Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Trump s’est-il moqué des juifs américains de l’AIPAC ?

Les campagnes de diabolisation de Donald Trump lancées par ses adversaires républicains – des millions de $ en spots publicitaires – et des membres de la communauté juive américaine – appel au boycott de son discours devant l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) – ont fait flop. Le 21 mars à Washington, seulement 300 personnes… sur 18 000 participants ont quitté la salle du grand raout pro-israélien. En revanche, le candidat aux primaires républicaines a effectué un virage à 180° par rapport à ses précédentes déclarations, qualifiées d’anti-israéliennes par ses adversaires.

 

Hillary Clinton qui l’a précédé à la tribune avait critiqué son comportement en déclarant que les États-Unis n’ont pas besoin d’un président neutre vis-à-vis d’Israël, le lundi… pro-Israël le mardi et on ne sait quoi d’autre le mercredi. Elle a été servie ! Oublié « The Donald » – comme l’appellent souvent les médias étasuniens – qui refusait de prendre position sur la question palestinienne tant qu’il ne serait pas à la Maison-Blanche et qu’il ne voulait pas dire si les États-Unis devaient reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël ; sans hésiter Trump a sauté le pas pour ratisser électoralement plus large.

 

JPEG - 24.2 ko
Pendant son discours où il se montrait plus sioniste que le roi des sionistes, Trump a pris des poses à la Mussolini

 

Plus question qu’Israël paye l’aide militaire que lui octroie Washington ! En un peu plus de vingt minutes, il a condensé tout ce que son auditoire voulait entendre – et peut-être même plus – provoquant des salves d’applaudissements… debout (cf. la vidéo ci-dessous).

Trump a commencé par dire qu’il était un « soutien de longue date et ami réel d’Israël », rappelant qu’il avait été « grand maréchal » à la parade de la journée d’Israël à New York en 2004. Avec lui à la présidence des États-Unis, a-t-il assuré, Israël ne serait plus traité « comme un citoyen de seconde zone  »… Puis, s’en est suivi un flot ininterrompu de déclarations qui auraient pu sortir de la bouche de Benyamin Netanyahou.

Lire la suite de l’article sur France-irak-actualité.com

 

Le discours de Donald Trump devant le congrès de l’AIPAC le 21 mars 2016 à Washington (en anglais sous-titré anglais si vous appuyez sur le petit rectangle blanc près de la roue crantée en bas à droite de la vidéo) :

 

Trump a-t-il les moyens d’échapper au puissant lobby sioniste ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1427128

    Belle lecon de populisme prosioniste.Je suis certain qu’ils ont adoré.


  • Bon bah Trump n’est pas un dissident... Désolé pour ceux qui avait un peu d’espoir.

     

  • J’espère qu’il leur a dit ce qu’ils voulaient entendre et plus encore pour ratisser large mais qu’une fois élu ils leur glissera une quenelle de 700.

     

    • #1427322

      Bien sûr que non !

      Il tient à la vie !

      Il y a deux présidents qui aimaient sincèrement leur peuple et se méfiaient de l’Etat profond judeo-maçonnique : Lincoln et Kennedy

      Un Président qui termine son mandat aux USA est un président qui après avoir sincèrement aimé son pays, lui a en définitive préféré sa propre survie

      Il trahira comme tous les autres
      Ou il ne sera pas élu
      Ou il sera assassiné avant la fin de son mandat

      Il n’y a que trois cas de figure dans la plus grande demon-cratie proto sioniste du monde.


  • Ce qui m’a le plus agacé, c’est la promptitude de MPI à faire son éloge en vantant son anti-immigrationnisme.


  • Tout d’abord, je tiens à remercier toute l’équipe de E&R pour avoir posté cette vidéo. C’est la 1èr que j’assiste à ce spectacle.

    Toute personne qui ose encore dire que le blondinet serait moins belliqueux et représente une menace moins grande pour le reste du monde que la vieille quant à sa politique extérieure est un imbécile. Ça m’a complètement dégrisé ! En fait, il n’y a pas de moindre mal : ils sont tous fous ! Des vrais mythos. Il faut être fou pour oser dire que l’Iran aurait écrit sur ses missiles en hébreux et en farsi "Israel must disappear" et qu’elle financerait le terrorisme à travers le monde ; que les Palos rejettent constamment toute proposition de paix, que le Hezbollah serait une organisation terroriste, que les jeunes Palos sont éduqués dans la haine du juif etc etc etc. Ce type voue un véritable amour à Israël. Encore un peu je croyais qu’il allait de nouveau évoquer la taille de sa partie la plus intime - comme il l’avait déjà fait auparavant - pour leur dire ce qu’il ne ferait avec toutes ces jolies femmes juives si seulement il en avait l’occasion.


  • Quelle surenchère, en effet, il ne pouvait en faire plus dans sa charge à propos de l’Iran entre autres.
    Il les a acheté avec ses mots, il se paye leur tête, what a pur businessman, quelque chose qu’en France, il est impossible de comprendre !

     

  • Mais vous n’avez pas compris...
    Il dit ça mais demain, au pouvoir, il va se retourner :) :) :)
    comme nous le promettent les frontistes ! hahha

     

  • Les promesses n’engagent que ceux ...

    En attendant, quel étrange adoubement !


  • #1427202
    le 23/03/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Trump s’est-il moqué des juifs américains de l’AIPAC ?

    Révélateur :
    En photographie, bain transformant l’image latente en image visible.

    Pour ceux qui n’avaient pas saisi la nature de l’auditoire en question...

    Mais certains dans l’auditoire doivent quand même trouver l’image trop belle.


  • En obligeant l’AIPAC à condamner les attaques de Trump contre Obama et à s’en excuser platement, le discours de Trump oblige l’AIPAC à condamner ses propres sympathisants. Car les journalistes rapportent que chacune des attaques contre Obama fut chaleureusement applaudie par la foule. Ce discours de Trump oblige l’AIPAC à se tenir peinard et à baisser la tête. En même temps, l’AIPAC doit cacher sa nervosité : car Trump a forcé le dévolement de leur ligne anti-Obama, dévoilant ainsi par conséquent leur alignement de fait sur les politiques de Netanyahou, qui demeure incontestablement le détesteur d’Obama le plus connu et le plus puissant.


  • Au fond, ce qui est sous entendu, c’est que Trump use de l’antiphrase et tient des propos tellement exagérément et ridiculement pro-sionistes qu’il exprime une vraie pensée contraire et en creux et laisse entende la vérité à ceux qui ont l’oreille fine. Un américain comme Trump serait-il aussi subtil pour manier cette figure de rhétorique en général pas comprise par des auditoires un peu rustiques ?

    Cela rappelle les discours de ce pauvre roi Sihanouk qui, sous les Kmer-Rouge, a débité des discours tellement pro-régime qu’ils en étaient à peine croyables et qu’il a pu dire après : "vous les occidentaux, vous ne comprenez rien aux orientaux qui sont plus subtils que vous.Mes discours étaient fait de telle sorte qu’il fallait comprendre exactement le contraire de ce que je disais. Mes sujets l’ont parfaitement compris" Tu parles...

    Pour rester dans ce genre là, après la guerre, il y a eu pas mal de types qui soutenaient que leurs dégoisades anti-anglaises et leurs discours pro-vichy n’étaient fait que pour donner le change et pour cacher leurs activités (discrètes) de résistance (voir le film ; "un père tranquille" avec Noël Noël).

    Je crains malheureusement que Trump soit un peu unidimensionnel. Mais on peut rêver.

     

    • Comme la grande ZOHRA avait baratiné les français d’Algérie en leur faisant croire qu’elle les avait compris.« pour éviter qu’une vague de stupeurs et de fureurs ne fasse chavirer le navire » avouait elle longtemps plus tard dans ses mémoires....
      Les français musulmans d’Algérie avaient voté massivement OUI au référendum malgré les menaces du FLN.
      Elle savait ce qu’elle allait faire la grande ZOHRA , au moins dès 1959 puisqu’elle déclarait :
      « Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri… Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans qui demain seront 20 millions et après demain 40 ? La différence des niveaux de vie et des comportements démographiques, et l’absence de frontière politique, produirait immédiatement une immigration massive : mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. Ainsi la France ne serait plus la France , c’est à dire un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne ».
      Maintenant, allez comprendre ce qu’il y a exactement dans la tête à Donald TRUMP en 2016 ?
      Est ce que le "nègre" de maison n’avait pas lui aussi fait plein de promesses à une certaine catégorie d’américains ?
      Est ce que notre infâme mafieux SARKOZY n’a pas menti aux français ? et son coreligionnaire HOLLANDE ?
      Espérons donc, que DONALD TRUMP ait menti menti menti à ce rassemblement de juifs !!!


  • Il s’est vendu il est foutu ;.

     

    • Trump est soutenu par JMLP et par Poutine, et il y en a encore qui ne comprennent pas...
      Lisez les médias US quelques jours et vous comprendrez la haine du système envers Trump. Même JMLP est mieux traité en France, c’est pour dire.


    • #1428586

      J’aime bien Jean-Marie et Poutine, mais ils se sont « trumpés » sur ce type.. Moi aussi je me suis trompé, d’ailleurs.
      Espérons que cela soit une stratégie d’homme d’affaire, mais laissez-moi en douter. Trump n’était pas obligé d’en mettre autant afin d’avoir leur support..
      Cela dit, je ne fais pas plus confiance en Clinton ou même Sanders. Une fois au pouvoir, ils feront ce que leurs maîtres exigeront d’eux. Les politiciens us sont des p.... comme dirait monsieur Soral.


  • C’est très triste ...


  • Donc en gros il a dit absolument toutes les raisons que nous avons de nous inquiéter et c’est justement ça qui doit nous rassurer parce qu’en fait c’est un super bluffeur. Mouai...
    Il était obligé de faire ça je suis d’accord. Au moins maintenant les humanistes, féministes, et canalplusiens américains vont l’écouter plus attentivement. Mais si le seul rempart à ce qu’il a dit devant l’Aipac serait son sursaut morale à venir alors ça sent le Obama inversé.


  • #1427355

    Et alors, ça change quoi ?
    Que ce soit le congrès, les médias, la finance, le show-biz ou le complexe militaro-industriel, ils sont tous tenus, et bien tenus par qui vous savez.

    Trump est là pour amuser la galerie et intéresser le petit peuple au "débat".
    Le peuple peut rester sous hypnose, tout est sous contrôle.

    On peut tout à fait avoir Trump comme président, comme on a déjà eu un président noir ou un président alcoolique et illettré. Ca ne changera absolument rien, qu’on se rassure.

    Un président au Usa ou en Europe, c’est comme la reine d’Angleterre, ça ne sert qu’au décors et à rien d’autre.


  • Les enfants, il faut tout vous expliquez ! Bien évidemment que Donald Trump n’est pas antisioniste, mais il n’est pas pour autant sioniste ! Il est pragmatique. Or une politique sérieuse et pragmatique au service des intérêts bien compris des Etats-Unis d’Amérique et de son peuple sera indirectement et naturellement antisioniste et c’est pour cette raison que l’establishment sioniste abhorre Donald Trump. Donc la question n’est pas celle infantile de savoir si Trump est antisioniste ou sioniste mais de savoir si il aura les moyens, l’intelligence et le courage de mener une politique pragmatique au services des intérêts bien compris des USA et de son peuple !

     

    • Allez je prends le pari qu’il se vautre comme tous les autres. Le courage chez les hommes politiques c’est aussi improbable que de croiser Bridget Moynahan dans sa rue.


    • @amb,
      Ce n’est pas un homme politique mais un entrepreneur, et pas des moindres, un des meilleurs au monde. Toutefois je suis d’accord, il ne faut pas trop se laisser éblouir par cette petite lueur d’espoir.


    • Bien vu et bien dit, goy pride.
      Trop de commentateurs gauchistes pavloviens pour lesquels le débat planétaire se résume à être sioniste ou antisioniste, en oubliant que chacun de ces termes recouvre des opinions et sensibilités différentes.
      Si Trump a l ’ intention de défendre exclusivement les intérêts américains, il est de facto non soumis à la communauté. D ’ ailleurs la personnalité de Trump détone dans cette assemblée. Les applaudissements sont nourris mais pas chaleureux, comme forcés.
      Pour eux il est un pur " goy ", même si sa fille est convertie au judaïsme, il semble peu enclin à la soumission, il est donc suspect.


  • Il semble que Trump s’est foutu de la gueule des gusses de l’Aipac de manière magistrale ! Il a en effet prononcé le discours le plus sioniste qu’aucun goy jusqu’à maintenant avait osé prononcer ! Même l’ultra sioniste Hillary Clinton n’a pas osé aller jusque là ! Même Valls n’est pas allé aussi loin ! On aurait presque dit un sketch de Dieudo quand ce dernier joue le rôle d’un sioniste !
    Je pense que Trump peut nous réserver des surprises ! Mais reste à savoir si on le laissera aller jusqu’au bout et s’il devait remporter les présidentielles aura-t-il le courage, l’intelligence et les soutiens nécessaires pour mettre en oeuvre une politique d’émancipation nationale...


  • Pour une fois, les Etats-Unis sont en retard par rapport à la France. Pour moi, Donald Trump a la même fonction que Marine Le Pen, à savoir cristalliser les mécontents du système, mais qui pensent encore que voter va servir à quelque chose, sur une candidature un peu moins "establishment" que les autres. Donc on se prend à espérer un Donald qui discute plus avec la Russie, qui n’envoie pas ses militaires partout dans le monde et qui s’occupe un peu plus de ce qui se passe chez lui. Mais en définitif, on aura une Hilary car elle est soutenue par Wall Street, par Israël malgré le discours de l’Aipac, et par le lobby militaro-industriel qui sait qu’elle nous plongera dans la troisième guerre mondiale et que c’est bon pour le business.
    Si le peuple avait son mot à dire dans des élections, cela ne se passerait pas comme ça, mais comme disait Coluche, "si voter servait à quelque chose, cela fait bien longtemps que ce serait interdit"...

     

    • C’est exactement ça !


    • Malheureusement j’ai écouté les 20 premières minutes du discours de Trump à l’AIPAC et je peux vous dire que s’il applique ses déclarations à la lettre nous irons vers la 3ème GM de façon aussi sure qu’avec H. Clinton. Ses déclarations contre l’Iran ont été d’une violence inouïe, et dans son discours il opère un ralliement non seulement à Israël mais également à l’Arabie Saoudite, affirmant que l’Iran constitue une menace pour les deux (inversion accusatoire typique de l’establishment sioniste). Bref, déception immense pour moi qui le voyais jusqu’ici comme quelqu’un de plutôt indépendant et contrepoids aux néocons et autres faucons libéraux


  • Trump est là pour nous faire croire qu’une autre voie est possible aux USA et en même temps, le diaboliser suffisamment pour faire accepter l’élection de Clinton. C’est cousu de fil blanc mais certains continuent à tomber dans le panneau.

     

    • Nous Verons bien si les personnes qui croient en Trump sont tomber dans un soit disant piège . Pour ma part je fais confiance à Trump et à Bennie Sanders car ils sont anti-Loobies pour le peuple et contre les interventions Militaires aux Moyen-Orient. Il faut espère que Ted Cruz et Hillary Clinton ne passe pas sinon nos amis Iraniens et libanais seront attaques au nom des droits de l’homme et de la démocratie.


  • Mickey comprend parfaitement ce que Donald lui raconte, son langage corporel et ses slogans simples sont accessibles même au plus simplet : c’est peut-être le prochain ambassadeur, voire le meilleur vendeur du nouveau modèle américain, le nouveau propagandeur de la société américaine toujours capitaliste.

     

    • Le discours anticapitaliste est celui des communistes marxistes décidés à imposer un gouvernement mondial par tous les moyens. En le tenant vous soutenez ceux-là-mêmes que vous croyez combattre.
      Déjà entendu parler d’idiot utile ?


    • @nergilmes
      Le gouvernement mondial est évidemment et forcément d’ essence communiste.
      Le communisme est le meilleur environnement pour la haute finance communautariste qui se trouve alors sans concurrence autorisée.


  • Pourquoi le mensonge électoral n’irait que dans le sens des Politiques ? Mentir pour servir le peuple est plus qu’honorable

     

  • Une bête de scène décomplexée, capable d’adapter son discours à n’importe quel auditoire. Quant à savoir ce qu’il fera une fois élu, s’il est élu... Ne jamais oublier que la politique étrangère des Etats-Unis est au moins autant l’affaire du CFR, du Congrès et de la CIA que du Président.


  • les promesses n’engagent elles vraiment que ceux qui les entendent ? à voir dans les faits ; c’est le spectacle de la politique vu par la démocratie élective on se croit au marché devant un bateleur.


  • Hillary travaille pour le mondialisme et Trump travaille pour les Etats-Unis. C’est ce qui les opposent. Mais tous les deux ont besoin du lobby Israelien, et tous les deux se contre-foutent de la Palestine.

     

  • Je vois, aux commentaires, que certains camarades en tiennent encore pour Donald en pensant que son allocution devant le sanhédrin est purement verbale, qu’elle est l’antiphrase de sa pensée réelle etc. J’en doute. Il est certes tonitruant, mais il ne doit pas moins avoir une conscience aiguë de qui fait les rois en Amerloquie...N’est pas Le Pen qui veut.


  • #1427780

    On essaie de faire peur avec Trump et Poutine.
    Moi je trouve que les deux sont très bien.
    Ce sont des rebelles face au politiquement correcte (un peu comme Marine Le Pen en France).


  • Je me trompe où il parle (dans une partie non sous-titrée) de s’en prendre à l’Iran ?


  • Le seul exemple durant cette campagne où Trump s’est limité à lire un texte écrit pour lui à l’avance défilant sur un prompteur. Que faut-il en conclure ?

     

  • Commentaires suivants