Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R

Jean Moulin, le terrorisme et les fabricants de bougies

Yawohl !

Dans la lutte contre le terrorisme, la police française travaille en étroite collaboration avec la police allemande.

Informé de la situation par notre correspondant au Panthéon, Jean Moulin a déclaré, premièrement qu’il ne parlerait pas, même en présence de son avocat, et deuxièmement que la terminologie lui rappelait de très mauvais souvenirs. En effet, à son époque, le terrorisme contre lequel la police française travaillait en étroite collaboration avec la police allemande, c’était la Résistance, les FFI : les Forces françaises de l’intérieur.

Enculés, va !

 

Un doute m’habite

Et si c’était en fait les fabricants de bougies qui étaient derrière les attentats terroristes ?

Non parce que, si on se pose la question première que se posent tous les détectives du monde, qui ont une affaire d’homicide à élucider, à savoir « À qui profite le crime ? », la réponse à cette question qui vient immédiatement à l’esprit, concernant les attentats terroristes, après bien sûr, « les politiques en général, et François Hollande et Manuel Valls en particulier », la réponse à la question de savoir « À qui profite le crime ? » qui vient immédiatement à l’esprit, concernant les attentats terroristes, excusez-moi, c’est « les fabricants de bougies. »

Ah bin, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? En France, c’est une tradition : quand des citoyens innocents se font assassiner par des terroristes, les proches des victimes et tout plein d’anonymes, achètent des bougies et viennent les allumer sur le lieu du drame. Dans d’autres pays, comme en Russie par exemple, en réaction à ça, on préfère au dépôt de bougies, exterminer tous les terroristes répertoriés, après les avoir torturés, afin qu’ils donnent leurs complices et contacts, qui eux aussi sont torturés et exécutés comme ceux de la première vague et dans le même but, et ainsi de suite, jusqu’à avoir exterminé tous les terroristes, et donc entièrement éliminé la menace terroriste. Bon, d’accord, c’est peut-être un peu radical, comme approche, mais ça a l’avantage, comparé aux bougies, d’assurer la sécurité des citoyens. Et puis, hé : qui c’est qui a commencé ? Les terroristes n’ont-ils pas, eux, une approche totalement radicale, tant du Coran que des relations diplomatiques ? Pardi ! Ce n’est pas pour rien qu’on les appelle, les terroristes, des musulmans « radicalisés ».

Donc allez plutôt enquêter du côté de l’Élysée et de Matignon, et si l’accès vous est interdit, retournez-vous contre les fabricants de bougies. Les fleuristes, non. Je suis très ami avec une, et pour l’avoir fouillée en profondeur, je peux vous assurer qu’elle est tout sauf radicalisée !

 

On n’a pas tous les jours 20 ans

Maintenant on n’a même plus besoin des terroristes pour commettre des attentats : on se les fait tout seul.

13 personnes sont mortes et 6 autres ont été blessées à Rouen, dans un incendie qui s’est déclaré au restaurant-grill « Le Cuba Libre ». On y fêtait joyeusement le 20ème anniversaire d’une cliente, quand le serveur, qui apportait le gâteau, l’a fait tomber. Les bougies ont enflammé la moquette, puis le reste.

Et voilà. Hé, si ça ce n’est pas la preuve que, comme je vous l’ai dit plus haut, ce sont les fabricants de bougies qui sont derrière les attentats terroristes, c’est vraiment que c’est François Hollande, Manuel Valls et Cie.

 

Germain Gaiffe,
directeur adjoint de la publication d’E&R

 

Une époque tragique décryptée avec humour, chez Kontre Kulture

Voir aussi :

10 novembre
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Hollande au dîner de cons, Belkacem chez les Gaulois, Faurisson au Bataclan !
4
28 octobre
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Juppé président !
15
14 octobre
Handicap Zéro : extraordinaire Théo Berlemont
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
3
30 septembre
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
La gauche, la droite... et Plaintecontrix
12
16 septembre
Un Rocard sinon rien !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
2 septembre
François Hollande, Nicolas Sarkozy et l’esprit olympique
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
1er août
Aimez-vous les uns les autres... OK, mais quand les autres ne veulent pas ?
L’édito de Germain Gaiffe, directeur de la publication d’E&R
32
22 juillet
Belote, rebelote et dix d’Eder
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
11
7 juillet
Le Sénat, Michael Jackson, Belmondo et les seins de Raquel Welch
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
33
24 juin
À quand la fin de l’inaptocratie ?
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
21
9 juin
Le malade imaginaire – Un vent de folie souffle sur la justice grenobloise
L’édito du directeur adjoint de la publication d’E&R
28
26 mai
Dieudonné expulsé du Canada : l’édito des directeurs de la publication d’E&R
En chanson !
15
23 avril
Panama Papers : à qui profite le crime ?
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
17
10 mars
L’éditorial des directeurs de la publication d’E&R
Alfredo Stranieri et Germain Gaiffe-Cohen répondent aux persécutions dont est victime Alain Soral
29
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.