Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La France en face – Un documentaire de géographie sociale

Voyage au cœur de la France à l’heure de la mondialisation

La France en face, un film documentaire réalisé par Jean-Robert Viallet et Hugues Nancy, diffusé sur France 3 le lundi 28 octobre 2013.

 

La France en face s’appuie sur le travail mené par deux géographes, Christophe Guilluy et Christophe Noyé. Ce documentaire illustre la fracture sociale entre la France des métropoles où se concentrent les richesses, et celle des petites agglomérations et zones rurales, qui compte 60 % de la population. Les problématiques de la gentrification et de la nouvelle mixité sociale à l’aune de la mondialisation y sont abordées sans fards.

À travers des rencontres, des témoignages et l’étude de travaux de spécialistes (géographes, économistes, sociologues et historiens), c’est le portrait d’une France oubliée qui apparaît.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Au bout du compte, on nous élève pour nous becqueter
    Alors, becquetons !
    Côte à l’os pour deux personnes, tu connais ?"

    léo ferré (il n’y a plus rien)


  • Le but de la mondialisation est le contraire de ce que nous avons vécu .On cré des complexes internationaux en s’accaparant des marchés et de la mains d’œuvres à bon marché .La mondialisation c’est pour devenir riche rapidement au détriment de la population ,alors que la France d’autre fois le peuple travaillé pour vivre et faire vivre les entreprises de proximité .Le but est à l’opposé, d’un coté les multinationales mondiales qui contractent le travail dans un secteur bien défini par rapport au petites et moyennes entreprises qui faisaient travailler la population localement et çà pour des générations à venir .La mondialisation est une idéologie qui détruit les peuples et les nations .

     

    • Bonjour,
      Je crois que c’est une illusion de croire que l’économie peut être différente. Et si quelqu’un pense vraiment pouvoir produire une économie différente, son ego est au delà de toute mesure. L’argent c’est l’incontrolabilité en mouvement. Vous trouverez toujours quelqu’un pour se vendre moins chers, dans le cadre de la saturation des marchés c’est inexorable.
      Bonne recherche.


  • Un bon film de merde tout ça. Je résume :

    Musique déprimante de fond.
    Gens des campagnes vous êtes des déchets, vous n’avez pas les qualifications qui comptent, vous ne produisez pas d’emploi ni de richesse.
    Urbains (uniquement grosses agglomération) : vous êtes la force vive, utile, bien qualifié, on a besoin de vous youhou la mondialisation c’est bien pour vous. Vive les cadres.

    En réalité :
    99% de la population qui travaille est esclave. Le type a 4000 euros/mois à Paris n’est pas mieux que moi avec mon mi-temps en campagne : j’habite sensiblement la même taille d’appart, et avec moins de pollution de tout type. Alors oui il peut flamber son fric à la campagne lorsqu’il ne fait pas l’esclave ou poireaute dans les transports et ça le rendrait plus heureux ?

    La mondialisation n’est bénéfique pour quasiment personne : tous les prix augmentent, concurrence accrue sur tous les secteurs, rotations du personnel permanent. Plus aucune pérennité : ni matérielle ni mentale.

    On ne reviendra pas sur leurs obsession du cadre le travailleur idyllique ... qui se transforme en gestionnaire la plupart du temps : il n’est ni ingénieur ni celui qui produit de la richesse contrairement à leur dire = parasite bien souvent. Et complètement inutile dans des structures à taille humaine.

    Sympa la comparaison avec les mineurs (charbon) d’avant esclaves aux aussi. "je ne me suis jamais couché devant rien ni personne". mdr

    Solutions du film : Vous êtes esclaves fermez vos gueules, avant en vrai c’était pire et de toute façon y a pratiquement pas de solution.

    Seul point intéressant du film à 59 minutes lorsque le neuneu de service rapproche les abstentionnistes des votants FN. (il a sans doute perdu son boulot depuis ça lool ). Assez remarquable.
    + la jeune fille blonde "mais non, je ne veux pas partir. Et tes vacances à l’Ouest tu te les mets là où je pense" (t’étais vert journaleux bidon hein ?)

    Au final, un documentaire qui nous invite malgré lui vraiment à voter FN pour foutre un bon coup de pied au cul de ces mafieuso-traitres politocard à la tête de la France. ...
    Et si cela ne fonctionne pas, il faudra créer autre chose.

    L’entraide et le local, y a que ça de vrai. Ne consommez pas, ça les emmerde.
    Bon courage à tous.

     

    • Dans mon Leclerc local en station balnéaire, les parkings sont archi plein ; ce weekend une manif anti parcmètres au prétexte d une fuite des clients, un quartier historique du plus haut intérêt ou il y a jamais personne car très peu de commerces ; des petits chemins normands charmants dans le bocage alentours ou il y a jamais un chat meme par plein soleil. Désolé mais la conso s est jamais aussi bien portée...


    • #1488752

      Merci de m’épargner le visionnage, exactement ce à quoi je m’attends d’un documentaire diffusé sur le service public...


    • heureusement qu’il y a internet pour t’évader et te sentir un peu intelligent car avec ton mi tps a la cambrousse qu’est ce que tu dois te faire chier qd meme. Sachant que la moitié de l’année la nature est morte, quel ennui tout de même. non ?


    • #1489051

      @ Pol

      tu dois vraiment être lobotomisé par les média et ta vie d’esclave pour penser qu’il n’y a rien à faire : mes journées sont pleines parfois je prends un peu de temps sur le net et bien souvent cela me fait culpabiliser.

      Va t’aérer l’esprit camarade, ouvre un bouquin, fabrique quelque chose, étudie, écrit, parle à ta femme, participe à une association, éduque tes enfants, va aider un ami ............

      Et en plus je n’ai pas la télé (par choix). Incroyable non ?


    • @pol ... Votre commentaire est révélateur de ce que vous êtes.Vous avez peut-être entre quatorze et dix sept ans ?... Internet rend un peu plus intelligent ? visiblement ce n’est pas votre cas... De plus votre mépris : la campagne et non la cambrousse ! Effectivement, dans cette campagne, vous ne pouvriez pas tenir plus d’une semaine, trop d’animaux réels pour votre conception de la vie...
      La nature morte ? Depuis quand n’êtes vous pas sorti de chez vous et de vos écrans ? La Nature n’est jamais morte ! C’est vous qui l’êtes déjà... Quant à l’ennuie, il est formateur, mais vous ne pouvez pas le savoir avec toutes vos applications virtuelles.... Navrant.


  • Le journaleux de FR3 tutoie ses interviewés ???
    A la jeune femme marocaine qui ose voter FN : "Vous ne craignez pas les dérives ?"
    Elle a échappé au tutoiement !
    Mais les analyses sont malheureusement pertinentes ...
    "Les hommes politiques estiment ces cas difficiles marginaux, mais ils concernent la majorité de la population française en dehors des grandes villes, soit le plus grand nombre" ;

     

    • Oui, c’est vrai ce que vous dites à propos de cette jeune femme marocaine !
      Ce journaliste n’ose pas la tutoyer parce qu’il se dégage d’elle une noblesse du cœur et de l’âme. C’est une personne digne et qui inspire le respect... il ne peut pas l’instrumentaliser pour la soumettre à son discours idéologique... On disait, il n’y a pas si longtemps, que c’est une personne bien éduquée.
      Quelle gentillesse chez cette femme ! Je suis vraiment touchée par tout ce qu’elle dit, ce qu’elle fait auprès des personnes âgées... pour résumer : par ce qu’elle est.
      C’est une personne digne.


  • Ce documentaire est déprimant.
    On ne peut pas résoudre un problème au niveau où le problème a été créé. Contrairement à ce que nous raconte en boucle ces idéologues matérialistes : le problème n’est pas économique et social.
    Ces gens nous enferment dans une prison mentale, qui est la leur... où de toutes façons, il n’y a aucune solution. Ce monde qu’ils ont créé à partir de leur mental malade ne peut être qu’à l’image de leur folie.
    On ne va pas compter sur un pyromane qui a mis le feu pour l’éteindre !
    - Le véritable problème est moral et spirituel.
    Tant qu’on ne sera pas relié à nouveau au Transcendant qui sous-tend toute vie, on survivra comme des mendiants qui demandent quelques sous dans la rue, tandis que nous sommes les enfants du Bon-Dieu... Je parle de spiritualité et pas forcément de notre pauvre religion qui n’est, à l’heure actuelle, qu’une idéologie matérialiste de plus ; s’étant vidée de sa substantifique moelle, si je puis m’exprimer ainsi ! De toutes façons, ce n’est pas la religion de mon enfance... On nous a trompé : c’est une autre "religion" enfin une pseudo-religion. Nous le voyons bien car les fruits sont amères et sentent la pourriture.
    Pour pouvoir changer "ce qui est" il faut voir les choses comme elles sont. Et il faut aussi décider que les choses se restaurent en Dieu. Nous n’avons pas d’autres choix si nous ne voulons pas mourir à petit feu.
    La France est en dépression et c’est normal de se sentir vidé et mal dans ce monde stupide et pourri qu’ils nous ont fait ; je dirai que c’est presqu’un signe de bonne santé devant l’absurde...
    Et d’autre part, il faut arrêter de leur demander la permission de vivre !
    "Pour restaurer une société, il convient de revenir à ses origines."
    Léon XIII

     

    • Travailler pour avoir des euros,
      Des euros pour s’acheter à manger,
      Alors qu’il suffirait de planter, récolter,
      Pour simplement manger.

      Lâcher vos Ipad, Iphone pour des pioches, bêches et râteaux, au lieu de glander sous les halls de l’Opac...


  • #1489027

    Et...demain, avec la montée en puissance de l’IA et des systèmes experts.
    On n’aura plus besoin de caissières, de manutentionnaires , de chauffeurs, de pilotes d’avions, on aura besoin de 10 fois moins de cadres, d’ingénieurs, de médecins, de policiers, d’infirmières...etc.
    Dans 30 ans, 2 millions de personnes suffiront pour faire tourner la France.Que fait on des 95 % restant ?

    On doit d’urgence créer un nouveau modele de société, c’est pour cela qu’on parle de salaire universel attribué à chacun sans contrepartie, une sorte de super RMI.
    C’est pour cela aussi que le système capitaliste et financier devient dure et impitoyable car des salariés, il n’aura de moins en moins besoin. Mais il lui faut coûte que coûte des consommateurs.
    Même pour le capitalisme, ses jours sont comptés.

    Ce que nous vivons actuellement est unique, car nous devons operer des changement radicale en très peu de temps pour une population de 7 milliards.
    Ça va être hyper chaud, survivrons nous ou pas. C’est la grande question. Sinon notre destin rejoindra celui des dinosaures.


  • NB pendant ces trente années de mondialisation les sociologues ont remplacé les marxistes... la gentrification ça marche aussi pour les intellectuels...

    En fait le boulot des sociologues est le même que celui des économistes : expliquer le monde sans aucun appui philosophique. Autrement dit faire de la "science sans conscience" payée par l’Etat.

    Pas inintéressant malgré tout, on retrouve la France réelle car les interviewés sont bien choisis. La jeune mère maghrébine qui vote FN m’a inspiré un très grand respect.


  • Bonjour A tous,
    Entendre que la mondialisation est le problème ainsi que pendant les trente glorieuses les gens profitaient de l’économie, c’est vraiment une présentation désespérante sur le plan intellectuel.
    Au sortir de 50 millions de morts que le capital fou a liquidé ainsi que toutes les infrastructures que ce temps utilisait, c’est sûr il y avait de quoi occuper les gens. Mais après, les riches restaient riches et les pauvres dans l’illusion de la redistribution ne se rendaient même pas compte qu’on venait de liquider leurs frères et sœurs l’année d’avant.C’étaient des esclaves seulement mieux traités car moins nombreux. Aujourd’hui nous sommes rendu au même endroit qu’avant la deuxième guerre mondiale c’est l’économie et non la mondialisation qui en est la cause, une économie différente n’existe pas. Tout le monde s’attend à voir les masse prolétaires et matériels surproduites être liquidées dans un avenir proche.
    Merci ER,