Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Trump : pour les médias, le candidat à abattre

Ils ne sont peut-être pas si fous ces Ricains !

En France, la cause est jugée. Le Monde a applaudi les attaques d’Obama jugeant Trump un peu arriéré et Libération a titré sur « le comportement pas toujours correct de Trump avec les femmes  », relayant une attaque du New York Times. Mais, cette nouvelle attaque est pour le moins fragile.

 

En effet, cette affaire repose sur le témoignage d’une ex-petite amie ou, plus exactement, sur l’interprétation tendancieuse de ce témoignage. Car le témoin s’est rebiffé, estimant que le journaliste avait tronqué ses propos. Sur la chaîne de télévision Fox News, le journaliste Bill O’Reilly et le commentateur Charles Krauthammer ont donc réfuté cette nouvelle campagne de désinformation contre Trump, en faisant valoir une série d’arguments.

Primo, le New York Times est resté muet sur la nouvelle affaire Clinton : une Fondation parrainée par Bill aurait détourné des fonds à des fins de financement politique. Secundo, la violence des attaques anti-Trump n’est pas une nouveauté : lors du duel entre Jefferson et Adams avait fusée une accusation d’inceste. Rappelons aussi que l’on moquait l’incapacité de Gérald Ford à faire deux choses à la fois, comme de descendre un escalier tout en mâchant du chewing-gum ! Il est clair que si le chien de Trump avait jadis mordu le chat du voisin, certains journalistes en auraient fait leurs choux gras.

 

 

Tertio, Fox News a déploré que le journaliste du New York Times, après avoir orienté le témoignage et extrapolé, ait dissimulé sa subjectivité en évoquant « une histoire qui parle d’elle-même  ». On touche là au cœur du réacteur, au problème de l’honnêteté intellectuelle. Certains abritent leur subjectivité derrière de grandes pétitions de principe qui invoquent l’objectivité, la déontologie, ou l’investigation. Ce n’est pas nouveau. Dans le film de Sergio Leone, Il était une fois la Révolution, le journal à la solde du dictateur s’appelle El imparcial.

Lire la suite de l’article sur causeur.fr

Trump ou la ligne de démarcation entre la bien- et la malpensance, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1469670

    il ne faut pas non plus l’encenser : ce type est loin d’être une flèche intellectuelle..et même s’il remportait l’élection en novembre, vous croyez qu’il changera les choses ? et si oui, dans quel sens ? il lui faudra à la fois le Sénat et le congrès, et même ainsi, la cour suprême est là pour légiférer en dernier ressort...les types comme Trump, que l’on croit à tort génial et innovant, se révèlent être tout aussi serviles que les autres...

     

    • #1469716

      C’est vrai que les "flèches intellectuelles" qui nous gouvernent depuis des décennies ont prouvé leur compétence et leur intégrité.Je n’en attendais pas moins de vous, toujours à faire la leçon l’oracle, pour au final systématiquement valider l’existence du système tel qu’il est. Vous êtes tellement prévisible.


    • #1469733

      Bien vu. Si sa fortune lui permet d’être indépendant des lobbys et des multinationales, elle le rend en revanche tributaire de la Bourse, donc de Wall Street. Son indépendance n’est donc valable qu’à court terme.
      Et puis, concernant l’Iran, il voile à peine ses menaces, candidat aussi pro-israélien que Clinton.


    • #1469742
      le 20/05/2016 par rectificateur
      Trump : pour les médias, le candidat à abattre

      Surtout quand on sait ce qu’il dit d’Israël et du soutien que les USA doivent lui apporter... de deux choses l’une : soit il s’est ouvertement foutu de la gueule du lobby sioniste pour avoir la paix, soit il se fout ouvertement des Américains en prétendant redresser l’Amérique sans toucher à ce qui la fait couler à toute vitesse.

      Quelqu’un a une autre explication ?


    • #1469751

      C’est vrai, surtout ne changeons rien de peur de se tromper !
      Exactement ce que veut l’establishment depuis des décennies !
      Même la pythie peut se tromper, non ?
      Rappel historique : la pythie faisait ses "divinations" en fonction du statut et de la richesse de celui qui sollicitait ces visions prophétiques.
      En tant que français, ce qui m’intéresse c’est son point de vue sur la place des USA et des autres pays dans le monde (sa vision internationale) :
      - Donald Trump est plutôt anti-interventionniste, plutôt pour un monde multi-polaire, contre l’ingérence dans les affaires du moyen et proche-orient,...
      Ces éléments m’incite à penser que son élection ne pourrait être qu’une bonne chose, peut-être pour les américains (ce dont je me fiche), mais en tout cas pour les pays attachés à leur indépendance !


    • #1469815

      A Mirage...
      prévisible, c’est vous qui l’êtes à toujours vous jeter dans la gueule du loup...le grand soir n’existe pas : il n’existait pas pour les communistes et il n’existera pas davantage pour les " patriotes "...
      Il n’est pas d’homme providentiel, surtout aux États - unis où le pouvoir appartient à une petite élite et où la cour suprême a le dernier mot ! Je valide le système ? Oui, faute de mieux et en attentant, je pose des jalons de conscience ( comme dirait l’autre )...


    • #1469818

      A Ursus...
      non, la pythie ne se trompe jamais ! un homme politique qui passe à la télé roule pour le système, même s’il dit le contraire. Surtout s’il prétend le contraire. Que ce Trump soit interventionniste ou non, il n’a aucune chance de changer les choses et les réformes qu’il propose circulent dans les arcades de Washington depuis 15 ans. Rien de neuf, en somme.
      Et puis, un pays est si complexe aujourd’hui qu’un homme ne saurait embrasser la totalité de la matrice en une vie entière. Alors, en 4 ans...


    • #1470971

      À la bourse, Trump ne dépend que des rats qui achètent des actions lorsqu’elles sont rentables. Et dans tous les cas, les millions qu’il a investi en campagne ne représentent pas 1/3 de sa fortune. Et enfin, ceux qui votent pour lui veulent uniquement qu’il refasse de l’Amérique une puissance économique, c’est pas comme si il voulait détruire Wall Street. Il ravira sûrement du monde là-bas. Je pense que ceux qui se trompent ici, ce sont ceux qui s’imaginent qu’il sauvera le monde des soi-disant sionistes (comme si Israël était le centre d’attention de nos élites). Il ne fera pas des US une nation comme on le rêve, humble et tout. Ce n’est pas ce que les Ricains veulent.


  • #1469674

    l’amerique profonde decidera.


  • #1469693

    Sans applaudir à chaque sortie douteuse de Trump on peut en règle générale dire que quand les médias s’acharnent sur un type c’est qu’il est surement plus intéressant que ce qu’on en dit.
    Sa vision d’une politique plus recentrée sur les problèmes intérieurs de son pays et ses paroles d’apaisement envers Poutine sont quand même plus intéressant, pour nous Français, que ses quelques mots graveleux lancés pour faire le "buzz".
    Et puis bon, la gauche Française avec DSK n’a pas de leçon à donner.


  • #1469697

    Il faut analyser : Qui crache sur Trump, quels merdias et quels groupes d’influence. Il est savoureux d’entendre le concert des injures !

    Paul Auster (? !), Clinton, Obama et consorts ont soit de mauvais livres à leur actif, soit du sang sur les mains, soit parfois les deux ! Obama ce "bounti" a plus guerroyer que son prédécesseur, quant à Mme Clinton elle ferrait mieux de classer ces mails !

    Un type qui a contre lui, tout les malfaisants de l’ancien et du nouveau monde, leurs affidés et autres larbins merdiatiques, il ne peut qu’être sympathique !

     

    • #1469814
      le 20/05/2016 par révi-sioniste
      Trump : pour les médias, le candidat à abattre

      Absolument. Il est navrant que meme ici il se fasse "basher".Je vois deux tendances :
      1/ Ceux qui dénigrent dans le sens de la propagande officielle
      2/ Ceux qui ne le trouvent pas assez extrème et qui considèrent qu’il devrait déclarer la guerre à Netanuyahu et se choisir un économiste palestinien et qui alors l’affubleraient du sobriquet extrème droaaate !!
      Pour qui s’intèresse un tant soit peu à la politique américaine il me semble évident que sans révolutionner l’Amerique il chasserait les néo-cons du pouvoir ou ils sont prédominants depuis l’année 2000 ou qu’en tous les cas il diminuerait très sensiblement leur influence ce qui est bon pour la planète entière mais apparement, pour beaucoup c’est trop ou pas assez !!!


  • #1469700

    N’oublions pas qu’il a récemment affirmé que Nethanyahu était un "très bon gars" et qu’il fallait "poursuivre les colonies".

    Ce mec n’est qu’un clown, il s’en fou du peuple, il fait partie de la haute.

    Un crétin qui se la joue patriote parce que ça marche.

     

    • #1469963
      le 20/05/2016 par FierEtDroit
      Trump : pour les médias, le candidat à abattre

      Le monde ne tourne pas autour d’Israel
      La plupart des occidentaux s’en foutent même totalement, et électoralement à cause des évangéliques un peu simplet, l’antisionisme n’est pas possible surtout pour un Républicain.

      Mais si vous êtes obnubilé par la question, écoutez donc ce que disait le Trump sur le conflit Israel-Palestine avant de devoir faire de la démagogie électorale..


  • #1469709

    Bonjour. Je ne crache jamais sur le peuple américain, j’ y ai travaillé et vécu. Le lavage de cerveau par les médias et l’ université est sans commune mesure avec la France ou l’ Europe. Il faut le voir pour le croire.
    Malgré tout, le bon vieux retour du concret est indomptable. Trump !


  • #1469749
    le 20/05/2016 par tartuffe & co
    Trump : pour les médias, le candidat à abattre

    en méme temps , s’il se met à embaucher un goldman sachs dans son équipe il va vite perdre des supporters.
    un tsipras en plus pigmenté.


  • #1469769

    « le comportement pas toujours correct de Trump avec les femmes »

    du moment qu’il se comporte bien avec la sienne...et...visiblement elle ne s’en plaint pas...

    alors...comme dirait dieu do : qu’ils aillent tous se faire...


  • #1469791

    Au moins, l’avantage avec Trump c’est que si il passe président, cela ne fera plus aucun doute aux yeux du monde entier que les USA sont une ploutocratie.
    Dire qui en a encore qui pense que c’est une démocratie !!!


  • #1469802

    Un élément incontrôlable n’est jamais une bonne affaire pour les tireurs de ficelles qui dirigent l’occident ! Un nègre de maison ,un Sarkozy ,un Hollande , un Juppé, une Clinton très bien ! Mais un milliardaire qui sort des clous tracés par l’aippac et autres officines sionistes qui mènent le bal des faux culs otanesque ,pas question qu’il vienne comme un chien fou sautiller dans leurs jeu de néo- con-servateurs en déclarant que les cow-boys de son pays doivent s’occuper de leurs fesses au lieu de servir de bras armé aux terroriste de Tel-aviv !!


  • #1469830

    Avec l’élection de Clinton, il y aura une guerre contre l’Iran.

     

  • #1469953

    Ces attaques des médias supposent qu’ils sont encore crédibles pour le public.
    Tout indique le contraire.
    Motif pour lequel, à le charger, en fait ils en font la promotion...
    C’est que les médias ne peuvent pas comprendre et qui les rend fous.
    S’ils étaient malin, ce serait le silence.


  • #1469993

    Trump sera élu, à moins d’une fraude vraiment massive. Nous voyons le phénomène Trump avec nos yeux européens, français, or cette élection sera états-unienne, faut-il le rappeler...
    Trump gagnera parce que c’est le seul élément masculin de cette élection et que c’est un gagnant, et les ricains aiment ça. Il a hérité d’un petit pactole et en a fait une fortune colossale (surtout immobilière d’ailleurs, il n’est peut-être donc pas si dépendant de Wall Street que certains le pensent). De plus il mène sa campagne de main de maître bien que je n’arrive pas à savoir s’il calcule tout ou s’il est juste naturellement doué pour ça, se vendre et convaincre.
    Il gagnera parce que les autres candidats sont inexistants comparés à lui : après le temps de la moquerie, les démocrates sont désormais en pleine crise d’angoisse collective et les médias dominants avec eux. Les républicains se bouffent entre eux et pas un n’ose avoir d’opinion trop tranchée sur quoi que ce soit pour ne pas se faire allumer par les chiens de garde du politiquement correct. Et Bernie Sanders a le charisme d’un Jospin, condamné dès le départ.
    De ce que je comprend de l’esprit des USA, l’affaire est entendue, sauf fraude à grande échelle ou pire. Et ce n’est pas plus mal, même si Trump ne changera bien évidemment pas le monde.


  • #1470039

    si effectivement ce type nuit à l’ordre mondial demain en temps que président je lui prédis "une balle magique" pour le dégager du tour.


  • #1470116

    Et bien bravo , c’est l’homme à abattre , la France exemple de vertu ,
    fait la morale.....lui au moins ne fait pas parti du système mondialiste ,
    les bien-pensants , les tout puissants qui se donnent tous les droits .


  • #1470168

    Et le croisement entre Mussolini et Valls ça donne quoi ?


Commentaires suivants