Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Polémique sexiste dans le monde du tennis professionnel ?

Les performances plus fortes que l’égalitarisme

L’édition 2016 du tournoi Indian Wells s’est conclue sur une controverse après des propos tenus par son directeur, qui a affirmé que les femmes devraient se « mettre à genoux » pour rendre grâce à ce que les hommes ont accompli pour le tennis.

Interrogé sur les propos de Raymond Moore, Novak Djokovic s’en est dissocié en les qualifiant de « politiquement incorrects », mais a tout de même justifié l’écart des rétributions attribuées aux finalistes des tournois entre hommes et femmes. « Les statistiques montrent que le tennis masculin attire plus de monde. Selon moi, c’est l’une des raisons qui font que nous devons toucher plus. Tant qu’il y aura des données sur celui qui attire le plus de spectateurs, qui vend le plus de billets, il devrait être équitablement récompensé », a-t-il affirmé.

[...]

Dimanche, le directeur du tournoi américain avait déclaré : « Dans ma prochaine vie, quand je reviendrai, je veux être membre de la WTA [Women Tennis Association], parce qu’ils ne font que profiter du succès des hommes. Ils ne prennent aucune décision et ils sont chanceux. Ils sont très, très chanceux. Si j’étais une joueuse, je me mettrai à genoux pour remercier Dieu que Roger Federer et Rafa Nadal aient vu le jour, car ils ont porté notre sport ».

Cette déclaration a fait du bruit dans la planète tennis, et suscité de nombreuses autres réactions. « Aucune femme ne devrait avoir à se mettre à genou pour remercier quelqu’un », lui a alors répondu la numéro 1 mondiale Serena Williams, très remontée.

Raymond Moore a finalement présenté ses excuses dans un communiqué.

Lire l’intégralité de l’article sur francais.rt.com

Voir aussi sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si les pseudos féministes allaient jusqu’au bout de leur égalitarisme absurde, si l’on avait des compétitions mixtes, puisqu’il n’y a pas de différences entre un homme et une femme, cf ce qu’on applique dans la police et chez les pompiers, alors on ne connaitrait même pas de joueuse de tennis professionnelle tellement elles se feraient vite éjecter des tournois.

     

  • #1425170

    Forcément, des femmes qui tapent dans la balle çà n’a rien de féminin !

     

  • La réalité serait-elle sexiste ?


  • Depuis quand Serena est considéré comme femme ?
    c’est bel est bien son physique dopé aux hormones qui lui permet d’écraser sa catégorie

     

    • Toute personne sérieusement informée ne peut qu’être d’accord avec vous ; cependant, les mêmes soupçons pèsent sur Nadal .....


    • "c’est bel est bien son physique dopé aux hormones..."

      Au fait... Féminines ou masculines les hormones en question ?...

      Je sais, je sais... Je suis taquin... ^_^


    • De toute manière il y a un gouffre entre les deux mondes..
      Ancien joueur de bon niveau, je peux vous dire que Serena Williams se ferait ecraser par n’importe quel joueur classé dans les 500 premiers mondiaux..
      Même le retraité john mc Enroe 57 ans, a encore suffisament de technique et de vitesse de bras pour lui mettre une branlée..
      Le tennis feminin est soporifique, ennuyeux, sans variante de jeux et d’effets de balles sans compter leurs cris incessants sur le cours....
      Bref juste du marketing pour les grandes marques...


    • @Opsome

      Mc Enroe mettrait une branlée à Serena ? Y a eu un truc similaire à l’époque. C’était la "bataille des sexes", qui mit aux prises en 1972 Billie Jean King à l’ancien champion Bobby Riggs, alors âgé de 55 ans, qui avait défié sa cadette. 30472 spectateurs (record) et 50 millions de téléspectateurs (autre record). King l’avait emporté. Trois sets à rien.

      Donc permets moi de douter de ton argumentation ... De plus tu affirmes "Le tennis féminin est soporifique, ennuyeux, sans variante de jeux et d’effets de balles sans compter leurs cris incessants sur le cours...." A mon humble avis tout ce que tu dis n’est que subjectif, ça ne reflète que ta propre opinion et on l’a compris t’aime pas le tennis féminin. Mais de là à dire qu’il n’y a ni variante de jeu ni effets de balles, pour un "ancien joueur de bon niveau", c’est être plus qu’aveuglé. Tu crois franchement qu’une championne sous prétexte qu’elle est une femme ne connait rien en matière de stratégie et n’est pas capable d’utiliser un lift, un slice ou autre lob franchement ?


    • Legio, d’une part Riggs s’était très peu préparé pour ce match, d’autre part il n’était de loin pas le meilleur senior de l’époque. Immédiatement après la victoire de B.J King, Pancho Segura lui a proposé un match qu’elle a eu l’intelligence de refuser, sachant qu’elle n’avait pas l’ombre d’une chance contre lui.


  • Ils ont raison, et ce qu’ils ne disent qu’à demi-mot (Djokovic, Gilles Simon, Tsonga et d’autres, à travers le taux de fréquentation des matchs masculins) c’est que les hommes sont tout simplement bien plus impressionnants. Pour avoir vu la finale d’Indian Wells hier soir, je peux affirmer que c’est pas demain la veille qu’une femme nous offrira la performance hallucinante de Djokovic contre Raonic. Elles ont le mérite de bosser autant, d’avoir du mental etc, mais les différences physiques parlent d’elles même ; n’en déplaise au buffle Williams qui n’intègre apparement pas que si il y a bien "quelqu’un" devant qui on peut s’agenouiller pour dire merci, c’est Dieu.

     

    • Je suis d’accord avec toi, les matchs masculins sont impressionnantes ; De nos jours, ça fait 5 sets en tapant comme des mulets du premier au dernier échange, à peine essoufflés à la fin du match, un léger début de crampe peut-être, à peine. Performances complètement surréalistes, impensables il y a trente ans. Bon alors, on arrête de faire l’autruche et on admet que c’est la pharmacie qui est derrière ?


    • @HELIOS
      Performances impensables il y a 30 ans, et alors ? Le tennis d’il y a 30 ans était impensable il y a 60 ans et on peut remonter encore comme ça. On appelle ça faire des progrès. Tant au niveau tactique que matériel, les raquettes permettant de taper bien plus fort qu’avant. Je ne nie pas qu’il y a des "aides" annexes mais je ne peux pas les contrôler, et puis t’as pas entendu parler de la conférence de presse de Sharapova ? Puisqu’on parle d’égalité des performances homme/femme à la base, il me semble que ta remarque n’est pas spécifique aux hommes. Et eux au moins ne deviennent pas des taureaux à mesure que le temps passe, contrairement à 80% des femmes. Quant au fait de jouer 5 sets avec "tout juste un début de crampe" c’est de l’endurance et si il fallait finir à genou pour être crédible, je crois que les normes auraient changées depuis longtemps...


    • @ legio le tennis de 1972 n’a plus rien avoir avec le tennis actuel...
      Matériel oblige , les raquettes en bois c’est terminé...
      Le vieux mac est encore capable de servir à 190 km à l’heure et sa prodigieuse volée est encore une des meilleure du circuit...
      Dailleurs Williams n’a jamais osé relevé le défi..
      Regardez un match sharapova williams, boum boum boum et reboum
      aucune amortie, aucune variation, seule justine Henin me ravissait avec son jeu et son petit gabari..
      Le tennis feminin pour moi m’emmerde profondément , je confirme...


  • " Aucune femme ne devrait avoir à se mettre à genou pour remercier quelqu’un, lui a alors répondu la numéro 1 mondiale Serena Williams, très remontée."

    Si les hommes n’étaient pas supérieurs aux femmes au tennis, Monsieur Serena Williams n’aurait jamais eu besoin de multiplier les cures de testostérone pour dominer son sport au féminin.

     

  • Ce commentaire ne deviendra sexiste que lorsqu’il precisera ce que doivent faire les femmes apres s’etre mises a genoux.

     

  • "« Aucune femme ne devrait avoir à se mettre à genou pour remercier quelqu’un »"

    Aaaah, la vanité...

    Je fais ça tous les dimanches à l’église et c’est une expérience très libératrice.

    Elle devrait elle aussi essayer, ça l’aiderait à mortifier son orgueil et à réduire son égo... Les deux pires conseillers qu’une personne (y compris les femmes, on ne va pas être sexistes...) puisse avoir.

     

  • Quelqu’un connaîtrait-il les statistiques pour les danseuses et danseurs ou patineuses et patineurs professionnels ?

    Les femmes étant beaucoup plus grâcieuses et douées pour ce genre de disciples et attirant (peut-être ou sûrement) beaucoup plus de monde, je suppose qu’elles sont mieux payées que les hommes.

    Et ça ne me pose aucun problème.

    Dans la plupart des sports dits "réservés" aux hommes, ils repoussent toujours un peu plus les limites et rendent toujours le sport un peu plus beau avec le temps avec des prouesses physiques ou techniques qu’eux seuls peuvent accomplir (indépendamment de toute la partie bizness, marketing, spectacle, qui m’horripile un peu) à l’aide de leur physique.

    C’est bien plus impressionnant. Donc, plus vendeur. Et plus tu vends, plus tu ramasses. C’est surtout logique.


  • Les matchs féminins durent moins longtemps non ?
    Donc voila c’est pas compliqué, on est pas payé 3 heures quand on en fait 2...


  • #1425391
    le 21/03/2016 par La patrie avant avant les partis
    Polémique sexiste dans le monde du tennis professionnel ?

    Une chose importante les femmes jouent
    en deux sets gagnants lors des tournois du
    grand chelem et les hommes en trois sets
    gagnants...donc pas le même effort donc
    pas le même salaire en plus d’attirer moins
    de spectateurs/téléspectateurs .


  • Serena Williams a beau s’offusquer des propos « politiquement incorrects » de Novak Djokovic, elle ne lui arrive pas au genou… sur un cours de tennis ! Elle pourrait le provoquer en duel, mano a mano, en lui proposant de jouer l’un contre l’autre. Ce serait ainsi l’occasion de démontrer qu’elle mérite de se faire autant de fric que lui… et qu’elle est sur ce terrain-là aussi vénale que ces congénères masculins !

    Que des femmes veuillent exercer leur « virilité » dans la pratique (amateur) d’un sport cela est tout à fait compréhensible, voire souhaitable, mais de là à voir dans une Serena Williams l’égale d’un Novak Djokovic c’est prendre des vessies pour des lanternes. La parité pour l’Egalite. […]

    Dans la plupart des disciplines sportives, ne serait-ce pour des raisons physiologiques, il n’y a pas d’égalité entre l’homme et la femme. C’est un conte de fée contemporain que de le croire. Bien au contraire, la femme y est fatalement inférieure ! Que dire des déséquilibres hormonaux (menstruation) liés à la pratique intensive d’un sport chez les femmes.

    La femme est-elle condamné à singer l’homme pour « s’émanciper » ? Peut-elle exister en tant que telle ? Sans aucun doute…

     

    • La plupart des disciplines sportives ?
      On peut dire "toutes" en comptant les moins physiques comme la pétanque et les échecs, le bilboquet ou le parachutisme...

      On peut même rajouter la cuisine, les mathématiques, la poésie, bref, la seule activité que les femmes font mieux que les hommes, c’est de les séduire et tout ce qui a attrait à la séduction !


    • Serena Williams l’avait affirmé elle même. Elle ne serait même pas capable de gagner face au 100 ème mondial masculin.

      Son sparring était un homme classé loin dans le tableau masculin et elle disait qu’elle avait toutes les peines à le vaincre.


    • Par contre au niveau du rallye, du F1 et de la moto GP, je ne suis pas sur que ton raisonnement s’y applique


  • Evidemment, le directeur a démissionné suite à ses propos. Comme le scientifique anglais Tim Hunt il y a quelques mois pour avoir fait une blague gentillette.

    Le lobby féministe en action.

    Et le pire c’est que ces gens là accusent les gens comme nous d’être "fascistes"...


  • Pour ma part, je suis le tennis assidûment depuis plus de 10 ans et je ne peux que confirmer ce que Djokovic dit. La qualité du spectacle offert par les femmes est affligeant depuis le départ de Hénin, Mauresmo et Clijters à la retraite. (Wozniaki, 1ere mondiale pendant X mois, sans avoir jamais gagné un grand chelem...)

    Aucun slice, aucune variation, très peu de match gérés de façon tactique. Je pense même que le tennis feminin a atteint une limite que le tennis masculin atteindra d’ici quelques années. C’est à dire qu’il n’y aura que des grands gabarits dont la seule mission sera de frapper comme des mulets sans variation jusqu’à ce que ça casse.

    D’un autre côté nous avons les Tyson et Mohamed Ali du tennis qui nous font l’honneur de jouer en même temps et d’avoir fait monter le niveau du tennis mondial pour lui faire atteindre son paroxisme. Même Djokovic est impressionnant, non pas tennistiquement mais tactiquement et physiquement.

    Pour ne pas parler que des cadors. Allez sur Youtube, et regardez un résumé d’un match de fin de saison entre Nadal et Gilles Simon en 2008 à Madrid. Regardez la qualité du spectacle, la qualité des coups après 3h de jeu et 2 joueurs sur les rotules.

    Prenez un match entre les deux premières du classement c’est à dire Séréna Williams qui ne joue quasi que les grands Chelem et qui ne peut s’appuyer que sur sa force tant elle est lourde et Radwanska.. Zzzzzz

    Dire que les femmes doivent gagner autant que les hommes dans le monde du spectacle au nom de leur féminité est exubérant.


  • Tentative de lobe féministe smashé par le capitalisme... Un beau débat


  • Si y avait que dans le tennis que les femmes profitaient du succès des hommes ...


  • Une femme non peut-être mais un travelo ?

    Connaissez-vous la très émouvante histoire de Renée Richards, un peu moins connue sous son nom de naissance Richard Raskind ?

    Bon au tennis en amateur, changement de sexe à 40 ans passés, devenu numéro 20 mondialE dans la foulée... C’est lui/elle qui gagna le Droit d’être une Femme et donc de jouer parmi les femmes et donc de gagner avec son service et sa puissance... Une finale de Grand Chelem et une victoire en double en GC. C’est depuis lui, futur coach de Navratilova, qu’il n’y a plus de test génétique au tennis pour déterminer le sexe.

    et là vous vous dites, puissance, service, pas grand chose d’autre... ça me rappelle une championne actuelle... Vraiment c’est à creuser, ça explique bien des choses.
    (+ le bonus MK ultra et les différentes personnalités de Serena). Très étonnant ce qu’on arrive à faire avec des parents tarés et les hormones adéquates...


Commentaires suivants