Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Turquie s’écarte de la coalition occidentale anti-Daech

La bataille de Mossoul ne profite qu’aux Américains

L’état-major turc a indiqué, le 22 octobre, avoir mené, pour la seconde fois en deux jours, des frappes contre 70 positions tenues par les Unités de protection du peuple kurde (YPG), branche armée du parti kurde syrien PYD, lié au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), classé parmi les organisations terroristes et à l’origine d’une rébellion sanglante en Turquie.

 

Le souci est que les YPG font partie des Forces démocratiques syriennes (FDS), qui, comptant également des groupes arabes armés, est soutenue par la coalition internationale anti-État islamique (EI ou Daech), dirigée par les États-Unis.

Or, cette annonce au sujet de cette seconde série de frappes contre les YPG a été faite alors que le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, effectuait une visite à Ankara. Au cours de cette dernière, le chef du Pentagone a estimé que la Turquie devrait jouer un rôle pour chasser l’EI de Mossoul, en Irak.

[...]

Seulement, cette intervention turque dans le nord de la Syrie va compliquer les opérations visant à chasser l’EI de son bastion de Raqqa, qui est, avec la reconquête de Mossoul, un objectif prioritaire pour la coalition, qui, pour cela, comptait sur les FDS, et donc les milices kurdes syriennes.

Lire l’intégralité de l’article sur opex360.com

Sur les enjeux géopolitiques au Proche-Orient, lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La Turquie ne sait plus où donner de la tête. On ne s’allie pas avec Israël et les USA sans en payer le prix ! Cela devrait être enseigné en première page de cours d’histoire-géo.


  • Erdogan a raison de dégommer les terroristes à sa frontière, de sécuriser, protéger ses citoyens et ses intérêts quitte à se fâcher avec l’Otan.
    L’Irak demande de l’aide à la Turquie, elle entraîne vigoureusement 3000 Irakiens dans ses bases pour qu’ensuite, le gouvernement Irakien (une marionnette) comme dit Michel Collon quand les américains s’invitent en Irak on peut pas leurs refuser, le gouvernement Irakien qui n’est pas représentatif de l’ensemble du peuple Irakien, disent aux turcs non merci, c’est sans vous, ou alors vous nous envahissez y’a de quoi rire.
    Erdogan ne laissera jamais la main mise à des chiites et des kurdes YPG, Mossoul une ville complètement sunnite. Je pense que Poutine n’aime pas trop le YPG, sinon il laisserait pas les avions turcs pourchasser bombarder cette branche terroriste aux yeux des turcs.
    Je suis pas un troll et j’aime énormément Erdogan, il va sécuriser ses frontières instaurer la paix et pouvoir reloger les syriens qui sont en Turquie. Les syriens en Turquie sont des invités, Erdogan leurs a permis de prendre la nationalité Turque. Sur cette question, YPG et PKK tout les partis politique turcs sont unanimes, ils faut les traquer dans leurs grottes, Assad peut pas s’attaquer à l’aviation turque car dans le ciel Syrien les maîtres sont les russes. La Turquie avancera avec ou sans l’Otan, avec ou sans le gouvernement Irakien ou Syrien, la Turquie a échappé à un coup d’état rien ne peut l’arrêter quand la nation turque est menacé elle passe à l’action et fera le nécessaire. Erdogan est indéboulonnable en Turquie comme dit Alain Soral pour juger un pays faut commencer par constater si la population turc est satisfaite et chaque personne qui me dira qu’Erdogan est un dictateur, Atatürk lui même était un dictateur et pourtant ça n’a pas empêcher toute l’admiration que les turcs lui portent.


  • Le souci, c’est plutôt que la coalition internationale soi disant anti-Daech, dirigée par les États-Unis et Israël, est en réalité le puissant soutien de DAESH.
    Donc en bombardant les YPG qui combattent réellement DAESH, Erdogan reste bien l’allié de la coalition, mais en douce.


  • La vérité c’est que les Kurdes d’Irak ne veulent absolument pas voir la gueule des Turcs dans le Kurdistan irakien, même pour aider à virer Daech, ces Turcs qui massacrent leurs frères kurdes en Turquie . Il le sait bien le rédacteur de l’article, il sait aussi que les sionistes sont prêts à sacrifier les Kurdes pour rendre service aux Turcs .

     

    • "ces Turcs qui massacrent leurs frères kurdes en Turquie .." Pff et non guignol les turcs ne tuent pas les kurdes mais tuent la saloperie terroriste du pkk. Ce même pkk qui utilise les mêmes méthodes que daech mais cela ne te dérange sûrement pas bouffon ! De plus, les militaires qui ont la charge d’exterminer la vermine du pkk est composé en partie de soldat d’origine kurde.


    • #1585832

      Pas vraiment, ce sont les chiites irakiens qui ne veulent pas. Les Kurdes d’Irak ont de très bons rapports avec la Turquie.


  • Dans l’émission "C politique" sur France 5, il a été dit que, contrairement à ce qu’affirment Mélenchon et Le Pen, Fabius n’a jamais dit "Al Nosra fait du bon travail".

    E&R a été cité comme source de la "rumeur".


  • Je pense qu’au départ, il y avait un plan arrogant où tout prévu comme pour les chutes des pays précédents, toutes les cartes avaient été distribuées, chacun aurait eu sa part de terre, les "boss" auraient désigner les frontières pour le "bien" et la "sécurité" de la région.
    Mais les russes sont arrivé et devant cet imprévu, la partie de dames s’est transformé en partie d’échec et personne n’étaient prêt pour cela,
    et devant un jeu plus complexe, c’est devenu chacun pour soi, chacun tentant d’obtenir ce qui était prévu qu’il reçoive,
    Les Saoudiens voulait la fin d’Assad, pour leurs gros tuyaux, les Israéliens aussi mais aussi le plateau du Golan et du pétrole pas cher, les turques, la chute d’Assad, leur bout d’Irak et de syrie et du pétrole pas cher les Kurdes, leur kurdistan, Les américains, les britanniques et les Français, leur victoire, des bénéfices de l’exploitation des "tuyaux" saoudiens, du pétrole pas cher, que les pétrodollar renaissent plus forts.
    Les dindons de la farce sont tous ces mercenaires de Daesh payés à se faire tuer par les bombes high tech russes. quand j’essais d’imaginer le nombre de tués par l’armée syrienne et les russes, c’est par dizaine de milliers, et concernant les civils, c’est en centaines de milliers. Et donc maintenant, Israel a consolidé sa position au Golan, les Turques grapouillent comme ils peuvent, mais après les kilomètres de camions transitant vers la Turquie, qui piquaient le pétrole syrien, Erdogan qui se comporte en sauveur, c’est un sacré spectacle.
    Les saoudiens doivent pleurer de rage chaque jour, avec en plus l’épine Yémen qui s’est ajouté à leur disgrâce.
    Les américains (et l’UE/GB) ne peuvent que continuer de se servir de leurs médias pour mentir et tromper, ceux qui peuvent encore l’être par la situation, le nombre d’échecs successifs en faveur du camps Russe fait pressentir que l’échec et mat n’est pas si éloigné.
    Surtout si au sein d’Al Nosra, les militaires Russes et Syriens trouvent à Aleph, coincés des conseillers US, Israéliens ou français, cela s’avérera très initiatique et il sera très ardu de parvenir à justifier, ce qui ne peut l’être à BFMtv, CNN etc
    Et je ne parle même pas des politiciens qui ont fais chier la Russie tout ce temps,
    je ne vois même pas les frontières du bordel que cela déclenchera au niveau planétaire et le gain au niveau prise de conscience politique au niveau collectif.

     

    • Désolé pour les fautes ...

      Je crois que les russes se doutent ou savent qu’il y a des conseillers inavouables parmi les terroristes coincés à Alep, et avec les syriens n’ont pas arrêté de faire des appels pour qu’ils se sentent libres de quitter les lieux, durant la période "humanitaire", l’armée syrienne avait permis plusieurs fois à d’autres occasions, à certains terroristes de se rendre, et il me semble que la configuration d’Alep permettait de scruter voire de filmer toutes personnes qui quittaient Alep.
      Ce scénario d’experts occidentaux ou Israéliens coincés, expliquerait l’insistance généralisée irrationnelle des médias mondiaux officiels à crier au massacre et à diaboliser la Russie, avec menace de l’ONU et toute l’armada.

      Si des caméras confirmaient ce scénario de conseillers inavouables, sur les chaines mondiales, ce serait la fin de toute l’idéologie "axe du mal" post 911, la disgrâce pour l’association de malfaiteurs USA/Israël/UE/GB/Arabie Saoudite/Turquie,
      la turbulence politique que cela déclencherait pourrait déclencher une remise en question totale de l’ONU, en tant qu’institution, Le gouvernement Hollande/Valls ne pourrait attendre des élections pour dégager, L’Arabie Saoudite perdrait toute crédibilité en tant que dominant de la ligue arabe. Et une mise à jour colossale aurait lieu dans les opinions mondiales et dans les consciences et de façon durable,
      les thèses conspirationnistes qui dénonçaient tous ces plans s’avéreraient la vérité et de nombreux journalistes auraient à se trouver un autre boulot ou alors auraient à faire en chaine, des big mea culpa, éternellement ...