producteur d’héroïne grâce aux 400 laboratoires de la CIA qui la convoyait avec ses avions jusqu’au Kosovo pour qu’elle soit ensuite distribuée en Europe grâce à la mafia albanaise et sous le regard bienveillant de nos dirigeant-marionettes. N’est-ce pas Julien Dray ?
    Fin 2017, Trump ordonne de bombarder les labos pour supprimer les sources de revenus de l’organisation mafieuse CIA qui s’en servaient pour financer des révolutions oranges, destabilisation de gouvernement et Daesh, notamment. Tout cela pour ne pas avoir à demander la permission et des budgets au Congrès qui auraient été refusés.

    Depuis, il est évidemment apparu aux esprits U.S. normaux que LA solution est le retrait de l’US Army d’un pays qui n’était utile qu’aux psychopathes anglosionistes !

     

  • Les US ne cherchent absolument pas à "contrôler le pays", ils cherchent seulement à contrôler les champs de pavot et de haschich : ils ont sauté sur l’Afghanistan uniquement dans le but d’y faire replanter du pavot et du hasch que les Talibans avaient fait arracher .

     

    • "les US", c’est 350 millions de personnes un nombre difficile à évaluer d’institutions, lobbies, etc....

      Ce concept "US" n’est pas opérationnel, dans la plupart des analyses.
      "Les US", dans leur ensemble, se moquent totalement des champs afghans.
      Soyons précis, la CIA a besoin de financements en dehors du contrôle du Congrès, et pour cela, les champs afghans sont idéaux ; c’est loin et c’est dangereux, personne viendra trop faire ch...
      Sauf que : c’est forcément l’armée qui fait l’essentiel du boulot. Or l’armée, elle, n’a pas besoin de l’argent de la drogue. Si elle est en Afghanistan, ça n’est donc pas pour ce seul motif.
      Ne pas nommer correctement les choses, c’est prendre un mauvais départ. Confucius y voyait même une cause suffisante pour l’effondrement d’un Etat.


    • Non la drogue c’est pour financer la guerre mais le but de la guerre c’est d’avoir un pied dans un lieu névralgique ... un pivot géopolitique, en plein dans l’Asie centrale ex USSR et bloquant la route de la soie des chinois, pas loin de l’Iran la puissance locale. Donc oui on ne cherche pas à gagner une guerre mais à pourrir la situation comme en irak (en posant des bombes dans les marchés et près des écoles, pour créer le chaos et les conflits inter ethniques.


    • Non la drogue c’est pour financer la guerre
      On est globalement d’accord, sauf sur ce détail.
      Plus de 600milliards pour la Défense. Budget en augmentation. Et la planche à billet qui ronronne. Et par exemple le Congrès qui vient de pousser la plaisanterie jusqu’à vouloir acheter trois navires horriblement chers, de classe Zumwalt, Alors que la Navy voulait rester à la génération précédente. (les Zumwalt sont techniquement un raté pire encore que les chasseurs F35)
      Bref, pensez-vous vraiment que c’est l’Armée qui a besoin des champs de pavot pour se financer ?


  • Xavier Moreau raisonne comme si les Américains avaient forcément eu pour but de contrôler le pays.
    Cette prémisse ne me parait pas évidente.
    Juste maintenir un chaos, cela peut constituer un objectif suffisant pour l’Empire. D’autant que le coût réel, bien moindre que celui du contrôle, laisse alors beaucoup de marge financière disponible pour que le MIC s’empiffre.

    D’autre part :
    - concernant la comparaison avec l’expérience vécue par les Russes. Ils ont dérouillé. Les forces occidentales n’ont subi qu’une douzaine de mort depuis le début de cette année. La différence pourrait justement s’expliquer par le fait que le US ne chercheraient pas réellement à contrôler le pays.
    - X. Moreau désigne "Washington", sans plus de précision. Moi j’y vois une faction sioniste, pour qui l’Afghanistan est une base pour attaquer l’Iran à revers, d’une part. Et d’autre part j’y vois une faction "pas sioniste" pour qui la présence US en Afghanistan est cruciale pour bloquer, par le chaos depuis 2001, l’expansion de l’influence chinoise dans la masse eurasienne.

     

    • « Xavier Moreau raisonne comme si les Américains avaient forcément eu pour but de contrôler le pays.
      Cette prémisse ne me parait pas évidente.
      Juste maintenir un chaos, cela peut constituer un objectif suffisant pour l’Empire. »
      Si l’on considère le chaos comme un mode de contrôle, il n’y a aucune contradiction. Cela n’est malheureusement pas nouveau.


    • Si l’on considère le chaos comme un mode de contrôle,
      Voila une idée qui peut s’appliquer à bien des domaines. Jusqu’à celui des relations interpersonnelles entre proches. Il y a toute une littérature sur les pervers narcissiques, ou apparentés, qui décrit ces processus.
      Si j’en reviens strictement au sujet initial, au lieu de digresser dans la psychologie, je voudrais souligner que de ce point de vue, les US ne me paraissent pas en échec. C’est ce désaccord avec XM que je voulais exprimer.


    • La digression dans la psychologie n’était sans doute pas indispensable en effet. Passons. Par contre, comme vous le dites, il est tout à fait possible qu’ils ne soient pas en échec, ce qui tendrait donc à confirmer ce que je disais, en précisant donc que ce n’était pas contradictoire, le chaos voulu étant donc bien dans cette hypothèse une volonté et une manière de contrôle.


    • Ah vous vous trompez, ma digression était justifiée, pour plusieurs raisons. Je peux au moins parler explicitement d’une :
      La revue "Commentaires" a publié l’an dernier (ou bien c’était en 2014) un article dont les auteurs étaient compétents au sujet des pervers narcissiques. Ils voulaient alerter sur l’augmentation de leur proportion dans le personnel politique français.
      Quand vous savez que "Commentaire" est une sorte de media interne à l’intelligentsia officielle française, vous vous dites que si même eux s’en inquiètent, c’est qu’il ya un vrai problème.
      Je le vois moi-même clairement, et aux US ça semble être pire, et pas nouveau.
      C’est une donnée qui explique pas mal, entre autres, la mentalité de voyou pervers qu’ils montrent si souvent à l’international.
      Bref, quand on a connaissance de ces mentalités, l’hypothèse du chaos voulu, elle surgit naturellement.

      Je ne vais pas m’étaler sur les autres raisons de ma digression, elles sont apparentées.


    • Formulé ainsi, ce n’est pas faux en soi, simplement j’ai dis que ce n’était pas une digression indispensable (c’est d’ailleurs le propre d’une digression), ce qui ne me paraît donc pas faux non plus à proprement parler :-) De plus vous parlez maintenant de pervers narcissiques au niveau politique et plus de « relations personnelles entre proches » (ce qui dans ce cas suggérait un champ d’ordre beaucoup plus privé, d’où mon propos). Pour le reste, vous aurez je pense compris mon propos initial. i


  • Faut-il pleurer de l’échec des américains en Afghanistan ?

    S’ils pouvaient également cesser leur tutelle sur les nations européennes, qui dure depuis 73 ans, à laquelle est venue s’ajouter la tutelle de leurs alliés sionistes, cela soulagerait grandement tous les européens.

    Etant entendu, que ces deux puissances étrangères, n’entendent surtout pas lâcher ce merveilleux "fromage" qu’est l’Europe, faudra-t-il faire appel aux talibans, pour nous débarrasser de ces deux puissances coloniales ?


  • Le but des USA n’est pas et n’a jamais été le contrôle de l’Afghanistan mais d’y créer le chaos, financer et organiser le terrorisme DAECH en // des Talibans.
    Juillet 2018 (13), les hauts responsables de la sécurité et du renseignement du Pakistan d’Iran de Russie et de Chine se sont réunis à Islamabad et ont souligné l’importance d’une participation plus active des forces régionales afin de résoudre le conflit en Afghanistan et notamment afin de combattre la réunification des combattants de l’EI en Afghanistan.
    De nombreux terroristes DAECH de Syrie et d’Irak ont été évacués par les USA en Afghanistan.


  • Mr Moreau,en analyste émérite cartésien développe,pour ce qui concerne l’interventionnisme états-unien,selon une analyse qui obéit aux règles de la logique basique humaine,notamment en partant des effets,pour aboutir aux causes.
    En toute objectivité,avec la fin de la guerre froide,matérialisée par l’effondrement du bloc soviétique ,le basculement de la Chine dans le capitalisme,le monde doit,en toute objectivité,vivre en paix. Et bien l’empire oligarchique,ne le voit pas de cet œil. La guerre permanente est sa raison de vivre. Supprimer lui la guerre,et il va s’effondrer.
    Non,les aberrations de l’empire échappent aux domaines de l’analyse
    critique des civilisations de l’Histoire. La propension de cette entité à infliger le Mal au monde,en tout temps et partout et toujours,doit être acceptée comme un simple phénomène de nature,réfractaire à toute compréhension rationnelle...


  • L’Afghanistan est un gros producteur de pavot à opium dont les revenus équivalent à 65% du PIB du pays. La Turquie membre de l’Otan transforme ce produit en Héroïne dont 40% arrive en Europe. Elle transite par l’Irak détruit par la coalition, pays où Saddam Hussein pendait les trafiquants. Il semble que nous sommes devant un gigantesque trafic de drogue.


  • Il est impossible de contrôler l’Afghanistan, les USA le savent. Tout ce qu’ils veulent c’est garder une présence militaire, quelques bases aériennes, quelques routes stratégiques pour :

    1) encercler l’Iran et les attaquer à revers pour le jour où ils se décideront à attaquer l’Iran ( je vous rappellent que les USA ont toujours garder des bases américaines en Irak notamment la "Green zone" et l’Iran se trouvent juste en sandwich entre l’Irak et l’Afghanistan, et

    2) pour garder une présence en Eurasie et ralentir les Russes et les Chinois.

    En bref, tout a été organisé pour le futur du grand Israël et le contrôle de l’Eurasie et des routes énergétiques. L’opium n’est qu’une raison secondaire tout comme le pétrole.

     

    • Ralentir les russes et les chinois ? Avec quelques bases à portée des missiles
      russes ? Faut arrêter de jouer à la console !


    • S’il vous plait, ne concluez pas de manière méprisante, alors même que vous n’avez qu’à moitié compris.

      Ce ne sont pas les bases US qui ralentissent l’expansion chinoise, c’est le chaos.

      Les chinois ne sont pas pressés d’être en guerre. L’expansion chinoise qui fut bloquée en 2001 par l’invasion américaine, c’est une expansion commerciale et industrielle.

      Ainsi, au milieu des années 2000, une entreprise chinoise avait néanmoins réussi à obtenir du gouvernement afghan une importante concession minière en Afghanistan (cuivre, si ma mémoire est bonne). Ca n’a jamais pu avoir de production significative. A cause du chaos.

      Si on admet que Ben Laden était un pur prétexte pour l’invasion, alors on constate qu’il s’agissait bien, dès 2001 de contenir l’expansion industrielle et commerciale chinoise. On se souvient que peu auparavant les talibans avaient refusé une offre de la compagnie pétrolière US Unocal.
      On peut raisonnablement postuler que si les talibans ont préféré opposer un refus à l’Amérique (qui, pourtant, les avait portés au pouvoir), c’est qu’ils étaient plus intéressés par une offre chinoise....