Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un Français sur neuf bénéficie des allocations

Mais 80 000 foyers ignorent qu’ils seront privés d’APL en août

Ce sont 4,13 millions de Français qui bénéficiaient des minima sociaux à la fin de l’année 2014. Selon le rapport rendu par la Drees ce vendredi, le nombre d’allocataires a continué d’augmenter en 2014 mais à un rythme plus lent par rapport aux années précédentes.

 

Les minima sociaux sont corrélés à la conjoncture économique : lorsque celle-ci s’améliore, la distribution des allocations augmente moins. Ainsi, à partir de 2014, on constatait une hausse moins importante du nombre d’allocataires pour le revenu de solidarité active (RSA) et l’allocation de solidarité spécifique (ASS) en même temps que la croissance se renforçait dans l’Hexagone.

[...]

En 2013, 79% des minima sociaux et 73% des allocations logement étaient distribués aux 20% de Français les plus pauvres avant redistribution.

[...]

Toutefois, les familles nombreuses et monoparentales sont plus présentes dans la catégorie des ménages les plus modestes. Ainsi, plus de la moitié du montant des allocations familiales était versée aux 30% de la population ayant les revenus les plus faibles.

Lire l’article complet sur lefigaro.fr

 


 

CAF : des milliers de foyers privés d’APL en août…
et la plupart ne le savent pas

Ce mois d’août 2016, 80 000 foyers vont être privés de toute ou partie de leur aide au logement (APL). Et la plupart n’ont pas été prévenus correctement.

 

 

Esther, 85 ans, a reçu la lettre couperet courant juin. « Vos droits changent à compter du 1er juillet », lui indique la Caisse d’allocations familiales (CAF). L’aide au logement de quelques centaines d’euros dont elle bénéficiait jusqu’ici est purement et simplement supprimée. Esther vit à Nice et, pour la CAF, son loyer est jugé trop élevé. Esther habite le même logement depuis trente ans. Elle vient de perdre son mari.
Sa retraite, désormais de 800 euros, ne suffit plus à payer son loyer de 940 euros, mais ses enfants ont choisi de l’aider plutôt que lui imposer un déménagement. « Qui accepterait de me louer un appartement, à mon âge ? », s’interroge-t-elle. Pour la vieille dame, la sanction est rude : sans APL (aide personnalisée au logement), ses revenus mensuels chutent d’un mois sur l’autre de près de 300 euros, sans recours possible !

 

Les villes chères sont les plus concernées

Esther n’est pas la seule dans ce cas. Depuis le 1er juillet – les locataires ne s’en rendront compte qu’en août, les aides au logement étant perçues avec un mois de retard –, près de 80 000 foyers vont subir une baisse, voire la suppression, de leur APL si leur loyer est manifestement trop élevé par rapport à la taille du ménage. Un rabotage qui concerne surtout les personnes vivant dans des villes chères comme Paris, Nice, Lyon…

Lire la suite de l’article sur marianne.net

La France des inégalités, sur E&R :

L’inégalité, à la fois fondement et fin du libéralisme,
lire sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1524004

    Hmf, je ne sais pas si l’exemple d’Esther 80 ans est bien choisi. 940 euros à Nice, c’est environ 75m2 en centre ville (je viens de vérifier). Si elle vit depuis 30 ans dedans c’est vraisemblablement moins cher au m2, donc une surface plus grande...
    Alors évidemment, déménager à 80 ans c’est pas une sinécure, mais toucher des APL pour avoir 75m2 par personne ça choque un peu le jeune actif que je suis qui galère à loger sa famille (une femme et deux enfants) en ville (où se trouve mon travail). Peut-être peut elle sous-louer une chambre pour 300 euros ? Ou louer un 30m2 pour 450 euros ? Je ne vois d’ailleurs pas en quoi son âge est un obstacle pour lui louer qqc...Par contre avec 800 euros de retraite seule, le plus dur risque d’être quand elle aura besoin d’aide à domicile :(

     

    • #1524161

      Vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, 800 euros ne suffisent pas sans aides. Ce que la fin de votre message laisse entrevoir bien que tardivement. En effet, à 85 ans, l’immense majorité des gens ont déjà besoin d’aide pour beaucoup de choses. Et quand elles ne font pas appel à des aides à domicile, c’est que la famille pallie à ces besoins. Bref, tout cela est plus compliqué que la seule question du logement.


    • #1524283

      N’opposez pas les vieux aux jeunes, vous allez faire plaisir a Attila.


    • #1524606

      vous vous trompez d’ennemi, 75m2 pour un couple (le mari vient de mourir) cela n’a rien de délirant dans une société dite riche. (et puis essayez de louer un appart à 80 ans avec une retraite de 800 euros). Posséder un logement décent devrait être un droit inscrit dans la constitution.

      l’oikos,( le foyer) est le fondement de la famille, l’unité de base de toute civilisation :
      pas d’oikos, pas de famille.
      Posséder un foyer responsabilise et enracine. or à l’heure actuelle, il n’a y à peine plus de 50% des français qui possèdent encore leur foyer (crédit payé) contre plus de 90% en Roumanie par exemple. cherchez l’erreur


  • #1524019

    Bah faut bien aider les migrants..tant pis pour les vieux souchiens entre autres...


  • Statistiques ethniques svp.

     

  • #1524037

    Les attentats du 22 mars à Bruxelles - aéroport et station de métro - ont déjà fait perdre au pays plus d’1 milliards d’euros... Alors imaginez en France !


  • #1524048

    evidemment vous oubliez que les plus fortunés paient moins d’impot grace aux enfants !


  • #1524072

    Nous sommes bien dans le socialisme décrit par Jean Marie à l’époque de ma 1º carte au Front (fin 1984) . Pourquoi les gens ont-ils si peu de mémoire ?

     

  • #1524157
    le 30/07/2016 par bullet the blue sky
    Un Français sur neuf bénéficie des allocations

    Doucement on s’approche de la situation de la Grèce...


  • #1524287
    le 30/07/2016 par Honnête citoyen...
    Un Français sur neuf bénéficie des allocations

    Bonjour,

    Pour mon cas, la CAF nous a demandé 8 mois d’APL de trop perçu 2 ans après. Alors que je leur avais demandé si cela était normal et il m’avait répondu que oui... 2 ans plus tard donc, il me demande près de 2000 € alors que notre situation de famille a fortement changé (crédit immobilier, voiture à acheter, enfant...). Pour info, la CAF a 2 ans pour vous demander de rembourser un trop perçu. En déclarant un enfant, ils ont vu le trop perçu en vérifiant mon dossier. La dame de la CAF m’a dit que je pouvais faire un recours mais me conseillait de ne pas le faire au risque de devoir tout payer d’un coup au lieu de faire des mensualités de 100 € par mois par exemple si je ne faisait pas de recours (menace ?)... On se demande si être honnête est bien utile dans notre société... Après un recours, la CAF a divisé par 2 ce trop perçu mais 1000 € à leur rembourser... J’allais leur faire un virement mais, heureusement, j’ai vérifié mon dossier avant : la CAF donne 1100 € environ pour la naissance d’un enfant (cela donne envie à beaucoup de gens d’en faire apparemment...) et il m’ont dit qu’ils avaient 4 mois de retard sur ce versement et curieusement la CAF me l’a donné juste après la décision du recours en me déduisant les 1000 € (coincidence ?)... !!! Et pleins de gens malhonnêtes vivent tranquilles... QUAND MEME !!!

     

  • #1524309
    le 30/07/2016 par Honnête citoyen...
    Un Français sur neuf bénéficie des allocations

    Bonjour,

    Pour mon cas, la CAF nous a demandé 8 mois d’APL de trop perçu 2 ans après. Alors que je leur avais demandé si cela était normal et il m’avait répondu que oui, avec un dossier à jour je précise... 2 ans plus tard donc, il me demande près de 2000 € alors que notre situation de famille a fortement changé (crédit immobilier, voiture à acheter, enfant...). Pour information, la CAF a 2 ans pour vous demander de rembourser un trop perçu. En déclarant un enfant, ils ont vu le trop perçu en vérifiant mon dossier au scalpelle cette fois... La dame de la CAF m’a dit que je pouvais faire un recours mais me conseillait de ne pas le faire au risque de devoir tout payer d’un coup au lieu de faire des mensualités de 100 € par exemple si je ne faisait pas de recours (menace ?)... On se demande si être honnête est bien utile dans notre société...
    Après un recours, la CAF a divisé par 2 ce trop perçu mais 1000 € à leur rembourser... J’allais leur faire un virement mais, heureusement, j’ai vérifié mon dossier avant : la CAF donne 1100 € environ pour la naissance d’un enfant (cela donne envie à beaucoup de gens d’en faire apparemment...) et il m’ont dit qu’ils avaient 4 mois de retard sur ce versement et curieusement la CAF me l’a donné juste après la décision du recours en me déduisant les 1000 € (coincidence ?)... !!! Et pleins de gens malhonnêtes vivent tranquilles... QUAND MEME !!!

     

    • #1524406

      Vous repenserez a toutes les fois ou vous avez dépensez inutilement votre argent dans des conneries. Ou peut etre pas.
      Crédit immobilier, c est un choix que vous vous offrez.
      Pour ce qui est des voitures , si on s y connait un minimum, on prend d occasion et on mets les mains dedans.
      Sinon tant pis, vous passerez a la caisse.
      Savoir travailler de ses dix doigt , c est de l or.
      Trop de gens de nos jours se ruinent parce qu ils ne savent rien faire de leur mains.
      Economie de services on vous dit !!!


    • #1524586
      le 31/07/2016 par Honnête citoyen...
      Un Français sur neuf bénéficie des allocations

      Je ne vois pas le rapport avec les aides données et les abus / injustices de la CAF...

      De plus, j’ai un petit salaire, j’achète donc des voitures d’occasion (< 3000 €) et je fait les travaux minimum d’entretien dessus donc ça me coûte pas énormément mais il faut bien une voiture pour aller au travail, et c’est l’accumulation de choses (loyer ou crédit immobilier, factures minimum, impôts, poubelles...) qui fait que rembourser la CAF (alors que c’est de leur faute) est difficile, et en même temps il y a pleins d’abus et de profiteurs qui ne se font pas choper... On n’a pas tous la chance de pouvoir rester chez soit ou de de vouloir vivre sans rien consommer du tout non plus. Il n’y a pas que des conneries à consommer... Pour ma part, je consomme largement moins que la moyenne.
      Mais peu importe ce que l’on achète, ce que je dit c’est que la CAF fait des erreurs et ne les assume pas c’est tout... Qu’on achète des conneries ou pas on a les aides quand même... Si on perçoit la CAF et qu’on ne les utilise pas c’est qu’on n’en a pas besoin et qu’on profite du système donc ?

      Et pour avoir une maison sans crédit, désolé mais je n’ai pas des parents riches pour me payer une maison ou un appart comptant... Donc je n’ai pas d’autres choix, à part vivre dans une caravane sur un terrain non constructible mais ce n’est pas mon choix de vie et de toute façon dans ce cas on ne touche pas d’APL... Et être à la merci d’un propriétaire et/ou d’une agence immobilière, en location, j’ai assez subit pendant des années (3 fois le loyer en salaire, des garants, agences immobilières pourries, état des lieux où on te demande 4 fois le prix des choses...).

      Je suis d’accord pour ce qui est de se servir de ses 10 doigts mais on n’a pas tous la chance de savoir tout faire. Je ne vois pas le rapport avec la CAF qui fait des erreurs, demande des remboursements abusés suite à cela alors qu’elle n’aurait rien vu si je n’avais pas eu d’enfant... C’est du n’importe quoi la gestion des aides... Si on vous suit, on n’accepte pas les aides et on les laisse aux vrais profiteurs... Et on se débrouille avec nos dix doigts...


    • #1524598
      le 31/07/2016 par Honnête citoyen...
      Un Français sur neuf bénéficie des allocations

      C’est sur que si on n’achète rien, ni maison, ni voiture à 3000 €, ni partir en vacances 1 fois tous les 2 ans, ni achat pour se faire plaisir de temps en temps, qu’on n’a besoin d’aucun prestataire et qu’on sait tout faire, c’est un autre débat... Là, je parle pour la majorité des gens en France, comme moi, qui suit encore en plein dans le système (être salarié, impôts à payer, crédit immobilier car marre d’enrichir un propriétaire, ne pas être riche ou aisé, avoir des aides à un moment donné car loyer exorbitant et salaire de merde...).


    • #1524608

      Votre témoignage est intéressant @honnête citoyen, contrairement à celui, bête et à côté de la plaque, pour ne pas dire détestable, qui lui fait suite.


  • #1524409

    10% seulement ? Je n’y crois absolument pas. Si l’on tient compte de toutes les aides sociales on doit largement dépassé ce pourcentage ridiculement bas. C’est comme avec le décompte des chômeurs ils trafiquent les chiffres...
    C’est le résultat naturel d’un paradigme criminel qui place la justice sociale avant celle économique. La priorité dans une société est la justice économique, c’est à dire créer un climat entrepreneurial dans lequel la vaste majorité des hommes et des femmes valides trouvent leur place et fonction économique, ont reçu une formation leur permettant d’exercer un métier plutôt en libres entrepreneurs qu’en salariés sous-productif et sous-payés du tertiaire. C’était la France des années 50 à 60 où existait un tissu économique très dense composé d’artisans et de micro-entreprises, où chaque individu valide était capable de subvenir à ses propres besoins et à celui de sa famille en exerçant un métier. Le social existait afin d’assister les gens réellement dans le besoin comme les vieillards isolés, les invalides, les déficients mentaux...mais avec ce glissement vers le paradigme "justice sociale avant justice économique" on a pu priver le peuple de sa souveraineté économique en tempérant par le social les effets de sa paupérisation et aliénation. Le peuple s’est laissé endormir par le social et nous en sommes arrivés à la situation actuelle, c’est à dire un peuple infantilisé, transformé en ilote, salarié sous-productif et sous payé, ou chômeur vivotant tant bien que mal grâce aux aides sociales. Quant aux résidus d’artisans et d’entrepreneurs ils sont persécutés et écrasés par les impôts...


  • #1524441

    Toujours l’exemple de la petite vieille qui ne sait plus payer son loyer et du gentil propriétaire qui fait valoir ses droits légitimes.
    Les allocations logement sont aussi versées aux accédants à la propriété qui ont souscrit un prêt conventionné.
    Ce sont d’autres acteurs qui sont en scène : prêts bancaires, investissement dans l’immobilier locatif ; lois de défiscalisation.

     

    • #1524545

      Exact. Donc en gros si on suit les termes de l’article de pleurniche on n’a plus qu’à aller vivre tous sur la côte d’azur dans des apparts à 1000 €/mois voir plus, et a attendre les APL au soleil plutôt qu’a proportionner son standing à ses revenus là où c’est possible...c’est ça, j’ai tout bon ? Décidément c’est sans espoir...


    • #1524961
      le 31/07/2016 par The Shoavengers
      Un Français sur neuf bénéficie des allocations

      @ Anonyme

      J’espère que vous ne possédez rien car je me ferais un plaisir de venir vous demandez des comptes dans 20, 30 ou 40 ans sur ce que vous avez pu vous payez à une certaine époque.
      Vacances, logements, consommations au bar du 20 juin 19992, on vous déduira tout, hein. Question de justice….


  • #1524664

    De tous les commentaires lus, personne ne se pose la question de savoir pourquoi les loyers sont aussi élevés ?

    Les APL sont là pour soutenir les prix de l’immobilier au plus haut, enlever les et, en plus de faire des économies, vous obtiendrez une baisse des prix des loyers mais aussi des biens à la vente.

    Les prix sont trop hauts et les APL contribuent à les garder aussi hauts, je n’arrive pas à comprendre comment les gens arrivent encore à s’endetter sur minimum 25 ans et avec des mensualités de près d’un salaire. Le moindre accident et c’est le drame.

    Les promoteurs immobiliers font tout pour garder les prix le plus haut possible, même avec des taux d’intérêts au ras des pâquerettes, les biens ont du mal à partir et mettent du temps à se vendre car les gens, certains, acceptent encore d’acheter.

    Je suis pour la suppression des APL, au moins, car cette dernière permettra d’avoir des loyers et des prix de l’immobilier plus en rapport avec le pouvoir d’achat des gens et non pas des prix gonflés artificiellement.


  • #1524667

    C’est fou comme nos parlementaires sont rapides lorsqu’il s’agit de voter une loi supprimant les allocations des sans-dents.
    Le décret d’application a été promulgué à la vitesse de la lumière.

    En revanche les lois sur la régularisation du système bancaire ont les attend encore...


  • #1525119

    La seule chose qui réveille les "pouvoir publics" (un bande de petits connards dont Hollande est le parangon indépassable) ce sont les bonnes grosses manifestations de rues, les émeutes bien gueulantes. Cela, ils en ont physiquement peur. Que les expulsés se regroupent et manifestent, ils vont chier dans leurs frocs (griffés Hugo Boss ou Zadig & Voltaire). Et les APL seront rétablies sur l’heure.


Commentaires suivants