Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Bob Dylan : des écrivains contestent son Nobel de Littérature

Un choix de "vieux hippies baragouinant aux prostates rances"

L’attribution jeudi du Nobel de littérature au chanteur américain Bob Dylan a provoqué la stupéfaction chez certains auteurs. Alors que de grands écrivains comme Philip Roth ou Joyce Carol Oates attendent toujours d’être récompensés, ce Nobel attribué pour la première fois à un chanteur a suscité au minimum des questions sur la définition même de l’écrivain.

 

« Méprisant pour les écrivains » estime Pierre Assouline

Des commentaires ironiques ont fusé sur les réseaux sociaux. « Ainsi, l’Académie qui n’a jamais reconnu Jorge Luis Borges choisit Dylan... », dit l’un d’eux. D’autres imaginent voir à l’inverse l’écrivain Philip Roth recevoir un prochain Grammy, les récompenses suprêmes de la musique aux États-Unis.

« Le nom de Dylan a été souvent cité ces dernières années, mais ça a toujours été pris pour un canular », se souvient Pierre Assouline, écrivain membre de l’académie Goncourt, qui ne décolère pas contre le choix du jury Nobel.

« Lui attribuer le Nobel de littérature, c’est affligeant », a déclaré à l’AFP le romancier. « J’aime Dylan mais il n’a pas d’oeuvre. Je trouve que l’Académie suédoise se ridiculise. C’est méprisant pour les écrivains », assène-t-il.

L’écrivain écossais Irvine Welsh est du même avis. Sur son compte twitter, le romancier a estimé que le prix attribué à Dylan, 75 ans, était le choix de « vieux hippies baragouinant aux prostates rances ».

[...]

Alain Mabanckou et Salman Rushdie applaudissent

« Les puristes et autres râleurs crieront certainement au sacrilège, au dévoiement de l’esprit du Nobel, mais je suis heureux que la littérature soit aussi reconnue dans la Parole, au sens poétique de ce terme », réagit l’écrivain Alain Mabanckou, évidemment « satisfait » par ce Nobel. « Georges Brassens l’aurait mérité aussi », ajoute-t-il.

L’écrivain britannique Salman Rushdie, auteur du best-seller mondial Les versets sataniques, qui figurait cette année parmi les candidats sérieux au prix Nobel, est du même avis. Il a estimé que Bob Dylan était « un super choix ».

Lire l’article entier sur culturebox.francetvinfo.fr

 

Saines lectures sur Kontre Kulture Musique

Bob Dylan, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "qui n’a jamais reconnu Jorge Luis Borges"

    Léo Perutz l’un des plus grand auteur de tous les temps qui fut une idole et source d’inspiration pour cet écrivain argentin n’a aussi jamais obtenu un quelconque prix durant sa vie. Qui connait Léo Perutz ? On s’en moque du prix nobel de la littérature ; d’ailleurs le fait d’ être reconnu par ces instances devrait plutôt nous incités à la méfiance. Qui connait des auteurs comme James Purdy, Toni Morrison, Jim Thompson, ou bien cet écrivain français qui fut une véritable découverte, Anatole Parthès ? Ces auteurs n’ont pas être connu, c’est à nous de leur faire honneur en les découvrant.


  • Pas d’accord avec ce prix. S’il fallait le donner à un chanteur, c’est Joey Starr qui le méritait !


  • #1578619

    Sa chanson Jokerman est ambigu. De plus, il le dit lui même, qu’il a fait un pacte avec le diable, pour etre là où il en est. C’est pour cela qu’il a du flipper et vouloir revenir près de Dieu. En fait, les non croyants ne comprennent pas le monde. La religion catholique, donne la voie et éclaire les esprits. C’est un combat invisible ! Sinon, Bob Dylan est chanteur ! Donc, Nobel d’ecriture !! Tous les jours on comprend que tout leur est possible. C’est gros tout de meme. Il est de la bonne communauté. Il a fait un pacte et bien voila, le Nobel !

     

    • Il n’est pas que chanteur mais aussi auteur puisqu’il écrit ses textes en plus de composer sa musique. On peut penser ce que l’on veut de l’attribution de cette récompense dont dans le fond à mon avis tout le monde se fout, préférant se faire sa propre opinion, mais il faut tout de même être factuel et ne pas nous plus raconter n’importe quoi.


  • Et alors ?
    ici on fait bien etudier à nos jeunes les textes de Grand Corps Malade, c’est encore pire.
    Et puis, Yann Moix qui a eu le Renaudot (comme Céline mais c’était pas la même époque), et il me semble même qu’il a eu le Goncourt du premier roman.
    De la merde tout ça.


  • J’estime pour ma part que Bob Dylan a mérité son prix Nobel de littérature, car c’est un authentique poète-chanteur comme peut l’être Jean Vasca en France (né en 1940, un an avant Dylan). On a tendance à attribuer le qualificatif de poète à trop de chanteurs qui ne le méritent pas, mais Dylan le mérite amplement.

    En 2008 j’ai acheté un gros livre intitulé "Bob Dylan - Lyrics, chansons 1962-2001". Pour la première fois en édition bilingue toutes les paroles des chansons de Bob Dylan de son premier album Bob Dylan (1962) à Love and Theft (2001). Ce dernier album est sorti le 11 septembre 2001.

     

    • #1578844

      A Eric,
      moi j’estime Bob Dylan.
      Mais comme ACI, et pas comme poëte car je ne maitrise pas assez l’anglais pour reconnaitre ce talent.

      En aucun cas (sauf par piston) il ne peut être qualifié de littérateur.
      La littérature et expressément celle qui recevait jadis le Nobel : c’est l’expression d’idées UNIVERSELLES dont le but est l’amélioration de l’humanité ou de certaines communautés.

      En dehors de la communauté des drogués (et après tout si on peut améliorer leur sort sans nuire aux autres ...) et des pacifistes (c’est nettement plus profond) je ne vois pas dans ses textes un tel message.

      Mais surtout : pour apprécier un poëte, il faut maitriser sa langue à lui ; un poëte ne peut donc être d’un apport universel.


  • Dans une société en déliquescence, où toutes les valeurs sont foulées aux pieds, si on donne le prix de l’eurovision à un(e) Conchita Wurst, il est tout à fait normal de remonter d’une catégorie un Bob Dylan.


  • Bob Dylan (né Robert Allen Zimmerman le 24 mai 1941 à Duluth, Minnesota, aux États-Unis)-wikipedia-
    What else ?

     

  • Hollande aurait dû proposer Joey Star pour le prix . Quand on pense que la nullité d’Ormesson est dans la pléiade on peut s’attendre à tout .


  • #1578636

    Arriver à faire tenir un monde dans une chanson, c’est balèze...

    Essayez.

    Je sais aussi que c’est un choix communautairement biaisé, oui, merci, lol, m’enfin, t’as vu, Philip Roth fait la gueule...


  • Perso , je comprends pas l’amerloque ni l’angliche donc je peux qu’apprécier certaine melodies de dylan . C’est le premier chanteur engagé décoré du nobel , il est américain ah ah ah , il serait bon de savoir ce qu’il pense de israAID , mais je suis sûr que bfm wc lui posera cette question !


  • Les "puristes" crieront au sacrilège...
    J’adore... Les puristes et les râleurs sont donc des gens qui estiment qu’il faut avoir écrit au moins un livre pour avoir un nobel de littérature. Du pur fascisme effectivement !


  • Bientôt le prix nobel de chimie à un cuistot. Ben quoi, c’est de la chimie aussi...


  • Donner le Nobel de Littérature à Dylan c’est un peu comme si on donnait le Nobel de la Paix à Kissinger, Elie Wiesel , Shimon Peres ou Obama.


  • « Le nom de Dylan a été souvent cité ces dernières années... »

    Quel bel exemple de la validité du conseil : Répétez, répétez, répétez, toujours et encore répétez, et alors cela passera.

    CQFD, c’est fait ;-)


  • Coup de pub... pour qu’on parle encore du Nobel. Grosse ficelle suédoise !


  • Satan n’a pas d’amis, il n’a que des esclaves.


  • C’est effectivement n’importe quoi. Comme pour le Nobel de la Paix, d’ailleurs.


  • #1578681

    Le liberalisme-libertaire accouche de son parent pauvre. Rien d’étonnant, Clouscard nous avez prévenu avec le phénomène homme/guitare/chewing-gum. Reste à placer Bruce Springsteen sur l’échiquier monde.


  • #1578685

    Jamais je n’ai pu trouver du plaisir à écouter chanter Robert Allen Zimmerman car il a, à mon sens, la voix la plus désagréablement nasillarde du monde de la chanson. D’ailleurs, Frank Zappa ne s’est jamais gêné de le railler pour cette raison.
    Mais par contre, M. Robert Allen Zimmerman doit absolument être lu ! C’est de la poésie au plus haut niveau et ce vieil homme peut certainement être considéré comme un des tout grands poètes anglo-saxons du 20ème siècle, sinon comme le plus grand . Bien sûr, pour apprécier pleinement la profondeur de sa poésie, il faut être capable de la lire dans son originalité et non pas se contenter de sa traduction !
    Mais qui est encore apte à lire, ne fût-ce que le français, quand je vois, à chaque visite à ce site, le nombre consternant de faute faites contre cette si belle langue qu’est le français ? Combien de Français seraient donc par ailleurs capables de lire, de comprendre et d’apprécier la poésie de M. Robert Allen Zimmerman puisqu’ils ne font pas même l’effort de respecter leur propre langue ?
    Nombre d’intervenants se déclarent, à leur propre manière, défenseurs de la culture française, de la grande France mais violent, violentent, leur propre langue, le français, tous les deux, trois mots, tels d’inconditionnels illettrés et cela, sans une once de vergogne !
    Chaque fois que je quitte ce site, je dois déplorer avec grande tristesse que la grandeur de la France est tombée bien bas et que finalement, les Français n’ont plus aucune fierté. Le pire est que nombre d’entre eux sont des parents ! Alors essayons d’imaginer ces parents aidant leurs enfants à apprendre toute la beauté et toutes les finesse du Français ! C’est tout simplement utopique, que dis-je, cauchemardesque !!!
    Et puis l’on voudrait critiquer un jury parce qu’un tout grand poète s’est vu décerner le plus grand prix littéraire qui soi pour l’impondérable oeuvre qu’il lègue à l’humanité ? Allons un peu de tenue et de réserve !
    Je ne peux croire qu’il y ait un seul perdant dans ce troc !
    Que de vieux envieux bouffis de haine et aveuglés par une rivalité tout à fait déplacée .

     

    • Vous aussi vous faites quelques fautes (mais probablement des erreurs de performance plutôt que des erreurs de compétence).
      Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que les fautes que vous constatez témoignent d’un manque de respect pour la langue ? Et comment pouvez-vous affirmer que ces personnes le font "sans une once de vergogne" ? Vous êtes dans leur tête ? C’est une interprétation personnelle de votre part.
      Rien ne permet de juger des intentions des personnes, mais il est certain que ces nombreuses erreurs signalent un manque de compréhension des mécanismes de la langue, et quand on aime la langue, les langues, c’est un triste constat.
      Afin de remplacer la complainte par l’action, vous pourriez proposer des cours gratuits d’orthographe française, qu’en dites-vous ? Je pense que vous pourriez être surpris par le nombre de personnes qui souhaiteraient mieux maîtriser le code écrit.


    • #1578820

      Je cite : "...le plus grand prix littéraire qui soiT"... Le style est passable et la ponctuation à revoir, notamment le placement des virgules.


    • Je suis d’accord avec toi Joël, surtout qu’il y a un correcteur automatique d’orthographe sur le site quand on y écrit et poste un message. Un peu d’effort serait la bienvenue. Une erreur que je vois très souvent, le mot "tort" écrit "tord".


    • Oui, monsieur, je suis d’accord avec vous : l’orthographe est vraiment mise à mal dans la plupart des commentaires et j’ai vu des sites où c’était pire, illisible. Celui-ci a une bonne moyenne, je trouve.
      Une bonne relecture ne prend pas tant de temps que cela, si ? Ainsi, dans votre message, j’ai relevé à la première lecture trois fautes, de frappe sans doute, mais elles sont là.

      Ceci dit, sur le fond, il est certain que nous sommes en pleine décadence.


    • Je dirais même plus vous devriez apprendre à écrire et ne pas critiquer.

      D’autant qu’ ER se veut avant tout un forum d’échanges d’idées. Certes, il est plus que souhaitable que les forumeurs (!) écrivent dans un bon français mais nous venons d’horizons différents et nous n’avons pas tous un doctorat en lettres classiques option Grec ancien.

      Votre commentaire paré d’un style simple et naturel ignore cette simple réalité en méprisant la majorité d’entre nous mais anime le sujet, le commentaire étant lui-même bourré de fautes malgré le correcteur orthographique (la technique ne remplacera jamais l’homme).
      Le cynisme et l’ironie se délecteront toujours de ces délicieuses contradictions arrachées au substrat de la fatuité.

      Quant la vanité le dispute au ridicule, on en devient précieux. Relisez Molière ou Jean de La Fontaine. C’est ce que je m’en vais faire moi-même.

      Et merci pour ce moment !


    • C’est dommage que des gens comme vous viennent sur ce site pour critiquer les interventions des contributeurs. Les personnes qui interviennent ne sont pas toutes des élites et pas toutes des érudits qui ont suivi de hautes études. Et c’est un grand bienfait que cette pluralité des idées et des avis qui se croisent et souvent se confrontent pour le plus grand plaisir de tout un chacun.

      Ce n’est pas parce qu’on est pas médecin qu’on a pas le droit de s’intéresser à une autre médecine que celle que nous subissons. Ce n’est pas, non plus, parce qu’on n’est pas architecte qu’on a pas le droit de trouver les grands ensembles moches et inhumains. Toutes les réflexions des lecteurs de ce site ont droit de cité même si elles ne sont pas forcément exprimées dans un Français digne d’une copie d’agrégation. Cette façon d’aborder le travail des autres relève d’un mépris certain et d’un égo un peu surdimensionné surtout quand on fait des fautes grossières comme "les finesse" ou encore "nombre consternant de faute faites"...

      Le mépris appartient à ces classes dominantes qui depuis des temps immémoriaux se moquent des sans dents et profitent allègrement et sans vergogne de leur sueur et de leur courage à l’ouvrage. Je ne sais vraiment pas si vous êtes dans l’idée de la réconciliation et de la réinformation qu’on peut trouver sur ce site.


  • Ce n’est pas un écrivain, quelques bonne chansons mais pas plus que Caetano Veloso
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Caeta...
    Qui est vivant !!, c’est la ou l’on voit le poids du lobby" Anglo-saxon", je me souviens qu’il y a quelques années le portefeuille boursier de Dylan avait fuité, très investi dans la défense !!
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Wolfe
    Avant qu’il ne disparaisse je l eu donné à Tom Wolfe..Enfin c’est un peu pareil que Caetano Veloso au niveau de la langue si on ne lis que des traductions..c’est nul !! et j’en est ouvert des traductions pour rigoler,impossible a traduire comme Céline en Espagnol c’est assez comique.

     

    • Je veux pas me faire le défenseur de Bob Dylan, dont le personnage m’inspire aussi peu que ça voix me casse les oreilles, et que j’écoute uniquement quand il est repris par d’autres.
      D’ailleurs si il a été autant repris ça ne peut pas être pour rien par définition, ni que pour des mauvaises raisons...bref.

      Mais l’argument "la traduction démontre que c’est nul" est vraiment le pire qui soit à tous les niveaux, d’une il se démonte en 1 minute montre en main, et deux, car c’est même la base qu’une traduction littérale d’un texte n’est pas toujours suffisante, donc on perd toute crédibilité dans sa critique.
      Et ce sans même entrer sur le terrain des homonymes (father... le père de famille ? le prêtre ?...), et bref, tout ce qui fait la beauté, la richesse et la complexité d’un texte.

      Utiliser les traductions via Google (sites dédiés ou GoogleTrad), ça peut être un bon début pour comprendre une chanson, mais l’expérience montre vite que c’est souvent désastreux quant au résultat si on s’arrête à ça.
      Me rappelle cette phrase "Out of blue comes green" traduite par "Du bleu vient le vert" .... alors que cela signifie "Du désespoir vient l’espoir".
      Un peu comme chez nous avec nos expressions "Colère noire, rouge de honte, etc", les anglo-saxons utilisent les couleurs, mais de manière encore plus symbolique.
      D’où le fait que le Blues le style musical, s’appelle justement ainsi, par exemple.
      Fin...bref.

      Donc pitié, je doute pas que derrière le "phénomène" Bob Dylan il y ait un tas de mensonges et que sais-je encore, d’ailleurs merci de nous en dire plus sur son portefeuille boursier... ça me semble très intéressant.
      Mais vraiment j’insiste, pas et surtout jamais pour qui que ce soit, l’argument "une fois traduit c’est nul" sans avoir réellement montré que vous avez bien étudié la question, parce que sinon vous risquez de n’avoir strictement rien compris à la chanson depuis le debut.

      Moi qui suis fan de pas mal d’artistes qui l’ont repris, je vous garantie que pas mal de traductions sont complétement à côté de la plaque par rapport au sens réel des chansons.
      Après moi je parle vraiment juste des textes eux-mêmes, qu’il ait à l’origine magouillé en pillant d’autres ou arnaqué des co-auteurs en signant que de son nom à lui sur les contrats, j’en sais rien.


    • En réponse a Wyldman
      Peut être n’ai je pas assez développé mon propos car je pense qu’on est d’accord sur le fond, la traduction d’un texte avec beaucoup d’expressions familières ou argotiques , ce que LF Céline appelait sa "petite musique, c’est mission impossible on ne peut pas avoir l’équivalent dans une autre langue. Même Villon traduit du vieux Français je me demande si cela reflète son propos.
      C’est pourquoi dans la mesure du possible je lis le texte dans sa langue originale. Et puis si le livre n’est pas très bon, au moins je ne perds pas tout a fait mon temps.
      Cela dit si vous un professionnel de la traduction, rassurez vous on est assez peu dans ce cas, mais en nombre croissant.à rechercher les articles et textes originaux , pour réellement comprendre le propos de l’auteur.
      Salutations


  • Même en sachant que les Nobels n’ont aucune valeur... je ne trouve pas idiot de récompenser Le Zim.
    C’est un peu comme aux Oscars ils récompensent un acteur âgé pour l’ensemble de son oeuvre. Et je ne suis pas d’accord avec Pierre Assouline : Bob Dylan a une oeuvre. Si on met sur papier touts ses textes de chansons (plus son livre Chronicles) on se retrouve avec un paquet de textes, soit poétiques, soit décrivant le quotidien de l’amérique, soit simplement drôles de par les recherches formelles et les jeux de mots.
    De plus la tradition de la littérature orale par le chant est une façon de d’apporter la culture à des gens qui ne lisent pas forcément. Je ne donnerais pas forcément un prix à celui ayant écrit le plus de choses mais à celui ayant transmit le plus d’idées, d’images, de concepts, etc... Et je pense que Dylan l’a fait dans son oeuvre bien plus que certains hommes de lettres.
    Donc, oui, on peut toujours trouver qu’on aurait pu donner le prix à quelqu’un d’autre, certes, mais de là à être "choqué", bof.


  • La plupart des gens ont compris que le Nobel de la Paix est une escroquerie mondialiste qui récompense les pires criminels "qui ont fait du bon boulot".

    Chez les non-initiés, beaucoup prennent encore au sérieux les Nobel de Littérature et d’Economie.

    Sachant que ce sont les mêmes institutions qui nomment les Nobel de Physique, Chimie et Médecine ... qu’attendre de ces escrocs ?


  • Dans ces cas là qu’ils la donnent à Gainsbourg...

     

    • #1578939

      C’est vrai que Gainsbourg n’a jamais été récompensé pour l’ensemble de ses plagiats.


    • #1579030

      Gloria lasso ou je ne sais pas quoi...

      Plagiat tu veux dire comme Céline qui pompe le style de Giono ou comme tous les grands jazzmen qui ont réutilisé des thèmes musicaux d’autres artistes ?

      La médiocrité intellectuelle de certains est terrifiante.


    • Céline qui pompe le style de Giono...Puisque on est dans la poésie,je dirais simplement lol.


    • #1579332

      Alain Deloin
      Gainsbourg dans ses oeuvres :
      https://www.youtube.com/watch?v=1iF...
      A mourir de rire surtout à partir de 4’ de la fin (Dvorak symph. n°9)
      L’inculture crasse de certain est plus que terrifiante.


    • #1579379

      Oui oui Lucette, relisez Regain ou encore Un Roi sans divertissement. Non mais comment le nier quoi... Destouche n’est pas la quintessence de la littérature, pour ne pas dire qu’il n’a strictement rien apporté. Son héritage c’est le néant. A quoi ressemble la littérature après Céline ? Très concrètement, aux merdes qui passent chez Ruquier tous les samedi soir.
      Je réitère, n’est pas Giono qui veut.

      L’oeuvre de Dvorak étant tombée dans le domaine public on ne peut, juridiquement, pas parler de plagiat.
      Et dire que Gainsbourg était un voleur en citant une seule oeuvre est un viol intellectuel.

      Sinon, pourquoi ne répondez-vous pas sur les standards sur jazz ou encore du blues qui ont été joués, rejoués, pompés jusqu’à la moelle par différents artistes ? Que pensez-vous des thèmes religieux réutilisés par des peintres au fil des siècles ?
      Allez oust, la discussion est sérieuse ici, allez jouer ailleurs.


    • #1579523

      Alain Deloin
      Pour remettre à jour vos fiches :
      http://www.egaliteetreconciliation....
      Le fait qu’une oeuvre soit tombé dans le domaine public n’en fait pas pour autant une oeuvre que le public peut signer et s’approprier ... ne serait ce que déontologiquement parlant.
      Le poète a dit : "Quand j’emprunte un paradoxe, je le rend avec intérêt, j’enrichis ainsi mes préteurs qui deviennent alors plus intelligent...le taux usuraire de l’astuce n’est jamais trop élevé..."
      En dehors de lui même Gainsbourg n’a enrichit personne.... surtout pas les musiciens qu’il a plagié.
      En ce qui concerne les standards de Jazz, j’attends toujours quelques exemples flagrants... ?
      La récréation étant finit...
      Le bonjour chez vous.


    • #1579592

      Pour la mise à jour des fiches, elle attendra. J’ai pour habitude de ne pas prendre pour argent comptant un article du huffington post.
      Pour la déontologie de Gainsbourg : d’une part il n’est pas médecin, il n’est donc soumis à aucune obligation déontologique. D’autre part, dans la mesure où il du écrire un bon millier de morceaux, le réduire à un (excellent) chanson relève de la mauvaise fois crasse.

      Quelques exemples flagrants ? Je sais pas moi, The man I love par exemple, ou encore Summertime, La vie en rose, In the Mood... Y en a des dizaines, cherche pas.


    • #1579762

      Mon cher Deloin..
      Vous avez un gros problème mon ami... toutes les professions ont leur déontologie...
      Quant à l’article, il est d’E.R et non du Huff...
      Revoyez tout ça de plus près
      A part ça, la prostate, ça va... ?


    • #1580144

      Gloria Lasso,

      Source : archives le huffington post. C’est en haut à gauche... Cliquez et vous verrez.

      La musique n’est pas une profession et ne le sera jamais. C’est une activité artistique qui ne doit pas être placée sur le même plan que le travail.

      Sinon ,avec vos attaques ad hominem, vous seriez très copain avec Haziza.


  • De toute manière le prix Nobel hein... Comme beaucoup de choses, c’est une vraie distinction dans les sciences dures, et une escroquerie sociétale pour le reste.

     

  • La vache qui rit a eu le prix Babybel du fromage.
    Un scandale quand on connait le gout et la qualité d’un Saint-Nectaire fermier.

    Bon ! Dylan c’est pareil.

     

  • Bob Dylan est un personnage qui a eu un parcours idéologique et mystique très torturé. Parti du psychédélisme des 60s, il est passé par l’ésotérisme, aurait pactisé avec le diable, a été touché par la Grâce de la Vierge Noire puis s’est tourné vers le Christ avant de retourner aux racines du judaïsme.
    Il collectionne les prix, médailles et distinctions à travers le monde et il s’en amuse. En 2013, on lui a filé la légion d’honneur au grand dam du FN. Il faut aussi savoir que le prix qu’il vient de recevoir a déjà été attribué à plusieurs reprises à des gens qui comme lui n’avaient jamais écrit de livres tel Churchill qui l’a reçu pour ses traits d’esprit.

     

  • Je me suis dit qu’il l’avait reçu car il devait être pro-Clinton.


  • C’est dans le même ordre d’idées que de conférer le Prix Nobel de la Paix à Obama. Nous vivons au temps du vide et de la nullité érigés en principes et en normes.


  • #1578924

    Simone Veil n’a écrit qu’un roman dans sa vie (imaginaire)... ça ne l’a pas empêché d’entrer à l’Académie Française.


  • Être un membre du peuple élu aide beaucoup à obtenir un prix Nobel qu’on ait du talent ou non. Ce prix est une farce risible.

     

  • #1578950
    le 14/10/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Bob Dylan : des écrivains contestent son Nobel de Littérature

    C’est Hugues Aufray qui va être content !
    Ce qui me surprend c’est de ne pas avoir attribué le Nobel de la paix à Chalghoumi !
    Bref, quand le grotesque le dispute à la médiocrité, la petite communauté des usuriers n’est jamais très loin...
    Et pourquoi s’il vous plaît ? The answer, my friend, is blowing in the Wind...


  • Bob Dylan mis en examen en France pour "incitation à la haine raciale" et récompensé maintenant avec un prix Nobel !!!............à croire que plus le fumier est pestilentiel plus il inspire les bien pensants (Droits-de-l’hommisme) qui oublient ce qu’ils qualifient pourtant et toujours de nauséabonds chez les autres !!!...


  • Patrick Benguigui alias "Bruel" va encore dire qu’on l’a oublié au profit de Zimmerman...

     

  • Stupéfiant de voir que Robert Silbermann, dit Bob Dylan ait obtenu ce prix "Littéraire" ..... Alors qu’il n’a écrit que quelques chansons à succès !!!

     

    • #1579131

      Cet Homme a reçu un prix littéraire. En conséquence, il faut juger uniquement l’aspect littéraire de sa volumineuse oeuvre poétique et bien sûr sa qualité. A ce propos donc, il n’y a rien à redire : une fois n’est pas coutume, le prix Nobel de littérature est amplement mérité et doit être perçu comme une véritable consécration.
      Quelques chansons à succès, dites-vous ! Certes mais sachez que le succès dont vous parlez est un point de vue commercial que vous enrobez d’ironie. Toujours à portée de main et de plaisir cet immense recueil paru en 2004 ( Lyrics  : 1962–2001. Simon & Schuster. ISBN 0-7432-3944X) et qui propose, comme l’indique le titre, toutes ses chansons depuis l’album « Bob Dylan » paru en 1962 jusqu’à « Love and Theft », celui de 2001. Ce répertoire, qui comprend au bas mot un demi millier de poèmes, je vous le conseille vivement !
      Si par bonheur vous maîtrisez l’anglais alors, cher Gibis, faites-vous plaisir et lisez donc sa poésie au lieu d’écoutez ses chansons !!!


    • #1579443

      Merci Joël pour la référence du recueil littéraire. ça fait avancer le schmilblick.


  • Je pense qu’il est important de rappeler à certains qui est Bob Dylan.

    Lors de la vague "rock’n’roll" fin des années 50 début des années 60, le propos des artistes étaient limités à "yeah yeah chérie vient danser" ou "Baby baby I love you". Le rock est une musique pour danser le samedi soir, pour draguer les filles.

    Dylan est l’un des premiers à remettre le texte en avant. A avoir un propos, du fond. Tous les apprentis rockeurs ont été marqués par Dylan. Les Beatles ont dit avoir changé leur vision de l’écriture de chanson après l’avoir entendu.

    Lou Reed, Bowie, Neil Young, Bruce Springsteen, tous l’ont admiré et parfois copié. En France, des artistes comme Cabrel, Renaud, et même Bashung, ont dit souvent l’importance qu’il avait eu pour eux.

    Ses textes sont d’une richesses inaccessibles à un non anglophone.

    Est-ce que le "Nobel" est sérieux ? Non, c’est un guignolade, que le Dylan des années 60 aurait sans doute rejetée. Mais bon, l’âge venant et la mort approchant, on devient parfois sensibles aux honneurs dérisoires.

     

    • #1579267

      Salut Stev,
      Tes remarques sont bien intéressantes pour celui qui écoutait dylan car tout le monde écoutait dylan et qui ne le connaît pas trop.
      Le problème est l’ingénierie sociale de la saturation d’informations : là où le paysan des années 1900 recevait de l’extérieur 100 données, nous en recevons une infinité. Les DVD, les cassettes audio, les MP3 et autres supports représentent un temps virtuel (ou imaginaire comme diraient les Bogdanov) infini. La conséquence très quotidienne est que le jugement (au sens large, appréciation d’une situation ou établir des probabilités sur les évènements à venir) est alors réduit voire invalidé puisqu’il ne s’exerce que sur une petite partie de l’infini. Le 2ème problème est que l’"on" nous somme d’émettre une infinité de jugements sur une infinité de sujets. Et là c’est la saturation d’informations avec en prime, l’incohérence de produire un jugement non valable donc stérile voire nocif. Fermer sa gueule a ses limites.
      Retour à dylan et à l’appréciation de son travail :
      1- le temps est un juge respectable.
      2-J’ai plus entendu des gens dire que dylan était super que j’ai écouté dylan : sans parler musique, il y a quelque chose de l’ordre de la réaction programmée ou du fétichisme. C’est un marqueur, selon moi.
      3-Mes souvenirs et mon jugement sont peut-être mauvais mais enfin, plutôt que d’entendre une n-ième fois que c’est bien, je voudrais avoir un échantillon (j’imagine qu’il y en a plein). Et si c’est vraiment bon, bah ma fois, j’y aurais gagné. Mon ego préfère avoir tort et bien nourrir l’esprit.
      4-Que la musique ait changé dans les années 60 et 70, très bien mais il y a un point de dissonnance : mai 68 est décrit à juste titre comme un printemps coloré et les ingénieries sociales malveillantes allaient tout schuss avec la libération sexuelle et le rapport kinsey. Mais curieusement, les musiciens et la musique de cette époque échapperaient à la règle...Pour moi, les scarabés sont le 1er boys band ("on" qui a du fric, a décidé de mettre en lumière ces gars là et pas d’autres) et ils étaient comme sartre pour la philosophie et les lettres : "il fallait maîtriser la musique classique pour la détruire". Comprends alors l’énervement : oui, les mecs de cette époque sont bons mais ils ont détruit leur source d’inspiration et ont condamné plein de zikos à la médiocrité : le mythe de la guitare dans le garage a-t-il fait du bien ou du mal ? Du mal. Musique et écriture, même suppression de la tradition efficace.

      .


    • #1579436

      Erratum : lire "ma foi" plutôt que "ma fois".


  • Rappelons que le prix Nobel de littérature est un prix exclusivement politique.

    Prenons les francais : Sully Prudhomme 1901, Roger Martin du Gard 1937, Frédéric Mistral 1904, évitables. Gide 1947, Mauriac 1952, des classiques mineurs.
    Camus 1957, Sartre 1964, conventionnels, politiquement corrects. Claude Simon 1985, pas mal mais pas un génie. Le Clézio 2010 bonne idéologie mondialiste, et Modiano 2014 du bon côté de la France collaborationniste.

    Bob Dylan ca monte plutôt le niveau, c´est un vrai grand chanteur, difficile de lui enlever ca. Après la littérature pleurnicharde 2002, Kersetz et Aleksievitch 2015, auto-promu par la communauté de l´axe du bien, Dylan c´est léger.

    Évidemment il faut voir ce prix comme politique. Quand on a Maurois et Le Clézio dans la liste ; et pas Proust et Céline... on sait que c´est de la merde.
    Celui qui s´énnerve c´est le goy qui ne comprend pas les règles du jeu ; qui accepte le Nobel comme la démocratie c´est bien, la France c´est la Rëpublique... République pardon. Le francais est féminisé et abruti, il ne comprend pas que tout est faux dans la démocratie.

    Le Nobel c´est pas Roland-Garros, où le meilleur du moment gagne.

     

    • #1579237

      1 - Non Camus n’est pas conventionnel. Relisez les dernières lignes de La Peste.
      2 - On ne peut pas réduire Le Clézio au mondialisme (même s’il en est, évidemment). C’est un écrivain correct, comme les Maupassant, Céline ou autres.
      3 - Proust... Quand on gagne le Goncourt pour A l’ombre... on ne joue plus dans la même catégorie que le prix nobel.
      4 - le nobel est très politique.
      5 - Dylan le mérite.


    • Alain Delon, je ne pense pas que l´on peut continuer une discussion sèrieuse avec quelqu´un qui écrit : " 2 - On ne peut pas réduire Le Clézio au mondialisme (même s’il en est, évidemment). C’est un écrivain correct, comme les Maupassant, Céline ou autres. "
      Mettre Le Clézio, Céline. Ou autres... dans la même phrase n´est pas possible. Le minimum de sèrieux est de rester silencieux quand on ne connaît pas un sujet. Je ne le dis pas par prétention, mais pour la crédibilité du site. Le Clézio, oeuvre sympathique, intéressante, mais littérairement nulle.
      J´aime le ballet mais je ne parle pas, j´écoute Lugan sur l´Afrique avant de parler.
      Amicalement.


    • #1579594

      Et oui Gilles, l’oeuvre de Le Clézio est sympathique, correcte, comme celle de Céline dont la postérité sur la littérature française se résume à pas grand chose.

      Mais bon sang la littérature c’est Tolstoï, c’est Flaubert, c’est Rimbaud, Stendhal, Proust. Arrêtez deux seconde avec vous avis préconçus et venez-en à l’essentiel.


    • Pauvre Alain Deloin qui, non content de toucher le fond, sort encore une pelle pour creuser.


    • Alain Deloin, je pense qu´il faut que je dise que tu as raison, quelqu´un écrivant " Et oui Gilles, l’oeuvre de Le Clézio est sympathique, correcte, comme celle de Céline dont la postérité sur la littérature française se résume à pas grand chose. ", ne connais rien à la littérature.
      Mais tu as raison, 6 - 3 = 6.
      Si tu arrives a prouvé que Céline c´est pas mieux que Le Clézio, tu seras une célébrité. Comme tu as raison, je ne poursuis pas la discussion.


    • #1579874

      Tu veux que je dise quoi ? Que la manie des points de suspension m’insupporte ? Que je trouve ses pamphlets imbuvables ? Que son style dans Voyage ressemble à certains tomes du Petit nicolas ? Que le parlé populaire est mieux retranscrit par Giono dans Regain et, plus tard, dans Un roi sans divertissement ?

      Je trouve que Céline est un auteur surestimé, ne faisant pas partie de la Grande littérature. Dans ce cadre je pense à Flaubert ou à Stendhal qui sont au panthéon du génie humain selon moi.
      Après j’aime bien dire mon dégoût pour l’oeuvre de Céline de manière un peu provocante, c’est vrai. Le problème étant que la droite en a fait un génie absolu que l’on n’a pas le droit de ne pas aimer au risque d’être accusé de bien-pensance.

      @Eric

      Tiens, t’as réussi à passer la question de contrôle toi ?


    • C’est marrant de voir à quel point les gens intellectuellement désemparés se rattrapent en usant systématiquement du tutoiement intempestif pour compenser par la grossièreté ce qui leur manque ailleurs. Quant à la facilité de passer les questions de contrôle, ne vous plaignez pas car elle vous profite au premier chef. Mettre Le Clézio et Céline sur un même plan ne devrait pas vous autoriser à faire le malin. Mais bon comme dirait l’autre, c’est aussi à ça qu’on les reconnaît.


    • J’ajoute que j’ai la plus grande estime, et même une admiration infinie (ce dont on se branle, certes) pour les auteurs que vous évoquez, les ayant beaucoup lus, mais pour des raisons différentes chacun ayant leurs spécificités. J’apprécie aussi les provocateurs, du moins les vrais, c’est-à-dire ceux qui sont intelligents et pas ceux qui ne sont capables que de provocation imbécile, à supposer qu’il se soit agi initialement de provocation comme vous le prétendez. Mais je peux comprendre cette volonté de se raccrocher à cette sorte de branche, même si pourrie en l’occurrence.


  • A quoi sont dues la réussite de Dylan et cette récompense tardive ?
    L’explication : https://www.youtube.com/watch?v=qos...


  • La France a eu 3 prix Nobel de poésie (Sully-Prud’homme,Frédéric Mistral et St John Perse) quoique la politique entrait plus en compte que l’oeuvre elle même !

    Mais quoi...Churchill a eu ce Nobel aussi....Parce qu’il n’y avait rien d’autre à lui décerner (La paix,c’était pas possible..quoique aujourd’hui.. !!)

    Pourquoi pas Dylan...y’à tellement de grands talents qui ne l’ont pas eu !


Commentaires suivants