Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

« La véritable origine de Yahvé » : Youssef Hindi répond aux questions de l’équipe niçoise de l’association Culture Populaire.

 

 


 

Retrouvez Youssef Hindi dans le cadre des formations E&R :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2259956

    On ne peut pas comprendre un peuple exilé de la Palestine par Dieu lui même, si on ne connait pas ces histoires d’amalgame entre le divin et le malin. Cette terre est bénie, elle est un canal privilégiée aux révélations, celui qui l’enfreint en sera chassé. De part les stratèges sionistes depuis l’avènement du retour des juifs en israel, ils sont en sursis. Ou ils admettent la Palestine et ils y resteront, ou alors ils feront leurs valises, simple question de temps.

     

  • #2259961
    le 17/08/2019 par Arya de Shastra
    Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

    La Thora et l’ancien testament sont remplis de principes irréligieux . De plus c’est un patchwork de traditions et de cultes antérieures ou même existants a l’époque grossièrement amalgamés . La seule ligne cohérente qui tient le tout est la volonté tribale de supériorité et de domination d’une bande de gardiens de chèvres , et qui dénote le caractère envieux a l’ égard d’autres peuples bien plus civilisés et avancés en matière de religion . Religion sans laquelle il ne peut y avoir de civilisation .


  • Hé oui, rien de plus clair...


  • #2259997

    Jérémie 32
    …33Ils m’ont tourné le dos, ils ne m’ont pas regardé ; On les a enseignés, on les a enseignés dès le matin ; Mais ils n’ont pas écouté pour recevoir instruction. 34 Ils ont placé leurs abominations Dans la maison sur laquelle mon nom est invoqué, Afin de la souiller. 35 Ils ont bâti des hauts lieux à Baal dans la vallée de Ben-Hinnom, Pour faire passer à Moloc leurs fils et leurs filles : Ce que je ne leur avais point ordonné ; Et il ne m’était point venu à la pensée Qu’ils commettraient de telles horreurs Pour faire pécher Juda.

     

    • #2260094

      Et donc... ? Qu’est on sensé comprendre ?


    • #2260095

      Merci JOB d’évoquer ce passage fondamental de l’AT qui nous rappelle que Dieu a crée l’homme LIBRE ( libre notamment de connaitre Dieu et de l’aimer, ou pas ...et de FAIRE LE BIEN ou pas... ), condition sine qua non de la responsabilité de ses actes et donc de son jugement pour l’éternité ( Paradis ou Enfer ).

      Cette liberté humaine est oubliée ( a dessein ? ) par bon nombres de " cadors " et clercs de la droite catholique qui préfère parler de " châtiments " pour justifier la survenance d’un mal, manière habile mais MALHONNÊTE pour transférer la responsabilité d’une catastrophe de l’homme vers Dieu !


    • #2260213

      Ben, on est sensé comprendre que justement, jamais Yahvé n’a jamais demandé de sacrifices d’enfants.
      D’ailleurs, j’aimerais bien connaitre les versets où ce serait mentionné.
      Bon, il y a bien l’histoire d’Isaac mais c’est une mise à l’épreuve et une image du sacrifice futur du fils de Dieu lui-même et la sacrifice d’enfants est remplacé par celui d’un bouc (ou agneau, je ne sais plus).
      En fait, le seul sacrifice d’enfants auquel Dieu ait jamais consenti, c’est bien celui de son propre fils !!!
      Incroyable quand même !!!!


    • #2260230

      @ Job

      En parlant de Yahvé voici un passage sur ce qui en est dit dans "l’hypostase des archontes", tiré de textes gnostiques. Le sujet est un peu complexe.

      ******
      Alias Jéhovah
      Le chef des Archontes est aussi nommé le Seigneur des Archontes. On lui donne aussi parfois le nom étrange Yaldabaoth. Les érudits ne peuvent se mettre d’accord quant à la signification et à l’origine de ce nom. Selon une traduction, il signifie “l’enfant qui traverse l’espace”. Selon une autre, il signifie “le chef de la horde” (Jarl Egil Fossum. The Name of God and the Angel of the Lord. Pages 332/336). Ce nom semble ainsi suggérer des allusions aux deux types d’Archontes. Dans l’Ancien Testament, le nom yhwh seba’ot, Yahvé Sebaoth, est utilisé 276 fois pour désigner le titre du dieu paternel. (Dictionnary of Deities and Demons in the Bible. Page 155). Gershom Sholem, érudit prééminent de la Cabale et du mysticisme Juif, expliqua le nom Ialdabaoth comme “un composé entre le participe actif Araméen yaled (engendrer) et le nom Abaoth, qui représente une forme abrégée du nom Sabaoth. Ainsi, ‘Ialdabaoth signifie celui qui engendre Sabaoth’.” (Nathaniel Deutsch. The Gnostic Imagination. Page 55). Et il existe encore une demi-douzaine d’autres interprétations.

      Il est vraisemblable que le nom Ialdabaoth soit simplement une variante du nom Jéhovah, le dieu paternel des Hébreux. Les Gnostiques identifiaient Jéhovah avec le Seigneur des Archontes et rejetaient l’Ancien Testament et tout le plan Judaïque de rédemption comme un subterfuge des Archontes. Il fait ainsi du sens qu’ils aient utilisé le terme même utilisé par les Juifs afin de dénoncer la vraie nature de la déité Juive.
      http://liberterre.fr/metahistoire/e...


    • #2260245

      @Adelaide

      Vous m’excuserez camarade mais la gnose est l’ antithèse Luciférienne de la parole de Dieu, en avez vous conscience ? !!


    • #2260256

      les hébreux de la torah en font tout un pataquès parce qu’ils ont cessé les sacrifices humains, comme si c’était un truc exceptionnel issu du génie juif. la civilisation indienne par exemple a éliminé la pratique bien avant les hébreux en substituant la victime humaine à un fruit qui a la forme et la consistance d’un crâne donc symboliquement la Vie est toujours offerte à la Divinité et la dette est donc réglée mais c’est une noix de coco qui trinque au lieu d’un pauvre couillon ;
      il n’y a que l’eau qui est offerte (gaspillée dirait un athée). la chair est mangée le sang est devenu eau, et le sacrifice simple offrande. et ça s’est passé dans des temps immémoriaux, mythiques, aucun texte n’en parle et oubli mémoriel des détails. alors que dans la torah, le moloch et le Baal ils reviennent souvent dans l’histoire et le sacrifice à Baal c’est du sacrifice humain, donc il y a des mauvais hébreux qui pratiquent encore.
      En tous les cas les bons hébreux, eux, continuent à sacrifier, mais uniquement du bétail, c’est ça la religion de la torah, le temple c’est une foire aux bestiaux et une boucherie de gros puisque la viande est partagée entre les dévots,
      Dans le sacrifice hébraïque, le sang est la part de Jéhovah, (d’où l’ obligation du casher pour le juif talmudique, tout le sang doit aller à Jéhovah, une malheureuse goutte volée et c’est le bad trip.
      Le seul truc (pour moi) qui relie l’ancien et le nouveau testament c’est le sang, le sang du Christ ; le reste c’est pipeau, la torah c’est une religion de sacrifices et d’holocaustes et dans un lieu unique : le temple de Jérusalem.
      Plus de temple, plus de sacrifices,
      et alors, plus de religion ? mais heureusement que le Talmud est arrivé : on ne sacrifie plus mais on respecte strictement 613 règles de soumission, (une sorte de masochisme expiatoire).
      la religion de la torah est une religion de bergers nomades mangeurs exclusifs de viande (et de pain),
      les religions ont toujours un rapport très très étroit avec la nourriture . on mange toujours ce que l’on sacrifie ou qu’on offre à la divinité pour payer sa dette. le sacrifice permet de se décharger d’être obligé de tuer car la vie est sacrée elle est du ressort de la divinité. tuer au nom de Dieu c’est pas tuer vraiment, on se décharge sur l’autorité divine.
      Quand Yahvé ordonne de massacrer les hommes les femmes les enfants et le bétail, c’est un bel holocauste qu’il demande et avec sacrifices humains,et les hébreux le font en son nom.


    • #2260295

      la gnose est l’ antithèse Luciférienne de la parole de Dieu, en avez vous conscience ?




      non pas du tout, la gnose alexandrine est un courant de pensée philosophico-théologique syncrétiste (judéo greco egypto chrétien) qui tente d’expliquer la place de l’homme dans le processus de la création divine et donc aussi d’expliquer le processus de cette création. cela n’empêchait pas ces gens là d’être des chrétiens exemplaires dans leurs comportements et souvent avec une vie monacale, mais ils produisaient leurs propres évangiles. cela date de l’Eglise primitive quand il n’y avait pas de dogme unitaire bien défini. (Visiblement tu n’as lu aucun évangile gnostique). l’époque de la gnose est une époque de recherche intellectuelle et spirituelle particulièrement féconde car située au carrefour culturel et religieux du monde antique : Alexandrie et sa bibliothèque. La torah a été traduite en grec à Alexandrie, (la version dite des septantes).
      Question subsidiaire : qui a bien pu brûler la bibliothèque ?)
      Et oui le christianisme naissant avait besoin d’une nouvelle théologie, Marcion fait aussi partie de ces gens qui ont cherché à bâtir une théologie chrétienne.
      Ce n’est pas parce que leurs conceptions n’ont pas été retenues que cela en fait des suppôts de Satan. diaboliser le vaincu, on connait la méthode. Ceux qui ont gagné sont devenu les pères de l’Eglise et ceux qui ont perdu, des hérétiques (les gnostiques, Marcion, Arius,Savonarole etc)


    • #2260353

      @Paramesh

      La gnose syncrétiste ( et ses variantes des sociétés à mystères ) a été identifiée depuis toujours par l’Eglise catholique, ses Saints et ses Docteurs comme une construction païenne (et Luciférienne ) de fausse connaissance visant la damnation des âmes, cela fait deux milles ans que ça dure ( exemple : le catharisme ).

      Alors pourquoi paienne ? Tout simplement parce qu’elle est contraire au corpus de la révélation Divine, elle est par conséquent une voie d’ égarement dont l’auteur n’est pas Dieu.

      Il est parfaitement impossible d’être Chrétien et gnostique sans s’abuser soi même et tromper son monde : la gnose prétend sauver par la connaissance seule ( fut elle initiatique ) là ou l’ Eglise ( corps mystique du Christ ) enseigne que le baptême ( d’eau, de désir ou de sang ), la foi ( l’humilité, la charité... ) et les œuvres, et au final l’état de grâce peuvent conduire au salut. La gnose est antinomique par essence à la révélation.


    • #2260403
      le 17/08/2019 par David, un catholique
      Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

      @Paramesh

      On juge un arbre à ses fruits. Lisez le "Contre les hérésies" de St-Irénée pour connaître les fruits de ces gnostiques. Ils ont tous en commun de croire qu’un Dieu mauvais (démiurge) a créé le monde tel que nous le connaissons tandis que le vrai Dieu tenterait d’illuminer les hommes.

      C’est une conception inversée de celle transmise par la Bible comme l’a dit justement JOB.
      Comment un Dieu mauvais serait à la base de la création ? Et comment le vrai Dieu lui serait-il inférieur (n’ayant pas créé le monde) ?
      Cela ne tient pas debout mais malheureusement certains croient y trouver la vérité.
      C’est l’oeuvre du serpent qui est père du mensonge et ne cesse de vouloir tromper l’humanité pour sa perte.

      St-Irénée rapporte que Saint-Jean a refusé d’adresser la parole à Marcion, qu’il qualifiait de premier-né de Satan.

      Ces gnostiques n’étaient pas chrétiens car il n’étaient pas dans la communion de l’Église. Ils prétendaient être détenteurs du vrai enseignement du Christ sans même l’avoir connu comme ce fut le cas des apôtres.

      Saint-Paul avait annoncé leur venue en ces termes : " Je sais qu’après mon départ des loups cruels s’introduiront parmi vous, et ils n’épargneront pas le troupeau ;
      de vos propres rangs surgiront des hommes qui donneront des enseignements pervertis pour entraîner les disciples à leur suite."


    • #2260484

      la gnose prétend sauver par la connaissance seule



      enlevez "seule" car c’est infondé. vous ne comprenez pas l’époque où ça se passe car visiblement vous ne l’avez pas étudiée sérieusement. accuser les gnostiques ou Marcion d’’être anti chrétiens est une vaste foutaise, dites plutôt de mauvais catholiques, ce serait beaucoup plus juste.
      Le discours du christ est tout sauf intellectuel, il s’adresse au coeur plus qu’à la raison.
      Comment donc le christianisme peut il se développer dans des sociétés où le questionnement religieux est au centre de la vie intellectuelle (kabbales juive et egyptienne, néoplatonisme grec), la gnose est justement une tentative positive d’intellectuels chrétiens issus de différentes origines culturelles d’intégrer le message du christ dans un discours philosophico religieux compréhensible pour les élites intellectuelles de toutes les religions pratiquées à l’époque. notamment l’origine du mal qui reste malgré tout la chose la plus difficile à accepter pour quelqu’un de logique dans le dogme chrétien (c’est en tous les cas le point de friction qui m’a fait quitter le catholicisme, et je ne suis pas le seul, je préfère aussi par exemple considérer que la virginité de Marie est un élément symbolique et non réaliste du discours mythique de la naissance du christ. il ne fut pas oublier que les anciens naviguaient dans le monde du mythe, la grotte,l’étoile, l’ane, le boeuf, l’encens, la myrrhe et l’or, .La virginité de Marie à l’époque c’est de l’ordre du mythe, du symbole. du merveilleux ou du magique, en faire un dogme réaliste c’est s’anihiler toute pensée logique non chrétienne. c’était ça l’idée sous jacente des penseurs gnostiques.
      Les textes gnostiques sont en majorité des évangiles à forte connotation allégorique pas des discours polémiques et le message d’amour du christ y est toujours bien présent. mais ce n’était pas suffisant pour une Eglise centralisée sur le modèle romain qui avait besoin d’une soumission totale à un dogme pour s’imposer sans partage (c’est l’histoire exemplaire de Marcion faussement accusé d’hérésie et de gnosticisme et dont parle le président dans sa dernière intervention)
      Un peu de vulgarisation sur les mystères chrétiens :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Myst%...)


    • #2260502

      @Paramesh

      La gnose c’est la " religion " à la carte ou chacun se fait sa petite mixture pour justifier ses tendances occultistes, tel aujourd’hui le New Age : " je préfère considérer que la virginité de Marie est symbolique ..."

      Moi j’aime la vérité. chacun son truc.


    • #2261901

      non, ç’est ta vérité que ta foi te fait prendre pour la Vérité. Tu es un homme de foi, cela est fort respectable mais la foi n’est malgré tout qu’une croyance liée à un dogme. Tu prétends donc que ton dogme est la Vérité alors que ce n’est pas la mienne puisque je ne crois pas à ton dogme. Paul de Tarse dit de même en prétendant que le christianisme est la Gnose, la seule légitime et que les écrits gnostiques ne sont que des pseudo gnoses (St Irénée idem)
      Jean Borella, philosophe chrétien en parle fort bien :
      http://jeanborella.blogspot.com/200...


    • #2262177

      @Paramesh

      Comme le rappelle fort bien Etienne Couvert, spécialiste de l’infiltration gnostique dans l’Eglise, les Blondel, Mounier, Thaillard de Chardin... et bien sur les Borella que vous évoquez sont de purs gnostiques aux ordres de la cabale qui ont tenté de talmudiser la religion catholique : https://youtu.be/oC1ScI0R9vg

      Ce faisant en ne vous référent qu’a des auteurs de seconde zone, vous devenez comme eux : une arnaque.


    • #2262613

      auteurs de seconde zone ? Saint Paul, Saint Irénée ?
      ils écrivent noir sur blanc que la révélation christique est la seule vraie gnose, et contre cette affirmation votre frère couvert, auteur de troisième zone sur le coup, est votre seule argumentation.
      C’est l’hôpital qui se fout de la charité.
      Avant de débattre il faut déjà se mettre d’accord sur la signification des termes employés, or visiblement vous n’avez pas fait les recherches suffisantes sur la signification du mot "gnosis".
      je ne parle pas de la gnose de Princeton ou autres foutaises new age qui sont visiblement la tasse de thé de votre hurluberlu mais pas la mienne
      https://www.persee.fr/doc/assr_0335...


  • #2260106

    En un titre, la Controverse de Sion, tout y est déjà explicité


  • #2260134

    Yahoo !! Il y a t’il un lien ?


  • #2260156
    le 17/08/2019 par David, un catholique
    Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

    "De Dieu adorons les desseins, et ne l’accusons pas des fautes des humains"

    Yahvé est le nom de Dieu révélé à Moïse au buisson ardent. Celui qui Est, Était et Sera.

    L’islam ne reconnait-il pas Moïse comme prophète ? C’est donc bien le Nom que Dieu a choisi de donner à Moïse.

     

    • #2260206
      le 17/08/2019 par alderic-dit-le-microbe
      Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

      Bien essayé Moshé ... Moussa a été initié à la maçonnerie à l’arrache en haut d’une colline, (comme le laisse entendre la référence au bâton qui se transforme en serpent, dans le texte ) pour construire une extension de l’empire Égyptien sur son flan Est, et ainsi, protéger l’empire des incursions venant de ce coté. C’est une colonisation, avec récit du martyr pour se faire accepter plus facilement par les populations locales en jouant sur l’empathie, avant de les soumettre définitivement.

      Tout le baratin qui vient endormir le monde pour justifier cette colonisation / extension territoriale, puis cette domination, ne mérite aucun argument d’autorité, ni une quelconque référence à un dieu.

      La vérité est plus simple et plus terre à terre que tout le baratin religieux du monde,

      La question qui devrait être posée est celle-ci : pourquoi trouve-t-on cette tolérance dans les textes religieux d’un présumé dieu envers le diable, et ceci, dans les 3 religions dites "révélées " , mais dans les faits "imposées" par le sabre et le glaive ?

      N’est-ce pas parce que c’est la tactique du bon flic et du mauvais flic qui est ici instaurée dès l’antiquité, bien avant l’heure des séries policières U.S. ?

      Les deux œuvrent de concert, "diable" et "dieu", fric et socialisme, parfois en alternance, parfois en simultané, mais l’esprit collectif qui gère , et l’un, et l’autre, reste le même, et les profits vont tjs aux mêmes, comme lorsqu’un individu se trouve enfermé, aliéné, en qu’un salop de flic le cuisine, avant de laisser la place à un autre plus doux et respectueux, jusqu’à extinction de la volonté de l’individu . . .

      C’est donc la mort psychique des individus qui est programmée dans ces écrits, c’est l’esclavage, le viol des volontés qui est légalisé et mis en place, sur des bases protégées par du baratin sur le divin.

      Et effectivement, depuis lors, ces sortis d’Egypte ont semé la mort et le chaos dans le monde entier, ils ont aliénés des milliards d’individus. Ils ont quasiment éradiqué les européens de souche, d’abord dans les Balkans, puis en Gaule, avant de partir ensuite pour les Amériques, et faire subir le même sort aux indiens en utilisant les anciennes victimes, comme ils le font au niveau national en utilisant un peuple dit "de gauche" pour asservir un peuple dit " de droite" en alternance.

      C’est de tout cela, entres autres, dont ils auront à répondre. Et c’est aussi entres autres pourquoi il n’y aura pas de reprise possible par le politique.


    • #2260226
      le 17/08/2019 par David, un catholique
      Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

      @Alderic

      Construire une extension de l’empire égyptien ? D’où est-ce que vous sortez cette ineptie ? Un peuple ne quitte pas une terre en se faisant poursuivre par une armée parce qu’il veut étendre l’empire d’où il vient...

      Vous ne croyez pas en Dieu, n’est-ce pas ? Je n’ai qu’un conseil à vous donner : lisez.
      La Parole de Dieu vaut mieux que tout discours humain.


    • #2260228

      L’Islam reconnaît le prophète Moïse qui est appelé moussa en arabe. Dans le saint coran il es expliqué que la bible a été falsifier et que justement le saint coran est infalsifiable (DIEU défie n’importe qui en toute vérité et de demandé de l’aide a tout ce qui veut en dehors de lui pour produire une sourate ou rajouté des versets. (scientifiquement le saint coran est effectivement un livre ou chaque mot a une importance).

      Youssef Hindi explique une théorie sur l’ancien testament est de la violence de Yahvé.(un dieu qui aurait remplacé le DIEU monothéiste de la thora.)


    • #2260235

      aldéric t’es pas sérieux ?

      Moïse est un prophète qui a mis une branler au pharaon maçonnique (la pyramide que l’élite vénère aujourd’hui)
      Le pharaon voulait une démonstration de la force de DIEU. (tu connais l’histoire après).

      Aujourd’hui Israël est le serviteur du diable, jadis Israël a été le seul opposant au diable et son polythéiste maçonnique.


    • #2260444
      le 18/08/2019 par alderic-dit-le-microbe
      Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

      Bien sûr que je suis sérieux. Et bien sûr que je ne crois pas à ce baratin d’un désaccord entre ceux qui se font appeler "juifs " de nos jours, et la confrérie millénariste camouflée derrière la loge.

      Même pas foutu de dire le nom du pharaon qui aurait suscité cette prétendue fuite ... On croirait une fake news de chez BFM tellement c’est mal ficelé !

      lien
      ( extrait ; " Quittant la plaine, les Israélites se seraient installés dans les montagnes pour mener une vie rurale et pastorale. " Ça, ça sent le baratin. Ils ont certainement fuit pour ne pas subir les foudres des populations lésées qui se faisaient racketter. )

      Si tu regardes bien, c’est une parti du peule égyptien qui arrive en Palestine, qui monopolise tous les postes clés, qui écrase les cités sous l’impôt ( en clair, qui les racket ) , et qui fuit face à la révolte des cités du littoral pour aller se réfugier dans les montagnes. Et au sein de cette population, t’as des grands maîtres, et Moussa qui sert de proxy, et qui se fait initier pour servir de directeur du centre de collecte, donc du racket.

      C’est un grand classique de l’histoire. Du Mont Olympe aux Alpes, c’est la même chose depuis des lustres. Les prédateurs sont dans les montagnes et rapinent les producteurs de la plaine, sous couvert de "on a bcp souffert", ou de l’image d’autorité/ d’expert, ou du bon samaritain.

      Les Égyptiens craignaient l’Assyrie. Il leur fallait un territoire tampon. Ils l’ont donc crée de toute pièce avec une partie du peuple, et une narrative propice à sa création, plus tout le travail d’ingénierie pour que ce bout de peuple veuille quitter sa terre natale. En règle générale, les grands maîtres martyrisent les populations.

      Ils ont fait pareils avec les Européens, avec les Allemands, Irlandais et les Anglais, etc ... Tu humilies, tu prives de tout le nécessaire à la survie, et tu viens avec une solution pour tirer d’affaire en promettant la lune, un nouveau monde, une vie meilleure, ailleurs. Voila, t’as du juif ! Ensuite, tu fais de tes anciennes victimes des bourreaux, en prenant appuis sur leurs ressentiments, pour soumettre d’autres peuples ... Et ainsi de suite ... Jusqu’à la domination du globe et au déluge, et tu recommences. C’est un petit jeu de cons .... On sait aussi faire la même chose, et influer sur les conditions de vie de ceux qui se pensent au dessus de tout ... Il est imprudent d’en douter, et de sous-estimer.


    • #2260695

      « Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions des patriarches sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler. »

      Professor Ze’ev Herzog teacher in the Department of Archeology and Ancient Near Eastern Studies at Tel-Aviv University. (Ha’aretz Magazine, Friday, October 29, 1999)


  • La présence dans la plus ancienne version connue de l’Ancien Testament (la version grecque d’Alexandrie) de deux noms utilisés alternativement pour désigner Dieu : un nom générique, Elohim alias Élie (repris effectivement dans Allah) = Dieu, et Yahvé, dieu national des Hébreux, dieu des armées, dieu vengeur, est effectivement un grand mystère.

    J’ai lu plusieurs fois que le nom Yahveh, ou plutôt le tétragramme (les quatre consonnes) correspondait aux trois temps du verbe être et voulait dire : "celui qui est, qui a été, et qui devient (ou fait devenir), ce qui l’a fait traduire dans les Bible protestantes par l’Éternel. Je ne sais pas dans quelle mesure c’est vrai, ni quelle en est l’origine. Ce que je pense, c’est que cette étymologie, qui correspondrait très bien à celle d’Élohim, ne cadre par contre pas du tout avec les attributs du dieu national Yahvé.

    Élohim est aussi identifié, dans la Genèse puis chez Saint Jean, au Verbe, au Logos des Grecs, c’est-à-dire à la parole, à la communication, au langage articulé et symbolique qui fait la différence ontologique entre l’homme et les autres animaux. Et en ce sens, l’homme a été créé lorsque qu’il est devenu à l’image de Dieu, parce qu’Il lui a donné cette qualité essentielle qui le définit, le Verbe, la capacité de symboliser, de représenter, d’abstraire, de parler et de pensée réfléchie (savoir qu’on sait).

    Dans le Nouveau Testament, il n’est jamais question de Yahveh, Jésus parle de son Père, du Seigneur, ou autres métaphores, mais au moment de mourrir c’est bien le nom d’Elohim qu’Il invoque lorsqu’Il dit (en araméen) : "Eli, Eli, lama sabachthani ? "

    Mais c’est vrai que le concept d’un dieu national, guerrier et vengeur est fondamentalement en contradiction avec celui d’un Dieu unique, universel, infiniement bon, idée même du Bien. Cela ne peut pas être la même idée. Yahvé est un dieu païen, comme Zeus, premier dieu de l’Olympe qui a laissé son nom au mot générique Theos. Yahvé ne se présente pas comme le Dieu du monothéisme, mais comme le dieu d’une monolâtrie.

    Reste à savoir comment, pourquoi, dans quelle mesure et en quelles occurrences précises le mot Yahvé a remplacé Elohim. Les Témoins de Jéhovah qui pense que le vrai nom de Dieu est Yahvé, ce qui est la thèse inverse de celle de Youssef Hindi, ont entrepris ce travail, ils ont étudié très en détail et très les cas de substitution d’un terme à un autre dans les diverses versions anciennes de la Bible.

     

    • #2260216

      @PL
      J’aime beaucoup le nom Éternel des Armées.
      Lui seul est éternel et il a de nombreuses armées à ses ordres, qui ne sont pas les armées des hommes.
      Par exemple Deutéronome 7.20 :
      "Et même, l’Éternel ton Dieu enverra contre eux des frelons, jusqu’à ce qu’il ait détruit entièrement devant toi ceux qui resteront, et ceux qui seront cachés"

      De plus, Dieu condamne la guerre dans certains versets.
      Le Livre des psaumes 46.10 :
      " Il a fait cesser les guerres jusqu’au bout de la terre ; il rompt les arcs, il brise les lances, il brûle les chariots au feu.
      Cessez, a-t-il dit"


  • #2260171

    Je pense qu’on retrouve cette mentalité chez tous les peuples païens, pas seulement chez les juifs. Les Grecs et les Romains étaient des peuples sanguinaires et idolâtres qui pratiquaient des sacrifices humains, même chose chez les Celtes, les Germains (sacrifices d’enfants, cannibalisme... ), chez les Hindous (encore aujourd’hui), chez les Indiens d’Amérique... Plus l’humanité avance, plus elle sort de la société de castes, du tribalisme et de l’illusion d’être un « peuple élu », et va vers l’universel et l’égalité. Au fond les juifs talmudiques sont animés par la même croyance primitive que les tribus du Rwanda qui se massacraient entre eux à coups de machettes. (mais avec plus de réseaux et avec des moyens beaucoup plus high tech, hélas... )

    C’est le Christ qui nous a délivré de la loi du péché par son exemple et son sacrifice, en nous dévoilant la logique du « bouc émissaire » sur laquelle sont fondées toutes les religions primitives. (comme l’ont démontré René Girard ou Joseph de Maistre avant lui) Désormais on ne se défoule plus sur une victime pour expier les péchés de la communauté, c’est à chacun de porter sa croix : de reconnaître ses torts et de les assumer. A chacun de tendre l’autre joue (quand c’est justifié bien sûr. Il s’agit pas de se laisser humilier et marcher sur les pieds sans raison non plus).

     

    • #2260263

      Mais les juifs aussi finiront par rejoindre la Nouvelle Alliance tôt ou tard et seront sauvés.


    • #2260306

      Ouai... ! A mon humble avis c’est pas demain le veille... !! En tout cas ce n’est pas la fin annoncée dans les prophéties de la Reine du Ciel à la Salette en 1846...Mais alors pas du tout !!!


    • #2260344

      Après la conférence de Maître Viguier à Annecy, j’avais pensé à René Girard lorqu’il avait parlé du rôle expiatoire de la peine de mort.
      @anonyme,votre commentaire est très intéressant.


    • #2260620

      Dalton, on n’en sait rien et on s’en fiche. Et ce n’est pas à nous de faire des prédictions sur l’avenir. Il faut déjà arriver à s’amender et se sauver soi-même. Le reste après...
      « Modérez le désir trop vif de savoir ; on ne trouvera là qu’une grande dissipation et une grande illusion. Les savants sont bien aises de paraître et de passer pour habiles. Il y a beaucoup de choses qu’il importe peu ou qu’il n’importe point à l’âme de connaître ; et celui-là est bien insensé qui s’occupe d’autre chose que de ce qui intéresse son salut. » ( Imitation de Jésus-Christ, Chap. 1 )

      Ce qui est sûr c’est que Dieu accueille toujours un pécheur repentant, quel qu’il soit.


    • #2260694

      @Anonyme

      Si Notre Dame nous donne ces informations à la Salette, c’est qu’il y a une bonne raison. L’état des hommes d’églises aujourd’hui nous donnent une bonne idée de ce qui peut advenir quand on méprise les avertissements du ciel.

      La connaissance n’est pas accessoire...surtout pour ceux qui ont un devoir d’ état de conduire le troupeau.


    • #2260824

      La métaphysique du bouc émissaire de Gérard est tout à fait pertinente pour les religions abrahamiques où le sacrifice d’un innocent est l’élément fondateur de ces religions, mais pas pour toutes les religions (on parle bien de sacralisation d’un bouc émissaire, d’une victime innocente et non de simples sacrifices en réglement d’une dette envers la divinité où on ne se pose pas la question de l’innocence (notion de péché, de faute) mais de la pureté rituelle de la victime : une perfection formelle (les Hébreux appartiennent aux deux cas, on sacrifie l’enfant,l’innocent, mais uniquement celui qui n’a pas la moindre tare)


    • #2261098

      Bah, moi je crois que c’est impossible d’expliquer les Evangiles de toute façon, c’est quelque chose qui nous dépasse infiniment.


  • #2260253

    Incroyable !

    D’où la citation de BHLevi, "Satan être de savoirs et de lumière"

    PUB : ACHETEZ VOS LIVRES CHEZ KONTRE KULTURE.


  • #2260258
    le 17/08/2019 par Robespierre le Petit
    Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

    Dans la tradition juive yahve et elohim ne font qu’un.
    Elohim represente Dieu dans les lois de la nature.
    Yahve represente Dieu dans sa clémence vis à vis des hommes.
    Demandez à n’importe quel rabbin.
    Je me demande pourquoi Youssef Hindi ne cherche pas à connaître le judaïsme auprès de savants juifs.
    C’est ce qu’on fait des membres de ma famille pour comprendre l’islam. Ils étaient savants rabbins et ont étudié dans une madrassa. Ils lisaient le Coran dans le texte en arabe et parlaient courrament plusieurs langues dont l’arabe classique.
    L’amour de la connaissance passe par un effort.

     

    • #2260396

      Je me demande pourquoi Youssef Hindi ne cherche pas à connaître le judaïsme auprès de savants juifs.



      Je me posais la même question, mais à la seule « lumière » des commentaires et j’allais partir un peu dépité lorsque je suis tombé sur le vôtre. Votre questionnement valait même, chez moi, pour toutes les traditions, tant chacun y va de son grain de sable, parfois factice, pensant aménager la plage, que le sac et le ressac du temps, livrant ses révélations et autres contradictions par vagues successives, ne pourraient modifier.


    • #2260720

      Dans la tradition juive yahve et elohim ne font qu’un.
      Elohim represente Dieu dans les lois de la nature.
      Yahve represente Dieu dans sa clémence vis à vis des hommes.
      Demandez à n’importe quel rabbin.




      voila pourquoi il ne demande pas à des rabbins :
      parce qu’il fait de l’histoire des religions et non de la théologie. et ne se satisfait pas de réponses théologiques (surtout quand les noms de la divinité évoluent avec le temps).
      on n’écrit pas l’histoire de la shoah avec...........


  • #2260289

    Erratum : au début c’est plutôt la fin du 3eme siècle avant J.C et pas le 13ème.


  • #2260315

    Cela dit il y a de quoi s’interroger quant au dieu EL (ou Elohim) soi-disant bon ! Dans Josué Chapitre 7 verset 25 il est question dudit Josué qui condamne Akhan à la mort et par lapidation produite par tout Israël et ce, en affirmant que c’est Dieu (EL) qui le lui rend (qui la lui inflige). Aussi, le dieu EL et YAHVÉ ne sont pas si différents que le prétend M. Hindi.

    Si réflexion il doit y avoir au sujet des Écritures (et pas seulement sur le vrai et le faux dieu) c’est bien celle-ci : ’’Qui (quelle-s entité-s) est à l’origine de ce concept de dévotion de l’homme envers des ’’dieux’’ et dans quel but ?’’


  • #2260383
    le 17/08/2019 par Lecteur Curieux
    Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

    Un débat entre Youssef et un rabbin serait très intéressant.


  • #2260445
    le 18/08/2019 par Téhilim David
    Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

    Torah ecrite = pentateuque
    Torah oral = Talmud
    https://www.torah-box.com/torah-pdf...


  • #2260473
    le 18/08/2019 par Robespierre le Petit
    Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

    Un exemple probant de difference entre les attributs de justice/nature (elohim) et de bonté (yahve) se trouve dans le texte du sacrifice d’Isaac par Avraham.
    Quand le fils demande à son père où se trouve l’agneau du sacrifice, Avraham lui répond "Elohim pourvoiera mon fils".
    Après que l’ange dit à Avraham de ne pas tuer son fils, Avraham offre un belier en sacrifice et nomme le lieu "Yahve pourvoiera".
    Pourquoi ce changement d’appelation de Dieu avant et après le sacrifice ?
    Parce que avant c’est Dieu de justice (elohim) qui demande le sacrifice d’isaac. Ensuite c’est Dieu de bonté (yahve) qui demande (par l’ange) de ne pas tuer Isaac.
    C’est le même Dieu qui exprime des attributs differents (justice puis bonté).

     

    • #2260721

      et c’est lequel qui demande d’exterminer hommes, femmes et enfants, justice ou bonté ?
      Tes "savants" rabbins, comment ils expliquent ce dieu national, c’est justice ou bonté ?
      Il faut réaliser qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec la thora/AT, ce dieu vengeur/massacreur/national est contraire au dieu amour/universel.
      Je ne dis pas que ta famille, les svant rabbins ou qui ce soit prechent le massacre et la domination mondiale, mais ce que dis Yousseh Hindi est tout a fait sensé.
      Il y a quand même actuellement des groupes humains qui font des rituels a base de sacrifices humains et organisent des bains de sangs, tueries de masses, empoisonnement généralisé, génocides dans le cadre de leur croyance religieuse.
      Donc il faut aussi se reveiller et arretez de disserter sur le sexe des anges et affronter le mal.
      Le mal est quand même bien identifié avec le talmud quand même et les pratiques occultes qui y gravitent.


  • #2261071

    Première nouvelle le Coran n’est pas violent.

     

  • #2261171

    Ce sujet est effrayant, non pas par son contenu, mais par l’approche puérile qu’il suscite chez la plupart des gens qui essaient de l’aborder.

    Les uns et les autres croient réellement qu’il y a une entité sadique qui rechigne à venir mettre fin à leurs discussions interminables (pour ne pas dire, tout simplement minables).

    C’est du même niveau que de se demander à quelle vitesse doit aller le Père Noël pour livrer tous les cadeaux à temps, ou encore pourquoi le Petit Chaperon rouge ne s’étonne pas qu’un loup lui tape la causette ... Une approche profane et donc toute enfantine de ce genre de chose ne peut conduire qu’à des énormités.

    Or, (je l’espère) aucun adulte ne doute du fait qu’il n’est point fait référence à un animal dans l’histoire du Petit Chaperon rouge, mais à un prédateur sexuel affamé bien humain.
    Bizarrement, mis face à un serpent qui parle, tout le monde débloque ; et pour cause, plus personne ne se souvient à quoi cela fait référence, ce qui conduit inévitablement tout un chacun à y voir ce qui lui plaira et surtout à alimenter des discussions aussi vaines que possible sur d’autres sujets, comme ...des querelles de noms !

    Et pendant ce temps, très peu de gens auront remarqué qu’Allah الله‎ et Yahvé יְהֹוָה sont deux tétragrammes ayant des significations dans des domaines tout autre que la politique ou le simple fait religieux. Bref, ...


  • #2261265

    j’avais publié un commentaire un peu long qui n’as pas été publié j’espère que celui ci le sera et il sera bref :

    Jesus ne pris jamais Yahvé

    tout simplement

     

    • #2262038

      Livre de Marc : 29 Jésus répondit : « Le premier, c’est : “Écoute, ô Israël : Jéhovah* notre Dieu est un seul Jéhovah*
      C est le shema israel.
      Vous etes bien peremptoire pour dire ce que vous dites. Qui peut connaitre les prieres les plus intimes de Jesus ?


    • #2262460

      livre de marc 29 quoi ?

      il y a que 16 chapitres dans marc on dit chapitre "numéro" et versé "numéro" monsieur quand on site la bible

      jehova dans l’évangile n’importe quoi retourne chez les mormons


  • #2261428

    J’ai du mal à saisir ce que veut faire comprendre Youssef Hindi. Quelqu’un de plus sage pourrait m’aviser ?

    Est ce qu’il entend qu’il existe un dieu bon et un dieu mauvais comme le fait comprendre Stephane Blet dans son interview avec Morgan Priest ?
    Ce qui renvoie à la notion de démiurge chez les franc-maçons.

    Car, pour avoir lu l’ancien testament ainsi que le nouveau testament, il n’est jamais question de ça.

    Pareil pour le Coran. Je l’ai lu récemment.
    Lorsque Dieu s’exprime, il dit bien que des prophètes sont venus en son nom, il parle de Moise, de Jésus et encore de Mohammed, mais il n’est jamais question d’un mauvais Dieu puisqu’il dit bien qu’il est le seul et l’unique.

    Je pense commander les livres chez KK mais j’aimerais une explication, merci.


  • #2261869
    le 20/08/2019 par Metta-Bhavanaute
    Youssef Hindi – La véritable origine de Yahvé

    TETRAGRAMmATON (yahve) EST UN TRIANGLE QUI REPRÉSENTE L’UNE FACE D’UNE PYRAMIDE PROUVÉ EN PHYSIQUE UNIFIÉE AU NIVEAU QUANTIQUE POUR ÊTRE LA STRUCTURE DE L’ESPACE-MÉMOIRE TIRANT SON ORIGINE DU PROTON. LE TÉTRAHEDRON EST FORMÉ DE DEUX PYRAMIDES FORMÉS DE 32 PLUS PETITES IMBRIQUÉES EN SENS OPPOSÉ. SECRET SOURCE DU PLUS HAUT RITE FRANC-MAÇON ET DU SAINT-GRAAL DES TEMPLIERS VOLÉ À PHARAON AU CENTRE DE LA GRANDE PYRAMIDE DE GIZEH PAR MOISE.
    (VOIR : ACROSS THE EVENT HORIZON DE MR. HARAMEIN QUATRIEME PARTIE).


Commentaires suivants