Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Trois raisons pour lesquelles l’alliance Russie-Iran-Turquie est prometteuse

La Russie, l’Iran et la Turquie ont renforcé leur coopération politique et militaire dans le but de lutter contre l’État islamique (EI, Daech) et de résoudre la crise syrienne. Voici trois raisons pour lesquelles cette coopération est prometteuse.

 

La semaine dernière, Téhéran a permis à Moscou d’utiliser sa base aérienne de Hamadan pour ravitailler les bombardiers chargés de frapper des cibles terroristes en Syrie, principalement à Alep, un pas sans précédent dans l’histoire moderne de l’Iran. D’un autre côté, la Turquie, qui a lancé le processus de normalisation des relations avec Moscou après une grave crise entre les deux pays, cherche à coopérer avec la Russie dans tous les domaines, y compris militaire. Le journal China Youth Daily cite trois raisons qui pourraient expliquer l’amélioration de la coopération entre les trois pays.

Premièrement, si la Russie, l’Iran et la Turquie joignent leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme, cela augmentera leurs capacités de vaincre Daech. En outre, ils feront comprendre aux États-Unis, à l’Europe et aux pays proche-orientaux qu’ils sont les acteurs principaux en Syrie. « Toute tentative politique, économique et militaire de résoudre la crise en contournant Moscou, Téhéran et Ankara est vouée à l’échec », note le journal.

En second lieu, l’alliance offre une occasion d’exercer une pression sur l’Arabie saoudite, l’allié le plus proche de Washington au Proche-Orient. « Auparavant, l’Arabie saoudite et ses amis dans le golfe Persique essayaient d’utiliser la crise syrienne dans le but de saper les affaires intérieures de l’Iran. Grâce à la coopération avec la Russie et Turquie, l’Iran envoie un message fort à Riyad, lui conseillant de ne pas se mêler de ses affaires intérieures », indique l’édition.

Et troisièmement, l’alliance forcera les États-Unis, l’Europe et l’OTAN à revoir leur stratégie au Proche-Orient. Bien que l’Occident ait essayé de s’ouvrir à la Turquie et à l’Iran, les deux pays semblent avoir opté pour des relations plus étroites avec la Russie.

Le journal qualifie ce processus d’étape logique, ajoutant qu’il est toujours difficile de savoir si les États-Unis et l’Europe sont prêts à accepter le virage d’Ankara et de Téhéran en faveur de la Russie.

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1544030

    En principe j’aime pas trop l’interventionnisme, mais c’est surtout parce que je suis habitué à l’interventionnisme systématiquement illégitime de la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis (qui interviennent partout dans le monde y-compris dans des pays qui ne peuvent pas leur porter atteinte).
    Ici, on est devant une alliance de pays qui se trouvent physiquement près de la Syrie, et qui résolvent leurs propres problèmes (en devenir). Je remarque par ailleurs que la Chine, l’Inde ou l’Afrique du Sud ne s’en mêlent pas.

     

    Répondre à ce message


    • la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis (qui interviennent partout dans le monde y-compris dans des pays qui ne peuvent pas leur porter atteinte).



      Uniquement dans des pays qui ne peuvent pas leur porter atteinte vous voulez dire.
      Parce qu’en Chine et en Corée du nord, il n’y vont pas.

       
  • la Turquie a utilisé une quenelle digne des combattants de la Liberté , en choisissant le camp du bien et en ridiculisant les Merkel , Hollande et autres Juncker qui pourtant, ont arrosé Erdogan avec le pognon que la France distribue allègrement à l’UE, tous les ans-
    émoustillé par son costard de Président , le Nabot qui prétendait que rien ne pourra l’arrêter , s’est fait jeter par les Français et tente de revenir par la fenêtre -
    faudra que les Français fassent de même avec les Parasites , actuellement au pouvoir -

     

    Répondre à ce message

    • Malika, la géopolitique du Moyen Orient, n’est pas aussi simpliste et caricatural que vous ne le dites. Si l’Iran et la Russie sont loin d’être les plus diaboliques des différents protagonistes, il est un peu exagéré de les qualifier "camp du bien" .

       
  • @Michael B.
    La Chine à décidé d’envoyer des militaires cette semaine en Syrie pour la formation de militaires.
    Peut on faire confiance à la Turquie .

     

    Répondre à ce message

    • Pas plus qu’à la Russie et à l’Iran, ces types défendent leurs intérêts. Uniquement leurs intérêts, comme tous les gouvernants normalement constitués. Si Washignton contre attaque avec une offre alléchante, ils sont tous sucuetibles de se retourner. La France devrait faire pareil plutôt que de se ridiculiser à tapiner gratuitement en esperant ramasser les miettes, pour une puissance nucléaire avec l’une des économies les plus attractives du monde, ça fait mauvais genre.

       
  • #1544077

    De grandes espérances peuvent naitre de cette union.

    Cela dit, en tant que français pourtant relativement préparé aux éventuels événements,
    2017 me semble déjà s’annoncer comme un très mauvais millésime pour les vivants.

     

    Répondre à ce message

  • Il y a probablement quelque chose que je ne comprends pas...

    Un frère musulman reste un frère musulman. Et ce que je comprends, c’est que l’état Turque a une occasion d’écraser le peuple Kurde. Qu’est-ce qu’il y a de bon là-dedans ?

     

    Répondre à ce message

    • Attention à ce genre de commentaire Brubru, il est des gens ici qui ne sont pas pour le droit à tout peuple de disposer d’eux même et qui vous répondront que le Kurdistan ne ferait que déstabiliser la région.
      Rappelons que les Kurdes étaient en Mésopotamie avant les turques et qu’ils ont dans leur histoire toujours été utilisé par leur voisin en promesse d’une terre qu’ils n’ont jamais eu.
      L’histoire se répétant vous verrez qu’après s’être débarrassé de Daesh ils seront massacré par un retournement d’alliance qu’ils ne verront pas venir.

       
    • #1544983

      Brubru,

      En matière de stratégie militaro-politique, le "bon" et le "mauvais", il faut oublier hélas.

      En réalité, et cela se vérifie historiquement, le "droit", ça n’existe pas.

      On ne le met en place, et l’on ne s’accorde sur son existence que lorsque les risques de confrontation seraient hautement mortifère pour tous les partis en présence.

      La quête du bien est une bonne chose, mais ni celui qui craint d’être détruit pour sa petitesse, ni celui qui craint de perdre sa grandeur ne peuvent la suivre.

      Le "droit" par sa seul existence, est la preuve d’une volonté générale d’injustice maquillée en vertu stabilisante par les belligérants.

      Si l’on regarde ce qui se passe depuis 300 ans (et même bien au delà), on s’aperçoit que le seul but du droit, est de fournir des paliers et des paravents au retour plus ou moins rapide de l’injustice originelle.

      Mais en définitif, l’injustice ne semble exister que parce que l’Homme ne comprend pas encore sa véritable nature "unique", au sens premier du terme. En somme notre pluralité d’Être Humain, est illusion. Illusion utile à la mission, mais illusion quand même.

      Nous ne sommes pas nos corps. C’est dire pour nos ethnies et nos nations...

      Mais si ces choses sont, elles ont malgré tout de l’importance.

       
  • #1544174

    Il faudrait que l’Azerbaijan les rejoints , et l’Egypte. une question de temps sans doute. Mais grâce à Poutine et à son armée nous avons évité des Guerres inutiles. спасибо

     

    Répondre à ce message

  • #1546933

    Très prometteuse en effet surtout quand il s’agit d’éliminer les kurdes.

     

    Répondre à ce message