Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Terrorisme" : Maître Viguier présente le cas Noryan Yenbou

AVERTISSEMENT

Depuis 2011, ce sont les gouvernants successifs, Sarkozy puis Hollande, et leurs ministres Juppé puis Fabius et Ayrault, à l’aide de toute une propagande médiatique, qui sont responsables du terrorisme en Syrie, au nom du combat contre le régime syrien, accusé de crimes contre l’humanité. D’après les tribunaux administratifs, soutenir les rebelles, leur livrer des armes et appeler au renversement de Bachar Al-Assad relève de la politique étrangère de la France. Ce sont donc eux les seuls vrais responsables du départ pour la Syrie de jeunes désœuvrés, qui vont y grossir, non les rangs de la fantomatique Armée syrienne libre et autres soi-disant « rebelles modérés », mais bien ceux des nombreux succédanés d’Al-Qaïda.

Aux yeux de nos médias (Libération, Le Monde, France 24, etc.), lorsque les mêmes jeunes, plutôt que de se faire tuer sur place, ont la mauvaise idée de revenir en France, alors soudain ils ne sont plus des rebelles, ils deviennent des terroristes ! Et depuis l’affaire Charlie (janvier 2015), des jeunes qui souvent n’ont réellement rien fait croupissent en prison au nom d’instructions interminables, en attendant peut-être un jour les « internements administratifs ». C’est ainsi que les ministères de l’Intérieur et de la Justice tentent de faire croire à très bon compte qu’ils « luttent contre le terrorisme ».

Mais le véritable scandale c’est que ceux qui tiennent actuellement le pouvoir en France, vrais responsables du « terrorisme », tous coupables, tant des exactions commises contre les populations civiles en Syrie que du retour de flamme en France, non seulement ne soient pas inquiétés, mais reçoivent tous les honneurs, et continuent même leurs exactions, dans l’indifférence générale. Si Laurent Fabius ou François Hollande ne sont pas inquiétés, comment peut-on punir quelqu’un qui n’a fait que suivre le mouvement ? Soit on les condamne tous (gouvernement et racailles), soit on ne condamne personne. La première solution est préférable.

Maître Damien Viguier a donc tenu à nous rappeler qu’au sujet des événements de Syrie sa position a toujours consisté, en tant qu’avocat et juriste français, à condamner les agissements des responsables politiques au pouvoir en France, et non à apporter son soutien au président syrien, qui n’en a pas besoin. C’est dans ce même esprit que Maître Viguier a accepté d’apporter son aide à l’un de ces jeunes qui est allé en Syrie et que la justice française accuse de terrorisme. Le problème n’est pas tant de savoir si ce jeune est un « djihadiste » (il affirme que ce n’est pas le cas) ou s’il a fait du mal (lui dit que non), mais le but, pour sa défense, c’est de dénoncer encore et toujours l’hypocrisie et les graves méfaits de ceux qui tiennent actuellement le pouvoir en France. L’ironie étant toujours délicate à manier, telle était la précision qu’il convenait d’apporter.

La rédaction d’ER

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 

Maître Viguier sur E&R :

 
 






Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article