Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

55 millions d’Iraniens appelés aux urnes

Ils éliront aujourd’hui le Parlement et l’Assemblée des experts

55 millions d’Iraniens sont appelés aux urnes pour renouveler deux instances dominées par les conservateurs, le Parlement et l’Assemblée des experts, composée de religieux chargés de nommer, et au besoin remplacer, le guide suprême.

Le guide suprême, Ali Khamenei, a été l’un des premiers à voter dans une mosquée située dans le complexe où il réside à Téhéran. Il s’est exprimé : « Tout le monde doit voter, tous ceux qui aiment l’Iran, la République islamique, la grandeur et la gloire de l’Iran. » Il a ajouté « nous avons des ennemis », sans les nommer, mais il exprime régulièrement sa méfiance à l’égard des puissances occidentales, en premier les États-Unis, accusés de mener une politique « d’infiltration ». « Il faut voter avec perspicacité et les yeux ouverts » de façon « à décevoir l’ennemi », selon lui.

Le président Hassan Rohani a quant à lui expliqué : « Les élections sont un symbole d’indépendance politique du pays. En votant, les gens décident de l’avenir de leur pays. Les sondages montrent qu’il y aura une forte participation à ces élections. »

Ces élections sont les premières depuis la conclusion en juillet d’un accord historique entre les grandes puissances et Téhéran sur le programme nucléaire iranien, qui doit permettre à la République islamique de sortir de son isolement et de relancer une économie affaiblie par près de dix ans de sanctions internationales.

Certaines de ces sanctions ont été levées mi-janvier au moment de l’entrée en vigueur de l’accord nucléaire, sur lequel le président Rohani, élu en 2013, mise pour inverser la tendance au profit de ses soutiens réformateurs et modérés, en particulier au Parlement. Cela l’aiderait, notamment via les investissements étrangers attendus, à mettre en place une politique de réformes économiques et sociales avant la fin de son premier mandat en 2017.

Après le désistement de dernière minute de quelque 1 400 candidats, les Iraniens auront à choisir parmi les 4 844 prétendants, dont près de 500 femmes, pour renouveler les 290 membres du Parlement et parmi 159 candidats, tous des hommes, pour pourvoir les 88 sièges de l’Assemblée des experts. Les anciens présidents Mohammad Khatami (réformateur) et Akbar Hachemi Rafsandjani (modéré) ont, eux, appelé les électeurs à voter massivement pour les candidats pro-Rohani afin de barrer la route « à l’extrémisme ».

Les bureaux de votes sont ouverts de 08h00 à 18h00. De premiers résultats partiels sont attendus dans les 24 heures suivant leur fermeture.

La République islamique d’Iran, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1406151

    Seuls les candidats acceptés par le système ont vu leur candidature validée. Alors, qu’il y ait un mollah avec ou sans avatar, rien ne changera. Les sunnites aux frontières du Turkménistan, de l’Afghanistan, du Pakistan et de l’Irak (10 à 15% de la population) continueront à ne pas être représentés au parlement. Même dans le Ahwaz terre arabe d’une superficie de 30 fois la Palestine et occupé par les iraniens, où la population est à majorité sunnite, il n’ y aura pas le moindre parlementaire.

     

    • #1406167

      Si votre message était une critique , vous êtes en train de nous expliquer que l’Iran à exactement le même sens de la "démocratie" que ce magnifique model universel qui s appel la France ( pour rappel 40% d’électeurs FN pas une seule region )


    • #1406296

      Il ne faut oublier que la République Islamique d’Iran n’a même pas 40 ans après 2000 ans de monarchie quand la République française a plus de 200 ans et le système démocratique est encore loin d’être parfait même en France comme on peut le constater.

      Cela dit la République islamique d’Iran reste bien plus démocratique que la majorité des dictatures arabes avec qui l’Occident entretient pourtant de très bonnes relations et ferme les yeux sur les droits de l’homme.

      Aucun président iranien n’a presté plus de deux mandat de 4ans depuis la Révolution Islamique.

      Le pays dispose d’un parlement ou les minorités reconnues sont représentées (les minorités juives, chrétiennes zoroastrienne etc.) et d’une constitution. Le statut de la femme y est bien meilleure (60% de femmes dans les universités pour ne donner qu’un seul exemple) que dans la majorité des pays voisins également et la science n’y s’est jamais développée aussi rapidement. L’Iran est aujourd’hui selon les dernières statistiques sur le sujet, le premier pays au monde en terme de croissance scientifique et le taux d’alphabétisation des jeunes y est de 99%.

      Concernant les sunnites, le système iranien ne fait pas de différence entre les sunnites et les chiites contrairement à, Daesh, Talibans, Boko Haram ou leur sponsor saoudien, qui oppriment voir quand c’est possible, éliminent les chiites, à l’image du leader religieux musulman du courant chiite Nimr al Nimr qui vient d’être exécuté en Arabie.

      Les sunnites et les chiites sont considérés comme musulmans en Iran, les sunnites n’ont donc pas le statut de minorité puisqu’ils font parti de la majorité musulmane.

      Pour terminer, le pays bien qu’à majorité chiite, est pourtant est des seul pays musulman a apporter son soutien à la résistance palestinienne et kurde (toutes les deux pourtant majoritairement sunnites) respectivement contre l’occupant sioniste, et le fléau Daesh comme en atteste les remerciements de la résistance palestinienne et du leader du Kurdistan irakien Barzani, au gouvernement iranien.

      Tout cela, ce n’est bien entendu pas dans les médias pro-israéliens que tu en entendras parler. Les ennemis du peuple iranien ont toujours aimé caricaturé le pays afin de le maintenir dans l’isolement le plus longtemps possible au plus grand dam des intérêts des iraniens et des partenaires potentiels de l’Iran, comme les pays européens.


    • #1406310

      un peu comme en France avec le pourcentage du FN et sa représentation !!!!!!!!!!!


    • #1406368
      le 26/02/2016 par SugarFree
      55 millions d’Iraniens appelés aux urnes

      @Ali : La propagande à l’état pur ! Mais que fais-tu ici, si ce pays de rêve est si bien. Va y vivre alors ? Ah, ben non car l’hypocrite que tu es connais au fond la réalité de ce pays. C’est drôle j’ai déjà rencontré plusieurs fois des iraniens ici et aucun n’a ce discours, bien au contraire tous dénonce la mascarade de la pseudo démocratie et l’emprise des mollahs sur les pays.


    • #1406468

      @sugarfree
      Tu n as pas du me rencontrer ici car j ai fait le déménagement et je m’en porte d’autant mieux.
      La propagande et les mensonges sont le fait des trolls maladroits que vous êtes.


    • #1406528

      « Même dans le Ahwaz terre arabe d’une superficie de 30 fois la Palestine et occupé par les iraniens »

      Faut arrêter là, svp... Et les Arabes au Maghreb ? Ce n’est que récemment que le Maroc et l’Algérie ont reconnu la langue des autochtones imazighen. Comme si ces derniers n’attendaient que ça et applaudissaient ces mesures condescendantes qui donnent un sentiment de puissance - imaginaire - à ces gens.

      Chapeau l’Iran ! Su préserver sa langue et sa culture. Bref, sa volonté de puissance propre. L’Iran a fait bien plus pour la Palestine que n’importe quel pays dit « arabe ».


    • #1406546

      @ SugarFree
      Aucun argument, c’est toujours le cas des trolls de ton espèce.

      Je ne vis pas en France et heureusement. Plus personne ne croit en la "démocratie" dans ce pays.

      Des primaires truquées chez les républicains (ex-UMP), aux élections ou plus personne ne va voter.

      De votre premier ministre qui dit qu’il faut s’habituer aux attentats, à votre ex-ministre des affaires étrangères qui dit qu’Al Nosra (Al-Qaïda en Syrie) fait du bon boulot.

      Vos politiciens ont fait tomber bien bas la France, ce magnifique pays qui faisait rêver autrefois.

      Entre vivre en France et en Iran aujourd’hui, je choisis l’Iran sans hésiter !


  • #1406279
    le 26/02/2016 par samsonbest
    55 millions d’Iraniens appelés aux urnes

    Pour etre candidat il faut appartenir a un parti dans
    le nom doit obligatoirement avoir le mot "Islamiste",sinon
    recale,mais tout ca ne represente vraiment rien tant que les
    ayatollahs menent la danse et leur fameux chef supreme.
    Les mollahs ne sont cons ils veulent savoir ou se situe leurs
    popularites pour mieux tromper leur monde,mais attention cela
    ne peut durer car la jeunesse est en attente de quelque chose
    d’autre.