Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La véritable histoire de Daech – Conférence de Youssef Hindi et Jean-Michel Vernochet à Nantes

L’équipe d’E&R Pays de la Loire recevait Jean-Michel Vernochet et Youssef Hindi à Nantes le 13 février 2016 pour une conférence sur les origines de Daech.

 

L’intervention de Jean-Michel Vernochet :

 

L’intervention de Youssef Hindi :

 

Les questions du public :

Pour prolonger la conférence :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « Le zoroastrisme, … la notion de messie existait aussi dans le zoroastrisme, autrefois religion d’État de la Perse pendant plus d’un millénaire… Pour le zoroastrisme, il existe trois messies. Ils doivent se révéler tous les millénaires, au cours des 3000 ans précédant la fin du monde, en d’autres termes, quand le règne du bien se substituera à celui du mal, à l’occasion de la résurrection des âmes. »
    http://www.recherches-sur-le-terror...

    « Le zoroastrisme s’est développé en Iran au viie siècle av. J.-C., puis est plus tard devenu la religion officielle de l’empire Sassanide, qui a régné sur l’Iran pendant quatre siècles avant la conquête par les arabes. Après l’incorporation de l’Iran aux territoires sous joug arabe, la majorité de la population d’Iran s’est convertie à l’islam, et ce processus a certainement été terminé vers le xe siècle. On estime aujourd’hui le nombre des zoroastriens entre 32 et 45 000 en Iran, principalement concentrés à Téhéran, Kerman et Yazd. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Zoroa...


  • Marx à dit : Je ne suis pas marxiste...
    Il y des choses très intéressantes chez Vernochet mais le marxisme c’est à dire la critique de l’économie politique comme plan messianique, je reste abasourdi.
    De même que les rapports Marx / Rothchild. La question qui suit est simple, y a t il un problème d’érudition ? Ca me parait peu probable. Alors pourquoi ?

     

    • prendre le pouvoir par le contrôle de la monnaie fait forcément partie du plan messianique chez un peuple (le "peuple élu") qui s’auto-détermine lui-même comme messie, dont la famille Bauer (le nom originel des RothSchild) est la figure de proue, non ?

      Pour le rapport avec Marx, celui-ci en était un cousin éloigné, et il a du reste écrit des poèmes à Satan...


    • Je me posais la même question ! Pour avoir assisté à cette conférence et à celle de Francis Cousin il y a quelques semaines, je ne sais plus trop quoi penser...


    • Vernochet reprend les thèses anticommunistes primaires, or le bolchévisme n’est politiquement qu’un totalitarisme, point barre, c’est le plan B du capital, la version capitalisme d’état initiée par le new deal et la Fabian society. (l’URSS a, depuis les origines, totalement vécu sous perfusion financière (wall street &city, voir Sutton).
      la pensée marxiste pour les bolchéviques c’est comme le wahabbisme pour Daesh, : une idéologie fabriquée en détournant une pensée philosophique (la pensée de Marx).

      Ensuite, que Marx (ou Cousin) soient des millénaristes et donc des religieux,, cela peut se défendre : le retour à un communisme organique comme fin dialectique de l’histoire est une vue théorique involutive (retour programmé aux origines sur une fin de cycle). En fait cette théorie du retour ne résiste pas à une analyse pragmatique sérieuse (penchez vous sur le sujet "chasseurs-cueilleurs dans la réalité historique, cela n’a rien à voir avec une fin de l’histoire)
      Il n’empêche que l’analyse marxienne du capital est parfaitement efficace et encore à l’heure indépassable conceptuellement.
      c’est comme en tout, il faut savoir trier, le sûr, le douteux et le faux.
      on peut être d’accord sur l’analyse et pas sur les solutions.


    • Le principal écueil de la pensée Marx/Cousin est le fait que cett epensée repose sur une croyance : le fait que l’être humain soit fondamentalement bon, et qu’il ne devienne corrompu (aliéné) que par la présence de l’argent.
      C’est une erreur, comme une équation au développement valide mais reposant sur un terme erroné. L’être humain n’est pas fondamentalement bon, il cherche d’abord (pyramide de Maslow) à s’assurer subsistance et sécurité, et si possible de manière pacifique, mais pas nécéssairement.
      Cousin aborde souvent le thème des tribus primaires, mais quid chez ces tribus primaires du cannibalisme ? Des guerres tribales ? Et même des sacrifices rituels...
      On peut argumenter dans l’autre sens, mais on ne peut prouver rationnellement que l’homme est bon. Ce qui donne pour conclusion logique que l’argent n’est pas le problème essentiel.

      Attention cependant, les analyses de Marx et Cousin restent cependant intéressantes et contiennent nombre de vérités, mais la radicalité finale de cette pensée vis-à-vis de l’argent repose sur la croyance et ne résiste pa à l’analyse gnostique.


    • Quand Cousin nous dit qu’il faut abolir l’argent, intellectuellement, c’est à pleurer de rire.


    • @ Vae victis,
      tu fais un contresens, le problème n’est pas que l’homme soit bon ou mauvais (il est neutre et capable du bon comme du mauvais, exploiter ou non l’autre.
      or pour exploiter il faut être dans un monde de production, produire de l’avoir. les chasseurs cueilleurs ne sont pas encore dans un monde de production mais de prélèvement (donc sans stockage)
      le vrai problème est l’origine de la formation d’un pouvoir qui va diviser une communauté et permettre à quelques uns d’exploiter les autres, s’accaparer leur dû social. ce sont les fondements de l’état ( justification spirituelle puis légale d’un pouvoir) et de la monnaie (l’outil qui rend invisible la spoliation et permet l’accumulation de ce pouvoir) qui permettent à ce pouvoir de devenir exponentiel tout en restant acceptable socialement car sa violence brute est "civilisée".

      Shématiquement, l’état (le pouvoir légalisé et parasite) et l’argent (sa manifestation ultime) sont la forme visible de l’iceberg.
      le vrai problème est l’origine du pouvoir (la justification d’une violence non nécessaire à la survie ni à la conservation d’une communauté considérée comme un tout organique :
      Or pour qu’il y ait pouvoir il faut au préalable l’apparition de l’indivudualisme social.
      Et c’est là où Marx et Cousins se trompent,car cet individualisme social apparaît déjà historiquement dans le monde non productif des chasseurs cueilleurs (l’invention de l’arc qui permet de chasser seul par exemple) etc etc etc


    • Je crois que vous faites egalement un très gros contresens vous-même à la fin de votre commentaire Paramesh. En effet, lorsque vous prenez comme exemple la chasse " solitaire " pour illustrer l’individualisme social, c’est ne pas intégrer que, outre le fait qu’une arme individuelle n’empêche en rien de chasser en groupe, le fruit de la chasse est destiné ... au groupe (ce que Cousin désigne sous le terme plus explicite de communauté). Si l’on veut donner tort à Francis Cousin, ce n’est clairement pas le bon exemple.


    • Je ne vois pas ou se situe le contresens.
      Le cannibalisme, les sacrifices ou les guerres tribales ne reposeraient sur aucune forme d’exploitation ??? Pourtant pas d’argent là....

      Le simple fait qu’un homme soit plus fort qu’un autre permet déjà l’exploitation. L’argent a juste permis un transfert du pouvoir que donnent la force physique, l’habileté ou l’intelligence au plus riche, et c’est à la rigueur là que se trouve la véritable perversion : que quelqu’un décide non pas par ce qu’il est le plus "compétent", mais le plus riche.

      Et puis d’un point de vue fondamental, dès les premières évolutions techniques, une surproduction par rapport aux besoins du procteur à été possible. Ceci a en général donné aux hommes suffisement de temps libre pour de se consacrer à autre chose que la survie immédiate, et c’estaussi ce qui à permis très rapidement de créer du commerce. Avec même des valeurs références dès que la production de denrées non périssables fut possible.


    • Et encore une fois le présupposé de Cousin est bien que l’homme est bon.
      Si vous partez de cette croyance, alors c’est une évidence que c’est l’homme qui vient être aliéné par un mode de société corrupteur.
      Si vous partez du principe qu’il ne l’est pas (or paramesh vous dites vous même qu’il est neutre), alors toute forme de société peut être bonne ou mauvaise, puisqu’à l’image des hommes qui la compose.


    • Pour info, je ne m’adressais pas à vous et parlais du contresens de la fin du commentaire de l’intervenant Paramesh. Il suffit de lire avec un minimum d’attention.


    • Chez Francis Cousin, il s’agit de l’homme primal et non primaire. Ceci ne désigne en rien l’homme primitif tel qu’on nous l’enseigne à l’école républicaine. A mon avis il ne peut s’agir que de l’homme revenu à l’état adamique d’avant la chute (qui en réalité n’était pas une chute au sens physique mais au sens spirituel). Ma thèse est qu’on ne peut en retrouver trace parce qu’il était fait de matière beaucoup plus subtile que les grossiers ossements de primates parvenus jusqu’à notre époque.
      Une phrase de Tolkien (grand inspiré de tradition catholique, non reconnu !) nous donne une piste : le corps de l’un de ses héros, nommé Féanor, se consume immédiatement après sa mort tant il était de tempérament ardent. Du coup, on se demande l’on ne tient pas ici le sens profond du rite de l’incinération des corps.
      Zut, pardon de m’être écartée qq peu du sujet mais ça me passionne ... .


    • @Eric
      J’avais bien compris que vous vous adressiez a Paramesh auquel je répondais en fait, et j’aurais du le préciser.


  • L’attentat qu’il vient d’y avoir en arabie saoudite répond aux interrogations de Mr Youssef Hindi ( que je découvre )
    Respect.


  • Youssef Hindi visionnaire, un peu à la manière d’Alain Soral qui a souvent une vision d’avance. La conférence a eu lieu en février 2016 !
    Jugez plutôt : vidéo n°2, 30’25" : « Je me pose une question, je n’ai pas encore la réponse. Je me demande si Daesh, à terme, à défaut de faire tomber l’État syrien et le Hezbollah, ne pourrait être tourné, envoyé contre l’État saoudien. Parce qu’on sait qu’il est dans le plan des Israëliens de faire éclater l’Arabie saoudite en plusieurs États. »
    Et hier :
    « L’Arabie saoudite frappée par trois attentats-suicides, dont un dans la ville sainte de Médine. »

    Si ça c’est pas de la vraie analyse politique...
    Bravo M. Hindi.


  • Daech est une création sioniste dont le but est de terroriser les populations de Syrie (décapitations...) et d’Irak pour les faire fuir et vider ces pays de leurs populations : UN QUART des Syriens sont déjà partis et Israël fera tout pour les empêcher de rentrer chez eux, comme ils ont empêché les Palestiniens fuyant les massacreurs juifs en 1948, de rentrer en Palestine . Car Israël a des vues sur une partie de la Syrie et de l’Irak (Grand Israël) .


  • Conférence de grande qualité, heureusement qu’il y a E&R !


  • Netanyahou en tournée en Afrique de l’est :
    http://www.france24.com/fr/20160704...


  • Youssef Hindu était resté calme quand Vermochet intervenait, mais pourquoi Vermochet ne peut-il pas resté calme et suivre ce que dit Youssef ? Il intervient pendant que ce dernier parle et c’est insupportable. Vermochet est-il un journaliste ?

    Cordialement

     

    • Peut être le respect de l’âge ? En tout cas Hindi y semble attaché, comme à toutes les valeurs traditionnelles (ce qui explique sa critique pas forcément déplacé du bolchévisme mais aussi son absence de critique de la royauté marocaine...)


    • insupportable est un peu fort, je dirais plutôt déplaisant, Vernochet malgré sa propension à se mettre en valeur et à tirer la couverture à lui apporte beaucoup à la compréhension de ce sujet.
      Comme dit plus haut, il profite du privilège de l’âge (un peu trop et c’est ça qui est déplaisant car il se comporte en fait "comme un gamin")
      Cela dit, Hindi est vraiment beaucoup plus fin dans l’analyse, je pense que ,même sil n’en parle pas, il a une bien meilleurs connaissance du capital que Vernochet qui sur ce coup là montre ses limites (méconnaissance des fondamentaux économiques du communisme politique qui n’a été historiquement qu’une stratégie bis impériale, il n’en est pour preuve que l’histoire des têtes pensantes du communisme aux USA, et c’étaient pas des prolos, loin de là
      Allez, il faut prendre chez les deux, c’est un binome.


    • Vous exagérez, ils ne sont ni l’un ni l’autre en sucre et ne vont pas fondre. Ce sont des échanges plein de spontanéité et de respect mutuel (Monsieur Vernochet est élogieux à juste titre à l’égard de Monsieur Hindi). J’ajoute que la fougue, le franc-parler ainsi que l’humour de Monsieur Vernochet me plaisent beaucoup et me le rendent en tous les cas fort sympathiques.


    • Je comprend bien Mr. Vernochet. C’est déplaisant surtout pour le conférencier car il risque de perdre le fil de sa démonstration. Mais ce que Mr. Vernochet a du mal à contenir, c’est l’excitation que procure le "dévoilement de la vérité". Il s’agit d’un état que je reconnais ... . Il est un principe catholique qui m’a pas mal aidé à maîtriser ces états : la tempérance.


  • Au bout de 5 minutes le ton est donné : "il faudrait expliquer au non croyants, les chretiens etc..".
    Et après on nous explique sans rire que Daesh et l’Islam n’ont rien à voir ?
    Une idéologie qui nie aujourd’hui la place des autres religions - comme le fait cet intervenant en toute sincérité - est le terreau fondamental du radicalisme.
    La chrétienté s’est certes comporté comme cela jusqu’à il y a 200 ans, mais pourquoi revenir sur 200 ans de progrès humains ?
    Je regrette le peu de réaction des conférenciers sur ce genre de propos essentiellement haineux.

     

    • Permettez moi de vous dire que vous entendez ce que vous désirez entendre. En aucun cas, l’intervenant ne cite les chrétiens comme étant non croyants. Je vous invite à faire des citations exhaustives et non partiales voir manipulatrices. L’intervenant dit, je cite : "il faudrait expliquer, en fait, aux non croyants, aux chrétiens, aux juifs que, en fait, l’Islam interdit l’immolation d’une personne..." En l’occurrence, je vais me permettre de paraphraser l’intervenant ou à donner le sens de son intervention : il faudrait expliquer aux non musulmans que les exécutions commises par daech sont en contradiction avec l’Islam. L’intervenant ne nie en aucun cas "la place des autres religions". Vous devez soit être un manipulateur de première ce dont je ne vous accuse point soit être très crispé. Je vous invite à vous détendre un peu avant d’écouter des conférences qui font appel à un minimum de finesse et de perspicacité.


  • La question que je me pose c’est comment Soral a-t-il fait pour appréhender avec tant de justesse tous ces évènements depuis plusieurs années déjà.
    Car ce que dit Youssef Hindi n’est que la redite, avec certains éclaircissements certes, des analyses anciennes de Soral sur le grand Israël et tout le toutim.
    Il m’arrive souvent de le critiquer sur ses positions politiques vis à vis entre autres du FN mais dans sa compréhension géostratégique et ses fulgurances intuitives Soral là vraiment me scotche !


  • Dans la vidéo des questions du public, je pose ma petite question (à 2:00). Je pensais que nous parlerions aussi du groupe Dassaut - d’ailleurs ancien employeur de monsieur Vernochet au Figaro - et, de façon plus générale, des agissements (de très longue date) de l’industrie de l’armement française camouflés par les médias.

    Très bonne conférence.


  • VaeVictis80 a écrit : "Le principal écueil de la pensée Marx/Cousin est le fait que cette pensée repose sur une croyance : le fait que l’être humain soit fondamentalement bon, et qu’il ne devienne corrompu (aliéné) que par la présence de l’argent."

    En effet, l’homme n’est pas bon car il est l’héritier du péché originel. Notre Seigneur Jésus-Christ l’a certes racheté par sa passion, mais il continue de pécher. Francis Cousin raconte n’importe quoi au sujet des peuples précolombiens : les Aztèques, les Mayas et les Incas pratiquaient les sacrifices humains. L’empire Inca était un empire totalitaire alors même qu’il ne connaissait pas la monnaie !

     

  • M. Vernochet a raison de fustiger le bolchevisme (qu’il appelle à tort "communisme"), mais par contre sa défense du capitalisme est scandaleuse. Dans une autre vidéo il a le culot de défendre la rémunération extravagante de Carlos Ghosn ! Il ne sait donc pas que le capitalisme ne vaut pas mieux que le bolchevisme.


  • Conférence très intéressante. Une des meilleures que j’ai pu suivre jusqu’à maintenant.

    Un grand MERCI à Messieurs Vernochet et Hindi pour tout le travail accompli. Et à ER, bien évidemment, d’organiser et de relayer tout ça.


Commentaires suivants