Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

15e "ligne directe" de Vladimir Poutine : un festival de quenelles

Quatre heures de direct avec ses administrés : qui s’y risquerait en Occident ?

Poutine compare l’ex-directeur du FBI à Snowden
et se dit prêt à lui accorder l’asile politique

 

Pendant la ligne directe annuelle avec les Russes, le locataire du Kremlin a abordé la question de l’enquête visant l’ancien directeur du FBI, en notant qu’aucune preuve d’ingérence russe dans l’élection américaine n’avait été présentée.

« [James Comey] a dit qu’il avait enregistré une conversation avec le président, et avait ensuite, via un ami, transmis l’enregistrement aux médias », a déclaré Vladimir Poutine, en répondant à une question sur les relations russo-américaines lors de la 15e édition de la ligne directe avec les citoyens russes, le 15 juin. « En quoi dans ce cas un directeur du FBI est différent de Monsieur Snowden ? Il n’est dans ce cas précis pas le chef d’un service secret, mais un lanceur d’alerte, qui défend une certaine position », a constaté le dirigeant russe.

 

 

« D’ailleurs, s’il est poursuivi aux Etats-Unis dans le cadre de cette affaire, nous sommes prêts à lui accorder l’asile politique en Russie, il doit le savoir », a ajouté Vladimir Poutine.

Le 7 juin, lors d’une session du comité du renseignement du Sénat américain, l’ex-directeur du FBI a confirmé qu’il avait transmis, par le biais d’un ami, un enregistrement de ses conversations avec Donald Trump. Selon Comey, c’est un de ses amis, un professeur d’université, qui a transmis une copie de l’enregistrement au New York Times.

Après la publication du contenu de ces conversations dans la presse, le Wall Street Journal a demandé aux services secrets américains d’avoir accès à ces enregistrements. Après enquête, il leur avait été répondu qu’il n’y avait aucune trace de tels documents, refusant toutefois d’exclure la possibilité qu’un fonctionnaire ait personnellement enregistré une conversation à la Maison Blanche.

 


 

Vladimir Poutine : « Les sanctions nous ont obligés
à mettre nos cerveaux en marche »

 

Après l’annonce de nouvelles mesures contre Moscou prises par le Sénat américain, le président russe, dans une émission télévisée, a fustigé cette décision, affirmant que Washington trouverait n’importe quel prétexte pour s’en prendre à la Russie.

Alors qu’il s’exprimait le 15 juin pour la 15e édition de la traditionnelle « ligne directe » avec les citoyens russes, le président russe Vladimir Poutine est revenu sur la nouvelle mesure votée la veille par le Sénat américain et qui prévoit de nouvelles sanctions économiques contre Moscou.

Ce nouvel amendement permettrait notamment « de nouvelles sanctions sur les secteurs clés de l’économie russe, y compris le secteur minier, les transports maritimes et les chemins de fer » et autoriserait « une assistance pour renforcer les institutions démocratiques et contre la désinformation dans les pays d’Europe centrale et orientale qui sont vulnérables à l’agression et à l’ingérence russes ».

La décision de Washington a provoqué une indignation sobre chez Vladimir Poutine, qui tout en condamnant les nouvelles sanctions, a fait part d’un certain fatalisme vis-à-vis de la situation tendue entre les États-Unis et la Russie.

« Le Sénat américain vient de faire passer un nouveau train de sanctions contre la Russie. D’ailleurs, pourquoi ? Il ne se passe pourtant rien de particulièrement extraordinaire. Comment se fait-il qu’on se mette tout à coup à nous parler à nouveau de sanctions ? S’il n’y avait pas eu la Crimée, ils auraient de toute façon inventé un autre prétexte pour contenir la Russie. »

Le président russe s’est par ailleurs voulu rassurant par rapport à la situation économique du pays, rappelant que les sanctions américaines ont également eu un impact positif sur une importante partie de l’industrie russe, notamment dans les domaines de l’ingénierie des missiles, le secteur automobile et l’agriculture.

Aussi, les dommages causés par les sanctions ne touchent pas que la Russie, selon Vladimir Poutine. Si les estimations de l’ONU avancent que les sanctions ont causé des pertes d’environ 50 milliards de dollars à la Russie (environ 1% de son PIB), elles ont également fait perdre près de 100 milliards de dollars à l’ensemble des pays qui ont approuvé les mesures antirusses.

« Les sanctions occidentales ont évidemment impacté notre économie, mais cette dernière a surtout souffert d’éléments économiques extérieurs, notamment la baisse des prix du pétrole, du gaz, des marchandises issues de l’industrie lourde », a tenu à corriger Vladimir Poutine.

« Nous avons été obligés de faire marcher nos cerveaux pour commencer à vivre d’autre chose que des pétrodollars », a-t-il ajouté.

 

 

Ne reconnaissant pas l’adhésion de la Crimée à la Fédération de Russie après le référendum de 2014, les États-Unis, l’Union européenne et leurs partenaires ont adopté des sanctions contre Moscou et plusieurs sociétés publiques et privées russes.

En retour, la Russie a également entrepris un embargo sur de nombreux produits et marchandises occidentaux. En juin 2016, Vladimir Poutine a signé un décret visant à prolonger ces contre-sanctions jusqu’à la fin de l’année 2017.

Cet embargo, qui concerne aussi bien certains produits agricoles, matières premières ou produits d’alimentation, restera donc en place dans le sillage de la décision des pays de l’Union européenne d’étendre formellement leurs propres restrictions vis-à-vis de Moscou.

(Source)

 


 

« La force d’un dirigeant est déterminée non par sa poignée de main
mais par la façon dont il mène les affaires de son pays »

 

2017 marque la 15e ligne directe du président russe avec ses citoyens. Pendant plusieurs heures, il répond à leurs questions sur tous les sujets, des problèmes de tous les jours à ceux de politique étrangère.

[...]

La ligne directe avec Vladimir Poutine a commencé avec l’économie. Le président russe a souligné que la récession de l’économie russe avaient été surmontée. « Nous sommes revenu à une période de croissance économique », a-t-il précisé.

« Voilà trois trimestres que notre PIB est en hausse. […] Le taux d’inflation est le plus bas de notre histoire récente, ayant atteint 4,1% », a poursuivi Vladimir Poutine.

[...]

La première question retransmise par vidéo a été posée par une jeune enseignante. Elle a critiqué le niveau des salaires de jeunes spécialistes. Le président s’est étonné du fait que son salaire soit trois fois inférieur à celui de spécialistes plus expérimentés et a promis de régler cette injustice.

[...]

« Le problème démographique est l’un de ceux qui affectent le plus la société. » Selon Vladimir Poutine, depuis les années 1940, tous les 25 ans la Russie voit une baisse démographique. La dernière a eu lieu au début des années 1990, après la chute de l’USSR.

« Maintenant, la quantité des femmes âgées de 20 à 30 ans est de 30% inférieure à celle des 30-40 ans. […] Pourtant, les naissances en Russie se multiplient à un rythme que l’Europe n’a jamais vu », a-t-il conclu.

[...]

Un citoyen russe s’est étonné du soudain regain d’activité, y compris militaire, dans la région arctique. Le président russe a précisé que l’Arctique était une région d’une grande importance.

« Je ne voudrais pas dramatiser, mais les experts savent que des sous-marins nucléaires américains sont en service en Norvège, à 15 minutes de vol de Moscou. Nous devons comprendre ce qui s’y passe et nous nous y employons. Nous devons défendre cette côte de façon appropriée », a-t-il expliqué.

[...]

« La force d’un dirigeant est déterminée non par sa poignée de main mais par la façon dont il mène les affaires de son pays », a déclaré Vladimir Poutine.

Lire l’intégralité du compte-rendu sur francais.rt.com

 


 

L’émission en intégralité

 

Qui est le « leader du monde libre » ?
Des éléments de réponse, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’interview que Oliver Stone a donne a CBS lundi a ete censure pour cette phrase :
    « Israel had far more involvement in the US election than Russia »
    « Israel a eu beaucoup plus d’interference dans l’election US que la Russie »

     

  • Monsieur le Président Poutine, aidez les Patriotes Français à libérer la France. Cà devient infernal, et vous savez que l’élection de "Macron" ne réprésente pas la réalité, c’est un coup d’état institutionnel. Traduction en Russe pour que cà soit bien audible en Russie : Г-н Путин, французские патриоты помогают освободить Францию. Ка становится адским, и вы знаете, что Macro выборы не представляют реальность представляет собой институциональный переворот состояние

     

    • Vous auriez pu nous épargner une traduction aussi foireuse digne de Google Trad.
      Je me permets ici une rapide traduction de vos propos, étant moi même en 3eme année de Licence de russe.
      Уважаемый Президент России,
      Владимир Владимирович, помогите французским патриотам освободить Францию от глобалистов. Вы, конечно, знаете, что тот факт, что Макрон победил на этих выборах не означает, что большинству французов понравились результаты этих президентских выборов.
      На наш взгляд, это было настоящим "Coup d’Etat".
      Juste histoire de paraître un peu plus crédibles auprès d’eux...


    • excelent russe tim :)


    • Ouais enfin, vous croyez vraiment que Poutine va vous lire ?


    • @Tim
      Si je puis me permettre, vous faites une licence LLCE ou LEA ?
      Vous conseilleriez laquelle pour acquérir un russe très solide ?
      Merci d’avance...


  • C’est envoyé. Merci à ce mec qui dit au monde ce que tout le monde pense tout-bas.

     

  • #1746460

    S il participe au bal des quenelles, il sera difficile à battre, à moins de refaire concourir AhmaniNedjad

     

    • #1746845

      Putain les gars, vous le faites exprès sur l’orthographe, surtout des noms propres !
      C’est pas comme si vous n’aviez pas l’internet et d’informatique qui offre tout un tas de bons outils !!!
      Honte à vous.

      Je corrige donc : Mahmoud Ahmadinejad et pas « AhmaniNedjad » !


  • #1746473

    1) FBI/Snowden : quand la moitié des américains qui comptent se retrouveront en exile politique à Moscou ça va devenir grand guignolesque.

    2) Sanctions : C’est bien connu Ce qui ne tue pas renforce

     

    • #1746533
      le 15/06/2017 par le Trou de l’Univers inconnu
      15e "ligne directe" de Vladimir Poutine : un festival de quenelles

      Ce qui ne tue pas blesse.
      Faut arrêter avec les poncifs. Citer ces conneries ne rend pas intelligents, ni lucides,.


    • #1746612

      @Trou de l’Univers inconnu

      Ça dépend des gens. Moi je me base sur mon expérience. À soixante cinq ans j’ai le droit. Tout ce que j’ai réussi dans la vie ça a toujours été sous contraintes, dans l’urgence et pas le choix.

      Je sais qu’ils sont nombreux ceux qui ont été blessés par la vie. Ça pleurniche pas mal par là dirait Dieudo.

      Les perdants ont trois points en communs :

      1) Ils n’ont aucun talent
      2) Ce sont des branleurs allergiques à l’effort
      3) Il n’ont vraiment pas de chance, leur tartine tombe toujours du côté beurré.

      Les gagnants ont trois points en communs :

      1) Ils sont talentueux
      2) Ils sont bosseur de chez bosseur
      3) Ils ont de la chance

      C’est pas juste hein ?

      Le Président Poutine (c’est tout de même pas rien) en est la preuve vivante lorsqu’il nous confirme que les sanctions les ont rendus intelligents. Avant les sanctions la Fédération de Russie importait tout plein de trucs d’Europe, beaucoup de bouffe notamment, porcs, produits laitiers, fruits... Ils ne sont pas plus cons qu’un autre, maintenant ils produisent tout ça chez eux. Ils se sont même aperçus que leurs terres ne sont pas pourries à 90 % comme les notres (voir le couple Bourguignon). Et chez eux les OGM sont forbiden, verboten depuis 2005. Il n’est pas exclus que dans un avenir proche nous devrons importer de chez eux de quoi nous nourrir sainement à leurs conditions. Les sanctions ne les ont pas tués, elles les ont renforcés.

      CQFD


    • Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort. Certes, mais on dit aussi que le ridicule ne tue pas. Donc le ridicule vous rend plus fort ?


    • O.Lobry
      Je te lis depuis un moment et je me demande si tu es un mythomane ou juste une grande bouche.


    • #1746924

      @ Mandark

      J’ai été élevé en Angleterre et, chez eux, être self conscious est un très vilain défaut. Si tu préfères, je me fous complètement de l’impression que je donne ainsi que de l’opinion que l’on peut bien avoir de moi.

      En revanche les français sont tous atteints d’un syndrome qui les paralyse tout le temps : La peur de passer pour un con. Le nombre de conneries que les français peuvent faire pour « sauver la face » c’est terrible.

      D’ailleurs les anglais n’ont pas de mot pour pour dire ridicule. Il disent ridicule en français parce que ça ne concerne qu’eux.
      .
      Gotcha !


    • #1746941

      @ Bens



      Je me demande si tu es un mythomane ou juste une grande bouche




      .
      Un mythomane c’est quelqu’un qui s’invente une vie, un imposteur qui se fait passer pour ce qu’il n’est pas. Nous sommes d’accord ? Aussi, si tu me diagnostiques mythomane j’espère pour toi que tu as les jolis diplômes de psy qui vont avec sinon ça fait de toi... Un mythomane.

      Quant à ma grande gueule (1) let me tell you a secret : avoir du culot et une grande gueule est un putain d’atout dans la vie. C’est grâce à ma grande gueule et à mon culot que j’ai franchi tout plein d’obstacles et de portes pour faire des choses rigolotes et intéressantes. Et toi, tu fais quoi dans la vie ? Tu distribues des bons et des mauvais points ?

      (1) Ça fait bizarre de dire « grande bouche ». T’es suisse ? Belge ? Québécois ? Burkinabé ?


    • Sur quoi s’appuie précisément votre hypothèse de la mythomanie @Ben ? Je dis ça pour vous, faudrait pas que cette histoire de mythomanie se retourne contre vous, ce serait ballot ! :-)


  • C’est qui le Poutine français ?
    Peut-on comparer Poutine à Chavez ?

     

    • Non, ce n’est pas du Chavez, mais plutôt le parrain du livre de Mario Puzo, qui a donné le film que tout le monde a vu.
      Donc Il русский Padrino, quand il s’agit des élucubrations yankees, montre une patte de velours, mais son message, largement contenu dans les griffes rentrées, est : "Attention on ne fait plus joujou".
      Il est certain qu’en décryptant sérieusement cette sortie, on découvrira trop tard qu’il y a déjà un bout de temps que l’équipe Poutine/Russie s’est déjà positionnée pour contrecarrer les velléités belliqueuses des USA.
      Les fameux joueurs d’échec russes, s’étant depuis longtemps recyclés dans les stratégies d’occupation de certaines cases du grand échiquier, vont mater ces intrus (OTAN & Cie). L’hégémonie américaine n’englobera jamais la Russie. Le patriotisme slave est beaucoup plus authentique et viril que celui frelaté/cinématographique des américains. Ce sera le suicide pour une Amérique du nord sans âme et sans réel destin, et malheureusement beaucoup de dégats.


  • Poutine est pour moi le plus grand chef d’Etat (je n’ai que 28 ans). Pourtant j’essaye toujours de ne pas trop idéaliser les personnes, mais lui quand je l’entend parler, c’est parfait, rien à à redire.


  • On peut reprocher tout un tas de choses à Poutine comme à n’importe quel chef d’Etat de ce monde . Mais au final la Russie a Poutine, la France Maqueron et en tant que français j’ai juste envie de pleurer ...


  • Quand on compare Poutine versus Flanby ou versus Macron, on se dit merde qu’est-ce qu’on a fait ou pas fait pour se taper des fifres pareils.

     

    • Nous ? Rien, on a rien fait, mais une certaine oligarchie a tout fait depuis 50 ans pour qu on en arrive là aujourd’hui. Et comme le processus a été tres long et tres intélligement distillé dans l’esprit des français, ces derniers ne s’en sont pas rendu compte et même s’ils le decouvraient (un jour, sic) ils ne pourraient l’admettre.
      Encore une fois, reconnaitre qu’on s’est trompé ne pose en general aucun pb, mais reconnaitre qu’on s’est fait trompé (cad qu on est un "crétin" facile à manipuler) est inacceptable pour la majorité d’entre nous...


  • President Trump et Poutine ont au moins une chose en commun. Leurs beau-fils !.


  • Poutine ne se laisse pas abattre , c’est ça la force d’un vrai chef d’état .La preuve en est , puisque les sanctions affligées à la Russie ont renforcé leur savoir faire en faisant fonctionner leurs cerveaux .D’un mal ,il le transforme en bien .La Russie est un grand pays géré par un grand chef d’état .Comment peut -on éviter de faire de la Russie un partenaire Européen .


  • #1746687

    Entendu hier sur France culture un édito très à charge sur le rôle de la Russie dans la campagne présidentielle américaine.
    Sauf qu’à aucun moment la manière dont ce pays aurait impacté le résultat n’est explicité. Toujours ces mêmes procès d’intention noyés dans du sophisme qui tourne en rond pour épater et entourlouper l’auditeur.
    Si ce n’était ma (pas si saine finalement) curiosité toujours aiguisée je n’y retournerais plus.


  • « un enregistrement de ses conversations »
    C’est un verbatim (pas une bande sonore) que Comey retranscrivait de mémoire au sortir du bureau de Trump.


  • Quand on voit cet homme, sa tranquillité, son humour et son intelligence, on essaie de nous le faire passer pour le diable en personne ( et on y arrive par un battage médiatique incessant) ? De qui se moque-t-on ? Franchement, nous sommes tombés bien bas.


  • L’addition d’une grande intelligence politique et d’une grosse paire de couilles !


  • Vladimir ne connait pas la langue de bois, clair, concis, intelligible par tous aucune envolée droit de l’hommiste, pas de cause lgbt à défendre, ni heures les plus sombre de notre histoire et en plus humour décapant, grande modestie. Il est plus qu’un président , c’est un ami.


  • Un président qui donne l’occasion lors de discours en direct à tous citoyens de s’exprimer avec lui via la technologie d’aujourd’hui tout en prenant des notes au lieu d’écouté les mêmes guignols de foire médiatique dit « officiels » que l’on nous impose en boucle. Les autres pays peuvent justement en prendre de la graine au lieu de brasser du vent à longueur de temps.


  • Allez voir les commentaires des internautes sur Youtube et vous passerez un bon WE, l’eveil des consciences commencent à porter ses fruits...

    Poutine a, en plus, le sens de l’humour avec sa déclaration d’acceuillir James Comey en tant que réfugié politique...


  • #1746950

    Le Président Poutine a vu son pays s’effondrer deux fois : d’abord l’effondrement de l’URSS puis la séquence Boris Eltsin.

    Ça nous donne maintenant un chef d’état qui entend l’hymne de son pays avec une certaine émotion :

    https://youtu.be/YvMU0m9Ppyg


  • Purée cette interview en directe est tellement différente que ce qui est fait en France. Ok, la Russie est un plus grand pays, mais bon, à ce point. C’est incroyable ce qu’il se passe en France en ce moment, je n’en reviens pas de la collaboration permanente des médias avec le pouvoir. C’est vraiment foutu. Sans parler des nouveaux parlementaires, probablement souvent presque débiles profonds, ou escrocs assumés.


  • J’espère que le destin prêtera vie le plus longtemps possible à Vladimir Vladimirovitch, sauveur de la Russie. Après lui, le chaos ?


  • C’est Yelena Isinbayeva (la perchiste) à 1:20 sur la 1ère vidéo ?


  • @Licence

    Je suis en Licence LLCE, mais des amis en LEA ont également un très bon niveau. Disons que la filière LLCE permet d’étudier en profondeur tout ce qui a trait à la langue russe, la Russie, son histoire, sa culture.
    Je n’ai que 19 ans et me destine à devenir professeur (d’où le choix d’LLCE) mais si cela vous intéresse vraiment, je vous conseille d’aller voir directement les sites des universités proposant ces différents cursus.


Commentaires suivants