Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

19 août 1942, le raid raté de Dieppe : un carnage sur la plage

Le 19 août 1942, les Alliés lancent un raid sur le port de Dieppe. Plus de 6 000 hommes débarquent sur les rivages normands. Mal préparée, l’opération est un échec. France 24 revient sur cette page de l’Histoire à l’occasion du 75e anniversaire.

 

Plage de Dieppe. Sous un beau ciel bleu, les touristes ont posé leurs serviettes. Certains vont piquer une tête, tandis que d’autres bronzent tranquillement au soleil. Ils profitent en toute insouciance des vacances d’été. Combien d’entre eux savent ce qui s’est déroulé, il y a exactement 75 ans, sur ces mêmes galets ?

Le 19 août 1942, l’atmosphère n’est pas aux rires et au farniente. Les cris raisonnent sur la plage. Du bord de mer, s’élève une odeur de sang et de poudre. Des centaines de corps jonchent le sol. Depuis le matin, l’opération Jubilée fait rage. Alors que la Seconde Guerre mondiale déchire l’Europe, spécialement sur le front de l’Est, les Alliés ont décidé de lancer un raid pour éprouver le système de défense allemand à l’Ouest. Les soldats ont pour objectif de détruire des défenses côtières et quelques infrastructures stratégiques.

Plus de 6 000 hommes, dont 5 000 Canadiens, débarquent sur Dieppe ainsi que sur quatre autres plages aux alentours du port normand. « En France, c’est une histoire assez méconnue. Il n’y en a toujours eu que pour le Débarquement du 6 juin, alors que cette page a été importante lors du conflit », souligne Marcel Diologent, le vice-président de l’Association Jubilée. Depuis presque trente ans, ce groupe de passionnés œuvre pour faire vivre la mémoire du raid de Dieppe.

En 2002, dans un ancien théâtre près du front de mer, ils ont créé un Mémorial qui regroupe de nombreux documents, uniformes et objets sur cette journée du 19 août 1942. Sur les murs s’affichent notamment les portraits de ceux qui ont participé à cette attaque. « Beaucoup n’étaient âgés que de 17 ans. Il était tout à fait normal de leur rendre un hommage permanent car ils se sont engagés volontairement pour notre liberté », explique Martine Pietrois, présidente de l’association.

 

« Protégez-nous d’un pareil sort ! »

Le Québécois Robert Boulanger fait partie de ces très jeunes soldats. Il vient d’avoir 18 ans. Au matin du 19 août, il écrit quelques mots à ses parents. Sa lettre est affichée dans l’une des vitrines du mémorial :

« On nous avertit que nous sommes très près de la côte française. Je le crois, car nous entendons la canonnade ainsi que les bruits des explosions, même le sifflement des obus passant au-dessus de nos têtes. Je réalise enfin que nous ne sommes plus à l’exercice. Une péniche d’assaut directement à côté de la nôtre vient d’être atteinte, et elle s’est désintégrée avec tous ceux qui étaient à son bord. Nous n’avons pas eu le temps de voir grand-chose, car en l’espace d’une ou deux minutes, il n’y avait plus rien. Ô mon Dieu, protégez-nous d’un pareil sort ! »

Ce sont ses derniers mots. Une balle frappe Robert Boulanger en plein front. Il n’a même pas encore posé le pied sur la plage. En quelques heures à peine, 1 000 hommes perdent la vie, tandis que 3 000 sont capturés et faits prisonniers jusqu’à la fin de la guerre. L’opération est un échec. « Cela a vraiment été une tragédie. Tout a été fait pour que cela ne fonctionne pas. Il y a eu vraiment une impréparation manifeste », résume Marcel Diologent.

[...]

L’effet de surprise est donc réduit à néant. Le soutien naval s’avère aussi insuffisant, tandis que le soutien aérien est aux prises avec l’aviation allemande. Dans le ciel, se joue l’une des plus grandes batailles aériennes de la Seconde Guerre mondiale.

[...]

Lire l’article entier sur france24.com

 

Les images d’archives de l’époque, en anglais puis en français :

 

Un autre regard sur la Seconde Guerre mondiale,
avec Kontre Kulture

 

Éclairages sur la seconde Guerre mondiale, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Grosso-modo ils ont été envoyé à l’abattoir, les chefs le savaient mais comme on dit, il faut de la chaire à canon pour savoir si le germain est encore fort, Churchill à trouver une bonne excuse pour dire à Staline que le deuxième front n’était pas encore possible, et ce sont des Canadiens qui sont morts.

     

  • Pauvres jeunes hommes ... qui pensaient nous "délivrer".
    Paix à leurs âmes, quant à ceux qui les ont envoyé au front ...


  • L’histoire officielle oublie de nous dire que la population dieppoise n’ a pas soutenue les américains.

    De fait, à la suite du comportement de la population civile, le chancelier Hitler a ordonné la libération de tous les prisonniers de guerre français originaires de Dieppe.

    De plus, l’’article parle d’une grande bataille aérienne. Pourquoi ne pas parler de dèfaite cuisante des ango-américains ? (3 fois plus d’avions abattus que les allemands)

    La réponse tient sûrement au fait qu’être un peu trop précis nous conduirait à reconnaître qu’une majorité de civils français furent d’abord victimes des ango-américains et non des allemands. Quand aux viols de françaises, là encore, ils furent le fait massivement des ango-américains et non des allemands.

    Peut-être serait-il temps de demander des réparations pour nos morts, nos femmes violées et nos villes détruites.

     

    • Ne mélangeons pas tout. Il est sûrement vrai qu’à certains égards les allemands ont fait preuve d’un certain respect envers la population et que certains américain ont eu un comportement plus déplorable...

      Cela étant dit, il n’est peut être pas nécessaire de refaire l’histoire à l’envers. Nous savons aussi avec quelle cruauté la révolte des populations civiles et l’aide aux "ennemis" pouvaient être réprimées, expliquant peut être mieux la passivité de la population vis à vis des quelques malheureux canadiens ayant pu atteindre la ville...


    • Entièrement d’accord !


    • À kiwi mauve
      Sans vouloir refaire l’histoire à l’envers, l’allié qui fait autant de mal, voire même plus de mal que l’ennemi, doit rendre des comptes et dédommager les civils qu’il est sensé protéger. Que les familles des soldats conduits au suicide se réveillent enfin.


  • #1786995

    Je ne suis absolument pas anglophile mais je vais prendre le parti Anglais.
    Que penser de l’abattoir à 3000 morts (et prisonniers) de l’ irresponsable et désinvolte état-major britannique ?
    Eh bien, du bien.
    Du bien parce que l’opération Barberousse était lancé depuis un an, et qu’elle avait échouée devant Moscou au prix d’un Million de pertes allemandes, donc 3000 Québécois, petit joueur.
    Mais ce n’est pas tout, car si la Russie avait survécu, elle avait elle, encaissée 4 millions de pertes en cette première année. Elle avait besoin d’aide, n’importe quoi.
    Je le dis : Je pense que les 3000 Québécois ont été sacrifiés car la victoire n’était pas possible. Mais ils n’ont pas été sacrifié (volontairement) en vain, car a ce moment de la guerre 100’000 Allemands qui prennent le train vers la Normandie, c’est 400’000 Russes de sauvés parce qu’à ce moment de la guerre, la machine russe n’est bonne qu’en hiver.
    Et l’hiver suivant, c’est Stalingrad : Et pouf, un million d’Allemands en moins.
    Le maximum d’effets pour le moindre effort.

     

    • Les québécois a qui l’ont avais promis que la conscription ne s’appliquerais pas s’en foutaient de cette Europe qui broie les hommes.


    • Encore une justification de la raison d’état,
      d’autant plus facile à défendre planqué derrière son clavier. Ton père ou ton fils seraient mort dans l’histoire, je pense que tu te serais dispensé de ta petite tirade.
      C’est aussi oublier que c’est la raison d’état et non les peuples qui provoque les guerres.
      Que venaient donc foutre des Canadiens à des milliers de kms de chez eux.


    • Excellent commentaire ! Ceux qui se permettent de poster des commentaires moralisateurs et rétroactifs sur les faits historiques ne font le plus souvent que la démonstration de leur méconnaissance du sujet ... On peut ajouter que la bataille de Dieppe a conforté Hitler dans l’idée que le débarquement principal des alliés aurait lieu dans le Pas-de-Calais , ce qui a certainement facilité le débarquement en Basse-Normandie . Quant à ceux qui nous expliquent que l’armée allemande s’est mieux comportée en France occupée que les Alliés en 1944 ... no comment , c’est juste pitoyable . Les deux grands résistants que sont l’Abbé Pierre et Yvonne Aimée de Malestroit doivent se retourner dans leurs tombes .


  • Il serait intéressant de savoir si ce sont des canadiens ou des québécois !
    Se servir de la guerre pour éliminer une partie de la population qu’ils n’apprécient que trop peu.
    La est la différence entre l’état anglo-saxon et l’état français.


  • Ce qui est vraiment pénible dans cette seconde guerre mondiale n’est pas de ne pas savoir qui étaient les bons ou les méchants mais simplement de constater que des troupes étrangères se promenaient chez nous sans notre permission pour mener une guerre qui nous était, dans le fond, tout aussi étrangère.

     

    • #1787154

      Nous étions les perdants, pour rappel nous avions déclarer la guerre aux ALLEMANDS en plus . La seconde guerre mondiale pour le pays des droits de l’hommes a été le debout de la fin , aprés 20 ans de guerre contre nos colonies et le communisme aussi .


    • En fait,la déclaration de guerre de 1939 a été faite illégalement sans le vote des chambres par un Daladier soumis jusqu’à l’os aux anglais....Mais y’avait toujours des cons pour applaudir et sont, encore aujourd’hui, la majorité dans ce pays !!


  • #1787159

    Grande impréparation , faire débarquer des chars sur une plage de galets ils ne devaient pas s"attendent à faire des miracles . Pratiquement pas d"appuie aérien , des forces allemande sous estimer , un réseaux de plus de 600 blockhaus autours et dans DIEPPE , les pauvres soldats Canadiens aller vers un échec assurés .


  • Une pensée pour le sacrifice des 27 millions de Russes, sans lequel, le 6 juin 44 eut été un immense Dieppe.


  • #1787324

    Le grand débarquement Overlord, sans le concours des Russes, n’aurait été qu’un second Dieppe.


  • Ce merdier est un projet élaboré de concert entre tous les pays européens, la Russie donc et les USA, bien sûr.

    Il a permit de renforcer les télé-communications, les réseau routiers, ferroviaires et aériens intercontinentaux, de moderniser l’industrie et le tissu urbain.

    Il a aussi permis de bien faire comprendre au reste du monde qui domine, tout en noyautant certaines régions stratégiques (ex : Israël)

    Bref, il a concrétisé la mondialisation voulue par les élites européennes et pour lesquelles les peuples ont encore et toujours été sacrifiés.