Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Quand Oxford s’adapte au mondialisme

Le multiculturalisme militant a eu raison de la tradition

Afin de ne plus choquer certains étudiants qui jugeaient les cours de sciences humaines trop « anglo-centrés », le département de théologie de l’université d’Oxford a décidé de rendre facultatifs, dès la deuxième année, les cours sur le christianisme. Les élèves pourront choisir à la place des enseignements comme « L’islam dans la période classique », «  Le mysticisme » ou encore « Les approches féministes sur la théologie et la religion ». Dès la première année, ils pourront éviter l’hébreu ancien, le grec et le latin, mais pourront choisir à la place l’arabe coranique ou le pali (langue d’origine du Bouddhisme).

Pour le Pr Johannes Zachhuber, il s’agit de reconnaître que « les gens qui viennent à Oxford ont différentes origines et donc des centres d’intérêt légitimement différents… Ils viennent de différentes communautés respectées de Grande-Bretagne ». Notons que les enseignants eux-mêmes ont changé et sont aujourd’hui, pour un tiers d’entre eux, un rapport avec ces « nouveaux centres d’intérêt ». Ce changement fait suite à sept années de consultation dit-il, et se produit au moment où est décidée une nouvelle appellation du cours.

« Ce qui a motivé principalement cette décision est le changement important dans la manière de concevoir et de pratiquer la religion au Royaume-Uni… », ajoute Zachhuber. « Nous voulons offrir aux étudiants ce qui va les intéresser et qui a beaucoup changé depuis 30 ans »…

Une décision qui fait suite à la controverse de janvier dernier lorsque des étudiants ont exigé, sans succès, que soit déboulonnée la statue de Cecil Rhodes, généreux donateur de l’empire britannique, jugé « colonialiste ». A défaut d’avoir obtenu la disparition de la statue, les étudiants en question ont été plus efficaces pour ce qui est de faire changer les enseignements pour « décoloniser l’espace, les programmes et combattre "l’oppression intersectorielle" à l’intérieur d’Oxford ».

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Approfondir le sujet, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1436389
    le 05/04/2016 par Simone Choule
    Quand Oxford s’adapte au mondialisme

    Revoir impérativement le court métrage "L’Edukassion Meauderne" qui illustre parfaitement ce "Palmyre Progressite" qui est en train de s’opérer (déjà rien que l’idée d’« approches féministes sur la théologie et la religion » est à vomir : si tu veux observer une matière, tu ne le fais pas à travers un prisme, tu la prend en bloc et tu étudies tous les contours, sans essayer d’y plaquer des grilles de lecture qui n’existaient même pas à l’époque.


  • #1436403
    le 05/04/2016 par francky
    Quand Oxford s’adapte au mondialisme

    Cecil Rhodes, demandez donc à notre ami Pierre Hilard ce qu’il en pense....


  • #1436449
    le 05/04/2016 par Requiem for a Dream
    Quand Oxford s’adapte au mondialisme

    Le multi-kulti en grande bretagne est une catastrophe. Ce pays est un désastre. Il n’y a guère que l’Irlande et certaines régions en Ecosse qui sont épargnées par ce massacre de la culture British. Pauvres hommes, voir ainsi leur culture détruite au nom du capital... Enfin bon, Dieu se rit de ceux là comme le disait Bossuet, et ils l’ont bien cherché, mais méritent t’ils d’en mourir ? Le petit peuple est il responsable de ce massacre ?

     

    • #1436564
      le 05/04/2016 par Sonny Crockett
      Quand Oxford s’adapte au mondialisme

      @Requiem....

      Non certainement pas. L’Angleterre Victorienne était la 1ère puissance économique du monde. Mais sa population ouvrière, l’une des plus misérables d’Europe. Cherchez l’erreur !.......
      Empire Britannique = Empire Rotschild. Au final, seule une poignée de grands banquiers et de grands industriels s’est rempli les poches. Le petit peuple n’a profité de rien du tout !!! Il ne mérite pas de payer pour les méfaits commis par ses "élites"....

      Mais le peuple Anglais blanc moyen d’aujourd’hui (jadis si fier et belliqeurx) m’a l’air sévèrement lobotomisé, avachi, abruti par la bière et le football. Il me semble dans un plus triste état encore que le peuple de France. Du moins je le pense...

      Une lecture récente qui m’a emballée : "Football Factory", de John King. Derrière la vie d’un hooligan de Chelsea, une analyse de la classe ouvrière anglaise d’aujourd’hui. Un bouquin passionnant.


    • #1436659
      le 05/04/2016 par Requiem for à Dream
      Quand Oxford s’adapte au mondialisme

      @ Sonny,

      L’Anglais, fier et belliqueux comme vous dites , a disparu. Les années Thatcher et Tony Blair y sont sans doute pour quelque chose. Ces années sonnent le glas de la culture européenne puisqu’au nom du Capital ils ont fait venir des millions de musulmans sur nos terres sans pouvoir les intégrer. Enoch Powell nous avait certainement prévenus mais étions nous capables d’entendre ce signal d’alarme ? Magnifiques rivières de sang, je ne puis m’empêcher de lire et relire ce discours de Powell qui a tant de résonance aujourd’hui. Le français, fier et belliqueux a disparu également. Les années Mitterrand et celles de notre auguste président y sont sans doute pour quelque chose.

      J’ai lu Football Factory, il y a eu un film aussi. Ouais, ça ressemble pas mal à la réalité de l’Anglais d’aujourd’hui. Sexe, bière, drogue , salafisme et foot. Triste destin, si Victoria voit ça, elle doit bien se retourner dans son tombeau.


    • #1436758
      le 05/04/2016 par Injustices ! a qui le tour ?
      Quand Oxford s’adapte au mondialisme

      Le petit peuple anglais a gobé les idéologies qui justifiaient sa mise sous tutelle, a craché sur l’étatisme français qui malgré tout ses défauts protège mieux les plus fragiles que le sur-individualisme liberal-libertaire anglo-saxon, a marché dans le schéma de pensée puritain sans voir qu’il est un générateur de société fasciste, vivait avec une mentalité communautariste qui l’a empêché d’anticiper tous les problèmes que l’immigration allait poser, a traité les peuples colonisés ou réduit en esclavage comme de la merde sans comprendre qu’un jour ça allait être son tour... La liste est encore longue.

      Donc d’une certaine manière oui est responsable de la situation et va payer pour le massacre.


  • #1436454

    Et pourquoi ne pas dispenser des cours de physique quantique, de plomberie et de hockey sur glace ?

    J’étais à Oxford et à Cambridge la semaine passée, le christianisme est omniprésent ; les Colleges ont fermé pour les services religieux de Pâques, j’ai assisté à l’un des services c’est magnifique. Une chorale reprenant un répertoire qui s’étale sur plus de mille ans, chants grégoriens, Mozart... le christianisme est l’essence de ces villes universitaires.


  • #1436695
    le 05/04/2016 par Cool à Bali
    Quand Oxford s’adapte au mondialisme

    On se croirait dans Soumission de Houellebecq.

     

    • #1436840

      Absolument rien à voir. - On est dans le prestige avec cette Université anglaise. Et vous, vous me parlez d’un ignare qui met en scène un frustré sexuel dans une France impossible.
      Mohamed Arkoun a bien plus apporté à la GB - Oxford University, Institute of Ismaeli Studies - qu’à la France, où ses travaux ne sont qu’au plus référencés sur des bouts de carton... Bon, on dira qu’il y a Fourest, Badinter et Kepel, si on veut se renseigner.


  • #1436770
    le 05/04/2016 par Kézako
    Quand Oxford s’adapte au mondialisme

    Si même E&R s’y met... N’est ce pas le propre des Universités d’échanger, partager, diffuser, débattre, apprendre etc ?..


  • #1436931
    le 06/04/2016 par paramesh
    Quand Oxford s’adapte au mondialisme

    je ne vois pas trop le rapport avec le mondialisme.
    ouvrir les travaux universitaires à la diversité culturelle est plutôt une bonne chose,(d’ailleurs les Anglais ont toujours eu cette curiosité intellectuelle et leurs universités n’ont pas attendu aujourd’hui pour avoir des chaires "excentriques").
    L’hébreu c’est bien mais le pali c’est pas mal non plus. c’est justement l’ethnocentrisme qui est à la base de l’idéologie mondialiste ; et Cecil Rhodes est un parfait exemple de cette idéologie mortifère.