Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’extermination, une valeur sûre de la République

Retour sur le génocide vendéen et les crimes de la "Révolution"

Fouché de Nantes : « Que la foudre éclate par humanité ! Ayons le courage de marcher sur des cadavres, pour arriver à la liberté ».

Une vidéo réalisée par SACRvideos.

 

 

Retrouvez l’ouvrage de Claire Séverac cité dans la vidéo, chez Kontre Kulture :

La « Révolution française », chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1601967
    Le 15 novembre à 08:29 par Philippe
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    On lit sur les peintures "Dieu le roi" ... les rois de France, descendants du Christ ? D’où la volonté des républicains/maçons de détruire la France et nos gènes (grand remplacement) ?

     

    Répondre à ce message

    • #1602019
      Le 15 novembre à 10:30 par Aretha
      L’extermination, une valeur sûre de la République

      Le Christ est Roi de France de fait. Et le roi/ monarque français n’est que son lieutenant. La France est en cela une monarchie de droit divin.

       
    • #1602282
      Le 15 novembre à 18:32 par Nico57000
      L’extermination, une valeur sûre de la République

      La véritable église de chaire c’est Marie-Madeleine, et il est bien probable qu’elle soit venue finir ses jours sur le territoire qui deviendrait un jour la France.
      Notre pays a un réel héritage concernant le Christ. Notre pays est celui par lequel le salut des âmes se fera connaitre. Dommage que beaucoup se soient perdus en suivant le discours flatteur et mensonger de la raie publique.
      Christ nous avait pourtant prévenu qu’il est toujours plus facile de sombrer dans les ténèbres, par paresse, lâcheté...
      Encore un peu de temps pour se retourner vers Dieu, ensuite la punition et la séparation du bon grain d’avec l’ivraie...

       
  • #1601979
    Le 15 novembre à 09:04 par Thihen
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    Belle vidéo !

     

    Répondre à ce message

  • #1602036
    Le 15 novembre à 11:01 par vapincum
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    Dommage que Charles Maurras, celui qui sortit le royalisme de l’impasse dans laquelle il se trouvait depuis la fin du XIX°, se soit rallié à l’Union sacrée de Poincaré. Certes l’Action française, consciente de l’état d’extrême faiblesse dans lequel se trouvait la France après guerre, retourna à son pacifisme d’origine, mais le mal était fait...

     

    Répondre à ce message

  • #1602061
    Le 15 novembre à 12:17 par Marion Sigaut
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    Voilà une magnifique vidéo, comme toutes celles qui émanent de ce site.
    Tout ce qui est dit ici est vérifiable, j’en ai d’ailleurs fait état lors d’une conférence conjointe avec Claire Séverac.
    http://www.egaliteetreconciliation....
    Il va falloir enfin comprendre que les "valeurs de la République" sont le mépris du peuple, la haine des petits, de la vie, de l’amour, de la sincérité, et la promotion du meurtre sans scrupule par l’inversion des mots.

     

    Répondre à ce message

    • #1603310
      Le 17 novembre à 12:23 par Lorong
      L’extermination, une valeur sûre de la République

      La République, Madame Sigaut, c’est aussi l’introduction en France de la liberté d’expression et de la liberté de la presse… Qu’elle ne fut pas entière à cette époque n’enlève pas le fait qu’elle existât, alors que sous la Monarchie, Etat et Eglise étaient main dans la main pour faire censurer toute opinion qui n’iraient pas dans le sens de l’opinion du Roi. On ne publiait pas à Genève pour le plaisir.
      La République c’est aussi la fin de l’esclavage, codifié par Louis XIV (amputation de l’esclave cherchant la liberté, statut d’esclave pour le fils d’un homme libre et d’un esclave…), approuvé par l’Eglise, et confirmé par TOUT les Rois de France jusqu’en 1848 (Oui, le code noir, cette abomination, fut loi de la France sous tout les rois depuis Louis XIV jusqu’à Louis-Philippe.aucun n’ayant jugé moralement juste de l’abolir). La République a du par deux fois abolir l’esclavage parce que la Monarchie ne l’a pas fait, ni avant ni après la Révolution.
      Faut-il rappeler que les opposants à la première abolition furent les monarchistes, notamment à Saint-Domingue, qui en 1794 préfèrent faire allégeance à l’ennemi de toujours, l’Angleterre, plutôt que de voir leurs esclaves devenir libres ? Et qui s’est opposé de la manière la plus éclatante à la deuxième abolition ? L’abbé Rigord à la Martinique qui défendait les esclavagistes, qui d’ailleurs englobaient des couvents (Sœurs de Saint-Joseph de Cluny) !
      Quel admirable philosophie chrétienne que celle qui fera dire à Bossuet :« De condamner cet état [= l’esclavage], ce serait non seulement condamner le droit des gens, où la servitude est admise, comme il paraît par toutes les lois ; mais ce serait condamner le Saint-Esprit, qui ordonne aux esclaves, par la bouche de saint Paul, de demeurer en leur état, et n’oblige point leurs maîtres à les affranchir »
      Oui, la monarchie était bien plus à l’écoute des plus humbles…sauf s’ils étaient esclaves…ou si ils n’avaient pas la bonne opinion…
      Votre volonté de défendre avec ardeur votre Eglise et l’Ancien Régime n’explique-t’il pas que ces sujets n’ait jamais suscité chez vous une volonté d’en faire une étude de fond ? Car cela ne collerait pas trop avec une vision manichéenne de l’histoire : le bien d’un coté, le mal de l’autre.

       
    • #1604708
      Le 19 novembre à 09:55 par Marion Sigaut
      L’extermination, une valeur sûre de la République

      @Lorong
      Désolée de ne pouvoir argumenter sur l’esclavage, sujet que je n’ai pas étudié et que je ne me permettrais pas de traiter ans un minimum de connaissances. Ce que j’en sais néanmoins c’est qu’il concernait les colonies et non le territoire national, sur lequel tout esclave posant le pied était de facto rendu libre. Il ne pouvait y avoir d’esclave au royaume de France.
      Pour ce qui regarde l’exploitation puis l’abolition de l’esclavage dans les colonies, je reconnais mon ignorance sur un sujet largement étudié par d’excellents historiens.

      En revanche j’en sais un peu sur l’irruption des « valeurs de la République » dans notre beau pays, et suffisamment pour savoir que l’introduction par la République de la liberté d’expression et de la liberté de la presse est une vaste rigolade.
      Je ne sais pas où et quand l’Eglise a fait censurer des journaux contraires aux "opinions" du roi, mais j’en sais un peu sur les idées que les opposants à la royauté et à l’Eglise (les mêmes) ont voulu introduire en France avec l’aide de Genève et d’Amsterdam : il s’agissait du libéralisme économique qui sortit victorieux de la glorieuse révolution française, et auquel le peuple était hostile de toute son âme. Ceux d’entre les Français qui ont pris les armes pour défendre leurs « opinions » (en fait leur mode de vie), ont été voués à l’extermination par la toute jeune République qui a bien manifesté ce qu’elle pensait de la liberté de la presse. En effet, alors que leurs pamphlets et leurs appels au meurtre avaient librement circulé jusqu’à la prise des Tuileries, les futurs proclamateurs de la République, en même temps qu’ils remplissaient les prisons des malheureux qu’ils s’apprêtaient à massacrer, ont interdit toute la presse royaliste et fait saisir toutes leurs presses et leurs caractères.
      Marat, un des bénéficiaires de ce vol, ne cessa d’appeler au meurtre de masse qui s’ensuivit. Robespierre justifia la suppression des journaux royalistes « dont le métier était de propager l’imposture et de blasphémer contre la liberté. »
      Pour votre gouverne, je ne défends ni « mon » Eglise (je n’en possède aucune) ni l’Ancien régime, mais la vérité particulièrement malmenée par la République. Si vous vous intéressiez un peu à ce que je publie, vous sauriez que je dénonce les crimes des uns et des autres, et tout particulièrement sur des sujets que la République a justement mis de côté.

       
  • #1602091
    Le 15 novembre à 12:58 par Missing you
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    Minute 8’17. Dieu a toujours dit que la Terre pouvait nourrir toute l’humanité. La République Française comptait les humains comme des marchandises. Je veux parler de Napoléon Bonaparte, qui bien entendu est encore aimé de certaines personnes en France, mais il faut savoir qu’il a diffusé cet esprit dans de nombreux pays, sans parler de ceux qui ont pris cela en exemple. Actuellement nos dirigeants comme les récents, à échelle contemporaine, et ceux qui les ont précédés veulent faire venir l’humanité entière en Europe. Mister Trump dont’act for you for the moment ! Ces gens continuent leur comptabilité mortifère, le peuple européen devra-t-il vivre l’extinction des vendéens ? C’est la question que je me fais après avoir visionné cette super vidéo.
    Merci pour cette vidéo et à E&R

     

    Répondre à ce message

  • #1602235
    Le 15 novembre à 16:48 par lincredul2@gmail.com
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    Lisez le R.P. Barruel. Il détricote et annonce tout ce qui arrive depuis 220 ans. Wikimachin dit beaucoup de mal de lui : c’est la preuve par 9 qu’il a raison !
    Premièrement que le R.P. a raison, deuxièmement que Satan existe, également sur Terre.
    Implorons donc à genoux la protection de la très Sainte Vierge, mère de Dieu !
    Foi et espérance sont la réponse de tout chrétien, car les valeurs de la république, ici tout le monde les connait. Seules les vraies valeurs, c’est à dire chrétiennes peuvent nous sauver.

     

    Répondre à ce message

    • #1602285
      Le 15 novembre à 18:46 par Nico57000
      L’extermination, une valeur sûre de la République

      Dieu n’a pas de mère, il est l’Esprit créateur, l’Esprit qui nous donne la vérité que nous ne voyons pas, ne comprenons pas. Et il va punir les enfants impétueux que nous sommes !

       
    • #1602290
      Le 15 novembre à 18:58 par Le Pen, vite !
      L’extermination, une valeur sûre de la République

      Dieu n’est pas qu’un Esprit. Sa nature est unique mais déclinée en trois Personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Le Fils, Jésus Christ, incarnation de Dieu, a une mère qui est la très sainte Vierge Marie.

       
  • #1602284
    Le 15 novembre à 18:46 par Heisenberg
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    Bonjour,

    Est-ce lors de l’instauration de la république qu’est né l’idée du colonialisme ?

    Quelqu’un peut-il me recommander des sites ou des ouvrages pour que je puisse me documenter sur la naissance,l’idéologie et les effets de la république ?

    Je vous remercie d’avance.

    Cordialement.

     

    Répondre à ce message

    • #1603621
      Le 17 novembre à 19:21 par Lorong
      L’extermination, une valeur sûre de la République

      Ce n’est pas certain. Ce qui est sur c’est que la Monarchie et l’Eglise (Saint Paul est clair sur le sujet) a approuvé et encouragé l’esclavage dans les colonies..et que c’est la République qui a du y mettre un terme…2 fois.

       
  • #1602321
    Le 15 novembre à 20:05 par Odile
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    Fière d’avoir du sang de brigands Vendéens qui coule dans mes veines. Vive le ROY.

     

    Répondre à ce message

  • #1602488
    Le 16 novembre à 08:49 par bertin
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    Synthèse historique de trois siècles d’histoire occidentale,
    avec le rôle fondamental de l’Angleterre !
    Replacés dans ce cadre,les discours de nos politiques,
    marionnettes d’un pouvoir de l’ombre,montrent la continuité
    historique d’un projet de manipulation,de "régénération",et
    d’extermination des peuples !
    Finalement ,le "populisme" n’est qu’une réaction de défense
    des peuples contre des élites autoproclamées ,experts
    en démagogie et manipulation .
    La dissidence ,devient un fleuve puissant et irréversible ,
    qui met en évidence trois siècles de crimes sur un plan mondial.
    Il était urgent que la vérité éclate !

     

    Répondre à ce message

  • #1602576
    Le 16 novembre à 12:35 par Louis Delga
    L’extermination, une valeur sûre de la République

    Celui qui étudie l’Histoire est un visionnaire du futur.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents