Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Qu’est-ce que l’Union économique eurasienne ?

La question de l’intégration économique eurasiatique est une question qui est peu abordée pour l’instant par les économistes occidentaux. C’est un bel exemple de la détermination idéologique.

 

L’Union économique eurasiatique réunit le Bélarus, la Russie, l’Arménie, le Kazakhstan et la Kyrghizie. Elle a été constituée officiellement par le traité du 29 mai 2014. La Kyrghizie a rejoint cette union en 2015. Elle apparaît contre la contrepartie de l’Organisation de Coopération et de Sécurité (dite aussi Organisation de Coopération de Shanghai). Des accords d’association ou de partenariat sont actuellement en cours de négociation avec l’Inde, l’Iran, le Vietnam. L’idée est d’unir économiquement le continent eurasiatique. Cela dessine une nouvelle formule du polycentrisme à l’échelle mondiale. Cette Union économique eurasiatique est au cœur du continent « eurasien », et, bien entendu, la question des voies de communication est centrale pour son développement. Mais, ces voies peuvent être diverses, passant par la Sibérie (et le transsibérien) ou allant de la Chine à la Russie par le seuil de Dzoungarie. De même, l’existence de voies maritimes est à prendre en compte.

En termes de projet, on sait que 1400 milliards de dollars sont prévus. Sur ce montant, des contrats pour 250 milliards ont été signés et sont en voie de construction d’après Price Waterhouse Cooper. Pour l’instant, ces contrats concernent essentiellement des infrastructures. Cela peu sembler faible, mais il faut rappeler que c’est considérablement plus que le « plan Juncker » de l’UE, qui est pourtant incontestablement plus riche.

La constitution de cette Union a déjà eu des aspects positifs d’après Philippe Pégorier, qui est le directeur de la filiale d’Alstom à Moscou.

 

L’Union économique eurasienne et le modèle de l’UE

Les arguments en faveur de l’Union économique eurasiatique sont multiples. Elle peut constituer un apport au polycentrisme monétaire qui se développe actuellement, car la constitution de l’UEE va donner un profondeur monétaire importante au Rouble. Elle va constituer, dans le cadre des développements de l’OSC, la base d’une reconfiguration des milieux bancaires, avec le développement de marchés financiers relativement fermés. Le financement des grands projets d’infrastructure implique et induit l’émergence de banques et d’institutions pour servir cette zone. Enfin, l’UEE aura des implications évidentes pour le commerce. Mais, il est aussi clair que la forme que prendra l’UEE sera bien plus celle d’une « Union de Nations » que celle d’institution supranationales ou post-nationales. Il est probable que les leçons de la construction de l’UE, et de l’échec du projet supranational, ont été tirées par les dirigeants des pays qui ont constitué l’UEE. La volonté de limiter pour l’instant l’UEE à une union douanière, montre bien que les dirigeants de ces pays sont conscients à la fois des obstacles matériels et des réticences psychologiques qui existent quant à une intégration supranationale. De ce point de vue, il est important qu’initialement le projet de l’Union économique eurasienne était conçu comme le décalque de l’UE. Mais, depuis ces dernières années le projet de l’UEE a tendu à s’écarter du « modèle » (ou un contre-modèle) de l’UE.

L’UEE ne s’oppose pas à des accords et des collaborations bilatérales. Ces collaborations sont rendues plus faciles par le fait que dans tous ces pays le Russe est une langue communément partagée.

Lire la suite de l’article sur russeurope.hypotheses.org

L’eurasie ne compte pas sombrer comme l’Europe,
lire chez Kontre Kulture :

Jacques Sapir, sur E&R :

 
 






Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1557672
    Le 15 septembre à 09:31 par La pythie
    Qu’est-ce que l’Union économique eurasienne ?

    Ces unions douanières renforcent le pouvoir bancaire : car ce dernier percevra sa dîme sur tout ce qui rentrera ou sortira de ces zones économiques...au niveau macro économique, les économies d’échelle alimenteront une croissance de façade...je ne vois pas comment on peut vilipender l’UE et dans le même temps se réjouir de la création de l’union eurasienne...un peu de cohérence, bon sang !

     

    Répondre à ce message

    • #1557813
      Le 15 septembre à 12:48 par Letrap
      Qu’est-ce que l’Union économique eurasienne ?

      @ La Pythie,

      Une fois n’étant pas coutume, je suis d’accord avec vous...

      C’est tellement rare, que je me devais de le signaler.

      Cordialement,

      Le trappeur.

       
  • #1557786
    Le 15 septembre à 12:14 par Antidote
    Qu’est-ce que l’Union économique eurasienne ?

    L’UEE est actuellement dans une logique similaire à celle de l’UA souhaité par Kadhafi pour le développement de l’Afrique, avant sa destruction par l’empire.

    Si l’union économique eurasienne, atteint ses objectifs et parvient à intégrer l’Iran dans se vaste projet de distribution et de développement, qui ne mettra plus les banques en compétition les unes par rapport aux autres, mais les placera davantage sur les bases d’une coopération mutuelle au développement « d’une économie réelle » au sein de l’UEE, se sera la fin de la dictature économique « spéculative » usurière de l’Ouest.

    Les BRICS/SCO sont en train de mettre fin au capitalisme sauvage et à l’esclavage de l’homme moderne vis-à-vis des banques.

    La stratégie BRICS /SCO et UEE semble ne plus vouloir considérer l’homme comme un simple consommateur au service des intérêts d’un petit nombre de privilégiés, mais plutôt de voir ce dernier comme un véritable acteur de développement au sein de la société dans laquelle il vit.

    Pendant que les Américains dépensent des centaines de milliards dans de l’armement pour détruire l’Europe dans l’espoir de renflouer ses caisses, la Russie et la Chine investissent les mêmes sommes dans les technologies et la recherche énergétique.

    Un joli rappel ici de ce que pourrait être notre quotidien, sans les usuriers :
    http://www.egaliteetreconciliation....

     

    Répondre à ce message