Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Élections en Afrique du Sud : Lugan donne la fessée aux médias français

Derrière la médiocrité des commentaires, la réalité du terrain

En France, les commentaires des élections sud-africaines sont à la fois affligeants de médiocrité et en total décalage avec la réalité. Avec leur habituel psittacisme [le fait de tout répéter comme un perroquet, NDLR], les médias français parlent ainsi d’un échec de l’ANC alors que nous observons au contraire une stabilité du corps électoral [1].
Cinq remarques :

 

1) Comparons ce qui est comparable en nous tenant aux seules élections municipales. Lors du scrutin de 2011, l’ANC avait obtenu 61,95% des suffrages. Le 3 août 2016, 54,30% des électeurs lui ont donné leurs voix. Le recul est donc de 6 à 7 points. Il est cependant loin des annonces d’effondrement pronostiquées par les « experts ». Non seulement le parti est encore largement dominant, mais dans les provinces rurales, il réalise des scores très élevés, ainsi, dans le Mpumalanga (68,34% des voix), dans le Limpopo (68,73%) et dans l’Eastern Cap (65,37%).

2) Les points perdus par l’ANC au plan national se retrouvent dans un parti qui n’existait pas en 2011. Il s’agit de l’EFF (Economic Freedom Fighters) de Julius Malema qui a obtenu 7,96% des voix. Cette dissidence gauchiste de l’ANC a pour programme la confiscation sans indemnisation des terres appartenant aux Blancs, la nationalisation des mines et des banques. Le recul relatif de l’ANC n’est donc pas la preuve d’un virage « à droite » de l’Afrique du Sud.

3) En dépit d’une consolidation dans sa base ethno-électorale du Western Cape où elle a obtenu 63.55% des voix, et d’une victoire spectaculaire à Port Elizabeth [2], vieux bastion ANC, la DA (Democratic Alliance), ne réalise pas la percée annoncée. Elle passe en effet de 23,94% des voix en 2011 à 26,57%, soit un gain d’un peu plus de deux points. En mettant à sa tête un Noir originaire de Soweto, ce parti blanc, métis et indien espérait mordre sur l’électorat urbain noir déçu par les promesses non tenues par l’ANC. Or, sa progression s’est faite à la marge. La DA reste donc le parti des minorités raciales.

Lire la suite de cet éditorial sur bernardlugan.blogspot.com

Notes

[1] Une étude détaillée et cartographiée de ces élections sera faite dans le numéro du mois de septembre de l’Afrique Réelle.

[2] La DA n’y étant cependant pas majoritaire, elle devra former une coalition.

Les dernières mises au poing de Lugan, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mr Lugan est un professionnel de l’Afrique ,contrairement au "médias perroquets" incultes qui font se "métier" pour bouffer et non par amour et conviction .Malheureusement c’est comme le reste ,tout par en couille et l’information avec .La médiocrité a le vent en poupe mais finira un jour ou l’autre par manquer de souffle.


  • Comme par hasard, Bernard Lugan, qui s’est beaucoup éloigné du politiquement correct ces dernières années, publie des analyses qui s’avèrent exactes, contrairement aux "bien pensants" du système ..... Encore une fois, bravo et merci à E&R de relayer cet homme hypercompétent pour le plus grand profit de ses lecteurs !!!

     

    • Je ne remettrai pas en cause l’"hypercompétence" (je reprends vos mots) de ce monsieur (c’est un jugement de valeur), mais j’y émetrai quand même des doutes.

      Quant à l’"exactitude" de ses analyses, je dirais juste qu’il analyse les évènements de sorte à ce qu’ils concordent et rejoignent ses thèses. Tout simplement.

      Je vous demanderais juste de ne pas considérer les analyses de cet homme comme paroles d’Evangelie mais à faire vos propres recherches (lire différents analystes, consulter différentes sources).

      Bien à vous


    • #1529595

      kamite

      Lugan est beaucoup plus sérieux qu’Anta Diop,un vulgaire troll africentriste qui n’a d’attention que ces gens reprenant les theses AFRO-AMERICAINES et de Nation of Islam,d’une histoire negro-centriste.

      Aucun africain,surtout Nubien ne se reclame de l’Egypte Antique,il y n’y a que des fous n’ayant rien avoir avec la vallée du Nil,qui fantasment sur une origine negre de l’Egypte.