Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le monde à l’aube d’un changement de paradigme économique ?

Dans cette longue conférence donnée en Transnistrie, l’économiste, physicien et ancien vice-ministre russe Mikhail Khazine rappelle les grandes étapes de l’histoire du système financier mondial, analyse ses bouleversements à venir et, de l’élection américaine à l’explosion de l’Ukraine en passant par l’affaire Strauss-Kahn, analyse les intrications multiples de la finance et de la géopolitique.

 

(Pour activer les sous-titres, utiliser l’icône en bas à droite dans la barre de contrôle de la vidéo.)

 

L’histoire économique du XXe siècle, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1563772

    Ls soutitres blancs sur fond jaune pâle sont illisibles. Merci.

     

  • Pour l’affaire Strauss Kahn c’est évidemment un scoop édifiant. Moi ce qui me fait peur est qu’à l’occasion, ils avaient un tel projet et encore une fois Pierre Hillard a raison dans ses analyses. Pour une fois heureusement que le dollar est là. C’est rare mais ça vaut le coup de le dire.

    Maintenant concernant ce que dit Mikhail Khazine, je trouve l’approche historique intéressante (mais quand même assez osée concernant la France de 1900, on était le 2e pôle mondial, désolé...)
    Concernant la fin du capitalisme, j’ai plus de mal. Non pas parce que nous avons appris les "economics" et que pour nous le capitalisme ne meurt jamais. La question qui se pose est plutôt à partir d’où se jalonne le capitalisme. C’est un russe qui parle. En France nous avons des fouilles néandertaliennes et des premiers Sapiens qui prouvent des échanges commerciaux avec un système pyramidal de concentration de richesse. C’est du capitalisme. Plus tard la monnaie apparaît et pose une valeur de référence sur les échanges, c’est du capitalisme aussi. Jamais à aucune époque un logement n’était gratuits, les soins gratuits. C’est forcément payant ou ça a un coût.
    Ensuite ce professeur expose deux visions du monde : les US et l’URSS. C’est sans compter que le capitalisme peut prendre une autre forme comme la politique gaulliste des années 60 où il y avait la composition suivante : marché privé/innovationPubliqueetPrivée/EtatFortetInstitutionsFinancièresNationalisées . Le fait qu’il ne mentionne pas la possibilité de la mixité des politiques économiques est déjà dérangeant. Il me semble que la France était un pôle d’innovation et d’industrie bien plus puissant que l’URSS dans les années 60. Et jamais nous ne nous sommes endettés comme les américains, j’en veux pour preuve le rapatriement de l’or Français par nos navires de guerre quand les US voulaient nous imposer du dollar.

    C’est à ce moment : au moment du discours sur 71 que le problème se précise : à aucun moment il n’est précisé que Bretton Woods oblige la parité avec l’or. Et pourtant, dollar ou pas, c’est bien l’or qui était le standard des échanges. Les banques, les entreprises, quand elles commerçaient, devaient déposer une somme qui devenait une monnaie d’échange-or pour acheter les marchandises.

    Donc le capitalisme mourra ? Non. On pourrait vivre dans une monarchie sous Louis XIV, ce monsieur verrait du capitalisme avec un ouvrier exploité et un propriétaire. Le problème est que notre société ne se résumait pas à cela.

     

    • Des fouilles qui prouvent que le capitalisme est intrinsèque à l’homme ? N’auraient t-elles pas été financées par des gens que ça arrange par hazard ? ...

      Puis le capitalisme Gaulliste , c’est fort en narcissisme national quand même . Keynes n’a pas attendu de Gaulle pour faire son analyse macro économique , qui elle inspira les politiques des "30 glorieuses " .

      Et pour finir , oui le capitalisme mourra , parce qu’il a un début et que personne à ce jour n’a de solution pour enrayer sa crise permanente qui s’aggrave de jour en jour .
      Sous Louis XIV , la développement du capitalisme été déjà assez conséquent en ce qui concerne l’élargissement des marchés et la division du travail . On peut même remonter 4000 ans avant JC où les premiers stocks de denrées alimentaires ont vu le jour , avec le développement de l’agriculture , voyant ainsi les société de l’être , plonger peu à peu dans l’avoir marchand ... En découle toute l’histoire du capital , d’après ce que j’ai compris de mes humbles lectures ...


    • N empeche que son explication de la course au crédit qui endette états et particulier, inévitable pour stimuler la demande qui stimule l offre et crée "la sainte croissance".
      Aujourd hui le monde privée/public est endetté comme jamais d ans l histoire.
      1)Poursuivre l endettement pour poursuivre la croissance, pourrait décrédibilisé le système en lui meme , puisque cette croissance serait basé sur des dette non remboursable, comme une croissance fictive, et la c est le système entier basé sur l etalon dollar qui vacille.

      2)imposer des politiques d austérité pour contenir les dettes, malgré cela elle continu de gonfler, avec des chiffres entre 0 et 1 de croissance dans les bonnes années.

      Les économistes ont un sérieux casse tete, de plus , le gateau ne grossi plus , mais les parts se concentrent de plus en plus dans les mains de quelques uns.


    • Pour répondre je ne pense pas qu’il ai tort sur son constat des crises systémiques du capitalisme (contemporain pour lui, financier pour nous).

      C’est tout le problème avec cet économiste qui a grandi dans un système soviétique. Le concept capitalisme est vu de manière tellement large qu’il regroupe des sociétés qui ne l’étaient pas.

      Par exemple peut-on dire que dans le régime monarchique des XVIIe et XVIIIe siècle décrit par Marion Sigaut, où il y a une organisation des flux marchands pour l’intérêt des paysans et du peuple, on ai une société capitalisme ?
      Nous voyons le capitalisme financier comme un capitalisme qui a toujours dominé, ça n’a pas toujours été le cas. Même dans les années 60 en France, le banquier n’était pas grand chose face à l’industriel parce qu’il était restreint par l’organisation de l’Etat Stratège.
      C’est pour cela qu’en caricaturant ses propos, je pense que s’il voyait les sociétés il y a 4000 ans en Gaule, il s’arracherait les cheveux à voir des gens commercer avec des pièces.

      Concernant le standard or, je trouve qu’il a du mal à nommer son retour à Bretton Woods et sa fin en 71. Curieux venant de quelqu’un qui cherche l’équilibre économique entre les sociétés.


  • En tous cas merci au traducteur ! 2 heures de conférence, c’est très lourd à traduire.


  • La corruption existe peut-être dans chaque système, mais en Ukraine elle atteint de telles proportions qu’elle fausse profondément toute rationalité économique. Quand les douaniers vous demandent à la frontière de tels bakchichs qu’ils doublent le prix de vos produits, vous ne produisez pas en Ukraine. Point barre.


  • Conférence passionnante. Les vrais défis du monde contemporain y sont abordés avec beaucoup de pédagogie et d’originalité. Mille mercis pour le partage et la traduction.


  • Excellente conférence.

    La mise en lumière de la contradiction interne du capitalisme n’est pas faite dans les mêmes termes mais, je crois, rejoint l’analyse de Marx.


  • En tous cas lorsque tu n’es pas un grand économiste, un grand intellectuel et que ne veux pas péter plus haut que ton cul pour faire le malin et te prendre pour ce que tu n’es pas, c’est à dire que tu es un mec très ordinnaire dans mon genre, tu comprends bien, ce n’est pas bourré de chiffres. Très positive la façon de présenter les choses de ce monsieur. Clair.


  • Conférence particulièrement enrichissante. Merci !


  • Des leçons pour la vie !
    Une véritable cure de désintoxication mentale !


  • Bonjour,
    cette conférence est exceptionnelle. Notamment la première partie très pédagogique sur l’effondrement structurel du capitalisme (baisse tendancielle du taux de profit ?).
    Quelqu’un saurait-il comment extraire les sous-titre pour en faire une transcription texte ??

     

    • #1564968
      le 25/09/2016 par Traducteur de la vidéo
      Le monde à l’aube d’un changement de paradigme économique ?

      Bonjour,

      Je suis le traducteur de la conférence de Mikhail Khazine en Transniestrie, je peux vous envoyer le texte de la conférence si vous le souhaitez, je ne sais pas si il est autorisé d’échanger des coordonnées par les commentaires E&R, ou alors contactez la chaîne youtube directement "Azimuth Azimuth", je vous répondrai rapidement.
      Parallèlement d’autres conférences et articles de Mikhail Khazine sont en cours d’adaptation francophone.

      Bien à vous,


    • Bonjour Traducteur de la vidéo,
      Premièrement, un très grand merci en direct pour avoir rendu ce contenu accessible pour nous non-russophones.
      Je vous contacte en direct ; j’étais en train de relire la première heure (extrait au format sous-titres) et la rendre lisible (formatage, re-phrasage léger) pour ma compréhension, ma mémorisation, pour archivage et éventuellement mise à disposition.
      Cdt.


    • @Traducteur de la vidéo, Azimuth

      Merci beaucoup d’avoir fait l’excellent travail de traduire cette excellente conférence-leçon de M. Mikhail Khazine en français.

      Pour d’autres personnes intéressées et la diffusion plus large de cette excellente conférence-leçon auprès du public francophone, vous pourriez peut-être proposer un lien où télécharger votre traduction (en version imprimable), dans les commentaires ici ou chez Azimuth Azimuth ; sous réserve de l’accord de M. Mikhail Khazine.


  • Limpide et pertinent
    l’avenir se joue maintenant en Eurasie et l’effondrement à venir de l’Europe politique et économique n’est pas qu’une illusion..
    Bravo à la traduction ...


  • Excellent, même si c’est un peu long, ça vaut le détour, l’économie capitaliste,la géopolitique, l’histoire récente expliquée rationnellement et logiquement en moins de deux heures ! Quelles connaissances et quelle synthèse, du point de vue russe, ça n’est pas plus mal, c’est là qu’on se rend compte qu’ils ont de l’avenir, et d’autre part, nos soi-disant "experts", politiques, journalistes font pâle figure à côté, sans parler d l’auditoire, attentif et capable de poser de bonnes questions, ne serait-ce pas nous, les européens, (je ne parle même pas des américains : " l’enseignement russo-soviétique, c’est savoir un peu sur tout, l’enseignement américain, c’est savoir tout sur rien",),qui aurions du retard sur eux, finalement ?


Commentaires suivants