Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le "Katechon" russe face au globalisme

La théopolitique poutinienne, dernier rempart à la dissolution moderniste ?

Du 17 au 26 juin devaient se réunir en Crète, l’ensemble des 14 Églises orthodoxes autocéphales. Dans un récent communiqué, le saint synode (assemblée des évêques) de l’Église orthodoxe russe a annoncé qu’elle ne participerait pas au concile orthodoxe, suivant en cela d’autres Églises comme les Églises bulgare et géorgienne. Annoncé comme historique et préparé de longue date, ce concile est perçu par certaines des principales Églises orthodoxes, dont l’Église russe, comme une tentative d’imposer le modernisme au sein de l’Église.

 

Cet événement nous donne l’occasion de nous pencher sur l’influence grandissante des réseaux conservateurs orthodoxes dans la politique russe ainsi que sur certains de leur relais les plus efficaces. Influence qui se fit jour de manière particulièrement visible lors du voyage de Vladimir Poutine au Mont Athos en mai dernier. Un déplacement de haute importance qui a certainement aidé le Patriarcat russe dans sa décision de ne pas participer au concile de Crête.

 

Autorité spirituelle et pouvoir temporel

En mai dernier, le président russe Vladimir Poutine était en Grèce pour une série de visites importantes. Après les rencontres avec l’exécutif grec, le président Poutine s’était rendu au Mont Athos où il participa avec le Patriarche Cyrille à la commémoration du millénaire de la présence spirituelle russe sur la montagne sacrée. Ces célébrations furent l’occasion d’un événement de très grande portée symbolique. Un événement qui confirma pour l’État russe, sa rupture avec le sécularisme et l’indifférence religieuse de l’Occident. Au point culminant de cette visite au Mont-Athos, le président russe s’est ainsi tenu à la place qu’occupaient autrefois les empereurs byzantins du temps de l’Empire romain d’Orient. Cet événement allant jusqu’à provoquer une brouille entre les autorités de l’Athos et la délégation grecque.

L’événement avait été alors très commenté par le think-tank Katehon et sur la télévision orthodoxe Tsargrad :

« Les moines de l’Athos ont alors offert à Vladimir Poutine de prendre la place prévue pour les évêques et les dirigeants de l’État orthodoxe. Dans le passé, cet endroit a été occupé par les empereurs byzantins. Cette proposition est devenue une source de scandale diplomatique car, avec le président russe, était venu au Mont Athos le président de la Grèce, Prokopis Pavlopoulos. Cependant, la place d’honneur n’ayant pas été offerte au président grec, mais à l’invité russe. À la suite du débat entre le gestionnaire de l’Athos et les autorités grecques, le secrétaire spécial pour la diplomatie religieuse auprès du ministère des Affaires étrangères, M. Stafis Liantas, a été déclaré "persona non grata" sur le Mont Athos. En conséquence de cela, le président de la Grèce n’a pas participé au culte. Au lieu de cela, à la droite du président Poutine, se tenait le ministre des Affaires étrangères de la Grèce, Nikos Kottsias ». [1]

« Cet épisode démontre que les moines du Mont Athos pensent que Poutine est leur chef politique, bien que formellement l’Athos fasse partie de la Grèce. Et pas uniquement les moines grecs. Sur l’Athos il y a aussi des monastères serbes, bulgares, géorgiens et russes. Parmi les moines de l’Athos, il y a de nombreux représentants d’autres nations orthodoxes : Roumains, Macédoniens, Albanais. Le Centre spirituel du monde orthodoxe manifeste donc que le chef de l’État russe est le principal défenseur de la foi chrétienne et place en lui de grands espoirs. Le président russe et le Patriarche, avec leur visite au Mont Athos, ont montré que la notion d’autorité byzantine renaît en Russie. Le dirigeant russe a ainsi pris la place symbolique de chef politique orthodoxe et a, de fait, soutenu l’Athos en faveur du maintien de la pureté de l’Orthodoxie et condamné les tendances crypto-catholique de la vie de l’Église ».

Le symbole est clair, Poutine est désormais reconnu par l’une des plus hautes autorités spirituelles du monde orthodoxe – les moines du Mont Athos – comme le défenseur de la Chrétienté orthodoxe dans le monde. En prenant la place autrefois réservée aux empereurs byzantins, le président russe est désormais considéré comme le « Basileus », le protecteur de l’Orthodoxie universelle et la Russie comme le « Katechon » qui résiste au Nouvel Ordre mondial et au sécularisme.

À bien des égards on assiste ici à un retour de la symphonie des pouvoirs temporel et spirituel, système caractéristique des États chrétiens orthodoxes.

Lire la suite de l’article sur les-non-alignés.fr

Notes

[1] Nikos Kotzias, Ministre des affaires étrangères de la Grèce est un proche d’Alexandre Douguine et du think-tank Katehon http://katehon.com/it/agenda/la-vis...

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1492161
    le 20/06/2016 par La pythie
    Le "Katechon" russe face au globalisme

    Il ne faut pas exagérer, non plus ! Les églises, de quelque obédience qu’elles soient, n’ont que peu d’influence sur les individus. Pour exemple, la Russie compte plus de 900 000 avortements par an, le " score " le plus élevé du monde " blanc "...
    les gens font ce qu’ils veulent aujourd’hui, la religion n’étant plus guère qu’un vernis de respectabilité pour les croyants...on nous rebat les oreilles avec l’exemple polonais, mais là bas l’avortement est rare parce rendu difficile par la loi et les politiques, pas forcément du fait du gré des mères de famille...idem en Arabie saoudite où seule la coercition permet encore, pour le moment, de faire respecter les dogmes...

     

    • #1492226
      le 20/06/2016 par pastounak
      Le "Katechon" russe face au globalisme

      L’entraide est tout aussi importante. Les valeurs de la chrétienté ne se limite pas à l’avortement, sinon, nous aurions été bien maigre en principes jusqu’à il y a peu.


  • #1492172
    le 20/06/2016 par francky
    Le "Katechon" russe face au globalisme

    J’aimerais bien que ERTV fasse une nouvelle interview de notre ami P Hilard qui, il n’y a pas si longtemps, pensait que V Poutine etait lui aussi un "pro" nouvel ordre mondial, mais refusait de laisser le gâteau aux seuls américano/sionistes...
    Cet article semble le contredire et aller plutot dans le sens de A Soral qui sur ce point precis etait en désaccord avec P Hilard...

     

    • #1492360
      le 20/06/2016 par kroutoy
      Le "Katechon" russe face au globalisme

      Sur ce coup Pierre H. a utilisé des arguments insuffisants (poutine divorcé, citoyen d’honneur de la city, etc).

      Mais, c’est clair qu’un nouvel ordre est en train de se dessiner...il ne se dessine pas tout seul, bien sûr... Poutine (et ceux qu’il répresente) veut aussi participer à cette construction et peut-être même imposer son style...

      Le nouvel ordre mondial on y va, on y va ! Le nouvel ordre mondial ne procrastine pas ! La question est celle des moyens : par la voie humaniste ou la voie trans-humaniste.


  • #1492344
    le 20/06/2016 par kroutoy
    Le "Katechon" russe face au globalisme

    "Le chef de l’État russe est le principal défenseur de la foi chrétienne...."

    J’irai plus loin sans hésitation... Poutine principal défenseur de toutes les fois face à l’Empire sans foi ....ni loi.

     

    • #1492529
      le 21/06/2016 par Francois Desvignes
      Le "Katechon" russe face au globalisme

      Non :

      l’Empire a une Foi puisqu’il a une Loi

      Et il a un dieu puisqu’il a une Loi

      Et cette Loi est connue, c’est l’Antidécalogue.

      C’est le Décalogue inversé : tout ce que le Décalogue interdit il le promeut, tout ce à quoi il oblige, il l’interdit.

      Lorsque vous aurez inversé le Décalogue vous verrez à quel point c’est frappant et aussi combien la Déclaration des Droits de l’Homme est la cellule ADN de l’Anti décalogue, le texte préparatif au Texte.

      L’Antidéclague est inversé deux fois : non seulement il dit tout le contraire du Décalogue mais il se lit en sens inverse, du dernier au premier, l’envie en premier et l’amour de dieu en dernier.

      Vous voyez ça résume parfaitement nos sociétés : l’envie en premier et le mépris de Dieu au final,, l’amour des richesses matérielles et le mépris du Ciel.

      De ce point de vue, la Déclaration est une singerie par ses 17 articles du nombre de la pêche miraculeuse des 153 (cf Saint Augustin)

      Donc :

      - ce n’est pas si difficile de savoir qui est leur dieu en plus de connaitre leur Loi et leur agenda.

      - et défendre toutes les fois en les disant également respectables et vraies c’est ne défendre in fine que leur Loi en condamnant la seule vraie Loi : la Loi du Christ.

      - Si donc vous dites que Poutine défend la respectabilité de toutes les fois contre l’Empire , alors il ne roule, peut-être à son corps défendant, que pour la Foi de l’Empire.


  • #1492391

    Le sheikh Imran Nasser Hossein avait déjà tout résumé quand il disait que les grecs voulaient reprendre Constantinople mais que les russes étaient plus légitimes, avec une simple phrase... Ils (les grecs) n’ont pas la bombe atomique...Ce que les moines du Mt Athos semblent confirmer...


  • #1492536
    le 21/06/2016 par ericbasillais
    Le "Katechon" russe face au globalisme

    En fait je prie pour l’unification de la chrétienté sur de bonnes bases.
    Sans illusion sur les hommes. Mais un miracle est si vite arrivé...

    Eric Basilais


  • #1492555
    le 21/06/2016 par Patachenren
    Le "Katechon" russe face au globalisme

    Vers 6 mn, La Colombe du Saint Esprit est arrivée au bon moment au dessus de miss Daria...