Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : Marine Le Pen plaide contre une intervention des États-Unis

"C’est assez dangereux de porter un jugement au bout de deux heures"

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle qui avait applaudi l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche, a estimé jeudi que celui-ci avait « tort en évoquant une intervention » en Syrie après l’attaque chimique présumée de mardi.

« Attention, je le dis clairement, de pas se relancer dans une opération militaire en Syrie. J’ai entendu des propos de M. Trump qui évoque une intervention... Je crois qu’il a tort » a affirmé la patronne du FN sur LCI.

« En faisant cela, il rentre dans la roue des anciennes administrations américaines, que ce soit l’intervention en Irak ou en Libye, ça n’a pas été une réussite pour le moins, il faut être prudent avec ce type de menaces », a-t-elle insisté.

Pour elle, ce n’est plus « le temps où de grandes nations mettaient des dirigeants à la tête de tel ou tel pays parce que ces dirigeants les arrangeaient (...). C’est au peuple syrien de choisir son futur dirigeant ».

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

 


 

Rex Tillerson plaide pour le départ de Bachar al-Assad

 

Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a plaidé jeudi pour le départ de Bachar al-Assad en raison de l’attaque chimique présumée de mardi en Syrie, au moment où Donald Trump laissait entendre qu’il pourrait prendre une initiative.

« Le rôle d’Assad à l’avenir est incertain et avec les actes qu’il a perpétrés, il semblerait qu’il n’ait aucun rôle pour gouverner le peuple syrien », a dit M. Tillerson lors d’une déclaration impromptue à la télévision à l’aéroport de West Palm Beach en Floride, où il a accueilli le président chinois Xi Jinping. M. Tillerson a en outre évoqué « un processus politique qui conduirait au départ d’Assad ».

« Nous envisageons une réponse appropriée (aux) violations de toutes les résolutions précédentes des Nations unies, des normes internationales », a-t-il ajouté.

Depuis l’avion présidentiel Air Force One qui le menait en Floride, Donald Trump a une nouvelle fois dénoncé avec force l’attitude du président syrien : « Ce que Assad a fait est terrible », a-t-il déclaré, jugeant que « cela ne devrait pas pouvoir arriver ». « Ce qui s’est passé en Syrie est une honte pour l’humanité et il est au pouvoir, donc je pense que quelque chose devrait se passer », a-t-il ajouté, refusant de donner des précisions sur ce qu’il entendait faire.

Il y a une semaine, le secrétaire d’État américain avait envoyé le signal inverse, affirmant que le sort du président Bachar al-Assad devrait être décidé « par le peuple syrien ». L’ambassadrice américaine à l’ONU Nikki Haley avait abondé dans le même sens – « Il faut choisir ses batailles » – avant de changer profondément de discours quelques jours plus tard. Selon un responsable américain, le Pentagone a présenté à la Maison Blanche des options militaires pour réagir à l’attaque que les États-Unis attribuent au régime syrien. Elles incluent notamment des frappes permettant de clouer au sol l’aviation syrienne.

(Source)

 

Comprendre la géopolitique avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si les US lancent des missiles Tomahawk contre la Syrie, ils seront détruits par les frégates lance missile russes, comme deux d’entre eux en 2013 . Obama avait compris et n’avait pas insisté .

     

  • C’est marrant, on entend ni le gouvernement syrien, ni son peuple.
    C’est surement çà la démocratie vue de l’Occident sionisé.


  • Concernant Trump, j’y capte plus rien... quelqu’un peut-il m’aider ?

     

    • Il se prend l état profond dans les gencives, qui n’a toujours pas validé son administration complete (du jamais vu 3 mois après linvestiture) et qui pinaille même pour accepter un juge aussi consensuel que Gorsuch à la cour suprême...bref cest plus dur qu il ne limaginait et il avance pas à pas en essayant de faire avancer son projet.les expropriations ont commencé pour la construction du mur mexicain

      Dans cette histoire de la Syrie, il est à noter que la Russie et les usa sont en fait sur la même longueur d’onde au final, et les usa de trump peuvent obtenir des élections anticipees sous contrôle international em syrie qui remettront aux yeux de tous assad à la tête de son pays.


    • Trump est devenu président par accident, une fois élu les vraies patrons des USA sont venus lui expliquer comment sa marchais et du coup il est devenu un pantin comme Obama voilà c’est aussi simple que sa. Le poste de président des États-Unis est une façade et Trump, avec ou contre son gré, est obligé d’obéir d’où le fait qu’il répète depuis hier comme un perroquet toute la propagande anti-Assad.


    • Trump ne comprend rien à la politique étrangère, ça va pas plus loin.

      Les américains avaient le choix entre la bêtise (Trump) ou la malveillance (Hillary).

      Moi aussi j’aurais voté pour la bêtise quitte a être obligé d’en élire un. Maintenant il reste à boire la coupe jusqu’au bout ...


    • déjà avant son élection, Mr Trump n’a jamais prit position clairement sur la politique internationale. Il disait tout et son contraire. Il n’a jamais été clair sur sa façon de gérer la crise terroriste au moyen orient. Donc cet alignement final sur l’opinion de la bienpensance occidentale n’est pas vraiment une surprise à mon avis.


    • Moi non plus, mais entre ce qu’aurait dit Trump ou Marine au sujet de ce qu’aurait fait Bachar, vous remarquerez que le grand absent c’est Israel, et là silence total des deux côtés !

      Bachar a bien nommé Israel pourtant, normalement on devrait entendre son point de vue puisqu’il est le mieux placé ! Autrement on ne dit pas comme Philippot "il faut discuter avec Bachar".


    • Faut pas oublier que c’est un business-man, donc pro-système, et qu’en matière de politique, il n’a que très peu d’expérience.
      Le fait qu’il fait volte-face en quelques heures tendrait à prouver que "le gouvernement profond" est à l’oeuvre (certainement sur un énième mensonge). Trump n’est qu’un pion de plus...
      Ne vous faites pas d’illusion sur Marine, le salut ne viendra pas des urnes.


    • Tu as une projection ! Pour toi, Trump est un nationaliste patriote. En réalité, il est patriote mais il reste avant tout "bourgeois" (libéral). De plus, Trump est protestant, et la plupart des protestants US sont sionistes. La seule dissidence valable aux USA a toujours été le parti communiste. Mais cela fait belle lurette qu’il est "illégal" dans cette belle "démocratie" ...


  • Face à la stupidité crasseuse d’Hollande, enfin du bon sens !


  • La prise de position de MLP illustre une posture de Chef d’Etat digne, indépendant et souverain, car elle s’affirme clairement sans négliger l’aspect diplomatique indispensable en toute occasion.. Marine Présidente ou bien sans Marine c’est le chaos !

     

    • Elle a été excellente sur ce coup là, il me semble qu’en politique étrangère elle demeure sur la ligne de son papa, un terrain d’entente nécessaire, singulièrement vaste, en plus.
      Sa diplomatie (de bon sens finalement) consistant à laisser les certitudes aux impatients de tout poil nous a évité les affirmations peremptoires de ces congénères politiciens : elle a raison on ne sait rien des commenditaires du massacre.
      Par ailleurs, les propos de Trump restent de l’ordre de la présemption à l’encontre du probable responsable que serait Bachar selon les décideurs - encore - en place (? ??). Aucune raison pour l’heure donc de lui jeter la pierre.


    • Trump aussi trompait ainsi son monde il n’y a pas si longtemps ! Vous ne comprenez rien à rien : le projet est d’anéantir tous les pays qui résistent à l’Empire. MLP fait partie des comploteurs.


    • @awrassi loool un bon commentaire de troll ça. Si ici il y a bien quelqu’un qui ne comprends rien, c’est bien vous @awrassi. Si tel était le cas comment expliquez-vous que depuis des années MLP soit mis au banc des infréquentables ? ;)
      Un commentaire trolliste qui n’est là que pour semer la confusion de ceux qui n’ont sont pas bien informé. Cela ne fait pas que depuis un an que les gens ici s’informent pour votre gouverne @awrassi, donc va falloir avoir des arguments solides.


  • #1696223
    le 07/04/2017 par PER CAPITA .................
    Syrie : Marine Le Pen plaide contre une intervention des États-Unis

    Si les gens étaient moins cons ... ils trouveraient tout à fait invraisemblable que tout le monde accuse Bachar Al Assad moins de deux heures après les attaques au gaz et sans la moindre preuve de sa responsabilité ...
    C’est tout à fait insupportable et à vomir d’entendre les TV françaises qui vomissent cette accusation de manière itérative depuis 24 heures.
    Va t-on rester crédible longtemps aux yeux du monde avec ce type de comportement inqualifiable ?..

     

  • #1696228

    Ne rêvons plus. Les présidents américains se sont toujours imposés par la guerre et par l’écrasement militaire du reste du monde. Quels naïfs pensaient que Donald Trump allait repenser ce bellicisme consubstantiel à l’Amérique ? Ce pays se nourrit de sang et doit sa prospérité à des actes de cannibalisme symbolique.

    Face à cette pulsion anthropophagique de l’ogre américain, Marine Le Pen a une réaction purement gaullienne de refus de la doxa médiatique hystérique. Ce fut jadis le cas du binôme Chirac / Villepin face à l’entrée en guerre contre ces pauvres Irakiens.


  • #1696246

    Appréciation de responsabilité et de bon sens de la part de MLP. Dans le même temps, Macron, comme Sarkozy, comme Hollande, est pour la guerre immédiate.


  • Marine et Poutine ont totalement raison.
    Prendre le risque d ’aggraver une situation déjà gravissime ,sans attendre ni même de déclencher la plus élémentaire enquête relève de l’incompétence caractérisée mais peut-être bien que peu importe la vérité ,le but recherché est de taper sur le président Syrien ,tout simplement.
    Cela ne trompe personne d’ailleurs.
    D’autre part, pourquoi Bachar -el -Assad prendrait-il un tel risque de bombarder sa population avec des obus toxiques ,alors qu’il est victorieux sur le terrain ???
    Cela put la machination "’à plein nez "
    Hollande ,lui qui s’érige en chef des " v’a -t-en guerre " est vraiment nuisible.
    Tout bien réfléchit, notre" guide suprême " n’agirait-il pas sur ordre de qui vous savez ?


  • Trump à mis ses lunettes noires et joue au poker dans la posture du bluffeur pour tenter de sortir d’une situation catastrophique. Ils sont entrain de perdre totalement la partie en Syrie et plus largement au Moyen-Orient. Ils espèrent que ces quelques bombes vont obliger les gagnants de la guerre à leur garantir un espace vitale. Souvenez-vous que Putine avait manoeuvré admirablement sans coup de feu pour en récupérant sont espace vital, la Crimée en Ukraine.les Américains bluffent pour pouvoir négocier leurs espace vital au Moyen-Orient. Le seul problème réside dans le fait que sur la table au moins un adversaire connait ses cartes.


  • Que Marine soit élue au plus vite et s’allie a la Russie et bloque ces pourritures de ricains belliqueux !!! C’est notre seul Salut !!
    On attend la Cavalerie !


  • Il y a un petit ton de mise en garde de "moi, MLP" envers le gouvernement profond US un peu... comique.
    « Attention, je le dis clairement, de pas se relancer dans une opération militaire..."
    1. On évite autant que possible de dire "JE" en public quand on représente un collectif. L’opinion personnelle de MLP qui n’a jamais été stratège, n’a pas vraiment de pertinence. C’est un défaut naïf de socialiste à la belkasse, khomry, hollande ou ségolène que de se mettre en avant avec la première personne. Le roi dit "nous voulons".
    2. La langue souffre... "de pas se"... Qu’elle révise l’expression de la négation en français.
    Ces maladresses se répètent au fil des discours et des réparties.
    Sur le fond, évidemment, elle a raison, quoique très (trop ?) prudemment.
    Ces guerres sont un scandale et un crime. Et les Brothers, le gros et le petit, veulent en remettre une couche, en embauchant la France peut-être ! Suffit ! Pas question. C’est l’opinion du monde presque entier, en danger d’assassinat.
    Voilà, c’est clair, en bon français


  • Si ça pouvait fermer le bec de tous ceux qui prétendent que Marine rêve d’un axe Paris-Moscou-Washington... (quelque chose me dit que du coup, MLP risque d’entendre parler de ses amitiés russes un bon moment)


  • Trump vient de se mettre toute la bienpensance dans la poche, incroyable... L’amour de l’imperialisme américain est définitivement plus forte que la haine de Trump.


  • #1696843

    Ce sont bien les seuls a avoir une position plus digne et moins va t’en guerre.Ils ne sont peut être vérolé a 100% par l’atlanto sionisme.
    Merci MLP.C’est une bonne décision pour la paix.


Commentaires suivants