Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La "réserve opérationnelle" est-elle un piège ?

François Hollande ou l’homme des petites ingénieries sociales

Bernard Cazeneuve et François Hollande ont lancé le lendemain de la tuerie de Nice (14 juillet 2016), l’idée d’une réserve opérationnelle. Cette milice semi-citoyenne est composée de 12 000 Français issus de la gendarmerie et de l’armée, enfin de ceux qui ont effectué leur service dans un de ces corps. Ces réservistes seront intégrés dans des unités de l’armée pour surveiller lieux sensibles et événements publics. Jusque-là, rien de scandaleux.

 

Voir ici comment se passe une intégration dans la réserve citoyenne :

 

 

Le gouvernement surfe sur la demande de sécurité et le regain patriotique, car on sait tous qu’on se sent plus en sécurité quand on est soi-même « sécurisant ». Armé, on craint moins les agressions potentielles. L’insécurité change de camp. À ce propos, les statistiques donnent la France dans les premiers pays d’Europe pour l’armement individuel : 31% des foyers seraient « équipés ». C’est le fusil de chasse du grand-père. Une tradition française.

Cependant, un parallèle peut être fait entre la constitution de cette « garde nationale » et l’évolution des effectifs des pompiers. Depuis l’avènement de François Hollande, mais la droite libérale avait commencé avant lui, (« La ministre du Budget Valérie Pécresse a calculé qu’un fonctionnaire “coûte” en moyenne 1,5 million d’euros, en additionnant ses salaires et sa retraite sur plus de 40 ans de carrière », citait Le Monde du 1er décembre 2011), le pouvoir se met à choyer les pompiers volontaires : un programme de développement de l’attractivité du volontariat est même décidé. L’IFRASEC (institut française de sécurité civile), think tank libéral, dirigé par Pascal Perrineau, expert auprès du Conseil de l’Europe et analyse de l’extrême droite, a pondu ceci, dans son rapport d’octobre 2013 :

« La sauvegarde du système actuel passe donc de manière inexorable par un recours massif au volontariat, seule une hausse de ces effectifs permettra de le pérenniser tout en maîtrisant les coûts de fonctionnement du service public. »

Ce que résume magnifiquement Pascal Perrineau : « Ce volontariat, au-delà de sa vertu civique exemplaire, est l’élément central du fonctionnement à moindre coût du service public de sécurité civile. »
Concrètement, pour des raisons de budget, l’État fait en sorte de réduire le taux de professionnels dans la sécurité publique, qui est un service public. La création de la réserve opérationnelle va dans le même sens que l’augmentation du volontariat chez les pompiers : on délègue de plus en plus la sécurité civile à des non-professionnels. Le pouvoir joue le bénévolat contre la professionnalisation. Il y gagne matériellement, et aussi politiquement, car le taux de syndicalisation, et donc de résistance ou de revendication potentiel, est très élevé chez les pompiers. Ceci étant dit, chez les militaires, il n’y a pas de syndicats.

 

JPEG - 46.4 ko
François Hollande annonce en octobre 2013 des mesures en faveur des pompiers volontaires

 

Dans le corps des pompiers, à la base, ça grogne, car on voit d’un mauvais œil une partie des budgets et primes partir chez les « amateurs », alors que les pros se serrent vraiment la ceinture, avec tous les risques que cela comporte pour les citoyens. Pour ce qui concerne l’armée, on assistera à un remplacement progressif des effectifs professionnels (qui ne veulent plus jouer aux plantons dans « Sentinelle », sans oublier la sécurisation de lieux de culte très privilégiés) dans la rue au bénéfice d’amateurs ou de semi-amateurs, avec là aussi des conséquences invisibles mais bien réelles sur une authentique sécurité.

On rappelle que le président de la République s’était engagé en 2012 – promesse relancée en novembre 2015 (attentats de Paris) – à créer 9 000 postes de policiers et de gendarmes. D’après la Cour des comptes, citée par Le Figaro, seuls 390 emplois auront été créés sur la période 2012-2015 : 110 policiers et 280 gendarmes. On comprend donc mieux l’appel au patriotisme de l’exécutif, qui jusque-là considérait l’amour de la France au mieux comme une incongruité, au pire comme du fascisme. Pour relativiser cet effet d’annonce, on rappellera que le précédent président avait carrément diminué les effectifs de la sécurité en France (voir la déclaration de Valérie Pécresse plus haut).

 

JPEG - 767.2 ko
La terrible bataille idéologique droite/gauche illustrée par ce cliché

 

Un travail de sape qui vient de la droite et de loin, et qui se poursuit tranquillement sous la gauche. La facture LRPS coûtera 250 morts à la France en deux ans.

 

La possibilité d’un conflit civil sous couvert de sécurisation

Outre l’« amateurisation » de la sécurité, le second danger qui se profile dans la constitution de cette nouvelle « arme », c’est son côté milice, mélange de citoyens et de militaires, même si les citoyens seront encadrés par les militaires. La réserve opérationnelle serait le vernis de cette milice... heureusement républicaine. Chacun sait que la République, qui dispose de moyens officiels de défense (armée, police), interdit toute constitution de milice (à part la LDJ mais c’est un autre débat), qui plus est armée.
Or qui empêchera des individus prêts à en découdre avec les terroristes (c’est l’objectif), les islamistes (plus difficiles à distinguer), voire des pseudo-islamistes (reconnaissance au faciès, pardon, faciale), de tirer en pleine rue s’ils se sentent menacés ? Le noyautage de la « réserve » par des groupes constituant eux-mêmes en milices est de l’ordre du possible.

Sans faire d’humour ou de politique-fiction, peut-on imaginer Marion Maréchal-Le Pen, qui s’est tout de suite proposée pour intégrer la réserve, tirer sur un « terroriste » en pleine rue ?
On peut théoriquement s’attendre à une multiplication d’accrochages, de provocations (des deux côtés), de bavures, vraies ou fausses, soit la naissance d’un conflit armé de basse intensité sur notre sol – un scénario à l’israélienne – sous prétexte de lutte contre la « barbarie ». C’est le terme qu’a employé François Hollande dans sa dernière allocution, et il a promis de gagner cette « bataille ».

Ainsi, pour deux raisons, toutes les deux cachées, l’une purement financière, l’autre sournoisement politique, nos dirigeants nous préparent-il à la fois à une baisse de la sécurité dans l’espace public, et à une augmentation de la tension générale, c’est-à-dire des tensions intercommunautaires. Une ingénierie sociale de plus, dans une France qui les accumule.

Un patriotisme très bon marché pour le président, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1533424

    La réserve opérationnelle montant la garde devant synagogues et mosquées , les forces de l’active feront la chasse aux patriotes et démoliront les églises .

     

  • #1533425
    le 13/08/2016 par AU SECOURS JEANNE
    La "réserve opérationnelle" est-elle un piège ?

    Ils nous ferait pas un semblant de quenelle la notre Flamby lors de sa photo avec les pompiers ?? Je dis ca, je dis rien, mais attention Flamby au dérapage antisémite :(


  • #1533427

    eeet, c’est ouvert à tous ? parce que si on peut recevoir une arme alors qu’on vient de débarquer d’Afrique MAIS qu’on veut s’intégrer (et quelle preuve de volonté d’intégration plus belle que celle de vouloir défendre "sa" nouvelle patrie), ça va être très très vite chaud...
    vous êtes prêts ?
    Geof’, le communiste belge


  • #1533443

    cette réserve opérationnelle ne vaut rien aucun entrainement aux situations de crise,aucune formation valable pour etre capable d’affronter des bagarres de rues ou des émeutes.
    c’est juste une combine comme une autre pour faire baisser les statistiques du chomage puisque ces réservistes ne seront plus au Pole Emploi.

     

    • #1533794
      le 13/08/2016 par concombremasqué
      La "réserve opérationnelle" est-elle un piège ?

      C’est la preuve que le danger n’est pas si élevé, sinon ca veut dire qu’on envoie ces gens aux casse pipe, en les exposants dans l’espace public en uniforme, munis d’une formation peut être très limitée, même si ils sont encadrés.


  • #1533449

    Ça vous fait mal que des Français de souche soient armés, n’est-ce pas ? Que la sécurité devienne une responsabilité individuelle et non plus l’affaire du gouvernement.

    La dissonance cognitive par excellence.

     

    • #1533627

      La sécurité serait une responsabilité individuelle si ces braves réservistes pouvaient rentrer avec leur fusil et les cartouches chez eux le soir. Pour ce qui « des français de souche », il faudrait des statistiques sur les races, mais pour le moment, c’est interdit par la loi. De mon expérience l’armée, c’est un peu comme tout le reste en France : Si on est pas fm, d’une certaine communauté (qui elle reconnaît l’échelle des races), on monte pas très haut, même en étant très dévoué.


  • #1533454

    ils peuvent aller se faire voir avec leur volontariat je ne bougerai pas le petit doigt a part le devant de mon palier et celui de mes voisins !!!


  • #1533470

    On peut voir sur la photo du haut que flamby,toujours courageux, profite de l’ occasion pour glisser une petite quenelle (0.9 maximum) aux pompiers pour moquer leur abnégation et leur courage.il va sans dire qu’ il n’ emportera pas tout cela au paradis.


  • #1533471

    Typiquement un article où l’auteur ne sait pas de quoi il parle. Traiter les sapeurs pompiers volontaires d’amateurs c’est sympa quand on sait que sur 250 000 pompiers en France, 200 000 sont des volontaires. La prochaine fois que vous aurez un accident de la route en rase campagne et que ce seront les "amateurs" qui se seront levés en pleine nuit pour venir vous secourir tout en allant bosser le lendemain matin, on en reparle ?

     

    • #1533536

      Avez vous des sources à partager ?


    • Vous n’avez rien compris, le problème des pompiers volontaires n’est pas qu’ils seraient trop nuls pour sauver des gens... Mais plutôt qu’ils sont "gratuits" pour l’Etat, donc cela participe de la liquidation des services publics... Les pompiers n’ont pas vocation à devenir des bénévoles juste parce que l’Etat libéral a décidé de ne plus les payer...


  • Que Dieu me fasse vivre assez longtemps pour voir ces deux scélérats répondre de leurs crimes.


  • #1533483

    La France devrait prendre exemple sur le cas Suisse et que chaques citoyens fassent 15 à 20 jours chaque année dans cette réserve.
    Le noyautage serait considérablement réduit et ça créerait du lien social entre chaque français comme au temps du service national.


  • #1533499

    On a la des policier et/ou des soldats gratuit...


  • #1533503

    Au delà des pompiers, ce recours massif au volontariat (et aux "associations") est utilisé depuis bien longtemps dans le domaine du social et de l’aide aux démunis.


  • #1533506

    Voir les femmes jouer les gros bras...cela m’est insupportable !


  • #1533550

    La réserve opérationnelle n’a absolument pas été lancée suite aux attentats. Elle existe depuis des décennies. Le gouvernement a seulement fait la promotion de ce corps trop peu connu du public.


  • #1533577

    Rien n’empêchera un autre attentat, surtout quand on voit le laisser-aller proprement hallucinant face à une vague d’agressions meurtrières historique. Toute cette mascarade de daesh comme sérieusement à me gonfler. Tout ça c’est voulu en haut-lieu, point barre. Ou est la "détermination" quand on laisse des milliers de clandestins entrer sur notre territoire ? Qu’on en accueille et en accueillera encore et encore ? Notre pays est saboté par des forces obscures qui feignent la surprise et l’impuissance alors que ça fait des décennies qu’on s’attend à ça, et qu’est-ce qui a été fait ? Rien du tout. La France est une passoire, cette réserve citoyenne me fait pitié, et je ne tomberai pas dans ce piège. parce qu’au final ces gens vont se "sacrifier" gratuitement, ça doit bien rire la haut, bande d’enfoirés.
    Vivement que toute cette mascarade s’arrête, même si je sent qu’on est en train d’entrer dans une période bien sinistre. Ces politiques de merde nous mentent, qu’on se le dise, rien n’est figé, il y a tellement à faire pour se sentir à l’abri, comme de reprendre le contrôle de nos frontières, de se débarrasser de ces imposteurs mafieux qui s’imposent à nous alors que plus personne ne veut d’eux. Une autre politique est possible, mais maintenant je pense que c’est trop tard, les jeux sont faits, on a été trop loin.


  • #1533580

    .....des warriors formés en 12 jours , c’est mieux que rien !!

    dans deux semaines maxi , on sera en securité !

     :-))

    bravo bernard ! suffisait d’y penser


  • #1533585

    Oui un piège, assurément. Mais on peut comprendre l’hésitation (je suppose qu’on va généraliser ce système à l’ensemble de la population, pas seulement aux pompiers et aux gendarmes) : faut-il y adhérer ou non ?

    Pour les gens comme moi nés dans les années 1980 et qui n’avons pas le service militaire - qu’on ne parle surtout pas de la plaisanterie JAPD - s’exercer aux tirs (oui je sais les clubs sportifs etc) et aux manœuvres, vu les dangers qui nous guettent, ce n’est pas à prendre à la légère. Renouer avec le modèle du citoyen-soldat peut être une bonne chose.


  • #1533592

    Je suis tireur sportif et j’ai remarqué qu’à chaque attentats on voit des groupes de gens débouler au stand pour faire des initiations à l’air comprimé, puis prendre une licence qui donne accès aux armes de catégorie C(armes longues au coup par coup, y compris fusil de chasse semi-auto mais bridé à 3 coups) dont il y’a largement ce qu’il faut en terme de défense...pour la catégorie B(armes de poings et armes longues semi-auto) c’est un peu plus compliqué.

    Pour le côté positif, certains venus au stand juste pour "posséder" une arme, se prennent au jeu et deviennent des compétiteurs.

    Il faut dire que le tir sportif est quelque chose de très agréable, qui détend le corps et l’esprit, l’ambiance est souvent bonne en club, même si c’est un sport dont on parle peu.


  • #1533625

    Honnêtement, je me suis demandé si ça n’était pas destiné à lister "les patriotes encore couillus" ...


  • #1534264

    Dans la première vidéo, le maréchal des logis chef a pour nom ... DIEUDONNE !
    Si, après ça, il ne les forme pas au maniement de la quenelle....


  • #1534493

    Plutôt que de jetter de l’huile sur le feux en armant les citoyens (ils n’auraient pas fait tant d’effort pour nous désarmer tout en laissant la racaille s’équiper en armes de guerre si c’était pour nous rééquiper gratuitement à la fin), je pense qu’il s’agit surtout d’une méthode simple pour ficher les citoyens qui seraient en capacité de défendre leur pays en cas de guerre civile (contre la racaille).
    Après tout ce serait con que les Français mettent à mal cette purge. Là ceux qui se portent volontaire son identifiés, reste plus qu’à faire des descentes administratives le jour J ou de balancer leur nom aux dealers du coin.


Commentaires suivants