Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo

 

 

Tout le monde en parle : 32 ans après, l’affaire irrésolue du « petit Grégory » connaît un étonnant et très opportun rebondissement. On rappelle que le ministre de la Justice est englué dans des affaires.
Le garçonnet de 4 ans avait été retrouvé pieds et poings liés, noyé dans la Vologne, cette rivière tranquille qui coulait au cœur de Lépanges, un petit village des Vosges, qui deviendra mondialement célèbre après le crime.

 

 

Les gendarmes en charge de l’enquête – qui n’a jamais été bouclée ni refermée, à l’image de la disparition d’Estelle Mouzin – ont réussi à cerner trois individus appartenant à la famille plus ou moins proche de la victime, et à les convoquer chez le juge. Le juge de l’époque avait été complètement dépassé par l’affaire qui avait pris une ampleur nationale. Dans un tel cas, elle ne referme pas, la justice met le paquet. Pour Grégory et pour Estelle, les cellules d’enquête se sont succédé, explorant toutes les pistes, même les plus improbables.

Une dépense que la très économe justice se permet car les enquêtes longues représentent une formation pour les policiers ou gendarmes qui s’y succèdent. Rien de tel que de se former sur une affaire complexe, où des pièces ont été soit égarées, soit bousillées, soit oubliées. Le petit juge de l’affaire Grégory n’avait pas les épaules, et il était très « impressionné » par Christine Villemin, qui a même été accusée, un temps, d’avoir tué son propre fils. Finalement, son mari se fera justice tout seul en abattant d’un coup de fusil son cousin germain, Bernard Laroche, sachant peut-être des choses que nous ne savons pas. Une histoire de famille, terrible, entre jalousies personnelles et sociales.

 

 

Mais avant de savoir qui est le Corbeau qui a annoncé par téléphone la mort de l’enfant plusieurs heures avant la découverte du corps, la nouveauté de cette histoire sans fin est que le logiciel AnaCrim a « matché », comme disent les Américains. Ou plutôt les Canadiens, car ce sont eux qui ont vendu cet instrument de recoupement aux Français au début des années 2000. Il faut dire, et on en a déjà parlé sur ce site, qu’avant Heaulmes, Fourniret et Émile Louis, personne ne croyait aux tueurs en série en France. Il a fallu se rendre à l’évidence, et ce logiciel a permis de confronter des affaires, des lieux, de méthodes, des faits, petits et grands, et d’en sortir des pistes nouvelles. C’est en quelque sorte le big data appliqué à la résolution des crimes. On enfourne le maximum d’infos dans la gueule du logiciel (12 000 pour le cas Grégory), et on attend de voir ce qui en sort. Le big data n’a pas beaucoup porté chance aux Français, puisque maintenant, on va se coller le candidat de la Banque et des Lobbies pendant 5 ans. Ça nous apprendra à rien comprendre au machiavélisme en politique.

Une qui n’est pas machiavélique, c’est bien l’Anne de Paris, abonnée à notre chronique quotidienne, tant elle symbolise la dérive féministo-sociétale de la politique actuelle. Pensez donc, après les attentats sanglants de 2015, elle veut refaire de Paris la capitale LGBT du monde, alors que les comptes de la ville sont dans le rouge. Même pas dans le rose, dans le rouge. Après son éviction, en 2020, les Parisiens paieront la facture en hausse des impôts locaux. Le socialisme, avant, c’était les soviets plus l’électricité ; aujourd’hui, c’est les impôts et les LGBT. Une véritable décadence idéologique, qui finit en dingos du fion sur un char débile qui crache une musique de merde chaque 21 juin. Ce jour-là, Dieu détourne le regard. Même le dieu des homos a honte !

 

PNG - 295.7 ko
Antoine Griezmann enlevé par les gays !!!

 

Tout est parti de Jean-Luc Romero, maire du 12e, qui a remis à l’Anne « 52 recommandations » pour une ville « plus attractive » pour les LGBT. On ne dit plus « gays » car sinon les « trans » pètent les plombs, les « lesbiennes » hurlent, les « intersexes » boudent et les « zoophiles » s’accouplent devant les mômes dans les rues. Il faut manipuler les LGBT avec des pincettes de 40cm et 1 000 précautions, sans oublier les capotes. Justement, Libé, l’organe officiel des LGBT parigots (le reste de la France n’achète plus ce bout de sopalin), lance un avertissement à la communauté de l’Anus en évoquant les dangers du « chemsex ». Le quoi ? Le chemsex, bande d’ignares, ce mélange entre des pratiques sexuelles (légèrement) déviantes et les drogues de synthèse (préfixe chem/chim). On sent qu’on va nous refaire le coup du sida et que les hétéros vont encore s’en prendre plein la gueule.

Cette pratique à risques où le sexe est associé à la prise de drogues – GHB, méthamphétamines ou cathinones, etc. – s’est démocratisée depuis une dizaine d’années avec l’apparition des applications de rencontres gays géolocalisées comme Grindr ou Scruff, et de nouveaux produits de synthèse accessibles à bas coût sur Internet. Elle procure, selon ceux qui la pratiquent, un plaisir sexuel plus important et plus intense. « C’était aussi pour compenser plein de choses : un problème d’estime de soi et un problème de performance », analyse aujourd’hui Anthony, qui a tout arrêté même s’il contrôlait sa consommation. Avec son compagnon, ils prenaient leurs produits par intraveineuse – ce que les usagers appellent slam.

Slam, grindr, scruff, que du bonheur ! Hélas, Libé nous raconte que son informateur a perdu 2 amis « chemsexeurs » après des accidents « sous produit » pendant « un plan chem ». Un fait de société qui débouche sur... 6 morts par overdose en moyenne chaque année. On dirait que les homos qui témoignent ont tous perdu les 2 mêmes amis... Heureusement, un ex-chemsexeur a trouvé des solutions : « Chaque mardi soir dans ce local situé à quelques pas du Marais, une vingtaine de chemsexeurs se retrouvent autour de sodas, de gâteaux et de fraises Tagada. » Rien de tel que de parler entre copains/copines de ses petits soucis. Mais ces centres manquent de moyens, et l’article affirme que les besoins financiers sont importants. On lance donc une grande souscription nationale pour que les chemsexeurs qui vont trop loin soient pris en charge par les contribuables qui ne savent pas s’amuser. Une idée nous vient : et si Richard Descoings, trop tôt disparu (au petit matin), était un chemsexeur ?

Au fait, les 52 popositions (lol-e, humour LGBT) de Calimero, pardon, Romero ? Franchement on s’en bat les couilles, et elles sont déjà en actu. Du coup on passe direct aux sujets du bac de philo. Ouf !
Comme vous le savez, il y a plusieurs séries, qui touchent plus ou moins leur bille en français, en culture G, en concept. Des petits Soral en puissance, le côté subversif en moins, tout de même. Donc ce matin du jeudi 15 juin 2017, boum, les sujets tombent. Les bacheliers angoissent. Les lycéens qui passent le bac de français aussi :

 

 

Le pauvre a dû passer son bac « blanc » sur du Booba, le penseur qui met l’infini (et le zéro) à la portée des cloportes :

 

 

La philo sert justement à échapper à la boobasisation des esprits...
Voici les sujets.

Sujet 1 : Suffit-il d’observer pour connaître ?
Sujet 2 : Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste ?
On va pas y passer la nuit alors on enchaîne avec les sujets (on a viré les textes et leur explication, trop long) des autres séries, S, ES et Techno :
Sujet 3 : La raison peut-elle rendre raison de tout ?
Sujet 4 : Une œuvre d’art est-elle nécessairement belle ?
Sujet 5 : Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ?
Sujet 6 : Peut-on se libérer de sa culture ?
Sujet 7 : Y a-t-il un mauvais usage de la raison ?
Sujet 8 : Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher ?

Prêts ? Vous savez, nous on n’a peur de rien, on est les Alex Honnold de la pirouette syntaxique et de la prise de risque conceptuelle, on va tenter une première mondiale : répondre à tous et à l’arrache !

- Q1 : oui et non, des fois ça suffit pas car on voit pas les ingénieries du pouvoir profond et on se fait enfumer par Macron et ses sponsors.
- Q2, droit de faire, non évidemment, sauf pour la communauté de Lumière, qui a tous les droits et les autres un seul, celui de fermer leur gueule. Ce sont eux les Justes.
- Q3 : euh, joker.
- Q4 : oui avant toute la merde de l’art contemporain inventé par les spéculateurs américains pour détruire la culture française (on reparlera une autre fois de ce grand remplacement esthétique).
- Q5 : ben ouais, va demander aux lobbies LGBT et sioniste c’te question ! Eux ils confondent le droit, un truc qui devrait être valable pour tous, et leur intérêt. Ils ont privatisé, communautarisé le droit. Qui du coup n’est plus le droit, mais leur droit.
- Q6 : oui, on peut se sortir de son acquis, surtout s’il est merdique (famille pénible, parents bornés, milieu défavorisé) avec de l’acquis, grâce à l’expérience et à la lucidité. Montand disait : « on ne change pas sa vie, on la continue ».
- Q7 : oui si tu l’appliques au Mal, c’est-à-dire au pouvoir contre les autres.
- Q8 : non, surtout pas, regardez le nombre de gonzesses qui cherchent un mec à Paris et qui trouvent rien, un peu à cause de la paire Romero-Hidalgo entre nous. Le bonheur, il faut s’en foutre : c’est l’action qui compte, et le bonheur viendra ensuite, comme un fruit mûr, si on réalise les bonnes actions. Pour soi, et pour les autres.

 

Voir aussi :

15 décembre
Un jour en France : vendredi 15 décembre 2017
Le retour de la France, le retour de Najat (et Hollande), le départ de Tex
16
14 décembre
Un jour en France : jeudi 14 décembre 2017
Le Thalys de Clint Eastwood, Marsault censuré, la ZAD crade
37
13 décembre
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
27
12 décembre
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
20
11 décembre
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
8 décembre
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
7 décembre
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
6 décembre
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
5 décembre
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
22
4 décembre
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
1er décembre
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
30 novembre
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
29 novembre
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
28 novembre
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
27 novembre
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
24 novembre
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
23 novembre
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
22 novembre
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
21 novembre
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16

Les crimes impunis sur les enfants, la destruction de l’amour par l’hypersexualité, et l’amour fou qui sauve tout
tout est sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1746247
    le 15/06/2017 par GERARD R
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Et l’ Anacrim, il ne marcherait pas des fois, pour clarifier, une fois pour toutes, de grands évènements historiques, qu’il n’est pas toujours permis de contester, malgré leur controverse ?

    Évidemment que je fais allusion au... nine eleven. Qu’est-ce que vous allez chercher ???

     

    • #1746455
      le 15/06/2017 par Emmanuelle
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      Effectivement, dans les pays des merveilles des autofictions et des docufictions, AnaCrim (auxiliaire de la Justice et détecteur de mensonges) peut être aussi un projecteur et une aubaine pour des analyses et des visions alternatives aux récits officiels des faits historiques controversés. Par exemple : les guerres et leurs causes profondes, les crimes contre l’humanité et leurs millions de victimes, 9/11, le djihadisme et la "radicalisation soudaine" (Charlie, Nice, Bataclan), la quenelle, les jugements de la XVIIe …


  • #1746268
    le 15/06/2017 par vigile
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Deux affirmations interdites, TABOUES, car judiciairement "incorrectes" : c’est Patrick Dils qui a tué les deux enfants : il a désigné aux enquêteurs les pierres qui ont servi à leur casser le crâne . C’est le jeunisme ambiant qui a "innocenté" Dils . Et c’est la mère de Grégory qui a fait le coup : on a retrouvé chez elle de la cordelette qui a servi à lier les mains et les pieds de l’enfant, mais le féminisme-roi n’a jamais voulu entendre parler de cette hypothèse .

     

    • #1746539

      De la cordelette, tout le monde en a. Et dans les villages, tout le monde achète la même cordelette au rayon cordelette du supermarché local.
      Ce n’est évidemment pas la mère de Gregory qui l’a tué. Les deux parents étaient désespérés, très marqués, les jours suivant sa mort.
      Quant à Patrick Dils, c’est peut-être lui le coupable des meurtres, mais montrer des pierres ne suffit pas. Il pouvait avoir une personnalité influençable. il y en a qui croient voir cinq doigts là où il y en a quatre.


    • #1746545
      le 15/06/2017 par sa majesté
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      "féminisme-roi "

      Il y a 32 ans ce terme n’existait pas encore. Le problème est tout autre et de portée quasi religieuse : l’image de la femme et de son enfant est un des symboles les plus fort qui soit faisant partie du subconscient dans toutes les cultures des plus primitives au plus moderne de par le monde depuis la nuit des temps. A partir de là, pour bcp de gens il est inconcevable qu’une mère puisse tuer son propre gosse. Certes, depuis lors on s’y est fait un peu grâce à des cas qui ont été sur-médiatisés cela dit pr bcp de gens ça reste l’abomination ultime.


    • #1746561
      le 16/06/2017 par zuleya
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      xyz, meme les meurtriers peuvent etre "marqués", voir jouer la comedie...beaucoup de personnes (et de femmes en particulier...je me souviens de ma mere, ou de marguerite duras) ont trouvé le comportement de la mere, au cimetierre surtout, "anormal", quoi que la normalité dans ces circonstances soit difficile a etablir.

      l enfant de 4 ans est retrouvé avec ses habits du dimanche, ses jolies chaussures en cuir au pied, la cagoule bien enfoncée pour calfeutrer son visage. les liens a ses poignets et a ses pieds etaient une mise en scene car il etaient tres laches et il n y avait aucune blessure sousjacente qui aurait trahi la noyade et les reflexes de contorsions sur les poignets et les chevilles.

      On rappelle que le petit gregory etait sensé jouer apres l ecole sur le tas de sable devant chez lui.
      pourquoi le meurtrier lui aurait "il" mis ses jolies chaussures, et lui aurait remis son bonnet apres sa mort ? ou aurait "il" mis des ligatures souples, et post mortem ? cela ressemble a une assassinat deguisé...le drame est que cela n’ait peut etre été qu un accident tragique...parceque bernard laroche a été assassiné suite a ce drame.


    • #1746799
      le 16/06/2017 par Mojo Risin
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      @ Vigile

      Se tirer sur la nouille en fantasmant que Landru était en fait victime d’un réseau de lesbiennes c’est tabou ?


  • #1746294
    le 15/06/2017 par Alexandre L
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Dieu merci, quand j’ai passé le bac de français, à l’écrit, je me souviens très bien avoir eu à traiter, à travers mon sujet d’invention, d’un texte de Daudet, des Lettres de Mon Moulin. C’était en 2004. C’était le bon temps ! Qu’on m’apporte à présent une tisane.


  • #1746320
    le 15/06/2017 par incognito
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Pendant ce tout là, il y a eu comme sujet de bac français en Algérie un article Publié sur E&R traitant du combat de Fidel Castro, je voulais envoyer un commentaire en image malheureusement ce n’est pas possible.
    En remarque : j’avais bien rigolé lorsque j’ai lu la source de cet article.
    Le texte en question : https://www.egaliteetreconciliation...


  • #1746394
    le 15/06/2017 par Mojo Risin
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Jour après jour cette chronique est un régal.
    A part ça, a-t-on des précisions sur ces réunions de "Chemsexeurs" : que font-ils "à deux pas du Marais" avec les "sodas, gâteaux et fraises Tagada" ? Quel est le sens de tout cela ?

     

    • #1746628
      le 16/06/2017 par Mister P.
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      S’organiser pour récupérer de l’argent public, c’est pourtant clair. Petite réunion d’associé(e)s communautaires, de gamins sous-sexués.


    • #1746800
      le 16/06/2017 par Mojo Risin
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      Je me suis mal exprimé. Ma question ne portait pas sur la signification des réunions mais sur le sens, la direction, pris par les gâteries : de la bouche vers la sortie ou bien l’inverse ?


  • #1746410
    le 15/06/2017 par Ramon Mercader
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Espérons que dans 33 ans, les gendarmes arrêterons Hollande et Valls pour leur lourde responsabilité dans l’assasinat de la gauche....


  • #1746413
    le 15/06/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    « Chaque mardi soir dans ce local situé à quelques pas du Marais, une vingtaine de chemsexeurs se retrouvent autour de sodas, de gâteaux et de fraises Tagada. »

    lol, c’est surtout rue Geoffroy l’Asnier, presque en face du Mémorial de la Shoah !


  • #1746435

    L’histoire du petit Grégory, ça pue les réseaux quand même... pour que 32 ans après, on ne sache toujours pas qui est le coupable, il y a quelque chose de pas logique là dedans.

     

    • #1746492
      le 15/06/2017 par zuleya
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      l’enquete a ete baclée par la gendarmerie : le jeune gendarme qui a dirigé l enquete ne pouvait pas croire qu une mere puisse commettre un tel crime...cela parait incroyable mais c est vrai. aujourdhui encore il le clame et s en vante. il faudrait peut etre apprendre aux enqueteurs francais que les infanticides existent, et que les personnes les plus proches doivent etre elliminées les premieres...
      a partir de la rien n a pu se faire. christine vuillemin est la personne la plus proche de la victime, et la derniere a l avoir vu vivant, et de plus c’est la seule personne que les voisins ont vu quitter les lieux pour se rendre en voiture dans le village, la ou on devait retrouver le cadavre un peu plus tard.
      car le probleme est bien la, comment le meurtrier a til pu transporter le cadavre sans que les voisins ne le voient passer...et depose le corps a plusieurs kilometres... ?
      qu il y ait eu un corbeau auparavant, et que prise de panique, suite a une mort peut etre accidentelle, la mere ait fait ce montage macabre est lhypothese la plus probable. dans cette affaire là, trouver le corbeau initial ne veut pas dire trouver le meurtrier.


    • #1746543
      le 15/06/2017 par Bruce marine
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      Non la mere n’est pas responsable. Le juge Simon qui a repris l’enquête a prouvé par le taming, qu’elle ne pouvait pas avoir le temps. D’ailleurs Murielle Bolle avait dénoncé son beau frère apres elle s’est rétracté. Le juge Lambert l’avait relâchée dans sa famille ! Le juge a tout fait foiré ! Au procès de Jean Marie des gens ont parle. L’infirmière de madame Bolle avant de mourir s’est confié. Elle a dit à l’infirmière qui l’a soignait pour diabète, que une de ses filles et que Murielle avait avoué qu’elle (Murielle) était dans la voiture lors de l’enlevement. Des voisins de Christine aussi, ont vu le jour de l’enlèvement un moustachu et une rousse. Mais ils avaient des menaces de mort. Tous le monde a eu peur de parler. La tante aussi un peu simplette a parlé à des journalistes, elle a dit que Murielle lui avait avoué etre dans la voiture. ( tante Louisette)

      Jean Marie s’est eloigne de sa famille, car il disait que sa mere savais des choses.


    • #1746555

      zuleya > de quoi tu parles ? Justement avec ces dernières enquêtes on est loin de la mère infanticide... ça pue juste comme un truc louche, et qui concerne aussi le couple Villemin, une affaire de sous ou autres, dans la famille. Ils ont été punis, et je pense qu’ils savent pourquoi, mais ne le disent pas, c’est ça qui est troublant. Ce n’est pas qu’une histoire de jalousie.


    • #1746570
      le 16/06/2017 par zuleya
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      mais si bruce elle a eu le temps...deja le timing suppose ses dires a elle, c est a dire une disparition apres 17 heures.
      si entre 16 et 17 heures le drame survient,( et d’ailleurs il est plus que probable que cela soit un accident, l’enfant n avait aucune blessure et le visage serein) elle a parfaitement le temps d’habiller son enfant mort, de le mettre a l arriere de la voiture, et dans la demi heure d’ecrire une lettre "du corbeau"... a partir de la tout colle.
      c’est elle meme qui a avoué etre allé au village en voiture...et d avoir passé un coup de telephone. c’est elle meme qui a été vue poster la lettre de revendication par les "filles de la poste".

      si le gendarme,(qui a fini colonel et qui est peut etre a la retraite au grade de general...) avait traité le cas normalement, la mere aurait subit un interogatoire serré (comme il l a fait subir a murielle la jeune fille de 15 ans deboussolée) pour mettre les choses au point, et éventuellement l’innocenter. dans ce type de cas, c’est un membre de la famille la plus proche qui est le plus souvent responsable. et la derniere personne a avoir vu la victime est doublement suspectable. le fait qu il se vante qu "une mere ne peut pas commetre un tel crime" montre une incompetence tres inquiétante.


    • #1746792
      le 16/06/2017 par zuleya
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      Mich. En effet ça sent pas bon.
      Bruce la voisine en question est celle qui a témoigné au tribunal avoir vu Christine villemin et elle seule, "paniquée", lui demander si elle avait vu Gregory et prendre la voiture. Rien d autre. Tous les témoignages que tu mentionne sont des "on dit" des années après le drame, aucun fait officiellement, et ils permettent d accabler Laroche qui est mort et ne peut plus se défendre. Et tout le monde peut dormir tranquille.que murielle ait fait ce témoignage ça oui. C’est même certifié par la gendarmerie. Sous la menace de "maison de redressement".

      On rappelle le côté abracadabrantesque de l affaire. La mère passe chercher son fils et arrive chez elle un peu avant 17 heures. Il a 4 ans, n’a pas vu sa mère depuis le matin, Et il aurait "demandé à jouer sur le tas de gravier devant chez lui" plutôt que de rentrer au chaud dans les jupes de sa mère ? Il fait froid ( elle lui remonte son anorak) et elle rentre 20 minutes faire son repassage volets fermés, elle ne s’inquiète de rien puis elle sort et ne le voit pas et la elle panique immédiatement, dit à la fameuse voisine qui rentre ses vaches que son fils a disparu et qu elle prend la voiture directement pour le chercher au village ?
      Dans ces cas la les gens ont peur, peuvent être tétanisés, mais ils ratissent les lieux et demandent de l’aide. Ils ne quittent pas les lieux. Pourquoi croire que le fils de 4 ans pouvait aller au village ?

      Au village personne ne la voit faire du porte à porte et rameuter les gens. Si ce n’est ses 3 collègues qui la voient poster une lettre.

      Le coup de téléphone revandicatif : une voix rauque (une femme peut prendre une voix rauque, précisément pour dissimuler sa féminité ) annonce la mort, et dit où trouver l enfant (comme pour qu’il ne reste pas trop longtemps dans l eau ), et disculpe la mère (" sa mère le cherche et ne le trouvera pas")...pourquoi parler de la mère ? Le corbeau si ce n’était pas la mère ne pouvait pas savoir ce qu’elle faisait , et le corbeau précédent était obsédé par "le chef", mais ne parlait pas de Christine dans ses précédents lettres/appels.
      Le cadavre n’a pas subit aucune blessure, curieux pour une revanche haineuse, il n a aucune blessure, et dans l ensemble la personne qui l a emmitouflé et la mis dans l eau à traité le corps avec respect.et le corbeau a mystérieusement arrêté ses provocations après les 2 revandications presque simultanées entre 17h et 17h30 le jour de la mort de Gregory.


  • #1746475
    le 15/06/2017 par Emilien
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Salut

    Coquilles dans le premier paragraphe en gras :

    "on rappelle" et non "on rapelle"
    "noyé" et non "loyé"


  • #1746481
    le 15/06/2017 par Bitausse Vaginausse
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Ils vont bientôt nous repasser " Bonne nuit les petits".


  • #1746495
    le 15/06/2017 par Crux Fidelis
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Lutèce devenu Sodome&Gomorrhe n’en a plus pour longtemps mais il faudra être encore patient et fort avant la fin des temps et la 9ème grande croisade en Terre Sainte, pour la libérer de l’abomination, et sauver la †Palestine† à 2 heures d’éléctricité/jour aussi. C’est comme cela que le monde se finira il me semble.
    Le classique pour se donner des forces en attendant :
    https://www.youtube.com/watch?v=y5g...

     

    • #1746675
      le 16/06/2017 par Francette
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      Cædite eos. Novit enim Dominus qui sunt eius.

      Qu’elles sont belles vos croisades ! Prévenez-moi si vous passez par le sud-ouest, Albi, Béziers ou Monségur que je me prépare à vous acceuillir !

      Dites-moi, êtes-vous sûre que ces croisades n’avaient pas un intérêt financier, économique et politique et qu’ils ont utilisé l’argument confessionnel pour convaincre la chair à canon aussi crédule que vous d’aller se faire tuer et de massacrer des innocents sans scrupule pour leurs intérêts ?!

      L’instrumentalisation de ce fanatisme catholique me rappelle l’instrumentalisation du patriotisme, mêlé d’évangélisme, américain pour convaincre la working-class et middle-class de s’engager pour aller massacrer du Viêt, de l’irakien, de l’Afghan etc... pour combattre l’axe du Maaaaaal et promouvoir La Défense des valeurs occidentales des droits de l’homme et de la démocratie qui nous rendent tant heureux...
      Vous ne comprendrez donc jamais rien !
      En plein délire... ce qui permet d’expliquer l’écoute des chants des templiers pour vous "chauffer" ! sous l’influence d’aucune substance !?!

      J’ai une vision : vous et vos potes Croisés, à cheval et en armure sur la route de Jérusalem avec la musique des templiers à fond dans les derniers écouteurs sans fils beat machin croisant les flots de migrants arrivant en sens inverse éberlués par ce qu’ils pensent être une animation organisée par des ONG Sorossiennes d’importation de main d’œuvre à bas coup qui ont organisé leur traversée de la Méditerranée !
      Mais le top du top, une fois passé la Turquie d’Erdogan et la Syrie d’Assad, ce serait votre rencontre dans le Sud-Liban avec le Hezbollah et Tsahal !...

      Vous êtes symptomatique de cette France en train de se faire sortir de l’Histoire à coup de pompes dans le cul et qui n’est plus prise au sérieux dans le Monde !


    • #1746711
      le 16/06/2017 par Crux fidelis
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      Rebonjour Francette,
      C’est un peu épuisant, je ne savais pas que vous êtiez une trollette. Sur ce sujet c’est un peu long à expliquer, il faudrait reprendre tous les fondamentaux. Vous souhaitant bonne lecture.


  • #1746599
    le 16/06/2017 par goy pride
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    le logiciel AnaCrim



    Je crains que ce genre de gadget sophistiqué soit totalement inutile quand on a à faire à de l’incompétence ou pire encore à des volontés délibérées de saboter une enquête...


  • #1746634
    le 16/06/2017 par ananas en tranche
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    "Le petit Grégory rebondit"....celle la, elle m’a touchée, coulée.. ! Fallait oser les gars.


  • #1746762
    le 16/06/2017 par JayaRama
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    La raison peut-elle rendre raison de tout ? Certains malades y croient et sont en liberté .


  • #1746793
    le 16/06/2017 par fabien
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    ANACRIM, le logiciel pour les crimes irrésolus...
    et ANANACRIM, le logiciel pour les crimes contre l’humanité irrésolus.


  • #1746809
    le 16/06/2017 par Robert41
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    J’avoue que je me passionne pour les faits divers depuis que Bourdieu a accusé les merdias de remplir les cerveaux des gens avec ce genre d’informations.


  • #1746857
    le 16/06/2017 par Camille
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Paris : l’enfer sur terre.

     

  • #1746939
    le 16/06/2017 par Bruce marine
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    A zuleya. Mais les enqueteurs ont retrouve un seringue d’insuline. Et c’est la mere de Murielle Bolle qui souffrants de diabete. L’infirmiere a reconnu la facon d’ouvrir la seringue. En plus, la mere de Gregory a explique, qu’elle avait ete empeche par un car, celui du voisin. Et dans ce car, il y avait un mouchard. Et l’heure indique par la mere et celui du mouchard correspond. Donc, elle n’a pas menti. Et le foulache LB sur une lettre, non exploitee. Je pense que Laroche a kidnappe le pauvre gamin et l’a ensuite confie a quelqu’un d’autre.

     

    • #1747006
      le 16/06/2017 par zuleya
      Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

      sur les bords d une riviere tu vas retrouver des tas de choses usagées.
      rien n indique que gregory a recu une dose d insuline. ni meme qu il a été jeté a cette endroit. que la famille de murielle et les laroche avait l habitude de venir a cet endroit là c’est plus que probable, et que la mere de murielle se soit fait un injestion a cet endroit c ’est encore tres probable.

      il y a eu deux types de lettres du corbeaux. les premieres, avec le foulage, etaient peut etre ecrites par laroche pour tancer son cousin. et murielle a peut etre entendu dire beaucoup de mal des villemins car il y avait effectivement des clans, mais si tu ecoutes les conversations telephoniques les gens prennent cela a la rigolade et ne sont pas térrifiés. les lettres etaient ecrites en lettres batons, et adressees aux grands parents villemins ou a jean marie et christine.

      la lettre "du tueur" est d une autre ecriture manuscrites curviligne, et deux experts ont dedouanés laroche sur la lettre, mais ont reconnu l ecriture de christine.
      de meme que la revendication telephonique, curieusement, n a pas été adressée a jean marie ni a christine, mais a un cousin, ce qui n’a pas de sens.
      mis a part le cachet de la poste, il n y a aucune certitude de l emploi du temps a moins de 15 minutes. les gens n avaient pas les yeux sur la montre et ont fait des témoignages plus d une semaine apres les faits car les gendarmes n ont pas fait immédiatement une enquete systematique.


  • #1746946
    le 16/06/2017 par Hooligan63
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Je tiens juste à apporter une précision au sujet de la dissertation sur les prétendues paroles de Booba : ce n’est pas de lui. Ou du moins ce n’est pas lui qui les rappe, c’est Ali, son ancien compère de Lunatic (et j’imagine que c’est lui aussi qui a écrit ça). L’éducation nationale au top dans ses références.


  • #1747129
    le 16/06/2017 par marakana
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    C’est une blague ou quoi ? bouba pour le bac philo. ? ? une blague ? ?


  • #1747154
    le 16/06/2017 par Marat
    Un jour en France : jeudi 15 juin 2017

    Le logiciel s’appelle "Anacrim" ! Y’a de ces coïncidences, je vous jure...J’en ai souri... Peut-être que Dieudo a déjà déposé le nom, qui sait ? Si oui, peut-être un moyen pour lui de se refaire la cerise financièrement en invoquant la propriété intellectuelle ?


Commentaires suivants