Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

À Drancy, on soignait les juifs pour mieux les exterminer

Si vous y voyez une contradiction, vous êtes un affreux révisionniste

Dans les hôpitaux parisiens a lieu une exposition itinérante sur le thème des hôpitaux pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sur l’un des panneaux, il est possible de lire :

« Certains directeurs d’établissements encouragent la plantation de potagers dans l’enceinte même des hôpitaux, quand la place le permet. Plusieurs hôpitaux sont réquisitionnés : par sa proximité avec les gares du Nord et de l’Est, l’hôpital Lariboisière n’admet que des soldats allemands. Beaujon et la Pitié sont également directement administrés par l’occupant. En conséquence, l’Assistance publique ouvre plusieurs hôpitaux temporaires, notamment à la Cité universitaire ou les cliniques Piccini et Antoine-Chantin.

Les Juifs internés à Drancy doivent être soignés dans une structure sanitaire : l’hygiénisme nazi ne voulait envoyer à la mort que des victimes en relative bonne santé, afin de ne pas perturber l’entreprise d’extermination.

C’est d’abord l’hôpital Tenon qui joue le rôle d’annexe sanitaire du camp de Drancy. A partir de décembre 1941, à la suite de plusieurs évasions, c’est à l’hôpital Rothschild que les malades de Drancy sont admis. À leur rétablissement, ils sont renvoyés d’où ils viennent, sous escorte policière, avant d’être déportés. En janvier 1944, les autorités allemandes demandent à l’assistance publique de retirer de Rothschild les malades aryens et d’y mener tous les malades juifs hospitalisés dans les autres hôpitaux. De faux certificats médicaux dispensés par le personnel médical permettent de sauver de nombreux patients. »

 

Sur la Seconde Guerre mondiale, ses causes et ses conséquences,
chez Kontre Kulture :

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La propagande continue...Ceci on peut poursuivre les questions...

    Pourquoi y avait il une piscine pour les détenus à auschwitz ?
    Pourquoi tatouait on les gens si le but était de les tuer des l’arrivée ou au plus vite ?
    Pourquoi les allemands ne voulaient pas des enfants à la rafle du vel dhiv, ce que les autorités francaises ont refusé car il est inhumain de séparer les mères de leurs enfants ?si on veut éliminer une population, les enfants sont en première ligne...

    Pourquoi ann frank, l’icône de la shoah, une enfant fragile, est elle morte à l’hôpital du typhus et non pas à auschwitz si le but était de l exterminer ?

    Les anglais décodaient en 43 et 44 tous les messages allemands avec enigma sans que ces derniers ne le savent, et dans aucun message (qui sont désormais publics) il n était question d extermination, mais il était souvent question de trouver les activités industrielles les plus utiles à l effort de guerre allemand, et aussi de comment combattre les épidémies de typhus quand elles se déclaraient...pourquoi ?

     

  • Là je ne comprends plus rien ! On m’avait dit que l’état déplorable des prisonniers lors de la libération des camps étaient le résultat des sévices et tortures qui leur étaient délibérément infligées par les SS. Benoîtement j’avais émis l’hypothèse que c’était peut être les privations et le typhus consécutifs à l’effondrement de l’Allemagne nazie, période pendant laquelle les Allemands eux mêmes enduraient de grave privations...on me rappela à l’ordre en insistant que c’était bien délibérément que l’on tourmentait ces pauvres gens jusqu’à ce qu’ils deviennent des squelettes ambulants...et puis là que vois-je ?! On nous dit que les Allemands soignaient les Juifs afin de les amener en bonne santé dans les chambres gaz ! Ce genre révisionnisme jette le trouble ! Donc c’est quoi la bonne version ? On les amenait en bonne santé dans les chambres ou on les transformait avant en pauvres hères n’ayant que la peau sur les os ? Moi j’ai bien une variante alternative à ces deux dernières mais je n’en ferai pas part étant contraint par la loi de garder le silence...


  • On va évité de se poser la question "Qui était médecin-chef à Drancy pendant l’occupation ?"

    La réponse pour être anti-sémite...
    Un indice , son fils a invité besancenot le pseudo-révolutionnaire sur le plateau d’une émission du ’service publique’

     

    • #1563501

      Autre indice :
      Le fils a invité x fois Simone Veil, déportée de Nice à Auchwitz au moment ou le père "travaillait" à Nice, à l’hôtel Excelsior, centre de la Gestapo niçoise avant d’aller "travailler" à Drancy...


  • Trop c’est trop ras le bol !!!


  • Pas un mot sur Abraham Drucker ? (le père de)
    dommage
    Il faisait pourtant partie intégrante du système de Drancy.


  • Hahahahaha ! Donc il faut laver les épluchures avant de les jeter à la poubelle. Logique.


  • « l’hygiénisme nazi ne voulait envoyer à la mort que des victimes en relative bonne santé, afin de ne pas perturber l’entreprise d’extermination. »
    Cette phrase est ubuesque. L air de rien, on est dans le délire total.


  • #1563360

    Donc quand Zuckerberg ou Bill Gates (et sa femme Melinda bien sûr !) veulent mieux soigner les gens, on doit s’inquiéter ?


  • #1563368

    Soit on les soignait pour les envoyer au travail...
    Soit on les soignait pour qu’ils puissent mourir en bonne santé...
    Choisis ton camp camarade


  • #1563382

    Et si on dit que c’était pour qu’ils puissent travailler, donc c’est mal, si je comprends bien...

     

    • #1563450

      Ca me rappelle le Papa Schultz (joué par Francis Blanche) dans "Babette sans va en guerre" :
      — (avec l’accent et menaçant) ....Vous serez fusillé avec des balles rouillées pour attraper le tétanos !


  • Ah ah quel exercice de contorsion !


  • C’est là qu’on voit la différence entre les exterminations ratées, et celles qui ont réussit.
    Quand ça réussit il y a plus personne pour moufter, on en entend plus parler.

     

    • Tu veux parler des indiens d amérique ? Non parceque quand même ils leurs rendent hommage à disneyland les américains qui les ont exterminés avec la belle attraction buffallo bill..par contre pour l l’éradication des indiens c est quand meme les massacreurs les gentils ..pas compris par rapport à la chouïna la différence de narration historique.


  • #1563444
    le 23/09/2016 par insoumis de la dissidense
    À Drancy, on soignait les juifs pour mieux les exterminer

    Rickettsia prowazekii bactérie nazie ou pouding accessoire ?

    Ce que l’on trouve comme données :

    "Le typhus exanthématique est également appelé « fièvre pétéchiale », et « typhus à poux » ou encore « fièvre des prisons », « fièvre des hôpitaux », « fièvre des bateaux », « fièvre de la famine », parce qu’il se répand lorsque les conditions sanitaires sont mauvaises et que la population est très dense, comme dans les prisons et à bord des bateaux. Il est ainsi nommé parce que la maladie survient souvent par épidémies, après des guerres et des catastrophes consécutives à des phénomènes naturels. L’agent causal est Rickettsia prowazekii transmis par le pou de corps (Pediculus humanus humanus)"

    "Par ailleurs, le typhus a tué plusieurs centaines de milliers de prisonniers dans les camps de concentration de l’Allemagne nazie, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Les conditions d’hygiène abominables imposées dans des camps comme Theresienstadt et Bergen-Belsen étaient telles que des maladies comme le typhus se sont largement propagées. À Auschwitz-Birkenau, en août 1942..."

    Notons à toutes fins utiles qu’un des symptômes du typhus est le délire et l’état d’hébétude et de stupeur...
    No comment !


  • #1563448

    Si la milice très sale de netanyahou utilise du phosphore blanc dans sa colonisation interdite c’est probablement pour mieux soigner les palestiniens, non ?


  • si on avait su...il suffisait de les envoyer à Agen manger des pruneaux pour leur faire avoir une bonne chiasse.

    On en aurait sauver des millions.

     

  • "Arbeit macht frei".


  • #1563466

    Sont cons ces allemands...


  • Eh ben...ça scie...Mais qu’est-ce qu’ils étaient machiavéliques ces allemands !
    Et puis ces médecins qui participaient à cette horreur.
    Mais bon , on reste confiants dans la justice qui , en allemagne , en arrive presque à déterrer les morts pour condamner tous ces complices...Il y a bien 1 ou 2 associations de déportés ou "autre" qui vont se porter partie civile pour faire justice en France...Quand même.. !


  • Mais dans les camps soi-disant "d’extermination", il y avait des médecins, des infirmiers, des hôpitaux et des infirmeries. Tout le monde asseyait de faire ce qui pouvait être fait pour sauver les blessés et les malades sous les bombardements anglo-américains qui détruisaient toutes les routes et les voies ferrées, et les villes, tuaient les civils sans discernement aucun (Dresde).

    Quand les camps ont été évacués, la plupart des déportés ont bizarrement préféré suivre leurs affreux bourreaux exterminateurs dans leur retraite plutôt que de se faire libérer par la glorieuse armée soviétique. Curieux.. Curieux.

     

  • #1563599

    Dans la lignée de l’incitation à la "douche".
    Sont décidément vicieux ces Boshes....

     

    • Les "boshes"sont assez forts puisqu’il sont parvenus à faire se promener des granulés de zyklon dans des tuyaux de douche. Infaisable aujourd’hui. Le secret de ce truc est perdu. Les règles de la physique élémentaire ont repris leur droit. Un numéro de cirque donc, ces "pommes de douches" ou tout du moins des éléments de laboratoire aux mains d’un savant fou style Bela Lugosi, lui-même dirigé par un Ed Wood incontrôlable dans un film de science fiction à petit budget des années soixante..


  • #1563602

    C’est curieux de soigner des gens destinés à être exterminés...
    Ranimer un mec pour le torturer et le faire avouer, à la manière des goa’ould dans Stargate, c’est pas gentil mais c’est cohérent. Mais là, ça n’a pas de sens : soigner des malades avant de les tuer, sans rien leur demander !
    Les nazis, pieds nickelés de l’extermination : cette version officielle ne tient pas la route mais au moins, c’est rigolo (dans une certaine mesure : calme-toi).


  • #1563714

    Et en cas de pépin dans le camps, il y avait le docteur Abraham Drücker. Pour en savoir plus lire le bouquin de Maurice Rajsfus...

     

Commentaires suivants