Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le patron de Goldman Sachs recommande d’ignorer le Brexit

Les marchés sont-ils démocrates ?

À peine le Brexit approuvé par une majorité de citoyens du Royaume Uni, les « démocrates » pro-Euro autoproclamés (car qui n’est pas europhile n’est pas démocrate) estiment qu’il faut revoter, ou ignorer le résultat sorti des urnes.

 

C’est notamment l’avis « très autorisé » de Peter Sutherland, patron de Goldman Sachs International, ex grand ponte du Bilderberg, de la Trilatérale, ex patron du GATT, de l’OMC, ex CEO de BP, de RBS, actuel responsable des questions d’immigration de l’ONU… le plus époustouflant CV de la planète : un homme qui sait comment un vrai citoyen du monde doit voter.

Cela ne vous rappelle rien ?

Il y a pourtant ce fâcheux précédent du vote des peuples français et néerlandais désapprouvant la Constitution européenne (donnant les pleins pouvoirs à la BCE, sans aucune contrepartie ni obligation de rendre des comptes) méprisé puis contourné par le Traité de Lisbonne.

Un principe illustré par cet aphorisme de Jean Claude Juncker qui résume toute la philosophie des élites de Bruxelles : « Il ne peut y avoir de vote démocratique contre les Traités européens », complété par « on ne peut passer son temps à demander son avis aux peuples ».

David Cameron doit mesurer pleinement la pertinence de ces sages maximes antidémocratiques.

Et ce sont aujourd’hui les organisateurs du referendum qui se disent insatisfaits des résultats d’un referendum qu’ils ont lancé pour permettre aux électeurs de dire qu’ils étaient insatisfaits.

Une pétition circule déjà pour qu’un autre referendum permette à Londres de séparer du Royaume Uni pour rester membre de l’union Européenne, comme l’Écosse il y a 2 ans.

Londres se transformerait en une sorte d’entité hybride, à mi-chemin entre Singapour et Monaco, où le SMIC serait de 100 000 £ et où il deviendrait aussi banal pour les résidents titulaires d’un passeport Européens d’aller faire du shopping chez Harrods’s que chez les équivalents de Tati ou de « Vêt-Affaires » dans le reste de l’Angleterre et du pays de Galle.

Toute personne n’ayant pas les moyens de résider dans Londres, Glasgow ou Edimbourgh se verrait délivrer un passeport ne lui donnant libre accès qu’aux parties les plus pauvres du territoire autrefois baptisé « Royaume-Uni ».

Mais pourquoi ne pas pousser plus loin la logique en rétablissant un suffrage censitaire (droit de vote accordé en fonction du niveau d’imposition) ou « capacitaire » (qui confère un nombre croissant de voix à un électeur en fonction de la taille de son patrimoine industriel et immobilier) ?

Cela s’inscrirait dans le droit fil des commentaires qui ont fleuri dès la prise de conscience du basculement du scrutin, parce que les pauvres, les xénophobes, les aigris, les vieux, les laissés pour compte… bref à tous ceux qui n’ont rien compris aux bénéfices que l’Europe procure à l’élite financière pro-mondialisation qui les a laissé tomber depuis les années Thatcher.

Mais comment le scrutin a-t-il pu s’inscrire à ce point aux antipodes des attentes des marchés ?

Les derniers sondages publiés par « YouGov », Ipsos/Mori le jeudi 23 créditaient le « Bremain » d’un avantage de 4 points à 52 %, celui de Populus (qui devrait demeurer longtemps célèbre dans les annales… et nous y veillerons) prédisait un ratio 55/45 %… soit une déconfiture totale et irréversible pour le camp du Brexit.

Comment un sondage de dernière minute, réalisé alors que chacun avait déjà fait son choix (ce qui élimine la variable des « indécis » et confère un aspect sans appel aux scores constatés) a-t-il pu donner 10 points d’avance au « Bremain » et bercer d’illusion la « City » ?

J’imagine qu’il a pu être réalisé par téléphone (excluant les numéros fixes) en interrogeant un panel de citoyens disposant d’un smartphone… et en éliminant les réponses de ceux qui ne possèdent pas au minimum un i-Phone6 , un Samsung Galaxy-7 ou un X-Peria-5.

Les avis recueillis auprès des propriétaires d’un très exclusif smartphone « Vertu » (à 5 000 £, prix d’entrée de gamme, 10 000 £ pour un modèle avec placage en or et service de conciergerie + assistance internationale) comptant double.

Dans ce cas, Populus aurait été simplement victime d’un « biais » lié au mode de collecte de l’information.

Ou alors, il s’agissait de balancer dans les médias (radio, TV, smartphones) des chiffres complètement bidonnés, provenant d’une enquête fictive, destinée à délivrer aux partisans du Brexit le message suivant : pas la peine d’aller voter, le sort du référendum est plié en faveur des pro-Euro qui disposent de +10 points d’avance.

La « City » a exulté en découvrant les scores promis par Populus en fin de matinée, les traders ont commandé les meilleures tables de Londres pour la soirée, vérifié la disponibilité des plus belles ukrainiennes venues passer des castings à Londres et réservé le meilleur champagne dans les « clubs » les plus sélects de la capitale britannique.

Lire la suite de l’article sur leseconoclastes.fr

L’oligarchie et le Brexit, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1497579
    le 27/06/2016 par Prédiction politique précise
    Le patron de Goldman Sachs recommande d’ignorer le Brexit

    Pourquoi le Président Gambien Yaya a-t-il ordonné ( durant quelques jours ) à la police Gambienne de ne plus protéger l’ambassade des USA ?

    Parce que

    1) Yaya ( qui est nommé "Yaya J’AIME !" par les uns et qui est appelé "Yaya JAMAIS !" par les autres ) accuse les USA d’offrir des visas à des milliers d’opposants politiques Gambiens, depuis quelques mois

    2) Yaya n’est pas débile : il a compris que les Etats-Unis et d’autres Républiques laiques sont en train de former des dissidents politiques Gambiens, à l’étranger, pour les aider à prendre le pouvoir PAR LA VIOLENCE, en Gambie, durant et, surtout, après la présidentielle Gambienne ( dans le cas probable où Yaya gagne l’élection ), avec le soutien de forces spéciales de grandes puissances.

    Bref, l’Empire va faire en Gambie ce que l’Empire a fait en Libye, en Syrie, en Ukraine,... pour remplacer un régime insoumis à l’Empire par un régime inféodé à l’Empire.

    Donc Yaya est fâché car si l’Empire parvient à le dégager du pouvoir, soit il va mourir, soit il va se retrouver devant la Cour Pénale Internationale et cette dernière va l’accuser ( à tort ou à raison ) d’avoir commis de nombreux crimes. Dans cette dernière hypothèse, il finira le reste de sa vie en prison.

    "Le CALCUL et la MORT sont les deux pôles du pouvoir" - Arnaud Aaron Upinsky, mathématicien, épistémologue, politologue et linguiste.

     

    • Sans les présidents marionnettes comme la chancelière Merkel au pouvoir, il n’y aura le N.O.M. Les présidents têtus seront abattus. Je vous conseille de lire le livre de Thomas P.M Barnett titré "The new Pentagons Maps" et vous comprendrez mieux le plan satanique de l’empire. Je signale a travers qu’avec le Brexit, la démocratie est définitivement abolie dans l’UE. Le président du parlement européen Martin Schulz a dit que "Nous ne laisserons personne provoquer une boule de neige dans l’UE avec xEXIT" et le président de l’Allemagne Joachim Gauck a déclare je cite : "Le problème n’est pas les élites mais c’est la popution qui pose problème" Je pense que tout est dit ,ces soit disant élites ont besoin de nous comme esclave sinon rien d’autre.

      Cdt.


  • #1497581

    Attendez la suite, avec les jours et les mois qui viennent, ça sera intéressant de voir comment le populo stupéfié par les manigances, va l’avoir dans le baba.
    Brexit = 1 coup d’espoir haaaa enfin on y est, enfin libéré du talon de fer, malheureusement ce n’est pas aussi simpliste.
    La bourgeoisie, n’est pas prête de lâcher du lest, elle tient le bon bout derrière un théâtre d’ombres, un jour le foot, un autre du cul, un autre jour le Brexit et ceci et cela patati et patata, autant dire que ce n’est pas être visionnaire de comprendre que ce n’est pas une votation qui va changer le cours des choses, autant espérer d’un tigre qu’il devienne végétarien.
    Et puis c’est bon ça l’espoir, avec ça on fait avancer les calamars !


  • Non mais attendez ,on va pas continuer à se faire marcher sur la gueule éternellement par ses vieilles badernes ,sous prétexte qu’ils sont patron ,président ,directeur etc etc...La démocratie connait pas ,on s’assoit dessus ,le peuple on s’en fout ,mais c’est quoi ce truc ?? ils font voter le peuple ,et si le vote ne leur convient pas ,çà compte pas ? Je préfère éviter d’ écrire ce que je pense,ne serait-ce pour les ignorer.


  • Non mais attendez ,on va pas continuer à se faire marcher sur la gueule éternellement par ses vieilles badernes ,sous prétexte qu’ils sont patron ,président ,directeur etc etc...La démocratie connait pas ,on s’assoit dessus ,le peuple on s’en fout ,mais c’est quoi ce truc ?? ils font voter le peuple ,et si le vote ne leur convient pas ,çà compte pas ? Je préfère éviter d’ écrire ce que je pense,ne serait-ce pour les ignorer.


  • Petit cadeau : un article du journal de référence... sans commentaires :)
    http://www.lemonde.fr/referendum-su...

     

    • toutes personnes lisant le journal " le monde " a besoin d’une prise de sang afin de connaître son niveau " crétinamie "

      amicalement, mais étant sous chimio, je m’excuse du parallèle entre " crétinamie " et créatinine.


  • Les marchés ?
    Ils savent très bien ce que valent les sondages et c’est les premiers à avoir ouvert des positions vendeuses quitte à enterrer la monnaie d’une nation pour un certain temps. Provoquant la fuite de tout ceux qui réagissent !

    Pour eux il y aura du blé à faire jusqu’à l’essorage !


  • La démocratie est quelquechose de très pervers. Cette notion a un sens précis mais qui est difficile à comprendre tout en étant naturel chez ces gens. Si vous voulez mieux comprendre, vous avez une excellente explication de Maxence Hecquard ici : https://www.youtube.com/watch?v=DrP...


  • on est toujours fixé quand on écoute ceux qui ont vraiment le pouvoir

     

  • Ce soir l’Angleterre a été battue par l’Islande en huitième de finales de l’Euro 2016.
    Aussitôt une pétition a été déposée sur le site du Parlement britannique demandant de rejouer le match.


  • Cameron n’est pas masochiste au point de se planter un sabre dans le ventre,derrière le brexit il y a la finance américaine qui voudrait torpiller l’euro ( en baisse de 3% sur deux jours ) afin de rendre les investissements en dollar plus attractifs.


  • #1497759

    Il est essentiel pour le pouvoir occulte que nous soyons convaincus qu’ils étaient contre le Brexit :

    - d’une part on ne les soupçonnera pas d’en avoir été les instigateurs
    - d’autre part ils pourront ainsi se dédouaner auprès de leurs élites européennes à qui ils viennent de faire un enfant dans le dos.

    On en veut une preuve ?

    La crise politico-financière profitera exclusivement au lobby bancaire américain bénéficiaire final exclusif de la "restructuration"

    Fallait pas jouer ou dîner avec le diable : on est sûr de perdre.


  • #1497761

    Le banquier "Goldman Sachs", c’est plus fort et plus connaissant que n’importe qui, c’est bien connu ; alors il nous "recommande d’ignorer" un vote démocratique qu’il ne considère pas en accord avec son plan d’affaire.

    Ah oui, "Goldman Sachs" c’est : perte de 1,2 milliard de dollars sur ses activités liées aux crédits immobiliers en 2007 et 2008. L’établissement financier s’est fait connaître du public pour sa fabrication de produits dérivés financiers "bidons" pendant la crise des subprimes et la crise de la dette grecque, qui ont contribué au crash financier de 2007 à 2011.

    Des professionnels, quoi.

     

    • Ou il demande peut-etre simplement aux boursicoteurs d’"ignorer le brexit", autrement dit de ne pas pénaliser la Grande-Bretagne, afin que ce soit l’Union Européenne qui entame une descente aux enfers... Moi c’est plutôt ainsi que je vois le plan honnétement


  • Il faut regarder du cote des armees europeennes.


  • Pour ceux frappés d’amnésie , on a eu Maastricht ! ...


  • On peut revoter pour la présidentielle de 2012 ? Perso, j’ai pas du tout voté pour le hollandais volant alors j’aimerai bien que mon vote soit enfin pris en compte.


Commentaires suivants