Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"L’État paye des responsables d’un certain niveau à ne rien faire"

L’ancien numéro trois de la Gendarmerie nationale mis à l’écart

Dans Tout ce qu’il ne faut pas dire, publié en mars, l’ex-numéro 3 de la gendarmerie pourfend des magistrats « jusqu’au-boutistes », un système syndical « dispendieux » et des partis politiques « globalement disqualifiés ».

 

C’est désormais acté : le général Bertrand Soubelet a perdu son poste de commandant de la gendarmerie d’Outre-mer. Un décret a été publié dimanche au Journal officiel. Son successeur est le général Lambert Lucas, jusqu’alors commandant de la gendarmerie en Guyane, selon le décret pris par le président François Hollande et daté de vendredi.

« Je ne peux m’empêcher de penser que la seule raison de cette nouvelle mise a l’écart est la publication du livre "Tout ce qu’il ne faut pas dire" », a réagi le général Soubelet à l’AFP. Dans son livre à succès, publié en mars, l’ex-numéro 3 de la gendarmerie, âgé de 56 ans, pourfend notamment des magistrats « jusqu’au-boutistes », un système syndical « dispendieux » et des partis politiques « globalement disqualifiés ».

S’il « ne conteste pas » son remplacement, le général Soubelet a dit s’interroger sur sa place et son action dans le futur : « Pour être mis à l’écart dans ces conditions, j’ai l’impression de constituer un danger pour mon pays, ce qui m’amène à réfléchir à mon avenir immédiat et à la manière dont je vais continuer à servir la France. Je tire la conclusion que l’État a suffisamment de compétences et de talents pour payer des responsables d’un certain niveau à ne rien faire ».

Lire la suite de l’article sur liberation.fr

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ces lâches et salauds de "magistrats", bien planqués dans leurs bureaux, remettent en circulation des voyous récidivistes, les gendarmes et policiers devant à nouveau risquer leurs vies pour les arrêter . Immonde .


  • J’ai lu son livre qui "dénonce" ce que tout les dissidents un peu informés savent.
    Franchement pour un gendarme, faire un chapitre sur la jeunesse sans parler de la radicalisation. Pratiquement pas un mot sur l’islamisme et sur ce qui se passe à Calais.
    Si le peu que dit ce livre est "ce qu’il ne faut pas dire", alors c’est grave car la liberté d’expression est vraiment réduite à néant.

     

    • Parce que si la "radicalisation" est une réalité c’est d’une part un phénomène marginal, et d’autre part en parler sans dire qu’il s’agit d’une émanation des services secrets occidentaux et de leurs complices des monarchies du golfe c’est faire le jeu de la théorie du choc des civilisations. Or monsieur Soubelet n’ose probablement pas aller sur ce terrain potentiellement létale consistant à expliquer exactement la genèse du "radicalisme musulman". S’il le fait il risque le suicide avec deux balles dans la tête...
      Donc effectivement Soubelet dénonce en fin de compte peu de chose, il reste très superficiel et ne fait qu’enfoncer des portes ouvertes...


  • Profites ....Tant qu il y en a ..sert toi ..
    Adage maconnique


  • General Soubelet rejoignez E&R !

     

    • Tu rigoles camarade ? Monsieur ira à LR, la soupe est meilleure. Et une éventuelle circonscription pourrait lui être octroyée dans le futur. Les officiers supérieurs actuels ne sont plus des Antoine Argoud ou des Elie de Saint-Marc ayant le sens de l’honneur (et connu le feu)...


  • Ne rien faire, c’est le moyen pour laisser s’installer le chaos qui sera mis à profit par la suite par nos “maîtres” en 2017 : entre la dénonciation immédiatement disqualifiée d’islamophobie patentée contraire au “Pasdamalgame” ou l’explication alors disqualifiée en “culture de l’excuse” voire en justification complice signe “évident” de radicalisme, d’islamisme, fondamentalisme, salafisme... bref de terrorisme.


  • Le mensonge est une arme de destruction massive de la Nation car en vérité, servir les intérêts de la République Universelle des Droits de l’Homme consiste à desservir les intérêts de son Pays et de son peuple.


  • #1452226
    le 25/04/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    "L’État paye des responsables d’un certain niveau à ne rien faire"

    P..., un général "dissident" relayé par Libé... désespérant de constater qu’il y a encore des gens ici pour tomber dans le panneau !
    - Un officier général est nommé en Conseil des ministres
    - Un officier général est un FM
    Piquemal, Tauzin, Soubelet... une véritable épidémie de dissidence à la Grande Muette !
    On respire, on regarde le pédigrée de chacun d’eux... et on se dit qu’il y a baleine sous nénuphar, simple, non ?
    Mais au fait, avec qui déjeune Zemmour une fois par mois, ah oui, le CEMAT (frère du gars à l’anneau de Jehanne) et Buisson... je ne sais pas, mais on voudrait nous faire le coup d’une armée désignée par le peuple (enfin, celui de la truelle et du compas) comme seule institution pouvant nous éviter le chaos après le choc (un 777 sur une centrale nucléaire et piloté par des barbus ?) et devant une classe politique disqualifiée qu’on ne s’y prendrait pas autrement !