Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le cas Dieudonné étudié à l’université de Tel-Aviv

Consécration !

« Comment répondre à l’humour antisémite » ? Tel fut l’important thème abordé lors de la première conférence-débat de l’année universitaire 2016-2017 organisée par l’Association des Amis francophones de l’Université de Tel-Aviv, dimanche 13 novembre, à l’auditorium Jaglom sur le campus, à l’occasion du premier anniversaire de la création de l’association.

Sœur jumelle de l’Association des Amis français de l’UTA située à Paris, la nouvelle organisation a pour but de « maintenir l’Université de Tel-Aviv dans son rôle de centre de la culture française en Israël et de créer un espace convivial pour les nouveaux venus comme pour les francophiles israéliens de longue date », comme l’a rappelé sa déléguée générale, Agnès Goldman.

[...]

Pour le Dr. Sandrine Boudana [photo], maître de conférences au Département de communication de l’Université de Tel-Aviv et spécialisée dans l’étude de l’objectivité journalistique, la question de l’humour antisémite pose deux problèmes principaux : d’une part quelles sont les réactions possibles et la meilleure stratégie à adopter pour le contrer, et de l’autre celui de l’interprétation parfois problématique des signes visuels, auquel vient s’ajouter la question de « l’intention » de l’auteur, car un antisémite se réclame rarement de l’antisémitisme et déplace souvent sa défense sur le terrain de la liberté d’expression.

Le cas d’école présenté par la chercheuse était celui de la quenelle popularisée par l’humoriste Dieudonné, dont la plus célèbre fut celle du footballeur Nicolas Anelka effectuée sur un terrain de football anglais le 18 décembre 2013, qui a donné lieu à de houleuses polémiques internationales.

Selon la chercheuse le boycott des spectacles de Dieudonné, stratégie adoptée par les autorités, les médias et une partie de l’opinion publique pour lutter contre le phénomène, s’est avéré contre-productive. [...]

La chercheuse indique que le boycott de Dieudonné a en fait abouti à une multiplication d’articles sur le sujet. Elle relève d’autre part l’immense et inquiétant succès de l’humoriste auprès des jeunes par l’intermédiaire des médias sociaux : on parle aujourd’hui d’une dieudosphère, qui est également le nom du site officiel de Dieudonné. Selon elle l’aspect transgressif de la parole de l’humoriste attire la jeunesse, d’autant plus que l’humour est considéré comme un instrument démocratique légitime, et que ’manquer d’humour’ est vu comme un crime de lèse-majesté dans les sociétés occidentales. Il est donc difficile d’y réagir efficacement. Pourtant, l’humour de dénigrement (que la sociologue Guiselinde Kuipers distingue de l’humour de dialogue) peut devenir viral.

Quelles sont donc les stratégies plus efficaces ? Plusieurs tentatives ont été faites de réponse par l’humour, notamment celles de Nicolas Bedos et d’Eric Semoun [sic], ancien collaborateur de Dieudonné. La polémique devient alors une compétition de talents, car l’un des problèmes posés par le phénomène Dieudonné est qu’il s’agit d’un humoriste talentueux.

Lire l’intégralité de l’article sur ami-universite-telaviv.com

Retrouvez Dieudonné chez Kontre Kulture :

 

Dieudonné sur E&R :

 

Militer pour la paix aux côtés de Dieudonné et Alain Soral :

 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents