Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Xavier Moreau – La relation Poutine-Macron à la veille du forum de Saint-Pétersbourg

Emmanuel Macron profitera-t-il du forum de Saint-Pétersbourg (du 23 au 25 mai 2018) pour mettre fin à une série d’échecs sur la scène internationale ? L’avis de l’analyste politico-stratégique installé en Russie Xavier Moreau.

 

 

Retrouvez Xavier Moreau chez Kontre Kulture :

Lire également :

Xavier Moreau, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci Mr Moreau.
    Excellente analyse, comme à votre habitude. ;)

     

  • Mr Moreau vous êtes toujours aussi précis, cela nous forme et nous informe. Enfin un analyste qui ne s’ecoute pas parler, ER doit l’interviewé le plus souvent possible,on ne s’en lasse pas


  • Tu rêves Xavier !
    Macron est tenu, tout le monde le sait, donc à moins qu’il lui pousse un sentiment patriote et un sentiment amical envers la Russie je ne vois pas ce qu’il y a à attendre de cette rencontre. À la la limite une fanfaronnade, mais rien de plus. Et encore moins une position indépendante à la De Gaulle. Franchement !

     

    • #1972135

      Il ne s’agit pas du mic-macron, mais de rapport de forces dans un jeu serré.
      P’têt que les petites brutes et les poulardes piailleuses se sentent moins soutenues par le dirlo dans la cour de récré géante.
      Zorroïev est peut-être arrivé, sans trop s’presser, c’est vrai. On ne voit encore que l’ombre de son cheval blanc neige dans la rue. Effet "glaçant", même temporaire, sur les matéraux surchauffés ?
      On rêve ? c’est toujours mieux que cauchemarder.


    • Effectivement, impossible pour Macron d’avoir "une position indépendante à la De Gaulle", car il est entièrement soumis à l’UE ! Sans Frexit, la souveraineté de la France n’est qu’une plaisanterie.Poutine le sait.
      Par ailleurs on aimerait que Xavier Moreau nous explique la politique de Poutine à l’égard d’ Israël.


    • J’opte pour la fanfaronade


  • Macron ne peut pas réussir de politique et encore moins étrangère car il ne représente pas la France mais la banque privée et le medef, le tout en léchant des culs apatrides.


  • La RF ne représente plus rien au niveau mondial depuis 1815 (et non, ce n’est pas seulement la faute à la RF euh bon là c’est la révolution hein faut suivre !), il lui faut toujours des alliés plus puissants. Les dirigeants actuels sont là pour détruire le pays de plus en plus vite, ce commentateur semble feindre de l’ignorer.


  • Les velléités d’indépendance de Macron s’arrêteront là où les menaces de divulguer certains dossiers le concernant apparaîtront. Ce type n’a probablement aucune marge de manœuvre authentique, il n’y aura même pas besoin de le menacer physiquement pour le ramener sur le droit chemin, il doit y avoir sous le boisseau quelques petits dossiers intéressants...


  • Crédibilité et macron ?? De plus après s’être fait totalement humilié par trump ...Mais de quoi parlez-vous, ? intoxication et inconscience oui pour le coup nous sommes d’accord, nous savons depuis nombre d’années que ceux- ci n’ont plus une once de crédibilité real politique, comme le français lambda, jamais nous n’en serions là ou nous en sommes/


  • #1972141

    Parce qu’enfin, l’agent immobilier pas-très-subtil Trump a fait une erreur stratégique en traitant Macron - par extension, et même si cela nous déplaît : toute la France - comme un toutou en laisse sur la scène internationale (comme on dit dans le milieu saltim-banque).
    Il ne faut jamais mettre son adversaire dos au mur ; encore moins son allié donneur d’alstoms, de contrats sans taxes, et autres joyaux de prix. Ni se faire trop plaisir en humiliant autrui quand ce n’est pas le moins du monde nécessaire.
    Quand big brother finit par exiger le lait des enfants, alors qu’il a déjà eu le sourire de leur crémière de mère, tout en lui époussetant les pellicules, il y a de quoi ruminer.
    Même les cabots les plus zélés parfois mordent la main qui trop les bastonne. Ou partent à l’aventure.
    La France reste un pays entre l’Est et l’Atlantique, le Nord et le Sud de l’Europe. Ce n’est pas une île ; pas une enclave ; pas encore, pas tout à fait, une république latino. Un pays destiné à ménager la chèvre et le chou, un oeil sur le loup.
    Un pays ultra-stratégique, à traiter avec des pincettes, même dans sa décadence affichée.
    Macron a peut-être un reste d’âme, qui sait ? Le traitement Trump a été fort rude. Et surtout les industriels français ne veulent, ne peuvent pas abandonner l’Iran. C’est trop demander.


  • Analyse brillante, bravo ! A bon entendeur, salut


  • Excellent Mr. Moreau ! merci à vous..