Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"Lobbies sionistes" : l’expression interdite dans les médias français ?

France Info mandatée pour recueillir les "excuses" de Jean-Frédéric Poisson

La Haute autorité de la primaire des Républicains, sur injonction du CRIF, avait laissé à Jean-Frédéric Poisson jusqu’à mardi pour présenter ses « excuses » après avoir osé – blasphème – franchir le rubicond du nouvel ordre moral et du politiquement correct ; évoquer les « lobbies sionistes » dans un média meanstream revenant à prononcer le nom de Dieu dans un lieu de culte.

Interviewé sur France Info ce lundi 24 octobre 2016, le candidat chrétien-démocrate est donc passé à LA question, devant un conseil de discipline composé de Jean-Michel Apathie, Guy Birenbaum, Gilles Bornstein et Fabienne Sintes.

Si Jean-Frédéric Poisson a regretté que ses mots aient pu blesser la communauté juive, il n’a – quoi qu’en concluent les rapporteurs de l’événement – toujours pas abjuré ni renié le fond de ses propos. Pour rester discrète, la version française du lobby qui n’existe pas s’en contentera-t-elle ? Les prochains positionnements de Poisson – qui se déclare plus proche de Philippe de Villiers que du Front national – nous en diront certainement plus, car cette mini-comparution sert une fois encore de révélateur quant à l’attitude des « journalistes » et à l’océan de platitudes et de terreurs dans lequel baigne la libre parole française...

 

 

Découvrir toute l’étendue du lobby qui n’existe pas avec Kontre Kulture :

L’affaire Poisson, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants