Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

Impressions sociologiques sur un mouvement "de gauche"

Beaucoup s’interrogent sur la nature politique et sociale de la Nuit Debout, qui sème des avatars un peu partout dans le monde latin. S’agit-il d’un nouveau mouvement révolutionnaire ou d’une mode passagère qui agrémente l’actualité sans impact sur la réalité ? Pour avoir parcouru plusieurs fois la place de la République occupée par ces (re)faiseurs de monde, il ne me paraissait pas inutile d’en mettre en lumière quelques aspects.

 

La Nuit Debout, la nuit des Blancs parisiens

Ce qui frappe au premier abord dans la Nuit Debout, c’est la forte homogénéité sociale du mouvement. D’ordinaire, la place de la République est bigarrée et majoritairement occupée par des populations allogènes. Ce sentiment de mélange est volontiers accru par les événements qui se déroulent régulièrement sur la place : occupation périodique par des migrants ou par des familles africaines menacées d’expulsion et protégées par le Droit au Logement, mais aussi quadrillage par les familles Roms qui dorment dans la rue avec leurs bébés et leurs enfants.

Depuis que la Nuit Debout a pris possession des lieux, l’homme ou la femme noire n’y ont plus d’autre place que celui de témoignage de la mauvaise conscience occidentale. De temps en temps, ils ont le droit, parce qu’ils sont migrants ou figure opprimée, de monter sur scène pour expliquer leurs malheurs. C’est l’intermède coloré de la Nuit Debout. Leurs 3 minutes épuisées, ils doivent ensuite céder la place à l’interminable logorrhée des intervenants en commission, qui sont essentiellement blancs bobos.

Car le tour de force de la Nuit Debout est de babiller sans lassitude apparente sur le sexe des anges solidaires, de gauche, révolutionnaires, progressistes et autres adjectifs bisounours, dans un entre-soi ethnique et social très bien huilé. Ici, on est bien, on est tranquille, on est humaniste, mais on est d’abord blanc des quartiers centraux de Paris. On adore dénoncer la précarité et la discrimination, mais selon l’étiquette bobo en vigueur, qui accorde une place nulle aux « minorités visibles », manifestement peu intéressées par les sujets qui se traitent.

Et ce n’est pas le moindre des paradoxes que de contempler cette jeunesse auto-proclamée humaniste, dissertant sur tout et rien, et complètement abandonnée par les vrais problèmes sociaux du pays. Avec cette forme pas si discrète d’arrogance et de fatuité, il est évidemment impossible d’aborder le sujet sans s’exposer aux foudres du déni bourgeois. Même le gauchiste Frédéric Lordon tourne sa langue sept fois dans sa bouche avant de suggérer que les blancs fils à papa propres sur eux sont un peu trop nombreux et auto-centrés sur la place.

Lire la suite de l’article sur eric-verhaeghe.fr

 

Pour une approche radicale de la question sociale,
rendez-vous à Lille le 30 avril 2016 :

La question sociale traitée avec sérieux, c’est sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1438675
    le 08/04/2016 par John Queneldy
    La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

    Scady en parle dans sa dernière vidéo, d’après lui ce mouvement pue la gauche bobos...

     

    • #1438762

      à partir du moment ou les médias mainstream soutiennent un mouvement il n’y a pas de surprise...


    • #1438862

      « Bobos de gauche », c’est un pléonasme. Un bobo de droite, c’est un hipster.
      Leur point commun : deux idiots du système capitaliste.


    • #1438869
      le 08/04/2016 par jeanjean Glagla
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Pour l’instant oui mais t’as le droit d’y aller si tu veux. Même ceux qui ne sont pas des bobos de gauche ont le droit de s’exprimer.


    • #1438901
      le 08/04/2016 par whateufeuque
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Désolé mais quelle est votre référence ? Est-ce un philosophe germanopratin, un immortel de l’Académie, une marque de lessive ?


  • #1438693
    le 08/04/2016 par listener
    La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

    Significatif, le fait que les bobos culturels couvent des yeux ces regroupements de jeunes ivrognes ridicules et déculturés : "ça y est, mai 68 qui recommence ! La rue Gay-Lussac ! L’occupation de l’Odéon ! "CRS-SS" etc etc". Pour ceux qui se souviennent de mai 68, ce Niagara de conneries déversées par des hirsutes imbéciles, manipulés et finalement récupérés par les politiciens gauche-caviar, on espère pas revoir cela. Mais les soixante-huitards, tout cons qu’ils étaient, étaient des professeurs au collège de France à côté des jeunes actuels ! Ils ont foiré leur révolution parce que les français n’ont pas marché, comme en 1848.. Confier la révolution à un Cohn-Bendit !

    Le sentiment de révolte (totalement légitime et justifié dans ce régime louis-phillipard ignoble de la cinquième république finissante) se trompe de cible. On ne va pas faire de la "lutte des classes" marxiste façon Seguy, puisqu’il n’y a plus de bolcheviques illuminés et menaçant la civilisation d’une guerre nucléaire. Et que le patronat n’a plus peur de rien et surtout plus peur des "ouvriers". Ils feraient mieux, ces petits jeunes, de se demander si de cancer du monde actuel n’a pas pour nom "a-mé-ri-ca-ni-sa-tion". Or ils n’adorent rien tant que tout ce qui est américain. Petits cons ! Dans une perspective intelligente, toutes les classes sociales de France, pauvres et riches, employeurs et employés, et les français issus de l’immigration, devraient se regrouper contre les financiers pirates américains. Point. Et oublier tout ce qui ressemble à la "lutte des classe" (pendre Gattaz et Macron à la lanterne peut-être, car ils l’ont bien mérité) mais se regrouper entre nous. Contre eux..

     

    • #1438904

      Exactement. Ils ne se remettront jamais de mai 68, la pseudo-révolution des étudiants fils de bourges ayant eu l’ IMPRESSION de vivre et de faire quelquechose de leurs vies mesquines et grotesques, avec des aspirations à la hauteur de cette médiocrité dans laquelle ils se vautrent. Ici c’est la meme rengaine, une énorme séance de masturbation collective dont le but est de canaliser une impuissance et une inoffensivité manifestes, afin de CROIRE à une quelconque incidence sur la vie réele, tout ceci chapeauté et encouragé par le pouvoir, il n’y a qu’ à écouter les commentaires béats des journalopes de Bfmerde et autres... Cette plaisanterie au gout douteux de "la nuit debout"(pendant que toute sa vie on se couche le jour) n ’est que du VIRTUEL et le restera, c’ est un pur SPECTACLE au sens ou Debord l’ entendait, le système met en place une fausse rebéllion qui d’ autre part le représente parfaitement, autant par sa faiblesse que par son néant de perspectives, afin de faire CROIRE à une alternative, évidemment bien controlée. Il serait faux de penser qu’ ils sont manœuvrés ou manipulés par le pouvoir pour faire partie du spectacle, non, ils sont le spectacle lui-même ou le néant qui s’ illusionne sur une existance réele qu’il n’ aura jamais. (n.b : ainsi, la mise en perspective de la conférence du génial F.Cousin par la rédaction est plus que pertinente)


  • #1438697

    Ils doivent se prendre pour des rebelles, des aventuriers.
    "lol t’as vu, on campe dehors pendant la nuit, si seulement Père voyait ça de notre appartement dans le 16ème"
    Ils rentrent après chez eux, continuent à sécher les cours de leur 5ème année de fac de psycho parce que se lever le matin c’est fatiguant et prient fortement pour conserver leurs bourses universitaires.


  • #1438729
    le 08/04/2016 par demitrius
    La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

    Vous avez quoi contre les blancs ??? Pour une fois qu’enfin, ils bougent pour reprendre leur pays en mains même si tout n’est pas parfait ! Je vous cite : " les végétariens, les constipés, les obsédés de la pureté morale, les Savonarola, les partisans du bien-être, de la décroissance, de Pierre Rahbi, " ça vous dérange aussi le retour à un peu plus de civilisation et de bon sens ?

     

    • #1438818

      Essayer de réfléchir calmement et posément peut permettre d’éviter de surréagir et de surinterpréter. En effet, constater une sur-représentation ne signifie en rien un rejet d’une « catégorie » en soi. C’est fatigant à la longue ces réaction terre-à-terre.


    • #1439070
      le 09/04/2016 par demitrius
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Eric : tout à fait d’accord, mais c’est à ce monsieur qu’il faut expliquer ça, la preuve en est ses conclusions ! Donc, je maintiens ce que j’ai dit !


  • #1438748
    le 08/04/2016 par Ben quoi ?
    La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

    bob, bobo bobo : ok, mais, c’est bien plus que ça .
    C’est aussi un mouvement du coeur de la jeunesse. Orientés, manipulés : ok, mais, entre l’enfant et l’adulte, il y a ce monde d’utopies. L’auriez-vous déjà oublié ?

    Alors, les pieds sur terre, bien sûr, mais, la tête dans les étoiles... Sans cela, la jeunesse ne suivra pas même les paroles de sagesse.

    ça y est, j’arrête. Boujou chez vous.

     

    • #1438971
      le 09/04/2016 par Sobieski
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Pourquoi les défendre ? Il s’agit d’un mouvement de jeunesse mais d’un mouvement de jeunesse bourgeois, on sait déjà depuis 1968 que rien de bon ne peut sortir de ce genre de mascarade.

      Il suffit de lire l’article, ces gens soutiennent l’immigration et l’américanisation de la France, les bobos jeunes ou vieux n’ont aucun sens de l’intérêt nationale, seul compte leurs intérêts de classe(ici en l’occurrence, c’est leurs image personnelles de progressistes qu’il s’agit de défendre) ou leurs idéologies à la con( trotskisme, libertarianisme...).
      Le peuple ? ils ne le connaissent pas. La Patrie ? ils s’en tapent. L’honneur ? ils n’ont en pas. Et l’ordre ? ils le rejettent.

      Rien de bon ne peut sortir de leurs petits pique-niques entre amis.


    • #1439077
      le 09/04/2016 par demitrius
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Sobieski : bien vu, c’est tout à fait ça. Même si je n’apprécie pas le fait de toujours taxer les blancs de tous les maux de la planète, ceux là font partie de ceux qui les critiquent, bobo oblige justement. Comme ils sont aidés par les Anti-Fa qui se sont joints à eux, il y a donc rien à en tirer de ce mouvement, qui de toute façon est une mascarade pour instaurer plus de liberticides.


  • #1438752

    Ce mouvement est ridicule, j’ai entendu maintes fois que la parole était à tous et qu’ils étaient ouverts et respectueux de cette parole donc je propose un challenge à Alain de se rendre sur place et pendant les 3 minutes de paroles autorisées de les habiller.
    On verra donc si la parole est libre...

     

    • #1438815

      Qu’ils laissent donc parler Robert Faurisson et là, je les applaudis :)

      Ces pauvres gens sont bien les résignés-réclamants dont parle Attali.


    • #1438828
      le 08/04/2016 par Camille37
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Qu’il y aille alors, vous êtes tous bourrés de préjugés, mais j’ai observé beaucoup de bonne volonté et d’ouverture d’esprit dans ce mouvement.
      Vous saviez que certains se sont déjà exprimés en faveur des dires de Soral ?


    • #1438858

      @camille

      Le plus drôle si tu me voyais ainsi que certains ici, me prendraient pour un de ces jeunes rêveurs et pourtant il n’en est rien donc non je n’ai pas de préjugés, il y a surement de bonnes personnes ouvertes d’esprit mais si l’ami Alain se prend l’envie d’aller pendant 3 minutes je connais déjà la réaction, donc ce mouvement vu le système agressif qu’il y a en face va faire l’effet d’un pet dans l’eau !


  • #1438776

    On ne pouvait trouver meilleur nom a cet évènement ou les catholiques zombies côtoient les rêveurs éveillés.


  • #1438799

    J’ai lu tout l’article. Ça faisait un baille que je n’avais plus lu un article d’une telle pertinence.


  • #1438876

    Moi je suis en plein dans la vidéo sur l’institut Tavistock, que j’invite chacun de vous à regarder, et je ne peux m’empêcher de penser qu’il s’agit encore de manipulation...

    On est en train de refaçonner le paysage révolutionnaire français.
    Je pense sincèrement que tonton Soral nous manque à tous, et qu’il faut qu’il rétablisse le rythme de ses vidéos, au risque de tous nous perdre... Moi je suis un fidèle, donc aucun souci, mais quid des autres ?

     

    • #1439207

      Bravo tu trouves le chemin en cherchant car tout est là devant nous , c est sur er que j ai lu hier l utilisation du mensonge par omission avec beaucoup plus de facilité par strategie que le mensonge direct . La est la base de la confusion mentale au plus haut niveau pour perdre l homme jusqu’à ne plus savoir qui il est et pourquoi il est la , la vérité est unique on ne peut la toucher , essayer de s en approchée au plus près doit être une quête d une humilité sans bornes parce que la vérité est l arme ultime créatrice de notre monde . D autres se sont ligués contre elle pour essayer de nous faire croire que cette vérité etait autre dans le but precis de s accaparer notre monde .


  • #1439005

    Tiens, et si on testait leur engagement anti-oligarchique, en leur suggérant de réécrire une constitution démocratique comme le suggère Étienne Chouard ? après tout ces gauchistes CSP+ font montre de telles grandes capacités organisationnelles qu’ils peuvent bien le faire, non ? et c’est là qu’on verra vite les masques tomber. En fait tout est peu ou prou contrôlé. C’est de l’agitation stérile, sans doctrine, et sans remise en cause du lit douillet des subventions étatiques (qui se font toujours au prix d’une soumission à l’idéologie dominante).
    Bientôt, on s’apercevra même qu’on est encore en état d’urgence.


  • #1439006
    le 09/04/2016 par Pas dupe
    La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

    Il y a quelques temps je m’étais fait la réflexion qu’au vu du caractère exponentiel des crises (sociale, politique, internationale, économique, identitaire, culturelle, etc.) le système ne tiendrait pas longtemps...

    Comment penser que des personnes qui gèrent des intérêts aussi grands puissent ne pas tout faire pour contrôler la chute ?

    Ce mouvement est un moindre mal, les "bavards" n’ont rien de dangereux car :
    - lutteraient physiquement si ils avaient vraiment faim,
    - perdent leur influx en palabres.

    Dans un monde en guerre de l’information, ce mouvement auto-proclamé a-t-il publié la liste des cadres, organisateurs ?

    Ont-ils seulement posé les bases d’un dénominateur commun ?!

    2 personnes ont déjà du mal à se mettre d’accord, j’imagine bien des centaines la nuit ...

    Le corps social ne peut exister que sous certaines conditions, la première est la conscience du système auquel il appartient !

    Pas certain que ces personnes aient compris qu’au delà de leur lutte des classes, c’est à la fin d’un monde que nous assistons, celle du toujours plus et de l’expansionnisme.

    sans cette analyse ils n’iront nulle part et recréeront les mêmes travers avec d’autres castes.


  • #1439048
    le 09/04/2016 par otan, syndicat du crime
    La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

    Et oui.... ça ne vous rappelle pas mai 68 ?
    Une jeunesse instruite, mais pas si politisée que ça, qui ne rêve que de pouvoir et de gratification sociale par la suite ; (suivez mon regard : hier cohn-bendit, aujourd’hui bruno Julliard, D.Batho, Julien Bayou ou les ex-mao reconvertis, ultra-autoritaires)...

    Qui peut croire un à système démocratique participatif ou tout le monde décide ?
    C’est la IIIe république en France, qui fut un fiasco total ; tout système doit être représentatif, les individus n’étant pas égaux, les êtres compétents doivent être missionnés pour faire respecter les lois et les proposer ....

     

    • #1439153

      Le premier tweet date du 22 mars....anniversaire ?

      Canalisez et accompagnez la foule pas vraiment révolutionnaire jusqu’à ce qu’elle réclame,comme les grenouilles de la fable, un roi....Qui,comme c’est surprenant,ne peut être que Merluche,pourquoi pas,hein ?!

      D’un autre côté,la presse lance des ballons d’essais...le dernier est Anne Hidalgo (? !!!!)...Juste de quoi faire regretter Hollande&Valls...Et pourquoi pas Delanoë,tant qu’on y est ?

      Le FN est aux abonnés absents....tant mieux mais il aurait dû être présent à la manif pour tous,beau gâchis !


  • #1439072

    Ce mouvement est sans danger pour l empire, ca me parait evident. Le bobo a des idées toutes faites et sort à peine de l école... Le bobo aime Mélenchon , est pour l europe , et traite les paysans de bouzeux.... et il adore calais et sa jungle Parce que lui il vit dans le 16 ème ou dans vauban a lille


  • #1439087
    le 09/04/2016 par thihen42
    La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

    Ce qui est drôle - ou navrant c’est selon - c’est que tout le monde fait semblant ! Les manifestants font semblant de faire la révolution, les médias font semblant d’y croire, les politiques font semblant d’avoir peur !
    Ce qui fait que tout ceci étant tellement fade, sans profondeur, sans couilles, qu’ils n’arrivent même pas à susciter l’intérêt des gens !

     

    • #1439225

      thiehen42 : "tout le monde fait semblant". Totalement, c’ est CELA le spectacle, cher ami, qui se révèle ici dans toute sa splendeur, la beauté étant la splendeur du vrai, la grossièreté est celle du faux, c’ est ce que vous avez sous les yeux ... Mais le spectacle ne se résume pas à cet épiphénomène qui n’ en est qu’un aspect au demeurant très révélateur, si vous regardez bien vous constaterez que c’ est la société toute entière, les individus comme les rapports économiques et sociaux. Le monde moderne est Le spectacle dans sa totalité et arrivant à son terme ou le règne du faux et donc du néant, n’ ayant pour finalité que le chaos et l’ autodestruction. Lisez Guy Debord "la société du spectacle" et les commentaires, cela devrait vous éclairer, meme si vous l’ etes déjà. Cordialement.


    • #1439255
      le 09/04/2016 par Pouf pouf
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Très juste !


  • #1439089

    Evidemment, pour pouvoir faire une "nuit debout" place de la République, il faut que l’assemblée soit très majoritairement composée d’étudiants et lycéens parisiens.

    Pour autant, faut il cracher d’emblée sur cet embryon de mouvement ? La prise de conscience des enfants de la classe moyenne supérieure qu’elle est en train, progressivement, de dégringoler, à coups de diplômes dévaluées, de stages interminables mal ou pas rémunérés, ça n’est pas une mauvaise chose.

    On en reste à des slogans un peu baba cool et bien pensants, mais c’est un début.

    Le fait est que les employés de base, les ouvriers, sont tétanisés par la peur de perdre le minimum qu’ils ont en se mobilisant, en faisant grève.

    Dans le contexte actuel, les seuls à pouvoir bouger, ce sont ces étudiants, les fonctionnaires. Un salarié de base du privé, qui a l’épée de Damoclès au dessus de la tête ne bougera pas. Surtout s’il s’est fait pigeonner par des crédits sur 30 ans, histoire de s’acheter un petit pavillon de banlieue et une voiture neuve, pour avoir l’illusion d’être "arrivé".

     

    • #1439158
      le 09/04/2016 par Icilombre
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Bien d’accord. le salut viendra de notre jeunesse . Ils sont les seuls encore libres.

      Soutien moral mais aussi matériel par ceux qui ont la chance d’avoir un travail .
      Etrange comme les commentaires négatifs sur ce site ressemblent à ceux de l’Immonde ou de l’Aberration . Un peu dég sur ce coup là.

      Il faut bien commencer par quelque chose . Nuit debout , c’est toujours mieux que rester tanqué derrière un clavier désabusé.


    • #1439355
      le 09/04/2016 par Sobieski
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Les enfants de "la classe moyenne supérieur" ou pour être plus prècis les enfants de la petite bourgeoisie n’a conscience que de ses propres intérêts, les intérêts de la nation ils n’en en rien à faire, la preuve ils prônent l’abolition de la propriété privé et l’abolition des frontières... Dit moi ou se trouve l’intérêt du peuple là dedans ?

      Ces petits bourgeois organisent ce genre de manifestations parce qu’il est de bon ton dans leurs milieux de s’indigner, de défendre des causes pseudos progressistes, de descendre dans la rue pour X raisons, tout cela pour entretenir son status de "rebelle"et d’"insoumis". Depuis 1968 nous savons que tout mouvement de foule provenant de ces milieux là est non seulement néfaste mais il mène toujours la nation vers les pires dérives qu’elle puisse connaitre.

      Le prolos lui n’en a rien a faire de ce genre de piquenique grotesque, il attend l’élection de MLP ou le commencement d’une révolution nationaliste. Il n’est pas stupide au point de faire cause commune avec les ennemis de sa classe et de son pays.

      Contrairement à ce que tu dis l’ouvrier n’est pas tétanisé à l’idée quoique ce soit, il n’a justement RIEN a perdre, ce n’est pas un petit bourgeois avec du capital à défendre.
      L’employé ne fait qu’attendre la résurrection de la patrie, les manifestation anti soviétique en Europe de l’Est n’ont pas été organisé par des étudiants ou des fonctionnaires, elles ont été organisé par des ouvriers et des salariés de base.

      Les petits bourgeois que tu défends ne sont que les collaborateurs du système, ils ne feront rien contre celui-ci étant donnée qu’ils en sont les profiteurs. Pour l’instant ils s’opposent au gouvernement pour faire bonne figure devant le peuple, mais le jour ou le peuple réclamera une remise en cause du système alors les petits bourgeois s’y opposeront.

      Ces gens là sont en faveur du libre échange, de la mondialisation et de l’immigration, il suffit de parler avec eux pendant un moment pour s’en rendre compte, les revendications du peuple ils s’en tapent. La loi travail d’El Khomeri n’est rien de plus que la partie immergé de l’Iceberg, et ils en sont conscient raisons pour laquelle ils défilent contre celle là tout en défendant l’idéologie dominante. La remise en cause de cette loi ne remettra jamais eb cause leurs idéologies ainsi que le système qui nous oppresse.


  • #1439101

    @Sobieski 09/04 à 2 h 08

    Tout ce que vous avez dit , j’aurais pu le dire donc bravo à vous .

    Je confirme rien de bon ne peut sortir de ce genre de manifestation...


  • #1439104

    Parfois je me demande ce qu’il vaux mieux éviter :
    la zone ou certains emplois salariés

    "zonent à longueur de journée ou n’imaginent pas qu’ils pourraient un jour gagner plus de 2.000 euros par mois, ces tombereaux de sacrifiés qui sont autant de plaies ouvertes dans nos banlieues, sont invisibles ici"

    "guère accessible à celui qui sort fourbu d’une journée de travail et qui doit embrayer tôt le lendemain"


  • #1439117

    Parfois je me fais même du souci que ces jeunes gens ne tombent pas à terme dans une nasse du type Maïdan

     

    • #1439332
      le 09/04/2016 par Sobieski
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Ces jeunes là ne sont pas représentatifs de la jeunesse française, les jeunes des quartiers populaire ou de la classe moyenne ne sont pas suffisamment stupide pour suivre ce genre de mascarade. Ces jeunes là sont les enfants de la petite bourgeoisie de gauche, ce sont des puceaux de la vie qui ne connaissent rien de la marche du monde.


  • #1439172

    Des qu’il y a un mouvement populaire, il est de suite catalogué comme "bobo", etc..Ce n’est certainement pas on restant à la maison, se taper des barres, ou faire du métro boulot... que les choses bougeront et celui ou celle qui a la solution radicale pour contrer l’Empire qu’il se manifeste mais pas par la parlotte et le balbla ou derrière un clavier !

     

    • #1439330
      le 09/04/2016 par Sobieski
      La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

      Un mouvement populaire ? "nuits debout" LOL

      Tu es sérieux ? La nuit le peuple il dort, il se repose d’une dure journée de labeur. Ce rassemblement est qualifié de bobo parce qu’il est le fruit de l’action de petit bourgeois de gauche, tu ne trouveras pas d’ouvriers là bas pas un seul, et c’est normal ce mouvement soit disant populaire soutient des délires comme l’abolition des frontières et de la propriété privée ainsi que le métissage et l’americanisation du monde.

      Rien de bon pour la pays ne peut ressortir de ce mouvement.


    • #1439357

      Primo : Abolition totale de toutes les institutions mortifères aliénatoires que sont l’ argent, l’ état et le salariat. Par la violence si c’ est nécéssaire et donc l’ esprit de sacrifice, le tout bien sur en restant caché et sachant attendre le moment opportun tout en fomentant les réseaux souterrains essentiels à cet effet. Deuxio : La révolution réele ne peut qu’ etre spirituelle, si vous voulez changer le monde, commencez par changer vous-meme, le processus historique d’ aliénation est une longue séparation de l’ homme d’ avec son ETRE véritable, une accélération toujours croissante de la chute en langage religieux ou l’ oubli de l’ etre jusqu’à sa propre négation en termes plus métaphysiques. Ne soyez plus dépendants du règne de l’ artifice et de la grande illusion qu’ est votre propre mode d’ appréhension du réel, vous pensez etre doté d’ un "libre arbitre",il n’ y a rien de plus mensonger en ce sens que vous etes totalement esclaves de votre mental, de vos pensées, de vos désirs et de vos émotions, vous faisant rever votre vie plutôt que réelement la vivre, c’ est l’ EGO l ’ennemi principal, c’ est lui le grand menteur et falsificateur, la cause de la souffrance et de la séparation, le culte du "moi-je" c’ est cela qu ’il faut abattre. Faire ce travail est le préalable absolument nécéssaire pour quiconque veut reconquérir son ETRE et sa propre VIE. La vraie lutte est intérieure (le vrai Djihad de nos amis musulmans), c’est quand l’on change soi-même que le monde se met à changer. Malheureusement je ne suis que trop conscient que ce langage paraitra hors-sujet et complètement débile à la plupart d’ entre vous, espérer un changement collectif de cet ordre est un leurre, il n’ y a qu’ une grande catastrophe qui peut le faire, regardez bien vos existances, ce sont les moments de grande souffrance qui vous font évoluer (ou s’écrouler, c’est selon),c’ est quand on touche le fond que l’ on peut remonter. Si vous ne changez pas, la "nature"(j’ insiste sur les guillemets) le fera pour vous mais en termes extremes et épouvantables, parce que c’ est votre ETRE qui se meurt et vous appelle ! Tertio : Cessez les réflexes du consommateur et d’ attendre que l’ on vous serve une solution "magique" toute faite qui vous ferait l’ économie du moindre effort, personne n’ a la "solution" tout bonnement parce que celle-ci fait défaut, il n’ y a qu’ un constat, celui du chaos, et les conclusions, vivre ou mourir, qui s’ imposent. Bien amicalement.


  • #1439646

    Quand Il s’agit des chauffeurs VTC, il y a trop de personnes issues de l’immigration et là il y a trop de Blancs.
    Vous n’êtes jamais content...


  • #1439783

    Franchement, sans vouloir choquer, il ne faut rien attendre des français d’origines étrangères, ils n’ont pas ou très peu de conscience politique. Nous avons fait une journée de grève dans ma société, les 4 seuls à en être c’étaient les "de souche".


  • #1439855

    Les propriétaires du site devraient préciser qui est Eric Verhaeghe. En l’occurence, il a pris position en faveur de la loi travail et se définit comme libéral. Rien d’étonnant donc à ce qu’il méprise Nuit Debout...


  • #1439881
    le 10/04/2016 par tigré bleu gris
    La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

    Tout dans ce mouvement est désespérément terne comme une nuit d’insomnie.
    La nuit je mens, je m’en lave les mains...


  • #1441427
    le 12/04/2016 par Bob Fish
    La Nuit Debout ou le crépuscule des bobos

    Bonjour à toutes et à tous,

    Qu’écrire pour vous faire part de mon sentiment devant cette mascarade ?
    Les mots me manquent, et, une fois de plus, toute cette agitation finira, comme d’habitude, par de jolies carrières pour certains des "nuiteux" (souvenez-vous de SOS Racisme, Désir, Dray...) dans quelques années.
    Ras-le-bol de ces mascarades, "menaces pour le gouvernement" !!!
    Je ris, jaune.
    Les (rares) "nuiteux" sincères vont se faire, as usual, bien avoir.
    Effectivement, le profil général de ces "agitateurs" est, globalement, celui de la bourgeoisie bobo "made in Paris"...
    Il n’y a donc, objectivement, rien à en attendre, et, surtout pas, la remise en question totale et définitive, de notre Société, de son système économique.
    Seules les armes permettront la prise du pouvoir. Le reste (vote, "nuit debout", manifestations, etc...) fait partie intégrante du système et de son mode de fonctionnement classique.
    Nous sommes TRES loin d’un mouvement révolutionnaire et populaire.
    Au mieux, quelques vaguelettes pour faire trembler les parents de ces "nuiteux"...
    Bien à vous.
    Bob Fish


Commentaires suivants