Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Réponse d’un policier à la tribune des "artistes" de Libération

"N’êtes-vous pas aussi un peu coupables ?"

Par Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité SGP Police Force ouvrière.

 

Ce mercredi 15 février était publiée dans les colonnes de Libération une tribune signée par des dizaines d’artistes pour dénoncer les « violences policières » à la suite de l’affaire Théo, du nom de ce jeune homme d’Aulnay-sous-Bois gravement blessé lors de son interpellation. L’un des policiers mis en cause dans cette affaire est poursuivi pour « viol ». Une tribune qui a suscité une certaine émotion dans les rangs de la police nationale…

Depuis quelques semaines, et plus particulièrement mercredi par une poignée d’artistes et d’élus, la police, les femmes et les hommes qui la composent, font l’objet d’une campagne de dénigrement. Une véritable campagne de désinformation au travers d’amalgames qui laisseraient croire que les policiers sont racistes, qu’ils agissent sans commune mesure, qu’ils contrôlent à tout va en stigmatisant une partie de la population.

Ces propos sont intolérables et inadmissibles.

Alors non, Mesdames, Messieurs les artistes, les intellectuels, les élus ou voulant l’être, tous en mal de publicité, la police nationale ce n’est pas cela. Mais qu’y connaissez-vous d’ailleurs, vous qui ne mettez jamais les pieds dans un quartier dit « sensible », vous, qui pour certains, ne connaissez que les fastes et ne connaissez la misère des gens qu’au travers des reportages télévisés que vous vous autorisez à regarder.

La police, ce sont des femmes et des hommes, à l’image de notre société multiculturelle, avec toutes sortes de sensibilités aussi différentes les unes que les autres mais qui, en plus de leurs difficultés et problèmes personnels doivent faire face, au quotidien, à la misère des gens, à la violence et à des agressions de plus en plus violentes.

Alors, comment pouvez-vous dire que la police serait infiltrée par des militants issus d’un parti à la seule fin de mener des exactions de toutes sortes à l’encontre d’une frange de la population ? De telles inepties montrent à quel point vous êtes loin, très loin des réalités quotidiennes de la grande majorité de nos concitoyens et encore plus loin du quotidien d’un policier.

Savez-vous que des dizaines de policiers sont agressés et blessés chaque jour ?

Savez-vous que des centaines de policiers sont insultés chaque jour et font l’objet de menaces ?

Savez-vous que des centaines de policiers ne peuvent habiter là où ils exercent en raison des menaces et risques pour leur famille, leurs enfants ?

Savez-vous que les policiers sont épuisés ?

Savez-vous que les policiers ne peuvent pas concilier une once de vie familiale avec leur vie professionnelle ?

Savez-vous tout simplement que quand vous dénigrez un « flic », vous frappez des milliers de femmes et d’hommes qui derrière l’uniforme ont un cœur ?

Non, bien sûr, tout ça vous ne le savez pas et ne voulez pas le savoir, préférant stigmatiser la police, cela est tellement plus facile pour vous.

Savez-vous au moins que la police est l’un des métiers, si ce n’est le métier, le plus contrôlé ?

N’êtes-vous pas aussi un peu coupables de ce qui se passe aujourd’hui quand vous laissiez, sans la moindre réaction, certains d’entre vous « cracher », « vomir » sur la police, sur la justice, sur la République au nom de la liberté d’expression ?

Ou étiez-vous quand, toujours au nom de cette chère liberté d’expression, certains appelaient dans leurs chansons à tuer du flic, à agresser leurs familles et à pratiquer toutes sortes d’exactions contre les institutions ?

Lire la suite de l’article sur marianne.net

 


 

Pour mémoire, la liste des signataires de la tribune de Libération

 

Juliette Fievet, animatrice-journaliste ; Kery James, artiste ; Youssoupha, artiste ; Anne Roumanoff, humoriste ; Fianso, artiste ; Olivier Py, directeur du Festival d’Avignon ; Patrick Bruel, artiste comédien ; Josiane Balasko, comédienne ; François Durpaire, universitaire ; Yannick Noah, capitaine de l’équipe de France de tennis ; Hugues Aufray, artiste ; Mathilda May, comédienne ; Firmine Richard, comédienne ; Jean Benguigui, comédien ; Lassana Diakité, producteur ; Rokhaya Diallo, journaliste, écrivain ; Jordan Lazaro Gustave, cofondateur TextFugees ; Jacob Desvarieux, artiste ; Claudy Siar, animateur-producteur ; Smaïn, comédien ; Eglantine Eméyé, animatrice télé ; Richard Poisson, réalisateur producteur ; Nils Tavernier, producteur réalisateur ; Neg’Marrons, artistes ; Anne Sophie Cayet, enseignante ; Pierre Botton, Ensemble contre la récidive ; Dominique Sopo, responsable antiraciste ; Bernard Montiel, animateur, comédien ; Malik Zidi, comédien ; Sylvain Jaraud, avocat ; Taig Khris, entrepreneur ; Yvan le Bolloch’, comédien-artiste ; C215, artiste peintre ; Ophelie Winter, artiste ; Gaël Le Forestier, producteur animateur ; Lionel Abelanski, comédien ; Fred Musa, animateur radio ; Mokobé, artiste ; Noumouké Sidibé, gérant de société de sécurité ; Juan Massenya, animateur télé ; Sandra Alphonso Machado, chef d’entreprise ; Black Brut, artiste ; Marie Audigier, productrice ; Gilles Camouilly, producteur télé ; Olivier Lamontagne, ingénieur ; Samia Orosemane, humoriste ; Thierry Gustave, PhD professeur ; Bramsito, artiste ; Lassana Dramé, militant antiraciste ; Maroune Zaki, militant associatif ; Lisa Lebahar, productrice ; Jonathan Hayoun, producteur ; Passi, artiste producteur ; Slimane Tirera, DG NewVo Radio ; Achcraf Moukaddi, responsable associatif ; Mehdi Amour, militant associatif ; Bakari Koité, militant antiraciste ; Lucien Jean-Baptiste, acteur-réalisateur ; Marion Girard, avocate ; Muriel Jaecki, avocate ; Céline Balitran, directrice enseignante ; Bruno Salomone, humoriste ; Annabelle Milot, réalisatrice animatrice-actrice ; Hugues Duquesne, humoriste ; Myriam Zaanoun Pernelet, avocate ; Mahor Chiche, avocat ; Nourdine Moukaddi, militant associatif ; Phil Darwin, humoriste ; Ali Bougheraba, comédien ; Redouane Bougheraba, humoriste ; Amirouche Laidi, president du Club Averroes.

À méditer :

 

Le pouvoir contre les policiers et la paix civile, à lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1667635
    Le 17 février à 14:16 par Laurent Blanc
    Réponse d’un policier à la tribune des "artistes" de Libération

    En regardant la liste du premier au dernier nom, j’ai été surpris de découvrir au milieu des Bruel et des Roumanoff les noms de soi disant "responsable associatif" ou "militant antiraciste" ayant la même notoriété que vous et moi. Or en cherchant bien, Libération a relayé la lettre de celui qui a démarré la tribune qui n’est autre que Steevy Gustave, JUSTEMENT l’ex adjoint au maire de la ville de Brétigny dans l’Essonne dont sont issus les noms de ces mêmes jeunes utilisés peut être uniquement pour grossir la liste et pour mettre des jeunes vivant vraiment dans les quartiers. Également, il est étonnant que des artistes de cette même ville de Brétigny avec pour nom d’artiste Black Brut ou même Bramsito soient autorisés à signer la tribune aux côtés de "militant anti- raciste" alors que dans leur clip ou même dans leur nom d’artiste ils se revendiquent "Black" ou encore "noir et fière". Bref tout ça est à fouiller car il y a un gros enfumage sur cette liste de signataire.
    Soutien à la police face aux mensonges ! La vérité vaincra.

     

    Répondre à ce message

  • #1667640

    Ils ont des noms pas très gaulois ces "zartistes" ! Il est facile de critiquer dans ce monde de déjantés, quand on est incapable de monter sur scène sans fumer un joint pour la plupart, on comprend très bien que ces gens défendent leurs dealers.
    Il est vrai que, ce qui est arrivé à ce jeune est condamnable, mais il faut reconnaître que mettre un jeune qui sort de l’école de police dans cette cité était plutôt risqué !
    Ce métier va bientôt devenir un sacerdoce !

     

    Répondre à ce message

  • #1667672

    Bravo , tout est dit..... !

    C’est comme d’habitude la France en est là à cause de ces élites
    et peoples, pour ceux d’en haut et de la racaille en tout genre ,pour ceux
    d’en bas .

    Voila qui nous torpillent notre pays , les bobos et les racailles !

    Et les classes moyennes pendant ce temps là subissent au quotidien ,
    la faute de ces gens-là , tous aussi coupables les uns que les autres !

     

    Répondre à ce message

  • #1667718
    Le 17 février à 16:00 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Réponse d’un policier à la tribune des "artistes" de Libération

    Dans cette liste des signataires de la tribune de Libération, y’a quand même pas beaucoup d’artistes, sans même se poser la question plus profonde de ce qu’on entend par "artiste".

    Qu’il n’y ait pas Faudel ou Doc Gynéco (qui ont fait la douloureuse expérience professionnelle de soutenir Nicolas Sarkozy, quand bien même élu), ça se comprend, mais regardez en quoi consiste majoritairement la liste : du rappeur essouflé, du milieu communautaire historiquement à la manip’, même dans ces niches relativement importantes, y’a pas grand monde...

    Il est où, Joey Starr, il sirote avec Catherine Deneuve ?
    Qui elle, avait récemment eu le courage de s’engager contre le "Hollande bashing", terme de "communication" pas évident, pour le Français de base, encore que "contre les anti-Hollande", ou "anti-Hollande dégage" auraient aussi été hasardeux, et pis de toutes façons, François n’est plus dans la course ( même en serpillière ultime, trouverait-il à absorber le moindre consensus ?).

    En vérité, cette pétition réunit très peu de show-biz et "périphérie de show-biz", "égoûts des caniveaux de la périphérie du show-biz" (respectons les hiérarchies !), elle réunit autant que Libération a de lecteurs, plus ou moins... très peu... elle essaye surtout de faire croire qu’elle réunit quoi que ce soit.
    Elle essaye encore.
    Un dernier round pourra éventuellement s’achever lors du second tour des présidentielles...

     

    Répondre à ce message

  • #1667735
    Le 17 février à 16:35 par La porte en bois
    Réponse d’un policier à la tribune des "artistes" de Libération

    Personnellement, je boycott déjà beaucoup de ces starlettes...

     

    Répondre à ce message

  • #1667801

    Et la police qui va chez Soral et Dieudo, c’est quoi ???????

     

    Répondre à ce message

  • #1667974

    Le comble est tout de même atteint quand on voit que parmi les signataires de cette lamentable " tribune " figure l’insupportable tartuffe crétinoïde Bruel. Le donateur de Tsahal qui vient faire la leçon à la police française. On rêve.

     

    Répondre à ce message

  • #1668136

    Quand on lit la liste des pseudo-artistes, on se dit qu’il n’y a plus qu’à tirer la chasse...

     

    Répondre à ce message

  • #1668180

    La liste des signataires de la tribune de Libération fera-t-elle office de "mur-des-cons" dans les bureaux des syndicats de police ?

     

    Répondre à ce message

  • #1668682

    Putain, le pays réel, un peu de retour à la réalité, comme ça fait du biiiieeennn, même si c’est chez Marianne et qu’ils en ont fait des tonnes avant dans le sens contraire.

    Personne n’en parlera à part E&R et les dispositifs de la Police nationale, mais ça fait du bien quand même.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents