Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

Traduction E&R – Commentaire de Laurent Guyénot

Interview de l’ancienne hôtesse de l’air Rebekah Roth, diffusée le 10 septembre 2015 sur le site américain SGTreport.com et sous-titrée en français par E&R Traductions :

 

 

Commentaire de Laurent Guyénot

 

Rebekah Roth était hôtesse de l’air (stewardess) jusqu’en 2004. Son expertise professionnelle lui a permis de remarquer puis analyser des anomalies dans l’histoire officielle des attentats du 11 Septembre. À en juger par le grand nombre d’interviews données par Roth, sa contribution impulse un nouveau souffle à la recherche, et en tout cas ajoute une pièce importante au puzzle.

Roth a résumé ses trouvailles sous la forme de deux romans, intitulés Methodical Illusion (2013) et Methodical Deception (2015). On peut critiquer ce choix, mais il lui a permis de toucher un large public.

Certaines informations données ici par Roth ne sont pas nouvelles, d’autres méritent d’être vérifiées, corrigées ou relativisées. Mais ce qu’elle apporte de nouveau est crucial : il s’agit d’abord d’éléments passés inaperçus dans les communications téléphoniques des passagers (communications qui, comme on le sait et comme le confirme Roth, étaient strictement impossibles en 2001). Sur la base de ces éléments, Roth propose une réponse plausible à une question que beaucoup se posent : si les avions de ligne prétendument détournés (UA93 crashé à Shanksville, AA77 sur le Pentagone, AA11 encastré dans la Tour Nord, UA175 dans la Tour Sud) n’ont pas terminé leur vol là où on l’a dit, que sont-ils devenus, et que sont devenus leurs passagers ? Il est acquis, en effet, qu’aucun avion ne s’est crashé à Shanksville et que l’engin qui a percé plusieurs murs du Pentagone ne peut être un avion. Quant aux Tours jumelles, les avis divergent, mais il est en tout cas établi que les vitesses enregistrées (impossibles à basse altitude) et la précision des frappes exclut qu’il s’agisse de Boeing 767 (sans même parler de la capacité des « pirates » de les piloter).

L’information cruciale sur laquelle repose l’hypothèse de Roth est que les Boeing 767 et 757 en question étaient équipés d’un système de pilotage à distance de type drone (flight termination / interruption system), conçu pour permettre de prendre depuis le sol le contrôle total de l’avion en cas de… détournement par des terroristes, par exemple. L’activation de ce système coupe instantanément le transpondeur, faisant ainsi disparaître l’avion des radars primaires, et privant les pilotes de tout moyen de communication, y compris de la possibilité de lancer un SOS. Cette donnée prend un sens accru lorsqu’on sait par ailleurs que ce système installé depuis peu sur certains Boeing était commercialisé par SPC International, une filiale de System Planning Corporation dont le Rabbin Dov Zakheim était PDG de 1987 à 2001, juste avant de devenir sous-secrétaire d’État du Pentagone, en qualité de comptroller (c’est lui qui calcula qu’il manquait 2 300 milliards de dollars dans les comptes du département de la Défense pour l’année 2000).

À cette donnée, Roth relie certaines caractéristiques des appels téléphoniques des passagers, qui prouvent de façon concluante que les avions étaient au sol au moment de ces appels. (Roth émet l’hypothèse que les quatre avions ont atterris à la Westover Air Force Base dans le Massachusetts, laquelle était ce jour-là évacuée de son personnel.) Différentes hypothèses avaient préalablement été émises sur ces appels impossibles, y compris qu’ils avaient été fabriqués par morphing vocal. Or, non seulement les membres des familles des victimes qui reçurent ces appels reconnurent les voix, mais ils certifièrent qu’ils émanaient bien des portables des victimes. L’hypothèse de Roth est que les passagers passèrent ces appels sous la menace. Il est aussi possible qu’on les convainquît qu’ils participaient à un « exercice » (toujours la recette infaillible par réaliser un vrai faux-attentat). L’une ou l’autre hypothèse explique l’absence de bruit de fond dans ces appels, le calme apparent des passagers et le fait que certains sonnent faux, comme le fameux « Hi Mom, this is Mark Bingham » du vol 93.

Les brêches de protocole décelables dans les appels des hôtesses de l’air Amy Sweeney et Betty Ong du vol American Airline 11 conduisent Roth, attentive à ces détails, à supposer que Sweeney a volontairement émis des indices du caractère contraint et forcé de son message, et du fait que l’avion se trouvait alors dans un hangar.

À 00:58:04 de la vidéo, Roth fait quelques raccourcis : il faut retenir que, sur la base des appels de Ong et Sweeney, on a identifié l’un des preneurs d’otage comme le passager du siège 10B, qu’on l’a plus tard identifié sous le nom de Satam Al Suqami (son passeport s’échappera miraculeusement de l’avion et sera trouvé par terre dans une rue de Lower Manhattan), et l’on a conclu qu’il avait égorgé celui du siège 9B, juste devant lui. Or le passager 9B était Daniel Lewin, un « officier des forces spéciales de Sayeret Matkal, une unité d’élite de Tsahal spécialisée dans le contre-terrorisme » (Wikipédia), décrit comme un assassin professionnel [1].

Deux appels furent prétendument émis depuis le vol AA77 par Barbara Olson à son mari Ted Olson. Barbara était une célèbre commentatrice sur CNN, tandis que Ted était Procureur général (Solicitor General) durant le premier mandat de George W. Bush (il avait défendu ce dernier dans l’élection contestée de 2000, puis Dick Cheney qui refusait de transmettre des documents au Congrès dans l’enquête sur Enron). Les appels de Barbara Olson, évoqués dès l’après-midi du 11 septembre sur CNN, furent déterminants pour cristalliser certains détails du mythe officiel, comme le fait que les pirates n’étaient armés que de cutters. Invité à plusieurs reprises sur les plateaux de télévision, Ted Olson s’est contredit à chaque fois au sujet des appels de sa femme, rendant son témoignage très suspect, et, dans un rapport de 2006, le FBI conclut que Barbara Olson n’avait émis en réalité qu’un seul appel de … 0 secondes [2]. À ces informations bien connues, Roth ajoute un détail d’importance : Barbara Olson, née Kay Bracher de parents juifs, avait étudié à la Yeshiva University School of Law, tandis que son mari Ted Olson avait défendu l’espion israélien Jonathan Pollard. Après ses études, Barbara fut embauchée par la firme juridique Wilmer Cutler Pickering (ou WilmerHale), dont faisaient partie Jamie Gorelick, futur membre de la Commission gouvernementale sur le 11 Septembre. Robert Mueller, nommé directeur du FBI le 4 septembre 2001, rejoindra WilmerHale en 2014 [3]. WilmerHale avait aussi parmi ses clients une société fondée par Daniel Lewin, Akamai Technologies [4], ainsi que la société Avid Technology, qui, selon Ace Baker, adepte de la thèse no plane, a fourni les outils informatiques permettant le traitement en direct des images du crash du WTC [5]. On ajoutera que WilmerHale a encore parmi ses clients Goldman Sachs, Monsanto, et surtout, plus significativement, Amdocs [6], l’une des deux entreprises israéliennes de services numériques (avec Comverse Infosys) impliqués dans l’espionnage aux États-Unis, comme l’a révélé Carl Cameron dans un fameux documentaire de décembre 2001 [7].

On le voit, les éléments mis en évidence par Roth font avancer la recherche dans la direction de la part de vérité qu’un grand nombre de prétendus militants pour « la Vérité sur le 11 Septembre » préfèrent occulter : l’implication d’Israël, du plus haut niveau (Dov Zakheim) au plus bas (Daniel Lewin).

C’est aussi dans cette optique qu’elle insiste, à juste titre, sur le groupe Gelatin et son projet « artistique » au 91ème étage de la Tour Nord, consistant à démonter une fenêtre pour installer un balcon extérieur. Cette équipe de 14 « artistes » (on connaît le nom de quatre d’entre eux, Wolfgang Gantner, Ali Janka, Florian Reither et Tobias Urban) est à mettre en relation avec les 200 espions israéliens appréhendés sur le territoire étasunien dans les mois avant et après le 11 Septembre, agissant sous la couverture d’étudiants en art vendant leurs œuvres (estampillées « made in China ») dans les bâtiments de la Défense américaine. Roth, il faut le préciser, fait un raccourci : les membres connus de Gelatin sont juifs, mais on les dit originaires de Vienne et non d’Israël [8]. Par ailleurs, affirmer que les boîtiers de fusibles BB18 « peuvent être utilisés pour le contrôle à distance de la démolition » (00:34:30) semble peu pertinent.

Pour prolonger les remarques de Roth et formuler une hypothèse sur le rôle de Gelatin et de leur balcon, il faut rappeler que le Boeing AA11 s’encastra dans la Tour Nord entre le 92ème et le 98ème étages, et que les étages 93 à 100 étaient occupés par la compagnie Marsh & McLennan, dont le PDG était Jeffrey Greenberg, fils du richissime sioniste (et financier de George W. Bush) Maurice Greenberg, qui se trouve aussi être le propriétaire de Kroll Inc, la compagnie en charge de la sécurité dans tout le complexe du World Trade Center. Les Greenberg étaient aussi les assureurs des Tours jumelles mais, le 24 juillet 2001, ils avaient pris la précaution de réassurer leur contrat auprès de concurrents, ce qui leur évita d’avoir à indemniser eux-mêmes Larry Silverstein et Frank Lowy. En novembre 2000, le conseil d’administration de Marsh & McLennan accueillait en son sein (Lewis) Paul Bremer, celui-là même qui, en qualité de président de la National Commission on Terrorism, interviendra le 11 septembre 2001 sur le plateau de NBC, puis prendra la tête de la Coalition Provisional Authority (CPA) en 2003 pour organiser la destruction et le pillage de l’Irak. Le seul film de l’impact dans la Tour Nord étant celui des prétendus frères Naudet, hautement suspects, beaucoup de chercheurs sont persuadés qu’aucun avion n’a frappé cette tour, et que l’explosion simulant l’impact était provoquée par des explosifs précablés à l’intérieur de la tour. (On peut supposer et espérer que les 295 employés de la société Marsh & McLennan qui sont supposés avoir péri dans l’explosion font partie des nombreux morts fictifs.)

Laurent Guyénot

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

158 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • merci Laurent Guyénot !

     

  • Si certain refusent encore de croire, c’est qu’il est douloureux de se mettre dans la tete de sionistes tels que Madeleine Albright qui peuvent declarer sans broncher "Oui, ca vallait la peine de tuer 500.000 enfants iraquiens".

    D’un naturel bon, l’humain a une tres grande resistance a integrer l’ideologie mortifere du judaisme.

     

    • #1395477

      L’ombre et la Lumière font partie de ce monde, il suffit de regarder sa main au soleil pour le constater. Ce n’est pas de se mettre dans ce type de tête qui est douloureux c’est de ne pas y être en regardant l’ombre de sa main.


    • #1397910

      @ D JUAN
      Bientôt vous allez nous sortir "Je suis MADELEINE" c’est ça ?
      Vous êtes atteint mon pauvre.


  • #1395271

    La société de securité amercaine Huntleigh USA filliale de la compagnie ICTS International (Compagnie Israélienne de securité), qui gere la sécurité de tous les aeroports Européens.
    Le 11 septembre le personel de securité aurait laissé passer des armes et de la lacrymo dans l’avion... L Europe devrait engager aussi une autre compagnie de securité des aéroports. pour que cela ne se produise pas ici en Europe.

     

    • #1395315
      le 12/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Ledruid

      Mais rassurez-vous, cela s’est déjà produit en Europe, pas d’images non plus du Vol MH 17 parti de Schiphol (Amsterdam) pour s’abîmer en Ukraine et malgré l’obligation légale... mais ce n’est pas la première fois que je l’écris.
      Oui, la vérité est ailleurs, comme toujours !


    • #1395421

      Faut-il encore qu’il y ait des avions... ^^

      Dans le cas du 11/09, si il y en a réellement eu, bé je veux bien croire au père noël ainsi qu’au chupakabra à 3 têtes.


    • #1395634

      @Ulysse

      Le Vol MH 17 s’est écrasé en Ukraine et non pas abîmé ;)
      Le verbe "s’abîmer" utilisé pour évoquer un crash aérien, signifie que l’avion a été "englouti par les abîmes"


    • #1395658

      @Kenshiro

      Il y a bien eu quelque chose, les témoignages foisonnent. Par contre, il semblerait que ce ne soit pas des avions de ligne.
      https://www.youtube.com/watch?v=xSD...


    • #1395710
      le 12/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Kenshirô : attention, le fait qu’il n’y ait pas eu d’avions dans les tours (prouvé par la physique comme par le bon sens le plus élémentaire s’agissant du résultat de la collision entre 2 objets si différents sur le plan de la résistance mécanique) ne prouve pas qu’il n’y ait pas eu d’avions du tout.

      Et les excursions bizarres des chasseurs au-dessus de l’atlantique, interprétés par certains comme une complicité de l’armée, peuvent aussi bien (et même mieux) être interprétées comme des tentatives de neutraliser des avions-leurres... éventuellement en mode drone.


    • #1395762

      @ larousse

      Je suis d’accord avec vous.
      Je me rappelle avoir vu plusieurs témoignages comme quoi ça ressembler à un boeing mais en bien plus petit.
      Peut être un missile SCALP- EG ou autre missile y ressemblant (?)


  • #1395316
    le 12/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

    Le problème avec les contrefeux c’est que lorsque le vent tourne, celui qui les a allumés risque de se faire cramer...


  • #1395358

    Dommage qu’elle ne parle pas des hologrammes des avions !

     

    • Et des petits hommes verts aussi.


    • Pas besoin d’hologrammes, juste des compétences en “composition vidéo”.
      Je crois qu’elle effleure le sujet quand elle parle d’Avid Technology (ou une autre firme spécialisée, je ne retrouve plus le passage).

      Voilà de quoi vous occuper l’esprit une petite heure (ou plus) : http://www.dailymotion.com/video/x2...


    • #1395640

      @ Borntogrowl
      C’est le problème quand les gens ne savent pas de quoi ils parlent.
      Mais ce ne sont pas des hologrammes, mais une manipulation numérique.
      https://www.youtube.com/watch?v=xSD...


    • #1395645

      Elle ne parle pas des hologrammes mais évoque part contre la réalité augmentée, incrustation d’images à l’écran en temps réel ... Personnellement je penche plus pour la réalité augmentée que pour les hologrammes ...


    • #1395650
      le 12/02/2016 par vivelhumanite
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @SEB

      Ton hypothèse des petits bonhommes vert parait certes farfelue voire même provocatrice mais à côté de la version officielle, c’est du béton, je t’assure.

      Franchement, je n’ai encore vu aucun mec défendre point par point la version officielle face à des mecs sérieux qui la conteste. Aucun mec ne tiendra le choc, tellement la version officielle est nulle et indéfendable.


    • #1395743

      @ orl
      Il faut arrêter avec ces vidéos de désinformation sur le fait qu’il n’y avait pas d’avion.
      Un type qui travaille avec de tels logiciels de montage, maitrise un tant soit peu la compression vidéo. S’il veut travailler sérieusement, il n’utilise pas des vidéos provenant de YouTube en expliquant qu’un effet provoqué par la compression est un trucage.
      Dans le cas précis de cette vidéo et d’autre, nous avons affaire à de la désinformation afin de décrédibiliser les infos sérieuses (dans le même esprit que celle ni montre qu’il n’y avait pas de corps dans le MH17).
      La compression vidéo à destination du web a été mon métier pendant un temps (avant même les attentats).


    • #1395941

      @Nobru
      Avez-vous vu la vidéo en question ?
      Il ne s’agissait surement pas de quelques bug de compression.


  • #1395361

    Bravo à la traduction de la part d’un connaisseur.


  • #1395441

    Il y avait bien un avion à Shanksville,mais il a été pulvérisé par un missile US.
    Témoignage d’un témoin qui était présent dans le centre de commandement quand l’ordre d’abattre cet avion a été donné.
    La raison : zone d’exclusion aérienne au=dessus du PENTAGONE 2 la zone 5, ville souterraine.
    Source : le témoin Elisabeth Nelson qui parle ici
    https://www.youtube.com/watch?v=Kmp...


  • #1395468

    une vraie bombe ! bon courage les debunkers...


  • #1395541

    je pensais que les avions disparus avaient été détournés par les illuminati de bavière. L’interview de cette dame remet en cause mes certitudes.

     

  • Après le architectes, ingénieurs, pilotes, humoristes (oui même eux avec Bigard) et maintenant les hôtesses de l’air y a-t-il encore un corps de métier pour croire à cette supercherie ? Oui, peut-être les balayeurs de rue ...en fait non, eux aussi n’y croient pas car après avoir nettoyé les lieux du crime, ils n’ont trouvé trace de moteur d’avions civiles...et pourtant rien ne change :)
    chercher l’erreur ?

     

    • #1395694

      Je connais une catégorie de personnes qui croient encore dur comme fer à la version officielle : les ministres du gouvernement français ! c’est meme un critère de sélection !....Mais ils sont bien les seuls !


    • #1395950

      Manuel Vals croît fermement à la version officielle, comme tous les Q.I inférieur à 30 d’ailleurs...


    • #1396028

      @scutigère
      Vous croyez vraiment cela ? Si oui, c’est vous qui êtes naïves.
      Croyez-vous vraiment que Morano est aussi bête qu’elle le laisse penser ?
      Dans un braquage chacun son rôle, et eux jouent le leur.


    • #1396203

      Mais bien évidemment ... humour... histoire de placer le Q.I de 30...
      Ceci dit on peut avoir un Q.A (coefficient d’ambition) ou un Q.O (coefficient d’Ego) de 140 et un Q.I de 30... ce n’est pas incompatible.


    • #1396267

      C’est vrai, mais il faut bien reconnaître qu’ils sont plus intelligents que la moyenne.
      Ce qu’on leur reproche surtout, c’est leur trahison.
      Si une personne du gouvernement, comme Fabius, était dissidente, on lui chanterait des louanges et on saluerait son intelligence.
      Après, en ce qui concerne le leadership, c’est bien autre chose : hollande n’a aucun charisme par exemple.


  • #1395652
    le 12/02/2016 par gaulois du midi
    11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

    Depuis le début la thèse "no plane" est non seulement la plus plausible mais encore la SEULE effectivement , logiquement et physiquement possible .
    Merci Mr Guyénot et quelques autres pionniers .
    Et encore quand on dit ça , même ici on se fait traiter de fou : " Puisque tout le monde les a vus les avions ! " ( enfin , les silhouettes )

     

    • #1396394

      Et pourtant il y a vraiment des gens qui ont vraiment vu des avions ! J’en connais un personnellement qui a vu le deuxième, oui ! vu de ses yeux vu ! Donc arrêtons avec ces délires d’hologrammes, de retouches vidéos ou que sais je... En revanche la question à se poser étant donné l’impossibilité d’un avion de rentrer dans une tour, de la rendre en poussière après son effondrement et les lois de la physique sur l’altitude, le pilotage, la précision est : étaient ce les mêmes avions qui ont décollé qui se sont encastrés ? Evidemment non, donc il y a des technologies très avancées et très secrètes dans le Kodesh a kodashim des élites. Ça été élaboré de tel sorte que nous ne sommes pas près de savoir qui sont les vrais responsables. Surement jamais, si ce n’est au jour du jugement du grand patron.


    • #1397918

      oui le cousin du frère de ma belle soeur aussi a vu de ses yeux l’avion (qui se déplacait pas loin de la vitesse du son) et ensuite il s’est réveillé.

      Non il n’y a pas eu d’avion, c’est un fait aujourd’hui, les premiers témoins qui ont parlé d’avions dans les médias sont les cadres de ces chaines de télé et ils font partie intégrante du complot. Réveillez vous mon vieux !


  • #1395696

    J’ai déjà posté à ce sujet, mais mon message n’a pas été retenu. Je le redis donc, sans vouloir polémiquer avec Laurent Guyénot dont j’estime beaucoup le travail par erreur. Il convient, par honnêteté, de préciser que la personne de Rebekah Roth est excessivement controversée dans la dissidence américaine sur le 11/9. Passé l’enthousiasme initial pour ses travaux, d’aucuns et pas des moindres (James Fetzer notamment) ont plus que des doutes sur la réalité même du personnage qu’elle affirme être, son passé d’hôtesse de l’air etc., certains s’étonnant de sa forte ressemblance vocale et physique avec une bonimenteuse du Net, spécialisée dans des pseudo remèdes miracles bidons, baptisée Monika Gainor.

    Tout en invitant, ce qui est bien normal, à visionner cette intervention très riche, il convient tout de même de signaler cette controverse.

    Après, le phénomène des pseudo-dissidents infiltrés, qui nous "hameçonnent" avec du vrai contenu pour mieux nous entuber sur les 10 ou 20% qui leur importent vraiment, ce n’est pas nouveau, c’est même la norme. Donc la méfiance doit rester de rigueur.

     

    • #1395925

      C’est ce qui m’a un peu gêné... cette dame parle beaucoup business-vente de ses bouquins...


    • #1396002
      le 13/02/2016 par Laurent Guyénot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Donc la méfiance doit rester de rigueur.




      Merci Michel,
      Vous faites bien d’apporter cette mise en garde. Ayant un peu laissé de côté le 11-Septembre (j’ai contribué, maintenant, je passe à autre chose), je n’ai pas suivi cette controverse, et ignorais que Fetzer, que j’estime beaucoup, avait émis des réserves. Passé le premier enthousiasme contagieux, j’ai été moi-même un peu sceptique, c’est pour cela que je me suis donné la peine de vérifier tout ce qu’elle affirme. Au bout du compte, il faut reconnaître qu’elle n’apporte pas une révolution. Il me semble que son hypothèse est crédible et va dans le sens de la vérité, mais il n’est pas impossible qu’il y ait une tentative d’infiltration.


    • #1396120
      le 13/02/2016 par toto la ciboulette
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      C’est vrai que l’on est censé avoir un regard critique, mais la ou les bombes qu’elle lâche concerne Israël, donc si cette dame est bien ce qu’elle affirme, il est évident qu’elle va être diffamée à des hauteurs stratosphériques.

      Entre fourguer des recettes bidons et écrire un livre explosif sur le 9/11, cela me semble impossible. Bien sur elle fait la réclame de son livre, elle risque sa peau. Il y a des témoins liés au 9/11 qui sont mort d’accidents bizarroïdes.

      Comme aucun d’entre nous n’a les moyens, ni en temps, ni en argent pour faire sa propre enquête, on ne peut que rester sur le dernier témoignage lu ou vu.

      J’en reste à l’hypothèse général du traducteur de la vidéo, à savoir, le gouvernement US pour le pentagone, rapidement dépassé par le Mossad pour les tours jumelles.


    • #1396187

      @Michel Mertz

      Bonjour Michel,

      après le précédent article de LG, suite à votre recommandation, j’avais essayé de laisser un commentaire après avoir lu Khalezov ou plutôt l’article dans Nexus résumant sa thèse, et ça n’était pas passé. Je réessaie :

      Fantastique ! et ça rejoint les premières vidéos de la série d’Ace Baker, que j’avais oubliées. Très très convaincant, et ça explique simplement, avec des moyens techniques connus et disponibles depuis longtemps, la chute des tours, leur complète désintégration et beaucoup de petits détails qui s’imbriquaient assez mal.

      Si à l’avenir quelqu’un vous propose des contre-arguments mal-renseignés et des questions difficiles pour mettre en doute une thèse, je vous suggère l’article :de-lordre-raisonnable-des-questions-et-de-lutilite-de-lignorance-temporaire/ sur aitia . fr

      Cordialement


    • #1396492

      @ Toto la ciboulette :

      Vous écrivez :
      "C’est vrai que l’on est censé avoir un regard critique, mais la ou les bombes qu’elle lâche concerne Israël, donc si cette dame est bien ce qu’elle affirme, il est évident qu’elle va être diffamée à des hauteurs stratosphériques."

      Attention aux déductions qui semblent logiques mais ne le sont qu’en apparence. Si vous vous plongez comme je l’ai fait et continue de le faire, à l’exemple de Laurent Guyénot, dans les arcanes d’affaires comme le 11/9 ou l’assassinat de JFK, on se rend compte que les apparences sont presque toujours, et diaboliquement, trompeuses. Le niveau de complexité des stratégies d’infiltration de la dissidence va croissant, car autant on peut raconter des énormités sans queue ni tête au JT de 20h des "grandes chaînes", quand on s’adresse à des dissidents plus "calés", il faut être plus subtil.

      Donc les gens qu’on nous envoie n’ont pas immédiatement les apparences de ce qu’il sont, et peuvent même, pour donner des gages de crédibilité, sembler être exactement l’inverse.

      Concernant les serviteurs d’Israël, nous sommes ici habitués à des sayanim peu finauds, facilement "debunkables" - l’éventail est large, de BHL à Enrico Macias.

      Aux Etats-Unis, on est passés quelques crans au-dessus. Par exemple, Christopher Bollyn, également relayé par Laurent Guyénot sur ce site, est clairement tenu par Gordon Duff de Veterans Today comme agissant pour le compte du Mossad. Il admet du reste avoir vécu en Israël dans sa jeunesse et être marié à une Israélienne. Il dit pourtant beaucoup de choses négatives à l’encontre d’Israël relativement au 11/9. Mais si Duff dit vrai, ce n’est que du "hameçonnage". On se dit : "ce type balance sur Israël, donc croyons-le aussi quand il exonère Israël sur tel ou tel point".

      Hors de la question d’Israël et des sayanim, beaucoup de gens sont soupçonnés de relever de l’opposition contrôlée. Judy Wood en fait partie, à qui l’on reproche de se focaliser sur une hypothèse technique indémontrable sans jamais s’intéresser aux commanditaires.

      Dans un autre genre, d’aucuns soupçonnent Edward Snowden, tout en lui reconnaissant une démarche sincère, d’être instrumentalisé dans une lutte entre services, style FBI et/ou CIA contre NSA, dans laquelle il n’y ni bons ni méchants. C’est, hélas, plus subtil !


    • #1397453

      Écoute Laurent G., Jim Fetzer raconte que c’est la femme de JFK (Jackie-O) qui l’a tuée... Comment peut-on avoir de l’estime pour un tel désinformateur ? Comment prendre au sérieux le discours de quelqu’un qui prend encore Fetzer au sérieux ?


  • #1395760

    La question du 11 Septembre 2001 est moins dans le ’’qui ?’’ que dans le ’’COMMENT ?’’.
    Toutes les controverses au sujet des commanditaires ne sont là que pour masquer le véritable modus operandi. A ce niveau, ce type d’artifice et de manipulation s’inscrit dans le plan. Il est même LE plan.

    Bien sûr qu’il n’y avait pas de vrais avions ! Le pouvoir et le total contrôle des images suffisait (plus compliqué de nos jours avec les smartphones, tablettes etc).

    Le travail de recherches, de relais et de traduction de M. Guyénot est remarquable et salutaire pour les non-anglicistes.

    Mais je l’inviterais, comme j’inviterais tout le monde, à prendre le temps de lire / visionner les travaux du Dr. Judy Wood, à s’intéresser aux travaux de N. Tesla. Tout est là.

    Comment fait-on pour RÉDUIRE EN POUSSIÈRE la quasi totalité du béton - mais aussi de l’ACIER ! - de deux immenses gratte-ciels avant qu’il ne touchent le sol, et avec tout ce qu’ils contenaient ?
    Démolition contrôlée, dynamitage, thermite, thermate etc... Aucune de ces propositions n’est satisfaisante. C’est une chose que de ’’descendre’’ un building, c’en est une autre que de le réduire en poussière...

    J’ignore si Laurent Guyénot lira ceci, mais peut-être que les modos pourront faire suivre si ce n’est pas la cas ? Merci par avance.

    https://www.youtube.com/watch?v=yap...

    https://www.youtube.com/watch?v=7Gd...

    https://www.youtube.com/watch?v=z0L...

    https://www.youtube.com/watch?v=0I8...

    https://www.youtube.com/watch?v=zEK...

    http://www.drjudywood.com/

     

    • #1395802

      Et l’option nucléaire, pourquoi omettez-vous de la prendre en compte ? Avez-vous connaissance de la thèse de Dimitri Khalezov ? Ne trouvez-vous rien à en retenir ?

      Quid de l’immense cavité de roche fondue sous les tours jumelles, immortalisée par des photos dans les mois qui ont suivi le 11/9, dont il a été prétendu qu’elles montraient simplement que New York avait été construit sur un ancien glacier préhistorique ?

      Voir par exemple cet article pittoresque du New York Times (et la photo qui l’illustre) :
      http://www.nytimes.com/2008/09/22/n...

      Si vous croyez l’argumentaire, chapeau ! Ils nous disent qu’il est important de combler cet énorme trou avant de construire un immeuble dessus, mais tout en laissant entendre qu’il existait déjà avant 2001, ça n’avait pas été problématique lors de la construction du WTC d’origine !

      Mieux vaut en rire...


    • #1395994
      le 13/02/2016 par Laurent Guyénot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Bien reçu Hervé,
      Pour l’instant, je n’ai pas été convaincu par le travail de Judy Wood. Je ne crois pas à l’existence des armes de "Directed Free Energy Technology" dont elle n’apporte aucune preuve. Je suis bien d’accord que la thermite, etc ne fait pas l’affaire (sauf peut-être pour la Tour 7). Mais je pense que l’hypothèse des mini-nukes (mini-bombes nucléaires) made in Israel (avec des matériaux volés aux US) est plus crédible. Mais, conscient de ne pas tout savoir, et toujours ouvert au débat, je vais regarder attentivement les liens que vous me proposez.


    • #1396600

      @ Laurent Guyénot
      Tout d’abord, je vous remercie d’avoir pris note de mon message et d’y répondre ici. C’est très aimable de votre part.
      Concernant le 9/11, étant moi-même passé par différents stades de compréhension du problème en plus de quatorze ans, je sais combien il peut être parfois très difficile d’avoir à changer d’avis, particulièrement quand une explication a pu pendant longtemps nous sembler expliquer le phénomène définitivement.
      La remise en question n’est pas chose facile, et je peux en témoigner à mon humble niveau.

      Naturellement, l’idée qu’au premier abord la possibilité qu’une ’’technologie nouvelle’’ ait pu être utilisée comme arme de destruction le 11 septembre 2001 a nécessairement un caractère extravagant, propre à rebuter même les personnes les plus acharnées à combattre la version officielle.

      En complément des liens que j’ai déjà donnés, j’ajoute celui-ci qui renvoie à une conférence de J. Wood présentant ses observations : https://vimeo.com/63810454
      Son analyse des phénomènes et des dégâts observés sur le site – pas seulement les 2 tours principales, mais également l’ensemble du complexe WTC et les immeubles alentour - est à mon sens ce qui a été fait de mieux à ce jour.
      Le caractère totalement aberrant de nombreux dégâts (ex. les énormes cavités circulaires dans les immeubles visibles depuis le ciel, des voitures garées à plusieurs centaines de mètres du site encore largement intactes mais dont le moteur a complètement fondu etc) ne peut s’expliquer par l’utilisation d’explosifs classiques, de thermite ou même de mini-nukes (voir en particulier son analyse concernant les conséquences sur le fondement rocheux sous le tours).
      La trajectoire tout aussi aberrante de l’ouragan Erin (qui se souvient de cela aujourd’hui ?!) qui se dirigeait vers New York depuis la veille et qui a brusquement changé de direction pour repartir vers le nord-est au moment des ’’attentats’’...etc

      En bonus, et encore une fois pour les plus curieux (et les anglicistes, car malheureusement c’est seulement en Anglais), une étude absolument magistrale réalisée par Richard D. Hall sur les vidéos et les enregistrements radar des prétendus ’’avions’’ au WTC (je pense que vous ne serez pas déçu !) :

      https://www.youtube.com/watch?v=wDf...

      Bien à vous
      RV


  • Elle est bien là la pièce manquante ; Dov S. Zakheim. Suffit de jeter un œil sur sa belle carrière, ne serait-ce que sur Wikipédia, pour se dire que tout cet opéra tragique pouvait être mise en scène par très peu de personnes finalement.


  • #1395875

    wow.... merci ER pour la mise à jour !


  • A propos de Gelatin :

    De 1997 jusqu’au jour des attentats, sous l’égide du LMCC et avec la collaboration du PANYNJ, ancien propriétaire des WTC avant que L. Silverstein n’en prenne possession, les Twin Towers ont été investies par plusieurs artistes, des vrais ceux-ci, dans le cadre d’un projet novateur nommé World Views.

    Il permit pendant ces 4 ans à plus de 130 artistes de réaliser leurs œuvres du 90 au 92e étage du WTC1 juste en dessous de l’impact.

    Outre le B-Thing de Gelatin, qui permit de construire à ces étages en 2000 un balcon sur l’extérieur du WTC1 en dépit de toute règle de sécurité, d’autres œuvres tout aussi troublantes furent réalisées

    - en 1999, le projet Airworld de K.&J. McKoy fut la simulation d’une agence commerciale aéronautique fictive dont le logo anachronique représentait 2 avions tête bêche se faisant face, dont le personnel imaginaire était vêtu d’habit arabisant et dont le site Web qui fut réalisé pour la simulation avait toutes les allures d’un logiciel espion qui avait vu sur les entreprises environnantes de la tour

    - en 2001, le groupe E-Team réalisa un jeu de lumière avec les fenêtres de la façade du WTC1 à l’endroit même du lieu de l’impact de l’avion

    - de 2000 à 2001, le projet délirant Biobeacon de J. LaVerdiere et P. Myoda visait à installer une fibre optique sur toute la hauteur de la tour, des sous-sols jusqu’au sommet, pour faire parvenir la lumière de plancton bioluminescent de la base jusqu’à l’antenne du bâtiment.

    Ce sont ces mêmes artistes qui réalisèrent 6 mois après les attentats le Tribute In Light, ces 2 rayons lumineux bleutés qui pourfendent le ciel New Yorkais depuis 14 ans maintenant

    - Et tout au long de ces 4 années, plein d’autres œuvres furent réalisées dont l’anachronisme rivalise avec l’aspect délirant

    - Mais surtout ce projet d’ensemble interroge avant tout sur le rôle de la sécurité qui fut tenue par les propriétaires et les passe-droits qui furent accordés au LMCC.

    Le jour des attentats, Liz Thompson, qui en était la présidente, fut la dernière à quitter le restaurant au 106e étage, deux minutes avant que l’explosion n’intervienne (le restaurant où devait se trouver L. Silverstein si sa précautionneuse femme ne lui avait pas pris rdv chez son dermatologue).

    Elle était accompagnée à cet instant de 2 représentants du PANYNJ et de Geoffrey Wharton, bras droit de LS.

    Plus de détails ici : http://forum.reopen911.info/p299899...

     

    • #1397925

      Merci pour ces précieuses informations et pour ces recherches !!!

      Malgré les tentatives de discrédits nourris depuis les USA envers cette ancienne hotesse de l’air, on peut dire qu’elle vient relayer des informations qui ont été aussi vérifiées en France concernant ces équipes d’artistes très troubles...


  • #1395944

    L’illusionniste David Copperfield, ex de Schieffer, avait bien fait disparaitre la statue de la Liberté
    http://www.dailymotion.com/video/xd...

    Peut-être l’ont ils embauché...(vu son nom ou pseudo)


  • Un des premiers livres à documenter la piste israélienne dans un livre en français était "11 septembre, l’ultime vérité" de Laura Knight-Jadczyk et Joe Quinn. Il disait déjà beaucoup sur les histoires de coups de fil et Barbara Olson.


  • #1396179
    le 13/02/2016 par Un internaute menacé
    11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

    Egalité & Réconciliation sait-elle que des internautes qui relayent cet article ont reçu des menaces de mort revendiquées par la Gendarmerie Républicaine Française ?

     

  • #1396180
    le 13/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

    Il serait bon d’en terminer avec cette fable du 11 Septembre, cette énième version "dissidente" made in America n’est qu’un nouveau leurre pour perdre ceux qui doutent.
    Le fait qu’elle contienne des éléments de la vérité sur cet épisode n’est lié qu’à la nécessité d’orienter vers le mensonge suivant et gagner ainsi du temps.
    La seule chose intéressante là-dedans, c’est la volonté de l’Etat profond de désigner les coupables devenus inutiles dans l’accomplissement d’un plan bien plus global et de les livrer à la justice vengeresse de la masse.
    Non, le sommet du sommet ne se trouve pas au Sionistan, cet Etat voyou et ses agents ne sont qu’un moyen pour le pouvoir véritable... et le président Netanyahou a de bonnes raisons de s’inquiéter de la suite !
    D’ailleurs, quand les être de lumière nous disent "qu’un jour, quelqu’un, quelque part, décidera que nous avons assez sauvé le monde pour venir nous aider à finir le travail.", nous ferions mieux de les écouter.
    N’est-il pas aussi nécessaire en effet que le crime des crimes (de type Shoah²) soit perpétré afin que "Dieu" ne vienne mettre au pas le reste de l’humanité et pour l’éternité ?
    N’y aurait-il pas, par hasard, des récits eschatologiques nous indiquant l’installation temporaire de l’Antéchrist sur notre petite planète ? Une bêtise, sans doute... ou pas. Tout n’est qu’une question de hauteur de vue !

     

    • #1396494

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      Je vois que vous avez également retenu ces paroles récentes de la Sibylle de Cumes autoproclamée et nomade, chargée par l’Oligarchie profonde de lire les destinées de la France. Cela dit, si sa dimension prophétique est rendue possible par l’épaisseur du nuage qui brouille notre perception du réel, le fond du message n’en demeure pas moins vrai, dès lors qu’il est issu d’une connaissance certaine que la masse ignore et qu’il est correctement reçu.

      Alors, c’est bien la question de cette fausse médiation instaurée entre nous et le réel qui se pose... celle qui nous fait nous poser les mauvaises questions -comme l’a dit un intervenant plus haut, le qui ? au lieu du comment ? (je dirais même du quoi ?), et ensuite le pourquoi ? au lieu du pour quoi (faire) ?.

      Pour en revenir au noyau du problème, à force de suivre la consigne de regarder l’avion, on ne voit plus les tours, qui ont disparu bien vite. Or c’est ce phénomène (anormal par rapport à quoi ?) qui a eu lieu qui mérite qu’on s’y penche. J’ai bien peur que cette réalité physique ne devienne une métaphore du décalage entre l’accélération du temps (pour le très petit nombre qui sait et avance son projet) et le retard de tous les autres, alourdis par l’inconscience qui les fait regarder ailleurs. Or les réalités physiques nous rattrapent toujours. Ceux qui ont une hauteur de vue le savent bien, eux les premiers.

      A force d’ignorer cela, il ne faudra pas s’étonner quand par la même imposture ces prétendus "bâtisseurs du temps" voudront finir de "réparer le monde"... à partir de Ground zero, c’est très clair !


    • #1396524
      le 13/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Je suis partiellement d’accord avec vous : en effet, le sommet du sommet ne se trouve pas au Sionistan, et les sionistes sont, depuis le début (bien avant la création d’Israël), l’instrument de pouvoir de l’oligarchie anglo-américano-bancaire, une secte de psychopathes dont les vrais chefs se gardent bien d’apparaître en pleine lumière... ou alors de façon très codée.

      Ceci dit, la masse est encore loin d’admettre des faits aussi simples que l’absence d’avions à Manhattan le 11 septembre, ou la destruction nucléaire des tours, qui donnent par recoupement la piste des vrais commanditaires ! Je trouve donc pour ma part tout à fait passionnante cette interview de Mme Roth, qu’elle fasse partie d’une manipulation ou pas. Car pour qui sait raisonner sans œillères elle est, avec Ace Baker et Dimitri Khalezov, parmi les véritables (et très rares) éclaireurs de l’énigme. Il est d’ailleurs remarquable, mais logique, que ce soient des individus et non des associations qui permettent de telles percées : toute association est automatiquement noyautée afin d’orienter les "révélations" dans des directions inoffensives (cf. ReOpen911).

      Donc je résume : un musicien pacifiste américain qui nous prouve que les avions-suicides des images télé n’ont existé qu’à la télé, un ex-militaire soviétique qui nous explique comment on peut détruire un gratte-ciel par une bombe nucléaire bien placée (et prévue dès la construction), et une ancienne hôtesse de l’air qui par son expérience corrobore finalement les deux premiers, puisqu’il est clair que les 4 avions n’ont pas abouti là où on le dit, et que le Mossad est hautement impliqué dans l’histoire (c’est la base du témoignage de Khalezov, mais qui précise bien que le Mossad n’est qu’un exécutant, certes crucial mais pas le commanditaire).

      Pas mal non ? Tout cela me semble extrêmement constructif, et je remercie chaudement E&R et Laurent Guyénot pour cette traduction.


    • #1397169
      le 14/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Andrée

      Je constate avec bonheur que celui qui fut l’occupant récent du Louvre est comme un livre ouvert pour vous...
      Il est toujours surprenant de voir la véritable élite se manifester lorsqu’il s’agit d’évoquer les vrais sujets... comme "Ground Zero" par exemple.
      D’ailleurs, la Prophétesse nous annonce-t-elle quelque chose de vraiment "punk" pour le 26 Décembre 2021 ?
      La question n’est pas pour vous, celui à qui elle s’adresse se reconnaîtra.

      Au plaisir donc.

      @ rectificateur

      Navré, je suis parfaitement imperméable, toute tentative sera veine... raison pour laquelle votre patron ne tente même pas l’aventure.

      Cordialement.


    • #1397384

      @ Heureux qui comme Ulysse :

      et vous, qui est votre patron ?

      A part ça, bravo, votre blabla manipulatoire c’est encore amélioré. Bien qu’étant toujours aussi vide...

      Et on attend toujours votre exposé sur "les grandeurs physiques". Enfin, si ça ne vous dérange pas trop de vous abaisser au niveau de la plèbe.


    • #1397650
      le 15/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ rectificateur

      Merci, j’adore voir ceux de votre espèce perdre leurs moyens quand il sont démasqués.
      Désolé, je vis très bien sans gourou, essayez et vous verrez, c’est possible !


    • #1397715
      le 15/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Heureux qui, comme Ulysse... : ça vous arrive de lire avant de répondre ? (condition nécessaire avant même d’envisager de penser)


    • #1397877

      @Romain

      Heureux qui, comme Ulysse est un virtuose et docteur en charabia. Il en fait son fond de commerce et ose prétendre sortir les petites ouailles que nous sommes du bourbier intellectuel dans lequel les temps modernes nous ont plongés.
      Il faudrait d’ailleurs qu’il nous explique comment, sur les 7 milliards d’êtres humains que nous sommes, il a été le seul à hériter d’autant de connaissances et de sagesses.
      Comme Jacques Grimaud peut-être, grâce à son grand père agriculteur (sic) !

      Il nous répondra, s’il accepte de s’abaisser à cela bien sûr, qu’il n’a pas pour habitude d’humilier ceux qui prétendent sans en avoir les moyens. ah ah ah

      Pauvre de lui...il me fait penser à Don Quichotte.


    • #1398552
      le 16/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ tous les (con)damnés

      Vous pouvez revenir à la charge tant qu’il vous en plaira, vous vous fatiguerez avant moi et je crains fort que votre attitude vous soit plus que préjudiciable pour les temps qui s’annoncent.
      Ne pas comprendre qu’il vous faut urgemment faire disparaître toute médiation entre vous et le réel causera votre perte, désolé.


    • #1398658

      @Heureux qui, comme Ulysse...
      "Nous ne nous connaissons pas, mais j’affirme de manière assumée et volontairement péremptoire que je suis de ceux qui, bien ancrés dans le réel par une perception et une connaissance inédites des grandeurs physiques régissant l’Univers, ont probablement la vision la plus claire et la plus précise de la scène."

      Tout ce que nous désirons savoir, cher maître, c’est la nature du lien que vous entretenez avec le divin. Vous, le seul terrien, à posséder une "connaissance inédites des grandeurs physiques" (sic).

      Quel est votre secret pour être aussi supérieur à nous maître ; par quel moyen la connaissance qu’abritait la grande bibliothèque d’Alexandrie vous est-elle parvenue ?

      Nous en avons de la chance sur E&R d’accueillir dans nos rangs un tel homme (demi-dieu ?).

      Cessez donc vos inepties, pour l’amour de Dieu !


    • #1398839

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      Il n’y a aucun mérite à savoir déchiffrer la Sibylle du Louvre une fois que l’on a compris que le sommet du sommet -dont elle dépend- poursuit une quête du Graal qui est sur le point d’aboutir et dont les effets seront dévastateurs si nous persistons à regarder ailleurs et à se méprendre sur ses motivations profondes.

      Il est triste de constater que sur ce formidable phénomène physique qu’il nous a été donné de voir, un grand nombre préfère encore enquêter, quinze ans après, sur des acteurs parfaitement secondaires, pour ne pas dire dérisoires, plutôt que de s’interroger sur les forces fondamentales qui l’ont rendu possible. Mais entre l’enquête et la quête, il y a une différence d’approche (épistémologique) que celui qui ne sait pas observer les éléments qui l’entourent et attend une réponse tombée du ciel risque de ne pas même entrevoir. Raison pour laquelle le vrai sommet de la pyramide peut laisser tranquillement la première suivre son cours tant que l’on néglige la seconde. C’est pourtant là que la vérité devient extrêmement dangereuse et si l’on demeure dans la pensée égalitariste, on ne risque pas de le voir !

      Entre-temps, un deuxième phénomène formidable impliquant les mêmes forces se sera produit, dix ans plus tard. Il est alors légitime de se demander ce qui peut advenir dix ans après ce dernier. C’est peu dire qu’il faut prendre de la hauteur... Mais là encore, le principe de la quête (qui sied à l’acquisition de toute connaissance) impose de s’intéresser à ce qui peut nous y conduire -sachant qu’il n’y a pas de hasard ni de fatalité- et, s’il le faut, d’écouter ceux, rares, qui nous mettent sur la piste. Vous en êtes indéniablement et je vous en remercie, au même titre que celui à qui s’adressait votre question et qui a si bien su lire (dans) les étoiles de Compostelle... Après, quand on regarde les nuages, pas besoin d’être initié pour comprendre qu’ils ne ressemblent pas à ceux de Constable !

      Bien à vous.

      @ Raylight

      Vous, le seul terrien, à posséder une "connaissance inédites des grandeurs physiques" (sic).

      Vous avez oublié la perception.


    • #1398930

      @ Heureux qui comme Ulysse : vous vous bonifiez avec le temps...


    • #1398960

      ...dont les effets seront dévastateurs si nous persistons à regarder ailleurs et à nous méprendre sur ses motivations profondes.

      Je préfère corriger pour éviter un sic !


    • #1398968

      @Andrée

      "Vous avez oublié la perception."
      Vous appelez cela perception, j’appelle cela de la croyance...et je suis un croyant.
      Si je suis votre raisonnement, vous même et Ulysse faites partie d’un groupe humain capable de percevoir des choses imperceptible aux profanes que nous sommes ?!

      J’avoue humblement ne pas être initié à l’ésotérisme catholique ; mais l’eschatologie chrétienne et musulmane n’aboutissent-elles pas au même dénouement que l’on connait ; l’origine du mal n’est-il pas identiquement identifié ?

      A quoi cela sert-il d’user, dans un forum politique, d’un langage ésotérique que l’on sait par définition hermétique au non initié ; surtout lorsque ce mode de communication conduit un intervenant à prétendre connaître des grandeurs physiques inédites (lesquelles ?).

      De deux choses l’une : ou bien c’est vrai et il faudrait en dire plus, sinon se taire ; ou bien c’est faux et dans ce cas, les mots me manquent pour qualifier la chose.

      Bien à vous


    • #1398994
      le 16/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Andrée

      Sans mentir, 2016 est déjà un grand cru ! Même si dans une large majorité vos lecteurs ne comprendront pas la profondeur et la subtilité de votre commentaire, vous rendez un tel service aux autres que la seule autorité qui vaille ne risquera pas de vous en vouloir.

      A courir après des chimères, tous ces enquêteurs en herbe passent effectivement à côté de l’essentiel ! Ils cherchent des avions et ne voient pas que c’est "l’évaporation" des tours qui pose question. Et encore, même s’ils osaient cet effort de compréhension du réel, ils n’en seraient qu’à la moitié du parcours ! Tenter de leur expliquer ensuite qu’ils ne pourront jamais envisager correctement le 11 Septembre s’ils n’ont pas compris les Pyramides sera une mission impossible, d’autant que leur ardeur à mépriser ce qui sort du cadre n’a d’égale que leur ignorance crasse.

      Et voici que vous évoquez aussi l’aspect gnoséologique de la question. Autant de perspicacité me laisse pantois car je me suis presque résigné à constater de la grande superficialité de nos semblables, Céline, lui, ce grand escogriffe génial et prophétique les qualifiait de "lourds"...
      Non, l’épistémologie n’est pas un gros mot, et il serait même opportun que chacun puisse se l’approprier dans sa quête.

      Bref, l’esprit français semble faire l’objet d’une renaissance qui donnera raison à Teilhard de Chardin et son "tout ce qui monte converge".
      Les quelques rares contributeurs qui en sont encore les dépositaires (ceux qui posent les bonnes questions) et viennent ici le revendiquer auront toute ma sympathie et mon soutien... et je crois que vous en êtes, désolé pour vous, il faudra vous y faire.


    • #1399004
      le 16/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Giustizia

      Je ne sais ce qui me vaut un tel jugement lapidaire de votre part mais je crois surtout que c’est le niveau qui monte ici.
      Vous constaterez que je demeure invariablement sans complaisance avec les cuistres mais que ce sont ceux qui adoptent la bonne attitude qui sont plus nombreux, et ceux-là sont dignes d’intérêt, effectivement.


    • #1399063
      le 16/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      aux Pythies de Delphes :



      A courir après des chimères, tous ces enquêteurs en herbe passent effectivement à côté de l’essentiel ! Ils cherchent des avions et ne voient pas que c’est "l’évaporation" des tours qui pose question.



      Ah, c’était ça la raison de vos grands airs ésotériques ! Eh bien désolé de vous décevoir, mais cette "évaporation" qui n’en est pas une (tentons "poussiérisation") est parfaitement compréhensible dans le cadre de la physique tout ce qu’il y a de plus classique. Encore faut-il prendre la bonne branche : la physique nucléaire. Si vous aviez pris le temps de lire Khalezov (qui peut par moments raconter des sornettes, mais pas sur ce chapitre), et de le recouper avec des documents d’accès libre sur les essais nucléaires souterrains, vous sauriez que le phénomène "extraordinaire" de la disparition des tours (et c’est vrai qu’il l’était, les militaires n’ayant jamais poussé le souci de la vérification expérimentale aussi loin que la destruction d’un gratte-ciel en pleine ville), ce phénomène, donc, est parfaitement conforme à tout ce qu’on sait sur l’onde de destruction provoquée par une charge nucléaire enfouie à la "bonne" profondeur (ni trop profond, car seul subsiste un séisme en surface, et ni trop en surface, car la cavité débouche alors et envoie une projection de débris dans l’atmosphère comme les Yankees l’ont fait de nombreuses fois dans le Nevada). Un exemple :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Sedan...



      Entre-temps, un deuxième phénomène formidable impliquant les mêmes forces se sera produit, dix ans plus tard.



      Là je traduis pour ceux qui n’ont pas le décodeur de la Pythie Andrée : les forces surnaturelles se sont déchaînées de la même façon, selon elle, au Japon le 11 mars 2011 avec le séisme, le tsunami puis la catastrophe nucléaire que l’on sait. N’ayant pas étudié le problème de près, je me garderai de commentaires définitifs. En revanche je ferai un commentaire de principe : techniquement parlant, il est tout à fait possible de déclencher un tremblement de terre dévastateur dans une zone sismique, si l’on sait que les tensions s’y sont accumulées depuis longtemps, en faisant péter une bombe nucléaire. D’ordinaire, un séisme se déclenche tout seul : il n’a besoin d’aucun apport d’énergie pour cela. Un peu avant son déclenchement naturel, il aura besoin de relativement peu d’énergie pour être déclenché artificiellement.

      (fin de la première partie)


    • #1399074
      le 16/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      aux Pythies de Delphes :

      (deuxième partie)

      On sait parfaitement que certaines activités industrielles un peu lourdes (par exemple la fracturation hydraulique pour l’exploitation des hydrocarbures de schistes) génèrent de la sismicité, et cela même dans des zones "normalement sismiques". Certes, cela reste raisonnable, pas de quoi déclencher un séisme de magnitude 9 avec... mais les énergies mises en jeu n’ont pas de commune mesure avec celles que peut atteindre une bombe nucléaire, et on ne fait pas exprès d’aller titiller une faille sur le point d’éternuer...

      D’où l’horrible théorie "complotiste" suivante : la catastrophe qu’a connu le Japon en 2011 pourrait avoir été provoquée par l’homme de façon intentionnelle... si l’on peut encore parler d’humains pour des êtres qui auraient imaginé et réalisé un projet aussi diabolique. Je ne dis évidemment pas que c’est ce qui s’est passé ; mais je dis que de façon purement technique, et sans aller chercher des concepts ésotériques à la noix, une telle éventualité est possible et ne relève en aucun cas de la science-fiction... tout au plus du cauchemar psychiatrique.


    • #1399216

      @Andrée
      Ps : je me suis rendu compte que vous me signaliez le mot "perception" pour justifier la marque du pluriel. Mon "sic" ne faisait pas référence à une faute de liaison mais plutôt à une faute "d’égo".


    • #1399315
      le 17/02/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Lolo l’embrouille et compagnie

      D’abord merci pour la démonstration ! Une telle expertise scientifique reposant sur la lecture de trois pages "Wikipédia" aura de quoi impressionner ce chaland à qui l’on vend n’importe quoi avec une facilité déconcertante.
      Merci, aussi, pour la psychologisation du débat et qui confine à la pensée pétassière ; les frustrés qui n’auront jamais le niveau y trouveront leur consolation et c’est tant mieux !
      Pour soigner leur ego (sans accent, je sais, ça fait mal...) je leur affirmerai même être laid, pauvre, et sans aucun succès auprès des femmes, c’est dire s’ils ont l’ascendant sur moi !

      Maintenant, j’aurais volontiers invité les experts autoproclamés de la physique nucléaire à discuter de leurs merveilleuses analyses avec Jean Zara, mais l’ennui est qu’il est tragiquement décédé dans l’explosion du vol TWA 800 (il s’en passent des choses à New York, merde, quand même !), pas de chance...
      Mais au fait, qui nous dit que la physique nucléaire et la représentation qui nous en est imposée ne sont rien d’autre qu’une religion ? Rien !
      Mais c’est évidemment sans importance puisque la nature produit elle-même ce qui est impossible selon les vérités scientifiques admises, aucune raison de s’en inquiéter... pas plus qu’il n’y a de raison de s’intéresser au type de rayonnement émis lors de la destruction des tours du WTC et surtout à l’absence de rémanence de celui-ci.
      Après, on pourrait aussi évoquer le choix dans la date (non, non, je ne titille pas la lubricité légendaire des pervers que vous êtes) mais il faudrait pour cela parler science véritable et je comprends que le sujet vous effraie... car aucune imposture n’y résiste longtemps.

      Voilà, vous pourrez ainsi venir déverser vos billevesées à la suite et placer votre minable prose en fin comme on vous l’a appris, je me retire pour ma part d’un "débat" qui n’a que trop duré tout en vous souhaitant bonne chance.


    • #1399501

      @Heureux qui, comme Ulysse...

      Pour le coup, si tous vos écrits étaient aussi clairs et constructifs que le dernier en date, votre expertise serait accueillit avec le plus grand plaisir. Ce qui vous est reproché, ce ne sont pas vos analyses, mais plutôt l’ésotérisme inutile qui parsème abondamment vos interventions et le mépris (aimable ?) avec lequel vous nous considérez.

      Bien à vous


    • #1399865

      @ Heureux qui, comme Ulysse

      Je suis revenu sur cette discussion un peu tardivement, et grand bien m’en a pris ! Je n’ai pas oublié votre remarque concernant les dates, à envisager sous l’angle le plus approprié pour comprendre, bien entendu. J’y travaille et ne manquerai pas de vous apporter une réponse (à moins que ce ne soit une question)...

      @ Andrée

      Chère Madame, nous ne nous connaissons pas mais vous avez toute ma considération. Je vous lis également avec attention et la justesse de vos remarques revêt pour moi un sens on ne peut plus utile. Je ne doute pas que vous fassiez partie de cette élite que nous tentons - modestement - d’incarner, avec l’aide de notre ami commun, décrié à tort... S’il est indéniable que la qualité primera toujours sur la quantité, gageons que le nombre croissant des défenseurs de la "prétention" et de la "manipulation" incitera les plus indécis à nous rejoindre dans cette aventure...

      Bien à vous.


    • #1399878

      @ Heureux qui, comme Ulysse

      Je suis revenu tardivement sur cette discussion et grand bien m’en a pris ! Je n’ai pas oublié votre question sur le choix des dates, qu’il faut envisager sous l’angle le plus approprié, bien entendu. J’y travaille et ne manquerai pas de vous apporter une réponse (à moins que ce ne soit une autre question)…

      @ Andrée

      Chère Madame, nous ne nous connaissons pas mais vous avez toute ma considération. Je vous lis également avec attention et la justesse de vos remarques revêt pour moi un sens on ne peut plus utile. Je ne doute pas que vous fassiez partie de cette élite que nous tentons - modestement - d’incarner, avec l’aide de notre ami commun, décrié à tort… S’il est indéniable que la qualité primera toujours sur la quantité, gageons que le nombre croissant de défenseurs du "docteur en charabia" incitera les plus indécis à nous rejoindre dans cette aventure.

      Bien à vous.


    • #1400021

      @ Raylight

      Il semble qu’il y a surtout un malentendu. Plutôt que de se concentrer sur l’ego de son contradicteur, pourquoi ne pas s’assurer que ce qu’il énonce et les voies qu’il ouvre sont justes ? Si l’on possède une bonne perception du réel et un sens critique aiguisé, la tâche est plus aisée. Sinon il est préférable de faire preuve d’humilité et de confiance envers celui qui dispose de l’autorité intellectuelle pour guider les autres vers la connaissance. C’est la première condition, avec la curiosité, pour s’élever.

      De fait, l’institutionnalisation du savoir et la pensée de système ont perverti notre intelligence. En conduisant les meilleurs à se focaliser sur des modèles imposés, et les plus médiocres à considérer que ce qui en sort fait nécessairement autorité, elles ont contribué à nous couper du réel et à rechercher la facilité d’une réponse toute faite ou une médiation qui nous rassure. Avec de telles digues, la véritable connaissance -celle qui garantit l’autonomie et le progrès de l’humanité- est impossible.

      Pour renouer avec elle, il faut restaurer une juste perception du réel, à l’épreuve duquel la connaissance se valide, et sortir définitivement de la pensée de système et de la segmentation imposée du savoir, car c’est en établissant les liens entre tous ses divers éléments que l’on peut remonter aux principes et comprendre la nature et l’histoire de l’humanité.

      C’est ce principe épistémologique qui prévalait dans l’Antiquité et jusqu’au Moyen Age. En théorisant sa maïeutique, Socrate a livré son plus bel apport à l’humanité. Dans son De Magistro st Augustin fait du maître le garant de la méthode, qui transmet les outils, plus qu’un contenu du savoir. Cela a permis que des dialogues fructueux, d’un Isidore de Séville à un Albert le Grand, s’établissent sur ce long chemin ascendant de la connaissance, pour conduire à l’apogée des XIIe-XIIIe siècles -à la suite de quoi un paradigme radicalement différent s’est imposé, pour s’achever aujourd’hui comme on sait.

      Voilà pourquoi j’ai dit que le principe de la quête sied à l’acquisition de toute connaissance. Par définition, cette quête ne s’achève pas tant qu’il y a d’hommes pour la poursuivre et se répondre par-delà les générations et l’espace.

      Mais il faut bien en comprendre le principe gnoséologique. Parce qu’il n’y a de savoir acquis que recherché et de connaissance de soi que par celle de ses limites, il est faux de faire accroire que chacun y aurait droit sans rien faire.


    • #1400022

      [suite @ Raylight]

      Lorsque le Christ dit de ne pas jeter de perles aux pourceaux, il parle bien de cela. Il ne ravale pas à une catégorie animale une partie de l’humanité. C’est à celle-ci de s’élever et de se rendre digne des perles. Ce n’est pas parce que c’est long qu’il faut entre-temps jeter ces perles. Ceux qui en ont la garde ont surtout une responsabilité vis-à-vis de la Création. On comprend que l’Église ait voulu maîtriser la recherche du savoir afin qu’elle profite à l’humanité et ne soit pas détournée par des esprits malins contre cette dernière.

      Le principe de la quête implique le dépassement de soi, le renoncement aux préjugés et à la fausse propriété intellectuelle, l’acceptation de la contribution à une œuvre collective qui chevauche les siècles. En d’autres termes, une grande spiritualité. Mais il faut comprendre que si le contexte n’est plus le même, l’exigence demeure. Il ne peut en aller autrement, sans quoi à terme il n’y aura plus de vie.

      Cette sotte idéologie qui nous aura fait renoncer au principe spirituel qui guide le savoir, pour nous enorgueillir d’un prétendu résultat que l’on nomme aujourd’hui "le progrès de la technologie", est mortifère. De là à considérer qu’un petit nombre a profité de notre débilité flagrante pour poursuivre sa propre quête, il n’y a qu’un pas que tout, malheureusement, nous incite à franchir. Mais comme nos savants institutionnels se sont trop habitués à un paradigme prétendument "ouvert", ils ne risquent pas d’être attirés par la recherche de ce que l’état de leurs connaissances et leurs modèles n’envisagent pas !

      En réalité, il n’y a rien de fermé à l’esprit qui fait l’effort d’accéder à un certain niveau de compréhension des choses. Ceux qui ont eu des messages à passer l’ont toujours fait avec les moyens et les contraintes de leur temps, que ce soit dans le livre, dans la pierre ou ici. Il faut avoir l’œil ouvert et l’esprit attentif et ne pas considérer a priori qu’ils sont sots ou malhonnêtes. Une forme en apparence simple peut recueillir un message complexe avec plusieurs niveaux de sens. Ce n’est pas de l’ésotérisme "à la noix" ou de la symbologie gnostique. Ceux qui croient y arriver ainsi par une initiation secrète livrée par d’autres sont des médiocres, qui n’ont rien compris au principe de la quête et du message qui suppose une syntonisation réelle entre l’émetteur et le récepteur.

      S’il ne tient qu’à vous d’être celui-ci, je peux vous dire que vous ne serez pas seul.

      Bien à vous.


    • #1400025

      @ rectificateur

      En prétendant décoder mon message pour les autres lecteurs -qui seraient donc des imbéciles ?- vous venez d’illustrer l’imposture de tous ceux qui tiennent absolument à faire écran, par la manipulation des mots, à la compréhension des choses. On se demande bien pourquoi !

      Qu’ai-je dit ?

      Entre-temps, un deuxième phénomène formidable impliquant les mêmes forces se sera produit, dix ans plus tard.

      Si vous traduisez par "les forces surnaturelles se sont déchaînées de la même façon", c’est que vous ne connaissez pas le sens de l’adjectif formidable, ni la définition des forces fondamentales en physique. La suite de votre propos prouve en tout cas que vous êtes bien passé à côté de celles que mon propos visait et qui ne sont pas surnaturelles. Mais quand on est lourd, il est difficile de prendre de la hauteur...

      Le seul problème c’est que cela ne vous empêche pas le moins du monde de déverser vos connaissances obsolètes et de servir de mauvaises réponses à ceux qui pourraient se poser les bonnes questions. Vous êtes farci de la pensée d’autrui et prétendez éclairer vos semblables sur celle des autres. Savez-vous ce que vous répond la Pythie de Delphes ? "Connais-toi toi-même".


    • #1400027
      le 18/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Paco Rabanne :



      Mais c’est évidemment sans importance puisque la nature produit elle-même ce qui est impossible selon les vérités scientifiques admises, aucune raison de s’en inquiéter... pas plus qu’il n’y a de raison de s’intéresser au type de rayonnement émis lors de la destruction des tours du WTC et surtout à l’absence de rémanence de celui-ci.



      Impossible selon les croyances pseudo-scientifiques de ceux qui ne connaissent pas grand-chose à la science, nuance...

      Quant à la rémanence d’un rayonnement, c’est un concept aussi étranger à la physique que l’élasticité d’une charge électrique.


    • #1400164

      Chère Andrée,
      j’ai parcouru attentivement votre prose et j’avoue en avoir éprouvé un plaisir certain. Je suis en entière accord avec le diagnostique général que vous dressez de nos sociétés modernes, lesquelles semblent s’être engluées dans un prêt-à-penser mortifère pour l’intelligence.
      Le relativisme philosophique a pénétré l’esprit des hommes, tout se vaut, chacun se croit capable d’une autonomie de penser en l’absence d’instruction traditionnel, seule capable de concourir à la production d’esprits subtils.
      Cette instruction traditionnel conditionne la quête de connaissance au respect de la hiérarchie des Hommes. Pourquoi en effet vouloir toujours se tenir le plus bas sous prétexte que c’est celui du plus grand nombre. Comme s’il fallait considérer la quantité plutôt que la qualité.
      Je fais mienne votre analyse ; d’ailleurs votre bienveillance a su déceler le malentendu qui m’oppose inutilement à Ulysse.

      "Sinon il est préférable de faire preuve d’humilité et de confiance envers celui qui dispose de l’autorité intellectuelle pour guider les autres vers la connaissance."
      Vous ai-je donné l’impression, en vous écrivant, de prétendre être en mesure de donner des leçons à ceux qui, vous-même comme Ulysse, jouissent manifestement d’une grande érudition ?

      Vos écris par exemple ne m’apparaissent pas méprisant à mon endroit ; vous avez pris le temps de me répondre dans un français à la fois clair et châtié, avec précision, en citant des références accessibles à quiconque accepte d’ouvrir son esprit à d’autres horizons.
      Vous voyez, nul besoin de rabaisser les autres pour être entendu et respecté ; confondre sens de la hiérarchie intellectuelle et mépris des ignorants c’est à mon sens foulé les règles de psychologie humaines les plus élémentaires...quel grave préjudice.

      Vous évoquiez dans un autre message, et Ulysse pareillement, l’aptitude de percevoir le sens caché des grands édifices de la planète : auriez-vous l’amabilité d’en préciser les différents aspects.
      A dire vrai, je m’intéresse actuellement aux pyramides, aux constructions situées au Pérou, à l’ile de pâque, etc. Toutes ces constructions semblent similaires dans leur architecture, dans les liens qu’elles entretiennent avec les mathématiques (la définition du mètre, en particulier), notamment la trigonométrie.

      En espérant avoir le plaisir de correspondre avec vous dans un avenir proche, je vous souhaite une heureuse journée.

      bien à vous


    • Merci à Rectificateur (mention spéciale pour l’humour en sus) et quelques autres (dont monsieur Guyénot évidemment) pour tous les éléments de réflexion et autres liens, qui sont de véritables séances de rattrapage pour ceux qui, comme moi, auraient un peu voire beaucoup décroché sur ce sujet capital et déterminant.


    • #1400235
      le 18/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Andrée :



      Si vous traduisez par "les forces surnaturelles se sont déchaînées de la même façon", c’est que vous ne connaissez pas le sens de l’adjectif formidable, ni la définition des forces fondamentales en physique.



      Rassurez-vous, je connaissais le sens de formidable, je suis allé jusqu’au collège. Mais puisque le duo d’initiés que vous formez avec Nostradamus semble désespéré que les pauvres esprits embourbés que nous sommes ne puissent s’élever jusqu’aux niveaux d’illumination spirituelle qui sont les vôtres, je tenais simplement à rappeler une chose : rien, dans les événements du 11 septembre (ou de coups pendables similaires) ne sort du cadre strict des sciences connues. Psychiatrie comprise. Seule l’imagination manque à certains pour parvenir à résoudre des mystères apparents.


    • #1400259
      le 18/02/2016 par coyoterevolte
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      à Rectificateur : bonjour,
      « Quant à la rémanence d’un rayonnement, c’est un concept aussi étranger à la physique que l’élasticité d’une charge électrique. »
      Peut-être as tu écrit trop vite et que tu sais déjà ce que je vais dire mais au cas où...
      Un rayonnement électro magnétique s’exerçant sur les éléments alentours ou débris constitutifs des deux tours qui, pour certains, ont cette propriété de rémanence* pourra donc être "observé par déduction" a posteriori en étudiant le magnétisme de ces gravats (sauf nouveaux rayonnements accidentels, de nettoyage ou de brouillage). Sinon, reconnaître à la rémanence magnétique d’un métal, le type de rayonnement auquel il a été soumis, mon seuil d’incompétence est dépassé : délai, hystérésis consécutifs ou comportement de ce type de rayonnement (abaques selon les longueurs d’ondes ??), influence de la fréquence d’émission du train d’ondes, et plein d’autres paramètres assez mystérieux pour moi (d’un autre coté, les travaux pratiques sur le rayonnement ne sont pas démocratiques : c’est réservé à une certaine élite).

      *rémanence (là, je peux répéter ce qu’on m’a appris et ça marche dans la réalité en 1ère approche) : le fait qu’un métal qui n’a pas de magnétisme initial aura un champ magnétique résiduel si il a été soumis entre temps à un champ magnétique extérieur. Exemple : un aimant avec une épingle : l’épingle est non magnétique initialement ; Une fois soumise au champ magnétique de l’aimant, elle gardera pendant un temps un magnétisme résiduel ou rémanent (observable en approchant une autre aiguille). D’ailleurs, un aimant est un objet possédant un champ magnétique rémanent pas éternel mais durable. Un autre souvenir concernant le magnétisme des métaux est que celui-ci disparaît à partir d’une certaine température mais je crois que cette température n’a pas été atteinte en tout point des deux tours donc l’étude d’un rayonnement électromagnétique telle que je l’ai évoquée était faisable. Voir avec Heureux qui comme Ulysse en personne (bonjour) pour savoir si son étude du rayonnement se limite à mes histoires d’aiguilles ou, au contraire, est le résultat de mesures fines effectuées par des appareils sophistiqués, éventuellement sur d’autres paramètres que le magnétisme (le champ des possibles est grand).

      ps : de la gnaque et des idées : merci aux protagonistes de cette discussion.


    • #1400824
      le 19/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ coyoterevolte : voilà un commentaire comme je les aime, non parce que je suis d’accord avec, mais parce que faisant l’effort de la précision dans le vocabulaire, il rend l’argumentation possible. On ne peut pas en dire autant de tous les intervenants !

      En effet, vous comprenez assez bien ce que signifie "rémanence", pour lequel il suffit d’aller chercher un dictionnaire ordinaire, et même pas un livre de physique :

      https://fr.wiktionary.org/wiki/r%C3...

      L’idée générale est celle d’un effet qui perdure au-delà de l’application de la cause. C’est la même racine latine qui a donné le verbe to remain en anglais.

      Vous parlez du champ magnétique en relation avec les rayonnements : le problème, c’est que même s’il y a bien un champ magnétique dans une onde électromagnétique (d’où le nom), ce champ est nécessairement alternatif comme le courant du même nom, c’est-à-dire de moyenne nulle. Expliquer pourquoi en détail dépasse largement ce qu’on peut faire ici, mais sachez qu’un certain Maxwell a très bien démontré ça au 19ème siècle : ce qui fait qu’une onde électromagnétique se propage, c’est que ses champs sont variables dans le temps.

      Le champ magnétique d’une telle onde ne peut donc en aucun cas être un champ d’aimantation qui pourrait donner lieu à un phénomène de rémanence. Mais on peut parler de rayonnement pour autre chose que des ondes électromagnétiques, puisque toute particule est une onde et inversement. Dans une explosion nucléaire, en plus de l’onde électromagnétique, on trouvera entre autres des neutrons (beaucoup) et d’autres particules qui sont des bouts de noyaux, comme les particules alpha. Et ces rayonnements vont bien modifier la matière sur des temps qui peuvent être très longs, en la rendant radioactive.

      Ce n’est donc pas le rayonnement qui peut avoir une rémanence, mais la matière qui, une fois modifiée, rayonne à son tour ; on ne parle pas de rémanence pour cela mais admettons que l’idée n’est pas très éloignée.

      Or ce qui a été observé à GZ, pour les personnes envoyées dans les décombres juste après l’effondrement, correspond hélas à ce qu’on connaît d’une explosion nucléaire souterraine (probablement thermonucléaire, moins "salle" qu’une bombe A) : poussières et vapeurs radioactives émises par le site condamnent tous ceux qui les respirent à des cancers variés et une mort quasi-certaine au-delà d’une certaine dose de contamination. Et ce n’est certainement pas l’amiante (réelle ou pas ?) des tours qui pouvait faire cela !


    • #1402465

      @ Raylight

      J’avais de bonnes raisons de penser que vous vous posiez certaines questions susceptibles de vous inscrire dans cette quête. Je m’en réjouis !

      La démarche vers la vraie connaissance ouvre des horizons infinis que personne n’atteint complètement. Au seuil de ce chemin, il faut être capable de remettre en question toutes ses certitudes et croyances. Descartes l’a fort bien dit dans son fameux petit discours. Mais la patience commande d’accepter, en cours de route, de ne pas forcément avoir toutes les réponses hic et nunc.

      Il est là le malentendu qui vous opposait à notre ami. Or c’est un choix, de sa part, de ne pas offrir les réponses qu’il peut avoir, sans qu’on le questionne sur le sens de ses affirmations. Au fond, c’est plus respectueux de l’autonomie de chacun que la démarche consistant à livrer d’autorité une leçon -abstraction faite de l’éventuelle malhonnêteté de certains. Il ne s’agit donc pas d’ignorance ou d’érudition mais de susciter chez l’autre le questionnement qui l’amènera à un certain niveau de compréhension, en fonction de ses connaissances et des évidences qu’il constate. La majorité passe son chemin et une minorité est interpellée. C’est une constante humaine.

      Je disais que celui qui émet un message complexe le fait avec les contraintes de son temps (question de prudence aussi). Puis il y a un choix présidant à sa forme, que le récepteur ne peut contester et qu’il est parfois amené à comprendre progressivement. C’est ici que la capacité à garder ses sens et son esprit en éveil et à établir des liens jouent un rôle moteur.

      Il en va ainsi pour la compréhension de ces réalisations dont les formes et l’agencement des éléments ne doivent rien au hasard mais tout au calcul. La question du pour quoi faire ? incite à penser que ces hommes cherchaient bien à obtenir d’un rapport précis et fonctionnel à l’espace certains effets. Votre curiosité scientifique doit pouvoir vous mener à certaines réponses.

      L’histoire du savoir n’est pas celle linéaire qu’on nous décrit. C’est une idée moderne que n’avaient du reste pas les hommes de temps prétendument obscurs, par exemple les bâtisseurs de Vézelay, "pyramide resplendissante de lumière", disait Mérimée. Le Christ du tympan ordonne sous le zodiaque les cycles et transformations de la vie et de l’humanité selon une vertu expansive, qui est aussi celle de l’énergie qui nous lie à l’univers. C’est ce fil conducteur vital qui a toujours animé la quête des hommes.

      Au plaisir, cher ami.


  • #1396306

    Plus aucun doute sur le fait que le Mossad soit grandement impliqué dans les attentats du 11-Septembre, avec l’aide/l’appui des neo-cons, l’appareil d’Etat US.

    A mettre en relation avec les faits développés par Christopher Bollyn

    http://www.egaliteetreconciliation....

    ou encore Alan Sabrosky

    http://www.egaliteetreconciliation....


  • #1396319

    Qui se souvient de ce court extrait de Star Wars introduit durant le direct sur TF1 le 11 septembre 2001 ?

    https://youtube.com/watch?v=ygAqRCcIT4Q

    Je me demande comment une telle séquence, en VOSTFR de surcroît, a pu s’immiscer durant le direct. Et je ne pense pas que cela provienne d’une erreur de la régie, surtout au vu de la qualité médiocre de l’intermède. Un message subliminal certes, mais envoyé par qui ?


  • Effectivement ce personnage me semble douteux.
    https://www.youtube.com/watch?v=uQT...

     

    • #1396538
      le 13/02/2016 par Laurent Guyénot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Je viens de visionner cette vidéo. Je suis un peu gêné par le fait que l’auteur de cette vidéo promeut (dans d’autres vidéos) la thèse que Rockefeller est le cerveau du 11-Septembre : c’est en soit très suspicieux à mes yeux.
      Mais j’ai aussi regardé un peu la critique de Fetzer et d’autres sur Roth.
      Et en effet, je commence à douter. Je me suis peut-être trompé sur ce coup là (dans ce cas, je ne suis pas le seul).
      Je dois admettre que j’ai un peu décroché de la recherche sur le 11-Septembre après avoir bouclé mon livre et les quelques articles suivants (je ne fais des recherches que dans le but de produire une contribution, j’estime l’avoir fait, et ma recherche porte actuellement sur d’autres sujets), et je me suis peut-être un peu emballé, lorsque la rédaction de ER m’a demandé mon avis sur cette vidéo. D’une manière générale, je pense qu’on ne parle jamais assez du 11-Septembre, qui est l’événement qui nous a fait changé de monde, et donc j’ai sauté sur cette occasion. La bonne nouvelle est que ce forum permet de faire avancer la recherche.
      Cependant, j’ajoute que certaines infos données par Roth sont vraies et m’étaient inconnus, et, une fois vérifiées, complètent utilement le puzzle dans mon esprit : par exemple, la connexion israélienne de Barbara Olson, ou encore le role de Daniel Lewin, ou encore Gelatin (je connaissais l’histoire mais n’y avais pas prêté assez attention) : ce sont des infos importantes qui m’avaient échappées et j’ai été convaincus en les vérifiant (mais ces infos étaient en fait disponibles avant Roth)
      En conclusion : 1) je ne sais pas si Rebekah Roth est un troll destiné à injecter de la conflusion et de la division ; c’est une possibilité. Mais dans ce cas, je ne vois pas bien en quoi elle a causé du dégat. Les controverses de ce type font, en fin de compte, avancer la recherche en rendant les chercheurs plus vigilants et exigeants.
      2) J’aurais peut-être dûr faire une recherche plus approfondi avant de valider le témoignage de Roth ; J’aurais en particulier dû connaître les critiques de Fetzer, qui reste à mes yeux le plus fin chercheur ;
      3) ER a fait appel à moi un peu comme si j’étais "Monsieur 11-Septembre" à ER. J’en suis honoré, mais un peu embarrassé ; je passe la main, et je lance un appel : il faudrait que quelqu’un à ER suive ce dossier de manière sérieuse et approfondie et garde la communauté informée (ne comptons pas sur Reopen911).


    • #1396710

      @ Laurent Guyénot

      S’il vous plaît, ne nous abandonnez pas !

      Votre message démontre une fois de plus que vous possédez des qualités précieuses pour rester le fer de lance de ce dossier en France - je pense non seulement à votre capacité à appréhender et évaluer de façon critique des informations techniques, mais surtout le plus important, votre honnêteté intellectuelle.

      Ce qui pourrait être intéressant, dans le cadre d’E&R, serait simplement de constituer un genre de groupe de veille qui regrouperait des gens qui, comme moi et quelques autres (je pense notamment à Rectificateur), sont peut-être plus au fait, au jour le jour, de l’évolution du débat dans la dissidence internationale et notamment américaine, ou simplement qui sont particulièrement passionnés par ces dossiers.

      Je serais personnellement partant pour venir ainsi en appui de votre travail et sous votre autorité, selon une forme restant à définir.


    • #1396769
      le 14/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Laurent Guyénot : ne regrettez pas d’avoir traduit cette vidéo, vous avez très bien fait. On peut effectivement se poser des questions sur le "personnage" Roth, mais il faut apprendre à raisonner au-dessus de ces considérations pour ne retenir que les arguments "durs", or cette Rebecca en apporte indubitablement.

      La structure "en pelures d’oignon" des mensonges du 11 septembre, que vous avez très bien démontrée, impose d’adopter une démarche de type "sciences dures" où on se moque un peu du "qui" et du "pourquoi" pour d’abord se poser les questions plus simples du "quoi" et du "comment". J’ai déjà cité à plusieurs reprises Dimitri Khalezov qui pour moi est le contributeur majeur (et de loin) à la révélation du 11 septembre, avec Ace Baker mais bien devant lui. Pourtant je n’exclus pas que Khalezov soit lui aussi un "personnage" fabriqué dans un certain but (pourquoi pas par des services secrets russes...) afin d’être le véhicule d’informations choisies (pour Ace Baker, cela me semble très improbable : je crois que son témoignage est authentique).

      Certaines choses sont bizarres dans son récit, et en premier lieu les photos qu’il donne du cadre du Mossad Mike Harari, qu’il dit avoir côtoyé de près, qui ne semblent pas correspondre du tout à son apparence "officielle"... ni même à la seule photo "historique" que Khalezov donne de lui au Panama en compagnie de Noriega. Mais il n’empêche que ses arguments techniques sur la destruction des tours sont imparables, vérifiables et correspondent en tout point à ce qu’on peut trouver de la littérature technique sur les essais nucléaires souterrains.

      Il faut donc prendre ces sources pour ce qu’elles sont : des pépites, éventuellement entourées d’une gangue sans valeur qu’il faut enlever. Si j’avais un reproche à vous faire, ce serait de sembler douter encore de l’absence d’avions à Manhattan (je précise bien à Manhattan), alors que votre formation initiale d’ingénieur ne devrait pas vous laisser le moindre doute là-dessus : même un autre aéronef qu’un B767 ne peut en aucun cas produire la physique de dessin animé retransmise par toutes les télés...


    • Merci d’avoir regardé la vidéo et pour le commentaire. ET pour votre travail en géneral !
      Je comprends totalement que l`on veuille decrocher de ce "dossier". Je l`ai fait voila bien des annèes (même si je lis souvent des articles s`y afférents) pour me concentrer sur ce que cela implique dans ma vie personnelle (tel que je le comprends).

      Pour ce qui est de cette chaîne youtube : j`aime bien le ton sarcastic et le travail en géneral.
      Ce qui est présenté avec les billets me laisse pantois.Si quelqu`un pouvait vérifier mais peut être que ca n`en vaut pas la peine...

      En tout cas bonne continuation !!


    • #1396874
      le 14/02/2016 par Laurent Guyénot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Ce qui pourrait être intéressant, dans le cadre d’E&R, serait simplement de constituer un genre de groupe de veille




      Bonne idée. Par ailleurs, je reviens un peu sur mon regret exprimé plus haut : mon introduction à la vidéo de Roth a été rédigée quelques semaines seulement après sa sortie, alors que l’enthousiasme était à son comble. À l’époque, les critiques de Fetzer et d’autres n’avaient pas encore été émises. C’est le délai de plusieurs mois de la traduction et de la diffusion sur le site qui fait que mon intro paraît maintenant un peu dépassée.


    • #1396971
      le 14/02/2016 par Laurent Guyénot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ rectificateur



      Si j’avais un reproche à vous faire, ce serait de sembler douter encore de l’absence d’avions à Manhattan (je précise bien à Manhattan)...




      Soyez rassuré sur ce point : je garde une part de doute par sécurité et par humilité, mais je suis largement convaincu qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le WTC. Je suis également persuadé qu’il s’agit là d’un point crucial pour comprendre la nature de la Matrix médiatique.
      Merci de votre soutien


    • #1397069
      le 14/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Laurent Guyénot : me voilà rassuré ! Sachez que je vous serai éternellement reconnaissant de m’avoir fait découvrir, via E&R et votre travail de traduction, les vidéos d’Ace Baker.


    • #1397963
      le 15/02/2016 par false flag killer
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      +1 pour l’absence d’avions à manhattan. C’est évident aujourd’hui que les images vidéo ont été bricolées à l’époque (et les directs n’ont pas filmé l’impact, ca n’est pas un hasard c’était impossible de faire un direct "truqué" qui soit réaliste) les images d’impact sont arrivées plus tard.

      @hisn

      Etonnant de gober une telle contre-analyse faite de montages stupides et s’attaquant à des éléments très faibles... (le fait que l’hotesse au téléphone aurait dit 10 fois la position de son siège, même si elle ne l’a dit qu’une fois, qu’est-ce que cela change ???)

      Cette histoire de conversation audio téléphonique est à mon sens surréaliste... De toute façon il est évident que cette conversation n’a pu être émise depuis un avion en vol, c’est CA l’élément important ! donc soit la conversation est fausse, soit l’avion est au sol...

      Concernant l’analyse de Rebekah Roth, il y a de nombreux points qui sont vérifiés depuis des années dont le fait que la DEA avait suivi à la trace les artistes juifs et qu’ils ont bel et bien réalisé de très nombreux projets tous plus bizarres les uns que les autres ayant un rapport plus qu’étrange avec cet évènements (sculptures de tours avec des avions, projets 3D dans les sous sols du WTC, démontage de vitres alors que la sécurité même du bâtiment interdisait cela, message lumineux sur les fenêtres la nuit, accès complet à tous les étages pendant les années qui ont précédé les attentats).

      Elle a aussi raison sur les listes de passagers étrangement faible des avions impliqués, et des tas d’autres éléménts qui ont été vérifiés depuis des années. Le nombre de personnes bossant dans l’industrie militaire qui étaient à bord de ces soi disant avions...

      Son témoignage est donc plutôt très riche. Si elle a fait quelques erreurs, il faut les relever, mais cela peut être aussi des erreurs humaines et non des manipulations intentionnelles ! Le 11/9 est un dossier à tiroirs dans lequel il est facile de se planter à un certain niveau...


    • @false flag killer

      Petit rectificatif :
      A ce jour, rien ne permet de lier les espions israéliens qui agissaient sous couverture d’étudiants en art avec les artistes qui réalisèrent des oeuvres étranges et prémonitoires au WTC
      http://forum.reopen911.info/p302222...


  • François Roby, maître de conférences en physique, défend également avec brio la thèse "no plane", celle d’Alexander Collin (alias Ace Baker) : http://aitia.fr/erd/eloge-du-handicap/

    Et en plus M. Roby est humble : "Ne soyons pas caricaturaux : les cons, c’est nous tous, moi en premier, qui ai mis 13 ans avant de voir l’évidence, et encore, parce que Alexander Collin me l’a montrée. Et dire que j’enseigne, entre autres, les lois de Newton et que j’ai une formation en résistance des matériaux ! Pas de quoi être fier…"

     

    • #1397931

      Cette thèse "no plane" est difficile à appréhender pour certains et pourtant une fois qu’on comprend ce point cela permet de comprendre bien mieux ces évèenements du 11/9 et l’implication active des médias dès les premières minutes de l’opération.


  • #1396789

    Dans cette analyse, Rebekah Roth émet l’hypothèse que des avions de ligne seraient susceptible d’être contrôlés à distance.
    Si c’est vrai, les perspectives sont immenses pour comprendre ce qui aurait pu se passer lors de crashs dont les explications sont peu convaincantes.
    Ainsi celui du crash de mars 2015 où le pilote aurait dans une crise de folie suicidaire jeté son avion sur une montagne.
    Celui du vol Rio-Paris avec cet invraisemblable endormissement de l’équipage.
    Mais aussi la disparition du vol 370 Malaysia Airline.
    etc..

    Les perspectives sont effrayantes. En particulier comme moyens de pression sur les états. N’est-ce pas trop délirant ?

     

    • #1396964
      le 14/02/2016 par Le Paris > Athènes de 19 ::03
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Et que faites-vous des relais humains aériens qui veillent sur l’âme et susûrrent au pilote de changer d’appareil lorsqu’un clignotant s’allume au niveau d’une aile ?

      Cette manie qu’on certains de remettre leur destin entre d’autres mains !


  • #1396945

    @Laurent guyénot

    "c’est une possibilité. Mais dans ce cas, je ne vois pas bien en quoi elle a causé du dégât"

    Le dégât c’est de vouloir nous relancer sur la piste des avions. C’est ça qu’affirme Jim Fetzer. Il n’y a pas eu d’avions qui s’est encastrés dans les tours mais bien des drones.

     

    • #1396991
      le 14/02/2016 par Laurent Guyénot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ gelindo
      Peut-être en effet. Roth ne crois pas que les avions de ligne se soient encastrés dans les Tours jumelles, mais elle dit que les avions existent, et oriente l’attention sur le sort des passagers, qui auraient été tués de sang froid. Or, il est possible que les avions de ligne AA et UA n’aient jamais existé, pas plus que leurs passagers. Logiquement, il est plus simple, moins risqué et plus économique pour ce genre d’opération d’inventer de faux morts que d’en faire de vrais (réflexion valable pour le Bataclan).


    • #1397030
      le 14/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Pardon mais soit j’ai raté quelque chose dans l’interview soit on n’a pas la même notion de la logique. Roth parle d’avions, certes (c’est son ex-métier), mais justement pour nous dire que les avions n’ont pas fait ce que la version officielle dit qu’ils ont fait. Et en particulier, que certains au moins pourraient bien avoir été garés dans des hangars et leurs passagers (ou certains d’entre eux) "éliminés".

      Je ne vois vraiment pas en quoi ça s’oppose à l’absence d’avions dans les tours (au contraire, si des avions ont été dissimulés c’est bien que "autre chose" (réel ou virtuel) a été montré à la télé dans les tours jumelles. Et l’hypothèse de drones dans les tours jumelles est pour moi tout aussi farfelue pour des raisons de physique (entre autres) que celle des B767 de ligne ; ce qui n’exclut pas l’utilisation de drones-leurres (justement pour détourner la défense aérienne de ce qui allait se passer à NY et mettre le gouvernement US dans l’embarras).

      J’ajoute que cette hypothèse d’avions garés (et non crashés) et de passagers éliminés froidement devrait également nous faire réfléchir à ce qui a bien pu se passer pour le MH370...


    • #1397506

      Elle ne relance pas du tout la piste des avions crashés dans les tours, au contraire : elle parle même de missile tiré depuis l’immeuble Woolworth, qui abritait les locaux de Kellex.


  • #1397123

    27’24 : "Le chantage à l’antisémitisme ne fonctionne plus." N’est-ce pas ?

    Rappelons-nous ces mots de Gilad Atzmon : "Le pouvoir juif est la capacité d’étouffer toute discussion sur le pouvoir juif."

    Toute la puissance meRdiatique du des "élites" du Lobby n’y fera rien. Elles dépensent un argent, un temps et une énergie considérables pour faire prévaloir leur version mensongère des faits. L’argent, ce n’est pas un problème puisque le Lobby le crée à partir de rien. Mais le temps et l’énergie ne peuvent se créer à partir de rien.

    Bravo à cette dame. De l’intuition féminine utilisée à bon escient !


  • #1397550
    le 15/02/2016 par The Shoavengers
    11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

    Ce qui me fait douter fortement des critiques contre Roth vient de la règle que pour comploter en paix, complotons cachés.
    Je veux dire que personne d’infiltré ou de malhonnête n’aurait d’intérêt aujourd’hui à relancer le débat sur le 11 septembre. La meilleure stratégie reste pour les coupables l’ignorance et le silence.
    Toute tentative autre, même en lançant des pistes toutes plus "délirantes" les unes que les autres (la réalité dépasse souvent la fiction, donc pas si délirantes que çà), ne ferait que remettre en lumière toutes les failles de cette opération, attirerait les curieux et obligeraient médias et autres gardiens des clés à intervenir.
    Ce que dit cette femme compte et aiguise l’esprit critique. Aux yeux de nos dirigeants, en 2016, il s’agit quasiment d’un crime.

     

    • #1397851
      le 15/02/2016 par coyoterevolte
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Peut-être que ceux qui ont fait chuter dsk, les wasps, veulent maintenir la pression sur les sionistes de l’état profond ricain et du mossad dans le jeu de rivalité des zélites mondialistes (on se partage le monde mais on se tire quand même la barbichette entre nous). Dans cette optique, l’intervention et l’accent de Roth prendraient sens.
      Rien n’empêche de conserver l’intérêt de ses propos et spéculations, même si cette dame joue pour une équipe mondialiste.


  • #1397886

    Très franchement, c’est juste secondaire de savoir qui a commandité l’opération du 911, de savoir si Reopen911 est téléguidé par le système, de savoir si cette dame est là pour noyer le poisson et j’en passe des moult et moult. A moins de faire partie de l’Etat profond lui-même, on ne saura jamais la stricte vérité (et encore même dans l’état profond, je suppose que les coups de poignard dans le dos sont monnaie courante). Notre but n’est pas de trouver des coupables, mais de sortir tous ensemble du grand mensonge quotidien dans lequel nous vivons.

     

    • #1397968
      le 15/02/2016 par false flag killer
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      C’est au contraire tout à fait primordial de comprendre qui est derrière le 11/9 tout comme de savoir qui est derrière Charlie et le 13/11.

      C’est le meilleur hommage qu’on puisse faire aux victimes directes et indirectes (guerres qui ont suivi) plutôt que ces âneries de minutes de silence et autres récupérations politiques à vomir.

      La merde se rapproche de chez nous à grand pas. Il faut donc rapidement se réveiller.

      Merci de ne plus polluer ce forum avec ce type de commentaires stupides à l’avenir...


    • #1398055

      Outre que je ne partage pas votre idée selon laquelle la question du commanditaire serait secondaire, pourquoi n’y aurait-il aucune place pour la discussion de points secondaires ?

      Je reste perplexe devant cet argument nihiliste, que l’on trouve souvent dans la bouche des thuriféraires de Judy Wood, et qui contribue à les rendre suspects d’enfumage à mes yeux (même si ma conviction n’est pas totalement faite sur ce point et que les recherches de JW sont riches d’éléments intéressants pour la réflexion).

      En partant d’emblée d’un postulate défaitiste, même s’il peut être au final validé (comme on n’a toujours pas le fin mot de l’assassinat de JFK 50 ans après, tout au plus un noeud d’hypothèses souvent contradictoires qu’on essaie toujours de démêler), on ne risque pas d’aller très loin !

      Et de toute façon, comme le souligne notamment Rectificateur, même si on prétend ne s’intéresser qu’au volet technique, on a de fortes chances d’arriver in fine aux commanditaires, car les armes, les moyens, les méthodes, les stratégies, etc., portent toujours une "signature". (Même si, c’est là que tout se complique, la spécialité de certains est manifestement d’imiter la "signature" de leurs ennemis...)


    • #1398103

      @Michel Mertz
      Je ne dis pas qu’on ne peut pas s’intéresser à l’enquête. Moi le premier, j’ai trouvé la vidéo intéressante ainsi que les commentaires que j’ai pratiquement tous lus. Les gens se rendent compte de plus en plus que le 911 est très louche et ça reste le principal. Trouver les coupables ne fera de toute façon pas revenir les gens qui ont été sacrifiés. Et je crois de toute façon en la justice immanente et les mauvais seront punis tôt ou tard, mais effectivement ça n’engage que moi.
      Il n’y a rien de nihiliste dans mes propos, bien au contraire.


    • #1398160

      @ false flag killer
      Ton avis ne m’intéresse pas en fait.


    • #1399295

      La réflexion concernant le but de vouloir faire comprendre la vérité concernant le 911 m’a parut bien naïve. Le 11 septembre n’est qu’une toute petite partie de leur vaste plan de destruction mondiale.
      En ce qui concerne l’affaire JFK ils voulaient que le monde entier voit la mise à mort de Kennedy et c’est pourquoi ils ont placer Zapruder juste à la bonne place avec une camera dernier crie dans les mains si cela se trouve ce n’était même pas lui qui l’avait dans les mains mais son nom était la signature du crime zapruder allusion à zapata société de la famille bush.
      Comme pour Kennedy ils ont voulu que le monde sache que pour le 11 septembre c’était bien eux les responsables.
      La vérité mais ils s’en foutent ils ont des millions de trolls prêts à venir contredire tous ceux qui la diront. Rappelez vous l’affaire JM Bigard quand tous les journalistes français l’insultait.
      En tout cas merci pour l’article.
      Une autre affaire bien puante est l’affaire babara Olson.
      https://www.youtube.com/watch?v=Yar...
      https://www.youtube.com/watch?v=60P...
      Elle est toujours vivante et son avocat de mari qui défendit bush ne l’a jamais appelée dans l’avion ou elle était supposée être car elle n’y était pas.
      https://en.wikipedia.org/wiki/Theod...
      ted olson est né le 11 septembre 1940.
      Qui est Ted Olson, et pourquoi défend t-il le mariage gay devant le plus haut tribunal du pays ?

      Ted Olson comme un procureur général adjoint (Bureau du Conseiller juridique) dans l’administration Reagan. Tout en servant dans l’administration Reagan, Olson a défendu le président Bush lors de l’affaire Iran-Contra. Olson a représenté avec succès George W. Bush dans le cas de la Cour suprême Bush vs. Gore dans la très contestée élection présidentielle 2000.

      Il a été marié Barbara Olson qui était un passager sur le vol American Airlines détourné 77 qui a percuté le Pentagone le 11 Septembre 2001.
      http://politicaloutcast.com/2013/03...


  • #1399701

    La vérité était, est où sera, tout version est un mensonge.


  • #1399704

    Merci pour cette traduction très intéressante et pour avoir mis cette auteure en lumière E et R !

    C’est très intéressant. Je ne sais pas ce que les "opposants" disent au niveau de ce fameux système de contrôle de l’avion.
    On pourrait aussi imaginer que le système ait été détourné pour planter les avions dans les tours sans que les pilotes ne puissent rien y faire.

    En tout cas si c’est vrai ça invalide complètement la théorie officielle, car alors il n’y aurait même pas eu besoin d’intercepter les avions...

    Pour ceux qui disent que ce sont des bombes atomiques placées sous les tours qui les ont détruites, ça ne tient pas une seconde. Des analyses ont été faites sur les sismographes pour analyser le temps de chute des tours. Et donc en cas d’explosion souterraine ça se serait clairement vu.
    En plus on voit bien que les tour sont abattues étage par étage à partir du haut. Contrairement à la tour n°7 dont l’effondrement ressemble plus à une démolition classique.
    Qui plus est pour les vidéos qui ont été prises à côté des tours on peut entendre les bruits d’explosion. Je ne comprends pas pourquoi les gens cherchent des hypothèses compliquées alors que des simples existent...
    Notamment deux frères français qui tournaient avec les pompiers ce jour là, qui ont chacun de leur côté filmé la chute des tours et qui ont des bruits d’explosion au moment de la chute de la première tour sur chacune de leur vidéo...

     

    • #1399830

      Personnellement, je crois qu’il n’y avait pas du tout d’avions, probablement dans les 4 cas, et c’est d’ailleurs ce qui expliquerait qu’aucun avion n’ait décollé pour les intercepter et les détruire en vol. Dans le contexte de l’exercice de simulation du NORAD, ces avions étaient fictifs, tout comme leur détournement. Et en fait, c’était sans doute le cas, même si on a prétendu l’inverse au final car pour diverses raisons, on avait besoin de valider la réalité des avions.

      Comment expliquer que des témoins aient vu des avions à New York ? Je reste sceptique sur les hologrammes. Pour moi, c’est (a) des menteurs stipendiés ; (b) des gens présents sur place mais qui ont raté le moment crucial et ont repris à leur compte ce que disaient autour d’eux les menteurs de catégorie (a) ("j’ai vu un avion !"), et par la suite n’ont pas voulu se dédire donc se sont entêtés à affirmer qu’ils avaient vu l’avion.

      Je conserve une part de doute sur la question car certains, apparemment de bonne foi, disent connaître des témoins directs crédibles, mais dans ce cas, devant l’impossibilité scientifique que des avions de lignes aient fait ce que montrent les images TV, les technologies style hologrammes seraient la seule explication, et je n’y crois guère.

      Pour revenir au début de cette intervention, il faut garder à l’esprit que les protagonistes du 11/9 sont un mélange de personnes complices à divers degrés (mais dont très, très peu avaient connaissance du plan d’ensemble) et de participants involontaires obligés au silence pour tout un tas de raisons. Je n’exclus personnellement rien, ni quant aux coupables, ni quant aux innocents, même pas que Bush Jr, par ailleurs méprisable à bien des titres, ait été le dindon de la farce dans cette affaire.

      Quoi qu’il en soit, à peu près tout le monde a intérêt à nous raconter des sornettes, tant pour sauver sa peau que pour brouiller les pistes et rendre l’affaire impossible à démêler.


    • #1399951

      Pour les bruits d’explosions, ce sont les vidéos des frères Naudet., des français qui étaient en reportage avec les pompiers de New York.
      Une de leurs vidéos a été intégrée dans un documentaire-fiction de la discovery chanel si je ne dis pas de bêtise.
      https://www.youtube.com/watch?v=OUa...
      On peut voir l’effondrement de la tour à 9min40.

      Et l’autre vidéo a été prise par l’autre frère dans l’autre tour.
      https://www.youtube.com/watch?v=3um...

      Une vidéo de démolition d’immeubles pour comparaison :
      https://www.youtube.com/watch?v=eem...


    • #1399962

      Je ne trouve pas ça très crédible cette histoire comme quoi il n’y aurait pas eu d’avion personnellement.
      Ca voudrait dire que tous leurs médias sont impliqués.
      Je veux bien que les médias mentent parfois par omission, ou bien en sélectionnant quelles informations ils diffusent le plus. Mais un aussi gros mensonge je n’y crois pas. Il y aurait forcément des fuites.

      En plus après le premier avion, les chances pour qu’un amateur, ou quelqu’un qui n’est pas dans le complot filme les tours étaient énorme. Donc des gens auraient pu filmer une explosion sans avion s’il n’y avait pas eu d’avion.
      C’est un très gros risque.

      Après on peut imaginer des hologrammes, mais dans l’état des connaissances actuelles ce n’est pas censé exister...

      En fait je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas eu d’avions dans les tours.


    • #1400737

      @ Bender

      Vous semblez être un peu débutant dans le conspirationnisme... J’écris cela avec une légère pointe d’humour et sans condescendance, mais je crois qu’il faut vous départir de certains réflexes intellectuels que vous croyez rationnels alors qu’ils sont tout le contraire.

      En effet, vous basez la crédibilité d’une hypothèse sur ses implications pour votre vision du monde et non pour sa valeur scientifique propre. C’est l’erreur que nous faisions tous avant de "plonger" dans le complotisme (j’utilise évidemment tous ces termes avec une pointe d’ironie).

      Vous ne devez pas vous demander si telle ou telle théorie (absence d’avions dans les tours, utilisation de bombes nucléaires dans une grande ville, élimination de témoins génants par dizaines ou centaines etc.) "défie l’entendement", mais précisément réévaluer votre entendement à l’aune des conclusiosn qu’impose le raisonnement scientifique.

      Exemple : la télévision nous montre des avions volant à 800km/h et pénétrant dans des façades de béton et d’acier comme dans du beurre. Double impossibilité scientifique. Donc c’est truqué. Alors oui, ça implique la complicité (à divers degrés) de tout un tas de gens dans les médias, l’appareil politique et militaire, etc., et ça semble inconcevable. Tout comme l’apparente conspiration du silence pour empêcher la vérité de sortir. "Mais quelqu’un aurait forcément parlé si...". Eh bien il faut croire que non. Car on en revient au point de départ : la télé diffusiat des images truquées. Impossible d’échapper à cette vérité de base.

      Procédez ainsi : excluez ce qui est scientifiquement impossible, en retenez les hypothèses les plus plausibles sur cette base, sans vous auto-censurer au nom de ce que vous croyez savoir.

      Et nourrissez-vous des connaissances et des capacités de raisonnement et de déduction des plus experts que vous et moi : il y en a quelques-uns dans ce fil de discussion, que j’en profite pour remercier de leurs contributions.


    • Vous raisonnez à l’envers Bender il me semble. La première et vraie question est : est-il possible de planter de tels avions de ligne dans ces tours ? J’ajoute concernant les images qu’il n’y a, du moins à ma connaissance, peu d’images amateurs de ces avions avant le crash alors qu’il devrait y en avoir pléthore en toute logique.


    • #1401038

      @ Bender

      "Après le premier avion, les chances pour qu’un amateur, ou quelqu’un qui n’est pas dans le complot filme les tours étaient énorme. Donc des gens auraient pu filmer une explosion sans avion s’il n’y avait pas eu d’avion.
      C’est un très gros risque."

      C’est un bon argument, et vous n’êtes pas le premier à l’avancer.

      Encore une fois, et comme le post ci-dessus l’a dit plus succinctement que le mien, vous raisonnez à l’envers et tentez de minimiser une impossibilité physique et scientifique par ce qui vous semble être un argument de bon sens assis sur une utilisation raisonnable des probabilités.

      Mais la question doit être posée différemment, à savoir : sachant qu’il n’y a pas pu y avoir de vrais avions de ligne s’encastrant dans les tours, par quels moyens a-t-on pu empêcher la réalisation ou l’émergence de vidéos ne montrant pas d’avions ?

      On ne peut qu’avancer des hypothèses, mais le site Veterans Today a beaucoup travaillé sur l’hypothèse de brouilleurs surpuissants, dont on sait qu’ils ont affecté les communications au sein des équipes de secours, mais dont on peut supposer qu’ils ont pu accessoirement rendre inopérants les caméras de Monsieur Toutlemonde, seules celles équipées de façon adéquate pouvant fonctionner (cage de Farraday pour un brouillage magnétique).

      Après, on peut tout de même relativiser votre réserve en se rappelant que la probabilité d’avoir quelqu’un en situation de filmer quelque chose était beaucoup moins importante en 2001 que maintenant : peu d’appareils photo numériques avec fonction caméra, pas de fonction caméra sur les téléphones portables etc.

      Malgré tout, comme vous le soulignez, le risque à prendre était considérable si la moindre "vraie" vidéo fuitait, donc je penche plutôt pour la thèse d’un brouillage massif - même si, je dois le reconnaître, je n’ai pas souvenir d’avoir entendu des témoignages l’accréditant ("j’ai filmé, mais quand j’ai repassé la cassette, il n’y avait rien" etc.)


    • #1401066

      @ Michel Mertz

      Je ne prends pas mal ce que vous dites.
      Et j’espère que vous ne prendrez pas non plus mal ce que je dirais.
      Je pense que vous allez chercher trop loin des choses compliquées et invraisemblables quand les choses sont plus simples.

      Pour une bombe atomique souterraine ça ne cadre pas avec les relevés des sismographes des alentours.
      La plupart des complotistes ont analysés les relevés sismographiques.
      Ca ne colle pas non plus avec la manière dont se sont effondrées les tours, étage par étage à partir du haut. Ca ne tient pas la route 5 secondes, désolé.
      Ou alors il aurait fallu des petites bombes atomiques à chaque étage. Mais alors pourquoi mettre des bombes nucléaires de petite taille (pas censées exister) au lieu de mettre de l’explosif normal ?

      Pour les avions, j’ai regardé la super vidéo que vous avez postée sur les trajectoires d’avions reproduites en 3D, et on voit que la trajectoire de l’avion colle au relevé radar sur chaque vidéo. L’auteur demande à quelqu’un s’il est possible d’atteindre les vitesses qu’avait l’avion à cette altitude, ce à quoi la personne a répondu non car les moteurs ne seraient pas assez puissants. Mais les avions avaient des trajectoires descendantes et de l’élan. A t’il posé cette question ? En tout cas pas dans la vidéo.

      Pour le fait que les avions ont pénétré dans les tours comme "dans du beurre". Vous dites que les tours sont composées d’acier et de béton. Vous oubliez une grande partie de la composition des façades : des baies vitrées...
      Des baies vitrées donnant sur des open space, autrement dit du vide pour un avion allant à cette vitesse.
      Je ne sais pas si vous savez que les motards sont contre les glissières de sécurité le long des routes, car en cas de chute s’ils s’en prennent une, elles se transforment en vraies lames à cause de la vitesse. Du coup des motards se retrouvent décapités ou avec une jambe ou un bras en moins.
      Ca peut être le même effet pour ces poutres extérieures, ça a pu scier l’avion qui est passé dans les vitres, vu la vitesse. A part pour les poutres au niveau central de l’avion qui ont été quand même arrachées par la violence de l’impact.

      Il faut se mettre à la place d’un comploteur : pourquoi prendre des risques quand on peut faire des choses simples ? Pourquoi ne pas crasher un avion en faisant croire qu’il y en a un si on peut vraiment en crasher un ?


    • @bender

      J’avais la même position avant,...simplement je trouve suspect les "frères Naudet", il suffit de faire une recherche sur eux et puis surtout la manière dont les avions rentre comme dans une boîte vide dans les tours, sans rencontrer la moindre résistance, pour disparaître totalement, qui est étranges...comme si les tours étaient en bambou...je pense maintenant qu’il est possible qu’il n’y’ ait pas eu d’avion.


    • #1401442

      @ Bender

      Je vous conseille de prendre connaissance intégralement des travaux de Dimitri Khalezov. Je serais curieux de savoir les explications qu’il donne aux différents points que vous soulevez vous paraîtront dignes d’intérêt, voire convaincantes.

      Je n’ai aucune certitude absolue et définitive sur la crédibilité de ses travaux, mais j’ai apprécié qu’il me fasse envisager chaque aspect du 11/9 sous un angle différent.

      Par exemple, sa description de "l’effondrement" des tours comme étant essentiellement une illusion d’optique (en gros, hormis un cube tout en haut, la tour est réduite instantanément en poussière, puis disparaît dans un immense nuage de poussière qui, vous en conviendrez, empêche de voir distinctement ce qui se passe - je suis donc sceptique quant à votre prétention à savoir "comment se sont effondrées les tours").

      Une certitude en tout cas, la théorie du "pancake" est une ineptie. Si les étages s’étaient effrondrés les uns sur les autres jusqu’en bas, cela aurait pris au bas mot une minute et non 11 secondes.

      Je suis sceptique (comme vous) quant aux "mini-nukes" disposées à chaque étage, pour des raisons avant tout techniques. Même en envisageant des opérations fournissant une couverture (rénovation des cages d’ascenseurs ou autres), la logistique serait coûteuse en temps et sans garantie de discrétion.

      Pour autant, quand vous suggérez qu’on aurait pu tout aussi bien utiliser des explositfs conventionnels, là encore, je vous invite à écouter Dimitri Khalezov, car il explique bien que les deux tours du WTC étaient basées sur une approche architecturale révolutionnaire d’une robustesse sans égale par la quantité et l’épaisseur de la structure en acier, et que pour cette raison ces tours n’étaient pas "destructibles" par les méthodes habituelles de démolition contrôlée.

      Même chose pour votre défense de la thèse des "avions entrant dans les tours comme dans du beurre". Vous prenez pour argent comptant les inepties du NIST et des Jérôme Quirant et autres défenseurs zêlés de la thèse officielle. Intéressez-vous sérieusement aux structures en acier du WTC, vous n’affirmerez plus que les façades étaient de grandes baies vitrées avec un peu de béton et de métal ici et là.


    • #1401552
      le 20/02/2016 par Super Pierrot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @Michel Mertz



      "la télévision nous montre des avions volant à 800km/h et pénétrant dans des façades de béton et d’acier comme dans du beurre. Double impossibilité scientifique."



      L’impossibilité scientifique d’avions de ligne volant à 800 km/h (ou plus), ça se prouve principalement par deux voies :
      1) l’impossibilté par calcul cinématique (trajectoire + poussée propulsive + poussée "gravitationnelle" + résistance de la traînée)
      2) ou l’impossibilité par limite structurelle de l’avion (généralement limitée par la résistance de ses ailes ou gouvernes)

      Personnellement, je n’ai vu aucun tenant du "no plan" sortir ses calculs d’impossibilité cinématique, c’est portant la base... Pour l’imposiblité structurelle, le "problème", c’est que ces données sont généralement gardées secrètes par les constructeurs d’avion de ligne. A moins de voler à Boeing les résultats de soufflerie ou de crash-test du 767, c’est un peu une impasse. Précisons que le VG diagramme du 767, abondamment utilisé par "Pilots For 9/11 Truth" comme "preuve scientifique", n’est pas un document permettant de connaître les performances extrêmes du 767, il s’agit d’un document de certification pour du vol commercial avec des passagers et des assurances, chose très différente du vol en mode kamikaze.

      En résumé, je n’ai jamais vu la preuve scientifique de l’impossibilté pour un 767 de voler aux vitesses annoncées pour le WTC.

      Enfin, d’après mes "petites" connaissances en aéronautique et les "quelques" éléments du dossier que j’ai pu consulté, mes opinions sont les suivantes :
      1) la vitesse de crash de l’AA11 comprise entre 700 et 800 km/h (selon les sources) n’a strictement rien de bizarre.
      2) la vitesse de crash de l’UA175 comprise entre 850 et 950 km/h (selon les sources) peut interroger, surtout sur sa borne supérieure qui est impressionnante. Maintenant, si l’on regarde les données altimétriques fournies par les radars au sol, on constate que l’UA175 (contrairement à l’AA11) a géré particulièrement efficacement sa descente comme accélérateur de vitesse...

      (fin partie 1)


    • #1401554
      le 20/02/2016 par Super Pierrot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      (Suite Partie 1)

      En ce qui concerne la pénétration des façades du WTC, montrer quelques détails vidéos "étranges", citer vaguement Newton, demander aux gens d’imaginer la collision de la grosse tour bien épaisse contre le petit avion tout fin, ... C’est sympa... Ca peut faire naître des hypothèses ou des opinions... Mais ce n’est pas la preuve de l’impossibilité scientifique de faire la pénétration que l’on a vu à la télé.

      Dans ce domaine, l’impossibilité scientifique, ça se montre ou se prouve avec des calculs et des expériences sérieuses (par exemple avec des tests de collisions de strucures et de matériaux à vitesse réelle).
      Remarque : L’énergie que la vitesse donne à un objet est directement liée à la multiplication de la vitesse par la vitesse. Dans l’évaluation intuitive des "grandeurs", l’esprit humain est, par sa nature, fortement basé sur l’addition. La conséquence est que la réalité est parfois contre-intuitive lorsqu’on observe des phénomènes impliquant des objets dotés de grande vitesse, d’où l’intérêt des calculs et des expériences... et de ne pas prendre ses intuitions (du genre : l’énorme mur ne peut pas se faire éclater par le petit avion rapide !) pour des "preuves scientifiques". ;-)



      "Malgré tout, comme vous le soulignez, le risque à prendre était considérable si la moindre "vraie" vidéo fuitait, ..."



      J’ai vu plus de 20 vidéos du deuxième crash avant d’écrire ce message, principalement des vidéos amateurs, sous différents angles, à différentes distances, ... elles concordent massivement sur la présence d’un avion de ligne soit du fait des images, soit du fait des discussions entre témoins, soit du fait du son "en mouvement" de turbofans (moteurs typiques des avions de ligne).

      Désolé Michel de t’avoir pris la jambe, il fallait que j’écrive au moins un message (roman) sur ce fil. :-)


    • #1401692

      demander aux gens d’imaginer la collision de la grosse tour bien épaisse contre le petit avion tout fin, ... C’est sympa...

      Faut avoir de l’imagination pour voir la tour sur cet avion fin don vous parlez.
      C’est l’avion qui s’est écrasé contre la (grosse tour) et pas l’inverse ?
      Enfin j’en sais rien mais ce qui est sûr c’est que quelque chose cloche !!!!!


    • #1401866

      @ Super Pierrot

      Et les 20 vidéos du "second avion du WTC" que vous avez vues, vous avez quand même noté qu’il y avait, a minima, deux types de trajectoires (une plus ou moins à l’horizontale, l’autre en plongée vertigineuse) selon les vidéos ? J’ai vu très récemment une vidéo qui faisait un récapitulatif de toutes les vidéos (40 ou 50), peut-être une de celles recommandées dans ce fil, je ne sais plus.

      A lui seul, ce fait prouve qu’il y a quelque chose de douteux dans ces vidéos, qui sont incompatibles entre elles. Soit toutes celles qui montrent la trajectoire 1 sont toutes truquées, soit celles qui montrent la trajectoire 2 sont toutes truquées, soit elles le sont toutes.

      Pour l’impact et la crédibilité de son rendu à l’écran, je persiste à penser que les avions (et notamment leurs ailes) sont beaucoup moins résistants au choc que vous ne semblez le penser, et les façades du WTC beaucoup plus. C’est en tout cas la conviction qui ressort de l’écoute de différentes personnes dont j’ai écouté l’avis sur la question.


    • #1401914

      @ Super pierrot : votre message est très intéressant. Et c’est clairement comme ça que devraient procéder des complotistes voulant prouver la théorie no plane.

      @ Michel Mertz : vous n’avez pas compris la propre vidéo que vous postez.
      Au contraire par son modèle 3D il tord le cou à certaines vidéos qui expliquaient que l’avion n’avait pas la même trajectoire selon comment il était filmé, et donc que c’était un montage 3D.
      Ors dans chaque vidéo la trajectoire correspond exactement au relevé radar du transpondeur.

      Le seul truc c’est qu’il y a un petit écart entre le radar militaire et le radar civil. Mais je ne vois pas en quoi ça prouve qu’il n’y a pas eu d’avion. Il y a juste une différence de quelques mètres entre les deux relevés. La précision est déjà très impressionnante pour un radar je trouve.


    • #1402176

      @ Bender

      Dont acte pour ma mauvaise compréhension de la vidéo concernée. Il faudrait que je la revisionne avec plus d’attention.

      Passons à un plan plus général. Vous validez donc la présence des avions du WTC et, selon vous, aucune des vidéos n’est truquée, c’est ça ?

      Et la suite des événements, l’effondrement total des tours jusqu’au niveau du sol voire en-dessous, prétendument suite à un incendie de kérosène très localisé dans le tiers supérieur des tours, pendant moins d’une heure sur la seconde tour touchée, le tout en une douzaine de secondes, avec la réduction en millions de mètres cubes de poussière quasi microscopique de la totalité de leur contenu, pensez-vous que cela ait un lien de cause à effet quelconque avec lesdits crashs d’avions ?

      Et quid du moteur (du mauvais modèle d’avion) posé nonchalamment dans une rue voisine, sans dommage visible au trottoir ? Pourquoi une duperie aussi grossière s’il y avait vraiment eu des avions ? Ou ont-ils été "liquéfiés" à l’impact comme au Pentagone, pour expliquer qu’on n’en ait retrouvé aucun débris hormis ce faux grossier ?

      Vous affirmez ne pas être étonné qu’un avion vole à 800km/h à cette altitude. Quid des pilotes et professionnels de l’aviation interrogés à ce sujet qui soutiennent qu’à cette vitesse, la résistance de l’air est telle que les ailes auraient été arrachées ?

      Et honnêtement, n’avez-vous vraiment aucun doute sur ces avions qui, à la manière des dessins animés de Tex Avery, laissent après pénétration une trace épousant leurs contours exacts, jusqu’à l’extrêmité de l’aile ? Pouvez-vous vraiment soutenir sans rire que l’extrêmité d’une aile d’avion peut fendre une épaisse couche de béton et d’acier ?

      Les images existantes d’avions après divers accidents me laissent au contraire à penser que (sans doute pour rester le plus légers possibles) les avions ne sont pas particulièrement résistants aux chocs. Certains les comparent à un tube d’aluminium, je pense que l’analogie n’est pas farfelue, et imaginer qu’un tel objet pénètre ainsi la tour du WTC heurte mon entendement.

      Je serais curieux d’avoir vos avis sur ces différents points, comme vous semblez revendiquer un savoir dans ces domaines que je ne prétends pas avoir.


    • #1402701
      le 21/02/2016 par Super Pierrot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @Michel Mertz



      "... qu’il y avait, a minima, deux types de trajectoires (une plus ou moins à l’horizontale, l’autre en plongée vertigineuse) selon les vidéos ?"



      Effectivement, je comprends ce que tu veux dire mais ça ne m’a pas "choqué" au point de penser qu’il y a plusieurs trajectoires. Je pense que cet effet est lié à la position de la caméra par rapport à la trajectoire de l’avion.

      Plus la caméra est dans l’axe avion/WTC :
      o Plus la caméra perçoit les mouvements latéraux et verticaux de l’avion autour de la trajectoire moyenne
      o Moins la caméra perçoit la progression de l’avion le long de sa trajectoire.
      Les cas d’impression de trajectoire plongeante interviennent ici.

      Plus la caméra est éloignée l’axe avion/WTC :
      o Moins la caméra perçoit les mouvements latéraux et verticaux de l’avion autour de la trajectoire moyenne
      o Plus la caméra perçoit la progression de l’avion le long de sa trajectoire.
      Les cas d’impression de trajectoire horizontale interviennent ici.

      J’ai fait au plus simple... et pourtant c’est pas très clair. :-)



      "Pour l’impact et la crédibilité de son rendu à l’écran, ..."



      L’avion vole à 900 km/h, soit 250 mètres par seconde. La caméra prend 25 images par seconde, ce qui fait qu’entre 2 images, il y a 10 mètres d’avion qui défilent vers la zone d’impact. Dans la zone d’impact, on peut raisonnablement penser que c’est l’"anarchie".
      Si un pixel de mon image caméra représente un carré de 5cm x 5cm de la zone d’impact, c’est quoi la couleur "crédible pour rendu d’écran" de mon pixel si la couleur de mon carré 5cm x 5cm a changé 4 fois en 1/25ème de seconde ? Est-ce que le capteur en charge de mon pixel comprend quelque chose ? Un correcteur de pixel va-t-il intervenir ? ... Il y a d’autres questions... Et je passe mon tour sur les questions de compression d’image.

      Revenons à mes chères expériences. Un "chercheur" "no plane" a-t-il déjà tenter l’expérience de filmer des collisions à 900 km/h avec une caméra numérique de l’an 2000 pour établir un peu ce qu’est un rendu "honnête" d’impact ? Ou alors une simulation technique sérieuse de collisions à 900 km/h toujours avec une caméra numérique de l’an 2000 pour établir un peu ce qu’est un rendu "honnête" d’impact ?
      N’est-ce pas la moindre des choses avant d’accuser directement ou indirectement des gens (les auteurs des vidéos) d’être malhonnêtes et/ou complices de meurtriers ?

      (fin partie 1)


    • #1402703
      le 21/02/2016 par Super Pierrot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      (Partie 2)



      "je persiste à penser que les avions (et notamment leurs ailes) sont beaucoup moins résistants au choc que vous ne semblez le penser, et les façades du WTC beaucoup plus."



      Je pense que les avions sont peu résistants au choc.
      Mais, je sais que le résultat de la multiplication 900 x 900 qui intervient dans le calcul de l’énergie du choc, ça fait "beaucoup". :-)
      La "dureté" du projectile n’est qu’un des paramètres, même avec de l’eau on coupe l’acier. (Petite démo d’un "petit" jet d’eau "rapide" sur une plaque de 8cm d’épaisseur : ici)


    • #1402747

      @ Michel Mertz

      Pour les tours entièrement réduites en poussière, ça reste à prouver.
      Il y avait un bel empilement de poutrelles au sol.
      Par contre le béton et l’intérieur des tours a été pas mal pulvérisé effectivement. Ce n’est pas incompatible avec des explosifs.

      J’ai posté des vidéos où l’on entend des détonations au moment de la chute des tours. Donc ma position sur le sujet n’est pas trop difficile à comprendre.

      Pour le moteur ça reste à voir aussi. Si vous avez des liens...

      Pour les contours, ils ne sont pas exacts. Et je pense qu’il ne faut pas faire l’erreur de comparer les matériaux entrant dans la composition d’un avion avec une feuille de papier d’aluminium... Les ailes supportent plusieurs dizaines de tonnes.
      Ce sont des matériaux légers mais très résistants. On appelle ça de l’aluminium de qualité aéronautique. Pour avoir déjà fait des tests sur des éprouvettes quand j’étais étudiant, ce type d’aluminium résiste mieux à la rupture que certains aciers. Ca plus la vitesse, je ne trouve pas ça impossible que ça ait "scié" les poutres de métal. Scié ou plutôt arraché au niveau des soudures.

      Je n’ai rien revendiqué, à part le fait d’utiliser la logique...


    • #1402751

      Et s’il n’y a pas eu d’avions, comment expliquez vous la découpe de la tour selon la forme d’un avion ?

      Des explosifs invisibles qui auraient découpé la tour ?
      Pourquoi des débris n’auraient pas été projetés vers l’extérieur ? pourquoi on voit clairement les poutres pliées vers l’intérieur de la tour ?

      Comment des artificiers auraient ils placé les explosifs dans des zones de bureaux ?

      Une arme inconnue ?

      etc etc etc...


    • #1403349

      @ Bender

      Questions légitimes, à laquelle certains ont tenté d’apporter des réponses, générales (selon qui occupait les étages en question et pouvaient éventuellement avoir servi de couverture pour disposer préalablement des explosifs pour former un trou de la "bonne" forme, suggérant qu’un avion venait de s’y encaster, et sur l’image desquels on pourrait ensuite incruster l’avion) et spécifiques (pour expliquer, ce qui est effectivement plus complexe, comment on aurait réussi à faire que le métal se recourbe vers l’intérieur).

      Je n’ai pas la prétention de juger de la validité de ces explications. Je vous donne acte que cela fait partie des réponses à apporter pour valider la thèse "no plane", mais comme celle-ci s’impose à moi comme la plus probable.

      (Mais je ne nie pas qu’elle soit difficile à croire a priori tant elle supposait, de la part des concepteurs de ces attentats, que l’on pourrait faire croire à l’immense majorité des gens, même présents sur place, à la présence d’avions qui n’avaient jamais été là... Même en tant que "no planer", je reste éberlué qu’ils aient pu croire que ça marcherait !)

      En tout cas, c’est agréable de pouvoir échanger entre partisans de thèses aussi opposées. J’avais tendance à croire que les résistants obstinés à la thèse du "no plane" étaient simplement des gens qui ne connaissaient rien au dossier. Ce n’est visiblement pas votre cas, et ça m’oblige à conserver une part de doute, tout en continuant à pencher dans la même direction.


    • #1403377
      le 22/02/2016 par Super Pierrot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @Michel Mertz

      Je me permets de répondre à certains des points que vous adressez à Bender.



      "Et quid du moteur (du mauvais modèle d’avion) posé nonchalamment dans une rue voisine, sans dommage visible au trottoir ?"



      Voici la vidéo du moteur : lien
      Un moteur JT9D-7 de 747 plutôt qu’un JT9D-7R4D de 767 ? C’est quasiment les mêmes moteurs, il est quasiment impossible de faire la différence sur photo étant donné l’état du moteur.
      La position du moteur semble effectivement étrange... mais il a très probablement touché des obstacles (toit, mur ou sol) avant d’arriver là. On peut constater qu’il y a des débris de l’autre côté de la rue (voir vidéo moteur).



      "Ou ont-ils été "liquéfiés" à l’impact comme au Pentagone, pour expliquer qu’on n’en ait retrouvé aucun débris hormis ce faux grossier ?"



      Il y a deux autres débris, un bout de train d’atterrissage et un bout de carlingue avec des hublots. Si l’on regarde bien certaines vidéos du deuxième crash WTC, on voit 2 ou 3 objets sortir de l’explosion avec une traînée et partir au loin...
      (Il y a aussi des débris au Pentagone dont un moteur et un train d’atterrissage qui sont généralement les parties les plus "solides" d’un avion...)



      "Quid des pilotes et professionnels de l’aviation interrogés à ce sujet qui soutiennent qu’à cette vitesse, la résistance de l’air est telle que les ailes auraient été arrachées ?"



      Le problème, c’est que les "chercheurs" du 911 répercutent presque exclusivement les avis qui vont à l’encontre de la thèse officielle... Tous les "pros" sont d’accord pour dire que les avions "souffraient" à cette vitesse ; maintenant, l’avis disant que ça aurait dû presque obligatoirement cassé semble bien minoritaire.

      (Fin partie 1)


    • #1403382
      le 22/02/2016 par Super Pierrot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      (Suite et fin)



      "laissent après pénétration une trace épousant leurs contours exacts, jusqu’à l’extrêmité de l’aile ? Pouvez-vous vraiment soutenir sans rire que l’extrêmité d’une aile d’avion peut fendre une épaisse couche de béton et d’acier ?"



      Si le contour avait été carré, c’est là que j’aurais été "choqué". La trace suit "exactement" le contour de l’avion parce que les poutres sont recouvertes de gaines métalliques (qui servent juste de déco). Les poutres sont de couleurs "marrons" et les gaines sont de couleur gris métallisé.
      Toutes les gaines ont été coupées, d’une extrémité d’aile à l’autre, ce n’est pas le cas des poutres d’acier. La couleur sombre des poutres les rend peu apparentes. Sur la tour Nord (je crois que c’est elle...), entre 5 et 10 poutres semblent avoir tenues et les poutres survivantes se situent logiquement entre le milieu de l’aile et l’extrémité de l’aile (plus on est proche de l’extrémité, plus il y a de poutres survivantes).
      Remarque : Je ne vois pas de béton dans la façade elle-même, s’il y en a, c’est très peu. Le béton visible, c’est le planché des étages situé juste derrière la façade de poutres et de verre mais évidemment juste au niveau des planchés.



      " les avions ne sont pas particulièrement résistants aux chocs. Certains les comparent à un tube d’aluminium, ..."



      Tout à fait exact.



      "... et imaginer qu’un tel objet pénètre ainsi la tour du WTC heurte mon entendement. "



      C’est assez normal pour un cerveau humain... Relire le passage où j’écris : "Dans l’évaluation intuitive des "grandeurs", l’esprit humain est, par sa nature, fortement basé sur l’addition.".
      Le cerveau humain n’utilise pas la bonne formule pour évaluer l’énergie des chocs, ça ne pose pas trop de problème entre 0 et 100 km/h... mais plus la vitesse grandit, plus l’erreur devient monumentale.
      Exemple : Le cerveau nous souffle qu’un choc à 900 km/h est 9 fois plus puissant qu’un choc à 100 km/h. En réalité, c’est 81 fois plus puissant. Evidemment, cela a des conséquences sur l’évaluation de la résistance des objets au choc...


    • #1403636
      le 22/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Super Pierrot :



      Toutes les gaines ont été coupées, d’une extrémité d’aile à l’autre, ce n’est pas le cas des poutres d’acier.



      Donc, on résume : certaines des poutres d’acier (en "tôle" de plus de 2 cm d’épaisseur à cet endroit) n’ont pas été coupées, mais l’avion est rentré intégralement dans le gratte-ciel, bout des ailes et bout de la dérive compris, comme on le voit sur les vidéos.

      Question suivante ?


    • #1404297
      le 23/02/2016 par Super Pierrot
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @rectificateur



      "Donc, on résume : certaines des poutres d’acier (en "tôle" de plus de 2 cm d’épaisseur à cet endroit) n’ont pas été coupées,..."



      C’est effectivement ce que je dis.



      "... mais l’avion est rentré intégralement dans le gratte-ciel, bout des ailes et bout de la dérive compris, comme on le voit sur les vidéos."



      Je vous laisse libre de vos interprétations. :-)

      Moi, je pense que plus de 90% de la masse de l’avion est entrée en l’intérieur du WTC et qu’une partie de la matière (d’avion) qui a tapé sur les poutres, et plus particulièrement sur celles non cassées, a été rejetée à l’extérieur de la tour.


  • #1400543

    “Il est acquis, en effet, qu’aucun avion ne s’est crashé à Shanksville et que l’engin qui a percé plusieurs murs du Pentagone ne peut être un avion. Quant aux Tours jumelles, les avis divergent,(...)”
    Il n’y avait pas d’avion non plus sur les Tours !
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-11-Septembre-une-grande-operation-psychologique-27764.html
    Cà aussi c’est acquis. Tant de preuves ont été fournies (documentez-vous !) contredisant la version officielle et établissant une conspiration US-Israel que celui qui peut prouver le contraire sera le bienvenu...
    Pour les (encore) sceptiques, je ne peux plus rien pour eux.


  • #1400716
    le 19/02/2016 par John d’Oeuf
    11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

    Je me pose une question toute bête ! qui aurait pris les photos des "artistes" à l’intérieur de la tour ? ( les plans avec les boites de B88, etc ...) et de quel tiroir sont elles sorties ou "fuitées" !?

     

    • Très bonne question en effet.


    • #1400845
      le 19/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Je ne vois pas tellement ce qu’il y a d’étonnant à ce que des "artistes" (surtout d’art contemporain, qui dissertent beaucoup autour de leur œuvre en général pour la faire comprendre aux pauvres esprits pas assez ouverts) se fassent photographier en train de "travailler", ça semble au contraire la règle aujourd’hui... et les auteurs de ces photos n’étaient pas nécessairement au courant des véritables buts des artistes, puisque dans l’art contemporain, il est "naturel" de ne rien comprendre.


    • En même temps, si ces étudiants étaient au courant de ce à quoi ils oeuvraient, il est pour le moins stupéfiant qu’ils se soient laissés prendre en photo. C’est tout de même intrigant je trouve.


    • #1400999
      le 19/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      @ Eric : justement non. Les plus gros mensonges, les plus grandes manipulations, les plus grandes arnaques sont toujours réalisés "en pleine lumière" par des artistes... de la dissimulation, qui sont de très bons acteurs. Voyez les récentes arnaques par téléphone par exemple, où de pauvres employés ont ruiné leur entreprise en croyant bien faire.

      Un certain Kubrick avait titré son dernier film "Eyes Wide Shut"... peut-être pas un hasard !


    • Ben " en pleine lumière ", c’est pour le moins beaucoup dire tout de même !!!


    • A mon avis, c’est un thriller qui défie l’entendement, mais c’est un thriller avec des ratés. Ratés sans grand risque d’ailleurs pour les protagonistes (malheureusement) vu la nature des médias dévoyés qui sont par définition dans la boucle.


  • #1400857

    Pourquoi donc commentez-vous - ’’on peut critiquer ce choix’’ - d’une écriture romanesque ?
    j’y perçois une suffisance mal placée - l’art étant fondamentalement un allié du beau, du bien et du vrai.
    Pour citer Soljenitsyne :
    "Il existe, toutefois, une certaine particularité dans l’essence même de la beauté et dans la nature même de l’art : la conviction profonde qu’entraîne une vraie oeuvre d’art est absolument irréfutable, et elle contraint même le coeur le plus hostile à se soumettre. On peut parfaitement composer un discours politique apparemment bien fait, écrire un article convaincant, concevoir un programme social ou un système philosophique, en partant d’une erreur ou d’un mensonge. Dans ce cas, ce qui est caché ou déformé n’apparaît pas immédiatement.

    Un discours, un article ou un programme exactement contraire et un système philosophique construit d’une façon entièrement différente rallieront l’opposition. Et ils sont tout aussi bien construits, tout aussi convaincants. Ce qui explique à la fois la confiance et la défiance qu’ils provoquent.

    Mais une oeuvre d’art porte en soi sa propre confirmation. Si la pensée est artificielle ou exagérée, elle ne supporte pas d’être portée en images. Tout s’écroule, semble pâle et terne, et ne convainc personne. En revanche, les oeuvres d’art qui ont cherché la vérité profonde et nous la présentent comme une force vivante s’emparent de nous et s’imposent à nous, et personne, jamais, même dans les âges à venir, ne pourra les réfuter."

    Le discours du prix nobel


  • Les trois versions officielles des détournements d’avion du 11 Septembre

    Quatre ans après les attentats qui endeuillèrent les États-Unis, la polémique ouverte dans nos colonnes est plus que jamais d’actualité. Le rapport définitif enfin rédigé et rendu public par la Commission présidentielle Kean-Zelikow, loin de répondre aux questions que se posait le public, n’a fait qu’ajouter à la confusion. Il n’y a plus une version officielle des événements, mais un grand nombre de documents officiels contradictoires et incompatibles. Dans le monde entier, l’opinion publique exprime ses doutes, y compris aux États-Unis, où selon un sondage Zogby, plus de la moitié des New-yorkais ne croient plus ce que les autorités leur disent à propos de ces attentats. Dans un ouvrage magistral, le professeur David Ray Griffin passe au crible le travail de cette commission. Nous en reproduisons un extrait consacré aux prétendues tentatives d’interception des prétendus avions détournés.

    http://www.voltairenet.org/article1...


  • #1402915

    Je n’ai désormais plus aucun doute sur l’impossibilité matérielle de la présence d’avions kamikaze ce jour-là, il y trop d’éléments contradictoires pour que nous nous fourvoyons encore dans cette direction. Merci aux intervenants de ce fil, toujours aussi percutants et critiques, et merci à Laurent Guyénot pour son implication (je conseille son livre JFK à tous mes amis résistants). Il n’y a que sur E&R que l’on peut voir ça !

    Pour avoir étudier le sujet, et pour apporter mon gravier à l’édifice, je peux dire que les éléments qui interdisent la présence d’avions sont les suivants :

    > pas d’interception par le Norad ce jour-là, alors que c’est une procédure standard qui a été réalisée à maintes reprises auparavant. Le fait que l’appareil de sécurité aérienne ait été complétement inefficace montre aussi que les commanditaires étaient bel et bien au plus au niveau des services de renseignements et de l’Etat américain. Les exercices prévus le matin même devaient je pense créer la confusion et faciliter la réalisation du coup d’état.
    > les images captées par les caméras ne correspondent pas avec les relevés radar diffusés plus tard, comme par exemple les témoins de la station Citgo qui disent avoir vu la trajectoire du Boeing clairement alors que leurs témoignages sont totalement contredits par l’enquête. (Un témoignage étant ce qu’il est, ne basez pas votre raisonnement uniquement sur lui).
    > l’observation et l’analyse des vidéos ne cadrent pas du tout avec ce que l’on aurait dû voir, les vitesses des avions semblent très au dessus de la vitesse maximum opérationnelle au-delà de laquelle l’avion est broyé par les forces physiques. La pénétration si étrange des aéronefs dans le bulding reste pour moi la preuve absolue que ce que nous voyons n’a pas pu arriver en réalité !
    > les appels soit-disant émis en vol par les passagers sont hautement suspects, comme ce type qui dit à sa mère son nom et son prénom pour se présenter, ou le fameux "Let’s roll" qui a été lancé par un des civils au moment de se rebeller contre les pirates, alors qu’il a été prouvé qu’à ce moment précis l’avion qui s’écrasera à Shanksville était cul par dessus tête, aucun homme n’aurait pu tenir debout ni même se déplacer pendant un tonneau à près de 700km/h !
    > les trajectoires des avions quasi parfaites et la précision des manoeuvres réalisées nous disent beaucoup de choses sur le comment : personne ne peut piloter de cette façon un 767 à moins d’utiliser l’informatique.


  • #1402940

    (suite)
    > percuter un immeuble de cette taille du premier coup avec un gros porteur, au niveau du sol et à une vitesse si élevée relève de l’exploit pur et simple : si le "pilote" ne se trompe que de quelques degrés en amont il passera à plusieurs mètres de son objectif, or les pirates n’avaient pas accès au calculateur alors comment ont-ils pu obtenir une telle réussite du 1er coup ? Imaginez qu’à 30km de l’objectif (meme pas encore en vue) le pilote doit se caler sur l’unique trajectoire qui lui permettra de heurter l’immeuble, si il se trompe de peu il devra refaire un passage et risquer de se faire descendre... On a vu aussi la perfection de la descente en spirale du vol 77 qui va réussir à percuter le Pentagone (un immeuble plutôt bas vous en conviendrez) malgré la difficulté de la chose.
    > certaines restrictions physiques semblent bafouées par les faits : pas de trainées de vortex dans le ciel de New York après l’impact, la boule de feu aurait du être "aspirée" par cette fameuse trainée en une spirale persistante.

    Ce ne sont là que les aspects qui me sont revenus spontanément, je ne parle que des avions mais si l’on s’intéresse aux autres aspects de l’affaire tout est confirmé : un coup d’état a bien eu lieu ce jour là en Amérique !
    Je passe pour un malade depuis le début de cette guerre parce que je suis persuadé depuis toujours qu’il n’y avait pas d’avions, en tout cas pas ceux que l’on voit sur les vidéos, ça a été dur parfois d’entendre certaines choses des tenants de la thèse officielle. Mais comme je me base sur les faits, je n’ai jamais changé de point de vue et je constate aujourd’hui que j’avais raison sur toute la ligne. Des chercheurs comme vous Laurent sont indispensables au réveil des masses, je remercie tous ces gens anonymes ou reconnus qui m’ont permis d’arpenter ce chemin de croix. Cher M Guyénot, je vous conseille d’écouter attentivement Judy Wood car je pense qu’au delà de sa probable manipulation, elle expose des éléments factuels probants sur l’usage d’une arme secrète afin de tomber ces deux gigantesques tours. Certaines preuves sont inexplicables autrement (voitures calcinées loin de l’effondrement, perforations dans les immeubles attenants, photos de pompiers travaillant à proximité de sources de chaleur intenses, pulvérisation du béton...etc). Cordialement votre... Nico


  • #1403060

    Judy wood a apporté beaucoup de faits qui apportent une explication "éclairée" à la mise en poussière des deux tours.
    C’est à mon sens, la seule personne à ce jour qui apporte quelque chose de concret pour expliquer comment 1,200 000 de tonnes de matières sont quasiment toutes disparues en poussières.
    Pour quelqu’un qui s’intéresse au 09/11, passer à côté de son approche serait une erreur.
    directed energie weapon et fusion froide au programme, tout un programme en somme.

    Elle ne s’intéresse pas à qui l’a fait ou pourquoi mais juste au comment l’ont ils fait et elle a raison car c’est par là qu’il fallait commencer.

     

    • #1403390
      le 22/02/2016 par rectificateur
      11 Septembre : la voix dissonante de Rebekah Roth

      Judy wood a apporté beaucoup de faits qui apportent une explication "éclairée" à la mise en poussière des deux tours.



      Le principal problème avec Judy Wood, c’est que ses explications "éclairées" sont surtout des explications "illuminées" qui ne sont pas compatibles avec les lois de la physique les plus élémentaires, telles que la conservation de l’énergie par exemple. Parce qu’imaginer des armes secrètes façon Star Wars pour dégommer les tours depuis l’espace, c’est bien joli mais on n’est pas à Hollywood (quoique, par certains aspects...).

      En un mot : de la pseudo-science tendance New Age qui a tout pour faire fuir ceux qui n’ont pas besoin de surnaturel pour expliquer les phénomènes. Et pour reprendre sa question fameuse, "where did the towers go ?", il faudrait une fois pour toutes lui clouer le bec en lui répondant "dans les cavités créées par les explosions nucléaires, idiote !".


    • #1405297

      @ rectificateur

      Comme dit le proverbe : " Quand le sage montre la Lune, l’idiot regarde le bout du doigt ! "


  • Commentaires suivants