Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : Israël veut la guerre, la Russie appelle à une enquête

Qui respecte le droit international ?

Le président russe Vladimir Poutine a jugé jeudi « inacceptable » d’accuser sans preuve le régime de Damas d’être responsable de l’attaque chimique présumée qui a fait au moins 86 morts en Syrie, selon un communiqué du Kremlin.

Au cours d’une conversation téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, M. Poutine a jugé « inacceptable » la formulation « d’accusations non fondées contre qui que ce soit avant la mise en oeuvre d’une enquête internationale impartiale et minutieuse », selon le communiqué. Le président russe a qualifié l’attaque présumée d’« incident avec des armes chimiques ».

 

Israël : « Sûr à 100% »

Le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman a dit jeudi être sûr « à 100% » que le président syrien Bachar al-Assad avait ordonné directement l’attaque chimique présumée qui a fait au moins 86 morts et provoqué l’indignation internationale. L’attaque a été menée « sur ordre direct et prémédité du président syrien Bachar al-Assad, avec des avions syriens. Je dis cela avec 100% de certitude », a déclaré M. Lieberman au Yediot Aharonot, selon des extraits de son entretien publiés sur le site internet du quotidien israélien.

 

Des stocks d’armes chimiques en Syrie ?

Il n’a pas précisé sur quoi se fondait sa certitude. Le ministre a critiqué l’inaction de la communauté internationale, estimant que sa réaction se résumait à « zéro » et affirmé qu’il ne savait pas si la Russie, alliée du régime Assad, était impliquée dans l’attaque chimique. Selon des commentateurs militaires israéliens, la Syrie aurait gardé 2 à 3% de ses stocks d’armes chimiques après l’accord américano-russe de 2013 qui prévoyait le démantèlement de son arsenal chimique.

Le Conseil de sécurité de l’ONU, réuni mercredi en urgence, a repoussé le vote d’une éventuelle résolution de condamnation, le temps pour les Occidentaux de négocier avec la Russie, soutien de Damas.

 

Vers une intervention israélienne ? Peu probable

A la question de savoir si Israël devait s’impliquer dans la guerre en Syrie, M. Lieberman a répondu : « Pourquoi serait-ce à nous de faire le boulot des autres ? C’est la responsabilité de la communauté internationale ». Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait lui aussi affirmé mardi, après l’annonce de l’attaque sur une ville rebelle de la province d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, que la communauté internationale devait agir pour éliminer les armes chimiques en Syrie.

 

Pas d’information « objective », selon Moscou

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait déjà accusé quelques heures plus tôt les Américains de ne pas disposer d’information « objective » sur ce qu’il a qualifié de « crime monstrueux », ne disposant pas d’accès à la zone de Khan Cheikhoun, petite ville de la province rebelle syrienne d’Idleb, où l’attaque chimique présumée a eu lieu mardi.

 

86 morts, 546 blessés

Au moins 86 personnes, dont 30 enfants, ont été tuées lors d’un raid mené mardi sur Khan Cheikhoun. Les médecins ont relevé tous les symptômes d’une attaque chimique : pupilles dilatées, convulsions, mousse sortant de la bouche. L’Unicef a confirmé jeudi la mort d’au moins 27 enfants et le chiffre de 546 blessés parmi lesquels « un grand nombre d’enfants » également. « Ces chiffres vont probablement augmenter », précise l’Unicef qui a déployé neuf ambulances et apporte son soutien à sept cliniques mobiles et hôpitaux de la région. Ce bilan provisoire de l’agence onusienne fait état d’une nombre de blessés significativement plus élevé que ce qui avait été rapporté jusqu’ici.

 

Défense russe et démenti syrien

Les Occidentaux ont mis en cause le régime de Bachar al-Assad, tandis que l’armée russe a affirmé que l’aviation syrienne avait frappé « près de Khan Cheikhoun un grand entrepôt terroriste » qui abritait « un atelier de fabrication de bombes, avec des substances toxiques ». Le régime de Damas a démenti avoir utilisé « toute substance chimique ou toxique ».

Rappel – Israël est un allié des terroristes en Syrie :

 

Comprendre ce qui se joue en Syrie avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents