Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Iran : Khamenei dénonce les "despotes saoudiens" et leur gestion des lieux saints de l’islam

Le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a violemment critiqué lundi les « despotes saoudiens » et exhorté les musulmans à reconsidérer la gestion des lieux saints par Ryad, touchés l’année dernière par une tragédie ayant causé 2 300 morts.

 

« Le monde musulman, aussi bien les gouvernements que les peuples, doit connaître les dirigeants saoudiens et leur nature irrévérencieuse, non croyante et dépendante [...] et réfléchir sérieusement à la gestion des lieux saints. Sinon le monde musulman sera confronté à des problèmes plus grands », écrit le Guide suprême dans son message avant le pèlerinage à La Mecque, dont les Iraniens ont été bannis cette année.

L’ayatollah Khamenei a également critiqué le fait que les pèlerins iraniens ne puissent se rendre en pèlerinage à La Mecque cette année alors qu’ils avaient été quelque 60 000 à le faire en 2015.

Cette décision a été prise à la suite de la gigantesque bousculade qui a fait l’an dernier quelque 2 300 morts, dont 464 Iraniens, sur le site, selon des données compilées à partir de bilans fournis par des gouvernements étrangers.

« Ceux qui ont réduit le Hadj à un simple voyage religieux et touristique, et qui cachent leur animosité et leur ressentiment envers la nation fidèle et révolutionnaire d’Iran qu’ils accusent "politiser le Hadj", sont en fait de médiocres petits diables qui ont peur que les volontés du Grand Satan, à savoir les États-Unis, soient mises en danger », a dénoncé Ali Khamenei.

C’est la première fois depuis presque trois décennies que les pèlerins iraniens sont empêchés de se rendre en Arabie saoudite pour le Hadj.

Les deux pays n’ont pas réussi à trouver un accord pour l’envoi des pèlerins iraniens à la Mecque. Téhéran a accusé Ryad d’« entraves ». L’Arabie saoudite a rompu ses relations avec l’Iran après l’attaque de son ambassade à Téhéran, début janvier, par des manifestants qui voulaient protester contre l’exécution du cheikh Nimr, une figure de la contestation chiite contre le régime saoudien sunnite. Ryad a également rompu ses relations commerciales et ses liaisons aériennes avec Téhéran.

« Les dirigeants saoudiens, au lieu de présenter des excuses [...] se mettent en position d’accusateurs et révèlent leur animosité ancienne à l’égard de la République islamique d’Iran qui porte le drapeau de l’islam face aux infidèles et à l’oppression », a ajouté le guide suprême.

Les relations entre l’Iran et l’Arabie saoudite se sont dégradées ces dernières années, les deux pays s’affrontant sur toutes les questions régionales – sur fond de tensions religieuses entre chiites et sunnites – notamment à propos de la Syrie, du Yémen, de l’Irak ou encore de Bahreïn.

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Musulman et a fond avec l’Iran. BOYCOTT EL SAOUD


  • Il faut que les gens arrêtent de reprendre en cœur cette histoire de clash chiites/sunnites, c’est un piège, au même titre que la théorie du choc de civilisations Islam/Christianisme, ce ne sont que des stratagèmes manigancés par l’Entité maléfique pour diviser les peuples et préserver sa domination démoniaque.

    Il y a certes des rivalités régionales entre pays, des intérêts stratégiques, économiques, politiques, des exactions sur des chiites perpétrées par des takfiristes ou des mercenaires daeshistes, qui tuent sans discernement tout ce qui n’est pas comme eux, mais il y a aussi de l’autre coté des milices chiites qui, de la même façon, massacrent des sunnites de façon sommaire, les extrémistes et la manipulation sont de tous les cotés.

    Quand aux divergences théologiques entre chiites et sunnites elles sont anciennes et appartiennent au domaine des sciences islamiques, des débats apaisés et constructifs entre savants ont eu lieu dans le passé, mais des forces extérieurs, comme par hasard, ont semé le trouble pour éviter la convergence et l’union.

     

  • Aussi stupides et brutaux que sont les saouds, ils resteront toujours meilleurs aux majou hérétiques de Qom. Vous avez transformé Najaf et Karbala en discothèque géante ou on chante et on se flagelle à sang tout en vénèrant la famille du Prophète (saws) ce qui ne vaut ni plus ni moins que de vénérer Jésus comme les chrétiens , ça ne vous suffit pas, l’Euphrate à toujours été la ligne rouge depuis le Calife Ottoman Murad IV, restez bien l’Est...

     

    • Otm : l’ottoman dépassé, on reprendra Bysance et Antioche en plus de Jerusalem. Les kurdes s’occuperont du reste.


    • Otm totalement d’accord avec toi !!! A mille pour cent.


    • #1550151

      @Otm : (1/2)

      Si vous etes d’ascendance turque, on conjecturera que c’est le contact prolongé avec la France "multiculturelle des banlieues" et son contingent de "Wésh Wésh" salafisés qui vous fait ressasser ce genre de platitude aberrante, conçue par une poignée de bédouins takfiristes sous patronnage anglo-sioniste depuis Lawrence d’Arabie. Vos propos suintent la haine aveugle à tel point qu’ils en deviennent incohérents : les chiites sont-ils chrétiens ou alors "majous" / pretres zoroastriens, pour finir ? A Karbala, manifestent-ils de la joie en "dansant" et "chantant", ou de l’affliction en se flagellant ?

      Vous savez, les non-pratiquants parmi les Iraniens, ce n’est pas à Karbala ou Najaf qu’ils se rendent dès lors qu’ils souhaitent fréquenter des "boites de nuit", mais à Antalya, Adana ou Izmir. Et oui, les "discothèques" sont totalement proscrites donc inexistantes en Iran islamique, mais aussi dans les villes saintes d’Irak (Karbala, Najaf etc), tandis que "sultan" néo-ottoman ou pas, elles pullulent en République laique turque.

      A Karbala ou Najaf, personne ne "danse" ni ne "chante", on y commémore le martyr des descendants du Prophète (sa), assassinés sur ordre de certains "califes" pour avoir défendu la foi et la justice telles que découlant des principes de l’Islam. Face au drame vécu par la progéniture meme du Prophète (sa), quoi de plus naturel et salutaire pour n’importe quel musulman que de s’émouvoir ? Nous pleurons les Imams (as) parce que le Prophète (as) déjà le faisait, comme l’indiquent des hadiths authentifiés. D’ailleurs, de nombreux musulmans sunnites traditionnels, c’est à dire non-wahhabisés, participent aux processions aux cotés de leurs frères chiites.

      Les musulmans chiites n’assimilent pas les Imams (as) à Dieu (swt), contrairement à la facon dont Jésus (as) est perçu dans la doctrine trinitaire chrétienne. Vous reprenez à votre compte un mensonge wahhabite de bas étage, qui ne trompe que les ignorants. Pour les musulmans chiites, Allah (swt) a doté les Imams (as) du pouvoir d’intercession en faveur des fidèles. Cela ne fait pas d’eux des objets de vénération divine, ni des entités indistinguables de Dieu (swt) (astaghfirallah). Ils pourront simplement intercéder pour nous auprès d’Allah (swt), ce qui en soi prouve que le rapport du musulman chiite aux Imams (as) est tout autre que celui du chrétien à Jesus (as) en tant qu’aspect intrinsèque d’un Dieu (swt) trinitaire. Le concept chiite d’imamat puise sa source dans le Coran.


    • #1550177

      @Otm : (2/2)

      Je vous conseillerais à ne pas etre trop laxiste avec l’excommunication, considérée comme peché sérieux en Islam lorsqu’elle est dirigée contre des musulmans sincères. Ceux qui en font ce type d’usage devraient se repentir auprès de Dieu (swt).

      Théologiser le débat sur une ligne wahhabite, c’est aussi une façon pour les takfiristes de passer sous silence les réalités géopolitiques de la région. Notamment le fait indéniable que l’Iran est le fer de lance de la Résistance à l’impérialisme atlanto-sioniste, tandis que l’Arabie séoudite ou la Turquie sont non seulement des alliés stratégiques de l’OTAN, liés qu’ils sont à celle-ci par de multiples accords de coopération militaire, approvisionné qu’ils sont en armes par Washington, alignés qu’ils sont avec l’empire sur tous les dossiers régionaux (en Syrie, Irak, au Yémén, au Liban, etc), mais collaborent de surcroit ouvertement avec le régime sioniste contre la Résistance. Tandis qu’Erdogan s’empresse de normaliser ses relations avec Tel Aviv et continue à héberger des bases militaires étasuniennes sur sol turc, l’Iran islamique soutient la guérilla palestinienne et la seule force au monde à jamais avoir vaincu militairement les sionistes, c’est à dire le Hezbollah libanais.

      Ainsi, vous préférez à l’Iran islamique des Etats-clients voire des membres de l’OTAN, des régimes qui reconnaissent l’entité sioniste ou coopèrent avec lui sur le plan stratégique, simplement pour une affaire de considérations théologiques que vous semblez d’ailleurs très mal maitriser.

      Le Guide Supreme des musulmans, l’ayatollah Ali Khamenei (que Dieu le préserve) condamne les Séoud non pas parce qu’il seraient sunnites (pour commencer, ils propagent le wahhabisme, ce qui les différencie des sunnites) mais seulement et uniquement parce qu’ils sont des laquais de l’empire atlanto-sioniste, pour le compte duquel ils participent au financement du terrorisme et de l’extremisme partout dans la région. L’Iran islamique a vocation à assister toutes les forces anti-impériales où qu’elles se trouvent, à commencer par la Palestine occupée, et surtout, à fournir un modèle alternatif de gouvernance aux pays musulmans et meme non-musulmans.

      Tout comme quiconque se bat pour la justice et contre l’oppression de l’arrogance globale, trouve dans l’héroisme de l’Imam Hussein (as) une source d’inspiration évidente, quelle que soit la croyance à laquelle il adhère par ailleurs (nous citerons le Mahatma Gandhi, les exemples sont nombreux).


  • Les musulmans iraniens sont interdits de pèlerinage à la Mecque par contre c’est à une société israelienne que les dirigeants saoudiens ont confié la sécurité du lieu saint.
    Il existe un hadith très connu dans lequel le Prophète (Paix et bénédiction sur lui) affirme qu’à la fin des temps, c’est en Arabie saoudite qu’émergera la corne du diable.

     

    • C’est faux, les iraniens peuvent aller à la Mecque, renseignez-vous avant de dire de telles bétises, d’ailleurs sans chercher il suffit de réfléchir 30 secondes, comment il y a t’il pu y avoir autant de morts iraniens lors du terrible mouvement de foule qui a eu lieu lors de pèlerinage de l’an dernier si ils sont interdits d’entrée ?


    • #1550160

      LaymK, le différent a commencé après la tragédie de Mena. Les conditions posées par les Séoudiens sont inacceptables pour les autorités iraniennes chargées de la gestion des pèlerinages. Tout pèlerinage en Arabie est suspendu pour le moment. Il n’y a pas longtemps de cela, les pèlerins de nationalité yéménite ont eux aussi été interdits d’accès.


  • Encore une fois les chiites se posent en victime.

    Pour résumer les faits, la bouscule ayant fait des centaines de morts, et ça on en a eu la preuve en vidéo, est du au fait que les pèlerins iranies ont pris a contre sens le chemin ce qui a fait un bouchon. Les vidéos sont visibles ou on voit ces pèlerins dans le tunnel en train de faire du shirk. Bizarrement la propagande a voulu qu’on accuse le roi qui n’était pas présent au moment des faits.

    Ensuite dans les années 80 les chiites ont créer une émeute faisant des centaines de morts, en posant des bombes dans la ville sainte. Là aussi il y a des vidéos que personne ne peut nier.

    Ça commence a faire beaucoup. Ils viennent au hajj pour manifester et faire du shirk, qu’ils restent chez eux.
    Le hajj est obligatoire, donc ceux qui déclarent comme le gros Salim qu’il faut le boycotter sont des ennemis des musulmans. Qui sont ils pour interdire un pilier de l’islam ?

     

    • Toi , on te voit surtout halluciner.


    • 100% d’accord avec toi


    • #1550195

      Il incombe aux autorités séoudiennes d’assurer la sécurité des pèlerins, et ce n’est pas la première fois que ce type de bousculade se produit. Allez-vous nous expliquer que les précédentes furent causées elles aussi par des "pèlerins iraniens" empruntant le chemin à contre-sens ? Quid de l’incident de la chute de la grue qui fit plusieurs victimes peu de temps avant l’incident de Mena ? Pourquoi et comment un diplomate iranien, anciern ambassadeur au Liban, "disparait" mystérieusement au cours de la bousculade ? Il y a bel et bien un problème fondamental dans l’organisation du hajj à partir du moment où on la confie aux Séoud.

      La clique régnante à été mise en cause parce qu’un sentier rempli de pèlerins semble avoir été rétréci afin de permettre à un prince séoudien de passer dans sa limousine de luxe, ce qui pourrait expliquer la tragédie qui s’en est ensuivie.

      Il n’y a pas que les musulmans chiites qui demandent des comptes au régime séoudien. Du Nigéria jusqu’en Indonésie en passant par l’Algérie, les familles des victimes et l’opinion publique en général sont outrées.

      Les manifestations à La Mecque dans les années 1980 étaient dirigées contre l’occupation sioniste de la Palestine, contre la présence militaire étasunienne dans la région, contre les dirigeants soumis à l’empire. Enormément de musulmans sunnites (meme philippins !) participaient à ces manifestations. Ce n’était donc pas "les chiites" qui manifestaient, mais des musulmans anti-sionistes de toutes confessions. Etant donné que ce type d’événement a évidemment tendance à déplaire fortement aux pantins de l’atlanto-sionisme que sont les Séoud, ils organisèrent une répression inouie, faisant tirer à balles réelles sur la foule et tuant des dizaines voire centaines de pèlerins ! Effectivement, tout ceci est bien documenté.

      "Faire du shirk" dans "le tunnel" ? Vous gagneriez manifestement à mettre de coté votre "smartphone" et d’éviter YouTube, Facebook, Twitter et autres médias dominés par les intérets sionistes pendant quelques semaines au moins, pour vous mettre à la lecture de sources légèrement plus sérieuses avant de vous forger une opinion sur ce sujet.


  • Si tous les musulmans s’organisaient via leurs leaders, et boycottaient le pèlerinage à la Mecque, jusqu’à écroulement du régime des Saoud, les choses changeraient à n’en pas douter, à travers le monde.