Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Centre de prévention du djihad : les riverains de Beaumont-en-Véron déjà “radicalement contre”

Pour l’instant, les petits oiseaux de Beaumont-en-Véron chantent. Complètement indifférents à la polémique naissante. Coincée entre la Loire et la Vienne, cette bourgade de 2 900 habitants, tapissée de vignes, devrait accueillir le premier centre de prévention de la radicalisation en France.

 

Sans nommer précisément ce lieu, Manuel Valls a annoncé, lundi, que l’Indre-et-Loire abriterait, «  dès cet été  », la première des treize structures de ce type visant à réinsérer dans la société quelques-uns des 1 600 jeunes Français tentés par le djihad en Syrie et en Irak. « Ce sera bien dans cette commune, confirme à “20 Minutes” une source proche du dossier. À moins que l’opposition locale ne soit trop forte… »

 

« Ils sont éduqués pour tuer »

Selon nos informations, ce centre doit accueillir une trentaine de jeunes hommes et femmes âgés de 18 à 30 ans qui n’ont pas fait l’objet d’une procédure judiciaire. « Ces personnes ont simplement été signalées au numéro vert comme étant susceptibles de ‘’basculer’’, indique notre source. Elles seront volontaires pour intégrer le centre. Il ne s’agit pas de terroristes !  »

Pour les riverains qui ont déposé une pétition « radicalement contre  » ce projet, c’est du pareil au même. « Ils sont éduqués pour tuer, amalgame tranquillement Michel Carrier dont la véranda donne sur la vieille et élégante bâtisse qui abritera les volontaires. La centrale nucléaire de Chinon n’est qu’à deux kilomètres à travers les bois. C’est de l’inconscience de les installer à cet endroit. »

Lire la suite de l’article sur 20minutes.fr

Sur le djihadisme français, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merde, zob, j’ai 50 ans, c’est donc trop tard pour recevoir la lumière.

    ils ont de la chance les jeunes !

    Jeunes SDF sur-diplômés de nuit debout, portez-vous volontaire, la bouffe gratos, un lit, des chiottes, le blanchissage, peut être un peu de cul pour les plus malins.

    Tout ce que vous avez à faire, c’est dire :

    oui maître, bien maître, vous avez raison maître en étant face contre terre devant les élus de lumières.


  • #1462269
    le 10/05/2016 par Marionette aux milles visages angéliques
    Centre de prévention du djihad : les riverains de Beaumont-en-Véron déjà « (...)

    IL semble pourtant que ce gouvernement moisi et toute sa clique ait déjà franchi la LIGNE ROUGE depuis belle lurette
    Ils pousseront les Français dans leurs derniers retranchements afin que ceux ci ne se révoltent enfin UNIS
    Là ce sera le déclic pour eux et ils pourront fuir dans leur paradis avant que ça leur pète à la gueule à moins d’un assaut convenu avec grande surprise
    Donc sans les prévenir


  • "Centre de prévention du djihad" et non pas centre de formation ! Certains voient de la novlangue partout ! Ironiquement parlant.

     

  • Il faut bien avoir à l’esprit que tout ce qui est affirmé aujourd’hui doit être compris à l’envers ! Donc ce centre de prévention sera en réalité un centre de formation au djihadisme. Je ne plaisante pas, je suis tout à fait sérieux ! Nous avons d’autres exemples de ce genre comme ces centres pour l’enfance maltraitée où les gosses sont torturés et violés...ces associations dite de protection de l’enfance qui sont en réalité des paravents de réseaux pédocriminels...SOS racisme qui a pour fonction de sauver le racisme et de l’encourager...

     

    • Tu as tout a fait raison , sait tu qu en syrie les djihadistes français ont étaient envoyés par l etat de la republique française avec ordres de mission et les djihadistes croyant a un combat contre le soit disant mécréant assad ,puis aussi les tueries de chrétiens déclenchées par les frasques du père dalaglio même pas syriens et qui soutenait que les chretiens syriens etaient des pros assad et contre les djihadistes, cela ma emmené a penser que le gvt français se comporter comme les jacobins en Vendée avec ces colonnes infernales.


  • Une centrale nucléaire à 2 km ? Je parirerai que el blanco ne s’est pas trompé de prédire une attaque "terroriste" au nucléaire voir même chimique !!! De quoi se réjouir de l’intelligence de nos gouvernants.


  • Qu’est ce que la radicalisation ? N’est-ce pas une vison univoque et néo-orientaliste de la perception de l’altérité ? Quels sont les éléments objectifs et non idéologiques qui permettent de déceler la radicalité ? Ce terrain mouvant permet surtout de mettre au pilori une visibilité religieuse et/ou culturelle et de tenter de l’aliéner par un tour de passe-passe sémantique en tentant de faire croire à des velléités agressives permettant opportunément, de mettre en place des "camps de rééducation" que les régimes communistes n’auraient pas renié.

     

    • C’est vrai...Quel dommage que BOUDAREL , ce brillant universitaire français, tortionnaire des camps viets ne soit plus .Il avait su devenir un expert dans l’art de "chasser le vieil homme" qui sommeille en chacun de nous !
      Cette nouvelle usine à gaz , bien digne de la France socialiste va encore tourner en jus de boudin , on touche le fond du ridicule, et on va engraisser des psys, des incapables, et des inutiles .Une nouvelle honte .


  • On comprend les riverains de Beaumont en Veron. Même si on ne se focalise pas sur les Djihadistes. A chaque fois qu’une petite commune reçoit sur son territoire une institution, comme par exemple un asile psychiatrique, une maison de soins pour malades mentaux dangereux comme des pédophiles par exemple, où ici un centre de prévention contre la radicalisation, la commune finit par ne plus être connue que par cette institution. Lorsque j’ai travaillé il y a une vingtaine d’années en Alsace, j’avais un collègue de travail né à Rouffach où est installé un centre psychiatrique départemental. Ce collègue se faisait régulièrement chambrer par des questions du genre pourquoi il avait été placé à Rouffach ? De la même manière les habitants de Beaumont en Veron, lorsqu’ils déménageront ailleurs, rechercheront un appartement ou un emploi se feront toiser d’une façon curieuse parce que dans le regard du grand public la commune se verra associer au djihadisme radical terroriste. Celà peut même avoir une incidence sur la valeur de l’immobilier parce que notamment des familles avec enfants ne voudront pas s’exposer à une telle stigmatisation en s’installant dans la commune. Sans parler du fait qu’il n’est jamais très agréable de savoir que des individus dont la pensée est bizarre et anormale, à la limite violents et dangereux sont concentrés dans son voisinage immédiat.