Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Commission nationale des droits de l’homme prône la dépénalisation de l’usage du cannabis en France

Dans un avis voté ce mardi, la Commission nationale consultative des droits de l’homme a recommandé de décriminaliser la consommation de cannabis. La CNCDH, qui assure que la « répression ne fonctionne pas », s’est également prononcée en faveur d’une dépénalisation l’usage des autres drogues et pour une sanction allant de la simple amende à l’injonction thérapeutique.

 

[...]

Bilan  : selon la CNCDH, « c’est l’échec absolu de l’interdit pénal ». « La répression ne fonctionne pas et la loi s’applique de façon complètement discriminatoire et inégalitaire selon les publics  : on poursuit les usagers de temps en temps et seulement certains », explique Christine Lazerges, présidente de la Commission.

Dans un avis voté ce mardi, la Commission recommande donc de décriminaliser la consommation de marijuana. La vente et la production de cette drogue seraient alors réglementées et encadrées, « ce qui permettrait d’avoir un meilleur produit » alors que selon les spécialistes auditionnés par la commission, « les produits sont de plus en plus dangereux, plus dosés. Les usagers ne savent pas ce qu’ils consomment ».

 

 

Lire l’intégralité de l’article sur ouest-france.fr

Démarche humaniste ou volonté étatique de contrôler un marché ?
Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents