Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Michel Field : de l’idéologue trotskiste au patron voyou

Son bras de fer contre 600 journalistes de France Télévisions sent le sapin

Michel Field parviendra-t-il à se maintenir à son poste dans les prochains jours ? S’il clame en interne ou encore dans Le Parisien ce samedi qu’il ne « démissionnera pas », le directeur de l’information de France Télévisions n’a pas encore gagné son « opération réconciliation ».

 

Depuis une semaine, il passe surtout son temps à rattraper ses erreurs et ses gaffes qu’il nomme « maladresses  » et à déminer les « bombes  » qu’il a lâchées dans Le Supplément de Canal+, le 10 avril. Mardi 19 avril, quelque 600 journalistes du siège de France Télévisions doivent répondre à la motion de défiance : « Faites-vous confiance à Michel Field pour diriger l’information de France Télévisions ? »

Chaîne d’information publique, fusion des rédactions de France 3 et France 2, refonte des émissions politiques... Cinq mois après sa nomination par Delphine Ernotte-Cunci à la tête de l’information du groupe audiovisuel public, l’ancien trotskiste a réussi à cristalliser sur son nom « beaucoup de revendications distinctes », reconnaît Éric Vial, du syndicat Force ouvrière, plutôt modéré parmi les frondeurs.

Un exemple ? Dimanche 10 avril, le directeur de l’information avait annoncé sur Canal+ un projet d’externalisation pour un programme hebdomadaire de politique avec Karim Rissouli et Mathias Hillion, produit par Renaud Le Van Kim, l’ancien producteur du Grand Journal et aussi du Petit Journal qui avait été marginalisé par Vincent Bolloré et Maxime Saada l’année dernière. « Il est hors de question de produire en externe une émission politique, car on touche là au cœur de métier de la rédaction  », avertit Éric Vial. Michel Field a été contraint de faire machine arrière. Il a accepté de renoncer à cette production externe lors d’une réunion. «  J’ai entendu les demandes de la rédaction de maîtriser pleinement les émissions politiques et j’y souscris  », s’engage-t-il dans une interview au Parisien .

Les liens entre le directeur de l’information et le gouvernement socialiste ont été aussi critiqués cette semaine, après les révélations sur les préparatifs jugés conciliants envers le président François Hollande pour l’émission Dialogues citoyens. Le directeur de l’information de France Télévisions, après une rencontre avec le conseiller en communication de la présidence Gaspard Gantzer dont s’est fait écho Le Canard enchaîné, a notamment accepté d’écarter de l’émission deux Français sélectionnés, dont la syndicaliste Nadine Hourmant. « Pas une seule question n’a été soumise au palais  » de l’Élysée, assure-t-il aujourd’hui.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Le trotskisme libéral-libertaire ne semble pas très populaire chez les employés, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « Pas une seule question n’a été soumise au palais » de l’Élysée, assure-t-il aujourd’hui.
    Et je suis prêt à le croire.
    En effet, les questions lui ont été fournies directement par l’Elysée.

     

  • Il est loin de le petit gars de la LCR avec l’accent du Sud Ouest LOL

     

  • Si seulement les 600 journalistes que dirige M.Field pouvaient faire une grève éternelle et priver à tout jamais leurs téléspectateurs de leur désinformation d’Etat, le bon peuple de France aurait reçu un cadeau merveilleux.

     

    • Il faudrait trouver autre chose que ( journaliste ) dans ce panier à crabes .Le journalisme, c’est autre chose que ces marchands de poissons en train de vendre leur bobard à la criée.Malgré tout, le respect que j’ai pour les vendeurs à la criée ,qui est par contre celui-là, un métier respectable. Aujourd’hui, les infos sont relayé par de faux journalistes ,grassement payés par une caste bobos gauchos journal lopes qui ressemblent plus à un parti politique à la botte du pouvoir,pour encaisser les énormes subventions annuelles .Résultat ,on éteint la télévision et on se branche sur E&R .Après ,il ne faut pas s’étonner .