Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Erdogan, en guerre contre le dollar ?

Renaissance des BRICS contre l’Empire

Après l’Iran, la Russie, la Chine, la Turquie propose elle aussi à la Russie d’utiliser la livre et la rouble dans leurs échanges commerciaux. « Ce qui n’irait pas sans renforcer les deux monnaies face au billet vert ».

La Russie subit un régime de sanction draconien de la part des États Unis et leurs alliés occidentaux tandis que la Turquie paie le prix fort de la crise sécuritaire qu’elle traverse et qui a eu un impact négatif sur son secteur touristique, sa principale source de revenus.

L’information a été reprise par Russia Today qui cite le journal turc Gunes. Erdogan a proposé à son homologue russe de ne pas utiliser le dollar dans des échanges bilatéraux pour amortir les pressions que subissent les deux États en ce moment. Car le président turc croit que la suppression du dollar va dans les intérêts des deux pays. Ceci dit le projet n’a pas été proposé d’un seul jet, c’est le résultat d’un processus qui fait suite à la dépréciation de la livre. Cette baisse de la valeur de la monnaie nationale turque est l’une des principales préoccupations des officiels turcs. Le volume des échanges turco-russes s’élevait en 2015 à 30 milliards de dollars, chiffre qui a accusé une baisse nette après le refroidissement des liens entre Moscou et Ankara.

À Saint-Pétersbourg, Erdogan a affirmé vouloir faire passer le volume des échanges à 100 milliards de dollars. Les deux pays disent travailler au projet du transfert du gaz liquide et la construction d’une centrale électrique.

La valse Poutine/Erdogan, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1533515
    le 13/08/2016 par mirza
    Erdogan, en guerre contre le dollar ?

    Cela fait partie du décrochage progressif du dollar. En route vers le panier de devises qui sera la monnaie mondiale. Je suis maintenant convaincu que le brexit fait partie du plan de mise en place de cette monnaie.

     

    • #1533759
      le 13/08/2016 par Scarlett
      Erdogan, en guerre contre le dollar ?

      Je crois que vous avez raison .. !


    • #1533892
      le 14/08/2016 par Gargamel
      Erdogan, en guerre contre le dollar ?

      Il s’agit de la Livre turque camarades.


    • #1533968
      le 14/08/2016 par Jean-Guy Larocque
      Erdogan, en guerre contre le dollar ?

      Je ne crois pas.
      D’abord la livre dont il est question ici n’est pas la "pound" britannique mais la nouvelle livre turque (Türk yenni lirasi ou TRY). Bref, les deux pays feraient affaires avec leur propre monnaie (le rouble et la livre).
      Deuxièmement, la Grande-Bretagne est une alliée très proche des États-Unis (on l’a vu entre autres durant la guerre "Desert Storm").
      Troisièmement, le Brexit met le Royaume-Uni à risque financièrement, y compris la livre anglaise (pound).
      Je vois donc comme très peu probable que le Brexit soit un acte dont le but soit de dévaluer le dollar.


  • #1533723
    le 13/08/2016 par Bemo
    Erdogan, en guerre contre le dollar ?

    Il s’agit de la lire turc et non de la livre.

     

  • #1534559
    le 15/08/2016 par cqfd
    Erdogan, en guerre contre le dollar ?

    Une hypothèse pessimiste, serait que ce rééquilibrage vers d’autres pôles sera récupéré par la haute-finance pour son profit, via l’émission par le FMI de DTS valant un panier de devises. La monnaie mondiale ne sera alors plus le dollar mais le DTS, dans les temps prédits par l’Economist en 1988 qui affirmait "une monnaie mondiale Phoenix d’ici à 2018".
    Après tout, pourquoi DSK a-t-il été menotté juste après avoir annoncé l’émission de DTS ? c’est bien que le parti militariste étasunien, qui a besoin de l’OTAN pour imposer un dollar hégémonique aux zones récalcitrantes, était encore trop puissant en 2011. Maintenant que le rêve d’hégémonie militaire est définitivement passé, la haute-finance peut larguer les amarres : Brexit, Trump, Poutine, elle fera avec.