Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Il ne faut pas parler de "crise" mais de "fraude" migratoire

Le business des coopératives

Que ce que l’on qualifie trompeusement de « crise migratoire » soit financé par l’argent public des contribuables de l’Union européenne, cela n’est plus un secret pour personne.

 

Ce que l’on sait moins, c’est comment le système de l’accueil des clandestins fonctionne concrètement, et donc qui s’en enrichit et comment. Car ce déplacement de populations aux proportions gigantesques est rendu possible autant par le désarmement moral des peuples autochtones que par le colossal détournement de fonds publics – légal ou non – qu’il engendre.

Le cas de l’Italie, principale porte d’entrée des clandestins avec la Grèce, est particulièrement intéressant à cet égard.

S’y est mis en place un système très lucratif dont les premiers bénéficiaires sont les coopératives sociales, un type de sociétés mutualistes (prétendument) sans but lucratif, qui dispensent des services socio-sanitaires ou éducatifs et bénéficient, à ce titre, d’un consistant allègement fiscal. Jusque-là, rien d’étrange, si ce n’est qu’elles ne sont en aucun cas obligées de publier leurs comptes, et que les contrôles auxquels elles devraient être soumises ont été annulés par décret ministériel en 2015 (en plein scandale Mafia capitale). Un univers important qui génère 151 milliards d’euros par an.

Dans ces circonstances, s’en mettre plein les poches est un jeu d’enfant.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

Sur la manipulation générale autour de la question migratoire,
lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mutualiste terreau de la franc poissonnerie : ils sont dans tous les coups “fraternels”, incroyable.


  • Toujours beaucoup mieux informés que les autres, les "élus" doivent être nombreux dans la combine, sans doute aussi lucrative que l’arnaque à la taxe carbone, mais moins facilement décelable . Tout ce qui est officiellement "caritatif", "sans but lucratif", "humanitaire", "écologique" n’est le plus souvent qu’une sordide escroquerie .

     

    • Mieux informés ?! Vous êtes bien naïf, ce sont ces mêmes élus et leurs comparses à l’assemblée qui nous imposent depuis 50 leurs inepties...
      Évidemment qu’ils sont informés puisqu’ils l’organisent, et qu’ils le font pour sucer vos impôts chaque échelon à sa part !! Mieux informés vous parlez de nous et ça supposerait qu’ils n’étaient pas au courant.
      Vous les excusez presque... Ces gens sont là pègre !!!


  • Ce que je retiens c’est le "désarmement moral des peuples autochtones"... en clair : si des millions de personnes dans toute la France manifestaient (d’une manière ou d’une autre) contre l’accueil des migrants, cette pantalonnade n’aurait pas fait long feu !
    Ce qui, dans le même temps, aurait remis en cause le maintien de l’espace Schengen...
    De mon côté, j’ai fait un courrier au maire de ma commune afin de lui faire connaître ma position vis-à-vis des envah.... euh, pardon des migrants !
    J’en ai profité pour donner mon avis sur notre politique étrangère...

     

    • Le truc c’est que le traité de Schengen est un tout autre problème, techniquement le traité de Schengen parle de libre passage des européens (pas des étrangers et encore moins des clandestins) et de protection des frontières externe de l’UE...

      En fait le problème ce n’est pas le traité de Schengen en soit mais le non respect de celui-ci, nos politiciens ne respectent même pas les trucs qu’ils ont eux même approuvés.


    • #1591780
      le 02/11/2016 par insoumis de la dissidence
      Il ne faut pas parler de "crise" mais de "fraude" migratoire

      Oui et le fait que les frontières Schengen ne sont pas nos frontières nationales...


    • #1594933
      le 06/11/2016 par Grindsel Tirédunevi
      Il ne faut pas parler de "crise" mais de "fraude" migratoire

      C’est un contresens. L’hospitalité est une valeur morale fondamentale. Quelle que soit le contexte. Le "désarmement moral" serait à entendre dans ce sens là : les français sont perdus sur le plan des valeurs. Dénoncer un politique malfaisante est une chose, se comporter avec dignité en est une autre.