Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Yémen : les séparatistes déclarent l’autonomie du sud du pays

Les séparatistes du sud du Yémen ont déclaré l’autonomie de celui-ci, malgré un accord de paix avec le gouvernement. Une annonce qui s’ajoute au long conflit entre les rebelles Houthis du nord et la coalition menée par l’Arabie saoudite.

 

Des séparatistes yéménites ont déclaré l’autonomie de la partie sud du pays déchiré par la guerre, brisant l’accord de paix conclu avec le gouvernement en exil à Aden (sud). Le Conseil de transition du Sud (STC) a accusé ce dernier de ne pas avoir rempli ses obligations et d’avoir « conspiré » contre la cause du Sud.

« Le STC déclare l’autonomie dans le sud à partir de minuit, le samedi 25 avril 2020, et un comité d’autonomie commencera ses travaux sur la base d’une liste de tâches assignées par la présidence du Conseil », ont déclaré les séparatistes dans un communiqué.

Cette annonce intervient alors que la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, qui soutient le gouvernement dans sa bataille contre les rebelles Houthis appuyés par l’Iran, a prolongé un cessez-le-feu unilatéral visant à freiner la pandémie de coronavirus.

Les Houthis, qui contrôlent une large partie du nord, dont la capitale Sanaa, ont rejeté l’accord de paix.

Le conflit, qualifié par les Nations unies de pire catastrophe humanitaire au monde, a tué des dizaines de milliers de civils au cours des cinq dernières années.

Les séparatistes du sud du Yémen, mobilisés depuis longtemps pour l’indépendance, avaient signé en novembre un accord de partage du pouvoir avec le gouvernement à Ryad. Cet accord mettait fin à une bataille pour le Sud qui les avait vu prendre le contrôle de la deuxième ville du pays, Aden. Ce pacte a très vite volé en éclat, car de nombreuses mesures clés n’ont pas été appliquées, notamment la formation d’un nouveau gouvernement comprenant des représentants des sudistes, ainsi que la réorganisation des forces militaires.

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Puisque le Sénégal ( ce pays qui est dirigé depuis 2012 par le Républicain, Mondialiste, Libéral, Libertaire, Pro-avortement, Franc-mac friendly, Nomade, Confinateur, Collectionneur de 35 voitures de luxe, Millionnaire, Musulman soufi moderniste, Peul, Sénégalais, Macky Sall ) fournit 2 100 mercenaires aux généraux saoudiens, depuis cinq ans, pour massacrer des patriotes du Yémen du Sud, en l’absence de caméras et de témoins, je ne serai pas étonné d’apprendre un jour qu’une puissance étrangère donne un coup de main aux indépendantistes de la Casamance.


  • Je ne serai pas étonné d’apprendre un jour prochain, qu’après s’être débarrassé aujourd’hui du Gouv. en exil, ils fassent alliance avec les vainqueurs du nord (les houthis).


  • Les séparatistes du Yémen du sud sont houthis, sunnites, chrétiens, démocrates ?
    Ils sont quoi au juste ?


  • #2448104

    Dans une vie antérieure, le Sud Yemen fut un état indépendant. Sa capitale était Aden et son gouvernement était dans l’orbite soviétique.
    Les filles étaient belles et non voilées. On pouvait sans problème siffler une bouteille de whisky en terrasse....
    Nostalgie, nostalgie.....