Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Une campagne de com’ peut-elle relancer la natalité ?

Démographiquement sinistrée, l’Italie tente un "Fertility Day"

Le gouvernement italien a provoqué une tempête sur les réseaux sociaux avec une campagne appelant de manière parfois maladroite les couples italiens à passer à l’action pour redresser une natalité flageolante.

« Bouge-toi, n’attends pas la cigogne », lançait l’un des tweets envoyés ces derniers jours par le ministère de la Santé pour promouvoir une « Journée de la fertilité » prévue le 22 septembre et déjà perçue comme une mise en demeure sexiste et condescendante.

« La beauté n’a pas d’âge, mais la fertilité si », disait l’un, illustré par une jeune femme brandissant d’une main un sablier et vivement critiqué parce qu’elle semble sous-entendre que les femmes ne parvenant pas à avoir d’enfants ne peuvent s’en prendre qu’à elles-mêmes.

Les hommes n’ont pas forcément droit à plus de tact : « La fertilité masculine est bien plus vulnérable qu’on ne le pense », assurait un autre tweet illustré par une peau de banane en train de pourrir.

Sur les réseaux sociaux, des voix se sont élevées pour rappeler les nombreux obstacles rebutant les futurs parents en Italie : taux de chômage élevé, en particulier chez les jeunes, congés de maternité mal protégés et crèches limitées. L’une des réponses les plus relayées montre une main de femme tenant un test de grossesse qui annonce : « Va à l’étranger et trouve un boulot. »

« Les critiques du Fertility Day sont ridicules », a en revanche réagi un collectif d’associations de défense de la famille. « Dans le pays du suicide démographique, il faudrait faire beaucoup, beaucoup plus. » L’Italie affiche en effet le taux de natalité le plus faible de l’Union européenne et l’un des plus bas au monde, avec seulement 8 naissances pour 1.000 habitants en 2015.

Au total, l’Italie a vu naître 485.000 enfants l’année dernière, un plancher historique, même pas à la moitié du niveau des années 1960. La ministre de la Santé, Beatrice Lorenzin, une centriste catholique pratiquante qui a accouché de jumeaux l’année dernière, a annoncé vendredi que la campagne allait être revue : « Nous ne voulions offenser ou provoquer personne. »

Mais le chef du gouvernement, Matteo Renzi (centre-gauche), interrogé jeudi à la radio, a semblé prendre ses distances : « À ce que j’en sache, aucun de mes amis n’a eu ses enfants après avoir vu une pub. »

 

 

Sur la natalité, la maternité, la démographie,
chez Kontre Kulture

La démographie, un enjeu clef partout dans le monde :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Enfin ! Il arrive forcément un moment où la réalité nous rappelle que la sexualité n’est pas une simple affaire personne où "je" fait ce qu’il veut, car les générations, ça ne se renouvelle pas tout seul. Espérons que chacun gagne un peu en maturité et remplisse son devoir envers la société.


  • Allez voir le fameux hashtag, ça vaut le détour ! Entre celles (et ceux...) qui trouvent ça sexiste, voire fasciste, y a de tout !


  • Italie = 1,37 de fécondité par femme et pourtant la population Italienne continue d’augmenter...

    Cherchez l’erreur.

     

  • Vu, le le nombre d’humains (7 milliards), et les problèmes de gestions sociales.
    C’est la natalité, plus qu’un enfant par femme, qui est un gros problème, euphémisme ;
    Voire criminel pour l’humanité.
    Conscience ou hormones, à nous de choisir.

     

    • #1547714

      La dénatalité est le problème de l’Europe. Arrêtons de voir les choses de façon planétaire. C’est absurde ! La situation démographique catastrophique de l’Italie n’est pas celle, également catastrophique de la Somalie !


    • #1547841

      D’accord avec Max.

      Le principal danger pour l’humanité, ce n’est pas la surpopulation, mais bien la dépopulation. La baisse de natalité africaine entre les années 50 & les années 80 est trop forte pour être naturelle et ce continent est celui qui compte le moins d’être humain au km². Donc, il n’y a pas que l’Europe qui soit dans le pétrin démographique.
      Les chinois, avec qui on essayait de nous effrayer à propos du "péril jaune", n’arriveront pas à enrayer les problèmes posés par le principe de politique de l’enfant unique, tôt ou tard, les indiens et les pakistanais seront confrontés au même problème. Les pays les plus touchés par la dénutrition comme la Somalie ne sont pas ceux qui ont la natalité la plus galopante contrairement à ce que l’on tente de faire croire. Les famines sont plus le fait de la spéculation boursière sur les produits que de la sur-natalité.

      L’écologisme essaie de faire culpabiliser M. tout-le-monde parce qu’il a l’outrecuidance de ne pas employer le bon type d’ampoule ; faisant ainsi oublier au passage les Monsanto, les gros pétroliers et toutes ces corporations bien polluantes.
      La démagogie anti-nataliste, c’est la même chose. Mieux vaut faire culpabiliser le pauvre qui le toupet de faire un enfant de trop que le riche qui fait mourir des millions de gens de faim juste en faisant diminuer ou augmenter le prix du grain.


  • #1547657

    Bon bah c’est officiellement terminé pour l’Italie... même s’ils s’y remettent maintenant, le temps que les gamins grandissent pour en faire d’autres à leur tour, les intrus (dits "migrants") auront remplacé le peuple depuis longtemps !
    Ciao Italia !

     

    • Non, les migrants ne restent pas en Italie vu qu’il n’y a pas de travail. Ils vont en France, en Allemagne et en Angleterre. Pour ça que notre natalité ne se porte pas aussi mal qu’en Italie d’ailleurs.


  • #1547659

    Pour quelque chose que vous voulez national, déjà, si vous appelez ça "FertilityDay", vous êtes mal partis...


  • #1547665

    Pourquoi avoir des enfants lorsqu’on peut accueillir des migrants ?
    (cette formule n’est pas de moi)


  • #1547667

    Dans les pays occidentaux, avant de décider de faire un enfant, les couples essaient de mettre de l’argent de côté. Il attendent d’avoir un emploi stable.
    Subvenir aux besoins d’un enfant, ça coûte de l’argent.

    Les politiques en Italie, ou d’ailleurs feraient mieux de trouver du travail pour les chômeurs. Ils obtiendrons aucun résultat avec une campagne de pub.

     

    • A Nicolas Cuchet

      votre remarque est pétrie de bon sens.

      mais une campagne de pub coûte en réalité bien moins chère qu’une réelle politique nataliste : allocations, droits au congé, crèches ...

      et bien entendu : un minimum de sécurité/stabilité familiale, de bonnes perspectives économiques pour la famille (qu’un seul ou les deux parents travaillent) et une société, un pays confiants dans leur avenir.

      et certainement des croyances en la valeur de l’humain, de la vie, de son sens, aux antipodes du nihilisme marchand actuel.

      bref. on est loin, très loin, d’une campagne de pub.

      je ne m’appuierais pas sur des exemples historiques politiquement incorrects, mais en les analysant, il n’est pas très compliqué de comprendre comment les choses fonctionnent.

      tiens ! rien qu’à comparer l’Allemagne renaissante des années 30 avec l’Allemagne-No-Future depuis les années 50 (ah ben, flûte, si ! je me suis finalement appuyé sur un exemple politiquement incorrect).

      Amicalement.


  • Imaginez que vous soyez stérile ou en grande précarité et là vous avez le petit François et le petit Manu qui vous demande de vous maniez un peu le fion. Je le prendrai mal personnellement...


  • #1547684

    Les femmes ne font des enfants que dans un cadre familiale sûre et équilibrée ; les hommes ne s’engagent qu’avec des femmes fidéles ( autant qu’on puisse l’être ) et intelligentes ; rien ne fait plus fuir les hommes qu’une femme volage et stupide...
    Pour conclure, il est difficile de faire plus de deux enfants par foyer dans les grands centres concentrationnaires que sont les villes : tout y est cher, l’espace manque et l’on n’a plus le temps de rien...sans compter le travail qui se raréfie...

     

    • Exact, on peut encore voir l’importance pour les femmes de ce contrat commercial qu’est le mariage et son sacrement religieux.
      Pour ce qui est de l’intelligence, tout le monde n’a pas la même définition !


    • #1548410
      le 03/09/2016 par Tigre d’Arkan...
      Une campagne de com’ peut-elle relancer la natalité ?

      Moi j ai plusieurs enfants et je compte pas m arreter là !
      Le roundup de Monsanto ne passera pas par moi ! (C est une blague camarades )
      Mais c est peut-etre parce-que j habite à la campagne dans une ferme au milieu des champs et des bois....n importe quoi cher ami !!!!
      La famille c est le socle voilà pourquoi tout le monde devrait avoir des enfants....
      Les natios ,les royalistes, les traditionalistes ( à non eux ils en n ont tous au moins 5 ou 6) devraient tous avoir des gosses c est le logiciel famille qui sauvera la nation l identité etc.....à par Ça rien ne sauvera la France enfin rien sans en plus la famille....
      Mais ce n est que mon avis !
      Mais camarade tu sais déjà combien nous sommes sur tout en total désaccord....
      Bien à toi camarade et cordialement bien entendu


  • Les gauchistes qui crachent sur cette campagne n’ont pas encore compris que leur idéologie va provoquer l’effondrement de l’économie, des caisses de retraite,... en Italie.


  • #1547712

    Démographiquement sinistrée, l’Italie tente un "Fertility Day" ???....et pourquoi pas un lebensborg avec tous les migrants queutards en mal de baise !!!............


  • J’aimerais qu’on m’explique une bonne fois pour toute où est le problème dans le fait qu’une population d’un pays baisse ?

    C’est quand même incroyable, l’Italie des siècles précédents est bien moins peuplée et alors ? Moi, je trouve que nous sommes déjà trop, j’aimerais une France comme dans l’Ancien Régime avec 20-30 millions d’habitants, du boulot pour tous, et des espaces vierges énormes pour pouvoir y habiter sereinement.

     

    • Malheureusement j’ai peur que nous retournions vite et que ni vous ni moi ne risquions de faire parti de ces 20-30 millions de chanceux.


    • #1547913

      Je souhaiterais la même chose que toi et je pense même qu’une loi de limitation des naissances à un seul enfant par famille serait souhaitable un certain temps, car c’est toujours le premier le plus réussi, il ne souffre pas de traumatisme infantile du fait de l’arrivée de concurrent, et comme ça la population régresse un certain temps jusqu’en des limites convenues. Après pour la stabiliser, il y a deux solutions : soit on passe à 2 enfants maximum par couple, soit on contrôle l’accueil d’immigrés (renouvellement génétique par le métissage). Mais je crains qu’on a depuis belle lurette renoncé à envisager les choses de cette façon là et que le "toujours plus" démographique est toujours la solution de facilité préconisée, faisant fi du chômage inévitable (?) ou de l’inadaptation malheureuse de l’excédent (qui pourrait servir de cobaye à son insu...).


    • Le problème, c’est que s’il y a moins de monde, il y a moins de consommateurs. Et en plus, la France de 20-30 millions d’habitants dont vous parlez était Judenrein. Un tel retour en arrière est-il souhaitable ?


    • Le probleme est : qui va prendre soin des vieux ???
      Apres on peut faire comme les japs il y a 200 ans et amener les vieux dans la montagne. Et les perdre...


    • #1549245
      le 05/09/2016 par Aiguiseur de guillotines
      Une campagne de com’ peut-elle relancer la natalité ?

      Baisse du boulot = baisse de pouvoir d’achat = baisse de la natalité = plus d’immigrants = moins de boulot (retour au début ) baisse de boulot ..... ect


  • Je croyais que c’était Taïwan le pire.
    Pourtant y a des taïwanaise canon mais bon matérialisme ...
    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%...
    "souffre d’un déficit de naissances et le taux de fécondité est tombé à 0,9 enfant par femme est l’un des plus bas du monde en 20113. La population du pays devrait commencer à décliner à partir de 2024."


  • Seul moyen dans notre monde matérialiste pour relancer la natalité : les incitations fiscales et autres exemptions d’impôts .


  • L’industrie du porno et la culture du pognon sont tellement puissant en Occident que tenter d’y relancer les naissances est quasi mission impossible !
    Personne ne veut assumer les responsabilités et les résultats de l’accouplement et en parallèle enfant est devenu synonyme de dépense !


  • C’est normal, après le pic qu’il y a eu dans le passé, et les divers progrès... la natalité baisse, la population décline un peu, (pic de naissance - pic de décès),décroissance, et puis voilà.

    Si nous n’etions pas obligés de nous soumettre à ces histoires de croissance mondiale infinie,de concurrence, la vie aurait repris tranquillement son cours, et l’espace laissé vacant aurait été spontanément repeuplé en temps et en heure.


  • Ils sont bien mignons avec leur campagne de pub ,mais pour avoir un enfant il faut réunir toutes les conditions .Économiquement il faut la capacité ,élever un enfant demande un travail à plein temps ,on ne fait pas un enfant comme si on allait acheter sa baguette ,on lui veut un entourage ,des conditions saines ,et pour ce qui est de la vie actuelle ,ça fait réfléchir .On veut le mieux pour son gamin ,est c’est normal .Avant de parler de démographie ,il faut que les autorités Italiennes réunisse toutes les conditions .Ils sont loin du compte.


  • Les arguments de la campagne sont très médiocres, ils auraient voulu la saboter qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement .


  • #1548019

    Pourquoi ne s’inspire_t_il pas de ce qui se fait en Russie depuis 10 ans, avec succes ?


  • Ils sont marrant mais pour la reproduction il faut quoi :
    (déja des gens qui veulent)
    mais très souvent / surtout ça se fait dans une certaine sécurité :
    matérielle émotionnelle et quelque part pas en nomade


  • #1548457
    le 04/09/2016 par Tigre d’Arkan...
    Une campagne de com’ peut-elle relancer la natalité ?

    Une campagne de com’ peut-elle relancer la natalité ?
    Il aurait fallu demander ça à E.Bernays.....


Commentaires suivants