Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les Suisses disent "oui" à la loi sur le renseignement

Le terrorisme, allié démocratique de la surveillance de masse ?

Ils ont massivement répondu « oui », ce dimanche par référendum, à une loi autorisant les services secrets à surveiller les communications téléphoniques et les activités sur Internet, pour notamment déjouer les nouvelles menaces terroristes.

 

Ils ont massivement répondu « oui », ce dimanche par référendum, à une loi autorisant les services secrets à surveiller les communications téléphoniques et les activités sur Internet, pour notamment déjouer les nouvelles menaces terroristes.

C’est un plébiscite. Selon les résultats définitifs, deux tiers (65,5 %) des électeurs suisses ont accepté la nouvelle loi fédérale sur le renseignement par la votation de ce dimanche. Le texte autorise les services secrets à surveiller les communications téléphoniques et les activités sur Internet pour notamment déjouer les nouvelles menaces terroristes. Si les sondages pendant la campagne avaient prédit la victoire du « oui », le raz de marée était quant à lui inattendu.

 

Que dit cette loi sur le renseignement ?

Les services secrets suisses pourront désormais, si la gravité d’une menace concrète le justifie, surveiller de façon préventive les envois postaux et les communications téléphoniques de particuliers ainsi que leurs activités sur Internet, s’infiltrer dans des réseaux informatiques et procéder à des fouilles de locaux, de véhicules ou de bagages notamment. Ils pourront aussi intercepter toutes les communications internationales qui transitent par la Suisse via le réseau câblé et perturber l’accès aux informations sur les réseaux informatiques à condition que ces systèmes soient utilisés dans des attaques visant des infrastructures sensibles.

Lire l’intégralité de l’article sur lexpress.fr

Le renseignement protège-t-il le citoyen ?
Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il y a déjà eu du terrorisme en Suisse ?

     

    • Oui notamment dans les années 80, l’Asala (Les Arméniens qui avaient commis un attentat à la bombe à Orly) avait pris pour cible les intérêts suisses partout dans le monde. Il y a eu des attentats à la bombe, au moins un mort et de nombreux blessés. Il faut aussi se souvenir des nombreux détournements d’avions qui avaient pour épilogue Genève :

      http://pages.rts.ch/emissions/zone-...


  • #1565139

    Hélas, la Suisse tend à rejoindre la masse mondialisée. Dire que dans les années 1990 il y a eu le scandale des "fiches", à savoir qu’un nombre important de personnes étaient fichées sans le savoir, pour divers motifs, et que ces personnes en ont eu connaissance seulement quand ce concept a été supprimé. On croyait alors que ce serait définitif, hélas...


  • #1565144

    Une forme de flicage avec vaseline dans le röesti suisse !!!....


  • ou comment se jeter tout seul dans la gueule du loup

    les loups n’ont meme plus besoin d’aller chasser . ils ouvrent grand la gueule , et les gens se ruent dedans

    formidablement ficele .
    chapeau


  • #1565167
    le 25/09/2016 par Lindt, chocolatier suisse
    Les Suisses disent "oui" à la loi sur le renseignement

    En tant que Suisse (Genève), je suis fier de notre système de démocratie directe avec la possibilité de voter plusieurs fois par an sur des initiatives populaires. Forcément, avec ces "référendums", c’est à quitte ou double, il faut savoir accepter le résultat du peuple. Malheureusement, aujourd’hui, je suis doublement déçu du résultat de deux initiatives populaires pour lesquelles j’ai voté. Les Suisses ont rejeté l’initiative sur l"’économie verte" et approuvé la nouvelle loi sur le renseignement. Quand la population légitime elle-même la surveillance de masse. Exemple en Suisse, où est pratiquée la démocratie directe. Donc, c’est le coup parfait pour les élites. Comme quoi la manipulation est vraiment efficace. Pauvre peuple du monde... On n’est encore loin d’être tous des Edward Snowden.

     

  • #1565212

    "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin.


  • ..prochaine étape : Les suisses (mais pas seulement) disent oui au puçage RFID.

     

    • #1565378

      Evidemment qu’ils diront oui ! Auparavant on médiatisera massivement et le temps qu’il faudra des affaires du genre "Le petit Kevin, 5 ans, retrouvé et sauvé des mains d’un pédophile tueur d’enfant...grâce à sa puce..."..."Jennifer retrouvée vivante sous une avalanche grâce à sa puce..."
      Ce genre de propagande a parfaitement fonctionné en ce qui concerne les chiens, 99% des gens trouvent naturel et ne se pose pas de question quand ils font pucer leur chiens...il suffira que seulement 50.9% de ces mêmes gens soient convaincus de la pertinence du puçage pour les humains pour que l’arnaque passe...


  • Il ne faut pas trop s’inquiéter de toutes ces mesures de surveillances.
    Parce que quand ça va aller vraiment mal il n’y aura plus de flics pour fouiller dans vos coffres de voitures, mais des loubards. Les flics, eux se planqueront.
    Il n’y aura plus de téléphones ni internet puisqu’il n’y aura plus d’électricité.
    Et toutes nos "élites" se seront barrées sur une île lointaines.

     

  • Le tube de vaseline était fourni avec ????


  • Avec tous ces attentats en Suisse, et vu l’efficacité que l’on observe dans les pays voisins qui ont adopté de telles mesures, il aurait été dommage de ne pas saisir une offre aussi mirobolante.
    Ils l’ont voulu, ils l’auront.
    Leur système leur donne aussi la possibilité de revenir en arrière je suppose.
    Alors que chez nous...


  • #1565278

    ’’Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.’’ Benjamin Fraklin.
    Un visionnaire le bonhomme !


  • #1565312

    En Suisse, les votants suivent presque toujours les mots d’ordre des médias mainstream tout puissants (la télévision d’Etat d’obédience socialo-maçonnique en étant le leader). Et quand, événement rare, les votants ne suivent pas l’oligarchie merdiatique, le résultat de la votation n’est pas appliqué (Voir ces jours la non-application de la restriction à la libre-circulation des personnes, votée le 9.2.2014).

     

    • #1565336

      Pas tout à fait. A mon avis les Suisses ont plutôt tendance à suivre l’avis du conseil fédéral et du parlement qui est indiqué dans le livret expliquant le propos de chaque votation.

      C’est très agaçant. Ceci dit, les élus Suisse sont élus par les citoyens et si je fais l’avocat du diable, on peut également partir du principe que le peuple suisse fait preuve d’humilité en faisant confiance à ses dirigeants qui mènent le pays, il faut l’avouer, sans trop d’encombres.


    • Non mais c’est la même arnaque pseudo démocratique qu’en France, en moins pire je vous l’accorde, mais ca revient au même :

      On élit des gens en qui on est censé avoir confiance, mais c’est pas possible de faire confiance à des gens qui sont carriériste en politique. Donc on est mal barré.

      Personnellement j’ai compris depuis longtemps que si j’hésite sur l’objet en votation, je vote le contraire des recommandations ... c’est logique.

      Les pouvoirs en places n’en ont rien à foutre du peuple, donc partant de ce constat ... c’est pas très compliqué de faire un choix.


  • Hahaha, ne vous inquiétez pas outre mesure amis suisses. En France les lois liberticides sont toutes récentes. Mais dans les faits la surveillance est généralisée depuis au moins 2003. Ce n’est que de la poudre aux yeux...


  • #1565372

    Adieu la Suisse et les Suisses, mais au moins vous vous disparaîtrez avec votre consentement !

    Quand je vous dis d’arrêtez avec vos référendum ! Dans le système démocratique l’oligarchie peut aisément faire pencher les votes dans la direction qu’elle souhaite grâce à sa maîtrise de l’outil médiatique de masse et du système scolaire.
    De plus la faiblesse des Suisses c’est qu’ils imaginent être encore dans une grande famille et que donc leurs représentants politiques sont bienveillants un peu comme le serait un papa, un tonton, une tata, ou une cousine au sein d’un clan familiale...ils n’ont pas réalisé que ce n’est plus du tout le cas et qu’au sein des grands partis politiques suisses des gens travaillent à la destruction de la Suisse.


  • #1565443

    Ils disent "non" au revenu universel et "oui" à la loi sur le renseignement. Tout un programme !


  • #1565489

    La seule différence, c’est qu’ils auront la possibilité de revenir en arrière via un référendum. Car la Suisse est la dernière démocratie d’Europe.

     

    • #1565582

      Non, c’est un référendum. La loi a été acceptée par le parlement, un groupe référendaire s’est formé pour empêcher la loi d’exister, le peuple a confirmé la loi.
      Il reste l’initiative populaire, mais pour les dix ans à venir c’est plié.


Commentaires suivants