Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Youssef Hindi – Bible hébraïque et Évangiles : continuité ou opposition ?

« Bible hébraïque et Évangiles : continuité ou opposition ? » : Youssef Hindi répond aux questions de l’équipe niçoise de l’association Culture Populaire.

 

 


 

Retrouvez Youssef Hindi dans le cadre des formations E&R :

 

Retrouvez Youssef Hindi sur E&R et ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

175 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci Mr Hindi, toujours égal à vous même, cette connaissance approfondie et l’analyse qui en découle pousse au respect.
    Pour aller plus modestement dans ce sens, y a qu’à visionner certains rabbins complètement allumés, mais jamais dénoncés, un imam avec le même discours serait immédiatement emprisonné au Camp de Guantanamo.


  • Le peuple hébreu fut élu par Dieu pour être le dépositaire de la vraie religion, dont la conservation lui fut confiée au sein des peuples idolâtres jusqu’à la venue du Messie promis, par lequel s’accompliraient les prophéties de l’Ancien Testament. Mais les juifs commencèrent bien avant la venue du Christ à biaiser les prophéties en leur donnant une interprétation fausse, raciste et impérialiste.

    La Promesse d’un règne du vrai Dieu sur terre, règne spirituel de la religion authentique, les juifs l’interprétèrent comme le règne matériel de leur race, comme la promesse de Dieu aux israélites d’une domination mondiale et de la mise en esclavage par eux de tous les peuples de la terre.
    Comme exemples de ces fausses interprétations on peut citer les suivants :
    Dans la Genèse, au chapitre XXII, versets 17 et 18, l’Ange du Seigneur dit à Abraham :

    "Je te bénirai et je bénirai ta descendance comme les étoiles du ciel et comme le sable du rivage de la mer : ta postérité possédera les portes de tes ennemis. Et en ta semence seront bénies toutes les nations de la terre."

    Les juifs impérialistes ont donné à ces versets une interprétation matérielle, leur faisant considérer que Dieu leur offre en tant que descendants du sang d’Abraham de se rendre maîtres des portes de leurs ennemis, et que c’est exclusivement en eux, en ceux de race juive, que pourront être bénies toutes les nations de la terre. En revanche, la Sainte Eglise interprète spirituellement cette prophétie, s’agissant de la victoire que, par la vertu de Jésus-Christ et par le don d’une justice persévérante, tous les fils spirituels d’Abraham (c’est à dire les chrétiens) doivent obtenir sur tous les ennemis visibles et invisibles de leur salut. C’est ainsi que l’accomplissement de la lettre de cette prophétie se vérifia depuis la fondation de l’Eglise, lorsque tous les peuples du monde se soumirent à Jésus-Christ et reçurent de lui la bénédiction et le Salut. »*

    * Annotations autorisées de la Bible de Scio, Madrid,1852, t. I, p. 95.

     

    • Justement le problème est "leur impérialisme " ; vous avez d ’un côté le judaisme qui est un projet politique nationaliste ( luttant au sein des peuples contre leur "odieux " nationalisme (" la haine " ) pour mieux les affaiblir et soumettre au leur débridé et sans complexe ! ) et de l ’autre ce que vous appelez la " sainte religion " ; l ’un prêche l ’amour , le pardon , la charité ,l ’autre médite , complote , la domination politique , le suprémacisme le plus inflexible .C ’est comparer l ’incomparable et c ’est en outre un marché de dupe que ce pseudo judéo -christianisme car votre religion d ’amour vous met à la merci de celui n ’entendra jamais votre amour que comme une faiblesse voire une sottise de "gentil " et vous anéantira sans faiblesse au nom de ses Livres qui font de toute charité envers les "gentils "une offense à leur Dieu ! De grâce cessez le théologiser là ou n ’est question que de stratégie , de rapports de force et d ’inexpiable lutte entre l ’idéal démocratique et de fraternité ( christianisme ) et le farouche esprit de caste , de séparation et de d ’inégalité qu ’est le judaisme .


    • Cette promesse s’adrese à Ibrahim (psw) et sa descendance, donc aussi à ismaïl son fils. Ne pas l’oublié. C’est important si vous voulez tout comprendre de ce verset.


    • @X

      Cette promesse s’adresse aux fils spirituels d’Abraham père des Croyants.

      Et non à sa descendance par la chair.

      Et donc à tous SAUF aux juifs et aux musulmans qui tous deux contestent la divinité du Christ

      La preuve ce ne sont ni les juifs ni les musulmans qui dominent le monde.

      Celui qui domine le monde c’est celui qui le fait tourner à son heure sous sa Loi : Anno Domine 2019

      C’est nous catholiques qui vous dominons et pas vous qui nous dominez.

      Et sans vous nous serions encore tout
      Alors que sans nous, vous ne seriez rien.

      Nous ne le tenons pas à nos mérites.

      Mais à l’observation des deux commandements du christianisme :
      - nous aimons Dieu au dessus de nous mêmes
      - et aimons nos frères autant que nous mêmes.

      La question s’est donc posée de savoir COMMENT nous devions aimer nos ennemis : vous.
      En leur disant la vérité, surtout si cette vérité vous dérange.
      parce que le préalable à votre conversion, ce n’est pas le mensonge mais la vérité.

      Et voici donc (par charité) la vérité vraie en réponse à votre post :

      Nous vivons tous à Son Heure sous Sa Loi.
      Et tout genou fléchit au seul prononcé de Son Nom du Ciel aux Enfers.

      Cette personne divine est le Christ.
      Et Elle est Roi des rois, et Roi de France.

      Donc, vous êtes dans la mauvaise confession
      Mais à la bonne adresse.


    • @François Desvignes
      la religion doit élever les âmes et les esprits, non l’Ego... Revenez parmi nous, y a de la place pour l’intelligence, la sincérité et la virilité si nécessaire. Ne vous croyez pas assis sur une vérité immuable, elle n’a tout au plus que 2000 ans et en piteux état, contrairement à ce que vous prétendez, du genre vous nous dominez. Si votre affirmation tient des réseaux secrets, oui bien entendu mais vous n’en faites pas partie, ou bien ?. Alors ceci n’a plus rien à voir avec le christianisme duquel vous vous prétendez, mais avec autre chose. Les dominants changent durant l’histoire, ceux d’aujourd’hui ne le seront plus demain et ainsi de suite. Du coup votre arrogance n’ aura été qu’un pet de travers.


  • (suite)
    Dans le Deutéronome, au chapitre II, verset 25, le Seigneur dit :

    "Dès aujourd’hui, je vais répandre la frayeur et la crainte de ton nom sur tous les peuples qui sont sous les cieux, en sorte qu’au bruit de ta renommée ils soient effrayés, et, comme des femmes dans les douleurs de l’accouchement, qu’ils tremblent et soient envahis d’angoisse".

    A ce passage également, la Sainte Eglise donne une interprétation restreinte, tout à fait différente de la pensée impérialiste juive, pensée qui s’est traduite au cours de l’histoire en faits palpables démontrant l’application pratique de cette interprétation fausse. Partout où triomphèrent au Moyen-Age les mouvements hérétiques dirigés par les juifs, de tels triomphes fussent-ils locaux et éphémères, ils étaient toujours accompagnés de crimes, de terreur et d’épouvante. La même chose s’est produite avec leurs révolutions maçonniques, comme celle de 1789 en France ou celle de 1931-1936 en Espagne. Sans parler des révolutions judéo-communistes en Union Soviétique.

    (NDT et ailleurs depuis, en Chine, Indochine, à Cuba, au Nicaragua, etc.) où les hébreux ont réussi à instaurer leur dictature totalitaire et ont semé la frayeur et la mort de manière si cruelle que les pauvres russes asservis, actuellement en entendant prononcer le seul mot de juif, tremblent de peur.)

    Un autre exemple de ce type nous est fourni par la fausse interprétation que font les israélites du verset 16 du chapitre VII du même Deutéronome, qui dit :

    "Tu dévoreras tous les peuples que le Seigneur ton Dieu va te livrer. Ton œil sera sans pitié pour eux, et tu ne serviras point leurs dieux..."

    Alors que la Sainte Eglise donne à ce passage une interprétation également restreinte, les juifs l’entendent de manière monstrueuse, dans l’idée que Dieu leur a donné le droit de dévorer tous les peuples de la terre et de s’emparer de leurs richesses. Et nous avons vu en effet, au chapitre 4 de la première partie de ce livre, ce que le rabbin Baruch Levy écrivait à son disciple le jeune Karl Marx, le fondateur de ce qui fut ensuite le Socialisme bien improprement appelé scientifique, lui donnant de prétendus fondements théologiques au droit des juifs de s’approprier les richesses de tous les peuples au moyen de mouvements prolétariens communistes contrôlés par le Judaïsme.

    https://catholicapedia.net/Document...

     

    • @Adalbéron
      Je n’oserai jamais remettre en cause votre croyance en la sainte église, mais voilà. Durant des siècles aucune explication des textes dans les églises à l’attention du tiers état, pourtant la noblesse et le clergé savaient, mais ont laissé dans l’ignorance les gens, ou alors ils ne savaient pas, et c’est pire. Dès lors, la bile est sainte, j’ai un peu de mal à appeler l’église, la sainte. Les églises sont des lieux sanctuarisés comme beaucoup d’endroits dédiés à la prière. Prétendre d’une assemblée hiérarchisée par des papes de toutes sortes, bons ou mauvais, qu’elle est sainte, j’ai beaucoup de mal mal avec ça. Ceci dit, je crois au retour de Jésus comme l’annonciateur de la fin de notre histoire.


    • @Pitchou

      L’Eglise comme institution, l’Eglise comme communauté des croyants enfin l’Eglise comme doctrine ne forment qu’une Eglise qui est (sont) sainte(s) car elle(s) a (ont) été fondée(s) par le Christ .

      l’Eglise est ainsi une représentation du Dieu Trinitaire sur terre où l’Institution correspond au Père, la Communauté au Fils qui s’est fait chair, et sa Doctrine à l’Esprit Saint.

      Dans cette Eglise qui est donc Une en trois, la Sainteté de ses membres ne rajoute ni ne retire rien à la sainteté de l’Église non plus que le péché d’autres de ses membres ne pourrait altérer la divinité du Christ ou entacher la sainteté de l’Eglise.en ses trois acceptations :

      - la présence du diable en face de l’Autel ne retire rien à la sainteté du Sanctuaire
      - le péché du diable ne retire rien à la sainteté du martyr
      - le mensonge du diable ne retire rien à la vérité de la parole de Dieu..

      Ainsi, Brocoli ,qui est anathéme et en service commandé du N.O.M. (juif), est parmi nous mais non avec nous puisque contre le Christ.


    • @ Youssef Hindi

      Il y a ici un un petit malentendu. Je ne suis pas l’auteur des lignes ci-dessus ; c’est un extrait du livre 2000 ans de complot contre L’Église dont j’ai fourni le lien PDF. Je ne l’ai pas précisé par manque de place.

      Cela dit, j’en profite pour expliquer pourquoi on parle de Sainte Église alors que L’Église montre tant d’exemples de piètre humanité à travers les siècles.
      La sainteté est une des quatre notes de L’Église qui est une ; "qu’ils soient un Père, comme Toi est Moi sommes Un." Jn 17, 21 (unité de la substante divine dans la Trinité des Personnes), sainte ; eût égard à la sainteté éminente de Son fondateur qui est saint (ce qui n’est pas le cas de Luther, Calvin, Henry VIII ou... Mohamed) et à la sainteté de nombre de ses membres (on ne trouve des saints que parmi les catholiques, il n’y en a aucun ni dans le judaïsme talmudique ni dans l’Islam), eut égard aussi à la sainteté de sa doctrine qui est divine, catholique ; c’est à dire universelle (cette universalité déjà réalisée a été "empruntée" par l’Islam qui ne l’a toujours pas réalisée et ne la réalisera jamais) et apostolique parce que transmise sans interruption depuis les Apôtres par le sacre d’évêques.

      Qu’il y ait toujours eu des traitres dans L’Église ne doit pas étonner ou scandaliser puisque dès le collège apostolique qu’il a institué, le Christ a supporté la présence de Judas qu’il savait devoir trahir pour prévenir ses fidèles qu’il en serait toujours ainsi, la perfection n’étant pas de ce monde en dehors de Lui et de Sa Très Sainte Mère dont nous fêtons aujourd’hui l’Assomption.

      J’avoue ne pas avoir bien compris votre commentaire concernant le clergé, la noblesse et le tiers-état et en quoi cela a à voir avec la question d’une interprétation trop littérale que les Juifs font de l’Ancien Testament.

      Merci pour votre quête honnête de la Vérité, qu’elle vous amène à reconnaître que le Christ n’est pas seulement un prophète. Si un autre que Lui avait été mis sur la croix, vous croyez vraiment que sa sainte Mère qui se tenait à Ses pieds ne s’en serait pas aperçue ?

      Bien à vous


    • @Adalbéron
      En aucun cas il est question pour moi de heurter ou de provoquer, simplement mettre des choses à l’épreuve de l’objectivité. L’islam a une forme de sainteté, les gens les reconnaissent de leurs vivants à travers leurs actions, ils passent dans l’oubli car aucune forme de canonisation de la part d’un rassemblement de gens ne les valident pour l’éternité, et pour cause aucun clergé du genre catholique romain n’existe. Moi ça me va. Une religion, peu importe laquelle, quand elle tourne le dos à la réalité temporelle est obligatoirement décriée par les contemporains, c’est ainsi. J’en reviens aux tiers état, c’est la début du massacre du christianisme avant même les pseudos révolutionnaires asservis par la bourgeoisie montante de l’époque. Je veux dire par là, si le clergé avait été dans une position de pédagogie et d’ouverture d’esprit envers ceux pour qui le christ était venu, j’ai la faiblesse de croire que jamais les démolisseurs de Dieu et du Christ avec un peuple averti n’auraient réussi leur besogne.... Même à l’époque de Jeanne, le clergé n’étaient pas tout blanc, c’est dire que ce terme de sainte église, ne passe pas. Si chaque église peut être considérée comme l’endroit ou les chrétiens poursuivent leur cheminement pour la rencontre du Christ, ça découle du bon sens , englober la Vatican, les évangélistes, les protestants et tout ceux qui s’affirment du Christ donc de la de sainte église, avouez qu’il y a de quoi en décourager pas mal de gens. Vous semblez dénigrer l’islam sur la mort de Jésus. Cette manie de certains cathos ignorant de toute l’islamité et prétendant des contre vérités en se sentant dans la religion supérieur commence à devenir légèrement agaçante. Je suis obligé à mon tour de croire que Jésus est le fils de Dieu pour mon salut ? Non. Je parle à un frère dans la croyance d’un Dieu pour tous, miséricordieux envers l’humanité, d’ou ma franchise.


    • La difficulté, c’est que pour la plupart des chrétiens, le Saint Esprit valide tout à posteriori...

      On a beau parler, histoire, historiographie, études de textes, systématiquement vous nous direz que l’Église bien guidée a tout validée... Et si on prend les errements d’un Pape d’aujourd’hui.. vous nous dites qu’il faut être patient et attendre l’oeuvre du Saint Esprit..

      À tous les coups ça marche... C’est aussi implaquable que d’affirmer que la réalité est ainsi parce que Dieu l’a voulus ainsi.. l’Eglise nécessairement bien guidée puisque Dieu l’a voulus ainsi.

      Aucune preuve factuelle... ne sera valide pour ouvrir le dossier, puisque c’est en ça que se résume les tenants de votre « Foi »...

      Après c’est les possibilités d’aboutissement du débat qui sont fortement compromis... ça n’empêche pas de discuter pour autant.


  • Des réponses que l’on aimerait entendre tout les jours, et que certains devraient écouter tout les jours !


  • bonjour et merci youssef.trés intéressant .je connais assez bien les évangiles mais trés peu la bible ça m a donné envie de lire les chapitres cités et un de vos livre sur le sujet .des explications simples et précises trés pédagogique .bonne continuation à vous


  • Evidemment que ce n’est pas une continuité ! Pour avoir lu les deux je peux affirmer que les Evangiles sont une réaction radicale aux délires de la bible hébraïque. Le Nouveau Testament est une mise en garde de ce qui est entrain de nous arriver aujourd’hui ! Une mise en garde contre le règne de la matière, contre les marchands du Temple... !

     

    • @goy pride

      la compréhension commence par la connaissance ’élémentaire :

      Je vous propose de lire "la Bible expliquée aux enfants" de la comtesse de Ségur. : tout de suite, vous comprendrez pourquoi concernant la Bible, vous l’ avez peut-être mal lue.

      Au début je croyais que c’était un livre pour cheftaine de louveteaux, mais comme il pleuvait et qu Hubert remy en avait recommandé la lecture, je l’ai ouvert.

      On y apprend plein de choses.

      Sur notre sujet :

      Si le NT n’était pas la suite de l’Ancien qui l’annonçait (d’ailleurs à toutes ses pages), le N.T ne se serait pas appelé "Nouveau" mais "Anti" : l’Anti Testament.

      Qu’est-ce que vous répondez à ça ?


    • moi je réponds que c’est encore pire car être anti c’est encore y faire référence alors que nouveau se suffit à lui même.
      Et puis la bible c’est quand même un putain de capharnaum historique sans aucune unité au contraire des évangiles.


    • Qui est ce qui appel ça nouveau ? Jésus nous a dit : voilà le nouveau testament ? Et puis il a ajouté... et ceci, c’est l’ancien ? Dites nous plutôt ce que Jésus a dit.

      La gauche « prolétarienne » française (LOL).. ils ont demandés à Mao pour avoir le droit de s’appeler les « nouveaux » philosophes ?

      Les pères de l’Eglise sous l’influence de Saint Paul parlent ils d’une nouvelle alliance car à deux reprises dans ses lettres celui-ci évoque une nouvelle alliance ? D’ou vient le nom ?

      Alliance est a prendre dans le sens de contrat

      Paul ne conteste pas les alliances antérieures avec Noé, Abraham, Moïse. Selon Paul le contrat antérieur n’est pas caduque. Et (en aparté) enquoi est ce different de ce que prônent les pharisiens concernant les lois noachides ?

      La Genèse : « Tous vos mâles seront circoncis. Mon alliance sera marquée dans votre chair comme une alliance perpétuelle ». Quant à testament, il y a une notion juridique par rapport aux Lois duSinaï.

      Paul n’a jamais interdit lacirconcision. La circoncision de cœur existe déjà dans l’ancien testament. Paul prêche aux païens, mais il ne veut pas leur imposer la lourdeur de la circoncision. De toute façon « 1mutilation » interdite par les romains aux non-juifs et amenant des complications médicales chez l’adulte !

      Jacques Le Juste, frère de Jésus (par Marie..sanctifié dès le sein de sa mère), premier évêque, patriarche de l’Eglise de Jérusalem, chef de l’Église primitive apporte une précision : il faut que les païens devenu monothéiste observent un minimum de préceptes en s’abstenant des souillures de l’idolâtrie, de l’immoralité, de la viande étouffée et du sang.
      https://www.biblegateway.com/passag...
      Cependant..




      Dans les Actes des Apôtres, il est rapporté que, lors de son dernier séjour à Jérusalem, Paul a été accueilli très froidement par Jacques le Juste, le chef de la communauté, et les anciens. Ceux-ci lui font savoir que, selon des rumeurs, il a enseigné aux juifs de la diaspora l’« apostasie » vis-à-vis de Moïse, c’est-à-dire l’abandon des coutumes ancestrales et notamment dela circoncision de leurs enfants.




      La dénomination de ancien testament fait référence à la première alliance/contrat (d’un point de vue paulinien) en aucun cas le titre d’un ouvrage, ni son contenus. Si postérieurement des autorités chrétiennes valident l’entièreté de son contenus ça n’a rien à voir avec l’appelation donnée à l’ouvrage pour ainsi dire.


  • Le seul problème c’est que Jésus n’a jamais été un personnage historique.
    Un paien qui parle.

     

    • Aucun historien sérieux ne peut soutenir scientifiquement une idée aussi saugrenue.
      Dans l’histoire des Hommes, il y a avant Jésus Christ et après.


    • Titus
      "Historien sérieux", cela ne veut rien dire. Il faut apporter des preuves. Et là c’est même pire, il faut expliquer l’absence de preuve (les évangiles ne comptent pas car c’est le sujet de la discussion).

      La Bible explique clairement que la mort de Jésus fût accompagnée de miracles surnaturels. Une obscurité de 3h sur toute la terre ou du moins sur toute la région (un phénomène solaire que le monde ancien n’aurait pas manqué d’observer), cette nouvelle étoile de Bethlehem que personne ne consigna. De tels phénomènes astronomiques avaient plein d’opportunités pour être répertoriés, Pline « Histoire naturelle »,Seneca « Questions naturelles », Ptolémé « l’almageste », les travaux de Tacitus et Suetonius et les travaux d’innombrables autres écrivains, scientifiques, historiens qui ont disparu, et que les écrivains chrétiens si désireux de trouver des confirmations historiques n’auraient pas manqué de conserver.
      Le rideau du temple fut déchiré en deux, Jérusalem subit 2 tremblements de terre assez fort pour casser en deux des rochers et peut être le détail le plus remarquable, la résurrection massive de saints juifs qui sortirent de leur tombe et apparurent dans les rues de Jérusalem ( la nuit de morts-vivants).
      Est ce possible que tous sauf Mathieu ont oublié de tels phénomènes ? La cerise sur le gâteau c’est la résurrection et l’ascension au ciel devant des témoins. C’est difficile d’accepter qu’une telle chose comme cette ascension, un des moments les plus influents sur l’histoire, vue par un grand nombre de témoins n’ait pas eu l’effet d’une bombe dans la conscience des gens qui vivait au premier siècle.

      Pline le jeune.
      Il était chef de la police et procureur général. Lorsque qu’un cas d’un groupe chrétien fut présenté à lui, il demanda conseil à son ami proche, l’empereur Trajan pour conseil. Car il ne connaissait pas les chrétiens !! Ces lettres sont les premières ou les romains reconnaissent officiellement les groupes chrétiens de l’époque comme un nouvelle religion. On est en 112 !!! Il n’existait à cette époque aucune archive sur les procès de Jésus, Peter ou Paul.


    • @Jay

      Faites attention, vous risquez de faire remettre en question à beaucoup leur faux héritage sémite(les religions abrahamiques issue du proche-orient) et potentiellement les faire s’intéresser à leur vraie héritage celtique/nordique/germanique c’est à dire authentiquement européen ! Et d’ailleurs les 3/4 voir la totalité des ’’fêtes chrétiennes’’ sont issues des traditions nordiques/germaniques/celtiques mais les commissaires de la Rome décadente, ont changés les noms et mit tout sa au profit de la nouvelle ’’religion d’État’’.....


    • Jay tu confonds mythe et histoire. Jésus personnage historique est prouvé par l’histoire de l’Eglise primitive et de ses textes. (comme Mohamed Bouddha ou Mani ) Quand tu penses nouvelle religion, il lui faut bien une origine humaine un déclencheur humain
      Que les historiens romains n’en parlent pas, normal,car intintéressant pour eux sauf quand les problèmes commencent politiquement et socialement pour eux ; mais l’historien juif Flavius Joseph lui, concerné, en parle.il ne donne pas de nom mais parle du procès et de la crucifixion.
      Quant à historien sérieux cela fait référence bien sûr à l’histoire récente (non censurée par l’Eglise) quand on commence l’exégèse sérieuse des textes


    • Paramesh, tu n’as pas lu mon commentaire.
      Quant a flavius :
      Nous avons les quelques lignes de Flavius Joseph.
      Or ces lignes sont hyper controversés dans le milieu académique. Et 2
      lignes dans un ouvrage sur l’histoire des juifs, c’est peu.
      Origène parle beaucoup de Flavius dans ses livres et a même critiqué le
      livre de Flavius sur l’histoire juive car il ne mentionnait pas JESUS !!
      Ces 2 lignes ont été trafiquées plus tard.
      L’église est connu pour les faux. Cela à commencé avec la mère de
      Constantin et les reliques.


    • Paramesh
      Suite : Historiens juifs. Ils en parlent ?
      Eh bien non (sauf le faux de Flavius)
      As-tu entendu parlé de Justus de Tiberia (mort en 101), de Nicolaus de Damascus ( fin premier siècle av. J.-C. et début premier siècle), de Philo d’Allexandira( -20 à 50) ?
      Non.
      Alors fait comme pour 911. Fais tes propres recherches et tu comprendras le problème.
      Ces trois historiens auraient mentionné Jésus et tous les miracles qui l’entourèrent.
      Mais pour cela, il faut connaitre leurs fonctions et leur vie.
      Le problème comme toujours est le manque de connaissance, d’informations.


    • Il y a un témoignage peu contestable : le talmud !
      Si la compilation en est achevée plutôt assez tardivement, certaines des discussions à l’origine des textes qui le composent remontent au IIeme ou IIIeme siècle AV JC !... D’autres sont déjà avérées d’époque christique...
      C’est ainsi que le paragraphe 43 a du Traité Sanhédrin reconnaît clairement la "pendaison" (à une croix - c’était la formule consacrée) de Jésus et de certains de ses disciples la veille de la Pâque ! Des chercheurs reconnus comme sérieux dans la judéosphère ont même été capables de trouver la quasi totalité des membres du Sanhédrin présents lors du procès de Jésus... Clairement les rabbins le revendiquent en rejetant sur les Romains la charge de l’exécution, quand ceux-ci se sont contenté d’avaliser la décision des juifs afin de ne pas risquer de troubles à l’ordre public en des temps pour le moins politiquement instables...
      On imaginerait assez mal que les talmudistes revendiquent "pour le plaisir" une affaire qui leur cause tellement de tort depuis deux mille ans !


    • Merci Claude...
      C’est ce que j’essayais de dire : si le Talmud reconnaît le Jésus historique....

      Ensuite, il est évident qu’a l’époque les tensions politiques avec les zélotes font qu’il y a tout un climat qui rends les événements autour de Jésus un non-évènement pour Rome.. C’est une autre histoire pour les affaires (du temple) terrestres juives...


    • Le Talmud :
      Certains disent que les Talmudes fournissent des preuves sur Jésus, comme témoins hostiles.
Cependant les personnages variés appelés Jésus dans les écritures juives découlent d’un messe total comme le démontre bien Frank Zindler dans « Le Jésus que les juifs n’ont jamais connu », et les références à Jésus que pointent certains chrétiens apparaissent beaucoup plus tard.
      Le nom de Jésus de Nazareth (Yeshua ha-Notzri en Hébreux) n’apparait jamais avant la dernière couche de la littérature rabbinique, vers le sixième ou septième siècle.
Mais est-il notre Jésus ?
Il est confondu avec des personnages plus anciens, Jésus Pandira ( milieu du premier siècle) ou Jésus ben Stada ( second siècle), ayant des connexions avec le gouvernement et des comportements étranges comme bruler sa nourriture en public.
      Quand il fut excommunié pour pratique de la magie et pour avoir égaré le peuple d’Israël, un herald passa 40 jours à chercher des témoins pour le défendre, mais aucun ne put être trouvé. Il fut pendu au réveillon de la Pâque avec 5 disciples Mathai, Naqai, Nezer, Buni et Todah. C’est difficile d’imaginer comment avec cela les apologistes voudraient nous faire accepter ceci comme informations fiables sur leur Jésus, ou comment les documents juifs peuvent être des preuves alors qu’ils ne peuvent même pas placer les différents Jésus dans le bon siècle.


    • @Jay,
      vous dites n’importe quoi... Ou plus exactement, comme d’habitude, vous polémiquez en utilisant des avis marginaux.. C’est sure sur internet en Googolisant un copié collé on peut faire tout dire ou presque...

      Jésus est un des personnages les mieux attestés de l’Antiquité en réalité.... Au-delà des sources chrétiennes (!) il y a les sources romaines, ainsi que les sources juives ne vous en déplaise..

      Bien entendus pour les sources juives, il y a Flavius Joseph concernant l’execution de Jacques (Le Juste) dit frère du Seigneur.. et ne balayez pas non plus d’un revers de la main (de derrière votre clavier) les faits : les personnages cités dans le Talmud sont très ressemblant... et il ne faut pas essayer de nous impressionner par la rédaction finale des textes au IVe siècle vu que les matériaux utilisés pour la rédaction sont bien plus anciens !!! Et même logiquement contemporains à Jésus (si on considère une ressemblance).

      Comme je l’ai dit... à l’époque c’est un événement de petite envergure... vu la sédition qu’il y avait dans la région.. Malgré ça (!) le fait que ce soit Anan qui convoqua une assemblée de juges dans le récit de Flavius indique qu’il ne s’agisaiit pas d’une mince affaire !!!! En plus, il s’agit de Jacques le Juste... de la tradition judéo-chrétienne.. ce sont les premiers chrétiens qui ont disparus par la suite !!!

      L’époque de l’antiquité n’a pas des journaux ou des équipes de télévision.. Cependant la diversité des sources fait qu’aucun historien sérieux aujourd’hui ne doute de l’existtence du Jésus historique... C’est un sujet très populaire aux USA... là-bas impossible de trouver un professeur dans une des meilleurs universités au monde niant l’existence du Jésus historique.. c’est même le contraire.. point.

      Ps : vous êtes bien moins embêté avec votre hindouisme et sa protohistoire.. les sources sont inexistantes, ça règle le problème... Au fait, Youssef Hindi... ça vient peut être de Al-Hind.. L’Inde.. peut être des origines connues ? Voilà une question, intelligente, à lui poser si 1jour vous le rencontrez ? @Jay


    • Peter, je vous attendais, vous en avez mis du temps !

      « un copié collé on peut faire tout dire ou presque »
      Je vous défis de prouver que je fais des copiés-collés. Faites vos recherche sur google !

      « il y a les sources romaines, ainsi que les sources juives ne vous en déplaise.. »
      Parfait, lesquelles ? Des noms ! Parce que si vous en avez, vous allez pouvoir faire un livre et devenir célèbre.
      Justus de Tiberia (mort en 101), de Nicolaus de Damascus ( fin premier siècle av. J.-C. et début premier siècle), de Philo d’Allexandria( -20 à 50), comme je l’ai dit auraient été d’excellentes sources, mais rien, pas un mot. Vous lisez mes commentaire ?

      Les 2 lignes de Flavius sont trafiquées, tout le monde le sait. Surtout qu’Origéne le confirme, au fait savez vous qui est Origéne ?

      « Evénement de petite envergure ? Relisez mon premier commentaire, vous allez voir si c’était de petite envergure.

      « qu’aucun historien sérieux » j’ai déjà répondu plus haut, avez-vous lu mon premier commentaire et surtout l’avez-vous compris ? Avant d’attaquer, il faut d’abord comprendre ce que dit l’autre. Il ne faut pas trop se presser.

      Un aparté sur l’hindouisme.
      Par exemple même si on démontre que Bouddha n’a jamais existé, cela ne changera rien.
      C’est comme si l’on prouvait que Soral n’a jamais existé, cela ne changera rien, les analyses sont là.
      Les religions abrahmiques sont historico-centrées et c’est là un de leurs problèmes.

      Donc j’attends les sources romaines et juives et même païennes !!
      Je reste précis, vous être tous dans les croyances.

      Parfois l’absence de preuve devient une preuve, chose très connu des inspecteurs de police.
      Vous devriez revoir la série Colombo. Et comprendre comment on mène une enquête sur un crime.


    • @jay

      La meilleure preuve de l’existence de Jésus Christ est la haine que lui voue depuis deux mille ans ses ennemis et la lutte perpétuelle (et vaine) qu’ils mènent contre Lui encore aujourd’hui.


    • @jay, tu t’fous d’ma ganash ?
      J’ai une petite tête d’éléphantôme ?
      C’est que ça trompe énormément vos commentaires ?
      Comment taire la petite voix qui est en vous ?

      Les copiés collés, c’est à partir de bouquins.. j’ai pas le temps de jouer les colombo.. je sais ce que je lis.

      Je te l’ai dit... tes controverses, c’est des points de vue comme les autres... et Dieu sait que des points de vue il y en a tout autant que d’éditeurs pour les publier.. ton manque d’intelligence, pour ainsi dire... c’est de présenter cela comme la vérité ultime.. Et je suis vraiment indulgent de te répondre dans de telles circonstances.

      Donne moi le consensus général sur ce sujet du Jésus historique, largement débattu aux USA... et l’opinion des professeurs experts dans le domaine...

      Quant à mon commentaire et ta réponse... je te suggère de regarder ce que signifie protohistoire dans le dictionnaire....


    • @ Titus

      Tu as raison : haïr quelqu’un constitue la meilleure preuve de son existence.
      D’ailleurs, j’ai pu moi-même tester ce phénomène : un soir, j’ai haï très fort le Père Noël, et le lendemain matin, mes souliers posés devant la cheminée étaient pleins de billets de 500 euros !


  • Youssef Hindi aurait pu rappeler aussi que le héros David, si important pour les Juifs, triomphe de Goliath et en est récompensé sur terre, alors que Jésus crucifié est un perdant sur terre, mais un gagnant au ciel.

     

    • @René

      David qui est au Ciel n’est pas de votre avis :

      - Sur terre, il a remporté sa victoire sur Goliath par la Foi car c’est parce qu’il a cru en Dieu qu’il a pu vaincre Goliath (qui mesurait 4,2m et lui 1,6 m)

      - Mais sur terre encore, il a remporté une victoire plus importe que celle sur Goliath , la victoire sur sa chair en expiant le crime d’Urie, qu’il fit tuer, parce que ce con avait eu la désagrable idée d’être marié avec Betnsabée avec qui il coucha et eut un enfant . Et cette victoire sur lui-même et sur la chair s’appelle la chaine d’or, ce sont ses 150 psaumes, donc appel&és "psaumes de David".

      Et voilà pourquoi j’ai répondu à votre post :

      ces prières (sublimes) sont les seules communes entre les juifs et les chrétiens.

      Donc, vous avez tort d’opposer AT et NT, judaisme et Christianisme
      Ce serait plus juste de dire que le juif est un chrétien avorté.
      Ou inachevé

      Ou encore mieux, comme le disait la soeur de BHL, vraie juive, vraie chrétienne : le chrétien est un juif accompli.

      Le seul vrai juif, le juif abrahamique, mosaique, davidique c’est le Chrétien.

      Le juif sanhédrique , talmudique, noachique , rabbinique, le juif de pouvoir, le juif déicide n’est pas "Juif" : car son père est Satan ( Jean 8 44)


    • malhonnête, David tue Goliath bien avant de se taper Bethsabée. tu fais l’histoire à l’envers.
      Quant au paradis des hébreux, cite moi un seul texte de la thora qui en parle.


    • @françois desvignes
      David contre Goliath...
      N’y voyez-vous point la parabole du triomphe d’un peuple faible (en apparence) et rusé contre le reste de l’humanité forte (en apparence) et pétri de morale...
      Moi,si !


    • @paramesh

      La victoire sur la chair est postérieure à la victoire par les armes puisque devant Goliath David n’était pas encore roi, et devant bethsabée c’est de la terrasse de son palais qu’il la vue prendre son bain.toute nue au clair d elune alors qu’elle était belle à faire bander un mort ou à convertir un pédé.

      Et alors ? Ai-je dit le contraire ?

      En quoi c’est malhonnête de dire que la victoire sur la chair fut plus méritante que la victoire par les armes parce que celle sur la chair lui couta plus que celle par les armes ?

      Seul un pédé pourrait contester cette évidence.


    • @yuil

      J-y vois la démonstration et non la parabole que celui qui met sa Foi en Dieu est invincible.

      Et aussi longtemps que la France, David contre Rome, mit sa Foi en Dieu, d’une tribu de bikers illettrés, Dieu en fit la Lumière , la Libératrice et l’Espoir du Monde.

      Mais depuis qu’elle ne met plus son Espérance qu’en elle-même jusqu’à ignorer Dieu, inexorablement, elle décline pour n’être plus aujourd’hui que le vague souvenir d’elle-même.


    • @François Desvignes
      Sans déconner, vous vous prenez du coup pour le peuple élu, en adoptant à peu de chose près les mêmes lois pour s y intégrer autrement aucune dérogation sans le baptême.
      Honnêtement, vous n’êtes pas plus élu que ceux que vous dénoncez car seul Dieu fait et défaits les élus, vous ne serez qu’un inquisiteur foutant la haine des autres par votre concept de pureté raciale ou religieuse, de l’AT ou du dahech en mouvement, vous avez le choix. Non, vous n’aurez jamais ce plaisir, et ce n’est pas en nous citant Bhl ou Boubaker ...que vous vous dédouanez de votre profond et dangereux égarement, en vérité qui n’est qu’hérésie à la face de Dieu et les hommes. Je ne sais pas pour Dieu, les Hommes vous les aurez sur votre chemin.


    • @Pitchou

      Totalement : nous sommes le seul peuple elu par ukaze de Dieu du 25 décembre 496.

      Fallait bien remplacer les deicides démissionnaires et vous n’étiez pas encore nés.

      Ca s’est passé à Reims.

      Je peux même vous dire ce qu’ils ont mangé après la cérémonie : c’était un porridge de blé concassé aux lardons fumés.

      (Heureusement que certains n’étaient pas nés).

      En fait, une béchamel épaisse aux lardons.

      oh ben, une louche, vous êtes plombé pour la nuit.

      Si,si : Clotilde en a mangé : ça fait radiateur la bouffe par temps froid.

      Je ne sais plus de qui je tiens le menu : ça doit être de Sainte Emmerich.

      Nous ne mourrons jamais : notre Roi Qui est Dieu est invincible.

      Vous devriez nous rejoindre : c’est toujours plus prudent d’être du côté du plus fort.


    • @François Desvignes
      Y a comme un truc qui ne tourne pas rond chez vous. Vous vous prétendez des dominateurs, mais vous dominez qui au juste ?
      Les banques, les Multi nationales, les politiques, les armées, les corps constitués, les oligarques, les francs macs, les sectes, les marchands d’armes etc...Tout ce beau monde se tient dans une interconnexion nommé le pouvoir infiltré par des réseaux divers et autres lobbyistes plus au moins voyou. Vous vous trouvez à l’entrée de la grande salle pour leur réunion annuelle pour la petite pièce en les interpellant avec la fameuse phrase : A votre bon cœur Messieurs-Dames.
      Vous n’êtes pas de ce monde dont vous rêvez, ils sont bien loin de vous et de moi, ces gens ne laissent aucune trace sur google, soyez en certain, et vous le savez, mais vous aimez me la jouer supra supérieur, en se demande en quoi ?
      Les soldes d’été vont être prolongées, peut être jusqu’en octobre.
      Faites gaffe, les camisoles seront bon marché.


  • L’ancien testament contient tout du long ce fil d’or divin qui est l’annonce du Christ, fil doré, plein d’éclat et de lumière, que les visées hégémoniques terrestres d’une petite caste juive parmi les juifs a tenté de dévier à son ridicule profit...

    Elle en a terni l’éclat par ses souillures toutes humaines.

    L’erreur consiste alors à adopter des positions de rejet total de l’AT, jetant le bébé avec l’eau du bain - ou plutôt avec le foin de la crèche - tandis qu’il faut y discerner ce qui émane de l’humain et ce qui émane du divin.

    Un cœur de bonne volonté sait faire le tri.

    Satan sème toujours ses faux bijoux en toc au milieu des splendeurs divines afin de tromper l’œil distrait.

     

    • Mouais...

      Le problème inverse quand on est gosse, c’est qu’on vous bourre le mou avec l’AT durant les classes de catéchisme, alors que ce truc dans son ensemble devrait être traité comme une merde radioactive à approcher avec des pinces de 10 mètres de long et une vie d’expérience derrière soi.

      En bref, l’AT "moderne" mille fois trafiqué, n’est certainement pas fait pour être lu par la masse.
      Juste pour info, c’est l’AT qui m’a parfaitement dégoûté de la religion catholique, et les Évangiles qui m’ont poussé à la pardonner (notamment grâce aux explications périphériques des sieurs Hindi, Hillard, Escada, Reynouard, Grimault et tant autres).

      Donc bon, votre histoire de fil d’or et tout, on pourrait surtout dire la même chose du monde en général, qui est bien plus agréable à regarder que ce déferlement de merde qu’est l’AT.

      Navré si je choque mes amis catholiques, mais leur tendance à se sacrifier pour les juifs en effraie plus d’un.


    • @igor

      Toutafé

      Nous sommes nous Français, le peuple Elu de la Nouvelle Alliance en remplacement du peuple déchu, lui pour avoir été déicide.

      Il suit de ce qui précède qu’aucun juif ne peut acquérir la nationalité française à moins de se convertir à la Foi catholique et que l’absence de baptême selon le rite catholique est un empêchement dirimant à l’acquisition de la nationalité française.

      Donc pour un Français conscient de ses responsabilités , ne sont pas Français :

      - B.H.L
      - Attali
      - Boubakeur
      - Macron, Hollande, Sarkozy
      - ...

      Mais Hindi c’est moins sûr : parce qu’on peut etre chrétien par le bapteme de désir (comme la Samaritaine ou le Centurion), vouloir et appliquer le Bien, sans avoir eu la possibilité de passer par la case " Jean Baptiste au Jourdain".


    • C’est très beau... Et vous me touchez !
      Mais je vous rappelle qu’aujourd’hui la "petite caste" dirige le monde. La traiter par le mépris me paraît insuffisant. La "bonne volonté" ne permet pas de créer une puissante antidote à son venin. La poésie ne suffit pas à déminer le terrain.


    • Sankara, lorsqu’un légionnaire romain demande à Jésus ce qu’il convient de faire en tant que soldat, le Christ répond :

      "Ne commettez ni extorsion ni fraude envers personne, et contentez-vous de votre solde."

      Nous pouvons constater qu’il ne lui demande pas de cesser d’être soldat, il ne lui sort aucun laïus sur la nécessité de cesser la guerre... car tout simplement celle-ci n’est pas abolissable en ce monde.

      Il s’agit alors de savoir la canaliser pour la mener en défense de la morale et de la vertu. Cela a donné la chevalerie... qui tuaient si nécessaire, sans haine, sans peur, épargnant si possible les vies... ayant un esprit fin, éduqué et élevé vers la vertu.

      In fine la poésie n’est incompatible avec le devoir de mettre en application la violence légitime qui est celle qui consiste à rétablir au mieux l’esprit de justice consistant à la défense du plus faible, contre l’oppression du désordre immoral.

      Le pacifisme n’est que le masque de la tiédeur.



    • Donc bon, votre histoire de fil d’or et tout, on pourrait surtout dire la même chose du monde en général, qui est bien plus agréable à regarder que ce déferlement de merde qu’est l’AT.



      Ce n’est pas mon histoire... et ce fil d’or est bien présent. Ce que vous dites est vrai, le catéchisme est souvent mal enseigné, et c’est bien la marque du manque crucial de Foi de ceux qui l’enseignent car sinon il n’en ressortirai pas du dégoût pour Dieu.

      Vous dites encore vrai : l’AT doit être lu avec beaucoup de pincettes, justement pour déceler ce qui relève des manipulations de la petite caste, et ce qui relève de l’annonce prophétique véritable. Mais ce n’est pas ma faute si l’enseignement aux petits peut être mal fait.

      Au final votre reproche ne me concerne pas.

      Pour les catholiques se sacrifiant pour les juifs... ils sont dans l’erreur et dans l’hypocrisie puisque sans le dire clairement leur sacrifice n’est qu’une soumission masquée à ceux qu’ils pensent être leurs "aînés dans la Foi", tandis que les juifs ne sont aînés de rien, si ce n’est les aînés du rejet du Christ donc du rejet de Dieu. Bref, leur posiiton n’est pas catholique.


    • « Nous sommes nous Français, le peuple Elu de la Nouvelle Alliance en remplacement du peuple déchu, lui pour avoir été déicide. »

      Malheureusement déchu à son tour pour régicide et apostasie...

      Qui est le prochain ?


    • Bonjour@Igor,




      Selon l’Evangile, les Pharisiens auraient "innocemment" demandé à Jésus s’ils devaient obligatoirement payer l’impôt à l’empereur. Jésus leur demanda de lui montrer un denier. Celui-ci ayant été fait graver par César, leChrist déclara : "il faut rendre àCésar ce qui est àCésar et à Dieu ce qui est à Dieu."




      Je l’aime bien ce passage là.
      Alors dites moi... vous connaissez l’interprétation moderne qu’on entends à chaque fois comme quoi le christianisme serait moderne dans sa façon de séparer la sphère politique de la sphère spirituelle... Alors, étant dans un pays laïque (toussa, toussa) je me demande si avant la séparation de l’Eglise et de l’etat les chrétiens en faisaient lamême interprétation ? C’est bien pratique pour la ripoublik.

      Allez je vais tenter un peu d’interprétation de texte... Les pharisiens comme dans d’autres épisodes essaient de le piéger afin qu’il s’attire des problèmes face aux autorités coloniales de Rome en Palestine occupée. Jésus dit que son royaume n’est pas sur terre... Il demande que l’argent (sale) lui soit montré... et il laisse constater (c’est pour la démonstration tout le monde connaît l’effigie et la nature de l’objet) qu’il y a le symbole d’un tyran.. et que de toute évidence (c’est marqué dessus) ça n’apprtient pas à la sphère spirituelle.

      Je trouve que votre exemple concernant le soldat romain est particulièrement mal choisi... En désertant le pauvre misérable risquerait de perdre sa vie... Le suicide est interdit.. la patience est toujours de rigueur.

      Jésus est très clair en établissant la limite de l’engagement.. si il doit se satisfaire de sa solde... il ne pourra suivre un commandement particulièrement inique et injuste. Si il le peut il devra déserter.

      De toute façon si un commandement était injuste les troupes avaient en dernier recours la rébellion. Jésus est précautionneux il dit que l’argent doit être honnêtement gagné et que c’est par la morale qu’on juge toute chose.

      Je ne connais pas l’épisode en question mais dans le climat insurrectionnel de la période... les pharisiens n’attendaient qu’un faux pas de la part de Jésus pour le faire prisonnier des romains et qu’ils fassent le sale boulot à leur place. Dans l’histoire de la pièce, Jesus Roi d’israël pourrait contester la royauté de Cesar.. pareil pour le soldat en lui demandant l’insoumission à l’occupant romain il pouvait être mis sous les cachot pour opinion sympathisante avec les zélotes !



    • "il faut rendre àCésar ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu."



      L’interprétation juste est : si cette pièce gravée à l’image de César appartient à César, à plus forte raison l’Homme qui est à l’image de Dieu appartient à Dieu.

      Il ne s’agit là aucunement d’une séparation du spirituel et du religieux. Je rejette pour cela la laïcité qui n’est qu’une manœuvre pour exclure Dieu de la société.

      La religion est nécessairement politique, ou elle n’est pas. Pour cela que les musulmans par exemple ne doivent aucunement culpabiliser par les attaques les accusant d’être une "religion politique". Une religion qui n’est pas politique, cela veut tout simplement dire une religion qui n’a plus d’influence sur la vie de tous les jours, donc inutile puisque le spirituel se construit de notre vivant en vue de l’après vie.

      Ensuite le passage est particulièrement bien choisi pour dénoncer la position pacifiste, qui consiste à dire stupidement, de façon immature, "plus de guerre dans le monde". Pour le risque de perdre sa vie peu importe, le Christ dit lui-même "Celui qui veut sauver sa vie la perdra mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera". Donc le risque pour un légionnaire de finir exécuté importe peu.

      Si le Christ n’ajoute pas au légionnaire une instruction précise alors que la question est précise - sur la profession de soldat - c’est que le Christ valide la profession même, à certaines conditions citées. Sinon il aurait dit sans ambages "Etre soldat n’est pas bien vu par Dieu".

      Cela pour dire que la position pacifiste n’est pas valide, car un soldat est nécessairement en armes, et les armes si elles sont faites c’est toujours car susceptibles d’être utilisées.


    • Mon problème n’est nullement sur le pacifisme... Mon problème est sur le leadership... Impossible que Jésus valide le leadership romain. Comme l’épisode de la pièce justement.

      Le commandement de Jésus sur le statut du soldat serait devenus applicable en tout temps et tout lieux... Il ne peut pas condamner le métier de soldat.. et le renvoie donc à l’ethique, la morale de ne pas piller... et se contenter de sa solde.

      De toute évidence si l’armée romaine, le commandement est injuste... que les armées pillent et massacrent des civiles... s’ouvre alors un cas de conscience... mais ça c’est la vie. Et il devra obéir les ordres si ça survie est en danger. Ou pas.

      Le contexte général, c’est tout de même d’essayer de piéger Jésus... C’est pour ça à mon avis qu’il parle en parabole... les choses sont à la fois très claires... mais échappe à une condamnation officielle.. L’épisode de la pièce est particulièrement éloquent... ils veulent qu’il avoue être le roi des juifs mais il les désavoue...
      Ça n’est pas cet épisode mais c’est pareille...




      Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas.




      Jésus come back... Le combat politique du moment des zélotes n’avait rien à voir avec un combat spirituel bien plus important. Dieu aurait pu lui donner une victoire sur l’occupant romain et leur complices les pharisiens marchands du temple... mais il ne sera un chef de guerre (terrestre) que lorsqu’il reviendra pour affronter l’antechrist... Et Jésus sera un chef de guerre c’est très clair dans les témoignages rapportés. Le pacifisme est possible que lorsqu’on est un chef de guerre.


  • Lisez Saint-Paul qui parle de la pédagogie de Dieu : "Ainsi, la Loi, comme un guide, nous a menés jusqu’au Christ pour que nous obtenions de la foi la justification." Ga
    3:24

    Dissocier l’ancien du nouveau testament est tout bonnement impossible tellement ils sont liés, c’est un problème inextricable que d’essayer de le faire.

    Le christianisme vient du judaïsme (est l’accomplissement du judaïsme), qu’on le veuille ou non. Le Christ est né de Marie qui est juive. Les apôtres, tous juifs. Les premiers disciples, tous juifs. Ce n’est qu’après que des non juifs sont devenus chrétiens.
    Comme il est écrit dans les actes des apôtres : " C’est à vous premièrement que la parole de Dieu devait être annoncée ; mais, puisque vous la repoussez, et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, voici, nous nous tournons vers les païens."

    Que Dieu ait commander de tuer dans l’ancien testament, c’est certain. Jeanne d’Arc n’a-t-elle pas poussé à la guerre sous l’impulsion divine ?

    Il s’agit d’événements circonstanciés et non pas de ce qui prévaut d’ordinaire.

    Le plus ironique c’est sans doute que le coran ressemble de près à l’ancien testament dont vous vous faites la critique au point de vue de l’appel au meurtre, à la contrainte par la force.... À la différence près qu’il y a quelques siècles qui séparent ces écrits et qu’un certain Jésus-Christ est venu entre temps.

    Le Christianisme s’est répandu par le sang des martyrs et par l’annonce de la bonne nouvelle. L’islam s’est plutôt répandu par la conquête militaire.

    "Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer."

    C’est donc bien qu’ils en avaient la clé qui est la Parole de Dieu

    Donc l’ancien testament est bien divin mais l’usage qu’ils en ont fait était souvent contraire à Dieu.

    Arrêtez d’essayer de nous opposer encore plus aux juifs que nous ne le sommes déjà sur base de l’ancien testament qui est la Parole de Dieu (adressée premièrement aux juifs mais valables pour tous).

    Le coran ne vient pas de Dieu ni son prétendu prophète, il suffit pour ça de voir ce que des musulmans sont capables de faire au nom du dieu prétendument révélé par le coran. Cf. Affaire Asia Bibi au Pakistan...

     

    • @David
      On a compris que vous vouliez nous apposer aux musulmans. On va juste récupérer notre pays et pour le moment il n’est pas entre les mains des musulmans , cela vous en bouche un coin de kippa ça non ?
      Merci a Hindi pour ces éclaircissements qui expliquent mieux certains comportements d’une certaine communauté.

      Ne varietur

      Lavrov.


    • Il y a quelque chose de frappant, c’est le manque de respect de certain chrétiens qui ont toujours besoin de critiquer l’Islam dés qu’ils veulent affirmer leur foi chrétienne. En plus ici sur les paroles de sagesse d’un musulman tel que Youssef Hindi.
      Comme tu te permets de critiquer sans science l’Islam, je me permet de faire tourner ce discours d’un vrai connaisseur de l’Islam au sens spirituel le plus profond. Histoire que ceux qui veulent comprendre comprennent, et pour ceux qui ne veulent pas et préféreront s’enfermer dans leur propre vision hostile post- wahabbitage...on ne peut rien pour eux. Mais Dieu merci l’Islam ne sera jamais enfermé dans cette vision étriquée et fausse sans que cela soit réfuté impeccablement, dans la sérénité de la vérité et du bon sens.

      DAVID, c’est bien juif comme nom .. ou bien je me trompe. Tu pense que le roi David ne connais pas l’Islam , et qu’il ne le respecte pas aujourd’hui ? Change de nom, appel toi l’incrédule au coeur dur. Par respect pour le roi prophete David et son fils Salomon. Et par amour pour le Christ.

      https://youtu.be/u8RFGD0eNvU


    • David,
      C’est tout de meme assez drole de lire ton texte sachant que les chantres du judaisme passés presents et futures ne reconnaissent pas ( et ne reconnaitront jamais ) Jesus comme Messi et prophete car selon eux, il n’a pas accompli les promesses faites par YAVÉ à ton peuple .. contradiction quand tu nous tient ...


    • @Lavrov

      la kippa de David citant Saint Paul : p’tain, les fils se touchent chez vous !

      Bon à nous maintenant, nous aussi on va faire notre lavrov :

      Hindi est un troll siono mondialiste !

      Ou alors :

      Hindi étant le demi frère de Con béni par Abraham, il en a la moitié des gênes !

      Lavrov, c’est pas possible, t’es pas de notre race : tu dois avoir du sang républicain pour être aussi nul.


    • Je pense que la réponse que vous avez donnée, n’a aucun fondement. Vous êtes un imposteur et certainement un identitaire aveugle épris de haine ou un juif sioniste déguisé en catholique. Youssef Hindi met en avant la religion deJésus par rapport à l’hégémonie, l’injustice et l’absence d’humanité illustrant parfaitement l’ancien testament. Le coran est la continuité du message défendu par Jésus . D’ailleurs, les musulmans respecte infiniment Jésus et à la seul invocation de Jésus, récite la même formule : "que la paix et le salut soient sur lui". Le Musulman voue un profond respect au "prophète chrétien" ; cela fait partie intégrante de sa foi.

      Le Coran parle de Jésus comme de l’une des figures les plus honorées et qui a précédé le Prophète Mohamed.

      En fait, Jésus ou Isa (en arabe) est mentionné plusieurs fois dans le coran , plus souvent que Mohamed .

      De plus, il n’y a qu’une seule femme dont le nom est mentionné dans le livre saint de l’Islam.Un chapitre entier est dédié à la vierge Marie ou Maryam en arabe, racontant l’histoire de la naissance de l’enfant de la vierge.


    • @David



      Le christianisme vient du judaïsme (est l’accomplissement du judaïsme)




      Si le christianisme est l’accomplissement du judaïsme, pourquoi y a-t-il encore tant de synagogues et tant de juifs qui attendent toujours le Messie pourtant déjà là et bien vivant ?

      En plus du verset choisi sur les scribes et les pharisiens hypocrites et déicides, en voici quelques autres toujours à propos des mêmes :

      Matthieu 23:37
      Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu !

      Deutéronome 32
      5 S’ils se sont corrompus, à lui n’est point la faute ; La honte est à ses enfants, Race fausse et perverse. 6 Est-ce l’Eternel que vous en rendrez responsable, Peuple insensé et dépourvu de sagesse ? N’est-il pas ton père, ton créateur ? N’est-ce pas lui qui t’a formé, et qui t’a affermi ?
      18 Tu as abandonné le rocher qui t’a fait naître, Et tu as oublié le Dieu qui t’a engendré.
      19 L’Eternel l’a vu, et il a été irrité, Indigné contre ses fils et ses filles. 20 Il a dit : Je leur cacherai ma face, Je verrai quelle sera leur fin ; Car c’est une race perverse, Ce sont des enfants infidèles.
      28 C’est une nation qui a perdu le bon sens, Et il n’y a point en eux d’intelligence.

      32 Mais leur vigne est du plant de Sodome Et du terroir de Gomorrhe ; Leurs raisins sont des raisins empoisonnés, Leurs grappes sont amères ; 33 Leur vin, c’est le venin des serpents, C’est le poison cruel des aspics.

      Même le Ciel avait vu rouge, bien avant nous autres, pauvres mortels !


    • tout çà me fait peser au bouddhisme issu du brahmanisme et du jaïnisme (le Bouddha était hindou de naissance et toute sa philosophie religieuse est d’origine hindoue et jaïn et donc de culture purement indienne ET POURTANT aucun bouddhiste ne vénère les vedas ou les upanishads et ne se prétend un hindou accompli .
      Le dieu de la torah n’est pas le dieu des évangiles : cela devrait pourtant être clair : passer d’un dieu tribal jaloux et vengeur à un dieu d’amour universel si vous ne voyez pas la différence c’est à désespérer (je ne parle pas des cathos pur jus car pour eux c’est un dogme paulinien (saint Paul, un pharisien militant converti) et la croyance est justifiée et légitime si c’est un acte de foi.

      Sur les 613 mitsvots juives AUCUNE n’est respectée par les chrétiens si ce n’est les quelques lois noachiques que l’on retrouve dans TOUTES les religions


    • Vos commentaires sont affligeants.

      Je défends la foi bimillénaire du catholicisme.

      Le coran considère les chrétiens comme des associateurs et postule que l’association est pire que le meurtre, donc nous sommes pires que des meurtriers.

      Je ne veux pas opposer christianisme et islam mais plus je connais l’islam et plus je suis forcé de constater qu’il n’y a pas d’harmonie possible. Et cessez de nous dire qu’il respecte Jésus en tant que prophète et Marie. Ils nient la divinité du Christ, sa crucifixion pour le salut de l’humanité et la Sainte Trinité.
      Mais lisez les évangiles et le coran bon sang ! (et de A à Z) Vous verrez alors qu’ils sont antinomiques (du fait de la condamnations des chrétiens par le coran notamment)

      Nous pouvons demeurer dans nos fois respectives mais n’essayez pas de démolir nos fondations ! L’ancien testament est une de ces fondations et même la première historiquement.

      Que cela vous plaise ou non, Dieu a choisi Abraham et sa descendance pour répandre la foi en Lui. Les juifs ont bien été élus par Dieu. "Le salut vient des juifs" a dit le Christ. Il vient des juifs pour s’étendre à l’humanité entière !
      Effectivement la majorité des juifs n’ont pas accueilli le Christ mais Saint-Paul nous révèle ce mystère dans son épître aux romains. Par leur chute, nous sommes relevés. Mais eux aussi se relèveront par la grâce de Dieu.

      N’y a-t-il pas quelques catholiques sur ce site ?! Je sais bien que ce point de vue est fort répandu sur ER mais il n’est pas celui de l’église catholique !

      Et oui je m’appelle David et je suis fier de porter ce prénom. Et non je ne suis pas juif. Regardez combien de prénoms nous viennent de l’hébreu : Pierre, Jean, Jacques, Thomas, Baptiste, Marie, Simon, Raphaël, Michel, Gabriel, Daniel, Elisabeth, Joseph, Jérémie,Benjamin, Nathan, Emmanuel, Jonathan.

      Vous voulez nier cet héritage ?


    • @ cuit aussi

      "le sang républicain" c’est l’idéologie satanique qui a persuadé l’Humanité que par la connaissance, elle obtiendrait son Salut et que son Salut consistait à être dieu à l’égal de Dieu.

      Et donc la loi des Hommes juge de la Loi de Dieu.

      C’est à cause de cette idéologie que nous vivons dans le sang et les larmes depuis la pomme.

      Alors que si vous aviez bien voulu admettre, vous les républicains bon teint, concentré de folie à qui nous devons nos larmes, que notre Salut s’obtient par la Foi et la Foi par l’humilité d ela prière et la constance de nos oeuvres, depuis longtemps AS aurait été délivré de ses persécutions et votre compte en banque aurait six zéros après le chiffre de votre choix

      Lisez Saint Jude : il parle des républicains.


    • @David

      Vous avez raison, c’’est fou de dire que l’A.T est falsifié parce qu’on ne le comprend pas !

      Dieu a pardonné aux juifs parce qu’ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient

      Nous devons leur pardonner parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils écrivent.

      Je parle pas d’Hindi "musulman convaincu" qui voudrait nous expliquer quoi penser de nos pères.

      Je parle des autres : ils sont dans le syncrétisme qui est le comble de l’hérésie.

      C’est Marianne (contrefaçon de Marie) qui leur a pollué le cerveau : ils ne sont pas méchants, ce sont des handicapés mentaux.

      C’est honteux ! Parce qu’au moins , avant, pour mal penser, le bon républicain était récompensé d’un poste ; mais aujourd’hui sa seule récompense s’appelle l’ANPE.

      C’est le premier chien de la fable qu’on voit aboyer la gamelle vide.

      La république devrait être un régime interdit par l’OMS pour la santé mentale du genre humain.


    • David, tout les noms que tu cites nous viennent bien de l’ancien testament. Dans l’ancien Testament les Hébreux n’étaient pas le peuple de Judée ?
      Ils descendaient tous de Isaacs et Jacob, autrement dit ce que l’on nomme "Israël", donc les fils d’Israël. Tout comme le Christ ainsi par sa mère Marie.
      François Desvignes les Hébreux n’ont pas été pardonné, au contraire ils ont été maudits. Dieu ne leur a pas pardonné d’avoir rejeté leur Messie.
      Jésus-Christ a demandé que ceux qui ne savent pas ce qu’ils font soient pardonnés.
      Ça ne concernait certainement pas ceux qui mêlaient sciemment le faux avec la vérité afin de tromper les gens quant à la réalité de la première venue du Messi de Dieu.
      En ce qui concerne Marianne ce n’est ni moi ni les musulmans qui l’avons porté au plus haut en France et dans toutes les mairies, perso j’ai jamais veauté pour elle ni pour ceux qui la représentent. Et je suis fier de croire dans le dernier Livre révélé, malgrès tout ce que je subit de la part des ignorants par cette cause.


    • @ François Desvignes

      Je suis d’accord avec vous pour dire que la république a renversé bon nombre d’acquis (matériels et spirituels) de la chrétienté mais je crois que l’OMS ainsi que toutes les organisations à vocation mondiale sont précisément une émanation de cette pensée mondialiste qui vient des lumières (et qui remonte aux origines : la gnose du serpent). Ils parlaient de république universelle. Le serpent a pu s’imposer par l’influence maçonnique.

      Que voulez-vous dire par " Alors que si vous aviez bien voulu admettre, vous les républicains bon teint, concentré de folie à qui nous devons nos larmes, que notre Salut s’obtient par la Foi et la Foi par l’humilité de la prière et la constance de nos oeuvres, depuis longtemps AS aurait été délivré de ses persécutions et votre compte en banque aurait six zéros après le chiffre de votre choix" ?

      La Foi, l’humilité et la charité mènerait à la richesse et empêcherait les persécutions ?
      Je crois que les persécutions de Soral sont tout de même un signe qu’il mène un combat juste et qu’il touche à ce qui dérange les puissants. Tout comme Dieudonné.


    • @François Desvignes
      Auteur chez Riposte Laïque vient nous parler de catholicisme
      https://ripostelaique.com/il-y-aura...
      http://francoisdesvignes.over-blog....


    • Riposte Laïque... a qualifié les non-blancs d’animaux domestiques... alors qu’il vit avec une asiatt’ en Thaïlande...

      Faudrait pas pousser « mais-mais » dans les nénuphars... la pauvre ne sait pas nager.


    • @Lynx dans la brousse

      Vous savez à qui Dieu pardonne ? Vous sondez les cœurs comme Lui ?

      "Ça ne concernait certainement pas ceux qui mêlaient sciemment le faux avec la vérité afin de tromper les gens quant à la réalité de la première venue du Messi de Dieu. " De qui parlez-vous exactement ?

      Vous êtes libre d’être fier du coran mais n’espérez pas que les chrétiens se taisent et ne réagissent pas face à l’islam qui est de plus en plus revendicateur. Tant que vous croirez que Dieu a maudit les juifs et les chrétiens, il n’y aura pas de vrai dialogue possible. Et pour cela il vous faudrait remettre en question le coran. Malgré l’évocation du clément et miséricordieux, il n’y a pas de réelle miséricorde présente dans le coran. La lapidation n’est-elle pas dans la charia ? Savez-vous ce que Jésus-Christ a fait pour une femme qui allait être lapidée ? Le Christ est venu nous sauver car nous sommes tous pêcheurs.
      La France est la fille ainée de l’église et entend le rester par la grâce de Dieu. Si vous voulez habiter un pays islamique, libre à vous, nous ne vous retenons pas en Europe.


    • Que de bêtise condensée et à peine déguisée , le saint Coran est La parole de Dieu, les "Nous" et autres pronoms personnels en grand nombre d’un point de vue purement linguistique ne laissent aucune autre place à une autre analyse, peut-être déjà sommes nous au delà de vos capacités de compréhension ? c’est fatigant l’obsession / fixette, non ? bon courage


    • @David



      La Foi, l’humilité et la charité mènerait à la richesse et empêcherait les persécutions ?
      Je crois que les persécutions de Soral sont tout de même un signe qu’il mène un combat juste et qu’il touche à ce qui dérange les puissants. Tout comme Dieudonné ?.





      A la première question
       : oui, je crois fermement au Deutéronome et aux Evangiles qui, le premier nous dit que l’observation de la Loi est récompensée et sa violation punie dès ici bas et le second que la récompense de la Foi, c’est en plus des grâces spirituelles, les consolations matérielles.

      Et je relève que jamais personne ne fut plus riche dans le monde en quantité en gloire et dans la durée que les chrétiens et que notre Félicité de tout temps a toujours été exactement proportionnelle à notre Foi .

      Et qu’ainsi nous, Français, aussi longtemps que nous avons cru nous sommes montés dans la gloire des nations et ne cessons plus d’y descendre depuis que nous avons dit le 27 aout 1789 que Dieu était un con, en plus en option.

      A la deuxième question : jamais AS ni Dieudo n’auraient pu être persécutés comme ils le sont si nous avions gardé le dépôt de la Foi, car c’est sur le lit de notre apostasie que nos ennemis ont construit leur persécution, c’est parce qu’en quittant l’Autel nous nous sommes séparés de Dieu, que César nous sachant démunis en a profité pour jeter les meilleurs d’entre nous au Colisée.

      Saint Augustin avait raison : " A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver ! »

      C’est à nos démissions qu’AS et Dieudo doivent leurs persécutions.


    • Camarades de E&R.

      Desvignes est un troll talmudo sioniste.

      Comme par le passé ils se font passés pour catholiques. (marane) ou musulman (domneh)

      Ne faites pas attention à ses insultes ou fariboles, elles reflètent ce qu’il est ...un inculte au cul sale.

      Ne varietur

      Lavrov


    • @Lavrov,
      ça en a tout l’air...

      En tout cas dans une autre conversation... il n’y va pas par quarte chemins... Exemple : il prétends glorifier la race blanche... et considérer les non-blancs comme des animaux domestiques... Cependant le mec partage sa vie avec une Thaï en Thaïlande... Ça vous rappel quelque chose ?

      Ça paraît énorme... Les liens sacrés du mariage de mes amis catholiques, ils sont passés où ?.. Et de l’autre côté est ce un bon exemple pour ses « frères » de race aryenne d’être avec une Thaï ? Ce genre de contradictions vous avez déjà vu ça....

      Je vois un habile jouisseur qui parle de peuple(s) élus... et le reste de la création considérés comme des esclaves... parfois des animaux de compagnie... dixit Francois Desvignes... un discours « irréprochable ».. et au comportement qui va avec...




      Talmud, Yebamoth 98a : Tous les enfants des goyims sont des animaux

      Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 : Un goy est comme un chien. Les Ecritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un goy.

      Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés “hommes”, pas les



    • @Peter
      Tu es toi aussi un Francois Devignes, ni plus, ni moins, te lire ou lire François, c’est du pareil au même


    • @100pseudos,
      vous êtes sourd ou réellement déficient intellectuellement ?

      Je vous ai répété qu’il fallait cesser les accusations farfelues et venir avec des preuves... des arguments...

      Votre avis personnel tout le monde s’en fout mon pauvre... Croyez vous qu’on a le temps de tout lire ? Par contre, une seule remarque intelligente... et nous sommes preneur !

      Choisissez également un pseudos qui est un peu de la classe.. ça ne pourra pas faire du mal dans votre com’

      Ps : la quantité ne remplace pas la qualité... pas besoin de multiplier les idioties... vous êtes au juste au top.


    • #2261189

      @Peter Desvignes !!


    • @monsieur100pseudos,
      mais je ne « devines » absolument rien... les choses sont très claires, il faudrait être un abrutis pour ne pas comprendre... y’a pas vraiment d’énigmes à résoudre.. il faut juste être attentif.

      WYSIWYG what you see is what you get...


    • #2261906
      le 20/08/2019 par Anonyme caché derriere un écran de fumé
      Youssef Hindi – Bible hébraïque et Évangiles : continuité ou opposition (...)

      @Peter Desvignes !!
      WYSIWYG what you see is what you get... arrêtes ton char


    • @100pseudos,
      c’est bien ce que je dis... ta recherche d’interaction ne me plaît vraiment pas... toute l’agitation sans même prononcer des paroles intelligibles...

      Couurs...va faire ton disco ailleurs...

      il va falloir me lâcher la jambe, maintenant...


  • Youssef Hindi en tient pour la falsification du message originel de Moise : un Dieu Unique pour tous les hommes réduit par la caste des lévites en Dieu israélite , tribal , poursuivant le projet de domination de "son " peuple et d ’asservissement des autres nations : comiquement incompatible naturellement avec un Dieu universel ; pourtant dans le même temps Yousef Hindi reconnaît que les cinq livres de la thora affirment une religion matérialiste sans souci de l ’au -delà , niant l ’âme et sa survie .Il y aurait donc plus qu ’une falsification ? et c ’est la thèse de Monsieur Guiyénot : le judaisme est par essence ce qu ’il est , dès sa lointaine origine : une pensée non religieuse , totalement matérialiste ( et comme le dit Soral : "une projet politique de domination" ) maquillé en religion pour tromper et méduser les autres peuples , une adoration du peuple juif de lui même sous la surveillance de Yahwé qui n ’est que la deification de l ’élite juive .

     

  • « Bible hébraïque et Évangiles : continuité ou opposition ? »
    En effet, on ne peut pas comprendre l’esprit du vrai Christianisme si l’on ne sait pas qu’il s’agit d’une lutte très particulière.
    On ne peut pas non plus comprendre dans quelles circonstances on a créé la légende de Jésus et forgé son histoire, si l’on n’a comme source que le Nouveau Testament.
    La question doit être posée sur un autre terrain, celui de la psychologie qui nous montre à quelles impulsions obéissaient les hommes de cette époque, alors que le droit romain venait d’affirmer la puissance masculine. Et c’est pour répondre à cette révolte qu’on créa le Dieu Père et le Dieu fils de l’homme, déclarant que le Père, du haut du Ciel, ne reconnaît sur la Terre que les êtres mâles avec lesquels seulement il se met en relation par l’intermédiaire de son fils. Mais tout cela même serait difficile à comprendre si on en faisait un fait isolé. Il faut le rattacher à l’époque antérieure pour en comprendre la signification réelle.
    Il faut savoir, d’abord, que l’Ancien Testament, sur lequel le Nouveau s’appuie, était déjà un livre altéré, un livre destiné à cacher quelque chose. Si on ne sait pas qu’il y a déjà dans les anciennes Écritures quelque chose que l’on cache, on ne peut pas comprendre les nouveaux Évangiles, puisque c’est le même mensonge qui continue.

     

  • A quand, évangiles chrétiens et Coran : continuité ou opposition ?

     

    • OUI ÇA SERAIT FORT INTÉRESSANT !!!

      Et ça clouerait le bec à toute cette fausse droite alternative qui n’aurait plus personne sur qui taper !


    • L Islam étant une continuité du Judaisme et non du "christianisme" (on y met ce que l on veut de nos jours, suffit de voir Francois le marxiste) la question n’en est pas vraiment une.

      Sur ces questions d ailleurs, pour moi orthodoxe, le concile de Nicée trancha. Les catholiques ne veulent admettre que leur problème majeur ne viens pas que de Vatican 2, certes cela joue sur beaucoup de tableaux, mais le vers était dans le fruit avec la doctrine de St D Acquin de la "simplicité divine" (lire St Athanasius, St GregoryPalamas ou le Philokalia pour comprendre la où le catholicisme ne peut qu échouer sur le long terme). C est compliqué pour moi Francais orthodoxe car le catholicisme est la France. Et la France ne peut être elle même sans (et surtout pas juive ou musulmane, les deux n ayant pas leur place dans le logos et psyché Francais si ce n’est en marge. Loin).

      Quand au Coran, il contient peu de choses qui ne sont discutées et expliquées en fond et en large dans le catholicisme et l orthodoxie des siècles avant. Trés peu d intérêt. Il y a cependant un intérêt anthropologique, qui explique beaucoup de choses.

      Il faudrait d ailleurs que les musulmans se demandent pourquoi la sorcellerie et croyances ésotériques, tout droit sortie du Zoar et d une certaine branche de la Kabaal, sont toujours trés pratiquées au Maghreb.

      Ca fait pour moi une démarcation nette et presque infranchissable entre le judaisme, l islam et l orthodoxie / catholicisme. Pareil avec l hindouisme. Et le bouddhisme, le shintoisme ; tous issus de l hindouisme et sont tous incohérents mais marchent bien pour certaines races.

      C est mon avis. Etre catholique ou orthodoxe n est cependant pas un gage de droiture.


    • Ce qui prouve la réalité d’une religion, c’est le miracle.

      Toute religion revendiquée qui n’a pas de miracle est un paganisme, une idolatrie superstiteuse, une secte satanique.

      Or :

      - Avant JC, seule la religion juive pouvait justifier de miracles
      - Et Après JC, seules les religions catholiques et orthodoxes peuvent en justifier

      Néanmoins, une mention spéciale doit être reconnue à la religion catholique car à ma connaissance c’est la seule qui de TOUTE ETERNITE a montré au monde stupéfait, le miracle permanent. ; ses 300 corps imputrescibles qu’elle continue d’additionner depuis la Résurrection du Christ.

      Juifs talmudiques, musulmans montrez-nous vos miracles ACTUELS,
      Et nous croirons en votre Dieu !

      Et si vous n’avez aucun miracle à nous soumettre,
      Puisque vous reconnaissez que Dieu est Un
      Alors le vôtre n’est pas Dieu.


    • Vous réclamez des miracles pour croire tout comme les enfants d’israel les demandaient aux prophètes...




      Matthieu 13v58 : « Jésus ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu à cause de ‘l’absence’ de leur foi » : ces personnes refusaient de reconnaître en Jésus (ils avaient grandi avec lui) le Messie ; il était selon eux un homme comme les autres. Cette absence de foi est différente du doute qui peut se mêler à la confiance en Dieu (cf. Marc 9v23-25).




      Il y a énormément de foi dans les pays musulmans... L’atheisme y est extrêmement rare. Il suffit de parler aux gens... Ils ont « tous ».. ou plus exactement une grosse proportion des croyants ont des preuves de la présence de Dieu. Ils croient tous en la possibilité d’avoir une fenêtre à travers les Cieux lorsqu’ils peuvent faire des rêves à caractère prémonitoire par exemple...

      Ils répètent tous « Subhân ʼAllâh, Gloire à Allah » lorsqu’ils constatent un miracle de la création... ou un heureux « hasard » empêchant un homme de trébucher dans la rue par exemple...

      J’ajouterais qu’il y a de nombreux saints et miracles dans l’Islam populaire/soufi/ancien... Sidi signifie ami (de Dieu)... de nombreuses localités au Maghreb porte le nom d’un de ces hommes.

      Nous pensons nous musulmans que la religion est secondaire pour Dieu.. les actes et le comportement bien plus important... et des manifestations divines existent chez tous les enfants d’adam. Il y a également des apparitions manifestations moins angéliques qui touchent d’ailleurs les pieux comme les égarés.

      La question des apparitions mariales, c’est de savoir si Marie ressemble à l’icône dans l’art chrétien européen ou plutôt à une femme sémite du moyen orient ? La question est pertinente...

      L’apparition de Jésus c’est en homme blond aux yeux bleu turquoise ou le faciès d’un homme de Palestine ? Car l’épisode qui a donné l’expression « le baiser » de Juda nous indiquerait que Jésus dans une foule de sémites en terre sainte n’avait pas de signe distinctif... Ceux qui par miracle (reconnus par le Vatican) ont vu Jésus... c’était un homme brun un peu bronzé ou l’épiphanie était eurocentrique voire scandinavienne pour ainsi dire ?

      Vous faite pleurer... comme si il n’y avait des miracles sur terre que pour le peuple élus..

      Et je suppose pour vous François Devignes seul les juifs et les catholiques... sont des élus de Dieu...


    • @Peter
      Racontez-nous un ou deux miracles islamiques pour voir.


    • @Nicholas,
      bonne question... Cependant pourquoi réclamez vous des récits ? Vous avez le Vatican qui vous indique à quel miracles il faut croire.... Si vous cherchiez réellement’ il suffirait pourtant de faire une recherche sur Internet... J’en conclus que vous cherchez surtout à ce que moi je vous en présente...

      Est ce que si je vous parlais d’expérience personnelle vous y croirais ? Vous réclamez... mais vous n’avez pas la foi... voilà la caractéristique des enfants d’israël condamné par les prophètes ? Vous ne demandez pas pour être convaincus mais pour moquer..

      Sortez de la médiocrité... il y a des saints dans l’Islam, ils étaient appelés « Sidi » qui signifiaient « ami » de Dieu...

      L’islam n’a pas de clergé... il ne canonise pas les saints... vous allez vous en remettre.

      Ps : ça me choque particulièrement cette attitude a croire qu’on peut privatiser Dieu... et en garder l’exclusivité par rapport à sa religion...


  • En stratégie multiséculaire de domination, les anciens testamentaires sont les maîtres incontestés. La preuve : notre situation géo-politique actuelle. Il y a des faits de base qui restent : ce sont eux qui ont créé les deux autres religions monothéistes. Le prophète Mohammed, lui aussi, était de sang juif et le souci premier de l’Islam semble avoir été de mettre la main au plus tôt sur le site du mont Moriah. On retrouve plus tard, à travers l’histoire, la patte du maître dans d’innombrables hérésies, sectes déviantes, mouvements religieux dissidents et messianismes en tous genres. Plus près de nous, avec la Réforme Protestante ou dans l’Islam, avec son réformisme franc-maçon de type Frère Musulman, ou son pré-noachisme musulman du type baha’i. Il y a dans tout ça du diviser pour régner à l’échelle locale et mondiale qui fonctionne merveilleusement bien, ce qui confirme l’aboutissement fructueux de leur statégie.


  • 14:50
    Remarquez comment ’’étrangement’’ les (((mondialistes))) appliquent à la lettre ce programme politico-religieux issue de l’ancien testament !
    **Dont les nations blanches sont clairement les cibles prioritaires voir les seules cibles en vérités**.

     

    • A l’époque, le concept de race blanche n’existe pas...


    • @Le king

      C’est eux qui ont fondés toute les nations en Afrique du Nord et au Proche-Orient ainsi qu’en Anatolie à ces époques là, c’est d’ailleurs pour cela qu’aujourd’hui les populations qui vivent dans ces régions sont complètement à la ramasse face aux pays blancs et que l’on en voit encore des résidus biologiques(les fameux berbères ou hindoux voir syriens etc..) aux yeux verts, yeux bleues etc... !
      D’ailleurs allez lire Homère, les ’’blond de cheveux’’ ’’yeux d’azurs’’(yeux bleues) sont cités d’innombrables fois sans compter les écrits de l’époque d’Alexandre et de Ptolémée !
      Aujourd’hui on assiste seulement à la tentative de destruction finale du bassin originel même de l’Européen nordique, Scandinavie, Allemagne, Angleterre, France, Belgique, Pays-Bas, leurs extensions américaines, canadiennes et australiennes et même les slaves ukrainiens, polonais, russes, baltes etc... au final !
      Même les italiens, espagnols ou portugais qui sont surtout des européens de types méditerranéens sont eux aussi visés pour vous donner un aperçu du projet !
      Vous croyez que toute cette invasion, cette promotion du métissage et cette guerre sociétale, idéologique et politique mené contre l’homme blanc est un hasard ou une ’’ suite logique du capitalisme de la marchandise en mouvement machin’’ ??
      Non désolée il y à la race de vipères derrière tout sa avec un projet bien précis et ce projet date d’au moins depuis l’époque de la bible hébraïque.


  • #2258610

    Je suis moi catholique , et je ne peux croire et ça depuis toujours, que mon Dieu, puisse avoir écrit un tel message de haine, il est dur dans la tradition de soutenir ce point et pourtant, il est le mien
    Je ne peux enseigner a mes enfants, qu’un tel écrit vient de Dieu, je ne le fait donc pas, même si on me le reproche
    L’ancien testament est la plus grosse fake newz de tous les temps
    Merci Mr Hindi

     

    • Vous n’êtes pas catholique si vous croyez que les Saintes Ecritures sont un supermarché.

      DIeu, son Enseignement, sa Loi son indivisibles : vous prenez tout ou rien.

      Et si vous ne prenez que ce qui vous convient, il vous rejettera.

      Dieu a bien eu raison d’engloutir les armées de Pharaon, de tuer les premiers nés, d’exterminer les Alamacites, les moabites, les Philistins,.

      le Déluge est juste et l’Apocalypse à venir salvatrice.

      Que chaque catastrophe ait touché les nouveaux nés comme les vieillards, ne retire rien à sa Justice ou dites-nous, vous qui jugez Dieu, quel sort Il a réservé à ceux qu’Il a rappelé à lui ?


    • @Semper Idem @Desvignes

      D’accord avec vous Semper Idem, tant il est vrai que l’esprit vengeur de l’ancien testament ( oeil pour oeil ) disparaît complètement au profit de la miséricorde dans le second : le temps n’est plus à la crainte servile de l’esclave mais à la conversion du cœur de l’ami .

      Cet esprit de l’évangile vous a manifestement échappé Desvignes, vous le simple laïque qui venez nous expliquer de façon fort péremptoire qui est un bon catholique et qui ne l’est pas...


    • @Benoit

      Vous n’êtes pas catholique mais vaticaneux si vous croyez que la Miséricorde supplante la Justice de Dieu.

      Et la niaiserie n’est pas la Charité ni la compassion feinte l’Amour.

      Donc vos leçons de moraline je n’y croirai JAMAIS : vous vous trompez parce que vos mensonges vous arrangent..

      Au fait, si Dieu pardonne tout, SainteThérèse qui de son propre aveu avait le feu au cul et Saint Francois ses boules dans le cerveau sont des vrais cons d’avoir renoncé à la chair par amour de Dieu puisque même avec une débauche de cul Dieu leur aurait tout pardonné ?

      Et une autre en dessert : si Dieu pardonne tout au pécheur même non repentant, à quoi bon être saint ? Et si vous l’êtes, quel pourrait être votre récompense par rapport au pécheur non repenti mais pardonné quand même ?

      Arrêtez avec vos hypocrisies luthériennes, relisez St Augustin : si Judas a été condamné c’est parce qu’il n’a pas demandé pardon. Et le pardon du péché n’efface pas la nécessité de sa réparation au Purgatoire. Il faut demander pardon pour être pardonné et satisfaire après le pardon.

      Parce que Dieu bien que Juste est miséricordieux
      Et ne pourrait pas être Juste si Sa miséricorde précédait Sa justice.


    • @Desvignes

      Desvignes : vous serez jugé avec la même absence totale d’indulgence que vous appliquez aux autres ...Mais ça vous l’aviez déjà compris, c’est évident...


    • @François Desvignes
      Auteur chez Riposte Laïque vient nous parler de catholicisme
      https://ripostelaique.com/il-y-aura...


    • @Desvignes

      Non mon pauvre Desvignes, l’accusation était facile...mais fausse... ! Je suis catholique semper idem ( outre chef de famille et d’ d’entreprise ), et je pense que " le réseau RAMPOLLA " préfacé par Pierre HILLARD est parfaitement exact. Vous me suivez ?

      Mais je pense aussi que le monde de la tradition et de la sédévacance que je connais bien ne vaut ( globalement ) pas un clou par cette absence totale de charité, ce ton professoral et suffisant, cette capacité à parler pour ne rien dire et à ne jamais faire. Vous ne serez pas jugé sur votre discours mais sur vos œuvres.

      Les cathos de salon qui se la pètent avec leurs grands airs pour traiter à l’aveugle les autres de Vaticaneux... Que voulez vous mon pauvre Desvignes, ça me casse les noix et ça ne fait pas de converti, vous comprenez ?


    • A François des vignes...
      Démonstration implacable ! Je m’incline devant vous... il y a de quoi devenir ( presque) catholique !


    • @François Desvignes
      Défenseur de Zemmour
      http://francoisdesvignes.over-blog....
      Et pas de Soral


    • @François Desvignes
      « SainteThérèse qui de son propre aveu avait le feu au cul et Saint Francois ses boules dans le cerveau »
      C’est pas du blasphème ça ?


    • @Isodore

      Témoigner n’est pas juger
      Depuis jean baptiste, c’est un devoir apostolique
      Et si la contradiction vous est insupportable, c’est bien parce qu’elle vous vexe.
      En plus d’être fondée.

      @Benoit

      Vous n’étiez pas obligé de répondre à mon post pour nous expliquer qu’en définitive ce qui vous faisait le plus chier c’est d’avoir dit une grosse connerie et personne ne vous dmandait de vous en excuser en nous montrant votre CV et en me couvrant d’injures : seul le Bon Dieu étant parfait.

      Je ne suis pas sûr que le Bon Dieu soit sédévacantiste
      Mais je suis sûr qu’il n’a pas trop apprécié "Nostra Aetate"

      Comme je suis sûr que vous avez parfaitement compris pourquoi c’était une impossibilité logique d’être miséricordieux avant d’être juste.

      @certains

      On reconnait la médiocrité d’une cause au fait que celui qui la defend parle procédure en fait de répondre au fond

      Et on reconnait la médiocrité d’une personne au fait qu’il s’attaque toujours à l’auteur qu’il combat et non à son oeuvre.


    • Devignes, de la ligne socialiste fausse gauche des années 80... Re-déguisé en Nationaliste pro-chrétien...

      Son symbole ? Non pas la Fleur-de-lis,mais une rose....

      Devignes se sert des histoires bibliques pour soutenir la thèse du peuple élu (son employeur)

      - Il est un sayanim


    • @François Desvignes
      Et pour le blasphème et riposte laïque tu réponds quoi ?


    • @francois desvignes .
      " si Dieu pardonne tout au pécheur même non repentant, à quoi bon être saint ? "
      Et la parabole de l’enfant prodigue ? Elle démonter que Dieu est libre de la compréhension des hommes et des limites dans les quelles ils voudraient L’enfermer . Et oui Dieu est infiniment miséricordieux , Il n’a pas de sentiment de haine et de vengeance . Quiconque se souvient de Lui au moment de la mort et réclame son aide la reçoit . Par contre ceux qui avertis et qui Le reconnaissent , conscients de Sa loi , connaissant la nature des actes licites et illicites , mais qui malgré tout pêchent, finissent par L’oublier et ne se tourneront pas vers Lui au moment de la mort , leur conscience étant devenue démoniaque .


  • Pourquoi écouter un croyant s’exprimer sur un sujet comme ça ? Il croit naïvement que rien n’a jamais bougé dans ses textes sacrés ou dans leur réception par le peuple, à une chronologie fictive qui n’a jamais existé et méconnaît la logique élémentaire.

    L’Ancien Testament est évidemment important pour l’Eglise, puisqu’il est canonique. S’il y a nouvelle alliance, c’est qu’il était important d’affirmer la continuité avec l’ancienne. Et que celle-ci jouit d’une reconnaissance générale en Europe.

     

  • Vous me faites tous marrer avec vos commentaires:moi,je n’ai qu’une seule religion:c’est mon coeur:il ne se trompe pas.

     

    • Tu ne t’es jamais demandé d’où venait ta "religion du coeur" ? Quelle était son origine et son fondement ?
      La religion du coeur (à la fois amour et courage), c’est celle du Christ.


    • et alors, Titus, il n’y a pas contradiction. et surtout cela n’a rien à voir avec le sujet puisque justement le dieu de l’ancien testament n’est pas un dieu d’amour. l’avantage du message du christ c’est justement qu’il peut (et moi je pense qu’il doit) dépasser toutes les religions puisqu’il ne se passe pas au même niveau, puisque c’est une religion du coeur et non de culture.votre aveuglement à refuser de comprendre que le judaïsme du christ est totalement accessoire au sens profond de son message illustre bien les ravages culturels de Vatican II (on est bien loin de Marcion ou des pères de l’Eglise quand ils combattaient la gnose juive)


  • Ouh la là, les choses ne sont pas si simples. On dit que l’Ancien Testament est tout entier tourné vers les biens de ce monde et le Nouveau de l’autre. En fait à l’époque de Jésus la lecture purement matérialiste de la Torah était depuis toujours tenue pour le niveau de lecture premier, brutal (pashat), extrêmement limité et limitatif, réel certes, mais traitant de faits divers récurrents sans importance historique. Dès qu’on s’attaquait aux autres niveaux de lecture d’autres mondes se révélaient, et c’est du contact présumé avec ces autres mondes et la certitude d’y devoir renaître que les Juifs déduisaient entre autres leur supériorité sur les non juifs et leur droit à s’emparer des biens des nations.

    Le monde chrétien a repris d’emblée à son compte, avec un radicalisme inédit, avec moins d’égards humanistes (le projet juif d’emparement des biens des nations s’accompagnait alors de prosélytisme révolutionnaire et anti-esclavagiste à l’endroit des nations auxquelles mettre fin, alors que le projet paulinien, absolument pas) absolument toutes les promesses d’emparement des biens des nations, mais au profit de l’Église plutôt que des élites juives, et l’expansion de l’Église en tant que groupe économique n’a rien à envier aux meilleurs exemple de l’AT. L’AT glorifie les héros juifs qui s’introduisent dans les cours des nations pour détourner à leur profit la politique des rois aux dépends de leur peuple. L’Église chrétienne naissante reprend ce pli de plus belle et s’allie avec les gouverneurs romains systématiquement les plus mafieux, égoïstes, anti-idéalistes traîtres au peuple, pourvu de donner un certain pourcentage de leurs rapines à l’Église et de détruire la culture locale leur peuple ainsi que ses institutions éducatives, artistiques et sociales. Rien ne faisait plus horreur à l’église naissante que l’esprit républicain ancien des cités, tout comme de tout projet d’un monde meilleur par l’épanouissement d’une cité souveraine.

    Cette doctrine d’enrichissement de l’Église par destruction du monde païen par mafieux interposé est brillamment défendue entre autres par Saint-Augustin (mais pas le premier), avec l’argument de la damnation préalable de l’immense majorité du genre humain à l’intérieur de tous les royaumes : le devoir du bon chrétien était de se mettre systématiquement contre le peuple ambiant en collaborant avec ses oppresseurs voulus par Dieu et tout particulièrement s’ils versaient une quote-part de leurs rapines à l’Église.

     

    • @Milville

      Votre exposé est orienté et faux : 1 - l’Eglise s’est répandue dans le monde non par la ruse et la rapine mais par le sang des martyres 2 - Saint Augustin a été manichéen avant d’être Chrétien, il a condamné sur le tard ses premiers écrits très pessimistes sur le nombre des élus, qui ont servi entre autre à fonder les délires sectaires des jansénistes qui voulaient la peau de l’Eglise et ont eu celle des Jésuites en 1773 : Marion Sigaut a fait des conférences claires sur ce sujet !


  • Avez-vous besoin de textes pour savoir la vérité ?Croyez-vous,parce que vous avez lu la connaitre ?Ne savez-vous pas réfléchir par vous-même ?Faut-il s’en remettre aux doctrines pour la percevoir ?
    Ce faisant,c’est à qui sera le plus vaniteux.Pauvres pêcheurs !
    C’est en cherchant au fond de lui-même que l’homme comprend qu’il est relié directement avec ce que vous appelez l’Eternel.
    IL N’Y A PAS D’INTERMEDIAIRE.

     

    • Avez-vous besoin de savoir si les autres ont besoin des écrits ?? Lire les évangiles ou autre texte sacré empêche de réfléchir par soi même ? Quel prétention que de juger aussi facilement ceux qui ne font pas comme vous... je disais la même chose gamin et quant au lieu de juger sans vraiment savoir j’ai ouvert un de ces livres j’ai pris une leçon d’humIlité ! Et c’était que le début... j’imagine Que vous appris le langage les vertus la morale le vélo la conduite la cuisine tous seul.....


    • @Nom : j’ai voulu dire qu’il n’y a pas d’intermédiaire entre un être et l’au-delà:on est en "prise directe" pour peu qu’on y réfléchisse et qu’on soit attentif:vous pouvez lire tous les livres que vous voulez,de toutes les religions,mais peut-être en avez vous pas encore assez lu pour arriver à ce constat:c’est ce que je vous encourage à faire,lisez,cultivez-vous,apprenez,instruisez-vous encore et encore et plus vous apprendrez,plus vous deviendrez humble,mais en définitive vous serez toujours seul face à Dieu:vous n’aurez aucune "bonne image" pour le Bien que vous aurez fait,car c’est normal,mais pour chaque action mauvaise,vous paierez ! Sondez au fond de vous,et dites -moi si vous ne le croyez pas.Qu’on soit instruit,qu’on ne le soit pas,la porte de votre Etre n’a nul besoin d’autrui pour être relié à Dieu.
      Quant’à l’instruction dont vous parlez,celà n’a rien à voir.


  • Bonjour M. Hindi,

    avez-vous envisagé une conversion au catholicisme ?

    Par ailleurs, vous est brillant et merci pour votre travail érudit.

     

    • Bonjour cher Monsieur,

      Non, je ne l’ai jamais envisagé.
      Pour la simple raison que je suis un musulman convaincu.

      Bien cordialement,
      Youssef Hindi


    • PeP , être musulman c’est être soumis à Dieu tout comme Abraham était soumis à Dieu donc musulman ...


    • @m.ritchie

      Cette définition est insuffisante et incomplète, car elle englobe tous les croyants déistes (chrétiens, juifs). Il faut préciser « soumis au Dieu de l’islam, i.e. Allah », qui n’est ni Yavhé ni Jésus Christ.


    • Titus ... Allah ça veut dire Dieu en arabe .. Lis les trois livres révélés et tu comprendras ...


    • Il n’y a qu’un Dieu, Titus. C’est le Créateur des cieux et de la terre.


    • @m.ritchie et anonyme

      Quand je parle du Dieu de l’islam, je parle du Dieu auquel croient les Musulmans, qui est différent du Dieu auquel croient les Chrétiens, qui est encore différent du Deu auquel croient les Juifs...
      Il n’y a qu’un Dieu dans la réalité, mais il y a plusieurs croyances en Dieu. Seul le Dieu des Chrétiens s’est incarné.


    • Titus ... Je vois que tu ne comprends rien .. je comprend pourquoi les musulmans tout comme les chrétiens et les Juifs se foutent sur la gueule , alors qu’il n’y a qu’un Dieu unique ...


    • @m.ritchie

      C’est toi qui ne comprends rien. bien sûr qu’il n’y a qu’un Dieu, mais les juifs et les musulmans ne croient qu’il se soit incarné en Jésus Christ. Ce n’est donc pas le même Dieu !


    • Non... c’est le même Dieu... par contre ça n’est pas la même religion...

      Et concernant le Dieu de Moïse... c’est évidement le même Dieu... par contre un dieu tutélaire des adorateurs du veau d’or..... se nommant Yahvé est venu se substituer au Dieu monothéiste d’Abraham, Noé et Moise... Les juifs peuvent l’identifier en regardant honnêtement leurs écritures.

      Les musulmans en ayant le droit (et même le devoir..) de marier des croyantes y compris chrétiennes ou juives... prouvent qu’il s’agit du même Dieu... celui d’Abraham...

      C’est pour ça qu’il est utile de faire connaître les connaissances des biblistes sur le sujet. À partir de là, chacun fait ce qu’il veut.


    • @Peter

      Non, les Chrétiens croient en un Dieu qui aime tout le monde, y compris les pêcheurs et les mécréants, et surtout, en un Dieu qui s’est incarné en la personne de Jésus Christ. Les Musulmans ne croient pas dans ce Dieu-là. Ils ne croient pas en la divinité de Jésus Christ.
      Tu devrais le savoir puisque tu es musulman...


    • Non, j’insiste... c’est le même Dieu... le Dieu d’Abraham.
      Notre problème est dans les préceptes que vous enseignez.. les pères de l’Église ont enseignés. Des fabrications humaines non basés sur une révélation.
      Pour vous l’enseignement des pères relève de la révélation car c’est le Saint Esprit... protecteur de l’Eglise qui valide les dogmes qu’elle énonce.

      En tant que musulman ont peut regarder les sources de la même façon que certains chrétiens ou juifs précautionneux par rapport à leur authenticité.

      Le Quran demande de cesser de diviniser Jésus car le vocabulaire utilisé est impropre. Si vous dites que Dieu c’est TOUT...IL est toute la création... les anges c’est Dieu... le soleil c’est Dieu.. il est en toute chose... alors puisque Jésus est le verbe de Dieu, il serait Dieu ?



      Sourate 4:171 : ...Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui...



      Mais aussi...



      Sourat 3.59. Pour Allah, Jésus est comme Adam qu’Il créa de poussière, puis Il lui dit : « Sois » : et il fut.



      Pour nous musulmans le Dieu des juifs et des chrétiens c’est le même Dieu.. Les juifs se sont égarés en Lui mettant en concurrence Yahvé un dieu tutélaire... et les chrétiens ont exagérés en utilisant un vocabulaire inapproprié...

      Je rappel que dans la religion abrahamique Dieu peut être appelé le Père... et les enfants d’Adam peuvent être les enfants de Dieu (mais Dieu n’a pas de Fils unique)..

      Il n’y a rien de choquant pour un musulman de dire : au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit... si les éléments sont pris séparément... on ne vous suit plus lorsque vous essayede faire cohabiter l’ensemble sous l’appellation de trinité et dire que plusieurs siècles après la mort de Jésusles pères de l’Eglise révéleront ce secret... ce secret que l’Eglise qualifie de mystère.

      En tant que musulmans nous nous en remettons à Dieu.. et Il nous expliquera nos différences..

      Ceci vous empêche de dire que le Dieu des chrétiens n’est pas le Dieu des musulmans... Cependant vous avez le droit de ne pas reconnaître le dernier prophète comme un envoyé et même ajouter -si vous le croyez- que le Dieu des musulmans n’est pas le Dieu des chrétiens...

      Mais ça n’est pas dans vos prérogatives de mettre des paroles dans la bouche des musulmans (!) en voulant leur faire admettre que le Dieu des chrétiens n’est pas Allah...


  • Les catholiques, du moins ceux qui étudient les textes avec sérieux, savent pertinemment quelles ont été les dérives gravissimes des lévites et pharisiens avant l’arrivé du Christ, sans parler du Talmud dans sa production postérieure au Christ.


  • Mais ils sont devenus durs d’entendement (les fils d’Israël). Car jusqu’à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l’Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c’est en Christ qu’il disparaît. Jusqu’à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs coeurs ; mais lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.
    II Corinthiens 3

    Le Nouveau Testament serait-il falsifié lui aussi ? Je crois qu’il vaut mieux être prudent avec ce genre de déclaration au sujet de l’Ancien Testament, ne prenez pas le risque d’avoir blasphémé contre le Saint-Esprit sans même le savoir. Car il est écrit :

    Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit il ne sera point pardonné.
    Luc 12

    Mais aussi : Jésus parla ainsi parce qu’ils disaient : Il est possédé d’un esprit impur.
    Marc 3


  • Sur des sujets aussi pointu, la prochaine fois donnez aussi la parole à Pierre HILLARD le catholique, on aura un son de cloche un peu plus éclectique...

     

  • Deja si je veux une explication sur le nouveau testament, je vais voir un prêtre. Autant s’informer Sur le bouddhisme en allant voir bonne sœur catholique
    Desoler mai j’ai deja écouter ses analyses historiques et il est autant historien que moi...
    et monsieur la bible n’est pas une ligne droite c’est une évolution : chaque étape apporte à une nouvelle étape pour le monde juif qui vie les écritures dans leur chaire(Le paroxysme vient avec le Christ qui ne vient pas pour changer les lois mais pour les accomplir) les recommandations , l’histoire des juifs s’accomplissent donc mais universellement : chacune deviennent des règles spirituelles et personnelles dans notre parcours dans la foi ...

     

  • En plus du fait que l’Ancien Testament annonce clairement le Christ, il annonce tout aussi clairement l’Église, en lien direct avec le Nouveau ;
    https://www.youtube.com/watch?v=ezT...

    A voir absolument pour tous les catholiques.

     

    • Édifiant... L’explication la plus fiable et pertinente que j’ai vu sur le sujet.


    • Et aussi les non catholiques.

      Ils comprendront mieux ce que nous appelons une démonstration.

      En plus de rencontrer la Vérité.

      Il faut avoir reçu l’Esprit Saint pour pouvoir lire la Bible (et se risquer à la commenter...) : sans Lui, elle reste incompréhensible, presque illisible.

      Aussi, seul un catholique peut lire la Bible
      Et seuls les commentaires catholiques montrent la cohérence du texte là où les non catholiques ne voient que contradictions et superstitions.

      Que chacun visionne les deux vidéos, c’est vraiment..........le jour.et la nuit......


    • Selon l’infaillibilité des Papes dès qu’une doctrine est enseignée par un Pape, elle doit être tenue pour véridique.

      Le problème c’est que les catholiques sont les seuls censés y croire.. mais en plus dans les faits ils ne sont pas vraiment d’accord... Si vous prenez les derniers Papes... ils émettront des réserves ? Oui ou non ?

      Quant à l’autorité de Pierre sur les autres apôtres, elle n’existe tout simplement pas dans les récits.. Jacques le Juste, Jacques frère du Seigneur est clairement le premier évêque de Jérusalem. Il a autorité sur Pierre ainsi que Paul de Tarse qui ne fait de toute façon pas parti des 12 apôtres.

      Pourquoi, Pierre ne s’est pas désigné comme chef de l’Eglise ? Si Jésus de son vivant l’avait désigné ainsi ? Pourquoi les apôtres ont acceptés à ce rôle prééminent Jacques le Juste ?

      Vous vous doutez bien qu’en vous posant cette question essentielle vous ne serez pas les premiers...

      Marie l’immaculée conception... à ne pas confondre avec la conception viriginal de Jésus... est censée avoir été une vierge jusqu’à sa mort. Elle n’aurait pas eu d’enfants, ni de vie amoureuse avec Joseph... Certains avanceront que Joseph était très âgé... mais Marie fut fiancée a l’âge de 12 ans...

      Est ce que après la naissance miraculeuse de Jésus, Marie et Joseph ont eu une vie maritale et Jacques frère du Seigneur serait son demi-frère biologique ? Est ce un blasphème de penser que Marie et Joseph ont pu être un couple ?

      Pourquoi l’Église catholique a qualifié finalement Jacques le Juste d’être uniquement un cousin... Tout a été fait pour faire oublier son rôle prestigieux auprès des premiers chrétiens cela ne fait aucun doute... ainsi que son leadership pendant 30 ans !!.. il est même qualifié de Jacques le « mineur » sûrement pour minorer son importance...

      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Jac...


    • Magnifique démonstration du monastere de la Très Sainte Famille. Contrairement aux autres fausses religions, la doctrine catholique est vraiment parfaite.
      Merci beaucoup.


  • Demander des preuves matérielles qui prouverait l’existence du Christ est une belle victoire finalement du matérialisme (sur lequel s’appuie le judaïsme et le protestantisme), alors que le Christ lui même défend le fait que son royaume n’est pas de ce monde, c’est une différence énorme de paradigme à mon avis, en cela il s’agit de foi, on rentre clairement dans le monde spirituel via la parole du Christ.
    Ce qui pour moi constitue une réelle rupture ou une révolution plutôt.


  • Intervention simple mais néanmoins brillante de Y.H

    D’une simplicité biblique j’ai même envie de dire...


  • @M.Hindi
    Vos réponses sont en parfaite cohérence avec l’enseignement islamique bien compris. Respect et croyance des textes, tout en les sachant entachés ici ou là de la main de l’homme. Mes amis qui se sont convertis à l’islam, le croirez vous, comprennent mieux leurs religions de naissance christianisme ou judaïsme.
    Avez vous Lu les écrits de Guénon, et en particulier ceux concernant l’absence d’initiation d’ordre ésotérique au sein du christianisme ? Restreint à un groupe quasi secret. Ce qui pourrait expliquer beaucoup de choses, en l’occurence, une irreligiosité évidente et croissante en Occident malgré des efforts sincères d’y palier ? Merci pour votre lumineux travail et exposé.


  • Je reste épatée par tant de commentaires si "intelligents" et revendiquant tant de savoir par les pseudo corrections, que je me dis que que vous devriez tous pondre un livre et ensuite prendre le droit d’en parler, en défendant une thèse, allez les hâbleurs à la sauce culture confiture, fichtre !!! que diable....


  • il manque beaucoup de charité chez certains, ils en oublient l’essentiel : l’infinie miséricorde de NSJC...trop se prennent carrément pour Dieu le Père...je le dis en tant que catholique, je pense qu’il y a plusieurs chemins pour aller vers le Père, amen .


  • Les notions de Cieux, âme, paradis, enfer et jugement dernier sont présentes dans l’Ancien Testament.

    Par exemple :
    Psaume 122 :
    "J’ai levé les yeux vers toi, qui habites dans les cieux, comme l’oeil du serviteur vers la main de son maître,"

    Psaume 1 :
    "C’est pourquoi, les impies ne se lèveront pas au jour du jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes."

    Psaume 90 :
    "Celui qui habite sous la protection du très Haut, repose à l’ombre du Dieu du ciel."

    Psaume 14 :
    "Seigneur, qui habitera dans ton tabernacle ? Qui reposera sur ta montagne sainte ?"
    Image du paradis

    Psaume 9 a :
    "Il a dressé son trône pour le jugement ; il juge le monde avec équité, il juge les peuples avec justice."

    Référence au jugement dernier

    Psaume 6 :
    "Car ceux qui meurent ne se souviennent plus de toi ; qui te louera dans le séjour des morts ?"
    Séjour des morts en latin : "inferno", c’est une image de l’enfer.

    Psaume 6 :
    "Mon âme est dans un trouble extrême, mais toi, Seigneur, que fais-tu ?"

    Psaume 123 :
    "Notre âme s’est échappée, comme le passereau du filet du chasseur."

    Psaume 15
    "Car tu n’abandonneras pas mon âme au sombre séjour "en latin : inferno", tu ne permettras pas que ton saint voie la corruption."
    Tu me fais voir le chemin de la vie, tu me remplis de joie par ton visage ; les délices à ta droite sont éternelles."

    Délices éternelles auprès de Dieu = image du paradis

    Youssouf Hindi expose des idées bien connues que l’on retrouve dans des Gnoses, comme le Marcionisme ou le Catharisme, Gnoses selon lesquelles le Dieu de l’Ancien testament est en fait Satan.
    L’Eglise catholique a toujours combattu ces doctrines.

     

    • Excellent, merci Alfredo.


    • Oui tout à fait. Je ne pense pas que ces gnostiques appelle le "démiurge" satan mais le Dieu mauvais. Ils ne l’appelleront pas satan puisque c’est lui qui est derrière cette prétendue connaissance (gnose) et que c’est un terme utilisé par le "Dieu mauvais".
      "Mais à vous, aux autres fidèles de Thyatire, qui ne reçoivent pas cette doctrine, qui n’ont pas connu les profondeurs de Satan (comme ils les appellent), je vous dis : Je ne vous imposerai pas d’autre fardeau ; (Apocalypse 2:24)"

      Vraiment je crois que la gnose et toutes ses émanations viennent tout droit du malin. C’est en quelque sorte la pensée, la philosophie qu’il a conçue pour tromper les hommes et se faire passer pour la lumière.

      Voici une conférence très intéressante d’Etienne Couvert qui a étudié à fond la gnose : https://www.youtube.com/watch?v=oC1...


    • @Alfredo
      Dieu (NSJC) sonde les cœurs
      Moi je peux pas croire que Notre Seigneur ait pu écrire le Deutéronome, Livre d’Isaïe
      Désolé


    • @ Doctrine & Dialectique




      Dieu (NSJC) sonde les cœurs
      Moi je peux pas croire que Notre Seigneur ait pu écrire le Deutéronome, Livre d’Isaïe
      Désolé



      Ne soyez pas désolé. Moi, je peux pas croire que que Notre Seigneur ait pu écrire quoi que ce soit, vu qu’il n’a pas de mains :-)


    • Vous n’y êtes pas... c’est supposé être écrit de la main de Moïse... y compris la rubrique nécrologique sur sa propre mort...

      Doit on le rappeler (?) Moïse écrivant sous inspiration divine ou sous la dictée de Dieu, Lui-même...

      À vous de voir si par exemple la Torah (Nombres 31, 1-20) qui fait de Moïse et son peuple des conquérants sanglants de Madian est un récit qui a été altéré par des scribes fourbes afin de servir des desseins politiques... Et finalement est ce que Jésus fait allusion à une altération des textes par les scribes ?


  • La Sainte Bible, Ancien Testament & Nouveau Testament est un viatique pour le passage de l’âme de la vie terrestre à la vie après la mort ET le viatique des périples de l’âme avant son incarnation, pendant notre existence terrestre et après.

    L’hébreu n’a pas de mot pour dire le « corps », seulement le substantif Goph qui désigne le « cadavre ». Il signifie par là que le seul corps vivant est celui qui est devenu « chair », non par la chair que dénonce l’Apôtre Paul lorsqu’il l’oppose à l’esprit chez l’Homme en exil, mais la « chair » telle qu’elle est révélée en l’Homme ontologique. Celui qui prend contact vivant avec ses profondeurs, son autre côté de lui même, ces cieux intérieurs sa Adamah, sa Mère des profondeurs en l’ÊTRE, la semence divine, son Nom-Germe, le noyau de son être , le Verbe qu’il est en puissance et qui, avec son esprit, est appelé à devenir « chair ». (voir l’œuvre d’Annick de Souzenelle sur ces sujets).

    Distinction fondamentale pour certes comprendre (mettre en soi, déposer comme une graine), et faire l’expérience féconde de cette remontée de l’ETRE en Soi, afin que le moi-ego, ne reste prisonnier de la Matrice.

    Et si, ouverture et éveil sont suffisants apprendre à cheminer consciemment et avec amour de découverte en découverte vers cet autre aspect de soi-même non révélé.

    Faire « œuvre mâle » en hébreu signifie « se souvenir ». Et se souvenir de quoi ? Pas que de ses origines. Mais de l’Or de ses gènes. Et puis d’éveil en éveil de son autre côté de soi-même, de cette terre intérieure non encore fécondée, ses champs de consciences encore voilés, ses Ténèbres à éclairer. Ève est cet autre côté de chacun. Cet autre côté, est le Féminin sacrée de l’ÊTRE, qui éveille.

    La femme si ancrée en son Féminin redevenu consciemment sacré apporte la dynamique de son supplément d’âme à son prochain. Quant à l’homme si ancré en son Masculin redevenu sacré apporte la dynamique du Logos (Esprit), l’étoffe nécessaire à la Verticalisation par la puissance.

    Dans une maison n’y-a-t-il pas un grenier et une cave, lieux clos, sombres. Et dans une grotte, une caverne ? Celle de Platon par ex. ? Ces Ténèbres sont confondues avec le Mal, le Féminin de l’ETRE, la Femme.

    La « Sainte » Bible raconte ce voyage intérieur en nommant la géographie du corps humain, non pas le cadavre, la coquille, mais le Corps à l’image du Corps habité par la Présence divine, Vivante. Ce Corps est pour chacun notre Temple.

    Le terme châkra a donné « sacré » ...


  • Petit rappel de la part d’un chrétien orthodoxe parcourant parfois les coms de ce site : Le Christ est proclamé grand prêtre selon l’ordre de Melchisédech le prêtre du Dieu Suprême (c’est écrit dans la Genèse et il s’agit bien dans le passage de El Elion et non de Yavhé), il est proclamé ainsi dans l’Épître aux hébreux et dans l’AT au psaume 109 ou 110, selon les numérotations différente. Il n’est pas grand prêtre selon l’ordre d’Aaron, tout simplement parce que le Christ, s’il est venu accomplir il est aussi remonté à la source car le culte au Vrai Dieu avait déjà existé même s’il a été dévoyé par le peuple juif, surtout par ses élites. Qu’il y est un discernement à faire en tant que chrétien par rapport à l’AT à la lumière de l’Évangile est une évidence. Il contient de nombreux passages inspirés et prophétiques des livres de sagesses et des cantiques mystiques universels, c’est indéniable, mais aussi des passages insupportables pour un chrétien. Les catholiques n’osent pas faire ce discernement préférant en s’en remettant à des "autorités", certainement celles qui ont déclarés "Nous sommes tous spirituellement des sémites" ou celle du pape François (oui, mais lui ce n’est pas un vrai pape... on n’en sort pas). Un tel cléricalisme culbénisme me laisse pantois. Même si je ne suis pas d’accord sur tout et si je connais pertinemment les accusations du Coran à l’égard des chrétiens (Associateurs), je renvoie d’ailleurs la pareille aux musulmans en les accusant à la suite de saint Jean Damascène de : "Mutilateurs (de Dieu)", je reconnais que toutes les questions que pose M HINDI, je me les suis posées et que sur ses conclusions je suis proche de lui. Le discernement fait aussi partie du combat spirituel, sinon nous sommes et serons toujours les dindons de la farce.

     



    • Même si je ne suis pas d’accord sur tout et si je connais pertinemment les accusations du Coran à l’égard des chrétiens (Associateurs), je renvoie d’ailleurs la pareille aux musulmans en les accusant à la suite de saint Jean Damascène de : "Mutilateurs (de Dieu)"




      Il est interdit aux musulmans de se marier avec les polythéistes... Pourtant ils ont le droit (et le devoir..) de se marier avec des personnes de bonnes morales et comportements : des musulmanes ou d’autres femmes qu’elles soient juives ou chrétiennes... Vous voyez @JeanMarius que c’est plus subtil qu’il n’y parait...

      Si je peut avoir une femme chrétienne ou juive (au titre honorifique de gens du Livre ; le Livre = le Qur’an céleste ?) qui élève mes enfants, c’est que je ne me sens pas menacer de ce côté là ?..

      La question de la théologie (et l’historiographie) dépasse l’appartenance à une chapelle (un temple ou une mosquée). Il s’agit d’un débat sur le bien... et non pas sur les religions !

      Dans la Tradition (avec un grand T) les envoyés de Dieu, les prophètes se sont toujours opposés à leur peuple et à leur prêtres... Et pour Jésus ce fut contre les pharisiens.. Or comme l’a signalé Y.Hindi, Jésus a rappelé à ces derniers qu’ils étaient des hypocrites et en partie les doctrines qu’ils enseignent ne sont que préceptes humains...

      Je crois que tout est dit...

      Les musulmans comme les chrétiens sont des adeptes de Jésus et de ce fait ils peuvent regarder l’Ancien Testament et essayer de faire le tri de ce qui fut écrit de la main des scribes et ce qui fut écrit de la main de Moïse... C’est ce qu’exige Jésus dans sa critique...


    • @peter Je ne crois pas que ce soit une question de tri mais plutôt d’interprétation


  • Grand sujet complexe que celui du faux en écritures religieuses !
    Du point de vue du judaïsme, les évangiles et le coran sont faux.
    Du point de vue du christianisme, le coran est faux.
    Du point de vue de l’islam, le coran affirme que la bible est en partie falsifiée.
    Dieu les a cependant toutes permises.
    Difficile donc de s’appuyer pleinement sur l’une d’entre elles. La conviction n’étant pas une preuve puisqu’il y a des convaincus dans chacune.
    Pour ma part, c’est le principe de prophétie qui guide en partie ma croyance. Un prophète prophétise, et seul Dieu connait le futur.
    Par exemple dans Le Livre des Psaumes 44.7 :
    " ils ont sondé tout ce qui se peut sonder, même ce qui peut être au dedans de l’homme et dans le plus profond des cœurs."
    Quel civilisation a sondé tout ce qui se peut sonder, même l’homme ? Sonde spatiale, océanique, météorologique, urinaire, gastrique, sondage d’opinion etc...
    Par cette méthode, je valide Le Livre des Psaumes comme venant de Dieu mais en restant prudent, car preuve est faite pour moi que les humains peuvent mentir sur des paroles qu’ils attribuent faussement à Dieu.


  • Brillant, comme à l’accoutumée. Mais, trop court (sauf à rechercher). Aller à l’essentiel c’est bien, il est vrai, mais bon...


  • Les religions sont avant tout des croyances, c’est à dire des refuges mentaux qui aident à supporter l’angoisse de l’inconnu, la peur du vide, l’absence de repères...
    Certes, trouver une raison divine de vivre peut sembler louable, mais en général, trouver UNE raison, c’est perdre LA raison.
    Quand bien même on apporterait la preuve irréfutable que telle religion est une supercherie, leurs adeptes ne l’admettrons jamais, et seront même prêts à tuer pour se donner bonne conscience. Supprimez l’alcool à un alcoolique, ou la cigarette à un fumeur : vous allez voir que le résultat est toujours violent.
    Les croyances cherchent leur légitimité dans l’ Histoire, quitte à la façonner, la falsifier, voire carrément l’inventer. Plus c’est gros, plus ça passe !
    Malheureusement, le vrai historien, c’est à dire le courageux qui ne recherche que la vérité des faits, sera toujours un danger, à la fois pour le crédule et pour celui qui profite du crédule, et sera unanimement condamné pour éréthisme, négationnisme... car, pour le système en place, c’est la croyance qui doit créer l’ Histoire, et non l’inverse.
    Les supercheries religieuses perdureront tant que les humains préféreront des mensonges qui rassurent plutôt que des vérités qui dérangent.

     

    • Les religions sont avant tout les tentatives des Hommes qui ont compris que Dieu existait de se conformer à ce qu’il souhaite. Mais tout le monde ne l’a pas compris ou ne l’a pas accepté, car c’est plus confortable de nier son existence : on est plus libre, notamment moralement, comme l’affirmait Aldous Huxley :

      “I had motives for not wanting the world to have a meaning ; and consequently assumed that it had none, and was able without any difficulty to find satisfying reasons for this assumption. The philosopher who finds no meaning in the world is not concerned exclusively with a problem in pure metaphysics. He is also concerned to prove that there is no valid reason why he personally should not do as he wants to do. For myself, as no doubt for most of my friends, the philosophy of meaninglessness was essentially an instrument of liberation from a certain system of morality. We objected to the morality because it interfered with our sexual freedom. The supporters of this system claimed that it embodied the meaning - the Christian meaning, they insisted - of the world. There was one admirably simple method of confuting these people and justifying ourselves in our erotic revolt : we would deny that the world had any meaning whatever.”


    • Vous vous bercez d’illusions (bien modernes soit dit en passant...).

      Les religions sont une réalité anthropologique... impossible de retirer la part de bienfait qu’on apportés les religions.

      Vous insistez sur le mal qu’elles sont censées avoir aussi apportés... mais vous savez que l’espace aurait été occupé par une idéologie et rien ne garanti que ça n’aurait pas été pire.

      Jusqu’a preuve du contraire l’athéisme, le siècle dernier, a créer deux monstres qui ont fait les plus grands massacres qu’on connus l’humanité ; ça n’est pas rien. Le communisme et le nazisme. Sans compter l’oeuvre continus du capitalisme.

      J’ajouterais que votre discours est faussement une remise à zéros des compteurs... comme si un changement de chiffre vous permettrait d’avoir une clôture (?).. pouvait nous laver de tout... et avoir un nouveau début. L’an zéro/un.. abolition des « croyances »...

      Ce qui est discuté ici, c’est de l’Histoire... le Jésus historique existe... les textes existent... Si il y a des choses à corriger, c’est l’interpretation erronée qui a pu en être fait.... Il faut savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va... Connaître les erreurs passés pour ne pas les commettre de nouveau...

      On oublie tout ce qui existe, ce qui a déjà servi et on repart de zéro ? C’est tout le résumé de vos propositions ? Il ne faut pas s’encombrée des documents qui ont inutilement servi à avancer dans des directions sans réelle issue ? Un autodafé nihiliste peut être ?

      La tâche difficile et qui portera ses fruits...c’est justement les progrès fait sur ces questions... des dossiers qu’il était impossible d’ouvrir hier... et qui vous tient hors des cercles du pouvoir tant les questions sont importantes.


    • @ Titus

      Il y a des hommes qui croient en Dieu et qui ne croient en aucune religion, Dieu merci.
      Ce n’est pas nier l’existence de Dieu qui rend libre, c’est de l’aimer en connaissance et avec intelligence.
      En revanche, croire en Dieu selon des injonctions religieuses, c’est s’emprisonner dans un dogme, abandonner tout esprit critique, et se complaire dans un confort intellectuel intolérant et souvent désastreux.


    • "Communisme et le nazisme."
      D’abord le nazisme n’est pas athée, Hitler était catholique, les nazis ont eu le support de Pi XII qui est sur le point d’être canonisé !!
      Ensuite ces deux idéologies avec le fascisme et la république de 89 viennent toutes de la parousie.
      Parousie laïc. Avec une vision du temps linéaire, un progrès et une résolution finale, définitive avec création d’un homme nouveau.

      Ce qui m’étonne toujours c’est que dès qu’on parle de religion, il y a un court circuit dans le cerveau des croyants et plus rien ne fonctionne, c’est la même chose quand on parle des chambres à gaz qui petit à petit remplacent la crucifixion du Christ, les fils se touchent aussi.


    • @jay

      Hitler a peut-être reçu une éducation catholique, mais le nazisme est un mouvement athée. Il n’y a aucune référence à Jésus Christ ni aucune soumission à l’Église catholique dans le nazisme !
      Idem pour le communisme, l’autre grande idéologie athée du XXe siècle, responsables également de millions de morts et de la persécution des Chrétiens.


    • L’Église a soutenu le nazisme.
      En 1937, l’encyclique Divini redemptoris condamne le communisme, on cherche en vain une autre encyclique condamnant le national-socialisme, il n’y en aura pas.
      Comme Mussolini, Hitler entend faire de l’Église catholique un partenaire, elle ne dira pas non, Pi XII dira même plutot oui....
      Mein kamph, ne fut jamais mis a l’index ! Alors que Descartes, le rationaliste, Bayle le tolérant, Berkeley l’idéaliste, Comte le positiviste, Érasme, l’humaniste, Hume l’empiriste, Hobbes, le matérialiste, Kant le criticiste, Locke, le libéral, Pasca le janséniste, Rousseau le déiste, Spinoza le juif, Voltaire l’anticlérical, etc..le furent.
      Gott mit uns était l’inscription qu’on trouvait sur la boucle de ceinture des soldats du III°Reich
      Alors le nazisme athée, à d’autre.

      L’Église n’excommunie et n’excommuniera jamais aucun nazi, alors qu’en 1949 elle exclut de l’Église tout communiste, quel qu’il soit en arguant de la collusion avec le bolchevisme.

      Titus, l’histoire, l’histoire, et les faits, c’est cela qui est important. Vos commentaires sont toujours vagues et purement émotionnels.


    • "on est plus libre, notamment moralement, comme l’affirmait Aldous Huxley :"
      Cela dépend. Aldous ne parle que des athées nihilistes qui de toute manière ne croient en rien et ils sont très peu nombreux.
      Le monde peut avoir un sens ainsi que la morale sans être chrétien, musulman ou juifs.
      D’innombrables philosophes grecques avaient de la morale et voyait un sens que ce soit les platoniciens ou les anti platoniciens, comme le hédonistes, les épicuriens, les atomistes, les cyniques, les cynéraiques etc...
      Et en Inde, les bouddhistes, les mimamsakas, les karma yogis etc...
      Et en Chine avec les taoïstes....



    • Ce qui m’étonne toujours c’est que dès qu’on parle de religion, il y a un court circuit dans le cerveau des croyants et plus rien ne fonctionne, c’est la même chose quand on parle des chambres à gaz qui petit à petit remplacent la crucifixion du Christ, les fils se touchent aussi.




      @Jay, CAP ou pas cap électricité ?
      préservez nous de votre expertise...

      Hitler à chercher à réduire l’influence du christianisme sur sa société... Ne jouez pas les cancres...

      La Croix gammée* venant remplacer La Croix des chrétiens, ça me paraît assez claire comme volonté de minorer une influence majeure à l’époque. Donc mon assertion est correct... le darwinisme, l’athéisme, le rejet de la civilisation chrétienne... cette putréfaction a créer un nihilisme particulièrement dévastateur... Les croyants ont leur bigots, leur fanatiques extrémistes... mais jamais ils n’auraient pu faire ces massacres sur une telle ampleur.

      *si vous me parlez des svastikas indiens dans l’hindouisme... je vais faire un anévrisme.


    • C’est marrant, mais dès qu’on critique les religions, y’a toujours un illuminé qui débarque pour vous faire la morale en vous considérant comme un renégat, un hérétique, un égaré, un être immoral et fou. Et encore, ça, c’est dans le meilleur des cas...
      Ces pseudo-croyants ont le cerveaux tellement étriqué qu’ils n’arrivent même pas à concevoir qu’on peut aimer Dieu sans faire partie de leur putain de secte débile (je fais bien sûr allusion aux trois sectes abrahamiques qui ont réussi à entuber les trois quarts de l’humanité).
      Comme dit Dieudonné, il n’y pas mieux que les religieux pour enrhumer du crétin !


    • @Steph
      mais critiquez les religions autant qu’il vous plaira... je vous vois plein de tolérance et de compréhension... ça fait plaisir ce sens du dialogue... et vous avez tant de choses (jamais’entendus) à dire c’est incroyable... quand tant de gens jouent les ventilateurs en vous passant leur humeurs... mais SVP pour l’amour de Dieu justement... éteignez la lumière en sortant !


    • @jay



      L’Église a soutenu le nazisme. En 1937, l’encyclique Divini redemptoris condamne le communisme, on cherche en vain une autre encyclique condamnant le national-socialisme




      C’est intellectuellement malhonnête de confondre non-condamnation et soutient.
      L’idéologie nazie ne fait strictement aucune référence à Jésus Christ. C’est un fait historique indéniable.

      Quant à la morale des athées, elle est simplement incohérente avec leur vision d’un monde matérialiste et absurde.


    • @jay



      L’Église a soutenu le nazisme. En 1937, l’encyclique Divini redemptoris condamne le communisme, on cherche en vain une autre encyclique condamnant le national-socialisme




      C’est intellectuellement malhonnête de confondre non-condamnation et soutien.
      L’idéologie nazie ne fait strictement aucune référence à Jésus Christ. C’est un fait historique indéniable.

      Quant à la morale des athées, elle est simplement incohérente avec leur vision d’un monde matérialiste et absurde.


    • Jay , arrête avec tes mensonges stp
      Informe toi : Mit brennender Sorge
      condamnation du nazisme....
      pour l’existence de Jesus Christ, meme les historiens juifs du second siècle parle d’un certain yeshua qui a etait crucifié et que ses fidèles deja à l’epoque Disaient qu’il était Dieu fait homme
      tu veux parler de fait, informe toi


  • Le marcionisme va revenir à la mode je pense. Vous me direz l’Église a combattu cette hérésie comme d’autres... Tout ça pour avoir le pape François au bout du compte. Il y a eu erreur quelque par à mon avis...

     

  • Encore des discussions inter-minables. Si au moins les uns et les autres reconnaissaient faire de l’analyse de texte (surtout de la psychanalyse de bas étage), et abandonnaient cette prétention à défendre des « entités omnipotentes », alors qu’ils ne défendent en fait que leurs opinions personnelles, ce serait déjà beaucoup moins minables.

    Or, bien loin d’analyser quoi que ce soit, une simple lecture du discours sur la montagne (Matthieu, chapitre 5, 6 et 7) devrait répondre à la question posée. À aucun moment Jésus ne parle de l’Ancien testament pour débattre des multiples péripéties qui s’y rattachent. Il n’a en bouche que le Décalogue et conseille de l’appliquer de façon radicale (voire extrême) : « Tout homme qui regarde une femme avec désir a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur » (Mt 5 : 28). Plus tard dans le texte (Mt 19 : 16), à la question « Que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? », il répondra « Respecte les commandements » avant de les citer à nouveau.

    Jésus n’a en vu que les décrets divins et fait fi de toutes les contingences humaines (qu’elles aient été falsifiées ou pas !).


Commentaires suivants