Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Tunisie : le Parlement destitue le Premier ministre Habib Essid

La "transition démocratique" en pleine crise économique

Le Parlement tunisien a comme attendu retiré samedi soir sa confiance au gouvernement de Habib Essid, sous pression depuis que le président Béji Caïd Essebsi s’est dit en faveur d’un cabinet d’union nationale il y a deux mois. Si le pays a réussi sa transition démocratique, son économie peine toujours à se relever, tandis qu’il est la cible des terroristes.

 

Cible des terroristes et en proie à une crise économique durable, la Tunisie doit plus que jamais prouvée au monde qu’elle a réussi sa transition démocratique, opérée depuis 2011 après la chute de Ben Ali. Pourtant, le climat politique y est de nouveau instable. Samedi soir, comme annoncé depuis plusieurs jours, le Parlement a retiré samedi soir sa confiance au gouvernement de Habib Essid, sous pression depuis que le président Béji Caïd Essebsi s’est dit en faveur d’un cabinet d’union nationale il y a deux mois. Sur les 217 députés (dont 191 étaient présents samedi soir), 118 ont voté contre le renouvellement de la confiance et trois pour, avec 27 abstentions.

Le départ d’Essid, un indépendant de 67 ans dont le passage au gouvernement a été mouvementé, fait craindre une nouvelle période d’incertitudes en Tunisie.

Le gouvernement est désormais considéré comme démissionnaire et le président doit engager des consultations dans un délai de 10 jours pour charger la « personnalité la plus apte » de former un nouveau cabinet.

Lire la suite de l’article sur lejdd.fr

Sur la « libération » tunisienne, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En bref, cela veut dire : "Chers Européens, vous n’avez pas fini de voir débarquer dans vos contrées des jeunes tunisiens sans un kopeck en poche".

     

    • #1525335
      le 01/08/2016 par soumayahastalavictoria
      Tunisie : le Parlement destitue le Premier ministre Habib Essid

      Je rappelle @Vivachavez que la Tunisie n’est pas rempli que de cas sociaux. Que beaucoup de tunisiens sont ingénieurs, docteurs, avocats,etc... Que bon nombre sont expatriés aux quatre coins de la planète, qu’ils y sont très bien intégrés et qu’ils vivent comme tout à chacun. Et moi je dis bravo à ce jeune tunisien, Mohamed Ben Mosbah qui a réussi l’exploit de réussir non moins que 3 concours aux plus prestigieuses écoles françaises, se classant 5ème à Centrale, 11ème aux Mines et 20ème à Polytechnique. Donc, non, tous ne sont pas des demeurés.


    • Sortir bien placé de ces école et meme y rentrer, ne prouve qu une chose.
      La docilité envers le système , une tete bien formaté , pret a le servir.
      Meme sans études , tu peux etre plus intelligent et indépendant qu un produit de ces centres de gonflement de chevilles.


    • #1525393
      le 01/08/2016 par soumayahastalavictoria
      Tunisie : le Parlement destitue le Premier ministre Habib Essid

      @Seb59

      Oui même sans études tu peux être plus intelligent (tout dépend comment on conçoit l’intelligence) que ceux qui ont fait de grandes études. Je faisais juste remarquer qu’il n’y a pas que des tunisiens qui se révéleraient des cas sociaux.


    • @soumayahastalavictoria

      Ton commentaire est légitime. Mais après la "révolution", tous ceux que j’ai vu débarquer à Paris, surtout vers Belleville, n’étaient que des cas sociaux, des plaies pour la France. Je te dis pas le nombre de jeune femme arabe qui ont été violées pendant cette période dans ce quartier. Et je te passe tous les autres actes délictueux....Donc bon, il faut regarder la réalité en face.


    • #1525466
      le 01/08/2016 par soumayahastalavictoria
      Tunisie : le Parlement destitue le Premier ministre Habib Essid

      @schmit

      Mon mari serait d’accord avec toi. Nous avons été maintes fois au consulat et ce n’était pas des tunisiens très éduqués qui demandaient des papiers pour rallier la France et il est le premier à dire que la France ferait mieux de contrôler l’immigration surtout de ce type là... D’ailleurs, je ne comprends pas comment ils réussissent à avoir des papiers car c’est quand même la croix et la bannière pour en obtenir... Enfin, c’est un autre sujet ... De plus, il ne faut pas non plus se leurrer qu’une main d’oeuvre sans papiers est corvéable à merci. Je me rappelle quand j’étais présidente de mon syndic de copropriété, j’avais appris que l’entreprise qui faisait le ménage embauchait des sans papiers brésiliens... Je n’avais rien contre eux si ce n’est que personnellement, je refuse de cautionner ceci... Pour moi, quand je paie, je veux un salarié qui est ce que tout salarié à droit à prétendre... Contrat en règle et sécurité sociale au cas où ils leurs arrivent un accident. J’ai donc fait limoger cette entreprise pour en prendre une autre...