Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’état réel de l’économie américaine en une seule image

Les États-Unis, toujours en avance sur nous

 

 

L’économie US, ce n’est pas en Suisse, par contre, c’est en berne...

La presse atlantiste nous sert chaque jour que l’économie américaine se porte on ne peut plus bien, en invoquant par exemple des indices sur la « confiance » des consommateurs. Mais en y regardant de plus près, on constate au contraire que la situation aux États-Unis est catastrophique et ne présage rien de bon après une énième rencontre de la FED à propos de la hausse des taux d’intérêt.

 

FED et Nippon Ginko : l’échec du Quantitative easing

Après trois Quantitative easings (assouplissements quantitatifs) de la FED, censés relancer l’économie après la crise de 2008, nous constatons que la situation, loin de s’être améliorée, s’est au contraire détériorée. Preuve, s’il en fallait encore une, qu’une création monétaire massive sans support réel dans la production de biens et de services est une calamité. Nous comprenons mieux alors pourquoi les responsables de la Bundesbank ont joué au bras de fer avec la Banque centrale européenne pour faire avorter le projet de Q.E européen, sans succès malheureusement.

Nous notons la même situation au Japon où la monnaie nationale, le Yen, ne vaut réellement plus rien ou presque. En effet, alors que le pays a un des taux de natalité les plus bas au monde et que par conséquent la population vieillit, diminuant la proportion de travailleurs, la Banque centrale japonaise n’a cessé d’imprimer massivement des billets via la politique du Q.E. Ce qui fait que la masse monétaire augmente sans réel soutien économique derrière étant donné que la production baisse. Un des indicateurs de la mauvaise santé de l’économie japonaise est que la population est contrainte de puiser dans ses épargnes pour consommer.

 

La vraie situation aux USA

Au-delà des sondages réalisés sur un échantillon de 500 personnes et dont la presse raffole, nous nous proposons plutôt d’analyser les indicateurs macroéconomiques aux États-Unis. Nous constatons une explosion des emprunts étudiants pour assumer les frais de scolarité exorbitants des universités américaines qui se chiffrent en dizaines de milliers de dollars. Tout en sachant que beaucoup de personnes doivent toujours rembourser leur prêt étudiant plus de 20 ans après la fin de leurs études. Nous pouvons alors craindre l’explosion d’une bulle qui n’en finit plus de gonfler surtout que le nombre d’emplois à pourvoir est en chute et que le nombre de faillites lui est en constante augmentation.

Lire la suite de l’article sur wikistrike.com

Le vrai visage du rêve américain, sur E&R :

Sur l’économie « américaine », lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1524984
    le 31/07/2016 par insoumis de la dissidense
    L’état réel de l’économie américaine en une seule image

    23 décembre 1913 : Thomas Woodrow Wilson signe le décret de création de la Réserve fédérale qui fait suite aux réflexions engagées après la Panique bancaire américaine de 1907.

    Puis plus tard de déclarer en 1919 (sincère ou pas ?) :
    "Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé. La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé, un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants. "

    A la source de tout ce mal, ce mal qui ronge le Monde en général et notre France en particulier, il y eu en 1910 "la conspiration de l’île Jekyl" (avec entre-autres un certain J.P. Morgan).

    Non, ce n’est pas le titre d’un film d’horreur (ou presque pas) !

     

    • #1525151
      le 31/07/2016 par insoumis de la dissidense
      L’état réel de l’économie américaine en une seule image

      Erratum

      Il s’agit de l’île Jekyll et non Jekyl.

      John Pierpont Morgan (beau-père de John D. Rockefeller) n’y fut pas en personne mais "très représenté" :

      - Sénateur Nelson Aldrich, président de la National Monetary Commission et porte-parole de J.P. Morgan

      - Henry Davison, associé principal de la John Pierpont Morgan Company

      - Charles Norton, président de la First National Bank de New York (banque dominée par la J.P. Morgan Company)

      - Benjamin Strong, directeur général de la J.P. Morgan’s Bankers Trust Company

      - Frank Vanderlip, président de la National Bank de New York et représentant les intérêts des Rockefeller

      - George F. Baker, un des associés les plus proches de J.P. Morgan

      - Paul Warburg, représentant de la banque Kuhn, Loeb & Co de New-York, de la dynastie bancaire des Rothschild d’Angleterre et de France

      -  ?

      Pendant 9 jours ils mirent au point et rédigèrent minutieusement le règlement de ce qui allait devenir le Système de la Réserve Fédérale (FED).

      Et comme disait Jacques Brel : "Et nous voilà, ce soir..."

      (quant aux patronymes, beaucoup ont une belle gueule de padamalgame !)


    • JP Morgan.....le personnage du jeu Monopoly....n’était,en fait,que le prête-nom des Rothschilds... !!!
      Quand Rockfeller possédait plus d’un milliard de dollars-or sur son compte,Morgan n’avait que deux millions...On l’a vu à sa mort et c’était incompréhensible.. !!!


  • #1524994

    Il y a aussi une autre statistique américaine dont j’ai eu vent. Elle est difficilement vérifiable mais elle n’est pas étonnante. La voici : aux États-Unis il y a plus à l’université de diplômées femmes que de diplômés hommes. Et en arrivant sur le marché du travail les femmes commencent à gagner plus que les hommes.


  • Il n y aura meme pas besoin de leur faire la guerre, ils s autodétruiront. Magnifique.
    Le monde retrouvera la paix, si c était possible.
    Ce pays est une erreur de la nature.

     

    • #1525059

      Veuillez tout de même séparer le peuple de ses dirigeants !


    • #1525081

      Leur disparition ne fait aucun doute, ce qui est plus inquiétant ce sont les soubresauts avant la mort. A moins d’une intervention divine, je doute qu’ils s’en aillent tous seuls. Ils font tout pour mettre la pagaille et espérer réitérer les « exploits » des deux horreurs passées en faisant - encore - table rase.
      Toutes les nations sont appelées à disparaitre un jour, leur longévité est directement proportionnelle à la qualité civilisationnelle et les relations humaines qui les animent. En cela chacun peut être juge.


  • En fait le Yen (contre toute attente) s’est apprécié (et non déprécié comme le laisse entendre l’article) ce qui complique la tâche des exportateurs Nippons. J’ai lu ou entendu (je ne sais plus) que l’appréciation du Yen (vs $) était du à des anticipations de baisse des taux des obligations de l’Etat Japonnais (JGB) en dessous de 0. Les investisseurs étrangers achetant massivement des JGB et donc du Yen pour bénéficier de plus-values liées à ces baisses de taux inespérées (spéculation à court/moyen terme) car les taux des JGB ont été proche de 0 depuis très longtemps et personne n’imaginait que les obligations d’Etat puissent se traiter à des taux négatifs.

     

  • C’est çà le rêve américain ! C’est une illusion.
    Je crains que nous en subissions les contre coups, hélas.
    Voilà pourquoi le Général de Gaulle voulait renforcer, à tous les niveaux, l’indépendance, la souveraineté de notre cher vieux Pays ! Il travaillait pour l’établissement d’un monde multi polaire.
    Au point où nous en sommes rendus... nous avons vraiment besoin de l’aide de Notre-Dame de France à laquelle La France est consacrée depuis 1735 par le Roi Louis XIII.

     

  • C’est bien pour ça que, malgré les apparences, les USA deviennent de plus en plus agressifs et le phénomène ira en s’amplifiant. Peu importe le coût à faire supporter aux pays qui sont dans leur giron. Nos dirigeants savent que l’économie va mal et qu’ils iront au bout de la logique à savoir piller les richesses des autres. L’histoire suit son cours. La prochaine crise sera terrible, ça se profile à l’horizon on le ressent tous plus ou moins.


  • Etant nul en économie et en finance j’ai une question bête. Les EU peuvent-ils s’en sortir... si : (1) le gouvernement américain (G.A) ferme toutes ses bases militaires à l’étranger et donc arrête certaines guerres ; (2) le G.A ferme un grand nombre de ses ambassades et consulats dans le monde ; (3) le G.A met fin à certaines recherches (pour quelques années) comme par exemple la conquête de l’espace et l’armement ; (4) les EU décident de vivre (un grand moment) en autarcie (etc...) ???

     

    • Ceux qui possèdent réellement le pouvoir aux États Unis n’en ont rien à cirer des citoyens américains. Tant qu’ils pourront se servir d’eux ils le feront. Quand ils ne leurs seront plus utiles, ils les jetteront comme un vieux condom usagé et ils iront parasiter une autre nation.


    • Exactement @Josée, fin XIXe siècle, début du XXe, à l’époque de l’aviation balbutiante, ils ont quitté l’Europe pour se réfugier aux USA et se protéger des guerres qu’ils déclenchaient à leur profit.
      Aujourd’hui, ils sont installés dans des archipels isolés, ou des bateaux-ville pour échapper aux missiles de longues portées qui tomberont inévitablement sur les grandes villes américaines au prochain conflit.
      Mais le citoyen américain, lui, connaîtra pour la première fois de son existence, ce que veut dire ramasser ses morts et relever ses ruines.


  • Le complexe militaro-industriel US est le plus grand employeur au monde.
    Le secteur de la Defense US, sponsorise par l’etat, absorbe plus de 50% de ses ressources.
    https://www.nationalpriorities.org/...

    L’economie US, vacillant sur une montagne de fausse monnaie, a besoin d’une guerre : les terroristes criminels en fournissent le pretexte.


  • dans notre monde de critique et d’analyse , je dis les citoyens americains sont bien responsable car ce sont eux qui ont elu leur dirigeants , j’en vois meme’’ qui pleurent de joie’’ a leur election, donc ils sont responsables des crimes commis par leur gouvernement.Dieu detruira ce pays ou ils adorent satan et massacrent les peuples etrangers pour s’enrichir.
    La verite est difficile a avaler pour beaucoup d’entre nous et meme certains la rejette .

     

    • Je ne suis pas d’accord étant donné que si toi et moi sommes sur E&R, c’est que l’on a pu se dépatouiller des manoeuvres classiques politiques. Que ce soit les femmes ou la jeunesse, il y a un forcing au niveau de la récupération politique, ils prennent au collet les plus faibles... est-ce qu’on peut en vouloir au peuple d’être faible ? Le gouvernement doit agir comme un patriarche bienveillant sur ses enfants, car de lui en découle la vigueur d’un pays. Le peuple incarne la branche dont la solidité dépend d’un système, d’une structure, d’un tronc.

      On peut très vite basculer dans l’arrogance du riche en adoptant une posture comme celle-ci et l’état d’esprit de notre élite est malheureusement semblable, à savoir, aucune compassion pour la naïveté, l’innocence du peuple, la veuve et l’orphelin. (je parle pas de l’humanisme universelle voué à accueillir des migrants à bras ouverts hein). plus on l’abruti plus on lui en veut d’avoir regarder le bâton sans rien faire, donc on en remet une dose et ainsi de suite... bref jusqu’à devenir sans empathie et le condamner à l’esclavage. Voilà pourquoi il faut réellement dissocier le peuple de son gouvernement.
      Amicalement.


    • @boran
      Aux USA, c’est comme en U.E, aux élections, vous vous retrouver sempiternellement devant le "choix" de candidats sélectionnés par l’oligarchie.
      Et si malgré leurs précautions, il arrive que le choix des électeurs ne corresponde pas au leur, ils font rentrer dans le rang le canard boiteux élu par erreur, et modifient le système électoral pour que ça ne se reproduise pas.
      Un exemple récent, les jeunes auraient plus tendance à être pro-européens et bien en Grèce, ils viennent de voter un loi pour autoriser le vote à 17 ans, les autres pays suivront.


  • #1525265

    Aucun Etat, du moins dominant, ne rembourse ses dettes.

    Il les efface par la confiscation pure et dure (Philippe le bel) ou détournée (l’inflation) mais ne les rembourse jamais.

    Une inflation de 50%/an a pour effet de réduire la dette de 75% en deux ans , ruinant les épargnants et les rentiers, mais sauvant l’État.

    La guerre seule peut obtenir ce résultat : en mettant les forces insurrectionnelles potentielles sous les drapeaux, et toute la population au régime des tickets de rationnement, elle neutralise l’insurrection, réoriente la production vers l’effort de guerre, créé un déséquilibre entre la demande et l’offre de l’économie civile, le corrige par l’inflation.

    Donc pour nos dirigeants, la guerre est à la fois la dernière solution et la plus nécessaire, pourvu qu’elle mette les populations sous les drapeaux

    C’est leur seul problème : obtenir le consentement des populations à aller sous les drapeaux

    S’ils ne trouvent pas d’ennemi suffisant pour justifier une guerre totale alors ce sera le chaos : la fin de l’Histoire.


  • Presse manipulée, esclavagisme matérialiste total, aucun état providence, racisme chronique, obsession guerrière, mensonges d’État pour justifier les guerres. Et dire que ces malades sont notre modèle......


  • A mettre en corrélation avec ce qui se passe depuis le 09/11 et le climat actuel de terrorisme, etc ...
    Tout est parti de la, il a fallu aux states d’être "frappés", pour justifier les invasions futures. Attentats plus que louches avec mensonges à la clé et manipulation de l’opinion pour justifier et accréditer ce qui en a suivi.
    Tout ceci est lié, la crise de 2008 n’aura été qu’un petit signe avant-coureur d’une crise bien plus grande qui se profile à l’horizon.
    Toutes les économies sont au point mort à quelques exceptions prêt, nous vivons une récession mondiale qui frappe d’abord les grandes puissances qui courent derrière une croissance perpétuelle utopique.
    Les médias et les politiques en sont réduits à arrondir les angles voir carrément mentir puisque de toute façon on est quasiment ruinés.
    La France est en faillite et se porte mal et tout ce que nous vivons sous l’ère valls-hollande n’en est que la résultante.
    Il y a à craindre une escalade puisque rien n’indique une quelconque embellie dans quelque domaine que ce soit.
    C’est ce qui explique d’ailleurs que la France soir engagée militairement en espérant aller grappiller des contrats et autres ponctions de richesses, puisqu’elle ne produit rien.
    La croissance est à 0 ..
    C’est ce qui explique aussi le durcissement des lois de contrôle et de surveillance, sous couvert de terrorisme. État d’urgence, etc ..


  • #1525421

    Le progrès. Démocratique et républicain.


  • ". le Yen, ne vaut réellement plus rien ou presque. En effet, alors que le pays a un des taux de natalité les plus bas au monde et que par conséquent la population vieillit, diminuant la proportion de travailleurs "
    vrais et faux , le problème n est pas le travail mais la consommation
    les vieux ne consomment plus
    par contre , la productivité Japonaise lá .... !!
    Et les robos au Japon , c’est quelque chose , qui détruit le capitalisme classique ,voir Marx et Cousin .


Commentaires suivants