Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Afrique : un suicide par la démographie

Le seul moyen pour le continent africain de survivre à la catastrophe démographique c’est subordonner toutes les politiques d’aides et subventions au planning familial, estime le spécialiste de l’Afrique Bernard Lugan.

 

Dans les années 1950-1960 la population de tout le continent africain était de +/- 275 millions d’habitants, soit 9 % de la population mondiale. Dans les années 1990 les Africains étaient 640 millions et ils totalisaient alors 12% de la population mondiale. Dans les années 2050, ils seront entre 2 et 3 milliards (dont 90 % au Sud du Sahara), soit 25 % de la population du globe, puis 4,2 milliards en 2100, soit 1/3 de la population mondiale. En 2050, 40 % des naissances mondiales seront africaines, ce qui, ajouté à la baisse de la mortalité, va conduire à une inéluctable catastrophe.

Avec un taux de fécondité variant entre 3 et 4,8 enfants par femme, l’Afrique voit sa population augmenter de 3 % par an, ce qui entraîne un doublement tous les 20 ans. Nous sommes en présence d’une exception africaine car partout ailleurs dans le monde, la tendance a été inversée. L’apogée de la démographie mondiale a ainsi été atteint dans les années 1970 avec un taux de 2,1 % d’augmentation annuelle. Puis le taux d’accroissement a baissé à 1,7 % dans la décennie 1990, Asie incluse. L’Afrique n’a pas suivi ce mouvement.

Les projections actuelles de population africaine partent cependant du postulat de la baisse de l’ISF (Indice synthétique de fécondité) qui permet d’évaluer le nombre d’enfants mis au monde par une femme en age de procréer. Toutes ces données postulent une baisse de 50 % de l’ISF africain en 30 ans. Dans la décennie 1990, il était de 6,7 enfants par femme et il est postulé qu’il baissera à 3,4 en 2020. Les experts peuvent ainsi annoncer que lcet indice passera à 2,1 % en 2020. Or, il s’agit d’un postulat qui, pour le moment, ne semble pas se vérifier. Depuis la fin de la seconde moitié de la décennie 1990, l’ISF a certes très légèrement baissé au Kenya ou au Zimbabwe, mais dans le même temps il a augmenté en Éthiopie, au Mali et en RCA, passant respectivement de 6 à 7,5 ; de 6 à 7 et de 5 à 6. Quant à la Somalie on y compte 6,4 enfants par femme et 6,1 en RDC.

 

L’exemple du Niger illustre la catastrophe annoncée

Le cas du Sahel est particulièrement parlant. Voilà en effet une région incapable de nourrir ses habitants et où la population double quasiment tous les 20 ans en raison d’un accroissement de 3,9 % par an et une moyenne de 7,6 enfants par femme. En 2040, cette région fragile, en voie de désertification et aux ressources plus que limitées, devra ainsi faire vivre plus de 150 millions d’habitants. Cette explosion démographique a pour conséquence un phénomène d’extension des terres arables aux dépens des pâturages, d’où des conflits entre populations, une surexploitation des puits et leur tarissement.

Lire la suite de l’article sur 24bourse.fr

Retrouvez Bernard Lugan sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1529592

    L’armée de réserve du capital, tous en Europe !!!


  • #1529608
    le 07/08/2016 par matador
    Afrique : un suicide par la démographie

    Bon les migrants ce n’est que le début alors ?


  • #1529611
    le 07/08/2016 par la pythie
    Afrique : un suicide par la démographie

    question à un million : comment peut-on évaluer la population d’Afrique, sachant que ce continent ne dispose pas de cadastres et où la notion d’Etat fort n’existe pour ainsi dire pas ?

     

    • #1529926
      le 07/08/2016 par Mongo Beti
      Afrique : un suicide par la démographie

      Bonne question.
      Pou avoir vécu dans divers pays (Sénégal, Côte d’Ivoire, Cameroun et Burkina Faso), je dirai même que la fécondité (du moins dans les grandes villes) a tendance a s’aligner sur les chiffres occidentaux (je voyais rarement des familles avec plus de 3 enfants..). Après dans les campagnes oui, c’est autre chose, mais comme tu le signales si bien, comment être sûr de la fiabilité des chiffres ?


    • #1529990

      Il existe des recensements dans les pays africains, des fichiers d’etat civil, des listes électorales...Bref, à 5 ou 10% près, il est quand meme possible d’avoir des estimations. Pour le taux de fécondité, les chiffres des maternités doivent permettre de connaître assez bien la moyenne nationale et faire des prévisions d’évolution démographique.

      C’est un vaste sujet, voilà par exemple les méthodes des années 80-90 : http://horizon.documentation.ird.fr...


  • #1529612

    Le probleme est mal pose. Si les bobos laissaient les africains entre eux, sans "aide au tiers monde" cela rendrait le regulateur naturel a ce continent. Voyez Dr. William Pearce a ce sujet.

     

    • #1529692
      le 07/08/2016 par Andreas
      Afrique : un suicide par la démographie

      Crois-tu vraiment à ce que tu ecris ? Je suis desolé, tu ne sais rien de l’economie, de la politique et encore moins de la goepolitique. S’il n’ y avait pas des pays dit du "tiers-monde", il n’ y aurait plus des pays dit "developpés". Informes-toi de ce qu’ont fait la banque mondiale et le FMI en Afrique. Crois-tu vraiment que l’aide au "tiers-monde" aide vraiment le "tiers-monde" ?. Derriere les ONG dit humanitaires se cache en general une mafia internationale. Pour toi la France est-elle est pays developpé ? Regardes la dette de tous les pays de l’UE et poses-toi la question de savoir : Comment un pays surendeté peut dire qu’il est riche ?

      Cordialement.


    • #1529947

      "Sans aide au tiers-monde" la population se régulera par la famine et les maladies. C’est ça ou le planning familial, je pense que l’une des deux solutions est préférable.


  • #1529624
    le 07/08/2016 par Bank Kartel
    Afrique : un suicide par la démographie

    Solution pour renverser le flux migratoires : Expatrier les pro-immigration et pro-réfugiés ainsi que les bobo et les féministes en afrique. S’ils aiment tant les noirs ils devraient aussi aimer et respecter leur pays, leur culture et leur civilisation.

     

    • #1529696
      le 07/08/2016 par Andreas
      Afrique : un suicide par la démographie

      C’est plutot le contraire que l’empire planifie. Les blancs seront deportés en Afrique et les Africains en Europe. Le grand remplacement. Dans 100 ans l’homme blanc sera en Europe une espece rare que l’empire exposera dans les jardiens zoologiques pour les touristes.

      Cordialement.


    • #1529698

      Qui plus est des bobos formés et éduqués qui répondent à des besoins sur ces territoires !
      De même pour l’Algérie , tout ces immigrés formés dans les écoles de la république Francaise seraient plus utiles là bas qu’ici , il y a d’ailleurs un programe Algérien qui va dans ce sens .


    • #1529717
      le 07/08/2016 par Kabyle
      Afrique : un suicide par la démographie

      C’est exactement ce que je dis à tous les pros métissages


  • #1529682

    Il faudrait faire voter une loi dans chaque pays africain, faire maximum 2 gosses par foyer sous peine d’une forte amende ou d’un emprisonnement comme en Chine c’est la seule solution.


  • #1529688
    le 07/08/2016 par kabouli
    Afrique : un suicide par la démographie

    La densité de la population africaine est encore quatre fois intérieure à celle de l’Europe et elle est largement inférieure à la moyenne mondiale.
    En Afrique et cela contrairement à l’Asie les régions des fleuves sont peu peuplées - cela peut changer.
    L’Afrique n’a retrouvé que récemment l’importance démographique qu’elle avait AVANT LA COLONISATION - 16% de la population mondiale ( pendant la colonisation cette population africaine ne représentait plus que 9% de cette population mondiale.
    Il s’ensuit dont que sa densité lui laisse encore de beaux jours devant elle. Ce qu’il y a craindre de l’Afrique c’est plutôt sa révolte car bien que son territoire soit très riche ses populations vivent dans le dénuement le plus complet.
    L’accroissement des populations n’a pas forcément d’effets négatifs - au contraire - l’intensification démographique favorise l’intelligence puisque la nature n’est plus considérée comme survenant à tous les besoins mais l’homme prend conscience que son avenir dépend des solutions qu’ils inventera. Il est vrai aussi que cette intensification est souvent mal vécue par les populations environnantes moins prolifiques.
    Monsieur LUGAN prône semble-t-il une politique malthusienne qui est le dada de la Chine actuelle et des difficultés humaines que celle-ci connaît.L’accroissement des populations ne dépend pas des mesures prises autoritairement mais de la sagesse des hommes et c’est cette sagesse que les états ne veulent pas voir à l’œuvre - bien que ce soit elle qui à la fin triomphe.

     

    • #1529972

      Ce serait bien de citer d’où sortent vos chiffres. Il est assez clair que la technologie occidentale (médecine, agronomie, mécanisation) est la raison numéro 1 de l’explosion démographique de l’Afrique au 20ème siècle, donc laisser entendre que la colonisation est responsable de la perte de poids africaine dans la démographie mondiale c’est n’importe quoi.

      L’Algérie avait 1 à 3 millions d’habitants en 1830 (Lugan dit 1, d’autres auteurs estiment à 3), en 1962 on est passé à 12 millions, aujourd’hui 45. ( http://nice.algerianiste.free.fr/pa... )
      L’Egypte passe de 4 millions en 1805 à 18 millions en 1945, 85 millions en 2015 ( https://en.wikipedia.org/wiki/Demog... ).
      On pourrait dire la même chose de beaucoup des pays africains essentiellement désertiques qui ont bénéficié à plein des avancées en matière d’irrigation et d’engrais.

      A titre de comparaison, la France avait environ 30 millions d’habitants en 1800, 65-70 aujourd’hui, donc un doublement en 200 ans. Donc NON l’Afrique n’était pas un mastodonte démographique avant la colonisation, en tout cas pas au Maghreb, au Sahel et en Afrique australe.


    • #1530069
      le 08/08/2016 par kabouli
      Afrique : un suicide par la démographie

      Apero...Mes informations viennent de Wikipédia ( démographie de l’Afrique) . En tout cas rien à voir avec les projections de LUGAN.On peut penser que la colonisation avec ses guerres, son esclavage et ses génocides (Congo belge) a fait regressée démographiquement l’Afrique comparativement aux autres continents . La démographie africaine récente qui inquiète tant LUGAN n’est qu’un simple rattrapage.
      L’Afrique avant la colonisation connaissait des modes de vies ou le contrôle des naissances était la règle. Non un contrôle des naissances malthusien étatique et anti-naturel. Les sociétés pastorales ou agricoles s’autolimitent naturellement ce sont les indépendances et les libertés espérées et non la colonisation qui ont provoquées l’explosion démographique de l’Afrique.En Afrique du nord du temps de la France neuf millions d’algériens - 1 millions à la conquête - mais vingt millions de plus après.L’Europe aussi a connu cette explosion dans le même temps.
      La médecine a peu d’impact en Afrique tout simplement parce que les médecins sont rares d’ailleurs des études anciennes -Illich je crois - montraient pour l’Europe (alors vous pensez pour l’Afrique) ...que c’est le tout-a-l’égout qui est responsable de la disparition des épidémies et non pas la médecine comme les vaccinations ne sont pas responsables de l’éradication des maladies qui a lieu bien avant de leur mise en oeuvre.
      Il semble qu’avec le capitalisme, les gens - qui ne sont pas génocidés - après un temps prennent confiance dans le monde en faisant des enfants. C’est le croissez et multipliez chrétien.Faire des enfants signifie avoir confiance dans l’avenir, par définition l’enfant est un projet. Le capitalisme suscite l’ optimisme mais gère cet optimisme d’une façon désastreuse . Il suscite l’espoir mais a pour nature de désespérer les gens.
      Le malthusianisme n’a rien de naturel, il est aussi naturel que peut l’être l’appât du gain et l’usure de la société libérale. Par définition dans le malthusianisme ce n’est pas la nature qui commande mais l’Etat qui par des mesures répressives tente de colmater l’optimisme que la production a générée. S’il y a quelque chose de naturel dans l’homme c’est le désir d’enfant.


  • #1529701
    le 07/08/2016 par Gonzague
    Afrique : un suicide par la démographie

    Le QI moyen d’un Africain subsaharien est de 30 points inférieur à celui des Asiatiques et des Européens (100 en moyenne contre 70 en moyenne). Ceci explique peut-être le retard de développement de l’Afrique noire, pas seulement dû au colonialisme et au néo colonialisme des Européens.
    Je sais que ce n’est pas politiquement correct mais c’est un fait scientifique avéré. Le politiquement correct n’a pas le pouvoir de modifier la réalité.
    Ensuite, ces écarts très importants de QI moyen sont aussi dus à des facteurs économiques et civilisationnels puisque les Africains vivant dans les pays riches occidentaux ont un QI plus élevé que ceux qui sont restés en Afrique (moyenne de 85).

     

    • #1529762
      le 07/08/2016 par Andreas
      Afrique : un suicide par la démographie

      "Je sais que ce n’est pas politiquement correct mais c’est un fait scientifique avéré"

      Oh la, voila encore un qui confond tout. Tu crois encore a la science normative ? Selon la science l’homme a atteri sur la lune. Tu en crois ? Crois-tu que tout ce qui est ecrit dans les livres d’histoire et science sont vrai ? Crois-tu a la gravitation ? Crois-tu que la terre est ronde ? En ben a l’ecole comme a l’universite on nous apprend ce qu’il faut savoir, mais pas ce qu’il ne faut pas savoir. Comme disait Guillemin : Il faut chercher dans les ordures pour savoir comment le monde fonctionne reellement.

      Salut a toi et mets-toi au boulot


    • #1529787
      le 07/08/2016 par Décaféiné
      Afrique : un suicide par la démographie

      Terminer un commentaire qui condamne la science normative et l’éducation institutionnelle par une citation de Guillemin, historien d’Etat. Ok.


    • #1529838
      le 07/08/2016 par Andreas
      Afrique : un suicide par la démographie

      @Décaféiné

      Informez-vous bien sur Guillemin. Pour etre dissident, il faut etre avant tout dans le systeme pour en decouvrir les failles. Guillemin a force de vouloir chercher sur les ordures, n’etait pas dans la ligne du systeme et traité de tout les maux. Voire Robert Faurisson, Soral, Dieudo etc..n’etaient-ils pas dans le systeme avant de devenir dissident ? Moi egalement etant formaté(scientifique) par le systeme, le rejette maintenant.

      Cordialement.


    • #1529863
      le 07/08/2016 par matador
      Afrique : un suicide par la démographie

      Réduire l intelligence au QI montre qu’il te manque des fondamentaux. Grave ton message.
      L intelligence , au sens large, est protéiforme.


    • #1529885
      le 07/08/2016 par remetteur
      Afrique : un suicide par la démographie

      Gonzague, sauf mon respect... As-tu déjà conduit une automobile, ou emprunté un aéroplane ? As-tu déjà fait un saut entre deux rochers... ? Non parce que tu vois, tout ça met en œuvre toutes ces choses naturelles que tu semble nier. La gravité, l’inertie, les forces de la "nature", tout ça.


    • #1529921
      le 07/08/2016 par Mongo Beti
      Afrique : un suicide par la démographie

      @ GonzagueTriste vision ethnocentrée de l’intelligence.. le QI mesurerait l’intelligence.. Saurais-tu seulement définir ce qu’est l’intelligence ? tu mesures ça comment ?
      - Qui de Einstein ou Mozart était plus intelligent ? aurait un meilleur QI ?
      - Le chasseur Bushman qui maitrise sa savane africaine, les différentes techniques de survie de son environnement est-t-il forcément moins intelligent que l’occidental "moyen" ? en vertu de quoi ?
      Ce qui me dérange dans ton raisonnement ce n’est pas tellement que tel ou tel peuple aurait un QI plus ou moins élevé qu’un autre, mais plutôt les critères sur lesquels ledit QI est calculé. . .
      Tout comme les conneries style "indice du bonheur"


    • #1530141
      le 08/08/2016 par Leïla
      Afrique : un suicide par la démographie

      Il y en a encore qui confondent intelligence et instruction ! Bon.. ben, on est pas sortie de l’auberge !. (dixit Gonzague).


    • #1530294
      le 08/08/2016 par marc schmit
      Afrique : un suicide par la démographie

      et le QI du peuple élu c’est 115-120 d’après ce type d’étude !! Le QI et ces études démontrent des aptitudes, mais en aucun cas juge de l’intelligence ! Et l’intelligence n’est pas non plus un facteur du bonheur, la seul chose qui compte sur cette terre. L’enfant yankee n’est pas plus heureux que l’enfant camerounais, de même pour les adultes


  • #1529745
    le 07/08/2016 par Erdoval
    Afrique : un suicide par la démographie

    M. Lugan voit l’avenir de l’Afrique tout en noir ! Ceci dit comparé aux chiffres de l’Inde et de la Chine il n’y aurait pas de quoi s’affoler. C’est ce que semble penser les africains qui disposent d’un continent bien plus vaste que les deux pays cités et encore considérablement moins peuplé. Et puis comme ils ont l’art de s’entretuer à la machette et de s’entredévorer avec leurs sorcelleries en tous genres il faut leur faire confiance ; ils sauront résoudre mieux que nous, sans s’embarrasser des droits de l’homme, les problèmes que cette natalité leur posera. Ils n’ont pas peur du sang et adorent le faire couler à tout propos. Ils raffolent des funérailles ; ils passeraient leur temps à ça. Pour cela il faut bien qu’il y ait des morts. L’Afrique est une terre de sacrifices. Ce comportement nataliste n’est-il pas déjà en soi une contestation violente des droits de l’homme ? En effet ces géniteurs acharnés ne se préoccupent pas de l’avenir de leurs enfants. Alors pourquoi l’homme blanc devrait-il s’en préoccuper ? L’important n’est-il pas qu’ils restent chez eux alors que déjà l’envahissement est patent et se traduit par l’aggravation de l’insécurité chez nous. Et encore ce n’est qu’un début du phénomène ; on nous parle de la violence des banlieues en laissant croire qu’elle est principalement maghrébine. Alors que le terrain est de plus en plus occupé par les subsahariens qui n’hésitent pas sur les méthodes pour s’accaparer par la violence en groupe le bien d’autrui. C’est bien gentil de penser à l’Afrique mais c’est mieux de penser aux conséquences chez nous de la politique immigrationniste européenne. Il est temps de remettre en cause cette politique et de se préoccuper activement d’assimiler toute une masse de population qui constitue une menace évidente pour la tranquillité publique. L’affaire Adama Traoré et bien d’autres avant elle, telle l’affaire du gang des barbares dans un autre registre, ne sont que des avertissements. Les français devraient comprendre que leurs gouvernants ne s’attacheront à les protéger en changeant de politiques que s’ils l’exigent fermement d’eux. Mais cela suppose d’abord de changer de politiciens car nos idéologues bienpensants sont bien incapables de se remettre en cause.


  • #1529785
    le 07/08/2016 par krumble
    Afrique : un suicide par la démographie

    DONC nous devrions considérer que des statistiques linéaires sont valables en ce qui concerne la démographie de l’Afrique mais pas en ce qui concerne le climat. Mais vous vous relisez des fois ou quoi ? L’Afrique n’hébergera probablement pas 1/4 et encore moins 1/3 de la population mondiale si on prends en compte des variables aussi basiques que l’auto-régulation du taux de fécondité en fonction de la modernisation des mœurs et de l’émigration. L’Afrique est morete, vive l’Afrique.


  • #1529861

    La démographie est le seul gros probleme pour les décennies à venir, je dis bien le seul . C’est le drame de l’ Afrique, comment loger et nourrir toutes ces personnes ? De sacrées guerres en perspective...et pas seulement en Afrique...tout cela est prévisible depuis environ 50ans.


  • #1529865

    Cousin à fait une vidéo très pertinente sur le faux problème de la démographie lorsque posé de façon scindée comme dans cet article :
    https://www.youtube.com/watch?v=F08...


  • #1529881
    le 07/08/2016 par remetteur
    Afrique : un suicide par la démographie

    MR Lugan a une grande, une gigantesque connaissance de l’Afrique du passé. Mais visiblement il n’a aucune connaissance ni de l’afrique ni du monde du présent , en encore moins de l’avenir (et comment le lui reprocher ?! On est d’accord, nul n’est Nostradamus en ce bas monde). Mais franchement, de quelle surpopulation parle-t-on. Il ne me semblait pas, jusqu’à présent, que MR Lugan était un gauchiste keynesien. Mais finalement, il semblerait que tout soit possible. Non mais sans déconner. Vous croyez vraiment que les africains vont continuer de faire 7 ou 8 gosses en moyennes, alors qu’ils sont tous en mesure de se connecter à Pokémon GO ??? Debout les gens, il y a des sociologues, et mieux encore, des anthropologues, parmi nous, non ? Non mais sérieux. Mr. Lugan, sauf votre respect je pense que vous vous trompe énormément sur ce coup. L’Afrique jamais ne sera surpeuplée par voie naturelle. Pas plus que l’Europe ou les Amériques ne le sont, pas plus que l’Asie ne l’est (certaines zones sont surpeuplées, mais globalement, l’Asie est un immense désert parsemée de rares zones de population dense).


  • #1529996

    Encore une analyse terriblement pertinente, qui va faire pousser de hauts cris à toute la camarilla du politiquement correct et qui va valoir d’abondantes injures à son auteur !!!


  • #1530342
    le 08/08/2016 par Paul82
    Afrique : un suicide par la démographie

    Le constat n’est hélas pas nouveau. Ca fait des années qu’on le dit, et les dirigeants africains (surtout en Afrique noire) s’en foutent complètement (ou presque).

    Oui le Niger (et le Mali) sont des caricatures : ils pullulent ! Le parfait contraste avec l’Europe, où les enfants indigènes se font rares....
    Oui, quand le taux de croissance démographique est très supérieur à celui de l’économie, le développement n’est qu’un mot.

    J’entends tout de suite ceux qui s’insurgent : Lugan prône le malthusianisme. Ben oui, vous voulez faire quoi au juste ? Personne ne réclame la politique de l’enfant unique chinoise - inapplicable de toute façon en Afrique. J’ignore quel est le taux exact pour la pérennité des peuples - en France, on évoque souvent le 2,1 enfants par femmes, mais ce serait à nuancer - est-il de 3 ou 4 enfants par femmes, selon les conditions sanitaires générales ? Mais qu’on arrête de pulluler : 8 enfants par femmes, c’est irresponsable, et à terme générateur de guerre, comme le craignait le révérend Malthus au 18e siècle.

    La seule objection que je ferais à monsieur Lugan est qu’au final ce seront aux peuples de se décider, et donc leurs dirigeants. Une "action externe" (aides internationale etc), surtout en ce domaine est mal vue.... Que les Africains prennent leur destin en main.


  • #1530521
    le 08/08/2016 par Paxromana41
    Afrique : un suicide par la démographie

    Mais à quoi sert l’ONU...


  • #1530927
    le 09/08/2016 par Nicolas Cuchet
    Afrique : un suicide par la démographie

    Si les africains veulent développer leur continent, il faut qu’ils fasse moins d’enfants et plus d’études.
    La Chine a fait la politique de l’enfant unique. C’était très bien.
    Faire 7 enfants alors qu’on peut en nourrir que 4, ça sert à quoi ?


Commentaires suivants